Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

«Bien que nous ayons eu une économie forte pendant son mandat, cela me rappelle la vieille expression selon laquelle il vaut mieux être chanceux qu’intelligent. Certaines réformes réglementaires ont été utiles. Mais sa réforme fiscale a été un échec. Elle n’a pas eu de valeur réelle à long terme, a enrichi les grandes entreprises et a violé les principes de base d’une bonne réforme fiscale, à savoir être simple, équitable et efficace. Dans le domaine de la politique étrangère, il y a eu quelques bons accords, mais globalement, notre nation n’est plus respectée en tant que leader dans les affaires mondiales.»

Rick Snyder, gouverneur républicain du Michigan de 2011 à 2018, expliquant dans une tribune publiée par le USA Today pourquoi il appuie Joe Biden plutôt que Donald Trump, le candidat de son parti, qu’il qualifie de «tyran» dépourvu de «boussole morale». Le Michigan, aujourd’hui dirigé par une gouverneure démocrate, est l’un des États clés de l’élection de novembre.

(Photo Reuters)

47 réflexions sur “La citation du jour

  1. Marylap dit :

    Si seulement il y avait plus de Républicains encore au pouvoir qui pouvait faire la même chose. Pour le moment, c’est presque tous d’ancien parlementaires ou gouverneurs. À part Mitt Romney, il n’y a pas beaucoup d’élus républicains qui ose dénoncer haut et fort le gros tas orangé. Quoique s’il perd, je sens que les langues vont se déliées.

  2. Emalion dit :

    Le jour ou le prefixe « Ex » ne va plus apparaitre dans les prise de position on serra que le feu est pris dans la cabane et que les rats commencents a quitté pour sauver leur peau. Avec un peu de chance on va voir ça début Octobre (I dream)

  3. perlinpinpin dit :

    les langues commencent à se délier. le despote orange en chef va surement faire un crise de twitter. Ce syndrome n’existait pas auparavant, il est apparu il y a environ 4 ans, il produit: tremblements, rage, diarrhée verbale et constipation de l’esprit, vomissements injurieux et cataclysme tel danse du bacon et l’envie sans fin de se proclamer de meilleur dans tout.

    il devrait avoir plus de ce genre de républicains qui se mettent à table d’ici les élections pour soutenir Biden et surtout déplorer le manque flagrant de compétences du despote orange.

  4. garoloup dit :

    C’est la peur de représailles qui empêche les langues de se délier…
    Le règne de la terreur mise en place par trump et appuyé par William Barr, l’exécuteur aveugle des basses oeuvres présidentielles.

    1. gl000001 dit :

      Et ça se passe aussi dans l’ombre. Pas la même ombre qui contrôle Biden !
      Mon ombre est meilleure que la tienne 😉

  5. Louise Tanguay dit :

    Bravo c est tout à fait la situation actuelle. Je suppose qu ils sont plus nombreux qu on pense.ici au Québec on appelle ça la prime à l urne.

    1. Rick dit :

      La  » prime à l’urne », terme popularisé par Robert Bourassa, représente le supposé avantage secret dont dispose le parti au pouvoir en récoltant les votes des discrets et des indécis mal évalués par les sondeurs.
      Donc, dans le cas qui nous occupe, ce serait un avantage du parti de Donald Trump.

      1. Pierre Kiroule dit :

        La prime à l’urne, c’est quand les salopards de Libéraux font voter les morts incinérés.

      2. Autrement dit :

        Prime à l’urne: à ne pas confondre avec une promotion d’entreprises funėraires aux victimes de la covid.

  6. Léo Mico dit :

    Je suis étonné : est-ce qu’il y a vraiment des gens qui croyaient sincèrement qu’une réforme fiscale qui avantage les plus riches et les grandes entreprises est une réforme qui va servir au bien de tout les citoyens ?

    1. lanaudoise dit :

      Oui, selon la théorie du ruissellement. Oups, tous les faits la démentent. Détail…

    2. Guy Pelletier dit :

      @Léo Mico

      Pourtant nos chers *conservateurs* squattant les forums de discussion ici même au Canada et au Québec trouvent que c’est une très bonne réforme fiscale pour les USA leurs entreprises et citoyens.

      Une réforme fiscale qui devait se faire à coûts nuls pour le gouvernement des USA qui remplacerait supposément la panoplie de déductions fiscales et abris fiscaux neutralisant de fait la comptabilité créative dont Donald Trump lui-même se vantait d’être le plus grand expert aux USA en échange de baisses d’impôts majeures.

      Le impôts pour les grandes corporations et riches ont en effet été baissés mais curieusement la Maison Blanche a oublié de sabrer dans ces abris fiscaux dont ont bénéficié et continuent sûrement de bénéficier les entreprises de la Trump famiglia……………………On se demande bien pourquoi!

  7. titejasette dit :

     » Rick Snyder, gouverneur républicain du Michigan de 2011 à 2019″ – billet

    Bof ! Et les autres républicains ?

    Pourquoi Rick Snyder n’a pas été reporté au pouvoir ?

    « On February 3, 2014, Snyder announced his candidacy for re-election as Governor of Michigan in 2014. He was elected to a second term in the November 2014 vote, defeating his major challenger, Democrat Mark Schauer. Snyder was term-limited and could not seek re-election in 2018. He was succeeded on New Year’s Day of 2019 by Democrat Gretchen Whitmer » – Wiki

    Trump va tweeter, Ce sera pas bin long !

  8. ducalme dit :

    Mon commentaire est lié au billet précédent.

    Tant l’attitude du président que de son AG est liée au fait qu’ils veulent totalement discréditer le mail-in voting et s’en tenir au vote en personne afin de légitimer les Canvassing Boards qui n’accepteront pas les bulletins postaux, sauf eux requis par les électeurs (absentee ballots).

    Cette élection devrait être un roller coaster.

  9. Pierre S. dit :

    ——————–

    L’économie américaine est si extraordinairement robuste
    qu’elle a même survécu 4 ans au roi de la faillite Donald l’andouille qui
    nous a démontré à mainte reprise lors de son mandat son incompréhension et
    son incompétence crasse en économie et en administration.

    Normalement n’importe quel pays qui doit se tapper une présidence aussi désastreuse
    pendant 4 ans risque de voir son économie s’écrouler complètement et d,en avoir au bas mot
    pour au moins une génération à remonter la pente.

  10. « vaut mieux être chanceux qu’intelligent »… La chance est en train de tourner pour Trump, mais il n’en deviendra pas plus intelligent!

    1. Haïku dit :

      Bien vu ! 👌👌

  11. Dan Lebrun dit :

    On en est à la fête du travail, date que les bonzes du parti républicain avaient donné à Trump pour relancer sa campagne. Ce qui, de toute apparence, n’a pas été fait.

  12. Pierre S. dit :

    ———————

    Pour ce bon monsieur Snyder … réflexe d’auto préservation, il a peur de perdre son siège, juste ca. Pour le reste il demeure républicain et ca, en soit c’est hautement méprisable. Pour info ce sont les crapules républicaines du sénat qui ont sauvé Trump d’une destitution et l’on maintenu au bureau ovale avec les conscéquence désastreuses qu’on connait.

    1. Luis Garcia dit :

      @Pierre S. Il n’a plus de siège, EX-Gouverneur.

  13. Rick dit :

    @Pierre S.
    Monsieur Snyder n’est plus gouverneur depuis l’année 2019…
    il n’a donc pas peur de perdre un siège qu’il n’occupe plus…😉

  14. Layla dit :

    Je suis très impressionnée, son propos a du contenu, il ne se contente pas de dire je n’aime pas DT, il dit pourquoi il ne l’aime, il ne respecte pas les valeurs de DT, il ne vote pas contre le parti mais contre DT, cet homme montre beaucoup de jugement et de discernement.

    Pour avoir déjà discuter avec Joe Biden il reconnaît ses valeurs, en clair c’est l’homme de la situation.

    Il reste républicain…bravo j’ai « hâte » oui et non de voir comment DT va le rabaisser, parce que cet homme est une menace pour sa royal petite personne, ce monsieur va amener beaucoup de vote à sa suite à n’en pas douter.

    L’article est à lire du début à la fin.

  15. captmichel dit :

    Quil parle tous comment des gens sensé peuve t il reste muet des agissement du gros cave

  16. titejasette dit :

    « L’économie américaine est si extraordinairement robuste qu’elle a même survécu 4 ans au roi de la faillite Donald l’andouille qui nous a démontré à mainte reprise lors de son mandat son incompréhension et
    son incompétence crasse en économie et en administration. » – Pierre S.

    Économie robuste ? Le déficit est rendu à 3,300 Billions

    https://ca.news.yahoo.com/daily-business-briefing-september-3-113400111.html

    1. gl000001 dit :

      Sans la pandémie, l’économie serait robuste.

      1. lanaudoise dit :

        Euh, non. Il y a un an, il y avait des signes avant-coureurs de rècession.

      2. Capitaine B dit :

        Euh, oui. Malgré 3 ans de trumperie à canceller des traités, à imposer des tarifs, et à faire enfler le déficit, l’économie montrait à peine des signes d’essoufflement. Il aura fallu la Covid pour qu’elle se retrouve avec une grippe d’homme.

  17. Gina dit :

    Il ne restera plus de gens respectables dans ce parti . Seuls les corrompus continueront à appuyer trump . C’est un parti en déroute .

  18. Snyder a posé un diagnostic juste et réaliste de la présidence de Bunker Boy.

    Il peut se permettre de parler à coeur ouvert car il n’a rien à perdre contrairement aux élus républicains qui préfèrent se comporter en carpette plutôt qu’en gens d’honneur.

    La Crapule-En-Chef a été chanceux d’hériter d’une économie en bonne santé gracieuseté du président Obama qui a mis en place, grâce à son « Stimulus Plan », une série de mesures afin de relancer l’économie après le « Krash de 2008 ».

    Il est maintenant à court de miracles car la réalité l’a frappé en plein dans sa sale gueule.

    Il se sait coincé et est prêt à tout pour conserver le pouvoir

    C’est là qu’il va devenir dangereux et imprévisible.

  19. Réal Tremblay dit :

    Malgré le fait que ça vient encore d’un *Ex*, cette évaluation sommaire du bilan de Trump a quand même une valeur. Le style modéré peut avoir un certain impact sur l’opinion de l’électorat, du moins je l’espère.

  20. titejasette dit :

    @gl000001 @Pierre S.

    Le Dow plonge de 800 pts aujourd’hui, et ce, malgré que « Weekly jobless claims total 881,000, better than expected as labor market continues to heal »

    Avant la pandémie, je crois que l’économie était sur respiration artificielle, et ce, même si elle donnait des signes « robustes »

    1. gl000001 dit :

      Ce que Pierre S. disait et je suis prêt à dire la même chose, c’est que n’importe quel pays serait en banqueroute avec un connard comme trump.
      Et le mot « robuste » est utilisé dans le sens qu’elle a su résister aux attaques de trump. Elle va mal. Sans la pandémie, elle serait moyenne. Mais elle résiste. Elle est robuste.

    2. M.Rustik dit :

      @TiteJasette, Le DowJones, c’est les 30 plus grosses compagnies US. Pire, le mois dernier 3 titres non performants ont été remplacés par 3 titres performants. Donc le DJ et l’économie en général, c’est souvent déconnecté.

      Le S&P est un peu mieux, mais les 500 plus grosses US ne représentent pas la santé des PME. Quand tout le monde se tourne vers le commerce électronique et les 500 géants, que les marchands locaux meurent, le S&P va bien et les gens perdent leurs jobs pour des moins payantes chez les 500 géants (sauf pour les gestionnaires qui sont mieux payés): résultat, ça creuse les écarts, mais l’économie des ménages ne va pas bien. Le taux d’emploi (et non de chômage), le revenu médian (et non moyen), donnent (à mon avis) des meilleurs indicatifs sur la santé économique de la population au moment présent.

  21. titejasette dit :

    Tout va aller mal … Pour aujourd’hui: c’est ça qui est ça !

    « But there are also technical reasons for Thursday’s decline: As US-China relations sour, investors are moving money out of tech, which could get hit the hardest from a potential increase in tariffs.

    « The Nasdaq is getting hit hard with the continued rotation into cyclicals and expectations big-tech will ultimately pay the cost to a further deterioration with US-Chinese relations, » said Ed Moya, senior market analyst at Oanda. »

  22. titejasette dit :

    NYC Mayor de Blasio threatens to sue U.S. after Trump tries to withhold federal funds.

    Le maire de la ville de New York, Bill de Blasio, a critiqué le président pour avoir menacé de suspendre le financement alors que les responsables locaux réagissent à la pandémie en cours.

    « Vous nous avez laissé tomber et maintenant vous voulez nous punir », a déclaré M. de Blasio lors d’une conférence de presse.

    La note de service du président accuse les fonctionnaires de l’État et des collectivités locales de certaines villes, toutes contrôlées par des démocrates, de contribuer à la violence.

    Traduit avec http://www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

    1. gl000001 dit :

      Harcèlement + discrimination présidentielle (et je parle de celle commise par le président) 😉
      Vote pour moi et le ciel t’aidera !!

  23. PATkamerun dit :

    @ Marylap 10:11

    Les élus républicains encore en fonction ne peuvent se permettre le « luxe » de critiquer leur président. Pour au moins 2 raisons selon moi.
    Premièrement, ces élus encore au pouvoir ont à cœur leurs réélections. Ils ne ne veulent donc pas prendre le risque de se mettre en ligne de mire des tweets politiquement assassins du fouteur de bordel en chef. On a vu pendant les récentes élections ce qui arrive lorsque le crétin en chef vous refuse son soutient dans une primaire républicaine. Bien sûr, ça n’a pas marché dans tous les cas, et là encore tout dépend si la primaire c’est tenue dans un état conservateur ou modéré.
    Deuxième, les élus en poste sont d’abord soucieux de L’UNITÉ du parti avant toute chose, car l’union fait la force. C’est en étant uni que leur parti a des chances de gagner. Ils ont une obligation morale vis à vis des électeurs republicains dans leur État. De ce fait, critiquer leur président ou lui enlever leur soutient pourrait être considéré par une bonne franche d’électeurs et d’autres élus républicains comme une trahison. Ce qui n’est pas de bonne augure pour ces élus en fonction s’ils veulent continuer à faire passer des réformes ou des lois dans leur État ou au congrès.

  24. titejasette dit :

    Une autre opinion de Wall Street (sur le pourquoi de l’économie qui ne semble pas réagir positivement as « labor market continues to heal »

    Mohamed El-Erian told CNBC on Thursday that the U.S. economic recovery has been held back by Americans not trusting each other on the coronavirus.

    “It is very difficult for any individual to be certain whether the other person is healthy or not, and that other person is not certain whether you’re healthy or not,” El-Erian said on “Squawk Box.”

    The chief economic advisor at Allianz called it “human counterparty risk,” comparing it to a lack of trust banks had in each other during the financial crisis.

    TRADUCTION

    Mohamed El-Erian a déclaré jeudi à CNBC que la reprise économique américaine a été freinée par le fait que les Américains ne se font pas confiance sur le coronavirus.

    « Il est très difficile pour tout individu d’être certain que l’autre personne est en bonne santé ou non, et cette autre personne n’est pas certaine que vous êtes en bonne santé ou non », a déclaré El-Erian sur « Squawk Box ».

    Le conseiller économique en chef d’Allianz a appelé cela un « risque de contrepartie humaine », le comparant au manque de confiance que les banques avaient les unes envers les autres pendant la crise financière.

    1. gl000001 dit :

      J’ai un ami malheureux dans sa job. Il y a un poste annoncé ailleurs qui semble être super intéressant. Mais il n’a pas confiance en la santé de cet « ailleurs ». Comme la Bourse, il ne réagit pas positivement ! On va prendre une bière en fin de semaine. Pas un stimulus économique mais plutôt … éthylique.

  25. Alexander dit :

    Le GOP a besoin de faire un sérieux nettoyage. La gangrène trumpiste est omniprésente.

    Je continue à croire qu’il y a beaucoup de gens chez les républicains qui ont encore des valeurs morales et qui croient encore en leur pays et ses valeurs démocratiques.

    Mais trop d’entre eux ont peur de Trump ou sont carrément corrompus par le pouvoir.

    Un très sérieux ménage reste à faire.

    Tu peux être républicain, ne pas être démocrate, mais croire en ton pays et ses institutions.

    Trump et Barr bafouent la Constitution et ses institutions.

    Il est temps que le balancier revienne.

    1. lanaudoise dit :

      Pas que le trumpisme, mais aussi le Tea party, ce legs pourri des frères Koch.

  26. Layla dit :

    HS

    Ça brasse, DT donne des coups mais il en reçoit au centuple de ce temps-ci. Mais pour le vicieux en chef c’est jouissif. Pourquoi A. Cuomo se priverait de lui procurer sa petite jouissance?

    Andrew Cuomo gouverneur de NY, n’y va pas avec le dos de la cuillère en répondant à DT, qui veut restreindre le financement fédéral aux juridictions comme (Seattle, DC, Portland et New York) que DT juge anarchiques.
    (Il y a aussi un bon article sur politicususa.com où A. Cuomo dit que c’est cheap, politique, gratuit et illégal.)

    Mais voyons voir avec le WAPO.

    « … le président avait été «rejeté comme un clown» par New York et essayait maintenant d’agir comme un roi. »
    « La meilleure chose qu’il a faite pour New York, a déclaré Cuomo, a été de partir.

    Plus tôt mercredi, Trump avait demandé à CNN de renvoyer le frère du gouverneur, Chris Cuomo, pour un reportage de Fox News selon lequel l’animateur de télévision avait déjà été accusé de harcèlement sexuel. Quelques heures plus tard, lors de la conférence téléphonique, le gouverneur a présenté un enregistrement audio de la sœur du président.

    «Ceux qui le connaissent le mieux l’aiment le moins. C’est vrai pour la ville de New York, c’est vrai pour sa propre famille », a déclaré Cuomo. «Sa sœur, ancienne juge fédérale, est déshonorée par lui. Qu’est-ce que cela dit d’une personne? »
    Il dit aussi « Il ferait mieux d’avoir une armée s’il pense qu’il va marcher dans les rues de New York »

    https://www.washingtonpost.com/nation/2020/09/03/cuomo-trump-ny-funding-city/

    1. jcvirgil dit :

      Et que ce serait jouissif d’avoir Cuomo dans un débat contre Trump.

      Il le sortirait littéralement de ses shorts et le trainerait dans la bouette où il a tant de plaisir à se vautrer depuis son arrivée à la présidence.

  27. M.Rustik dit :

    « Dans le domaine de la politique étrangère, il y a eu quelques bons accords, mais globalement, notre nation n’est plus respectée en tant que leader dans les affaires mondiales »

    Il est très gentil dans ce commentaire… « la risée » serait plus à propos. Quand dans un sommet ou à l’UNO on voit les autres dirigeants rire quand les USA parlent, et par parce que les USA donnent dans l’humour, c’est au-delà d’un petit manque de respect.

    1. gl000001 dit :

      Doublement la risée car il n’a pas compris qu’ils riaient de lui.

  28. onbo dit :

    m Rustic à 12:20 dit l’essentiel de ce qui se passe! 🙂

    Les fabulations de Trump peuvent être dangereuses pour le pays et de histoire de double vote n’est qu’un changement de signal de baseball parmi tant d’autres qu’il joue à quitte ou double sur la candeur populaire, mais ne déjoue ni la Bourse ni les actionnaires ni les spéculateurs. Un jeu délicat cependant.

    Car personne ne contrôle vraiment les caprices des marchés en mode machines et encore moins les machines étrangères d’intervention dans les marchés. Trump ne joue pas de concert avec les marchés; Trump joue exclusivement pour Trump et accessoirement pour des alliés du moment. Tout WS le sait.

    La baisse du DJ n’est pas un accident chinois ni russe.

    La ronde des prises de profits avant un changement de garde prévisible, prévu, et même souhaité par WS, comme en 2008, lorsque Obama l’a emporté sur Hillary, est en train de se mettre en piste. HS savait que Obama allait vouloir sauver le pays de la crime. Ce qu’il a fait.

    WS est hautement confiante que Joe Biden aime à ce point son pays qu’il va se faire mourir à la tâche pour remonter la pente avec ses concitoyens.

    Forts de leurs profits sous-tirés avant janvier 2021(et qui font décliner la Bourse vu la baisse de confiance, ces beaux et jolis(e) 1* riches spéculateurs vont se la couler douce pendant que la population va trimer dur, y compris les supporteurs de Trump de la base qui vont trouver moyen d’entrer dans un déni total et attribuer à Biden la responsabilité « de la crise qui a précédé son élection. »

    Le chemin des citoyens US est tout simple, y aller pour la totale démocrate clairement majoritaire, sachant que Biden élu ne mettra pas le feu à la boutique, pas plus que Nancy Pelosi, pas plus que Sanders et AOC et que le Sénat est essentiel, tout autant que la Chambre, pour avancer sans avoir à trainer comme des boulets ces mêmes républicains du Sénat qui ont honteusement refusé de démettre Trump et exposé tout le pays à ce que l’on sait: l’indigence, l’incompétence, la malignité et les affronts du Président Trump dès les débuts de son mandat et jusqu’au coeur de la crise de la Covid-19.

    Une crise sanitaire, une crise sociale, une crise raciale, une crise économique et jusqu’à la falaise d’une crise constitutionnelle qui menace l’existence même du pays, l’Expérience Américaine. Les citoyens US seraient fous d’ajouter à cela une crise politique. Ça, WS ne le prendrait pas. Il est là le vrai risque-emporte-tout.

    Le vote est une chose personnelle et sacrée. Dans la balance civique, un seul vote est plus pesant que cent Trump qui ne savent que japper 22 mille fois en l’air, car c’est dans l’urne que ça se joue la partie, pas dans la twilight.
    ….

    1* comment ne pas penser à la madame nommée comme Sénatrice en Géorgie et qui, une fois nommée, s’empresse d’utiliser des renseignements privilégiés du Sénat pour vendre et acheter ‘les nouveaux bons titres. Un délit d’initié à valider.

  29. onbo dit :

    …. corr…. WS (Wall Street) savait que Obama allait vouloir sauver le pays de la crise.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :