Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

34,5 millions : total impressionnant des fonds en dollars américains récoltés au cours du dernier trimestre de 2019 par Bernie Sanders, dont la campagne est financée entièrement par des donateurs en ligne, somme qui éclipse largement les 24,7 millions amassés par Pete Buttigieg (Joe Biden et Elizabeth Warren n’avaient pas encore annoncé leurs totaux au moment d’écrire ces lignes).

La montant récolté par le sénateur du Vermont illustre la résilience de sa campagne après un infarctus qui a mis en cause sa candidature. On peut même parler de remontée dans son cas puisqu’il devance désormais Elizabeth Warren dans la plupart des sondages et n’est pas loin des meneurs dans les deux premiers États – Iowa et New Hampshire – qui tiennent des primaires et caucus dans la course à l’investiture démocrate pour l’élection présidentielle de 2020.

P.S. : Dans la foulée de Sanders, Donald Trump a annoncé qu’il a amassé 46 millions de dollars au cours du dernier trimestre de 2019.

(Photo AP)

51 réflexions sur “Le chiffre du jour

  1. Steven Bossé dit :

    Le plus sympa dans son cas est qu’il réussit à accomplir tout cela en travaillant dans l’ombre. Imaginez maintenant ce qu’il pourrait réaliser si la machine du DNC et leurs organes de propagande médiatique ( CNN, WAPO, NYT et MSNBC) travaillaient pour lui comme ils travaillent pour d’autres (Notamment « Mayor » Pete et Joe Biden).

    1. jcvirgil dit :

      @Steven Bossé

      Et voilà ! Si le DNC ne s’en était pas mêlé pour écarter sa candidature avec les médias de l’oligarchie qui regardaient ailleurs, les États-Unis auraient pu éviter la désastreuse présidence de Trump . Sanders aurait t-il été un nouveau FD Roosevelt et débuté la mise en place de mesures sociales pour combler le fossé des inégalités et mettre en place un gouvernement qui aurait travaillé pour l’ensemble de la population et non pour les intérêts des grands lobbys qui se paient actuellement un gouvernement ?

      On ne le saura pas évidemment le parti démocrate s’apprêtant à commettre les mêmes erreurs qui reconduiront Trump au pouvoir .

      1. Richard Hétu dit :

        Le DNC n’est aucunement responsable de la défaite de Sanders en 2016. Décrochez de ce mythe de perdants pathétiques.

      2. Dekessey dit :

        @Richard Hétu

        L’inverse est aussi vrai

      3. chrstianb dit :

        Sanders, un nouveau FD Roosevelt? Enlever vos lunettes rose. Avec une chambre des représentants et un sénat majoritairement républicains, il n’aurait rien fait. Et la majorité démocrate actuelle à la chambre des représentants est surtout due au phénomène de repoussoir de trump.
        Il n’aurait eu comme méthode de réforme que des décrets avec le lot de contestations devant les tribunaux et la possibilité qu’un président républicain passe la hache comme trump a fait avec les décrets d’Obama.

    2. jcvirgil dit :

      @ Richard Hétu

      Bonne année Richard. Je ne souscris pas à votre lecture. Les perdants pathétiques sont selon moi justement cette direction du parti démocrate qui n’a jamais encaissé les conséquences de sa défaite et s’est réfugié dès les lendemains de l’élection dans une tentative de renversement du gouvernement nouvellement élu avec un *russiagate* bidon, doublé d’un *ukrainien gate* tout aussi improductif, alors qu’ils se devaient de faire le post-mortem des raisons véritables de leur défaite et aller à la rencontre de l’ensemble de la population américaine en leur proposant des avenues pour réformer le système politique en place actuellement pour qu’il travaille selon ses intérêts .

      1. Claude dit :

        Sanders n’avait aucune chance de l’emporter en 2016 et son acharnement en décrochant tardivement de la primaire a été l’un des facteurs les plus déterminants de la défaite de Clinton. C’était pratiquement une approche de terres brûlées qu’il a adopté. Ajouter à ça qu’il a profité des efforts de la propagande des trolls russes (bonjour Bossé) pour pousser la conspiration des « instances du DNC » et vous avez la recette qu’on tente de reprendre en 2020.

      2. el_kabong dit :

        @jcvirgil

        Encore vos « ragots non étayés de preuve »… on attend toujours la moindre minuscule démonstration…

        Vous reprenez 2020 où vous avez laissé 2019…

        P.S, FYI, l’ingérence russe dans l’élection de 2016 est bien réelle; vous devriez relire le rapport Mueller à cet effet…

      3. jcvirgil dit :

        @El kabong 12h23

        Avez-vous lu le rapport de l’inspecteur général Horowitz qui a conclu que le FBI s’est servi du dossier Steele un faux évident d’un agent britannique pour trouver des preuves de collusion entre la campagne Trump et la Russie ? Les représentants du FBI sont ensuite allés jusqu’à faire de fausses déclarations sous serment devant le tribunal de la FISA pour trouver des preuves de collusion entre la campagne Trump et obtenir de ce tribunal le droit de faire enquête.

        https://thedailycoin.org/2019/12/18/horowitz-report-testimony-provide-historic-condemnation-of-fbis-surveillance-actions-jeff-carlson-video/

        Force est de constater que vous n’approuvez que les faits qui vous confortent dans vos théories du complot 🙂

  2. Henriette Latour dit :

    Encore une fois, il va diviser le vote et donner la présidence à trump.
    Ce dont les États-Unis ont besoin est de se débarrasser de trump. Ensuite, il faudra rebâtir la confiance avec les alliés, diminuer la dette, rétablir la confiance envers les institutions et seulement après ces gigantesques tâches, les États-Unis pourront songer à un monde meilleur en santé, en scolarisation et en bien-être pour la population en général.

    1. lechatderuelle dit :

      Henriette Latour s’il divise le vote c’est que les candidats du parti Démocrate sont trop « moyens » pour prendre les commandes….

      Sanders ne semble pas diviser le vote, il amasse plusieurs dollars, ce qui aux USA représente sa popularité….

      Si les Démocrates avaient un(e) « vrai(e) » candidat(e), cette crainte n’existerait pas…

      à moins que ce soit des Républicains qui « encouragent » Sanders ainsi… on n’en est pas à un complot près chez l’Oncle Sam….

  3. Pierre Rehel dit :

    Bonne année à toutes et tous…
    Si vous avez du temps de libre écoutez sur Netflix « THE FAMILLY » ça explique beaucoup de choses sur la direction qu’à pris les USA depuis 80 ans.

  4. PROBERT dit :

    Le danger qui menace le parti démocrate est de choisir un candidat qui soit trop à gauche pour les électeurs indépendants et les républicains modérés qui ne se reconnaissent plus dans la présidence de Trump.
    En 2000, les votes des démocrates les plus à gauche dans l’état de la Floride étaient allés à Ralf Nader. Ce qui avait permis l’élection de W Bush dans cet état et lui donner la présidence. Ces démocrates de la Floride auraient sans doute aimé pouvoir changer leur vote après le résultat des élections. Ils ont compris trop tard l’importance de voter pour le candidat de son parti qui a le plus de chance de l’emporter à l’élection générale.

    1. lechatderuelle dit :

      PROBERT et si au contraire c’était la bonne option ???

      un moment donné les Démocrates devront cesser d’avoir peur et de se pervertir pour plaire à une majorité que dans le seul but de gagner l’élection…

      Dans la représentation d’un Chef, il doit y avoir un plan, un projet qui allumera une majorité….
      si le parti se « maquille » pour plaire, le pays n’évoluera jamais….

      Avant de penser à Trump, les Démocrates doivent offrir quelque chose de potable, de crédible… et si ça implique d’être « à gauche » bien que ça n’existe pas des « gauchistes » aux USA, ben c’est ce qui devra être fait…

      pour le moment, les Démocrates s’inventent des fleurs dans le tapis pour s’y empêtrer les pieds… si bien qu’à 11 mois des élections, y’a pas de « visage » et de projet pour représenter ce parti ….

      C’est ce qui permet à trump de surfer vers une réélection, malgré tous ses coups fourrés….

      en janvier 2020, personne ne sait ce que le parti Démocrate est et vaut….

      toutes les jeunes femmes de ce parti sont cachées dans un placard quelque part…. toutes ces voix qui questionnaient la société américaine sont tues….
      Que seront les USA sous la gouverne Démocrate ? Personne n’en a la moindre idée… même pas eux….

      1. PROBERT dit :

        J’aimerais vraiment croire que Sander est la bonne option comme vous dites. Mais je ne le pense pas.
        Pour moi, Obama était cette « bonne option ». Avec le recul je pense qu’Obama est malheureusement arrivé trop tôt.

  5. treblig dit :

    Comme disait mon coach au baseball , on garde les deux yeux sur la balle : battre décisivement Trump. Rien d’ autre ne compte.

    Et je parle de façon très égoïste. Ce type peut déclencher une guerre commerciale qui va mener tout droit à une récession économique mondiale , qui va toucher aussi le Canada, si on y prend pas garde. Ou à une  » vraie » guerre avec l’ Iran ( et ses alliés). Ce qui va mener à une hausse du prix du pétrole.

  6. Louise dit :

    Bernie Sanders amasse beaucoup d’argent parce que comme Trump il a une base solide qui le soutient envers et contre tout.
    Mais est-ce que c’est suffisant pour être choisi comme représentant des Démocrates et surtout serait-il en mesure de battre Trump ?
    Je ne crois pas parce qu’il ne répond pas aux attentes d’une majorité d’électeurs.
    D’ailleurs dans les prochaines semaines on va voir que ses appuis plafonnent.

  7. Anne-Marie Allaire dit :

    Délirant et si pénible de voir la démocratie se plier aux lois de l’argent. Le fric, mes amis, le fric et rien d’autre. Ne me parlez plus de politique au doux temps des idées….

    1. Igreck dit :

      @Anne-Marie
      En effet, depuis 2016, il est clair que les élus amers-Ricains ont franchi la dernière étape d’une perversion des fondements mêmes de leur démocratie. Cela a commencé en 2000 par le vol de la présidence Gore par l’abruti W grâce à l’intervention de l’épave Rehnquist de la SCOTUS, de nouveau le vol d’un 2e mandat par le tjrs aussi con de W grâce à une guerre immorale en IRAQ. Les Repus avaient tenté sans succès de renverser le président sur une simple histoire de c**. Gestion catastrophique qui conduit à l’effondrement de 2008. Un autre président démocrate pour nettoyer l’écurie, ou mieux l’incurie républicaine. Les Amers remercient finalement ce sauveur dont il n’ont jamais apprécié la couleur par un abo-minable bandit orangé. Il y a longtemps que ce qui guide d’abord le choix des électeurs, ce n’est sûrement pas les idées et encore moins les idées progressistes.

  8. L.B. dit :

    @ trembling

    La récession est déjà à notre porte. Trump va utiliser tous les trucs possibles pour la repousser en 2021. Pas sûr qu’il réussisse

    1. treblig dit :

      @L.B.

      Ce qui pose  » un choix de Sophie  » moderne.

      Souhaiter en 2020 une récession pour battre Trump. Sérieux dilemme.

  9. jcvirgil dit :

    Pour espérer la victoire le parti démocrate n’ a pas à courtiser le segment de l’électorat qui vote pour Trump. Pourquoi leur proposer une copie quand ils peuvent compter sur l’original ?

    Ils doivent faire sortir leur vote qui est en principe un vote comptant sur sa base *progressiste*. Pour ce faire ils doivent proposer un candidat qui se démarque par des propositions enthousiasmantes qui fera sortir leur électorat de chez-lui pour prendre le chemin des urnes.

    Souscrire au message que Sanders est un dangereux socialistes qui amènerait le pays en pleine crise économique c’est faire la propagande de la droite. En plus d »être faux ce message conforte l’ennemi républicain dans sa stratégie qui conduit présentement le paquebot américain directement sur l’iceberg qui le menace.

    Un deuxième mandat de Trump le démontrera d’ailleurs fort bien …

    1. Guy Pelletier dit :

      Si les Démocrates ne gagnent pas dans les quatre États clés de la rust belt des Grands Lacs supérieurs Michigan, Ohio, Pennsylvanie et Wisconsin qui ont donnés la Maison Blanche à Donald Trump ils auront bien beau faire sortir le vote dans les États Démocrates progressistes ils perdront l’élection. Ça semble difficile a concevoir pour certains. Gagner le pourcentage du vote ne donne pas loin delà automatiquement la présidence. JAMAIS les électeurs de ces États clés donneront leurs votes a un candidat trop à gauche….loin de leur préoccupations JAMAIS!!!!! Même si les États progressistes acquis aux Démocrates votaient à 100% pour ce parti ils perdraient quand même l’élection s’ils ne s’occupent pas d’aller chercher les votes de ces quatre États clés jadis Démocrates et seul un candidat centriste terre-à-terre a des chances d’y arriver s’il passe beaucoup de temps à convaincre les électeurs de ces États qu’il saura s’occuper d’eux.

  10. Apocalypse dit :

    @jcvirgil – 08:46

    ‘Et voilà ! Si le DNC ne s’en était pas mêlé pour écarter sa candidature avec les médias de l’oligarchie qui regardaient ailleurs…’

    Misère … vous auriez pu laisser les théories de complots derrière vous en … 2019.

    Même M. Sanders lui-même a déjà dit qu’il avait été traité correctement par le parti démocrate.

  11. Bboy dit :

    Malgré cela Sanders ne battra pas Trompe. Trop à « gauche » il ne rallie même pas tous les démocrates, pas beaucoup d’indépendants et aucun républicain alors choisir Bernie c’est réélire Trompe.

    1. Guy Pelletier dit :

      @Bboy

      C’est d’ailleurs ce que souhaitent les Républicains. Sortir de la couse à la présidentielle de 2020 le candidat centriste Démocrate ayant le plus de chance de battre Donald Trump, Joe Biden pour lui opposer un candidat de gauche ce qui assurera automatiquement la ré-élection de Donald Trump. Ils n’auront qu’a le présenter comme socialiste pire encore comme un communiste pour effrayer les électeurs y compris passablement de Démocrates on parle ici des États-Unis non du Canada ni du Québec ou le socialisme est bien mal vu. Tout l’affaire Ukrainienne a été mise en place pour sortir Biden. Étrange d’ailleurs que certains gauchistes se prétendant démocrates fassent peu de cas de cette histoire un vol organisé d’élection.

  12. Apocalypse dit :

    On peut se demander si Bernie Sanders n’a pas aidé à l’élection de Donald Trump en 2016 et voilà qu’il pourrait refaire le coup en 2020. Pourquoi cet homme s’acharne à vouloir devenir président des Etats-Unis, à près de 80 ans, avec une santé qui pourrait devenir très problématique durant la campagne et à l’approche de l’élection relève de l’inconscience et de l’archarnement.

    Dans mon bouquin, cet homme est obsédé par SA personne.

    1. Henriette Latour dit :

      Apocalypse

      Je souscris à votre bouquin.

    2. Dekessey dit :

      Dans mon bouquin, cet homme est obsédé par le socialisme.

      Ce n’est pas cet homme le problème.

      Et lâchez nous avec ce discours de blâme pour 2016. Sanders a endossé Clinton et parcouru les États pour faire campagne en sa faveur. Ce n’est quand même pas sa faute si certain de ses supporteurs ne sont pas allé voter! Et je doute que ce soit la principale raison de la défaite de Clinton. Elle n’était pas aimée, pas charismatique, et a pris pour acquis certains États. Malgré tout ça, elle a reçu 3 millions de votes de plus que Trump.

      1. Guy Pelletier dit :

        @Dekessey

        En effet, elle n’a pas daigné aller dans les quatre États clés de la rust belt des Grands Lacs supérieurs Michigan, Ohio, Pennsylvanie et Wisconsin qui ont donnés la Maison Blanche à Donald Trump se contentant de faire campagne dans les États acquis davance aux Démocrates. Trump lui y est allé très régulièrement suite aux informations venues de Cambridge Analytica lui montrant qu’il pouvait prendre aux Démocrates ces États s’il y faisait campagne qu’il montrait s’intéresser aux préoccupations de ces gens alors que les Démocrates s’en foutaient royalement et si les Démocrates veulent de la Maison Blanche ils devront montrer sérieusement s’intéresser aux préoccupations de ces gens bien loin du programme politique de la gauche des *progressistes*.

        L’idée on le répète encore s’est de sortir Trump de la Maison Blanche la vrai campagne des progressistes sera celle de 2024.

    3. chrstianb dit :

      Non, pas sa personne mais SA MISSION. Ça peut être aussi dommageable.

  13. Danielle Vallée dit :

    @L.B. « La récession est déjà à notre porte. »
    Pour avoir passé une partie des vacances à lire une soixantaine de prévisions et analyses pour 2020, je ne crois pas que la récession arrive en 2020.
    En fait nous avons déjà connu une récession d’un secteur important de l’économie : le secteur manufacturier.
    L’économie a été soutenue par les achats à crédit, autant par les individus que par les corporations, partout dans le monde.

    Mais le secteur manufacturier devrait reprendre très lentement cette année.
    Ce qui est une bonne chose parce que les cartes de crédit sont pleines.
    L’économie aux USA devrait croître de 1,8% en 2020, ce qui ridiculisera Trump avec ses prédictions de 4 ou 5%.

    Et les marchés boursiers vont croître de façon très modestes. Trump devra trouver autre chose pour mousser sa réélection.

    1. Danielle Vallée dit :

      Sa bonne humeur, sa politesse et sa capacité à ressembler les gens peut-être…. (lol).

  14. Et bonne année à toi Richard. 🙂

    1. Richard Hétu dit :

      Merci, bonne année à toi aussi, Mario!

  15. Yolande C. dit :

    Un article fort intéressant sur le sort réservé par les médias à Bernie Sanders:

    https://thefederalist.com/2019/12/30/bernie-has-always-had-a-path-to-victory-the-media-missed-it-again/

    Ce que je souhaite cette année, c’est qu’après le Super Tuesday, il y ait des alliances entre candidats qui partagent sensiblement les mêmes points de vue.

    Dans le trio Biden-Buttigieg-Klobuchar, il y en deux de trop.

    Et dans le duo Sanders-Warren, ils seront départagés lors du Super Tuesday; cette aile du parti démocrate n’a pas besoin de partager son vote entre deux candidats.

    Je partage l’opinion de Richard Hétu à l’effet que le DNC n’est aucunement responsable de la défaite de Sanders en 2016; Sanders a frappé un mur lorsque les primaires se sont déplacées vers le Sud, sans oublier la Californie et New York.

    Mais le DNC, sous le présidence véreuse de Debbie Wasserman Schultz et de l’agent double Donna Brazile maintenant chez Fox News après avoir été virée par CNN) a, par sa conduite honteusement partiale des primaires, fait en sorte qu’une frange importante des partisans de Bernie Sansers ne se sont pas ralliés à l’autre chosen one.

    Cette année, pour espérer une victoire démocrate, il ne doit pas y avoir de bavures.

    1. Alexander dit :

      @ Yolande C.

      Pas de bavures?

      Il y a encore bien trop de candidats en liste à la veille des Primaires.

      Je suis d’accord avec vous que les camps centristes et progressistes doivent cibler rapidement leur représentant et le Parti choisira entre les deux l’orientation qu’il voudra donner au programme démocrate.

      Centriste dans la lignée d’Obama, ou progressiste.

      Et il vivra avec les conséquences.

      Les républicains ont déjà ouvert leur jeu. Trumpistes à la vie à la mort sans aucun respect pour la Constitution et au plus fort la poche.

  16. Alexander dit :

    Tout aux EU gravite autour de l’argent.

    On ne parle pas de projet de société, on parle de butin de campagne pour acheter de la pub pour se payer des élections.

    En fait, le projet de société de Trump est clair: égocentrisme et au plus fort la poche. Mais les américains sont nombrillistes dans leur ADN. Ils se croient le centre du monde. Trump ne fait que les conforter dans leur lubie.

    Il se maintient en les gardant dans la peur et l’ignorance et en les divisant pour mieux se maintenir, lui et les cupides qui l’entourent.

    Sanders? Il amène un projet de société, soites, mais son attitude est trop centrée sur sa personne. Des dons en ligne? En connait-on la provenance?

    Etre un peu conspirationniste et pro- Trump, je mettrais quelques dizaines de millions dans la balance juste pour l’aider à diviser pour de bon le vote démocrate et nuire à leurs chances de se faire élire. Excellent investissement en ligne. Mettre 10 ou 20 millions pour garder le contrôle du pays encore le plus puissant du monde pour 4 ans, c’est un excellent retour sur investissement.

    Mais les divisions des EU vont finir par gruger l’âme de ce pays. Les disparités vont s’accentuer. La paix sociale ne pourra pas être maintenue que par la force et la coercition éternellement.

    1. spritzer dit :

      « Des dons en ligne? En connait-on la provenance? »

      Franchement, de qui pensez-vous qu’ils proviennent ces dons, des électeurs de droite? des grandes banques? des compagnies d’assurance? de la Russie?…

      1. Alexander dit :

        @ spritzer

        Faut que je sois un peu conspirationniste pour penser ça. Mais je m’assume.

        Faut pas être innocent non plus. Trump n’agit pas seul. On n’a pas idée des intérêts qui contrôlent les EU en coulisses.

        Si Trump est encore là malgré ses conneries apparentes, c’est simplement que ça fait l’affaire de ceux qui le maintiennent en poste.

      2. spritzer dit :

        @Alexander

        L’explication la plus simple c’est qu’ils n’ont rien de sérieux pour le destituer malgré toutes ses conneries. Que la perspective de gagner la prochaine élection soit bien réelle pour Trump prouve assez que les démocrates font fausse route dans leur façon de le confronter.

      3. Alexander dit :

        @ spritzer

        L’explication la plus simple est que les républicains ont choisi leur poche avant leur pays. Ils vont vivre et mourir avec Trump parce qu’ils n’ont pas de plan B pour garder le pouvoir.

        Le Sénat républicain a déjà innocenté le président sans aucun égard à la preuve.

        Le jury est vendu d’avance. On se fout de l’état de droit. Seul le pouvoir compte.

  17. xnicden dit :

    « P.S. : Dans la foulée de Sanders, Donald Trump a annoncé qu’il a amassé 46 millions de dollars au cours du dernier trimestre de 2019. »

    Jusqu’à quel point peut-on faire confiance aux chiffres fournis par la campagne de Trump? Je peux facilement les imaginer comptabiliser les promesses de dons dans leur total afin de mieux paraître… Est-ce qu’il existe un organisme indépendant qui fait des vérifications?

    1. karma278 dit :

      @xnicden
      « Est-ce qu’il existe un organisme indépendant qui fait des vérifications? »

      BIN LA!
      Bien sûr qu’il en existe un!
      Fox News que ça s’appelle.

      Y’a pas plus crédible!
      C’est Tiny lui-même qui le dit. Fa que…

      On essaie de suivre svp 🤣🤣🤣🤣🤣

      1. Haïku dit :

        karma278
        LOL ! 👌

  18. Dekessey dit :

    P.S. : Dans la foulée de Sanders, Donald Trump a annoncé qu’il a amassé 46 millions de dollars au cours du dernier trimestre de 2019.

    Montant impressionnant, mais il est le seul répourricain. Quel est le total de tous les candidats démocrates?

  19. Gilles Morissette dit :

    Sanders a beau amasser tout le fric qu’il voudra, cela ne lui confèrera pas nécessairement l’investiture démocrate.

    Si cela arrivait (ou plutôt si les Démocrates étaient assez connards pour faire une telle erreur), Sanders suburait une défaite historique contre l’Escroc-En-Chef.

    Il va faire fuir les électeurs modérés avec ses positions « trop à Gauche » (au goût de certains) et je vous laisse devinez vers qui ira leur vote.

    Si les Démocrates veulent avoir une chance de gagner cette élection, ils doivent aller chercher le vote des électeurs centristes avec des propositions sensées, réalistes et capables de susciter l’ntérêt des électeurs.

    Or, Sanders pas plus que Warren ne seront capables de faire une telle chose.

    Pour en finir avec l’élection de 2016, non ce n’est pas le DNC qui a causé la défaite électorale des Démocrates. L’ingérence de la Russie y a été pour quelque chose (comme l’a démontré l’enquête Muëller) et surtout la très mauvaise campagne de Clinton qui n’a pas sû rejoindre l’électorat qui avait appuyé le président Obama en 2008 et 2012.

    Il faut en finir avec ces absurdes théories du complot. On est rendu en 2020, l’élection présidentielle est dans 11 mois et c’est là-dessus que les Démocrates doivent concentrer leurs énergies.

  20. POLITICON dit :

    Si Sanders arrive à bien expliquer et chiffrer ses promesses électorales, il serait la meilleure alternative pour contrer POTUS aux élections présidentielles. N’oublions pas qu’il a fourni une excellente performance contre Hillary et qu’il a réussi à galvaniser les jeunes américains à sa cause. A mon avis, ni Biden, ni Warren, ni Buttigieg ne pourront rivaliser avec les insultes de Trump. Seul cet homme averti, qui comprend bien les méandres politiques, le bipartisme aux extrêmes de Washington, l’influence des lobbies et de l’argent dans le politique, pourra faire passer un message simple, clair et logique aux américains. Et encore, Trump a remporté les élections de 2016 sans le vote populaire mais avec le collège électoral. Il a encore toutes les chances de réussir par le même stratagème en 2020. Le pourcentage de ses appuis étant coulé dans le béton depuis près de 5 ans maintenant.

    1. Alexander dit :

      @ politicon

      Finalement, en résumant, c’est celui qui gagne le Collège électoral qui gagne la présidence.

      C’est ça la règle du jeu.

  21. FlorentNaldeau dit :

    Un résultat pas très étonnant. Les humains sont toujours près à verser aveuglément leurs dollars à ceux qui promettent des solutions simplistes ou irréalistes à des problèmes complexes.

    Si l’Église de Scientologie, les prêcheurs évangéliques, les religions traditionnelles et les autres sectes bien organisées arrivent à berner les gogos et à engranger des fonds presque sans limites, il ne faut pas se surprendre que BS réussisse le même coup fumant.

  22. Igreck dit :

    @POLITICON
    « Seul cet homme averti, qui comprend bien les méandres politiques, le bipartisme aux extrêmes de Washington, l’influence des lobbies et de l’argent dans le politique, pourra faire passer un message simple, clair et logique aux américains. »
    Il y a longtemps que ce qui guide d’abord le choix des électeurs n’est sûrement pas les idées et encore moins les idées progressistes.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :