Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

«Il y a en fait une place spéciale en enfer pour Trump.»

Gary Doer, ancien ambassadeur du Canada à Washington, employant un langage peu diplomatique lors d’une entrevue avec le New York Times pour commenter le départ de la Maison-Blanche du 45e président américain avant le premier appel international du 46e avec le premier ministre Justin Trudeau.

(Photo AP)

134 réflexions sur “La citation du jour

  1. Francis Salois dit :

    C’est un rappel de Peter Navarro: https://www.cnn.com/2018/06/10/politics/peter-navarro-justin-trudeau/index.html

  2. Pierre dit :

    Et il semble que Julie Payette va elle aussi s installer a Mar A Lago refuge de morons.

    1. jeanfrancoiscouture dit :

      Julie Payette une «moron»?? Allez donc écouter un de ses anciens confrères de classe, Luc Ferrandez à l’adresse qui suit. Une fois sur le site, cliquez sur la rubrique «Retour sur la démission de la G.G. Julie Payette.». Vous constaterez qu’elle n’a rien à voir avec la «moronitude» et encore moins avec un matamore comme Donald Trump.

      https://www.985fm.ca/emissions/puisqu-il-faut-se-lever/resume

  3. MarcB dit :

    Je ne suis pas certain que le diable laisserait Trump entrer en enfer, il aurait trop peur que le Donald lui vole son poste. MHGA! (Make Hell Great Again)

    1. MarcoUBCQ dit :

      Satan c’est beaucoup plus McConnell, Erdogan ou Poutine russe. En enfer Donald reviendrait à sa véritable nature: Le vide.

      1. chicpourtout dit :

        @MarcoUBCQ
        Non. Il serait leur serviteur…. 😉

      2. Ziggy9361 dit :

        Marco et chicpourtout…Donald serait la principale punition infligé par👹 à tous en enfer.🔥

      3. A.Talon dit :

        En Enfer, le Drumpf aurait le nez brun à force de trop… fréquenter Belzébuth.

      4. MarcoUBCQ dit :

        @ Zyggy9361 (17:56): Merci, vous m’avez fait franchement rigoler. En effet, comme punition ce serait le comble. Imaginez vous mourir et le rencontrer aussitôt passé l’autre côté: HAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    2. Robert Giroux dit :

      « Le diable représente en quelque sorte les défauts de Dieu.
      Sans le Diable, Dieu serait inhumain. » (Jean Cocteau)

      « Le diable est encore le meilleur subterfuge pour disculper Dieu. »
      (Sigmund Freud)

      « Dieu est l’auteur de la pièce;
      Satan est le directeur du théatre. » (Victor Hugo)

      « Avec Dieu, ce qu’il y a de terrible, c’est qu’on ne sait jamais
      si ce n’est pas un coup du diable. » (Jean Anouilh)

      1. Haïku dit :

        Robert Giroux
        Excellents blasphèmes ! 😉👍

  4. dynopax dit :

    Peu diplomatique certes mais ô combien judicieux, et surtout bien mis! Le Revello pourra y fondre comme le « snowflake » qu’il a toujours été, ainsi que ses sbires, supporteurs et autres sycophantes. Des braillards, pleutres et poltrons soumis, ignorants et béats d’admiration pour le Orange Furor, bref, en gros, des cr… de caves. Burn in Hell, mofos!

    1. xnicden dit :

      👍 et aussi 🔥🔥🔥

  5. NStrider dit :

    Un dicton faussement attribué à Dante dit : «Dans l’enfer, les places les plus brûlantes sont réservées à ceux qui, en période de crise morale, maintiennent leur neutralité».
    Le 45 ne sera pas seul il aura de la compagnie de tous ceux qui ont répété ses mensonges et fabulations.

  6. Claude B dit :

    Dans le « cas » de Trump, je trouve le langage de notre ancien ambassadeur TRÈS « diplomatique »…

    1. Haïku dit :

      Idem pour moi !

      1. Chanounou dit :

        Oups…. Ce qui s’appelle  » ne pas y aller avec le dos de la cuillère ( de la main morte….😉🤣) » .

        Je crois que tout le personnel politique du monde entier a dû se retenir pendant 4 ans…. et se lâche maintenant qu’il n’est plus RIEN sauf peut-être un prévenu dans plusieurs procès

        Ca fait 4 ans que je me demande ce qu’une dame responsable, réfléchie et compétente comme Madame Merkel disait de 45 le matin au petit-déjeuner à son mari quand malheureusement pour elle , ses responsabilités et l’actualité mondiale l’obligeaient à rencontrer l’extraterrestre qui tenait lieu de Président aux Etats !
        Et je rêverais de la rencontrer après son retrait de la vie politique cet automne pour le lui demander…..

  7. MarcoUBCQ dit :

    Je remet ici ce que j’ai écrit juste après l’arrivée de ce nouveau billet.

    HS mais pas tant que ça: Lauren Boebert est un cas intéressant. Elle représente bien une partie du pays qui prend tout au pied de la lettre, y compris la bible. Elle la représente aussi par son ignorance du monde en général. La bible est gonflée à bloc d’analogies, d’images, d’allégories et de métaphores, mais dans les églises-GOP on interprète tout ça tout croche ou simplement au pied de la lettre! C’est comme quelqu’un qui dirait de « Star Wars » que ce n’est pas réaliste! Un symbole n’est jamais ce qu’il représente, il ne fait que le représenter. C’est comme Sarah Huckabee ou Kayleigh Mcenany: Elle n’étaitent pas le président ni ses conseillers, mais elles les représentaient (Parfaitement, car parfaitement menteuses, hypocrites et de mauvaise foi).

    Lauren représente aussi très bien tous ces citoyens états-uniens qui ont peur du monde et de la modernité. Pour eux une arme est un anxiolytique efficace comme l’est l’alcool ou le THC: Ça calme et ça empoissone lentement l’esprit et le corps, pour au final limiter considérablement la capacité à ressentir de la joie et du bonheur (Selon les dernières recherches). Leur mentalité de clan tient du fait que la peur et l’ignorance du monde, source de cette peur, les rassemblent. Dans cette optique un vrai patriote, comme partout ailleurs dans le monde, est une personne qui a peur par ignorance. Vous remarquerez que ces gens ont tendance à tous se ressembler et à se définir par ce qui qu’ils partagent avec leur groupe, et non pas par leur identité unique.

    1. chrstianb dit :

      « Elle représente bien une partie du pays qui prend tout au pied de la lettre »
      Ça rejoint le retweet de Richard Hétu: Misère…
      https://twitter.com/oliverdarcy/status/1352662378446532608

      1. MarcoUBCQ dit :

        C’est stupéfiant d’ignorance crasse, de sottise profonde et de vacuité de sagesse absolument inadmissible.

    2. Benton Fraser dit :

      La question que ces « chrétiens » devraient se poser:
      « Les armes à feu seraient-ils permit au paradis.. ou en enfer ? »

  8. Une place en enfer?

    Je ne suis même pas certain qu’on le laisserait entrer tellement il est toxique!!

    1. Achalante dit :

      Pensez-vous que les limbes seraient pire pour lui? Oublié de tous, même pas digne de l’intérêt du Diable?

      1. Achalante dit :

        P.S.: Par contre, je suis certaine que le Diable pourrait lui trouver un coin reculé, où il n’aurait à manger que des hamburgers tombés par terre et pleins de poils et de terre, et qui commencent à moisir… Les seules émissions de télé disponibles sont des documentaires scientifiques qui contredisent ses croyances. Lit plein de puces. Mais surtout, personne qui ne vienne jamais le visiter, et bien sûr, il ne peut pas en sortir… Oh, et des photos des gens qu’il déteste le plus recevant des prix et des récompenses sur tous les murs.

      2. gl000001 dit :

        Pas d’eau courante pour ses cheveux et des toilettes qui ne flushent pas !!

      3. MarcoUBCQ dit :

        @ Achalante (17:11): J’aime beaucoup votre humour corrosif et sans pitié. En fait les prochaines années seront celles de son déclin. Ça va être dur d’être dans ses souliers.

      4. Bartien dit :

        @MarcoUBCQ

        Maintenant je lui souhaite une santé de fer!!

  9. Toile dit :

    Hihihi.. zéro pour la diplomatie mais tout même d’une justesse imparable.
    La photo: la c… a le même look hautain qu’avec le président du Montenegro.

    Dommage qu’il ait plus acces à Air force one avec ses téléviseurs à bord ni aux réseaux sociaux, la pluie d’insultes.

    Ps: difficile de ne pas parler de lui vu le sujet du billet.

    1. Chanounou dit :

      @Toile,
      Une vraie tête à claques vous voulez dire!?
      Sa Suffisance hautaine vantarde et prétentieuse dans toute son ignoble splendeur et prenant visiblement Mr Trudeau pour un jeune c**.

      Au bout du téléphone depuis « Underpalm Office », en train d’essayer de convaincre un quelconque
      avocat de le représenter, il doit moins faire le mariole!

      D’autant que vu son empressement à régler ses émoluments à « Rudy the Fool » , ils ne doivent pas se bousculer au portillon les volontaires pour risquer leur carrière( future ou passée) à défendre l’Indéfendable…

      A moins d’avoir un sens du risque qui frôle la connerie magnifique

      1. Haïku dit :

        chanounou
        Sublime ! 😉👏👏

    2. chanounou dit :

      @Achalante,
      J’adore l’idée des documentaires scientifiques en boucle. En effet, l’horreur absolue pour ce genre de specimen.
      J’y ajouterai bien un mini parcours de 2 à sceaux de croquet, histoire de le desintoxiquer du golf et de la pluie tous les jours sans parapluie

      1. chanounou dit :

        ARCEAUX pas « à sceaux »
        MCO Inculte…!👹👺👿

  10. FlorentNaldeau dit :

    Amusant détournement de la mémorable déclaration de l’hyper-flagorneur PN.

    Dans son cas, je vois aussi une place très spéciale pour lui en enfer, ou du moins à l’entrée; il pourrait être le tapis sur lequel chaque damné ou démon s’essuie les pieds avant d’entrer.

  11. Marlo dit :

    Pourquoi s’embarrasser de diplomatie quabd le 45e ne s’en est seulement jamais soucié? C’est un langage qu’il comprend parfaitement.

  12. _renaud dit :

    Encore sous l’emprise de Trump…

    1. Mystik dit :

      @_renaud J’ai regardé CNN pour quelques minutes tantôt et il y avait un segment qui s’est pratiquement déroulé comme suit :

      CNN: It’s so peaceful without Trump.

      CNN: Yup peaceful

      CNN: So much peace

      CNN:

      CNN:

      CNN: I wonder what Trump is doing.

      1. gl000001 dit :

        Ca vous dérange vous aussi !!

      2. @Mystic (22/01/2021 à 17:18)

        On dirait que la vérité vous dérange.

        Vous êtes comme votre gourou: allergique à la réalité des faits.

        Oui ,les USA et le monde se portent mieux depuis que « DiaperDon » a quitté la MB..

        La MB a retrouvé son lustre et sa prestance. Le pays est maintenant dirigé par des adultes responsables et compétents.

        Le climat général est moins toxique malgré quelques poches de résistance ça et là (Qannon, Fox News, OANN, MaxNews, etc).

        La décision de Twitter de supprimer son compte était certes radicale mais a contribué à assainir l’atmosphère au sein de l’administration américaine et de la population.

        Ça nous rappelle que la liberté d’expression, si sacré soit-elle, comporte des limites à ne pas dépasser. Or, votre gourou les a toutes franchis plus d’une fois.

        Cette décision était donc PARFAITEMENT justifié

        Il faudra vous y faire car ce sera comme ça pour au moins les quatre prochaines années.

        On vous souhaite BONNE CHANCE !!

  13. Réal Tremblay dit :

    Je demande si Satan n’est pas un peu inquiet sachant tous les dégâts constatés partout où T**** passe.

  14. Toile dit :

    « Dans cette optique un vrai patriote, comme partout ailleurs dans le monde, est une personne qui a peur par ignorance« . Est ce à dire que les vrais patriotes du monde sont ignorants qui ont peur ? Les patriotes sont mus par des idéaux, parfois justes, parfois pas.

  15. Mystik dit :

    And we’re back lol

  16. marie4poches4 dit :

    Je ne suis pas offusquée 😎

    1. constella1 dit :

      Marie4poches
      Hihihi👍

  17. Stéphane dit :

    L’enfer pour Trump!

    Il pourra certes y tenir des propos incendiaires, mais il est trop tard pour y mettre le feu!!!

  18. anizev dit :

    Une place en enfer ? C’était déjà l’enfer aux USA sous la présidence de Trump. Vouloir tout brûler sur son passage.

  19. Sjonka dit :

    👍👍

  20. igreck dit :

    Aucun doute que ça été un enfer pour Doer d’occuper le poste d’ambassadeur durant le « règne » de Vous-savez-Qui !🔥😣🔥

    1. Haïku dit :

      Exact !!

    2. marie4poches4 dit :

      Selon wiki il a été ambassadeur de octobre 2009 à mars 2016.

      https://en.wikipedia.org/wiki/Gary_Doer

      1. igreck dit :

        Oups ! J’aurais portant cru !? Mea culpa 😔

      2. igreck dit :

        Au fait, pourquoi Doer a-t-il tenu des propos si peu… diplomatiques 🧐⁉️

  21. _cameleon_ dit :

    Une tounne pour l’innommable en ce vendredi:

    AC/DC – Highway to Hell (Live At River Plate, December 2009)
    https://www.youtube.com/watch?v=gEPmA3USJdI

    ♥ @ Delirium Tremens ♥

    1. MarcoUBCQ dit :

      De la belle énergie adolecente, bonne enfant et tout simplement jouissante. C’est beau de voir la foule danser en unison au rythme d’AC/DC, source de pep impayable.

  22. sousmarin dit :

    Ils ne sont pas suicidaires en enfer, le néant lui conviendrait mieux.

  23. Claude B dit :

    En tout cas sur la photo, je regarde le visage de notre PM et je peux lire dans ses pensées : «le  cib…, que cé qui va m’sortir encore? »

    1. Toile dit :

      Je pense que Trudeau avait bien raison de penser « le ciboire… que ce qui va m’sortir encore « .

      Si l’image correspond à celle du G7 de Charlevoix, il avait retirer son accord apres coup à signer l’entente convenue entre les 7.
      https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1106092/canada-commerce-donald-trump-malbaie-echange-g7-sommet-justin-trudeau

  24. AB road dit :

    Trump en enfer aurait du sens.
    En pyromane hors-pair qu’il est, ses talents seraient certes bienvenue pour « booster » le feu brûlant qui y règne déjà pour l’éternité…

  25. Loufaf dit :

    H.S. La blague du vendredi. Il me reste quelques blagues de confinement.

    – Alerte info: si vous recevez un courriel avec comme objet » ding dong » , ne l’ ouvrez pas, ce sont des témoins de Jehovah qui font du télétravail.
    – Je suis monté sur le pèse-personne et il a indiqué: les rassemblements sont interdits.
    – Mon chat est plutôt fâché de voir qu’ on reste chez lui pendant si longtemps.
    – Avant , on toussait pour camoufler un p’tit pet. Maintenant, on pète pour camoufler une p’ tite toux.
    – On ne s’ ennuie pas trop à la maison avec le confinement, mais il est étrange que dans un paquet de riz d’ un kilo, il y ait 7759 grains et dans un autre de même poids et de la même marque, il y en ait 7789.
    – L’ erreur avec ce virus, c’ est de l’ avoir appelé Corona. Si on l’ avait appelé Canadien de Montréal, il aurait été éliminé en mars.
    – Je regardais une série sur Netflix et il y avait des gens qui se faisaient des bises et des accolades. C’ est toujours un peu émouvant de regarder des documentaires historiques sur des civilisations anciennes.
    – Je viens de renouveler ma garde-robe de printemps. Je me suis acheté cinq pyjamas.
    – Je suis allé magasiner en jaquette d’ hôpital; le monde respectait le deux mètres.
    – A voir comment les gens portent le masque, je comprends pourquoi , parfois, la contraception ne fonctionne pas.
    – Cherche vélo d’ entraînement pour me rendre à mon télétravail.

    1. Haïku dit :

      Loufaf
      Excellente collection !!! 🤣😉

    2. danielm dit :

      Succulent avant le repas du soir. Merci!

    3. constella1 dit :

      Hahaha👏👏👏
      Merci

    4. renalavo dit :

      Ma préférée: À voir comment les gens portent le masque…je la rit encore.

    5. chanounou dit :

      @Loufaf
      Excellent. Mes préférées : les Témoins de Jehovah -Netflix- la contraception 👏👏👏👏

      1. gigido66 dit :

        Le pire dans tout ça, c’est que c’est vrai…
        J’ai reçu 3 appels téléphoniques d’un bénévole qui prenait des nouvelles de mon moral pendant le confinement…je dirais à un mois d’intervalle …´
        Jamais, dans le premier appel, l’homme n’a mentionné qu’il était témoin de Jehovah.
        Lors du 2e appel, il a simplement laissé une adresse de site web pour que je le comsulte….là, j’ai allumé…
        Au 3e appel, c’est mon conjoint qui a répondu et a laissé savoir à l’homme que nous n’étions pas intéressés…
        Le pire, c’est que lorsqu’ils font du porte à porte, ils ne sonnent jamais chez nous à cause du mot qui est laissé à côté de la sonnette indiquant que je ne désire pas avoir de sollicitation religieuse….
        Je confirme que le télé travail pour les témoins de Jehovah n’est pas une blague…😳😜😄

    6. ProMap dit :

      Moi c’est le Canadien, le CH,🤣

    7. mazou884 dit :

      @Loufaf
      Merci, merci, ça m’a fait du bien. Je vais noter et transmettre. Sourires garantis.

  26. Pierre s. dit :

    ^—————————-

    en enfer …

    Dans la section des menteurs, des peureux et des pauvres types …..
    Rien d’autre à dire …..

    Son passage à la présidence aura été toxique et également insignifiant au sens propre du terme.

  27. marie4poches4 dit :

    Heureusement, la politique américaine a su me tenir occupée, pas eu besoin de compter les grains de riz.

    1. Haïku dit :

      😉😉 !!!

    2. danielm dit :

      Mais on en rit aujourd’hui! (avec l’inauguration de Biden…)

  28. _cameleon_ dit :

    Je vais faire un Haïku de moi …

    « Les méchants portent leur enfer en eux. »
    Proverbe français.

    “L’enfer est trop petit pour tout le monde.”
    C. de Lamirande

    “L’enfer ne sera pas complet avant que vous n’y soyez.”
    Proverbe Écossais

    “C’est ça, l’enfer, être raté.”
    Roger Lemelin

    “Même en Enfer, régner est digne d’ambition ; mieux vaut régner en enfer que de servir au ciel.”
    John Milton

    “Je choisirai le paradis pour le climat, et l’enfer pour la compagnie.”
    Mark Twain

    “Les hommes viennent de Mars, les femmes de Vénus. Les ordinateurs viennent de l’enfer.”
    Anonyme (oups celle là je suis pas sur)

    “Comment savez-vous si la Terre n’est pas l’enfer d’une autre planète ?”

    “Il faudra beaucoup d’indulgence à Dieu pour pardonner aux hommes d’avoir imaginé l’enfer.”
    Maurice Chapelan

    “Ce qui a toujours fait de l’Etat un enfer sur la terre, c’est que l’homme a voulu en faire son ciel.”
    Friedrich Hölderlin

    1. danielm dit :

      Bref je n’ai pas à m’enfer!

      1. danielm dit :

        Mais attention de ne pas trop enfer!

    2. gl000001 dit :

      “Les hommes viennent de Mars, les femmes de Vénus. Les ordinateurs viennent de l’enfer.”
      Je l’aime celle-là !!

      1. chanounou dit :

        @gl000001,
        Moi c’est celle de Mark Twain…. Une valeur sûre

    3. renalavo dit :

      La citation de Mark Twain est ma meilleure.

      1. _cameleon_ dit :

        @chanounou & renalavo

        “Je choisirai le paradis pour le climat, et l’enfer pour la compagnie.”

        Oui moi aussi !

        Et je demanderai à Plume, de me chanter son:

        L’Rock’n’Roll du grand flan mou – Plume Latraverse

    4. Celle de Roger Lemelin pourrait retenir l’attention de DT.

    5. _cameleon_ dit :

      @chanounou & renalavo

      Ou encore je lui demanderai:

      Plume Latraverse-Les pauvres live
      https://www.youtube.com/watch?v=enaOJXVysVs

      « Les pauvres ont pas d’argent, les pauvres sont malades tout l’temps
      Les pauvres savent pas s’organiser, sont toujours cassés
      Les pauvres vont pas voir de shows, les pauvres sont ben qu’trop nonos
      En plus les pauvres y ont pas d’argent à mettre là-d’dans

      Les pauvres sont su’l’Bien-être, les pauvres r’gardent par la f’nêtre
      Les pauvres y ont pas d’eau chaude, checkent les pompiers qui rôdent
      Les pauvres savent pas quoi faire pour s’sortir d’la misère
      Y voudraient ben qu’un jour, qu’un jour enfin ce soit leur tour

      Les pauvres ont du vieux linge sale, les pauvres, ça s’habille ben mal
      Les pauvres se font toujours avoir, sont donc pas d’affaires!
      Les pauvres s’achètent jamais rien, les pauvres ont toujours un chien
      Les pauvres se font prendre à voler, y s’font arrêter

      Les pauvres c’est d’la vermine, du trouble pis d’la famine
      Les pauvres ça couche dehors, les pauvres ça l’a pas d’char
      Ça boé de la robine, pis ça r’garde les vitrines
      Pis quand ça va trop mal, ça s’tape sa photo dans l’journal…

      Les pauvres ça mendie tout l’temps
      Les pauvres c’est ben achalant
      Si leur vie est si malaisée, qui fassent pas d’bébé!
      Les pauvres ont des grosses familles
      Les pauvres s’promènent en béquilles
      Y sont tous pauvres de père en fils
      C’t’une manière de vice…

      Les pauvres sortent dans la rue
      C’est pour tomber su’l cul
      Y r’çoivent des briques s’a tête, pour eux le temps s’arrête
      Les pauvres ça mange le pain qu’les autres jettent dans l’chemin
      Les pauvres c’comme les oiseaux,
      C’est fait pour vivre d’ins pays chauds

      Icitte, l’hiver, les pauvres gèlent
      Sont maigres comme des manches de pelles
      Leur maison est pas isolée pis l’gaz est coupé
      Les pauvres prennent jamais d’vacances
      Les pauvres y ont pas ben d’la chance
      Les pauvres y restent toujours chez eux, c’est pas des sorteux

      Les pauvres aiment la chicane, y vivent dans des cabanes
      Les pauvres vont pas à l’école, les pauvres c’pas des grosses bolles
      Ça mange des s’melles de bottes a’ec du beurre de pinottes
      Y sentent la pauvreté, c’en est une vraie calamité
      Les pauvres…

      Mais y ont tous la t.v. couleur »

  29. gl000001 dit :

    En enfer, tu mets plein de miroirs qui montre la face à Biden, Obama, Hillary, Pelosi, lorsqu’il passe devant !!

    1. Ou le portrait d’Obama sur le mont Rushmore. He will rush more.

      1. chanounou dit :

        @ Richard,
        Ça c’est LA bonne idée…
        A moins qu’on ne mette ledit portrait sur TOUS les billets verts…..

        Il en arttraperai de l’eczema aux mains… et ça fait mal , l’eczema !!

  30. Mabuse dit :

    « ..dans un paquet de riz d’ un kilo, il y ait 7759 grains et dans un autre de même poids et de la même marque, il y en ait 7789. »

    7759 grains de riz républicain vs 7789 grains démocrates – il y a eu fraude, c’tévident »

    1. Je me demande si on va demander au WP un recomptage des mensonges de DT. Je crois qu’ils en étaient à 30 573.

  31. danielm dit :

    Pas de place pour Donald en enfer, Lucifer n’accepte pas les chèques sans provisions.

  32. Layla dit :

    De toute évidence ce M. Gary Doer s’est fait plaisir en disant cela, comme Greta.

    « Comme pour toute famille, il y a eu des désaccords, et les Canadiens se sont souvent sentis négligés par leur voisin beaucoup plus grand. Mais dans l’histoire moderne, rien n’a approché les explosions provoquées par M. Trump.

    Il a giflé les tarifs sur les produits canadiens, a menacé de déchirer l’accord commercial le plus important du pays et a insulté M. Trudeau comme étant «très malhonnête et faible». Son conseiller commercial Peter Navarro est allé plus loin, suggérant «qu’il y a une place spéciale en enfer» pour le premier ministre du Canada. »

    Peu de Canadiens étaient tristes de voir le gouvernement Trump disparaître.

    «Il y a en fait une place spéciale en enfer pour Trump», a déclaré Gary Doer, ancien ambassadeur canadien auprès du premier ministre de Washington et du Manitoba. »

    https://news-24.fr/justin-trudeau-recevra-le-premier-appel-officiel-de-biden-a-un-dirigeant-etranger/

  33. Encorutilfaluquejelesus dit :

    L’enfer selon Woody Allen:
    « Sixième étage: extrémistes de droite, serial killers, avocats médiatiques. Septième étage: les médias. »

    Le septième! Parfait pour Trump! 😉

  34. steelgun dit :

    Une petite en passant :

    Un ministre africain vient en voyage officiel en France, et se fait inviter a dîner chez son homologue français. En voyant la somptueuse villa de ce dernier, et toutes les toiles de maître aux murs, il lui demande comment il peut bien s’assurer un tel train de vie avec sa paye somme toute modeste de serveur de la République.

    Le français l’entraîne près de la fenêtre :

    – Vous voyez l’autoroute là-bas ?

    – Oui

    – Elle a coûté vingt milliards, l’entreprise l’a facturée 25 et m’a versé la différence.

    Deux ans plus tard, le ministre français est en voyage officiel en Afrique et rend visite a son homologue.

    Quand il arrive chez lui, il découvre un palais comme il n’en avait encore jamais vu.

    Stupéfait, il demande :

    – Mais je ne comprend pas, il y a 2 ans vous trouviez que j’avais un train de vie princier, mais par rapport a vous…

    Le ministre africain l’entraîne près de la fenêtre :

    – Vous voyez l’autoroute là-bas ?

    – Non..

    – Ben voilà….

    1. danielm dit :

      À malin, malin et demi!

    2. chanounou dit :

      @Steelgun,
      La connaissais et suis ravie de voir qu’elle a traversé l’Atlantique et peu importe ds quel sens !!!

    3. Trump doit l’avoir déjà entendue, à voir son mur…

  35. danielm dit :

    C’est vendredi soir! Free time pour se payer la tête du malin qui s’est fait prendre! Mais on reste poli, tout de même, on a des manières, madame la marquise!

  36. Ziggy9361 dit :

    On a le droit nous aussi d’avoir nos héros Canadien.

  37. Maïs1988 dit :

    «Il y a en fait une place spéciale en enfer pour Trump.»

    Hummm… Et GW Bush, D Cheney, D Rumsfeld, M Albright, H Kissinger, M Pompeo? Ça compte pour du beurre?

    1. chanounou dit :

      @Mais,

      Z’avez raison de nous rappeler que tous , chacun à leur tour ont suscité encouragé, voire organisé ou fait organiser un coup d’État….
      Heureusement que vous êtes là 😜😜😜

  38. chanounou dit :

    Hs et aurait ete davantage a sa place ds le billet precedent mais ô combien rafraîchissant,…..

    D’un journal suisse, le texte en anglais et français de cette gracieuse et talentueuse jeune femme qui a presque volé la vedette a Joe Biden et Kamala Harris le 20/ 01.
    Mais quelque part , mon petit doigt me dit que tous les 2 + Madame Biden , bien sûr, en sont absolument enchantés….
    ——————————————————————————————–
    22.01.2021

    Elle a fait sensation lors de l’investiture de Joe Biden mercredi soir. La jeune poétesse Amanda Gorman, 22 ans, a scandé «The Hill We Climb». En voici une traduction et une analyse par Thomas Austenfeld, professeur de littérature américaine à l’Université de Fribourg.

    THE HILL WE CLIMB

    Transcription du poème d’Amanda Gorman tel que prononcé lors de la cérémonie d’investiture de Joe Biden le 20 janvier 2021.

    When day comes, we ask ourselves where can we find light in this never-ending shade?
    The loss we carry, a sea we must wade.
    We’ve braved the belly of the beast.
    We’ve learned that quiet isn’t always peace,
    and the norms and notions of what “just” is isn’t always justice.
    And yet, the dawn is ours before we knew it.
    Somehow we do it.
    Somehow we’ve weathered and witnessed a nation that isn’t broken,
    but simply unfinished.
    We, the successors of a country and a time where a skinny Black girl descended from slaves and raised by a single mother can dream of becoming president, only to find herself reciting for one.
    And yes, we are far from polished, far from pristine,
    but that doesn’t mean we are striving to form a union that is perfect.
    We are striving to forge our union with purpose.
    To compose a country committed to all cultures, colors, characters, and conditions of man.
    And so we lift our gazes not to what stands between us, but what stands before us.
    We close the divide because we know, to put our future first, we must first put our differences aside.
    We lay down our arms so we can reach out our arms to one another.
    We seek harm to none and harmony for all.
    Let the globe, if nothing else, say this is true:
    That even as we grieved, we grew.
    That even as we hurt, we hoped.
    That even as we tired, we tried.
    That we’ll forever be tied together, victorious.
    Not because we will never again know defeat, but because we will never again sow division.

    Scripture tells us to envision that everyone shall sit under their own vine and fig tree and no one shall make them afraid.
    If we’re to live up to our own time, then victory won’t lie in the blade, but in all the bridges we’ve made.
    That is the promise to glade, the hill we climb, if only we dare.
    It’s because being American is more than a pride we inherit.
    It’s the past we step into and how we repair it.
    We’ve seen a force that would shatter our nation rather than share it.
    Would destroy our country if it meant delaying democracy.
    This effort very nearly succeeded.
    But while democracy can be periodically delayed,
    it can never be permanently defeated.
    In this truth, in this faith, we trust,
    for while we have our eyes on the future, history has its eyes on us.
    This is the era of just redemption.
    We feared it at its inception.
    We did not feel prepared to be the heirs of such a terrifying hour,
    but within it, we found the power to author a new chapter, to offer hope and laughter to ourselves.
    So while once we asked, ‘How could we possibly prevail over catastrophe?’ now we assert, ‘How could catastrophe possibly prevail over us?’

    We will not march back to what was, but move to what shall be:
    A country that is bruised but whole, benevolent but bold, fierce and free.
    We will not be turned around or interrupted by intimidation because we know our inaction and inertia will be the inheritance of the next generation.
    Our blunders become their burdens.
    But one thing is certain:
    If we merge mercy with might, and might with right, then love becomes our legacy and change, our children’s birthright.

    So let us leave behind a country better than the one we were left.
    With every breath from my bronze-pounded chest, we will raise this wounded world into a wondrous one.
    We will rise from the golden hills of the west.
    We will rise from the wind-swept north-east where our forefathers first realized revolution.
    We will rise from the lake-rimmed cities of the midwestern states.
    We will rise from the sun-baked south.
    We will rebuild, reconcile, and recover.
    In every known nook of our nation, in every corner called our country,
    our people, diverse and beautiful, will emerge, battered and beautiful.
    When day comes, we step out of the shade, aflame and unafraid.
    The new dawn blooms as we free it.
    For there is always light,
    if only we’re brave enough to see it.
    If only we’re brave enough to be it.

    La traduction en français
    La colline que nous gravissons, Amanda Gorman

    Quand le jour arrive, nous nous demandons où pouvons-nous trouver de la lumière dans cette ombre qui n’en finit plus ?
    La peine que nous portons, une mer dans laquelle nous devons patauger.
    Nous avons bravé le ventre de la bête.
    Nous avons appris que la tranquillité n’est pas toujours la paix,
    et que les normes et notions de ce qui est juste ne sont pas toujours justice.
    Et pourtant, l’aube est nôtre avant que nous le sachions.
    D’une certaine manière, nous le savons.
    D’une certaine manière, nous avons surmonté et été témoins d’une nation qui n’est pas brisée,
    mais simplement inachevée.
    Nous, les héritiers d’un pays et d’une époque où une jeune fille noire, maigre, descendante d’esclaves et élevée par une mère célibataire peut rêver de devenir présidente, simplement en se retrouvant à réciter pour lui.

    Et oui, nous sommes loin d’être lisses, loin d’être irréprochables,
    mais cela ne veut pas dire que nous aspirons à former une union parfaite.
    Nous aspirons à forger une union d’intention.
    A composer un pays engagé en toutes ses cultures, couleurs, personnalités et conditions humaines.
    Et donc nous levons nos regards non pas sur ce qui se dresse entre nous, mais sur ce qui se dresse devant nous.
    Nous comblons le fossé car nous savons que, pour faire passer notre futur en premier, nous devons passer outre nos différences.
    Nous déposons nos armes pour pouvoir se tendre les bras les uns aux autres.
    Nous ne cherchons la nuisance d’aucun, l’harmonie de tous.
    Laissons le monde entier, rien de moins, dire que ceci est vrai :
    que même dans notre deuil, nous grandissons
    que même dans notre douleur, nous espérons
    que même dans notre fatigue, nous essayons
    que nous serons liés à jamais, victorieux.
    Non pas car nous ne connaîtrons jamais plus la défaite, mais car nous nous ne sèmerons jamais plus la division.

    L’Ecriture nous enseigne d’envisager que chacun s’assoira sous ses propres vigne et figuier, et que personne ne l’effrayera.
    Si nous voulons être à la hauteur de notre temps, alors la victoire ne passera pas par la lame, mais par les ponts que nous créons.
    C’est la promesse de la clairière, la colline que nous gravissons, seulement si nous l’osons.
    C’est parce qu’être Américain représente plus que la fierté dont nous héritons.
    C’est le passé que nous pénétrons et notre manière de le réparer.
    Nous avons vu une force qui ferait voler en éclats notre nation plutôt que la partager,
    qui détruirait notre pays si cela retardait la démocratie.
    Cette tentative a presque réussi.
    Même si la démocratie peut être périodiquement retardée,
    elle ne peut jamais être vaincue.
    En cette vérité, en cette foi, nous croyons,
    car tant que nous gardons les yeux sur le futur, l’histoire nous garde à l’œil.
    Voici l’époque de la rédemption.
    Nous la craignions à ses débuts.
    Nous ne nous sentions pas prêts à être les héritiers d’une heure aussi terrifiante, mais en son sein, nous avons trouvé la force d’être auteurs d’un nouveau chapitre, de s’offrir l’espoir et les rires.
    Alors qu’une fois nous nous demandions « Comment pourrons-nous triompher d’une telle catastrophe ? », maintenant nous affirmons : « Comment une telle catastrophe pourrait-elle triompher de nous ? »
    Nous ne défilerons pas pour le passé, mais avancerons vers ce qui pourra être:
    Un pays qui est meurtri mais entier, bienveillant mais téméraire, féroce et libre.
    Nous ne serons pas retournés ni interrompus par des intimidations car nous savons que notre inaction et notre inertie seront l’héritage de la génération future.
    Nos bévues deviennent leurs fardeaux.
    Mais une chose est sûre :
    Si nous fusionnons miséricorde avec puissance, et puissance avec droit, alors l’amour devient notre legs et le changement, le droit de naissance de nos enfants.

    Alors laissons derrière nous un pays meilleur que celui qui nous a été laissé.
    A chaque souffle de ma poitrine martelée de bronze, nous relèverons ce monde blessé pour en faire une merveille.
    Nous nous lèverons des collines mordorées de l’Ouest.
    Nous nous lèverons du Nord-Est balayé par les vents où nos aïeux ont réalisé la révolution.
    Nous nous lèverons des villes bordées de lacs dans les Etats du Midwest.
    Nous nous lèverons du Sud baigné par le soleil.
    Nous reconstruirons, réconcilierons, et récupérerons.
    Dans chaque recoin connu de notre nation, dans chaque coin appelé notre pays, notre peuple, diversifié et beau, émergera malmené et beau.
    Quand le jour arrive, nous sortons de l’ombre, enflammés et résolus.
    L’aube nouvelle éclot quand nous la libérons.
    Car il y a toujours la lumière,
    si seulement nous sommes assez braves pour la voir.
    Si seulement nous sommes assez braves pour l’être.

    Traduction par Pascaline Jaquet
    ——————————————————-
    L’ANALYSE DE THOMAS AUSTENFELD

    Professeur en littérature américaine à l’Université de Fribourg

    D’une grande élégance tant symbolique que formelle, ce poème est structuré par différentes techniques qui permettent de créer du lien d’un vers à l’autre. Ainsi des rimes originales et parfois surprenantes comme inherit / repair it / share it, et just is / justice, mais aussi des anaphores où la même formule est reprise en tête de plusieurs vers, «We will rise» et «Somehow». Sans oublier les nombreuses allitérations comme country / cultures / colors / characters.

    L’interview de Thomas Austenfeld

    L’auteure fait également usage du chiasme, cette figure d’inversion qui trouve son origine dans cette phrase de Kennedy: «Ask not what your country can do for you – ask what you can do for your country». On les retrouve ici dans «not to what stands between us, but what stands before us», ou encore dans «We lay down our arms so we can reach out our arms to one another», avec le jeu sur arms qui signifie à la fois bras et armes. Cela crée des effets de cadence qui ne sont pas sans rappeler la manière des pasteurs baptistes.

    On peut encore y relever des citations subtiles de la constitution américaine («form a union that is perfect») ainsi qu’une référence biblique («Scripture tells us to envision that everyone shall sit under their own vine and fig tree»), qui contribuent à faire de ce poème une synthèse très réussie de différentes influences poétiques, politiques et religieuses, entre spoken word et sermon, entre Walt Whitman et Maya Angelou.

    ————————————–
    J’espère que vous aimerez

    1. danielm dit :

      Merci, Le génie de cette prodige et poétesse Amanda Gorman transcendait à la fois, ses mots, son élocution, sa gestuelle et son apparence. Une entrevue avec Anderson Cooper peut compléter ce témoignage: https://youtu.be/qHhut5nhI8g

      1. MarcoUBCQ dit :

        Malgré le fait que j’aime profondément et intensément l’humanité, nous ne sommes qu’à nos premiers balbutiements dans notre histoire, et donc la plupart d’entre nous sont plutôt… inachevés. Amanda est de ces rares personnes qui sont dignes, droites, entières, intègres, majestueuses, humbles, féroces, tendres et en fin de compte inoubliables.

    2. renalavo dit :

      Je suis sür que ce chef-d’oeuvre de poésie fera partie intégrante des facultés de littérature des plus grandes universités des USAè Voilà bien un exemple parfait de ce que cette nation peut avoir de meilleur. La réponse la plus cinglante aux événements récents.

    3. Cette analyse me rappelle celle que Poë avait lui-même fait de son propre poème « The Raven ». Il avait mis à jour toutes les figures qu’il savait devoir « marcher ». On me dirait que cette poétesse — dont le talent est indéniable — savait quelles figures feraient fureur que je ne serais pas surpris.

    4. _cameleon_ dit :

      @chanounou
      Je suis littéralement submergé par tant de lucidité et de …
      Les mots me manquent.

      Merci ! …

    5. Layla dit :

      @chanounou
      Merci beaucoup.
      La traduction est meilleure que celle que j’avais et c’était beau mais là c’est magnifique.

      Cette jeune fille m’a envouté, l’élégance de ses gestes tout en douceur comme si elle flottait, c’était de toute beauté, princier, qui n’a pas été séduit par cette poétesse.

      « L’Ecriture nous enseigne d’envisager que chacun s’assoira sous ses propres vigne et figuier, et que personne ne l’effrayera. Si nous voulons être à la hauteur de notre temps, alors LA VICTOIRE NE PASSERA PAS PAR LA LAME, MAIS PAR LES PONTS QUE NOUS CRÉONS.
      C’est la promesse de la clairière, la colline que nous gravissons, seulement si nous l’osons. 

      4 ans où la victoire était faite de déchirements (la lame), la peur au rendez-vous et nous osions espérer de voir cette clairière. La lame a cessé de gagner.

  39. Mabuse dit :

    Rendez-vous avec Trump – On ne peut sortir de l’enfer – Blague peut-être bien connue…

    Question de l’examen final de mai 1997 du Dr. Schambaugh, de l’école d’ingénierie chimique de l’université d’Oklahoma, Le Dr Schambaugh est connu pour poser des questions telles que « pourquoi les avions volent-ils  » lors de ses examens finaux. Sa seule et unique question d’examen final en mai 1997 pour sa classe Momentum, Heat and Mass Transfer II était :

    « L’enfer est-il exothermique ou endothermique ? Soutenez votre réponse avec des preuves ».

    La plupart des étudiants ont écrit des preuves de leurs croyances en utilisant la loi de Boyle ou une variante. Un étudiant, cependant, a écrit ce qui suit :

    « D’abord, nous postulons que si les âmes existent, alors elles doivent avoir une certaine masse. Si elles existent, alors une grappe d’âmes peut aussi avoir une masse. Alors, à quel rythme les âmes se dirigent-elles vers l’enfer et à quel rythme les âmes en sortent-elles ? Je pense que nous pouvons supposer sans risque qu’une fois qu’une âme arrive en enfer, elle n’en partira pas.

    Par conséquent, aucune âme ne part. Quant aux âmes qui entrent en enfer, examinons les différentes religions qui existent dans le monde aujourd’hui. Certaines de ces religions déclarent que si vous n’êtes pas membre de leur religion, alors vous irez en enfer. Puisqu’il existe plusieurs de ces religions et que les gens n’appartiennent pas à plus d’une religion, nous pouvons projeter que tous les gens et toutes les âmes vont en enfer. Avec les taux de natalité et de mortalité actuels, nous pouvons nous attendre à ce que le nombre d’âmes en enfer augmente de manière exponentielle.

    Maintenant, regardons le taux de changement de volume en enfer. La loi de Boyle stipule que pour que la température et la pression en enfer restent les mêmes, le rapport entre la masse des âmes et le volume doit rester constant. Deux options existent : Si l’enfer se développe à un rythme plus lent que le rythme auquel les âmes entrent en enfer, alors la température et la pression en enfer augmenteront jusqu’à ce que tout l’enfer se déchaîne. Si l’enfer se développe à un rythme plus rapide que l’augmentation du nombre d’âmes en enfer, alors la température et la pression diminueront jusqu’à ce que l’enfer gèle. Alors, qu’est-ce que c’est ?

    Si nous acceptons la citation que m’a donnée Theresa Manyan en première année, « qu’il gèlera en enfer avant que je ne couche avec toi » et si nous tenons compte du fait que je n’ai toujours pas réussi à avoir des relations sexuelles avec elle, alors l’option 2 ne peut pas être vraie… Ainsi, l’enfer est exothermique ». L’étudiant, Tim Graham, a obtenu le seul A.

    Source https://www.physicsforums.com/threads/is-hell-exothermic-or-endothermic.103574/

    Traduit avec http://www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

  40. A.Talon dit :

    HORS SUJET, quoique…

    La petite dernière du Lincoln Project dont l’objectif principal semble être maintenant de faire le grand ménage du printemps au sein de ce qui fut autrefois un grand parti politique, celui d’Abraham Lincoln.

    «You Had It All, Josh»

    1. A.Talon dit :

      Tant qu’à y être, on ne va tout de même pas se priver du plaisir de visionner cette autre vidéo du Lincoln Project datant d’il y a trois jours, non? 🙂

      «Moving Day»

    2. Haïku dit :

      A.Talon
      Effectivement, ça fesse dans’l’dash !
      👏👏👏

  41. chanounou dit :

    Excellent ce nouveau clip. Bien mordant dans les mollets du blanc bec comme il faut! Et ça, sans un mot déplacé , familier ou ou injurlieux. Du grand Art….
    Reste à savoir quelles personnes sont atteintes par ce clip? Hélas sûrement pas celles pour lesquelles ce sera le plus nécessaire. En tous cas 👏👏👏👏

  42. Haïku dit :

    HS,
    C’est vendredi…
    ————‐———————–‐——
    C’est l’histoire de quatre individus:
    ‘Chacun’, ‘Quelqu’un’, ‘Quiconque’ et ‘Personne’.

    Un travail important devait être fait, et on avait demandé à Chacun de s’en occuper.

    Chacun était assuré que Quelqu’un allait le faire;
    Quiconque aurait pu s’en occuper, mais Personne ne l’a fait.

    Quelqu’un s’est emporté parce qu’il considérait que ce travail était la responsabilité de Chacun.

    Chacun croyait que Quiconque pouvait le faire,
    mais Personne ne s’était rendu compte que Chacun ne le ferait pas.

    À la fin, Chacun blâmait Quelqu’un, du fait que Personne n’avait fait ce que Quiconque aurait dû faire.

    (…. à méditer, non ?😉)

    1. A.Talon dit :

      Ça rappelle cette amusante petite séquence de l’hilarante comédie américaine «Airplane!» (1980) avec les pilotes Oveur et Roger.

    2. Layla dit :

      Haïku
      Effectivement à méditer💕

      1. Haïku dit :

        Layla
        Merci !

    3. jeanfrancoiscouture dit :

      Et d’Aucuns conclurent que «si cela va sans dire, cela va encore mieux en le disant.» (Talleyrand)

  43. _cameleon_ dit :

    Petit rappel d’un dénommé Chaplin:

    Charlie Chaplin – Discours – Le Dictateur – VF – francais
    https://www.youtube.com/watch?v=0xCM_pJw-lE

    Espoir… Je suis désolé, mais je ne veux pas être empereur, ce n’est pas mon affaire. Je ne veux ni conquérir, ni diriger personne. Je voudrais aider tout le monde dans la mesure du possible, juifs, chrétiens, païens, blancs et noirs. Nous voudrions tous nous aider si nous le pouvions, les êtres humains sont ainsi faits. Nous voulons donner le bonheur à notre prochain, pas lui donner le malheur. Nous ne voulons pas haïr ni humilier personne. Chacun de nous a sa place et notre terre est bien assez riche, elle peut nourrir tous les êtres humains. Nous pouvons tous avoir une vie belle et libre mais nous l’avons oublié.

    L’envie a empoisonné l’esprit des hommes, a barricadé le monde avec la haine, nous a fait sombrer dans la misère et les effusions de sang. Nous avons développé la vitesse pour nous enfermer en nous-mêmes. Les machines qui nous apportent l’abondance nous laissent dans l’insatisfaction. Notre savoir nous a fait devenir cyniques. Nous sommes inhumains à force d’intelligence, nous ne ressentons pas assez et nous pensons beaucoup trop. Nous sommes trop mécanisés et nous manquons d’humanité.

    Nous sommes trop cultivés et nous manquons de tendresse et de gentillesse. Sans ces qualités humaines, la vie n’est plus que violence et tout est perdu.

    Les avions, la radio nous ont rapprochés les uns des autres, ces inventions ne trouveront leur vrai sens que dans la bonté de l’être humain, que dans la fraternité, l’amitié et l’unité de tous les hommes.

    En ce moment même, ma voix atteint des millions de gens à travers le monde, des millions d’hommes, de femmes, d’enfants désespérés, victimes d’un système qui torture les faibles et emprisonne des innocents.

    Je dis à tous ceux qui m’entendent : Ne désespérez pas ! Le malheur qui est sur nous n’est que le produit éphémère de l’habilité, de l’amertume de ceux qui ont peur des progrès qu’accomplit l’Humanité. Mais la haine finira par disparaître et les dictateurs mourront et le pouvoir qu’ils avaient pris aux peuples va retourner aux peuples. Et tant que des hommes mourront pour elle, la liberté ne pourra pas périr. Soldats, ne vous donnez pas à ces brutes, à une minorité qui vous méprise et qui fait de vous des esclaves, enrégimente toute votre vie et qui vous dit tout ce qu’il faut faire et ce qu’il faut penser, qui vous dirige, vous manœuvre, se sert de vous comme chair à canons et qui vous traite comme du bétail.

    Ne donnez pas votre vie à ces êtres inhumains, ces hommes machines avec une machine à la place de la tête et une machine dans le cœur.

    Vous n’êtes pas des machines.

    Vous n’êtes pas des esclaves.

    Vous êtes des hommes, des hommes avec tout l’amour du monde dans le cœur.

    Vous n’avez pas de haine, sinon pour ce qui est inhumain, ce qui n’est pas fait d’amour.

    Soldats ne vous battez pas pour l’esclavage mais pour la liberté.

    Il est écrit dans l’Évangile selon Saint Luc « Le Royaume de Dieu est dans l’être humain », pas dans un seul humain ni dans un groupe humain, mais dans tous les humains, mais en vous, en vous le peuple qui avez le pouvoir, le pouvoir de créer les machines, le pouvoir de créer le bonheur. Vous, le peuple, vous avez le pouvoir, le pouvoir de rendre la vie belle et libre, le pouvoir de faire de cette vie une merveilleuse aventure.

    Alors au nom même de la Démocratie, utilisons ce pouvoir. Il faut tous nous unir, il faut tous nous battre pour un monde nouveau, un monde humain qui donnera à chacun l’occasion de travailler, qui apportera un avenir à la jeunesse et à la vieillesse la sécurité.

    Ces brutes vous ont promis toutes ces choses pour que vous leur donniez le pouvoir : ils mentaient. Ils n’ont pas tenu leurs merveilleuses promesses : jamais ils ne le feront. Les dictateurs s’affranchissent en prenant le pouvoir mais ils font un esclave du peuple.

    Alors, il faut nous battre pour accomplir toutes leurs promesses. Il faut nous battre pour libérer le monde, pour renverser les frontières et les barrières raciales, pour en finir avec l’avidité, avec la haine et l’intolérance. Il faut nous battre pour construire un monde de raison, un monde où la science et le progrès mèneront tous les hommes vers le bonheur. Soldats, au nom de la Démocratie, unissons-nous tous !

    1. Haïku dit :

      _cameleon_
      Pertinent rappel !
      Merci. 👌

    2. D’autant plus percutant quand on pense que ce film produit aux ÉU date de 1940, bien avant Pearl Harbour, alors que les Américains ne voulaient pas s’impliquer dans le conflit et ont un peu boudé le film pour cette raison. Et pourtant ce discours n’a pas vieilli.

    3. MarcoUBCQ dit :

      Parfait. Tout y est. Rien à ajouter.

    4. A.Talon dit :

      On ne dira jamais assez à quel point ce génial personnage était intelligent, ouvert d’esprit et parfaitement lucide. Tout à fait l’inverse de la médiocrité incarnée qu’était l’Imposteur Orangé. L’un des tout premiers à connaître un immense succès planétaire de son vivant, il eu tôt fait de réaliser à quel point l’isolationnisme américain était incongru, voire carrément dangereux, en cette ère de montée galopante des forces du Mal.

      1. leonard1625 dit :

        Génial en effet et de multiples façons. Pourtant, il fut interdit d’entrée au USA en 1952, en une noire période d’obscurantisme qui avait de fortes ressemblances avec les années Trump.

      2. A.Talon dit :

        @ leonard1625 20h46

        En effet. Le point commun de ces deux tristes époques: Roy Marcus Cohn. Sinistre personnage lié de près tant au maccarthysme qu’à la famille Drumpf. Mentionnons qu’il fut le mentor du futur Menteur-en-Chef durant sa jeunesse.

        https://en.wikipedia.org/wiki/Roy_Cohn

    5. gambitduroi dit :

      De toute beauté, merci!

  44. Haïku dit :

    HS,
    C’est vendredi, prise 2…
    ——————-‐–‐———–
    Le patron à son employé:

    –  Est-ce que vous croyez à la vie après la mort ?

    –  Heu, oui patron…

    –  Ah ! Alors tout va bien.
    Parce que hier, après que vous ayez quitté le travail plus tôt pour aller à l’enterrement de votre grand-mère,
    elle est passée pour vous donner un petit bonjour.
    ————————————————-
    (NDLR: En guise de complément tordu, je cite Léo Ferré:

    -« A mon enterrement je ne veux que des morts
    Des rossignols sans voix des chagrins littéraires
    Des peintres sans couleurs des acteurs sans décor
    Des silences sans bruits des soleils sans lumière. »)
    ——————-
    Ouff !!! – Haïku…..

  45. Layla dit :

    L’unité du President Joe Biden doit ressembler à ça …tiré du poème d’Amanda

    « Et oui, nous sommes loin d’être lisses, loin d’être irréprochables,
    mais cela ne veut pas dire que nous aspirons à former une union parfaite.

    Nous aspirons à FORGER UNE UNION D’INTENTION.

    A composer un pays engagé en toutes ses cultures, couleurs, personnalités et conditions humaines.
    Et donc nous levons nos regards NON PAS SUR CE QUI SE DRESSE ENTRE NOUS, mais sur ce qui se dresse DEVANT NOUS.

  46. A.Talon dit :

    PAUSE MUSICALE

    Ce soir on savoure une petite pause musicale de circonstance, gracieuseté de Jimmy Kimmel.

  47. Layla dit :

    La photo du billet..parfaite …pour montrer…DT le malfaisant.

  48. Haïku dit :

    HS,
    C’est vendredi, prise 3…
    ——————‐——–
    Un homme croise une collègue de travail, et lui dit que ses cheveux sentent bon.

    La femme devient furieuse, s’emporte, et folle de rage,
    se rend immédiatement dans le bureau du patron.

    Elle explique alors la situation, et lui dit :
    – Je veux faire une déposition de plainte pour harcèlement sexuel.
    – Qu’est-ce qu’il y a de mal là-dedans, répond le patron.
    Un collègue de travail vous dit que vos cheveux sentent bon,
    et vous voulez porter plainte pour harcèlement sexuel ?
    – Oui ! C’est un nain !!!(😉)

  49. MarcoUBCQ dit :

    J’pouvais pas m’en empêcher: Sur la photo de ce billet on voit un vieil obèse arrogant, ignorant, manifestement en mauvaise santé physique et mentale, mal habillé et suffisant. Et Justin qui est en forme, en santé, bien habillé, souriant au lieu de coller une grimace sur sa face, comme l’orange-man, et respirant la vitalité (Non, ce n’est pas un cautionnement sot de notre premier ministre). Me semble que ça en dit long sur les États-Unis et le Canada, non? Je suis né aux États-Unis, et Dieu merci je vis à Québec, au Canada (Vous remarquerez que « Québec » et « Canada » sont des mots originaires des Premières Nations). Donald c’est le pire de l’Europe, et le Canada le meilleur des Premières Nations, des Métis, des Français, des Anglais, et de citoyens originaires de partout sur la planète. C’est comme ceux qui écrivent ici leurs commentaires: Diversité, universalité, bonté, humour, cran… Humanité. Comme Richard notre guide.

    1. Bartien dit :

      En plus que Justin semble un peu plus grand que t…. sur la photo !!

  50. onbo dit :

    Texte légèrement retouché de la version traduite par Pascaline Jacquet, du poème épique de la poétesse Amanda Gorman.

    Merci à Chanounou d’avoir rendu disponible le texte en traduction française sur le blogue.

    Bonne fin de soirée à vous tous, onbo
    _________________________________

    Quand le jour arrive, nous nous demandons où pouvons-nous trouver de la lumière dans cette ombre qui n’en finit plus ?
    La peine que nous portons, une mer dans laquelle nous devons patauger.
    Nous avons bravé le ventre de la bête.
    Nous avons appris que la tranquillité n’est pas toujours la paix,
    et que les normes et notions de ce qui est juste ne sont pas toujours justice.
    Et pourtant, l’aube est nôtre avant que nous le sachions.
    D’une certaine manière, nous le savons.
    D’une certaine manière, nous l’avons surmonté et été témoins d’une nation qui n’est pas brisée,
    mais simplement inachevée.
    Nous, les héritiers d’un pays et d’une époque où une jeune fille noire, maigre, descendante d’esclaves et élevée par une mère célibataire peut rêver de devenir présidente, simplement en se retrouvant à réciter pour lui.

    Et oui, nous sommes loin d’être achevées, loin d’être irréprochables,
    mais cela ne veut pas dire que nous aspirons à former une union parfaite.
    Nous aspirons à forger une union de raison.
    A composer un pays engagé envers toutes ses cultures, couleurs, caractères et conditions de la personne.
    Aussi nous levons nos regards non sur ce qui se dresse entre nous, mais sur ce qui se dresse devant nous.
    Nous comblons le fossé car nous savons; pour faire passer notre futur en premier, nous devons passer outre nos différences.
    Nous déposons nos armes pour pouvoir se tendre les bras les uns aux autres.
    Nous ne cherchons la nuisance pour aucun, mais l’harmonie de tous.
    Laissons la planète, rien de moins, dire que ceci est vrai :
    que même dans notre deuil, nous grandissons
    que même dans notre douleur, nous espérons
    que même dans notre fatigue, nous essayons
    que nous serons liés à jamais, victorieux.
    Non parce que nous ne connaîtrons jamais plus la défaite, mais parce que nous ne sèmerons jamais plus la division.

    L’Ecriture nous invite à envisager cette vision que chacun s’assoira sous ses propres vigne et figuier, et que personne ne l’effraiera.
    Si nous voulons être à hauteur de notre temps, alors la victoire ne passera pas par le fer, mais par les ponts que nous saurons faire.
    C’est la promesse de la clairière, la colline que nous gravissons, si seulement nous l’osons.
    C’est parce qu’être Américain représente plus que la fierté dont nous héritons.
    C’est le passé que nous pénétrons et notre manière de le réparer.
    Nous avons vu une force qui ferait voler en éclats notre nation plutôt que la partager,
    qui détruirait notre pays si cela déportait la démocratie.
    Cette tentative a presque réussi.
    Mêais si la démocratie peut être périodiquement retardée,
    elle ne peut jamais être vaincue.
    En cette vérité, en cette foi, nous croyons,
    car tant que nous gardons les yeux sur le futur, l’histoire nous garde à l’œil.
    Voici l’époque d’une juste rédemption.
    Nous la craignions à ses débuts.
    Nous ne nous sentions pas prêts à être les héritiers d’une heure aussi terrifiante, mais en son sein, nous avons trouvé la force d’être les auteurs d’un nouveau chapitre, de nous offrir l’espoir et les rires.
    Alors que cette fois nous nous demandions « Comment pourrons-nous triompher d’une telle catastrophe ? », maintenant nous affirmons : « Comment quelque catastrophe pourrait-elle triompher de nous ? »
    Nous ne ferons pas marche arrière vers le passé, mais avant toute vers ce qui pourra être:
    Un pays qui est meurtri mais entier, bienveillant mais brave, ardent et libre.
    Nous ne serons pas détournés ni interrompus par l’intimidation parce que nous savons que notre inaction et notre inertie seront l’héritage de la prochaine génération.
    Et que nos bévues deviendront leurs fardeaux.
    Mais une chose est sûre :
    Si nous fusionnons miséricorde avec puissance, et puissance avec droit, alors l’amour devient notre legs et le changement, le droit de naissance de nos enfants.

    Alors laissons derrière nous un pays meilleur que celui qui nous a été laissé.
    A chaque souffle de ma poitrine martelée de bronze, nous relèverons ce monde blessé pour en faire une merveille.
    Nous nous lèverons des collines mordorées de l’Ouest.
    Nous nous lèverons du Nord-Est balayé par les vents où nos aïeux ont réalisé la révolution.
    Nous nous lèverons des villes bordées de lacs dans les États du Midwest.
    Nous nous lèverons du Sud baigné par le soleil.
    Nous reconstruirons, réconcilierons, et récupérerons.
    Dans chaque recoin connu de notre nation, dans chaque coin appelé notre pays, notre peuple, diversifié et beau, émergera abattu et beau.
    Quand le jour arrive, nous sortons de l’ombre, enflammés et sans peur.
    L’aube nouvelle éclot quand nous la libérons.
    Car il y a toujours la lumière,
    si seulement nous sommes assez braves pour la voir.
    Si seulement nous sommes assez braves pour l’être.

    Traduction par Pascaline Jaquet

  51. Haïku dit :

    HS.
    C’est vendredi, oups samedi…
    ————————‐–
    Donald arrive chez lui complètement bourré.
    Il se faufile dans son lit près de sa femme et tombe ivre mort.

    Il se réveille aux Portes du Paradis devant St-Pierre qui lui dit :
    – Donald, tu es mort dans ton sommeil.
    Donald complètement abasourdi, lui répond :
    – J’suis mort ? J’veux pas être mort ! J’aime trop la vie ! J’veux retourner sur terre !
    St-Pierre dit :
    – D’accord, mais la seule manière que tu as d’y retourner, c’est sous la forme d’une poule.
    Donald répond :
    – Bon, du moment que c’est dans une ferme près de Mar-a-Lago, je suis d’accord.

    Aussitôt dit, aussitôt fait; Donald se retrouve couvert de plumes et grattant le sol en picorant.
    Un coq s’approche de lui :
    – Alors c’est toi la nouvelle poule ? Comment s’est passée ta première journée ?
    – Pas mal, dit Donald la poule, mais j’ai un truc bizarre dans mon ventre, comme si j’allais exploser.
    – Tu ovules, explique le coq, ne me dis pas que t’as jamais pondu d’œufs ?
    Relaxe, laisse-toi aller, tout cela est normal.

    Donald écoute les conseils du coq, et un moment plus tard : voilà l’œuf !
    Ce qui rempli Donald d’émotion, lui qui n’avait jamais connu la maternité.
    Aussitôt, il pond un deuxième œuf, et éprouve une joie sensationnelle.
    Il se prépare à pondre un troisième œuf, quand il ressent une grande claque derrière la tête, et entend sa femme hurler:
    – Réveille toi Donald, t’es en train de chier dans le lit !

  52. Mona dit :

    😂@Haiku quel réveil matin 👍💯
    Il est 3.42 chez vous…😊

    1. Haïku dit :

      @Mona
      Un moment d’insomnie.
      C0c0ric0. 😉

  53. Mona dit :

    Bien employé @Haiku ça m’a fait mon matin en chantant…non en caquetant, claquettant, gloussant😂😂 ( j’ai cherché les synonymes 😉)

  54. Bartien dit :

    H.S. Larry King est décédé du hoax démocrate

  55. citoyen dit :

    la démocratie manque de maillage et devrait remplacer la chaîne des personnages par une véritable chaîne humaine.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :