Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

La campagne de Joe Biden reposait sur deux idées : l’âme de la nation américaine sera en jeu en novembre 2020; je suis le candidat le plus susceptible de vaincre Donald Trump. Les démocrates demeurent convaincus de la première idée. Mais ils doutent de plus en plus de la deuxième. Et, pour plusieurs d’entre eux, les résultats de la primaire du New Hampshire ce soir pourraient transformer ce doute en certitude.

Après une décevante quatrième place lors des caucus d’Iowa, l’ancien vice-président pourrait faire pire encore au New Hampshire. Conscient de ce risque, il a d’ailleurs décidé de quitter cet État ce matin pour se rendre en Caroline du Sud, qui tiendra une primaire démocrate le 29 février. Il espère que l’important électorat afro-américain lui permettra de se remettre en selle.

Mais peut-il vraiment rebondir après le plongeon qu’il vient de prendre dans les sondages nationaux, et notamment celui de l’Université Monmouth?

Sorti rapidement des deux premières courses à l’investiture démocrate auxquelles il a pris part, Joe Biden n’a jamais démontré de grands talents de campaigner. Et il ne s’est certainement pas amélioré avec les années. Cela dit, il est peut-être trop tôt pour écrire son épitaphe politique.

P.S. : Nous poursuivons jusqu’à la fin de la semaine la première campagne de financement de ce blogue en 2020. Si ce n’est pas déjà fait, vous pouvez y contribuer en utilisant le bouton ci-dessous. Et merci de votre soutien!

Le blogue de Richard Hétu
Other Amount:

(Photo Reuters)


55 réflexions sur “Biden pourra-t-il rebondir?

  1. Biden a perdu autour de 22% des votes des afro américains et ce sont tournés vers Bloomberg. Sans leurs votes, il est foutu. Bloomberg #46?

  2. jcvirgil dit :

    Bidon est comme un ti moineau .Il est cui,cui,cui.

    Veut ,veut pas l’affaire ukrainienne et son népotisme pour trouver une belle grosse job bien juteuse à fiston Hunter ont laissé des doutes dans l’esprit de bien des gens.

    1. Madalton dit :

      Quand t’es pas cru, t’es cuit. 😉

      1. constella1 dit :

        Madalton
        À retenir
        Excellent jeu de mots
        👌

      2. jcvirgil dit :

        @Guy Pelletier 13h31

        La victoire démocrate repose sur l’affluence aux urnes. À l’heure actuelle Sanders présente cet effet d’entraînement chez les jeunes et la gauche américaine.

      3. Robert dit :

        😊

    2. constella1 dit :

      Vous lâchez pas le morceau c’est le moins que l’on puisse dire
      Si tous les amaricains font le même raisonnement que vous et que le chef choisi est genre Sanders et bien ils seront cuicui pour la prez et vive le roi
      Trou de cul Trump pour un autre mandat

      1. jcvirgil dit :

        Ça C’est vous qui le dites. Dans les faits Sanders est celui que Trump craint le plus.

      2. Guy Pelletier dit :

        @jcvirgil dit :
        11/02/2020 à 13:31

         » Dans les faits Sanders est celui que Trump craint le plus »

        Vos croyez réellement cela?

        Sanders sans aucun le choix préféré des Républicains, on se demande bien pourquoi!!!!!!

      3. papitibi dit :

        @ jcvirgil 13h31

        Transparence totale: Sanders est le candidat dont le crédo politique correspond le plus au mien. Cela dit, si les Dems devaient en faire leur candidat, ils vont se faire lessiver le 3 novembre.

        Sanders est devenu une caricature de vieux grincheux. L’archétype du vieux socialiste haïssable qui va précipiter l’Amérique dans un gouffre financier insondable.

        Trump va jouer avec ça comme un chat avec une souris. Si les stratèges Répus laissent entendre qu’ils le craignent, c’est bien plutôt pcq c’est lui qu’ils espèrent voir triompher chez les Dems! Dans un combat singulier contre le Vieux Lion du Vermont, le morpion de Mar a Lago va se régaler…

      4. constella1 dit :

        On est pas mal tous d’accord avec ça je pense et le lui ont dit dont moi mais je ne pense pas que ça fera échos

      5. simonolivier dit :

        Sanders contre Trump. 4 more years malheureusement et kiss the Senate et la Chambre des Représentants goodbye

      6. Igreck dit :

        @jcvirgil
        C’est, je crois, ce que le camp Trompe veut faire croire !

    3. constella1 dit :

      Comme vous dites

      À partir de là chacun peut interpreter ses actions selon sa facon de voir les choses.

      Dans les faits Sanders est celui que Trump craint le plus.
      Moi je dis il fait tout pour que ça arrive pour que les dems perdent aux élections
      Chacun sa façon de voir les choses

  3. gl000001 dit :

    « épitaphe » …

    The wall on which the prophets wrote
    Is cracking at the seams
    Upon the instruments of death
    The sunlight brightly gleams
    When every man is torn apart
    With nightmares and with dreams
    Will no one lay the laurel wreath
    When silence drowns the screams?

    [Chorus]
    Confusion will be my epitaph
    As I crawl a cracked and broken path
    If we make it we can all sit back and laugh
    But I fear tomorrow I’ll be crying
    Yes, I fear tomorrow I’ll be crying
    Yes, I fear tomorrow I’ll be crying

    Epitaph King Crimson !! Oui, oui, l’album avec la grosse face qui fait peur !!

    1. gl000001 dit :

      Hahahahaha !!!
      « Every time I see Trump « 21st Century Schizoid Man » by King Crimson begins to play in my head »
      https://twitter.com/mooncloud5733/status/742525502187937794

      1. loup2 dit :

        ARGHHHHHHHHHHH. Je ne verrai plus jamais cette pochette comme auparavant. 🙁

        Il me resteras l’intérieure.
        http://pix.toile-libre.org/upload/original/1581450950.jpg

      2. gl000001 dit :

        Désolé 😉

      3. Haïku dit :

        @gl000001
        Merci pour les paroles de Crimson !👌
        (Pete Sinfield est un parolier génial).

      4. loup2 dit :

        Sinfield avec Greg Lake (premier chanteur de King Crimson avant de former Emerson,Lake and Palmer)

      5. Haïku dit :

        @loup2
        Cela fait au delà de 55 ans que j’ai écouté ce morceau.
        La mélodie et la voix, j’adore ! 👌

      6. loup2 dit :

        @Haïku
        J’ai le vinyle 😉
        Je vous le passerait volontiers mais j’ai pas d’idée dans quelle région vous demeurez.
        Je pourrais également vous prêter celui la .
        http://pix.toile-libre.org/upload/original/1581460341.jpg

      7. Haïku dit :

        @loup2
        Merci pour votre offre généreuse.
        Mais, me prêter vos vinyles n’est pas nécessaire.
        Il suffira de continuer d’alimenter ce blogue avec vos intervertions musicales,
        que je dévore à chaque fois.

        Merci, Haïku. 👌

  4. Madalton dit :

    Si Bloomberg est entré dans la course, c’est que Biden n’a pas répondu aux attentes. Il lui avait laissé le chemin libre. De plus, il risque de manquer d’argent.

  5. Danielle Vallée dit :

    @jcvirgil: ‘son népotisme pour trouver une belle grosse job bien juteuse à fiston Hunter’
    Ou vous mentez volontairement ou vous êtes lamentablement mal informé.
    Les deux se corrigent.

    1. jcvirgil dit :

      Je juge d’après les faits qui sont qu’il a fait des pressions pour trouver une job à fiston alors qu’il avait dans les mains in magot fe 1 milliardd’aide économique et militaire à distribuer aux Ukrainiens.

      À partir de là chacun peut interpreter ses actions selon sa facon de voir les choses.

      1. jcvirgil dit :

        Ce ne sont pas ses complices des nations de l’OTAN dans ce coup d’Etat ukrainien et l’interpretation de leurs médias affiliés qui vont me faire changer d’idée .

        Et puis qu’est-ce que ça peut bien changer qu’on ne soit pas tous du même avis sur ces événements?

        Je ne vous juge pas pour autant pourquoi vous permettez vous de le faire ?

      2. el_kabong dit :

        @jcvirgil
        « Je juge d’après les faits qui sont… »

        … justement pas des faits… toujours cette confusion entre faits et VOS conclusions…
        Si au moins vous basiez réellement vos interprétations sur des faits…

        À titre indicatif (bien que ça ne serve à rien) « fiston » comme vous dites avait déjà sa job chez Burisma quand les usa ont fait pression, à travers Biden… c’est toujours ahurissant de constater que des complotistes puissent croire que le vp américain avait le pouvoir seul de faire du chantage avec des fonds accordés par le congrès…

    2. Samati dit :

      @ Danielle Vallée

      Pour jcvirgil les faits sont secondaires contre ce qu’il considère comme une bonne idée ou une bonne opinion. Comme on dit en anglais :

      « Don’t let the facts spoil a good story »

      1. jcvirgil dit :

        Ha ha très drôle Samati. Parle nous donc des super investissements dans le pétrole de schiste , un trou noir qui engouffre des milliards sans faire de profits..

  6. Steve3110 dit :

    Honnêtement, Biden n’a rien cassé lors des débats télévisés.

    De plus, ma perception personelle est qu’il surfe sur son association avec Président Obama. Est-ce suffisant?

    Je ne crois pas.

  7. Danielle Vallée dit :

    Pour ce qui est de Biden, il faudra attendre les deux autres primaires avant de se faire une idée.
    Ce qui se passe en ce moment est plus la preuve que ces primaires dans des petits états blancs non représentatifs sont une nuisance plus qu’autre chose.
    4051 délégués au total dans la course,
    Alors révisons: Pete en a 13, Bernie 12, Warren 8, Biden 6. Klobuchar 1.
    Il en manque juste 4011…..

    1. Steve3110 dit :

      Bon point.

    2. gl000001 dit :

      Un processus de délégué déglingué cause la dégringolade de Biden.

  8. Loufaf dit :

    Je ne crois pas que Biden rebondira au NH. S’ il le fait, se sera plus tard dans la course, sauf si Bloomberg monte sans arrêt dans les sondages. Si c’ est le cas, il se pourrait que ce soit la fin pour Biden .S’ il est sincère avec ses affirmations sur l’ âme de l’ Amérique, il doit s’ appliquer à réunir tous les candidats démocrates derrière le gagnant.

  9. Apocalypse dit :

    @jcvirgil – 13:00

    ‘Veut ,veut pas l’affaire ukrainienne et son népotisme pour trouver une belle grosse job bien juteuse à fiston Hunter…’

    Vous parlez de cette affaire comme d’un fait, savez-vous quelque chose que nous ne savons pas?

    Ce qu’on a appris est qu’on a jetté un coup d’oeil dans cette histoire et qu’on a rien trouvé contre M. Biden.

    Cela dit, on en parle, on ne parle et effectivement, ça fait sans doute mal à la candidature de M. Biden, ce qui est bien malheureux. Il méritait de pouvoir vendre sa candidature selon ses propres mérites.

  10. François Sansregret dit :

    Perso je doute que Sanders soit si fort au national….avec toutes ces arnaques russo-trumpistes, j’en viens à paranoïer moi-même à propos des sondage ! 😒 ! 🤔

  11. Alexander dit :

    Je pense que l’entrée en scène tardive de Bloomberg est directement liée à la faiblesse de la campagne de Biden.

    Bloomberg est conscient des ravages du trumpisme et que seul un centriste peut déloger Trump. Ce qui exclut Sanders et Warren, trop à gauche pour l’électorat américain de centre droite qui font et défont les gouvernements. La lecture de Bloomberg est probablement que Biden manque de jus pour affronter la Bête.

    Biden? Il est minuit moins une pour lui. Et peut-être qu’il devra passer le flambeau au finish. Sanders lève les passions et les jeunes, mais il va se casser les dents pour rallier les centristes, plus peureux des changements qu’il propose.

    Curieux qu’on ne parle pas de l’âge de Bloomberg ni de Sanders, mais toujours de celui de Biden.

    Dans le fond, Biden serait encore plus utile aux démocrates s’il se ralliait rapidement pour aider à aller chercher le vote afro-américain et autres bastions démocrates partout aux EU en laissant sa place à plus fort que lui.

    C’est juste que Bloomberg ne s’est pas garroché dans la mêlée, ses pubs, oui, mais pas lui personnellement. Il est grandement temps qu’on comprenne quelles sont ses idées.

    1. Igreck dit :

      @Alexander
      Très juste ! Je crois que Biden s’est lancé dans cette course parce qu’il jugeait qu’il n’y avait pas de centriste assez fort pour vaincre la Bête comme vous dites. Puis Buttigieg est arrivé et a sudémontrer un talent certain mais présente un sérieux handicap : l’homophobie est forte dans un pays où des citoyens sont prêts à abandonner leurs propres enfants entre les mains de charlatans qui leur promettent une reconversion pour les « guérir » de leurs penchants mauvais ! Alors oui, que Biden se range derrière Bloomberg lors du Super Tuesday pour éclipser Sanders le squatter et Warren l’aventurière.

  12. HS

    Pourquoi le teint orange de 45?

    « The official line from the White House is that the President’s, um, glow, is the results of « good genes » and some « translucent powder » that the President applies himself before television appearances »

    1. constella1 dit :

      Marie4poches

      Hahahaha non mais ils sont tous des connards
      Je vous que vous êtes sur le dossier du mystère orange depuis hier
      J’adore
      Merci de l’info

      1. constella1 dit :

        Je corrige mon commentaire à cause du foutu correcteur😡

        Ils sont tous fous
        Et
        Je vois et non vous

  13. Frederic Jobin dit :

    Non, Biden n’est plus dans la course, je crois personnellement qu’il ne l’a jamais vraiment été, juste un relent de nostalgie d’une époque révolue…

  14. Louise dit :

    On a été échaudés par les sondages en 2016 alors qu’ils prédisaient tous l’élection d’Hillary Clinton.
    Pour ma part j’attends le super mardi avant de me faire une idée. Si Biden ne réussit pas à se démarquer, il va sûrement se remettre en question. Sa réponse va dépendre de plusieurs facteurs mais je crois que s’il arrête sa course, il ne va pas faire comme Sanders la dernière fois, au contraire je pense qu’il va se rallier assez rapidement au candidat le plus susceptible de battre Trump.

  15. Toile dit :

    Tant qu’il n’est pas mort, tout est possible mais disons que le respirateur artificiel me semble bien branché. Comment dire la chose. Biden est une personnalité politique qualifiée certes mais pas un leader comme la fonction présidentielle le requiert. Un bon exécutant, voila. Il fut à son principe de Peter comme vice président.

  16. InfoPhile dit :

    « l’âme de la nation américaine sera en jeu en novembre 2020 »

    Hem ! Trump n’a pas inventé les conditions qui font que l’âme de la nation américaine soit en jeu. À supposer que cet « âme » ne soit pas qu’un mythe que trop consensuel, surtout construit avec des produits cosmétiques.

    Si on ne s’attelle pas à la réflexion sur ce qui a tant éloigné l' »âme » américaine de ce à quoi chacun pouvait espérer, on se condamne à en perpétuer la cause. À ma connaissance M. Biden ne propose rien là-dessus.

    Selon moi, cette réflexion mène à un constat, disons contrariant mais indéniable. Car il faut bien comprendre ce qu’est une démocratie et quelles sont les conditions pour qu’elle advienne et se maintienne. Ça ne passe surtout pas par des super pacs où des règles moyenâgeuses et iniques.

    Je parle d’une vraie démocratie où les principaux acteurs politiques sont de vrais démocrates. À l’attention des durs de comprenure: peu importe, évidemment, qu’ils soient républicains, démocrates, verts ou libertariens.

    Bien entendu, cette réflexion ne doit pas faire en sorte que l’on escamote ce qui est devenu une urgence. Trump doit dégager, c’est une évidence impérative. Pour autant, nous n’en sommes pas condamnés à tourner les coins ronds ni à euphémiser ou à méconnaître les racines du mal, car cela a un dangereux effet intrinsèquement démobilisateur. La preuve étant où nous en sommes rendus.

    1. gl000001 dit :

      Impeached trump est l’âne de la nation américaine 🐴

  17. Ma-t-matik dit :

    Biden est cuit politiquement en ce qui à trait une élection générale mais il devrait gagner les primaires sans trop de difficultés. Il n’avait pratiquement pas de chance dans sces états avec une population blanche à plus de 90%.

    Lorsque Bernie, Buttigieg ou Bloomberg remporte un État du sud des États-Unis, ça changera peut-être mon opinion mais j’en doute fort.

  18. Gilles Morissette dit :

    Biden n’est peut-être pas encore cuit mais une défaite aussi cinglante que celle de l’Iowa pourrait hypothéquer sérieusement ses chances de remporter les primaires.

    En outre, Bloomberg risque de ratisser dans son électorat et ça pourrait alors signifier la fin.

    Il est vrai qu’il n’a jamais été un grand « campoaigner » mais il surfait sur la popularité du président Obama qui a fait en sorte qu’il ne lui nuise pas trop.

    On verra avec les résultats du New Hampshire et de la Caroline-du-Sud.

    1. InfoPhile dit :

      «Il est vrai qu’il n’a jamais été un grand « campoaigner »»

      En effet. Mais que je l’ai aimé lorsqu’il a passé le KO à Ryan, à Denver en 2012, lors d’un débat suivant celui entre M. Romney et M. Obama au cours duquel ce dernier avait alors nettement perdu aux points avant de se reprendre au deuxième débat !

  19. Le moins que l’on puisse dire du parcours professionnel de Hunter Biden c’est qu’il a été «sinueux». À première vue, on ne l’imagine pas spontanément en tant que membre du C.A. d’une grosse firme ukrainienne œuvrant dans le domaine des ressources naturelles, surtout avec un «jeton de présence» de 50 000$ par mois.
    À première vue également, cela parait le situer exactement dans la mire de cet article paru dans le USAToday en 2004 expliquant, sous le titre «And its all legal», un certain nombre de «règles» disponibles pour enrichir les élus et obtenir leurs faveurs.

    La règle #3 commence ainsi: «Your children are your security. One way to reap benefits of public service is for lobbyists to employ your spouse or children at huge salaries–despite their lack of experience.» L’auteur poursuivait en donnant nommément quelques exemples d’enfants d’élus dont les signes de $ ressemblent étrangement à ceux dont bénéficia Hunter Biden.

    Hunter Biden aurait-il été embauché et à ce prix si son père n’avait pas été V-P. des USA? Honnêtement je n’en sais rien mais je ne puis m’empêcher d’avoir au moins un petit doute. Le problème ici, c’est que c’est Donald Trump qui crie à la fraude et en cette matière, j’accorde plus de crédibilité à Joe Biden qu’à Donald Trump, un peu d’ailleurs comme tous les intervenants de ce blogue. Et la présence des Giuliani et autres personnages sentant le soufre n’est pas pour diminuer ma méfiance.

    Et pendant ce temps, Donald et ses amis continuent de manier la pelle et brasser le fertilisant.

    1. Haïku dit :

      « brasser le fertilisant »/Stirring shit.
      -Traduction à deux sens, non ? 😉

      1. @Haïku: Pour moi il n’y a qu’un seul sens, peut-être plus clair quand on utilise la formule «Quand le fertilisant frappe le ventilateur», version polie du «When the s**t hits the fan». Mais au Québec on dit aussi «Brasser de la m*r*e.» une version plus «active» que l’attente passive de la mise en marche du ventilateur. 🙂

      2. Haïku dit :

        @jeanfrancoiscouture
        J’explique la traduction à deux sens.
        Stirring=Émouvant.
        Shit=Mauvaises nouvelles.
        Mais bon, peut-être que je « stretch » l’élastique un peu trop loin ?😉

  20. Etk, à voir les résultats des primaires, il semble bien que Jo Biden a été mis en position de faiblesse à la suite des révélations qui ont amené la mise en accusation de Donald Trump. Ça ben l’air que l’équipe de Trump a fait mouche, et a su se débarrasser de celui qui leurs semblait le plus à craindre aux prochaines élections en novembre prochain.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :