Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Plus d’un million de doses des deux vaccins disponibles aux États-Unis contre la COVID-19 ont été administrées aux citoyens de la ville de New York, a annoncé mardi le maire Bill de Blasio. Le nombre de 1 032 158 peut paraître impressionnant mais il est inférieur à l’objectif que s’était fixé de Blasio, soit un million de doses dans le seul mois de janvier.

Le maire de New York a mis l’écart entre l’objectif et la réalité sur le compte d’un approvisionnement en vaccins inadéquat. «Les New-Yorkais sont intelligents, et les New-Yorkais savent compter. Nous manquons de vaccins», a déclaré de Blasio. «Nous pourrions faire trois fois plus de vaccinations par semaine, en ce moment même.»

À preuve : la ville de New York ouvrira ce mercredi un nouveau centre de vaccination géant au CitiField, domicile des Mets de New York, mais ne pourra y administrer que 200 doses par jour jusqu’à nouvel ordre, soit beaucoup mois qu’au super centre de vaccination ouvert vendredi dernier au Yankee Stadium. À la différence du centre de CitiField, celui du Yankee Stadium est administré conjointement par l’État et la ville de New York.

Après un appel conférence entre Joe Biden et les gouverneurs américains, Andrew Cuomo, gouverneur de New York, a annoncé de son côté mardi que son État devrait voir son approvisionnement hebdomadaire en vaccins passer de 250 000 à 320 000 doses au cours des trois prochaines semaines.

«Ce n’est pas proportionnel au besoin, mais cela sera utile», a déclaré le gouverneur.

(Photo Getty Images)

19 réflexions sur “Vaccination : plus d’un million de doses administrées à New York

  1. On sent qu’aux USA, il existe maintenant une collaboration plus étroite entre les autorités fédérales et celles au niveau local..

    On ne cherche plus la confrontation mais on travaille à trouver des solutions pour le mieux-être de la population.

    Ce n’est pas encore la perfection mais c’est une grande amélioration par rapport à ce que faisait (ou ne faisait pas) l’ancienne administration.

    Pendant ce temps au Canada, on manque de vaccin et on est très en retard sur notre calendrier de vaccination.

    Par ailleurs, il semble bien que l’équipe d’enquêteurs de l’OMS commençent à entrevoir des hypothèses concernant l’origine du coronavirus.

    https://www.msn.com/fr-ca/actualites/monde/qua-appris-l%c3%a9quipe-de-loms-en-visitant-la-ville-de-wuhan/ar-BB1dzf8T?li=AAanjZr

    1. lechatderuelle dit :

      Gilles Morissette
      Très en retard au Canada, vous dites?

      Depuis le début, j’ai toujours entendu que septembre était l’objectif de vaccination canadien…

      les partis d’opposition au fédéral ont mis une pression inutile pour démarrer la vaccination, mais quelque part, depuis qu’on parle du vaccin que le Canada ciblait septembre…
      il y a eu le blitz soudain à la fin décembre, mais les chaines de fabrication des pharmaceutiques ne pouvaient pas tenir le rythme, c’était reconnu…

      ça ira en s’améliorant.. aux USA c’était difficile de faire pire… il n’y avait rien de planifié et préparé….

      juste ça, suffirait pour condamner machin…
      mais on voit bien comment ça marche… quand ça va mal, c’est la faute des autres… quand ça va bien, c’est grâce au président….

      le président n’a pas de réels pouvoirs sur l’organisation, la logistique, les résultats…..

      mais si tout va bien, il en retire d’immenses bénéfices politiques… c’est un peu réducteur et fleur bleue, mais on tombe tous dans ce panneau….

      machin en fait la preuve avec son procès…. quand le chômage était bas, c’était lui… quand le vaccin est devenu une réalité, c’était lui…. mais l’assaut du Capitole, c’est pas lui…. les morts de la pandémie, c’est pas lui….

      Espérons que les chaines d’approvisionnement du vaccin rouleront à fond la caisse pour les prochains mois afin que le vaccin nous aide à nous sortir de cette pandémie…
      Avec la relâche qui se pointe le nez, une 3 eme vague pourrait bien nous ramener, encore une fois, vers le haut….

      1. Steve3110 dit :

        Selon l’article de La Presse (https://www.lapresse.ca/covid-19/2021-02-10/calendrier-de-vaccination/quebec-reste-prudent-malgre-l-assurance-d-ottawa.php), le Canada recevra 6 millions de doses du vaccin d’ici le 31 mars.

        Il ne faut pas se décourager.

    2. Achalante dit :

      Article intéressant, mais je me pose une question: si le virus a pu passer par l’une des fermes d’élevage d’animaux qui ont été vendus au marché… est-ce que le premiers contaminés n’ont pas pu être les éleveurs; les livreurs, les marchands, plutôt que la marchandise elle-même?

  2. Ziggy9361 dit :

    Bravo et c’est bien mérité, la population de la ville deNew York à peu près celle du Québec à payer son dû
    à la covid tout comme nous, tant mieux pour eux,et ce sera bientôt notre tour le nombre de déce chez nous est effroyable,mais maintenant les CHSLD ont vaccinés tous leurs personnels et les résidents,tant qu’à nous,nous savons comment nous protéger maitenant tenons nous en au consigne.
    Au moins des vaccins efficaces seront disponible dans les mois à venir ,bin oui on est pas dans un fast food.

  3. Duduche dit :

    Le chiffre est presque équivalent au nombre de vaccinations au Canada dans son ensemble. Ça a beau être l’hiver ici, sur le plan de la vaccination on entend les criquets plus que les soupirs suite aux piqures.

  4. Ziggy9361 dit :

    45 milles décès pour l’état.😔

  5. yolandgingras dit :

    C’est exactement comme nous ici à Montréal !

  6. lechatderuelle dit :

    Dans lapresse ….

    Le 19 décembre, une coiffeuse de Beverly Hills répondait à un tweet de Donald Trump qui appelait ses millions d’abonnés à une « grande manifestation » à Washington le 6 janvier. « Venez, ça va être fou ! », ajoutait-il.

    « Nous serons là », a promis Gina Bisignano.

    Au même moment, deux dirigeants du groupe ultranationaliste Proud Boys faisaient des plans pour le 6 janvier.

    Depuis son domicile de l’État de Washington (nord-ouest), Ethan Nordean lançait un appel de fonds pour acheter des équipements de protection et de communication, tandis qu’en Floride, Enrique Tarrio appelait dans un podcast ses partisans à porter du noir, leur disant de se préparer au combat.

    « C’est du sérieux », affirmait Tarrio. « Nous sommes en guerre ».

    À l’ouverture du procès en destitution de l’ex-président Donald Trump, les dépositions et témoignages rassemblés par la justice américaine montrent que l’assaut avait été prémédité.

    Dans les rangs des Proud Boys, au sein de la milice antigouvernementale des Oath Keepers, parmi les adeptes du mouvement conspirationniste QAnon et chez les partisans de Donald Trump, le message était clair des semaines à l’avance : le président a besoin de vous pour empêcher le Congrès de certifier la victoire électorale de Joe Biden.

    le début de cet article décoiffe solidement…

    J’ai noté sur ce blogue le lendemain de l’assaut que machin avait un sourire niais en rappelant la date du 6 janvier à ses partisans du dernier rallye de l’année 2020…

    ça devient plus glauque subitement….

    1. Carl Poulin dit :

      Selon un article du NYTIMES, plus de 60% des manifestants qui ont envahi le Capitol avaient de sérieux problèmes d’argent.
      Selon moi, ils croyaient sûrement que Maximus Optimus Détritus effacerait leurs dettes si leur tentative de coup d’état avait réussi.

      1. Benton Fraser dit :

        « Selon un article du NYTIMES, plus de 60% des manifestants qui ont envahi le Capitol avaient de sérieux problèmes d’argent. »

        Il me semble que le 60%, c’est pas mal dans l’ensemble de la population américaine!!! 😉

      2. Carl Poulin dit :

        @ Benton Fraser
        Ils ont des dettes qui vont les mener à la faillite.

      3. gl000001 dit :

        « Selon MOI GL00001, plus de 60% des manifestants qui ont envahi le Capitole avaient de sérieux problèmes de QI. »

  7. Carl Poulin dit :

    J’espère que notre frontière avec les USA restera fermée jusqu’à ce que nous soyons tous vaccinés.

  8. Layla dit :

    On peut lire sur un des liens du présent billet

    Qu’Andrew Cuomo a déclaré « que les responsables de la Maison Blanche ont clairement indiqué lors d’une récente conférence téléphonique que l’administration du président Joe Biden s’oppose à l’utilisation de «secondes» doses de vaccin pour administrer les «premières» doses des autres. Cuomo a indiqué que New York suivrait cette directive. »

    Selon moi c’est une sage décision. Pour ce qui est de l’homme il a toute mon admiration pour la gestion de cette pandémie. Il a dû l’affronter à contre courant avec l’ex pseudo président, qui prenait comme personnel une attaque contre le fédéral, et employait son temps à faire des attaques personnelles.
    Je n’ai aucun doute que les dirigeants de New York ont vécu un vrai cauchemar d’être aussi impuissant devant toutes ces morts et cet inconnu.

    Combien de fois il aurait pu dire à DT « Si tu ne peux pas aider, abstiens-toi au moins de nuire. »

  9. Layla dit :

    Hier je regardais la vidéo des démocrates et je me disais que ça devait être le bonheur pour COVID-19.

  10. Réal Tremblay dit :

    Il reste à espérer que les états rouges sauront mettre de côté la partisanerie et le dogmatisme et faire passer la santé en premier. J’ai comme un doute subitement.

  11. xnicden dit :

    @ Carl Poulin 10:57

    « J’espère que notre frontière avec les USA restera fermée jusqu’à ce que nous soyons tous vaccinés »

    Avec notre rythme d’escargot de notre vaccination, les américains vont nous fermer la frontière encore longtemps.

  12. Pendant ce temps, le gouvernement du Québec songe à renforcer les mesures sanitaires durant la semaine de relâche afin d’éviter la répétition de ce qui s’est passé durant la période des Fêtes.

    https://www.msn.com/fr-ca/actualites/quebec-canada/vers-un-retour-des-barrages-routiers-au-qu%c3%a9bec/ar-BB1dzCU1?li=AAanjZr

    Certains d’entre vous trouveront ça exagéré car les données montrent une amélioration de la situation.

    Possible. Cependant, le Québec doit tout faire pour mettre les chances de son côté et éviter une troisième vague qui pourrait s’avérer fatal aux commerces déjà mal en point.

    S’il faut en arriver là (barrages routiers), alors on le fait.

    C’est une question de santé publique

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :