Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Il n’y a pas longtemps, Stephen Bannon a appelé à la décapitation du Dr Anthony Fauci et du directeur du FBI afin que leurs têtes embrochées «au bout de piques» soient placées «de chaque côté de la Maison-Blanche en signe d’avertissement aux bureaucrates fédéraux». Cette déclaration a fait perdre à l’ancien directeur de campagne et stratège de Donald Trump son compte Twitter et l’avocat qui le représentait dans une cause à New York où il a été accusé, en août dernier, d’avoir détourné des centaines de milliers de dollars destinés à la construction d’un mur à la frontière mexicaine, projet emblématique de son ancien patron.

C’était avant qu’il ne se ligue avec Rudolph Giuliani pour attirer l’attention des médias sur les crimes supposés de Hunter Biden en Chine, en Russie et en Ukraine, avant qu’il ne participe à la campagne mensongère et antidémocratique pour renverser le résultat de l’élection présidentielle de 2020 et avant qu’il n’encourage les partisans de Donald Trump à se rendre à Washington afin d’exprimer leur colère et forcer les élus du Congrès à bloquer la certification des grands électeurs choisis par les Américains. Dans une certaine mesure, il porte la responsabilité de l’assaut contre le Capitole.

Ce même homme, crapule parmi les crapules du monde politique et médiatique américain, s’est officiellement vu octroyer la grâce présidentielle avec 72 autres personnes aux petites heures du matin mercredi, tout juste avant la fin de la présidence de Donald Trump (et avant même d’avoir subi son procès!). Rien n’empêchera l’État de New York de l’inculper pour les mêmes motifs, selon les experts juridiques. Mais le 45e président des États-Unis, pour des raisons obscures, a choisi de le mettre à l’abri de la justice fédérale, faisant fi de l’opposition de ses propres conseillers.

Une décision à l’image de sa présidence.

P.S. : Voici la liste des 73 personnes qui ont reçu la grâce présidentielle (70 personnes ont reçu des commutations de peine). À noter que Sheldon Silver, l’ancien président de l’Assemblée de l’État de New York, n’a pas été gracié, contrairement aux rumeurs sur le sujet dont j’ai fait état dans un billet précédent. Plusieurs républicains de New York se sont insurgés contre cette possibilité. La page éditoriale du New York Post s’est également insurgée contre cette idée.

(Photo AP)

69 réflexions sur “La grâce présidentielle pour une crapule

  1. Salvador E. Rodriguez dit :

    En résumé, les 4 année de la présidence de Trump furent tout sauf « draining the swamp », bien au contraire. Il l’a brassée, polluée, et y jette aujourd’hui comme cadeau d’adieu une kyrielle de nouvelles créature visqueuse et toxique.

    1. xnicden dit :

      Très bien dit.

      Parlant de drain the swamp , au cours des dernières heures Trump a aussi révoqué un de ses décrets interdisant aux membres de son administration présents et passés de faire du lobbying pendant 5 ans après avoir quitté leurs fonctions.

      https://twitter.com/AP_Politics/status/1351837844994744321?s=19

      1. chanounou dit :

        @xnicden,
        Ou comme on dirait en allemand  » En quoi ce que j’ai dit hier m’interesserait -t-il aujourd’hui ??? »

  2. marylap dit :

    Les raisons de la décision de Trump ne sont pas obscures du tout. Il a pardonné tous ses petits amis qui avaient commis des crimes en son nom. S’il n’avait pas été président, il les aurait jeté aux loups pour se protéger.

  3. jeani dit :

    Il y a plus crapule que bannon et c’est celui qui lui a accordé le pardon.

  4. AB road dit :

    Trump a pardonné Bannon.

    Il paraît qu’ils s’associeront ensemble pour former un nouveau parti politique qui s’appellera :

    KKK Next Gen

    On a pu voir il y a 2 semaines, qu’ils peuvent déjà compter sur une bonne base pour leurs débuts.

    Ça promet…

    1. igreck dit :

      Cacaca next generation ! Nom tout à fait approprié pour ces saletés de types. L’idée selon laquelle Trompe pourrait tenter de former un nouveau parti (national) serait vraiment intéressante car elle aiderait le GOP à se « purger » de ses éléments les plus toxiques. Elle aurait surtout comme côté positif de fractionner le Parti Repus et avantager ainsi le Parti démocrates.Cependant, les outsiders savent qu’il est plus simple et rapide de « se servir » d’un parti pour véhiculer ses idées plutôt que se bâtir un tel outil politique à partir de zéro. Dans le cas de Trompe, on a un grand parti qui a été littéralement phagocyté par quelqu’un pcq le parti y trouvait son compte… mais il y de gros risques… et… c’est ça qui est ça ! On croit comprendre que Trompe, lui, ne part pas de rien mais peut profiter d’une bonne « vase » pour démarrer sa patente. L’avenir nous dira si la classe politique représentera un portrait plus juste de la volonté de l’électorat en permettant de neutraliser des manœuvres malhonnêtes telles le « gerrymandering » !

  5. noirod dit :

    Voila une tradition qui devrait disparaitre la grace présidentielle. Même si chaque président en a gracié des douteux ,la qualité des individus qui ont reçu cette faveur du gros épais est égale sinon supérieure a celle de l’orange outang. Je me dis que le karma va régler leur compte un moment donné et que pour l’instant nous pouvons nous réjouir que ce soit la dernière écœuranterie faite par le gros abject.
    Reste maintenant a tenir sa tuque avec de la broche parce que le départ OFFICIEL du gros dégueulasse signifie aussi le début du cycle de nettoyage américain. Ca va être laid avant d’ être beau mais je me console en me disant que ca fait 4 ans que j’ attendais ce jour la. Celebration time !

    Un merci spécial a vous monsieur Hétu de nous avoir rendu jusque la et de nous avoir permis d’échanger et de valider le fait que nous ne vivions pas un cauchemar sans possibilité de réveil !

    1. Denis Bergeron dit :

      Sur cette liste, il y a des personnes que même Google ne saiy pas c’est qui.

  6. garoloup dit :

    Trump n’a pas osé pardonner sa famille, ni des politiciens magouilleurs de son entourage, ni Rudy, ni lui-même… c’est toujours ça de pris.

    1. xnicden dit :

      On pourrait être surpris. Il a encore jusqu’à 11h59 pour émettre des pardons.

      Sans compter qu’il n’est pas obligatoire que les grâces soient rendues publiques immédiatement. Certains citent le cas de Reagan dont deux pardons n’ont été connus que trois semaines plus tard.

    2. AB road dit :

      Il n’a pas osé pardonner les membres de sa famille pour la simple et unique raison que ça aurait été admettre qu’ils sont coupables ou responsables de quelque chose.

      Ce qui est tout simplement impensable dans l’esprit de ce sinistre dividu.

  7. Daniel A. dit :

    Pardonnes-lui car IL ne sait ce qu’il fait 🤪

    1. J’aurais suggéré le contraire : ne lui pardonne pas car il sait ce qu’il fait.

  8. Alexander dit :

    En début de présidence, j’avais le feeling que Bannon était le Raspoutine derrière le tsar. Le penseur, l’idéologue, le stratège du chaos de l’extrême-droite et un bandit en prime.

    Trump a été obligé de le tasser de son cercle présidentiel car il est devenu rapidement hautement toxique.

    Il s’est fait plus discret par la suite, s’impliquant dans des causes de droite ailleurs sur la planète.

    Et il serait gracié en toute fin de mandat de 45?

    Serait-il possible que ce type soit derrière tout le chaos qu’on a connu?

    Et là Trump nettoierait son dossier criminel fédéral?

    Je garderais ce type sous haute surveillance. Lui a le cerveau pour fomenter le trouble. Pas nécessairement un tribun, mais un organisateur radical fanatique avec de l’argent plein ses poches.

    Être dans les Services secrets, je le surveillerais comme terroriste potentiel. Et sérieusement à part ça.

    En passant, une grâce présidentielle ne devrait couvrir que les actes passés, pas ceux à venir.

    Les gens ont peut-être droit à l’erreur, mais récidiver est inadmissible. On doit apprendre de ses erreurs.

    Les refaire veut dire que tu n’as rien compris.

    1. Guy Pelletier dit :

      @Alexander

      « Serait-il possible que ce type soit derrière tout le chaos qu’on a connu?  »

      C’est clair qu’il n’a jamais cessé « d’inspirer » Donald Trump a continué d’en mener large était derrière tout le chaos semé lui qui cherche depuis bien longtemps et ne s’en cache pas a détruire le gouvernement fédéral des États-unis. Probablement qu’il était en communication avec Trump par personne interposé.

      Donald Trump avait fait la même chose en 2016 avec son directeur d’élection Paul Manafort quand c’est venu à l’oreille des médias qu’il dirigeait sa campagne électorale. Ils ont laissés croire qu’il se retirait de cette fonction alors qu’on a su bien plus tard par ds courriels de la fille de Manafort faits à une amie que son père a bel et bien continué de diriger la campagne électorale de Donald Trump jusqu’à la fin.

      De toute évidence Donald Trump compte sur lui pour continuer de semer le chaos dans son pays et influencer la politique conservatrice américaine surtout s’il compte se représenter en 2024.

      1. igreck dit :

        En effet, Bannon veut bannir la démocratie pour la remplacer par… on ne sait quoi ! 😡 Un anarchiste ne propose souvent rien de constructif en échange de ce qu’il souhaite démolir. Un destructeur ! 🤯

  9. treblig dit :

    Bannon a détourné, à son profit, des centaines de milliers de dollars en fraudent des fidèles de Trump heureux de contribuer à l’ érection d’un mur à la frontière mexicaine. Il a arnaqué ses propres partisans sans aucuns remords.Sans aucun sens moral. S’il avait dépouillé des démocrates de leur argent, on aurait pu comprendre à la limite. Mais de bons républicains un peu naïfs, là je ne comprends pas.

  10. PROBERT dit :

    Le pouvoir donné au président de pardonner est une disposition très louable de la constitution. Trump en fait un instrument qui favorise la corruption. Comme il déjà été mentionné dans le passé « Trump corrompt tout ce qu’il touche »

    1. chanounou dit :

      @PROBERT,
      Suis d’accord avec vous sur la justesse de la faculté de gracier mais à mon humble avis, cette disposition devrait être encadrée, en termes de nombre et de contenu de la peine commuée , minorée ou annulée….

      1. Boileau dit :

        Ce pouvoir devrait être retiré pour le président en fonction après une élection où il y a un nouveau président élu !
        Ainsi, personne ne considérerait la possibilité de s’auto-gracier ou de gracier des criminels politiques!

  11. Layla dit :

    Samedi dernier j’imagine que ce n’était pas la première fois que les avocats de DT lui suggéraient fortement de ne pas gracier S.Bannon, on peut lire que c’est suite à un appel de dernières minutes que tiny a décidé de le faire. Je suppose que les arguments de Crook S.Bannon étaient très convaincants.

    Aucun doute qu’on va nous rappeler aujourd’hui sur ce blogue la et/ou les grâces juteuses de d’autres présidents.

    À cela je répondrais que selon le site américain Lawfare, les grâces accordées par DT sont à 90 % à des gens qui « avaient un lien personnel ou politique avec le président. »

    Il a aussi accordé 70 sursis de peine.

    Le premier paragraphe du billet est assez édifiant, en fait le billet au complet nous dresse un portrait de la « médiocrité » du personnage …un de plus dans son entourage.

    1. igreck dit :

      Sans doute Bannon sait-il des choses « crookantes » sur Trompe !?

  12. jfk999 dit :

    Moi, ce que je retiens là dedans, c’est quoi n’a pas été jugé … Et heureusement vu son ne peut pas être jugé deux fois, cela laisse la place pour un autre niveau que le fédéral pour agir. Et mon petit doigt me dit qu’il y a plus d’un procureur du niveau des états qui ne vont pas trop se faire prier pour agir.

  13. Philippulus dit :

    Je souhaitais jusqu’à la fin qu’il ne reçoive pas cette grâce présidentielle.
    Mais en vain…
    Je suis d’accord avec M. Hétu, la plus grande crapule des crapules.
    L’homme le plus dangereux pour la démocratie américaine et d’autres pays européens. Il ne faut pas oublier ses tournées auprès des foules et des leaders extra-conservateurs dans différents pays.
    Un homme qui veut détruire tout ce qui s’apparente à une démocratie dans le monde occidental.
    Cette grâce présidentielle est vraiment révoltante.

    1. xnicden dit :

      Excellent rappel.

  14. Ziggy9361 dit :

    🤮🤮c’est court mais sa traduit mon opinion.

  15. Mona dit :

    Merci Mr Hetu le mot crapule, rare sous votre plume, est plus qu’approprié !

    A la lecture de vos informations et de l’article qui suit, harceler Trump (et ses zamis) de procédures en chaîne n’est pas simplement rendre justice mais c’est aussi une action de « salubrité publique ».
    🙄

    « Fin de mandat. L’exil doré de Donald Trump en son fief de Floride
    THE WASHINGTON POST – Aujourd’hui à 11:33

    Véritable oasis pro-Trump, le “Sunshine State” va accueillir l’ancien locataire de la Maison-Blanche à bras ouverts. À Palm Beach, Donald Trump pourra tranquillement entreprendre de redorer son blason, entouré de tous ses proches, raconte le Washington Post.

    Le président Trump va quitter Washington en pleine déconfiture politique, réduit au silence sur les réseaux sociaux et persona non grata dans sa ville natale de New York, où il a vécu toute sa vie.
    En s’installant à Palm Beach, en Floride, Donald Trump a l’intention de vivre dans un monde parallèle où il sera adulé et soutenu. Le président vaincu va élire domicile dans son luxueux club de Mar-a-Lago, dont les membres cotisants l’applaudissent chaque fois qu’il déjeune ou qu’il déambule sur l’esplanade. Et il ne manquera pas de faire l’objet de la même ferveur lorsqu’il jouera dans l’un de ses golfs situés à proximité.

    Une véritable oasis pro-Trump

    En Floride – l’un des deux seuls principaux États disputés où le président sortant l’a emporté en novembre –, Trump va vivre dans une véritable oasis Maga, pour reprendre l’acronyme de son célèbre slogan de campagne, “Make America Great Again” [“Rendre à l’Amérique sa grandeur”].
    Le sud-est de la Floride est en effet devenu un lieu de rendez-vous pour les personnalités influentes et autres figures médiatiques d’extrême droite, et certains des enfants de Trump projettent de s’y installer.
    Tandis que Donald Trump broie du noir en privé à propos de son deuxième impeachment, voté le 13 janvier, et au sujet de l’élection du mois de novembre, dont il persiste à dire qu’il l’a gagnée, ses proches collaborateurs s’emploient à créer un fief trumpiste dans le “Sunshine State” afin de maintenir son influence sur la vie politique du Parti républicain, si l’on en croit des alliés et des conseillers.

    Berceau d’une nouvelle dynastie politique

    Dans l’entourage de Trump, on parle d’un projet de bibliothèque et de musée présidentiels – qui seraient créés, comme par hasard, en Floride – et on évoque la naissance d’une dynastie familiale, au cas où Donald Jr. ou Ivanka se lanceraient un jour dans la politique.

    La Floride est en effet considérée comme une meilleure rampe de lancement pour les Trump que New York, étant donné la popularité dont jouit le président sortant dans cet État du Sud. Certains dans l’orbite de Trump verraient d’un bon œil qu’Ivanka se présente au Sénat en 2022, à la fin du mandat du sénateur républicain de Floride Marco Rubio.
    Trump est devenu une sorte de paria à Washington, tout autant qu’à New York, dans le sillage des émeutes du 6 janvier au Capitole, émeutes qu’il a provoquées, mais la Floride lui offre le lieu idéal pour tenter de redorer son blason.
    Le patron de [la chaîne de télévision conservatrice] Newsmax, Christopher Ruddy, ami de longue date de Trump et membre du club de Mar-a-Lago, prédit que le président sortant va rester très influent en dépit de ses déboires actuels.
    “Il risque d’avoir des démêlés avec la justice, mais en dehors de cela, je pense que c’est encore quelqu’un avec qui il va falloir compter à l’échelle mondiale”, affirme Christopher Ruddy avant d’ajouter :

    Je pense qu’il va adorer être ancien président plus qu’il n’a aimé être président, parce qu’on a beaucoup d’avantages sans les nombreuses restrictions.”

    Une fin de mandat geignarde

    Trump a peut-être imaginé un temps prendre congé de ses concitoyens en organisant un meeting monstre au cours duquel il aurait semé la zizanie et parlé de reprendre la Maison-Blanche en 2024. Le but aurait été de détourner l’attention de l’investiture de Joe Biden et de rappeler aux républicains qui est encore le chef. Mais, après l’insurrection du Capitole, pas question d’envisager des adieux si retentissants.
    Quatre années d’esbroufe et de bruit se terminent donc par des geignardises. Michael D’Antonio, un biographe de Trump, souligne que le président n’a cessé de se faire passer pour une victime au cours de sa vie. Cela fait partie du personnage qu’il s’est fabriqué.
    “En fait, il n’aurait pas pu rêver de meilleure fin pour sa présidence”, assure D’Antonio :

    Il s’est toujours perçu comme une victime. Pour lui, la vie n’est qu’un long combat pour la survie et, à l’entendre, il a toujours été entouré d’ennemis… Le monde conspire contre lui, il est un héros solitaire, harcelé, qu’on ne reconnaît pas à sa juste valeur.”

    Impopularité record

    À l’heure où Trump quitte son poste, sa cote de popularité est l’une des plus faibles de sa présidence. Seuls 38 % des Américains approuvent son bilan et 60 % le désapprouvent, selon un sondage Washington Post-ABC News réalisé après l’assaut contre le Capitole.
    D’après cette même enquête, seuls 15 % des sondés pensent que Trump va rester dans l’histoire comme un président “remarquable”, tandis que 48 % d’entre eux estiment qu’il va laisser l’image d’un “mauvais” président, 11 % le considérant “en dessous de la moyenne”.

    Trump, qui a refusé de participer à la traditionnelle cérémonie de passation de pouvoirs, va quitter Washington le 20 janvier, juste avant l’investiture de Joe Biden. Il va organiser sa propre cérémonie de départ sur la base aérienne Andrews avant d’effectuer son dernier voyage à bord de l’avion présidentiel Air Force One.
    À New York, les habitants le fuient depuis longtemps, et la semaine dernière le maire démocrate de la ville, Bill de Blasio, a annoncé que la municipalité mettait fin à tous ses contrats avec la Trump Organization, du fait de l’insurrection du Capitole.

    Un ex-président entouré de tous ses proches

    Par contre, en Floride, Trump compte être entouré de ses fidèles, au premier rang desquels ses enfants. Donald Trump Jr. et sa compagne, Kimberly Guilfoyle, cherchent à acheter une maison à Jupiter, à une quinzaine de kilomètres de Palm Beach. L’ex-femme de Donald Trump Jr., Vanessa, et leurs cinq enfants, ont déménagé dans la région l’année dernière.
    Ivanka Trump et son mari, Jared Kushner, tous deux hauts conseillers à la Maison-Blanche, ont récemment acheté un terrain ayant appartenu au chanteur Julio Iglesias à Indian Creek, une île privée au large de Miami qui accueille des célébrités, de grands patrons et des vedettes du sport, notamment Jay-Z, Beyoncé et la star du football américain Tom Brady. Quant à Tiffany, la fille de Trump, elle cherche à acquérir un bien immobilier à Miami.

    Trump y sera aussi entouré d’une petite équipe postprésidentielle, en particulier un trio d’anciens collaborateurs de la Maison-Blanche : Cassidy Hutchinson, Nick Luna et Molly Michael.
    Le sud de la Floride héberge les animateurs radio vedettes de talk-shows ultraconservateurs Rush Limbaugh et Mark Levin, la commentatrice conservatrice Ann Coulter et plusieurs personnalités de la chaîne de télévision Fox News, en particulier Dan Bongino. Et au moins deux membres du gouvernement Trump – le ministre du Commerce Wilbur Ross et le ministre du Logement et de l’Urbanisme Ben Carson – possèdent des résidences en Floride du Sud.
    Les comtés de Broward et de Palm Beach abritent aussi un nombre grandissant de sociétés de publipostage direct, ainsi que des centres de données et autres entreprises qui gèrent les données de sites conservateurs.
    Quant à Newsmax – chaîne câblée qui a connu une forte hausse de ses spectateurs ces derniers mois, alors que Trump, furieux de la couverture de l’élection et de ses suites par Fox News, a appelé ses partisans à migrer vers le concurrent –, elle a son siège à West Palm Beach.

    “Le plus trumpiste de tous les États”

    “Dans cet État, il peut se sentir chez lui, affirme Christopher Ruddy. Il y a ici beaucoup de New Yorkais, bon nombre de ses amis y vivent. C’est un environnement très new-yorkais.”
    En outre, Joe Scarborough et Mika Brzezinski, présentateurs de l’émission Morning Joe sur MSNBC, que Trump regarde régulièrement même s’ils sont très critiques à son égard, passent du temps en Floride du Sud et enregistrent parfois l’émission depuis le Sunshine State.
    Rick Wilson, un stratège républicain de longue date, également conseiller du Lincoln Project, une organisation rassemblant des conservateurs anti-Trump, explique que l’attrait de l’État pour Trump est aussi lié au fait que l’électorat républicain de Floride est particulièrement fan du président sortant.
    “La Floride est connue pour être un pôle d’attraction de toute la folie de l’univers, explique Rick Wilson. Un État de la deuxième chance, où l’on peut repartir de zéro, où les taxes foncières sont faibles, où la loi sur les faillites est clémente et où l’on n’est pas très regardant sur l’éthique publique.” Et le stratège de conclure :

    La Floride, et c’est terrifiant, est le plus trumpiste de tous les États. Quoi de plus logique que Trump et toute sa famille viennent ici ?!” »

    1. gl000001 dit :

      Je lui jette un sort : Que le prochain ouragan nommé Donald lui passe sur le Mar-a-Lago

      1. chanounou dit :

        @Gl000001,

        Dame Nature a parfois de ces ironies…..

      2. gl000001 dit :

        J’oubliais :
        👿😈💀👹👺👾🧛💥

      3. Ziggy9361 dit :

        💣💣petit rajout pour être sûr ☠

    2. Madalton dit :

      C’est pourquoi que les mafieux comme Capone et Trump s’établissent en Floride.

    3. chrstianb dit :

      Bref, trump va dans l’état des États-Unis qui sera le plus affecté par les changements climatiques et qui risque d’être immergé par l’océan.
      Très visionnaire…

  16. ghislain1957 dit :

    Avec cette administration, nous n’en sommes pas à un bandit près, Bannon et Roger Stone étant selon moi le summum de la criminalité politique aux zétats-zunis. Le Karma saura bien se charger de Coronavirus 1er.

  17. MarcB dit :

    Ca aurait pu être pire, j’avais vraiment peur qu’il gracie les manifestants du 6 janvier pour compliquer encore plus la tâche à Biden et à tous ceux qu’ils ne considère pas comme ses loyaux et fidèles partisans. Mais bon, je retiens mon souffle, il n’est pas encore midi.

  18. FBeauchamp dit :

    Une vision apocalyptique
    Des bêtes aux pensées sadiques
    Il voulait des têtes sur des piques
    « American carnage
    A vision for the ages »
    Une belle raclure
    A jeter aux ordures!

  19. Louise dit :

    Le sale Donald aura été indigne de sa fonction jusqu’à la fin. J’espère juste que la justice va le rattraper lui et les autres criminels qui l’ont aidé dans son projet maléfique de démolition.

    Jim Acosta est à la base Andrew pour assister au départ de l’individu et il a dit que ça ressemble à un enterrement. Je le voyais sourire derrière son masque. 😁

    1. chanounou dit :

      Suis sur BFMTV en direct. Il a déjà 10mn de retard. 8h10 heure de Washington et Marine1 attend toujours….

  20. Loufaf dit :

    On peut se questionner sur les détournements de fonds de Bannon, si le donald en aurait pas reçu une partie? Ce ne serait pas surprenant, deux crapules du même acabit!
    L’ important pour la suite, concernant la grosse crapule orangée, c’ est qu’ il disparaisse définitivement du paysage politique , car nous ne connaissons pas encore, toute la portée des dommages qu’ il a causés et sa capacité de nuissance demeurera toujours intacte.

  21. Manno dit :

    « Il n’y pas si longtemps, Stephen Bannon a appelé à la décapitation du Dr Anthony Fauci et du directeur du FBI afin que leurs têtes embrochées «au bout de piques» soient placées «de chaque côté de la Maison-Blanche en signe d’avertissement aux bureaucrates fédéraux. »

    Imaginez vous un instant que Steve Bannon était noir?… C’est entre autres ça un des privilèges d’avoir la bonne couleur de peau!

  22. Mystik dit :

    Cette liste de pardon pitoyable ressemble plutôt à un wish list de Jared Kushner. Des rappers pitoyable comme « Kodak Black » et « Lil Wayne », des démocratres corrompus comme l’ancien maire de Détroit Kwame Kilpatrick…

    Elle brille surtout par l’absence de deux noms, Julian Assange et Edward Snowden. Tucker Carlson disait à son émission d’hier que McConnell avait envoyé comme consigne à la Maison-Blanche qu’un pardon d’Assange lui mérieterait une condamnation au Sénat. Est-ce vrai? Who knows. Une chose est sûre, si les événements du 6 Janvier n’avaient pas complétement anéanties les aspirations politiques de Donald Trump, cette liste de pardon est venu clouer le cercueil.

    1. gl000001 dit :

      Ca fait 4 ans qu’il cloue son cercueil. Il y a plus de clous que de bois dans son cercueil.

    2. Ziggy9361 dit :

      Tu n’est pas gêné après quatre ans d’appuis au gros poisson pourri? Ce que tu fais n’est pas autre chose que te coller aux autres inconditionnelles de la morue agonisant tenté de te refaire une virginité,c’est sans compté sur la mémoire collective, Ton contat est fini arrête de troller.

  23. kyrahplatane dit :

    Mafieux jusqu’à la fin .

    Bon débaras!!

  24. Hope Baker dit :

    « … Ivanka Trump et son mari, Jared Kushner, tous deux hauts conseillers à la Maison-Blanche… »

    Une vraie risée!

  25. Duduche dit :

    Que le bouffi-45 gracie ce dindon aussi boursouflé que vicieux n’a rien de surprenant. Il a aussi gracié des personnes qui ne méritaient peut-être pas leur peine ou méritaient une peine moins sévère. Sauf qu’être gracié par le bouffi est une forme de disgrâce en soi, même si les concernés ne cracheront évidemment pas dessus.

    Ah, la République du Trumpistan Libre de Mar-a-lago! Ça doit déjà faire rêver des producteurs cet Occupation Double spécial créatures du marais.

  26. gl000001 dit :

    « Elu par cette crapule » Je peux enfin utiliser mon palindrome favori !!

    1. chanounou dit :

      @gl000001,
      Bravo👍👍👍👍👍

  27. Dan Lebrun dit :

    Si je ne me trompe pas, il a jusqu’à 30 jours de la fin de sa présidence pour gracier du monde.

    1. Carl Poulin dit :

      Faux.

  28. Pandora dit :

    Monsieur Hétu aurait pu tout aussi bien intitulé ce billet «La grâce présidentielle pour une crapule de plus ». La liste est si longue !

  29. Louise dit :

    Il a franchi la porte de la MB pour la dernière fois……un moment que nous attendions depuis 4 ans.
    Au moment où il est s’est dirigé vers l’hélicoptère, un gros nuage noir l’a accompagné.
    Est-ce un présage de ce qui s’en vient pour lui ?

    1. xnicden dit :

      J’ai bien vu qu’il avait levé le poing juste avant d’entrer dans l’hélicoptère?

      1. gl000001 dit :

        C’est un gros et haut hélico. Les pales ne lui ont pas arraché la main ? Celle qui twitte ?

      2. chanounou dit :

        @xnicden,
        L’ai vu aussi . Souligné ici par les journalistes

  30. Louise dit :

    Lift off ! Je jouis de chaque moment du départ de la crapule.
    Maintenant ça va prendre une grosse équipe pour nettoyer et désinfecter cette maison qui a été témoin de tant de colère, de mensonges, de manigances, de trahisons et de folie.

    1. xnicden dit :

      Certains suggèrent d’ajouter un exorcisme. Aussi bien mettre toutes les chances de notre côté. 😄

  31. Carl Poulin dit :

    Steve Bannon. Rien de surprenant qu’il soit gracié. Mais réjouissons nous car s’il est appelé à comparaître devant une cour de justice fédérale en regard aux nombreuses accusations auxquelles son ex-employeur aura à faire face et bien il ne pourra pas invoquer le 5ième amendement et devra dire la vérité s’il ne veut pas lui même faire face à d’autres accusations.
    Personnellement, je crois que ce sale type est sur la liste noire de plusieurs pays occidentaux et qu’il ne doit pas bien dormir ce sachant étroitement surveillé.
    @ Mona, lui aussi est en Floride là où il y a sûrement quelques Cubains qui aimeraient se farcir cette crapule et son boss.

  32. FlorentNaldeau dit :

    Il y a quelques autres noms sur la liste qui mériteraient aussi l’étiquette de « crapule », comme Kwame Kilpatrick l’ex-maire de Détroit.

    Il y aussi des gens qui se sont mérités l’attention du Président et de son entourage uniquement parce que ce sont des célébrités.

    Il y a peut-être des grâces justifiées dans la liste et qui se conforment à l’intention initiale de ce pouvoir, soit tempérer des excès de sévérité ou des abus de la justice, mais elles sont éclipsées par les moins recommandables.

    Souhaitons que ce soit terminé et que DT ne publie pas un addendum à cette liste pendant son trajet jusqu’à sa luxueuse thébaïde.

  33. Carl Poulin dit :

    Aucun mot d’empathie pour les 400,000 victimes de la Covid-19.
    Gros chien sale, va te faire foutre!!!

  34. chanounou dit :

    Melania est descendue de Marine 1 et montée dans AF1 sans le sac à main qu’elle avait en quittant la MB 🤔🤔🤔🤔???
    Pas grand monde à Andrews…. , pas de haie d’honneur pas de parade aérienne….
    La smala est a bord, on replie le tapis rouge, that’s ALL folks!!!

    1. gl000001 dit :

      Ils ont trouvé le micro qu’elle cachait dans sa sacoche. 😉

      1. Madalton dit :

        J’espère qu’ils n’ont pas trouvé le Novichok que Putin lui avait donné.😉

  35. Cubbies dit :

    Rudy n’est pas sur la liste? Étrange.

    1. Ziggy9361 dit :

      Ils l’ont jeté sous les roues de l’avion.

      1. Haïku dit :

        😉😉 !!!

  36. MarcoUBCQ dit :

    Je met ma main dans le feu que Bannon est un alcoolique de longue date, vu son visage apparemment boursoufflé par l’alcool. Je ne lui donne pas long à vivre si c’est effectivement le cas. La fin de vie de ceux qui sont contre la vie est souvent pénible.

  37. Bannon, un ordure qui a longtemps gravité autout de « DiaperDon ».

    Il a été l’artisan de son improbable victoire en 2016, a frayé avec les conspirationnistes et avec tout ce que ce pays compte de cinglés, a été accusé de détournement dde fonds,

    Il aura finalement bénéficié de la grâce présidentielle de son « ex-Boss ».

    Ça s’est fait en cachette, de façon sournoise, aux petites heures du matin, comme le font généralement les criminels qui exécutent un mauvais coup.

    Une grâce qui est à l’image de cette présidence totalement corrompue et toxique.

    Tiny Brain ne semble pas avoir « bénéficié » des grands honneurs auxquelles il s’attendait (fanfare, parade, coups de canon, etc) au moment de son départ.

    Un départ en catimini, comme un voleur qui quitte les lieux d’un cambriolage.

    https://www.msn.com/fr-ca/actualites/monde/%c2%ab-nous-serons-de-retour-sous-une-forme-ou-une-autre-%c2%bb-lance-trump/ar-BB1cVxqn?li=AAanjZr

    Pas un mot de compassion et de sympathie pour les 400 000 victimes du COVID-19 , leurs familles et tous ces gens infectés qui souffrent dans les hôpitaux.

    Cette pourriture et sa famille de gangsters auront été incapable, encore une fois, de faire preuve de classe et de dignité.

    Aujourd’hui, on fait le ménage de la MB, on nettoie, on désinfectte, on se débarasse de toute la saleté et la pourriture qui s’y sont incrusté depuis quatre ans, on SORT LES VIDANGES, ON « DRAIN THE SWAMP » (pour le vrai).

    Une nouvelle ère débute aux USA. Tout un travail attend Biden, Harris et leur équipe.

    Souhaitons leurs la meilleure des chances. Cette administration n’aura pas droit à l’erreur mais l’équipe en place est rempli de compétence et d’expérience.

    Rien à voir avec la bande de ploucs de l’ancienne adminstration.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :