Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

«Votez.»

Barack Obama, ancien président des États-Unis, enflammant les réseaux sociaux avec ce simple mot sur Twitter qui a suscité quantité de conjectures, comme on peut le lire ici. D’aucuns y ont vu une réponse à un autre mot unique employé souvent par Donald Trump sur Twitter ces jours-ci : «OBAMAGATE!», allusion au «plus grand crime politique de l’histoire américaine» qu’il ne peut lui-même identifier ou expliquer. D’autres y ont plutôt vu une réaction à la gestion de la pandémie de coronavirus par le 45e président. Je vous laisse sur cette théorie du complot humoristique :

(Photo Getty Images)

83 réflexions sur “La citation du jour

  1. Toile dit :

    The Daily Show
    @TheDailyShow
    Trevor Noah and The World’s Fakest News Team. Weeknights 11/10c on
    @ComedyCentral
    .

    Donate to #FirstRespondersFirst: http://dailyshow.com/firstrespondersfirst…
    thedailyshow.comA rejoint Twitter en juin 2010
    618 abonnements
    8,6 M abonnés

    8.6 millions de ptis namis ! Ca fait toute un gang de morons.

    1. dzojean dit :

      Trevor Noah, un des plus grands pourfendeurs de Trump. Il y a quelque chose que je ne comprend pas? Ou est-ce vous qui ne comprenez pas?

    2. Loulou dit :

      Morons??? Je vois que le sarcasme n’est pas votre point fort.

      Vous condamnez les capacités intellectuelles des mauvaises personnes. Tournez plutôt votre jugement vers les 69,8 millions d’abonnés qui suivent le moron en chef.

      1. Toile dit :

        Oups.. je crois avoir mal lu. Mes excuses

      2. Carl Poulin dit :

        Je suis un abonné qui suit le gros dément en chef et je ne crois pas être un moron pour autant.
        Si je m’y suis abonné c’est pour avoir l’intégralité des interventions directement de la 《bouche》du cheval sans passer par tout autre intermédiaire. Je suis aussi M. Obama sur son compte.

    3. Toile
      Vous faites fausse route. Je suis une grande fan de Trevor Noah et je ne suis pas une moronne🤪

    4. gigido66 dit :

      Je ne saisis pas votre sous-entendu…Trevor Noah?!

      1. treblig dit :

        Je sens que je me répète. L’abstention est la pire ennemi du parti démocrate. Alors, faire sortir le vote est sa malédiction.

        Parce que la base démocrate est plus nombreuse que la base républicaine ( qui se spécialise plutôt dans la suppression du vote).

        La base démocrate est plus hétérogène : Femme, jeune, minorités ethniques, peu ou pas religieux, progressiste, libérale ( au sens américain du terme)…

        Alors le mot  » votez » d’Obama prends tout son sens

      2. Racza dit :

        @treblig
        Je plussoie!!! La seule et unique façon pour les démocrates de reprendre c’est Le Vote !!! Iln’ya pas d’autres solutions. Pas le vote populaire mais le ratissage le porte à porte dans TOUT les états…bref s’ils veulent gagner ils doivent se bouger les fesses, comme en 2008

    5. Daniel A. dit :

      Ayoye. Vous devriez vous informer sur Trevor Noah avant d’expédier vos commentaires.

    6. simonolivier dit :

      @toile Vous ne connaissez pas Trevor Noah. Il se moque du gros clown de façon quotidienne. Googlez le ou regardez sa page FB. Vous verrez que vous vous êtes trompé. Je fais partie de ses 8,6 M d’abonnés, Il est tordant

  2. xnicden dit :

    Demain soir les grands réseaux de télévision américains vont diffuser une émission spéciale en l’honneur des étudiants qui graduent du secondaire. M. Obama prendra la parole pendant une heure.

    Crise garantie de la part de Sharpie Pussy Grabber 1er.

    1. Danielle Vallée dit :

      Il va se trouver une raison pour passer une heure à divaguer à la télévision lui aussi.
      Après avoir fait quelque chose d’outrageux pour aspirer tout l’air dans la pièce.
      A moins qu’il décide d’aller jouer au golf à Mar-a-Lago qui ouvre aujourd’hui.

    2. chicpourtout dit :

      Wow…
      Ce sera probablement des propos qui vont passer à l’histoire. Ciel… enfin Barack qui arrive…
      Il me semble qu’il n’y a plus que lui qui peut «réveiller» cet État qui semble endormi ou résigné…
      Votez…. en effet

  3. Louise dit :

    Un seul mot « Vote » réponse on ne peut plus efficace. Obama n’a pas cherché à démonter les fausses théories de Trump parce qu’il sait que ça ne donnera rien. Il a utilisé un mot que personne ne peut contester mais tout le monde sait ce que ça veut dire. Devant toutes les dérives des républicains et de leur chef, vous avez une seule chance de changer les choses, « votez » il est là votre pouvoir.

    1. Emalion dit :

      Au moins une chose qui sera claire si Trump est réélu, ce sera claire cette fois ce n’est pas un pet de cervea, on pourra conclure sans hésitation que nos voisin sont des parfait idiot.

    2. galgator dit :

      Oui, et contrairement aux adeptes de Trump, si je me trompe pas, la population et surtout de couleur noire n’ont pas été au rdv lors des dernières élections. D’où le simple mot  »voter » a toute sa place pour déloger le clown en place.

  4. Martin cote dit :

    J’ai l’impression que çe n’est qu’un début et qu’on n’a pas finir de voir Obama d’ici îles élections de novembre…il est beaucoup plus subtil que le gros moron et ces messages vont frapper fort et faire mal à L’ego sensible de Trump….

  5. Danielle Vallée dit :

    Impayable: le médecin légèrement déshonoré qui trouvait Trump tellement en santé a décidé de se lancer en politique pour le parti républicain au Texas.
    Et il commence en faisant une publicité decriant l’obamagate, qu’il ne peut décrire lui non plus.

    A noter: il ne peut plus vraiment pratiquer comme médecin car il est encore sous enquête pour usage abusif d’alcool et distribution de pilules comme si c’étaient des bonbons.

    Former White House physician Ronny Jackson dives headfirst into ‘Obamagate’ and angers former colleagues. CNN

    1. Candyman est passé de médecin à politicien en une fraction de seconde.
      🤮

      « President Obama weaponized the highest levels of our government to spy on President Trump. Every Deep State traitor deserves to be brought to justice for their heinous actions. »

      Ronny Jackson twitter 12 mai 2020

  6. Daniel A. dit :

    Votez…

    Un seul mot qui résume tout. Faut être éloquent pas à peu près.

  7. Math dit :

    Trump va encore faire de la projection en insinuant qu’Obama tente de changer le cours de l’élection pour éviter des poursuites.

  8. March dit :

    Comme il a de l’influence sur la plus jeune génération, celle qui vote le moins, inciter les jeunes à voter, ça va faire en sorte que Dumpt peut avoir de la difficulté pour l’élection

  9. « vote »

    Si au moins ça pouvait leur rentrer dans la tête. Faudra le marteler sans cesse d’ici novembre.

  10. gl000001 dit :

    Obama demande de voter et la seule chose à quoi Ins-Hanity peut penser … c’est de frauder l’élection. Ou bedon :
    1- Il a peur ?
    2- Il est brainwashé ?
    3- On lui a demandé de trouver la pire vacherie à répondre aussitôt qu’Obama se manifeste ?
    4- C’est un fucking moron ?

    1. Daniel A. dit :

      Toutes ces réponses sont bonnes.

    2. Benton Fraser dit :

      Hannity justifie et encourage la triche républicaine en affirmant que les démocrates le font aussi….

    3. papitibi dit :

      Toutes ces réponses.
      Au cube!

    4. el_kabong dit :

      J’ai manqué quelque chose ou un 8e degré qui m’échappe, mais, vous savez que le truc sur Hannity, c’est une blague?…

      1. gl000001 dit :

        Je ne l’avais pas vu au début. Mais avant d’envoyer, j’ai relu et what the hell, je l’ai envoyé pareil. Je revendique le droit de faire des « Fake Fox News » moi aussi.

  11. Rick dit :

    Un mot d’ordre suggéré: « Get rid of Trump:Vote! »

    1. jeanfrancoiscouture dit :

      @ Rick: Pas besoin d’ajouter le nom du squatteur ce qui équivaudrait à appliquer la formule du «Parlez de moi en bien ou en mal mais parlez-en». Je préfère l’ignorer. De toute façon, tout le monde comprend que venant de Barack Obama, une invitation à voter ne peut en aucun cas se référer à Donald Trump.

      Pour moi, le meilleur slogan serait une photo (ou une vidéo 10 secondes) de Barack Obama avec: «JUST VOTE», une sorte de rappel de la fameuse affiche Uncle Sam. https://amhistory.si.edu/militaryhistory/collection/object.asp?ID=548

      Au Québec certains seraient sans doute tentés d’imprimer: «Tannés? Votez donc, câlisse!».

      Ça me rappelle une sorte de graffiti que j’ai vu peinturé au mur dans des ruelles de Montréal il y a déjà un sacré bout de temps: «LISEZ, CALICE»
      Pour rire j’avais demandé à des amis si c’était l’Archevêché qui avait lancé un nouveau magazine titré CALICE ou bien si c’était une invitation générale à lire ponctuée d’un de nos jurons favoris. Mettons que la question était un peu tirée par les cheveux et la réponse facile. 🙂 🙂

      1. Richard Desrochers dit :

        Ça me rappelle « Would you buy a used car from that man ? »

        Devenu « Would you take medication recommended by this man ? »

  12. noirod dit :

    Je l ai toujours prétendu. Si tous ceux qui ont étés insultés et dénigrés par le gros pas de classe vont voter , il ne restera du coté de gros épais que les quelques pouilleux qui vont manifester publiquement ces temps ci leur droit de tirer des écureux. C’ est le seul sondage valide. Le jour du vote. Go Obama Go !

    1. chicpourtout dit :

      Imaginons …
      Le jour du résultat des élections les serviteurs de trompette les épaules affaissées, la tête baissée….
      Un grand jour! pour la démocratie
      La fureur orange qui deviens tellement furax… et erratique…
      Mais il ne veut pas quitter la maison brune… et conteste les élections (bien sûr…)
      C’est la prison pour lui… et l’ultime faillite mur à mur… (à moins bien sûr, que son «formidable, fantastique, extraordinaire ami » Vlad le sauve…)
      Toute une vision. fantaisiste…
      Sérieusement, ce sera à suivre. trompette est une boite à surprise… il semble paniqué à l’idée de perdre, obsédé par ces élections.

    2. NStrider dit :

      Encore ce matin selon le site de Nate Silver -538 – il y a 43,6% des voisins du sud qui sont en faveur du 45 et 47,5% qui approuvent sa gestion de la crise actuelle. Alors pour un abandon massif on repassera! Je ne sais pas ce que ça va prendre pour que les électeurs changent d’idée.

  13. Bruno dit :

    S’il y a un OBAMAGATE, c’est lorsque Obama c’est moqué de Trump en 2011 au souper des correspondants de la maison blanche. Et si Obama n’avait pas dit ces mots… Je n’ai pas vu d’entrevue où il dit regretter d’avoir prononcé ces mots.

  14. ghislain1957 dit :

    Il n’y a pas que les zétats-zunis qui ont besoin d’un grand homme comme Obama, la planète entière aurait besoin que le gros bon sens revienne en force.

  15. PROBERT dit :

    Les USA deviennent un pays de plus en plus ingouvernable. Quelle tristesse

  16. Alexander dit :

    Vote.

    Votez en français.

    Comme dans Décidez. Tranchez. Affirmez. Déniaiser. Imposer. Impliquer.

    Si les opposants à Trump se fichent la tête dans le sable plutôt que d’imposer leur voix, ils vont parfaitement mériter le coup de pied au derrière qu’ils n’auront pas vu venir.

    La voix du peuple doit se faire entendre.

    Malgré un système électoral désuet et peu démocratique.

  17. J.C.Virgil dit :

    On s’entend le gouvernement Trump c’est l’abîme pour les États-Unis. Cependant la guerre des théories du complot entre Russiagate et Obamagate , va se poursuivre devant les tribunaux et au plus profond du *deepstate* et de ses institutions de sécurité.

    Elle n’est que le reflet de cette fracturation profonde entre Démocrates et Républicains où tous les coups sont maintenant permis sans aucune possibilité de ce qui faisait autrefois la force du pays , trouver des terrains d’entente sur les enjeux cruciaux pour le pays et en partager les profits.

    Le danger évidemment est que le conflit aille jusqu’à le guerre civile. Même si aucun des deux camps ne désirent cette issue catastrophique , on dirait qu’avec la haine profonde et irréconciliable qu’ils ont les uns pour les autres ,ils sont sur une pente glissante qu’ils pourront difficilement remonter.

    1. el_kabong dit :

      @jcvirgil
      « Cependant la guerre des théories du complot entre Russiagate et Obamagate… »

      Vous faites ici parfaitement le jeu du minable orangé avec cette fausse équivalence entre un complot totalement inventé et une situation bien réelle qu’ont été les contacts entre l’équipe de campagne du minable orangé et des russes, ainsi que l’ingérence russe dans l’élection de 2016…
      L’équipe de réélection du minable orangé vous en sait gré…

      1. jcvirgil dit :

        @El kabong

        Ma haine de Trump ne me fait pas prendre des vessies pour des lanternes. Le Russiagate a été mis en place au lendemain de l’élection du *minable orangé* pour l’empêcher de gouverner., avec l’aide de l’ange de la mort John Brennan et affiliés qui contrairement au rôle traditionnel de la CIA ont poussé le FBI à enquêter..

        Le FBI et ses agents qui détestaient Trump se sont servis du dossier Steele émanant des services secrets britanniques, dont les allégations se sont avérées finalement être des rumeurs non fondées, pour obtenir la permission du tribunal FISA d’élargir leur pouvoir d’enquête et espionner le bureau d’élection de Trump.
        Deux ans d’enquête et le rapport final de Mueller n’ont pas suffit à prouver la collusion entre l’équipe de Trump et le gouvernement russe.

        Finalement le rapport Horowitz de l’inspection générale a conclu que le FBI a fait neuf fausses déclarations devant le tribunal FISA pour obtenir les pouvoirs d’enquêtes élargis.

        Ce que cherchent à faire les républicains c’est impliquer Obama dans toute cette histoire en soutenant qu’il a lui-même ordonné cette enquête contre un adversaire politique.

        Le plus ironique dans toute cette histoire c’est qu’avec le voyage de Roger Stone en Israel le FBI a la preuve de l’implication d’un gouvernement étranger dans l’élection de Trump. Ce qui explique fort bien qu’il ait déchiré l’entente sur le nucléaire iranien, déclaré Jérusalem capitale de l’État d’Israel et mis en place le plan de Paix bidon de Kushner.

        Mais ça ça s’appelle pas touche 🙂

      2. el_kabong dit :

        @jcvirgil

        Vous régurgitez encore le fool-aid orange à plein seaux…

        « Le Russiagate a été mis en place au lendemain de l’élection du *minable orangé* pour l’empêcher de gouverner… »

        Encore confus (normal avec ce que vous ingurgité) : vous avez oublié que l’enquête a débuté AVANT l’élection (comme toutes les « magouilles » du fbi dont vous parlez)?…

        « Deux ans d’enquête et le rapport final de Mueller n’ont pas suffit à prouver la collusion entre l’équipe de Trump et le gouvernement russe. »

        La collusion, non, mais l’ingérence, oui (toujours cette confusion). Par ailleurs, insuffisance de preuves ne signifie pas absence totale de preuve…

        Pour ce qui est du rapport Horowitz, une chose qu’il ne dit pas, c’est l’influence de ces « fausses déclarations » sur les décisions de la cour. D’autre part, ce même Horowitz a trouvé le même genre de « fausses déclarations » dans d’autres dossier du fbi (qui n’ont absolument rien à voir avec le minable orangé). Ceci pour dire que ce genre d’erreurs semble fréquent au fbi et que celles relatives au dossier de l’enquête russe n’ont rien d’exceptionnelles…

        « Ce que cherchent à faire les républicains c’est impliquer Obama dans toute cette histoire en soutenant qu’il a lui-même ordonné cette enquête contre un adversaire politique. »

        Exactement ce que je mentionnais: faire de la fausse équivalence et les disciples embarquent avec enthousiasme…

      3. jcvirgil dit :

        @ El Kabong 12h38

        Je vous apporte des faits . Vous prétendez en être friand, sauf que vous n’acceptez que ceux qui vous confortent dans vos théories du complot. Vous me répliquez par des insultes et autres gamineries selon vos bonnes habitudes.

        Qu’est-ce qui a été prouvé. Les tentatives d’ingérence russe par des manigances sur internet , vous croyez réellement que c’est ce qui a influencé le résultat de l’élection et explique la victoire de Trump?
        Quand à l’excuse que c’est la routine habituelle du FBI de mentir devant les tribunaux, ça en dit gros sur la déliquescence des institutions américaines si les tribunaux en sont rendus à accepter ces pratiques sans sanctionner ceux qui les commettent.

        Pour ce qui est de l’implication d’Obama dans le Russiagate vous dites vous-même que c’est le cas puisque l’enquête aurait été commandée AVANT l’élection, ce qui accrédite le fait qu’il se serait servi de ses pouvoirs présidentiels pour abattre un adversaire politique.

      4. Richard Hétu dit :

        Obama n’a joué AUCUN rôle dans le déclenchement de l’enquête russe. Il n’en a pas davantage été informé, comme il se doit.

      5. el_kabong dit :

        @jcvirgil

        Là, vous divaguez complètement : aucun potus ne « commande » d’enquête du fbi…

    2. Boileau dit :

      @ j.c.virgil

      « J’adore la salade russe avec une bonne poutine! » 😘😘

  18. Dekessey dit :

    Votez.
    Un seul mot qui dit tout. Quelle réponse, qui démontre toute la finesse et l’intelligence de Obama.
    Et c’est un fin stratège, car il sait que Trump va immédiatement le dénoncer et inciter ses disciples à faire le contraire! 😉

  19. Mona dit :

    Nous ne pouvons qu’être d’accord avec Barack Obama qui reponds à la marchandisation extrême du pouvoir par Trump par un acte de citoyen.

    De citoyen dans une démocratie vivante et qui a le droit de voter.

    Michelle Obama a exprimé son grand désarroi face au manque de votes démocrates alors que Barack Obama était au pouvoir.
    Cette carence de l’exercice démocratique basique a eu des conséquences dramatiques et a considérablement affaibli les 8 années d’Obama

    Je pense qu’Obama dit au démocrates et aux republicains non corrompus : voter pour éviter que le drame en cours ne s’accentue pendant 4 ans.

    En partage :
    Une très bonne analyse de Pascal Boniface sur Chine / Usa (à propos de l’ouvrage de Mahbubani)
    https://youtu.be/lyuPQeqA1-E

    Un article de médiapart sur la marchandisation extrême de la santé
    (Ce qui pour la gauche européenne est proche de l’intolérable d’un point de vue éthique)
    https://www.mediapart.fr/journal/international/140520/vaccin-contre-le-covid-19-sanofi-ou-la-marchandisation-extreme-de-la-sante?xtor=CS7-1047&utm_content=buffer20ce3&utm_medium=social&utm_source=Twitter_Mediapart&utm_campaign=CM

    1. Haïku dit :

      Merci Mona
      J’aime bien l’analyse de Pascal Boniface. 👌

  20. Danielle Vallée dit :

    @treblig: McConnell s’est excusé d’avoir mal parlé de l’administration Obama. Et Lindsay Graham a dit à Trump: be careful what you wish for…
    Les Républicains sont d’habitude tellement sûrs d’eux-mêmes et certains qu’ils peuvent manipuler l’opinion publique.
    Il y a peut-être une certaine appréhension qui se fait sentir dans leurs tripes… Ils savent que le vent tourne?

  21. jeanfrancoiscouture dit :

    @Bruno,08:19:«S’il y a un OBAMAGATE, c’est lorsque Obama c’est moqué de Trump en 2011 au souper des correspondants de la maison blanche.»
    À part le jeu de mots sur le Watergate qui fait mettre un «gate» sur n’importe quel scandale réel ou appréhendé, il faut se rappeler que «gate» se traduit par «porte, portail, barrière».
    Avec cette charge sur Donald Trump que je n’ai pas vu rire du tout ce soir là, Barack Obama a probablement enlevé le dernier cadenas qui gardait encore verrouillé le «Portail Trump» vers la Maison Blanche.
    On peut dire que c’est une sorte de «machin gate» mais pas du genre scandale utilisant habituellement la référence «gate». Pour ma part, je parlerais plutôt du «Reckless-gate» de Barack Obama.

    https://www.linguee.fr/anglais-francais/traduction/reckless.html

    1. darrylfzanuck dit :

      Et se casser les dents en politique est-ce un Colgate?

      1. Haïku dit :

        LOL ! 😉👌

  22. Mona dit :

    Je viens de découvrir ce livre dont vous trouverez un très bon compte-rendu dans La Vie des idées.

    J’ai trouvé l’analyse pertinente sur la menace qui pèse sur la démocratie americaine et une analyse fine du délitement des institutions et des corps intermédiaires, dans la continuité de la perte de valeurs du parti républicain qui a choisi un extrémistesans moral pour le représenter.
    (Les auteurs sont démocrates déclarés)

    http://www.laviedesidees.fr/Levitsky-Ziblatt-democracies-Crown-mort-democraties.html

    Ps : Beaucoup le connaissent sûrement déjà

    1. onbo dit :

      @Mona

      Merci pour ce résumé dans « La vie des idées ». J’y reconnais les Républicains depuis 2000, un affaissement moral progressif, lancinant pour ceux qui le subissent, éreintant pour les parlementaires qui doivent le confronter au quotidien tout en évitant l’affrontement entre acteurs politiques. 🙂

  23. POLITICON dit :

    Voter avec la peur!

    Aux élections présidentielles, les électeurs se rendront aux urnes, voteront par anticipation ou par courrier avec la peur au ventre. La peur de chopper le coronavirus il s’entend. La peur de voir Trump continuer à diviser le pays et détruire la planète. Surtout avoir peur de Trump et ses sbires républicains voler les élections en trichant. On sait tous que le président est un menteur mais il est aussi un tricheur. C’est la destination finale qui compte pour lui, pas le chemin pour s’y rendre. L’orange mécanique ne souhaitera pas seulement gagner pour gagner, il veut gagner avec une majorité des votes, une victoire écrasante pour venger son humiliation de 2016 ou il a eu 3 millions de votes de moins que son opposante.

    Les républicains sont au pouvoir, ils ont tous à perdre pendant cette élection et le pays est dans le fossé sans chauffeur. Les milliards continuent de pleuvoir pour combattre le virus et beaucoup de cet argent ira aux amis de Trump qui ramassera par la main gauche pour sa campagne. Les républicains auront les yeux rivés sur les ballots de votes et c’est la plus grande peur à mon avis. La seule façon de gagner c’est s’assurer que les républicains contrôlent et comptent les bulletins de vote. Comme ils sont riches et au pouvoir, la tentation sera grande. Trump n’a pas peur de l’après et des accusations qui pourraient en découler, il s’en sort très bien à chaque fois.

  24. Pierre s. dit :

    ———————-

    le TRUMPGATE qui dure depuis 2016 …..
    Voila bien ce qui est en train de ruiner et détruire le pays.

    Case close.

    Le gros con a Trump qui veut faire témoigner Obama, Biden etc ….
    Ca c est le gros pleutre qui se cache derriere ses avocats depuis 40 ans
    le grosse merde qui ne seraoit pas capable de témoigner plus de 8 seconde sous serment sans
    se parjurer, ce gros débile qui a réussi a enligner plus de 20 000 mensonges en ligne
    publiquement, preuve à l’appuis que ce sont des mensonges la plupart grossiers et
    complètement farfelues.

    va donc t injecter du désinfectant espece de grosse merde.

    1. P Lacerte dit :

      J’essaie de ne pas tenir ce genre de language sur les tribune publiques… mais diantre que je pense la même chose…

  25. Jean Saisrien dit :

    Toujours jamais clair ce personnage sombre…

    Votez….
    Mais qu’est-ce que ce cela peut bien vouloir dire?
    #Obamagate 2.0

    PS: Quelqu’un sait si Trump a précisé c’est quoi #Obamagate 1.0 ?
    Obama a tellement menti et imposé ses vues facho-islamo-communisses qu’on sait pu…

    MAGA!!!

  26. Laurent Pierre dit :

    Huuuuummmmm combien de Trumpgate depuis 3 1/2 ans? Sa « présidence » est un scandale honteux depuis le début et le sera jusqu’à la fin.

    1. Benton Fraser dit :

      Les scandales, c’est une situation normale chez les républicains, ils ont Dieu de leur bord, ça pardonne tout….

      1. @ Benton Fraser

        Comme chantait Claude Dubois: Si Dieu existe.

  27. gl000001 dit :

    J’ai vu #Obamagreat sur le fil twitter en question. Nice !!!

  28. darrylfzanuck dit :

    Cela démontre la stupidité abyssale de Trump…il semble qu’il a décidé d’aller en élection contre Obama au lieu de Biden,Obama a gagné toutes les élections que la Constitution lui a autorisée…

  29. onbo dit :

    @Politicon

    Je dirais plutôt: Voter avec le coeur!

    L’extrait qui suit ouvre le texte de la recension dans « La Vie des Idées » que vient de déposer Mona.

    « La thèse centrale qu’ils défendent est la suivante : ni une longue tradition historique, ni un cadre constitutionnel robuste, pas plus qu’une vie partisane active, ne suffisent à protéger nos régimes démocratiques contre une dérive autoritaire, si n’en sont pas préservées les normes implicites. Selon les auteurs, deux d’entre-elles sont fondamentales : la « tolérance mutuelle » (mutual toleration) et la « retenue institutionnelle »  » (La mort de démocraties, Levitsky Ziblatt)

    Les normes implicites qu’invoquent les auteurs du Livre, soit la tolérance mutuelle et la retenue institutionnelle, sont fondées sur l’Humanisme qui à son tour fonde la Démocratie. «  » »Liberté, Égalité et Fraternité » » » n’est pas un slogan financier, ni un slogan commercial, ni une recette à fric, encore moins une aspiration à la domination, que ce soit sur son voisin de résidence ou le pays voisin.

    Ces deux normes implicites émanent toutes deux du coeur.

    Se reconnaître soi comme quelqu’un de pas parfait rend plus facile reconnaître à l’autre ce même droit. La tolérance mutuelle.

    Savoir être patient, comme groupe parlementaire, ne pas bruler les étapes et prévenir l’escalade des conflits, c’est offrir du temps additionnel de réflexion et d’espaces salutaires aux opposants politiques pour confronter leurs points de vue sur les différends qui les opposent, plutôt que bêtement s’affronter en recourant à des raccourcis sans lendemains pacifiques.

    Cette norme implicite de groupe (la retenue institutionnelle) dérive de la première (la tolérance mutuelle).

    1. Mona dit :

      Oui @Onbo

      et pour continuer l’échange, nous, en Europe, nous n’avons pas compris ce délitement des valeurs dans le parti républicains.
      Tellement heureux de voir en Obama un Président cultivé, humaniste, chaleureux.

      Seule sa difficulté à gouverner nous a paru étonnante mais nous l’avons plutôt considéré comme la faiblesse d’un homme qui n’est pas un homme viscéralement de pouvoir.

      Voir Trump vociférer, mentir et se dédire, menacer, placer ses copains au meilleurs postes, s’appuyer sur les valeurs les plus sordides ou cyniques des américains…nous a sidérés.

      Et ce qui nous a le plus sidéré encore c’est l’inertie et la division face à lui !

      1. gl000001 dit :

        « Seule sa difficulté à gouverner nous a paru étonnante »
        A cause du sénat controlé par les républicains et leurs manœuvres anti-démocratiques.

      2. jcvirgil dit :

        En effet les circonstances et sa personnalité ont fait d’Obama plus un négociateur cherchant le consensus qu’un homme de pouvoir…

  30. Attendez que je comprenne!

    Demander aux gens d’aller voter constitue pour certain (Noah et Hannity) une incitation à la fraude électorale??

    Ah oui je comprend là. Pour les républicains plus il y a de gens qui vont voter moins ils ont de chances de gagner. Donc tout ce qui constitue un appel au vote est pour eux un danger et doit être immédiatement vue comme une menace à détruire.

    Et quoi de mieux comme arme de destruction massive que la désinformation à la source.

    C’et ainsi qu’un apple à aller voter sera travesti en un apple à frauder le vote.

  31. Gilles Morissette dit :

    Peu importe la signification que l’on veut donner à ce mot, « VOTE » est la seule réponse à donner aux délires du Gros Taré sur une autre de ses théories du complot complètement débile.

    « VOTE » C’est la seule façon de se débarasser de cette administration de scélérats, de crapules et de bandits.

    En 2016, certains Américains ont préféré rester assis sur leurs mains plutôt que d’aller voter, et ce, pour toutes sortes de raison plus ou moins valables.

    Cette fois-ci, ils n’auront pas d’excuse. Biden n’est pas le choix idéal, On dit qu’il est trop âgé, trop « drabe », qu’il manque de charisme, que ses idées ne sont pas assez « progressistes », etc.

    WTF. Quand vont-ils comprendre que le principal objectif de la prochaine élection sera de foutre dehors cette administration de gangsters, dirigé par un salopard qui se comporte comme un « Boss de la Mafia ».

    « VOTE » qu’est ce que vous ne comprenez pas là-dedans.?

  32. Je crois que ce billet aura été le plus mal compris…

    1. Haïku dit :

      marie4poches
      Vous avez entiėrement raison !

  33. M.Rustik dit :

    C’est applicable à tous les pays du monde, quand vous pouvez voter, « Voter »! Si tous les candidats sont nuls? Cochez partout pour l’annuler, rester à la maison ce n’est pas une opposition, c’est dire « On ira avec le choix des autres ». Voter, voter, voter… il devrait y avoir plus d’Obama, mais entre temps votons!

    1. gl000001 dit :

      Non. Il faut voter pour le moins nul sinon un plus nul pourrait passer et faire plus de dommages que le moins nul. Moins = plus 😉

  34. Apocalypse dit :

    @Mona – 11:10

    ‘Seule sa difficulté à gouverner nous a paru étonnante mais nous l’avons plutôt considéré comme la faiblesse d’un homme qui n’est pas un homme viscéralement de pouvoir.’

    Intéressante remarque!

    Durant sa présidence, il est vrai que M. Obama avait toujours les républicains dans les jambes, mais l’avoir vu un (bon) tantiner plus agressif durant sa présidence l’aurait peut-être encore mieux servi. Parfois, on pouvait se demander, comme vous dites, s’il n’était pas trop bon gars pour le pouvoir qui demande de mettre le poing sur la table de temps en temps.

    M. Obama a été un bon président, peut-être même un très bon, mais je pense qu’il aurait pu être un grand président.

    1. Aube 2005 dit :

      La couleur de sa peau et le barrage sénatorial des républicains l’a empêcher de démontrer ses vraies capacités à remplir à fond son rôle de président.
      On a senti le démembrement da la démocratie américaine depuis l’arrivée de l’acteur Ronald Reagan qui a trahi la confiance de Gorbatchez.
      Ensuite, on a vu et entendu les pires menteries de Bush Jr. sur les armes de destructions massives au Moyen-Orient.
      Il y a une guerre civile à leur porte.
      J’espère que Pet Jr. va fermer les frontières à tous les amerloques.

  35. Gilles Morissette dit :

    HS

    La colère commence à gronder au Brésil à propos de la fripouille de Bolsonaro. Certains parlent même de destitution.

    https://www.msn.com/fr-ca/actualites/monde/coronavirus-lula-craint-un-g%c3%a9nocide-au-br%c3%a9sil-%c3%a0-cause-de-bolsonaro/ar-BB147Qt0?li=AAgh0dy

  36. Apocalypse dit :

    ‘«Votez.»’

    Comme toujours, réponse intelligente de Barack Obama.

    C’est ce qui a coulé les démocrates en 2016, des gens qui ne votent pas ou qui votent pour Donald Trump parce qu’ils n’aimaient pas Hillary Clinton. Comment trouvez-vous votre décision après quatre(4) du règne de ce dernier?

    Ne pas refaire la même erreur avec Joe Biden; est-ce que le candidat idéal, sans doute que non, mais c’est un bon gars qui sera un bien, bien, bien meilleur président que vous savez qui.

  37. Apocalypse dit :

    @Gilles Morissette – 11:51

    ‘La colère commence à gronder au Brésil à propos de la fripouille de Bolsonaro.’

    ‘fripouille’ … vous êtes vraiment dans une bonne journée 😉.

    On va lui coller les célèbres mots de Rex Tillerson: ‘a f*cking moron’.

    1. Gilles Morissette dit :

      @Apocalypse (15/05/2020 à 11:55)

      AH! AH!

      Je ne sais pas je suis « dans ue bonne lournée » mais je suis d’accord avec « a f* moron ».

      Bonne fin de semaine et Bonne Fête des Patriotes.

  38. onbo dit :

    @Mona

    En complément,

    « Seule sa difficulté à gouverner nous a paru étonnante mais nous l’avons plutôt considéré comme la faiblesse d’un homme qui n’est pas un homme viscéralement de pouvoir. »

    Sa seule ‘difficulté à gouverner’ a été de faire confiance aux Républicains en 2008 et spécialement de croire en la sincérité de John Boehner, le leader républicain de la Chambre des Représentants. Les Républicains ont ainsi regagné la Chambre en 2010 en critiquant faussement Obama pour avoir mis du temps à relever le Pays de la crise de 2007-2008, alors que la réalité crevait les yeux. Pour eux, Obama était un Noir. Dès cet instant, Boehner devenu le Speaker, l’obstruction s’amplifiant, l’opposition républicaine s’est jurée de descendre Obama en flamme. « Obama is a one term president » a été leur motto tout ce temps, en fait pendant 8 ans.

    Obama a composé avec cette turpitude pendant ses deux mandats. Son grand et seul ‘défaut’ aura été la couleur de sa peau. Imaginez cent, mille, cent mille Eugène Terre-Blanche* fâchés fâchés de devoir subir un Président métissé. Rien que ça, mais tout ça.

    12 années ont passé. Obama était déjà un homme d’état en 2008. Je comprends Trump d’être « ennuyé » par chaque apparition de Obama.

    Xnicden nous apprend ce matin que Obama aura une heure « d’antenne » demain soir, en après-midi chez vous, lors de la remise des diplômes aux élèves finissants du secondaire. Une tribune neutre mais surement parlante! bonne soirée chez vous.

    * Eugène Terre-blanche, ce sud-africain blanc qui s’était juré, arme au poing, de garder la main haute sur les noirs sud-africains. Le karma a voulu que cette personne périsse bêtement lors d’un simple vol à son domicile par un quidam qui ignorait tout à fait qu’il représentait la terreur! Sic transit…!

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :