Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

En apportant son soutien à Bernie Sanders dans la foulée de son infarctus l’automne dernier, Alexandria Ocasio-Cortez a joué un rôle clé dans la relance de la campagne du sénateur du Vermont pour l’investiture démocrate. Mais les dernières semaines ont démontré son impatience à l’égard d’un candidat et d’un mouvement qui semblent davantage vouloir avoir raison que d’élargir ses appuis au sein du Parti démocrate. C’est pourquoi elle s’est fait tirer l’oreille pour faire campagne aux côtés de Sanders dont elle a par ailleurs critiqué gentiment l’approche et celle de certains de ses partisans.

Le site Politico revient sur ces différends dans un article sur la «rupture» entre la représentante démocrate de New York et son mentor, dont l’appui a grandement contribué à sa victoire inattendue en juillet 2018 lors d’une primaire l’opposant à un cacique du Parti démocrate. Contrairement aux activistes de gauche, représentés par le groupe Justice Democrats et d’autres du même genre, AOC a abandonné l’idée d’appuyer systématiquement tous les candidats de gauche qui veulent dégommer les représentants démocrates sortants plus modérés.

Désormais, elle veut surtout aider les candidats qui veulent dégommer les représentants républicains élus dans des circonscriptions prenables.

En interview, la jeune politicienne a expliqué récemment que la gauche devait tirer les leçons de la défaite inéluctable de Bernie Sanders dans la course à l’investiture démocrate et apprendre à bâtir des coalitions. Elle s’est également rapprochée de Nancy Pelosi, qu’elle a qualifiée de «maman ours du Parti démocrate». Et elle s’est mise à dos certains «Bernie Bros» en se pâmant de la performance d’Elisabeth Warren sur le plateau de Saturday Night Live après son retrait de la course démocrate.

Après la publication de l’article de Politico, Cent Uygur, un des fondateurs du groupe Justice Democrats, a fait connaître sa déception concernant la décision d’AOC de «travailler avec l’establishment plutôt que de le défier» :

Il sera intéressant de voir si AOC survivra à ce genre de réaction et si elle parviendra à prendre la tête d’un mouvement progressiste qui ne se contentera plus de représenter 30% du Parti démocrate.

(Photo Getty Images)



44 réflexions sur “AOC et Sanders : la «rupture»

  1. gl000001 dit :

    La maturité politique rentre petit à petit !! Tant mieux !

    1. Pierre dit :

      Sanders=Trump a bien des niveaux et s’il veut vraiment reconnaître l’establishment du parti, il doit tout faire pour aider sleepy Joe, qui sincèrement déçoit énormément en temps de crise…

  2. Layla dit :

    Je suis contente de savoir qu’elle apprécie plus ouvertement Nancy Pelosi, au début cela me désolait, j’avais l’impression qu’elle travaillait pour déloger Nancy Pelosi, il est vrai que cette dernière a fait ses preuves avec DT.
    Sa position concernant Bernie Sanders c’est aussi une bonne chose, et va remettre certaines pendules à l’heure, elle est appréciée par la jeunesse qui est séduite par Bernie Sanders c’est du moins mon impression.

    1. kelvinator dit :

      AOC a fini par apprendre des ses ainés, et cesser de prétendre qu’elle sait tout!

      1. gl000001 dit :

        « et cesser de prétendre qu’elle sait tout! »
        Des preuves ?

      2. kelvinator dit :

        Son conflit ridicule avec Pelosi?
        Son Green New Deal?
        Sa manière divisive de faire de la politique.
        Son support inconditionnel pour les plus radicaux jusqu’à tout récemment.

      3. gl000001 dit :

        Et ça vous fait dire qu’elle sait tout ? Hé ben !! Ca veut juste dire qu’elle a des convictions très fortes. Etre idéaliste ne veut pas dire qu’on sait tout. Ca veut dire qu’on veut mieux.

      4. kelvinator dit :

        C’est surtout qu’elle a refusé d’écouter les politiciens plus expérimenté, et c’est seulement après plusieurs mois qu’elle se ravise à les écouter.

        Pourquoi ne les a-t-elle pas écouté avant? Parce qu’elle croyait tout savoir sur la politique!! Comme plusieurs idéalistes peu féru de la réalité politique.

      5. gl000001 dit :

        « Parce qu’elle croyait tout savoir sur la politique!!  »
        On peut facilement trouver une douzaine d’autre conclusion. Mais vous choisissez celle-là. Continuez à y « croire » si ça vous réconforte !!

      6. kelvinator dit :

        Hahaha
        Vous devriez réviser la définition du terme opinion.

      7. gl000001 dit :

        Il fallait le dire. Ca semblait très catégorique !!

      8. simonolivier dit :

        @gl000001 Le problème avec beaucoup d’idéalistes c’est que justement ils/elles pensent tout savoir.

  3. P Lacerte dit :

    La politique c’est l’art du possible… Les USA partent trop loin à droite pour qu’il soit réaliste d’y imposer le programme de B.S. La stratégie des petits pas avec le martelage du message incessant de l’intérêt collectif va parvenir à faire son chemin dans l’intellect du peuple au fil du temps……

    AOC c’est l’avenir….. souhaitons à nos amis citoyens lambda US de se rendre compte au fil du temps ou est vraiment LEUR intérêt….

    1. Layla dit :

      Comme vous dites avec des petits pas, comme dit @gl000001 c’est la maturité politique qui rentre, elle a raison de croire en elle mais avec des petits pas elle s’assure d’aller loin. Je lui souhaite que du bon.

      1. Layla dit :

        Bon OK 👌 je pense que mes problèmes de connexion ne sont pas résolus, j’ai cru que mon message n’avait pas été envoyé, je l’ai réécrit encore désolée. Layla

    2. Layla dit :

      @P. Lacerte
      Comme vous dites avec des petits pas…comme dit @gl000001 il y a certainement une maturité politique qui fait son chemin. C’est excellent qu’elle est confiance en elle, mais les petits pas feront en sorte qu’elle va durer longtemps, c’est ce que je lui souhaite, et honnêtement avec la position qu’elle vient de prendre elle a ramené un intérêt que j’avais mis de côté envers elle. Et j’en suis heureuse. Layla

  4. Martin cote dit :

    Une grosse pointure que vient de perdre Bernie et il va falloir qu’il comprenne que c’est terminé pour lui….pour ce qui est d’Aoc..le fait qu’elle rentre dans les rangs et qu’elle se rapproche de Nancy Pelosi va lui permettre certainement de rehausser sa cote dans le parti et de prendre peut-être du gallon…

  5. marylap dit :

    Comme in dit, il y a juste les fous qui ne changent pas d’idée. Être trop dogmatique, comme Sanders l’est, n’aide pas. Des fois, il faut mettre de l’eau dans son vin pour pouvoir avancer en politique.

  6. kelvinator dit :

    Comme je l’écrivais avant, le mouvement de Bernie mourra en même temps que lui faute d’avoir su créer des ponts.

    AOC était la seule représentante influente pouvant lui succéder pour mener le mouvement. Puisque tour à tour Warren et Yang furent renié pour avoir appuyé « l’establishment »…
    Le pragmatisme a finalement ouvert les yeux d’AOC à la dure réalité de la politique. On ne peut pas tout avoir, les changements se font difficilement et surtout on ne peut plaire à tout le monde. Surtout, les réalités politiques sont très différente à travers le pays, la Nouvelle-Angleterre n’est représentatif que d’une partie. Les stratégies électorales sont différentes pour le sud.

    1. monsieur8 dit :

      « le mouvement de Bernie mourra en même temps que lui ».

      Bien sûr que non. Les idées qu’il promeut sur toutes les tribunes commencent à faire leur chemin. On en parle de plus en plus: salaire minimum décent, soins de santé et éducation accessibles à tous… ce ne sont plus des sujets tabous.

      Le « mouvement » de Bernie, ce sont ses propositions. Ce n’est pas, comme vous le croyez, la douzaine de supporters agressifs qui jouent aux trolls sur le Net.

      Le mouvement ne mourra pas de sitôt. Faites en votre deuil.

      1. A.Talon dit :

        Sincèrement, je souhaite que le programme politique de Bernie Sanders lui survive. Les Américains en ont rudement besoin. Vous devez toutefois admettre que Bernie n’est pas le meilleur porteur de ballon pour le réaliser. Bien au contraire.

      2. kelvinator dit :

        Warren aussi propose des idées à gauche, Yang aussi… Il n’y a pas que Sanders qui est à gauche. Il serait réducteur de dire que le mouvement de Sanders est uniquement ses propositions.

        Le mouvement de Sanders, anti-establishment, anti-corporatiste et anti-démocrate est révolu. Il se sont isolé eux-même depuis 4 ans à force de conspuer l’establishment, oubliant que c’est l’establishment qui fait avancer les choses, pas les outsiders solitaires.

      3. simonolivier dit :

        @monsieur8 Faudrait faire une distinction entre les idées progressives de Sanders et son mouvement. Le mouvement veut avoir raison point à la ligne. Il va mourir avec son gourou. Les idées elles vont continuer de faire leur chemin.

        @A. Talon Qu’une partie du programme lui survivre oui. Le mouvement des Berniacs non.

  7. monsieur8 dit :

    La relève est là. C’est bien.

  8. FlorentNaldeau dit :

    Je crois qu’il me faudra modifier mon opinion initiale sur AOC. Alors que je la voyais comme une intraitable idéologue, elle semble maintenant ouverte au pragmatisme et à l’atteinte de résultats plutôt qu’à la préservation à tout crin d’une orthodoxie stérile. Il faut croire que c’est le métier qui rentre, et assez rapidement donc.

    « Pourvou qué ça doure » comme disait maman Letizia.

    Cet accès de realpolitik de sa part aura-t-il une influence sur les autres membres du « Squad » en leur insufflant une nécessaire dose de réalisme, de manière que leur contribution au discours politique et au travail du parti Démocrate au Congrès soit plus productif et source de moins de division?

  9. ducalme dit :

    Une loi qui devrait s’intituler :

    «An Act respecting the re-election of Mitch McConnell»

    https://urlz.fr/cfI0

  10. Samati dit :

    AOC a dû réaliser qu’en se battant contre la direction du parti démocrate, on l’affaiblit et on garantie la réélection de Trump.

    L’intérêt supérieur de la nation lui impose de renoncer à ce dogmatique de gauche si destructeur.

    1. simonolivier dit :

      À force de côtoyer des gens comme Mme Pelosi, elle a probablement fini par comprendre que sans le pouvoir les meilleures idées au monde restent des idées et non des réalisations.

  11. A.Talon dit :

    «Désormais, elle veut surtout aider les candidats qui veulent dégommer les représentants républicains élus dans des circonscriptions prenables.»

    AOC gagne petit à petit en maturité et en modération. C’est très bien ainsi. Ses chances augmentent d’autant qu’elle puisse réaliser prochainement une partie de son programme progressiste au sein d’un futur gouvernement démocrate. À force d’être seul dans son coin à avoir raison envers et contre tous, comme tonton Bernie, on ne réalise pas grand chose…

  12. NStrider dit :

    Et la question qui découle de cette défection d’AOC est… est-ce que le reste du Squad va suivre et notamment la plus posée du groupe Ayanna Pressley? Si c’est le cas ce sera le chant du cygne de M. Sanders.
    Et ces”transfuges” devraient probablement faciliter l’allégeance d’une bonne partie des partisans de Sanders qui menaçaient de ne ps se rallier à Biden. Enfin espérons le pour nos voisins du Sud (et un petit peu pour nous)

  13. A.Talon dit :

    HORS SUJET très approprié en ces temps de pandémie

    «Celebrating NASA’s Astronaut-Physicians»
    https://www.nasa.gov/image-feature/celebrating-nasas-astronaut-physicians

    INTRO: «Today is National Doctors’ Day!
    Celebrated each year on March 30, National Doctors’ Day recognizes the contributions of physicians to individual lives and communities. At NASA, a number of our astronauts also have been physicians. NASA also has flight surgeons, who specialize in caring for our astronauts.»

  14. InfoPhile dit :

    «Désormais, elle veut surtout aider les candidats qui veulent dégommer les représentants républicains élus dans des circonscriptions prenables.»

    Et lorsque viendra le temps d’appuyer la seule réforme acceptable de l’assurance santé, ces représentants s’y opposeront au nom d’une logique qui m’échappe. Celle de se faire réélire. Au motif qu’il vaut mieux élire des peureux, plus ou moins asservis au pouvoir démesuré des riches, que des fous.

    Comme si l’absence d’une assurance santé universelle n’était pas profondément le signe que la folie prédomine ! Comme si des guerres à tout bout de champ, fondées sur des mensonges de surcroît, et le démentiel budget de la défense en corollaire, ne trahissaient pas une folie qui éclipse totalement les aberrations de Trump.

    Bloomberg lui a fait un chèque qui s’élève à combien afin de lui « suggérer » des candidats ? Zéro si un candidat n’est pas de son goût, mais un gros chèque pour un candidat « raisonnable » ? Elle s’enligne sur une belle et longue carrière…

    Les mêmes guerres, les mêmes inégalités ou presque, les mêmes pauvres. Tellement enthousiasmant que ça va se bousculer autour des boîtes de scrutin en novembre prochain. Mais pourquoi ne pas établir une solide base qui se rapprochera du pouvoir, d’autant que les élections de 2018 ont démontré que les progressistes ont le vent en poupe ?

    Si la colère est mauvaise conseillère, la couardise ne l’est pas moins.

    1. kelvinator dit :

      « Au motif qu’il vaut mieux élire des peureux »

      Mieux vaut élire un démocrate plus de droite dans un état de droite qu’un républicain encore plus à droite, non? Il faut comprendre que ce n’est pas partout que des progressistes très à gauche se ferait élire. En politique, on ne peut pas tout avoir. Pour avoir la majorité, on ne peut imposer ses idées pour toujours avoir raison. Il faut accepter celle des autres, choses très difficile pour certains.

      1. InfoPhile dit :

        Incidemment, je perçois une certaine modération dans votre commentaire. C’est apprécié.

    2. Samati dit :

      C’est avec l’argent de Bloomberg que les démocrates ont réussi des victoires importantes en 2018.

      1. InfoPhile dit :

        En effet, au moins en partie, je dois le reconnaître. Mais on connaît les préférences de M. Bloomberg.

  15. Haïku dit :

    « La rupture, c’est comme avoir le pire cauchemar, après avoir eu le plus beau rêve. »(Anonyme).

  16. kelvinator dit :

    Justice Democrats représente quand même tout ce qui va mal parmi les progressistes.

    Kyle Kusinsky est un menteur de la pire espèce, toujours prêt à colporter les complots républicains s’il pense que cela peut aider Sanders, au détriment du parti démocrate bien sur. Comme Jimmy Dore, il cultive un auditoire en partie pro-Russia, qui crie haut et fort que la Russie n’a rien fait de mal et que les gens exagère le lien avec Trump. Il va même jusqu’à dire que Trump ne devrait pas être impeached à cause de l’Ukraine… Cenk n’est pas mieux. Ce sont ces dirtbag left qui mène le mouvement de Sanders. Ce ne sont pas ceux qui vote pour lui parce qu’ils veulent un programme de santé, le mouvement de Sanders est sa base qui se nourri d’insulte et de complot.

    Ce sont des anti-corporatiste avant tout. C’est le coeur du mouvement de Bernie, haïr les riches, les corporations et les médias qui le critique. Aucun autre candidat n’a des objectifs similaires. Sauf peut-être Warren qui est elle aussi anti-corporation, mais a changé son discours moins radical aujourd’hui.

  17. ghislain1957 dit :

    «travailler avec l’establishment plutôt que de le défier»

    La recette « Bernie » pour assurer la réélection de tRump.

  18. jcvirgil dit :

    Il ne faut pas arrêter de faire de la politique , mais bien malin est celui qui pourra prédire ce qui arrivera une fois la pandémie passée .Comment se portera l’économie et qu’est-ce que les Américains auront encore les moyens de se payer ?

    Est-ce que la crise se soldera encore comme en 2008 ,alors que les plus riches , la finance , les banques et ceux qui l’ont causé s’en sont sortis plus riche avec l’aide du gouvernement et le reste de la population un peu ou beaucoup plus pauvres ?

    C’est ça que les *progressistes* comme AOC devraient se demander au lieu d’appuyer un candidat du statu-quo par pure stratégie.

    1. kelvinator dit :

      « candidat du statu-quo »
      Pourquoi cet hyperbole sur les candidat démocrate??

      N’y aurait-il que deux démocrates, ceux qui veulent tout changer, et ceux qui ne veulent rien changer? Plutôt simpliste comme vision de la politique américaine, vous ne croyez pas?

  19. FlorentNaldeau dit :

    @jcvirgil, 07h28

    Est-ce vraiment de la couardise que de faire un choix qui accroîtra les chances de victoire des candidats Démocrates à l’élection de novembre? Si tel est le cas, ce parti a besoin d’encore plus de couards. À moins qu’il soit plus important de préserver une pureté idéologique idéalisée qui garantira la défaite. N’oublions pas que l’on parle des ÉU; nombre des propositions de BS peuvent paraître bien inoffensives à nos yeux de Canadiens, affreux socialistes que nous sommes, mais dans l’état actuel des choses elles ne passeront pas aux ÉU car ce pays n’est pas encore là. Un jour peut-être, mais pas maintenant.

    Il ne faut pas donner à DT plus de munitions que ce dont il dispose déjà. Surtout qu’il pourrait en récolter davantage comme suite à la crise de la COVID-19 en raison d’un réflexe de préjugé favorable au sein d’une partie de la population en faveur de la figure du Président qui est aux commandes en temps de guerre médicale. Et cela malgré les décisions et déclarations discutables dont il se rend régulièrement coupable; l’électeur moyen ne les compile pas avec la même assiduité que les lecteurs de ce blogue.

    AOC semble avoir compris qu’accepter des compromis stratégiques afin de faire élire des gens qui obtiendront une partie des résultats souhaités n’est pas l’équivalent de « compromission ». D’ailleurs, la plupart des pays, y compris le Canada et les ÉU, sont le fruit de compromis entre diverses factions qui ont trouvé un terrain d’entente suffisant pour permettre la création de ces nouvelles entités nationales. Dommage que la majorité des BernieBros et les organismes déconnectés de la réalité politique comme Justice Democrats semblent incapables de faire preuve du même constat réaliste auquel AOC semble être arrivée.

  20. Gilles Morissette dit :

    La réalité politique vient de rattraper AOC. Elle a compris quel était le véritable enjeu de la prochaine élection: sortir Tiny Brain de la MB.Elle a compris que tisser des alliances étaient plus avantageux que de tisser des antagonismes.

    Elle a compris que l’entêtement des « pseudos-progressistes » à vouloir démoniser tout ce qui nest pas « assez à gauche » ne peut que nuire aux chances des Démocrates. C’est un combat stérile qui ne fera aucunement avancer leur cause.

    Ces « pseudos progressistes » ne sont que des idéologues, des doctrinaires déconnectés de la réalité, incapable du moindre compromis, prêt à tout pout prouver qu’ils ont raison, même si cela contribue à la réélection de l’Escroc-En-Chef.

    Les gauchistes au Québec ont le même problème. On peut le voir avec les « illuminatis » de QS.

    Bravo à AOC et à tous ces vrais progressistes qui font passer l’intérêt du parti avant leurs intérêts personnels.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :