Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

«Sans malveillance envers personne, avec charité pour tous, pleins aussi de confiance dans notre droit autant que Dieu nous a donné de voir juste, efforçons-nous de terminer l’oeuvre que nous avons entreprise, pour fermer les blessures de la patrie, pour prendre soin de celui qui aura affronté les combats, de sa veuve et de ses orphelins, enfin, pour faire tout ce qui pourra amener et nous faire chérir une paix juste et durable entre nous-mêmes et avec toutes les autres nations.»

Le 4 mars 1865, Abraham Lincoln prononça ces paroles lors de son second discours inaugural, identifiant l’esclavage, ce «scandale», comme cause de la guerre de Sécession. Son allocution ne témoignait pas seulement de son éloquence mais également de sa capacité à évoluer sur une question aussi fondamentale.

Je n’ai pas pu m’empêcher de penser à ce Lincoln, qui s’attira ce jour-là les compliments d’un de ses plus célèbres critiques, l’abolitionniste Frederick Douglass, après la publication d’un sondage Economist/YouGov indiquant que 53% des républicains estiment que Donald Trump est un meilleur président que Lincoln.

D’une certaine mesure, ce résultat peut se comprendre si l’on accepte le fait que le parti de Lincoln est devenu un tout autre parti, nostalgique des États confédérés, de leurs drapeaux, de leurs statues, de leurs généraux et peut-être même de leur cause.

 

94 réflexions sur “Le sondage du jour

  1. Jean Saisrien dit :

    Oh well…
    ils sont fous ces amaricains..

    1. MarcoUBCQ dit :

      Vous paraphrasez Obélix: « Ils sont fous ces Romains! ». En 2019, les Romains = Américains.

  2. Henriette Latour dit :

    C’est qu’il ne leur ressemble pas. Il est intelligent, honnête, empathique, non vénal, préside pour le bien du pays, en fait tout ce qu’ils ne sont pas

  3. marcandreki dit :

    Quand 53% de votre population échoue aussi lamentablement son cours d’histoire élémentaire, faut plus s’étonner que plusieurs d’entre eux croient que Dieu, le boss en personne, ait voulu que Trump prenne le pouvoir, que l’Ukraine est vraiment manipulée par le Deep State, que la Terre est plate, qu’on se soit jamais allé sur la Lune, qu’Elvis n’est pas mort…

    1. Réal Tremblay dit :

      53%? Je m’attendais à un plus fort pourcentage en pensant que pas loin de 100% des partisans républicains approuvent ce Président. C’est quand même déconcertant.

    2. chrstianb dit :

      Pas de la population mais 53% des républicains décélérés.

      1. chrstianb dit :

        Misère, décérébrés
        Quoique décélérés s’applique aussi…

      2. Layla dit :

        Je lisais la citation d’Abraham Lincoln et je me suis dit ça va ressembler à quoi une citation de DT dans 150 ans.

        Sur un site il y en avait douze dont deux sur les changements climatiques.

        «  Le concept du changement climatique a été créé par et pour les chinois pour rendre l’industrie américaine non compétitive. » 30 novembre 2016

        « Je ne crois pas aux changements climatiques ça toujours été comme ça, le temps change, il y a des tempêtes, de la pluie, et de belle journée. » 30 novembre 2016

      3. Layla dit :

        Désolée encore et encore mon post à la mauvaise place.

  4. Bidulen dit :

    Le petit Donald est tellement divisif

  5. Henriette Latour dit :

    Finalement, ils ont ce qu’ils méritent!

  6. Tout à fait normal de préférer 45 à Lincoln pour les racistes

  7. CBT dit :

    Ils voient Trump comme un sauveur, une perception aussi irréelle et folle que les allemands avaient lors du règne de Hitler.

  8. Romain Godbout dit :

    L’ignorance crasse est le fléau du XXIe siècle. Nos voisins du sud, ces républicains particulièrement, en affichent l’expression quotidiennement et malheureusement, nous les suivons en Canada de beaucoup trop près.

  9. Gascar dit :

    Ils ont leur Elvis Gratton make American Great again;Think Big gang de moutons.

  10. Mouski dit :

    Le passage de ce fu….g moron va laisser des traces impossible à enlever. Les retombées de cet imbécile vont être incroyablement impossible à effacer. C’est triste mais la réalité nous suit.

    1. lechatderuelle dit :

      Mouski je crois, plutôt que trump est le résultat de la bêtise américaine et non pas le vecteur….

      cette présidence est la conséquence de la dérive du peuple américain…..

      il est le résultat dans 50 dernières années en éducation publique aux USA…..
      des illettrés inaptes socialement, paranoïaques et avides d’émotions fortes…. trump n’est que le résultat de l,élection….

      la somme des capacités intellectuelles de ce pays….

      1. Réal Tremblay dit :

        Ce n’est pas que l’apanage de nos voisins du sud, c’est une tendance mondiale. Le retour du balancier de la fin du siècle dernier. J’ai espoir que ce pendule retourne dans l’autre sens mais peut-être pas de mon vivant (j’ai le début- soixantaine).

      2. MarcoUBCQ dit :

        Je seconde votre affirmation. J’entend souvent des gens dire qu’ils en veulent à Stephen Harper: Mais bon sang, cet individu dérisoire serait un parfait inconnu si les Canadiens n’avaient pas voté pour lui!

    2. mhbdotblog dit :

      @Mouski 18:56 Oui Triste très triste!

  11. lechatderuelle dit :

    Troublant…. mais quelque part nous nous dirigeons vers les Ténèbres…. après les siècles de Lumières….

    Nos sociétés reculent sur plusieurs fronts… égalité des femmes, environnement, justice sociale..censure …. ..

    1. MarcoUBCQ dit :

      Les Ténèbres ont toujours attiré une partie de l’Humanité. Je me renseigne là où on focalise sur l’ensemble de la planète, et c’est au contraire très encourageant! Juste un fait ici: Il n’y a jamais eu si peu de crimes violents sur la planète. Renseignez-vous, renseignez-vous, renseignez-vous…

  12. Danielle Vallée dit :

    On oublie tout le temps que les républicains ne forment que 26 pour cent de l’électorat.
    Alors la moitié de ce 26, c’est 13.
    Faut pas trop s’en faire.

    1. jaylowblow dit :

      Mais ça a quand même suffit à faire élire le gros taré qui se dirige tout droit vers un deuxième mandat. Je regardais un épisode de Malcom in the Middle récemment dans lequel Dewey disait:

      « Democracy is a failure because, let’s face it, people are idiots. »

      J’ai trouvé ça criant de vérité.

      1. MarcoUBCQ dit :

        Democracy sometimes fails, it’s a fact of life. Si vous cherchez des absolus de vérité sur la planète, vous ne ferai pas de vieux os!

      2. jaylowblow dit :

        Quand même ironique que vous m’accusiez de faire dans la vérité absolue parce que je cite un personnage d’une émission de télé humoristique alors que l’ensemble de vos nombreux commentaires sur ce billet peuvent se résumer à « les américains sont tous une bande d’abrutis ignorants ».

      3. MarcoUBCQ dit :

        Je ne vous accuse de rien mon cher jaylowblow. Je ne pense pas que les États-Uniens sont tous une bande d’abrutis ignorants, ce que j’ai exprimé ici déjà. Je vous disait simplement que chercher des absolus de vérité dans le chaos que vit l’humanité est une entreprise très périlleuse. Bon dimanche!

  13. Apocalypse dit :

    ‘Abraham Lincoln’, un vrai président!
    .
    Pour ce qui du parti républicain, de toute évidence, un parti qui a perdu son âme.

  14. MarcoUBCQ dit :

    Ceux qui comparent Donald à Abraham ne connaissent pas Lincoln, alors comment peuvent-ils comparer? C’est comme leur « We’re the greatest country on earth! »: SI tu ne connais que les USA, comme plusieurs au sud de nous, tu ne peux pas prétendre comparer et émettre une opinion. Leur grandeur c’est la folie de la grandeur…

    1. Madalton dit :

      Il faut plutôt comparer Obama à Lincoln. Discours plus profond que ceux du Moron.

  15. ghislain1957 dit :

    C’est ce que ça donne cette manie de niveler par le bas.

    1. MarcoUBCQ dit :

      Le capitalisme barbare, ou cupiditélisme, ne peut que niveler par le bas: Qu’attendez-vous d’autre?

  16. Haïku dit :

    RE: Cause…
    « ….D’une certaine mesure, ce résultat peut se comprendre si l’on accepte le fait que le parti de Lincoln est devenu un tout autre parti, nostalgique des États confédérés, de leurs drapeaux, de leurs statues, de leurs généraux et peut-être même de leur cause. »(R. Hétu).
    —–
    -« Le sage se demande à lui-même la cause de ses fautes, l’insensé le demande aux autres. »(Donald ‘Confucius’ Trump).

    -« Vous vivrez bien des monologues avant que votre psy cause. »(G. Choulet).

    1. MarcoUBCQ dit :

      Vous faites manifestement référence à la psychanalyse, la Ford T de la psychologie. Une écoute active donne une thérapie plus constructive et beaucoup moins laborieuse (voir Arno Gruen). Je suis toujours sidéré de constater que certains s’attachent encore à cette approche obsolète. Qui conduirait une Ford T aujourd’hui, un jour ouvrable à l’heure de pointe? Certes, les Français le font allègrement, mais bon, les Français, ils vivent dans un pays de fous!

  17. spritzer dit :

    « With malice toward none, with charity for all, with firmness in the right as God gives us to see the right, let us strive on to finish the work we are in, to bind up the nation’s wounds, to care for him who shall have borne the battle and for his widow and his orphan, to do all which may achieve and cherish a just and lasting peace among ourselves and with all nations. » -samedi 4 mars 1865
    https://www.nps.gov/linc/learn/historyculture/lincoln-second-inaugural.htm

    « 53% des républicains estiment que Donald Trump est un meilleur président que Lincoln. »

    C’est dur à battre comme stupidité. Ça doit faire réfléchir les Sénateurs républicains qui songeraient à abandonner Trump.

    1. MarcoUBCQ dit :

      L’ignorance empêche de réfléchir. Nos copains états-uniens se complaisent dans l’ignorance, assurés qu’ils sont que leur pays est le plus grand et qu’il le sera toujours. Cause toujours…

  18. quinlope dit :

    Je vous relate cette anecdote sur Lincoln.

    Avant qu’il ne soit président, Lincoln n’avait jamais assisté à une représentation d’opéra, mais durant sa présidence il alla à trente reprises au Metropolitan Opera
    .
    Le premier opéra auquel il assista était «Un ballo in Maschera» dont c’était la première américaine, mais qui relate l’assassinat d’un politicien. (Ouch!).

    Est-ce la raison pour laquelle Trump ne va jamais au Met ou tout simplement parce qu’il est un inculte.

    1. Haïku dit :

      @quinlope
      Votre anecdote vise juste ! 👌

    2. MarcoUBCQ dit :

      Votre commentaire illustre à merveille la fécondité du savoir. Nos amis satisfaits sous la pseudo-présidence donaldienne, sont la définition même de l’ignorance crasse.

  19. Martin cote dit :

    Je suis convaincu qu’au moins la moitié des gens qui ont participé à ce sondage n’ont jamais entendu parler de Lincoln……surtout si çe sondage a été effectué dans les états profonds du sud ….

    1. lechatderuelle dit :

      Lincoln c’est pas un char ça??

      1. Mariette Beaudoin dit :

        Je pensais la même chose, hihi. Nous avons l’ironie semblable.

        Je crois que la Lincoln de Trump a la carrosserie quelque peu abîmée, qu’en pensez-vous ?

  20. Dekessey dit :

    Le clin d’oeil de Stéphane Laporte dans LaPresse:

    «Il n’est pas si pire que ça.» – les 2 dindes graciées par Donald Trump

    1. chrstianb dit :

      Pour une fois, j’ai presque souri à un clin de Laporte.
      Oui, je suis méchant…

      1. MarcoUBCQ dit :

        Méchant? Non. Authentique? Stéphane n’est pas ma tasse de thé, mais bon, je ne bois jamais de thé…

  21. Louise dit :

    C’est triste de constater qu’on se retrouve toujours devant le même mur d’ignorance qui maintient une partie de la population prisonnière de ses préjugés et de ses croyances rétrogrades.
    Trump n’est pas la cause de tous ces maux, il est le catalyseur de tous les problèmes d’une société qui refuse de se regarder lucidement et de se remettre en question ayant la certitude d’être dans la bonne voie et même d’être le peuple choisi.

    Ce serait très décourageant si le sondage disait qu’il y a 53% des américains qui estiment que Donald Trump est un meilleur président que Lincoln. Mais n’oublions pas que c’est 53% des Républicains, toujours le même bloc de purs et durs qui ne bouge à peu près pas.
    Ne perdons pas espoir que la majorité silencieuse va se faire entendre silencieusement dans l’isoloir puisqu’ils ne semblent pas fervents de manifester publiquement leur désaccord.

    1. Haïku dit :

      @Louise
      Toujours un commentaire nuancé de votre part. Merci ! 👌

    2. MarcoUBCQ dit :

      Le mur de Donald est ce mur que vous évoquez: C’est pour tenter d’éliminer la vulnérabilité, et pour cela c’est un mur mortifère. Derrière ce mur se trouve le vide, la mort, caractéristiques des Donarcisses. Les Donaldiens aiment ce que Donald leur apporte: Cette illusion qu’il est possible de vivre sans vulnérabilité. Autrement dit, pour cesser d’être vulnérable il faut être mort, et donc ceux qui comparent une frange des citoyens US à des Talibans ont raison.

  22. Danielle Vallee dit :

    @jaylowblow: « Democracy is a failure because, let’s face it, people are idiots.  »
    C’était justement l’idée des pères fondateurs qui ont créé une République et non une démocratie.
    Ils se méfiaient de l’ignorance et de la naïveté des gens.
    Ils craignaient l’ascension d’un être corrompu et manipulateur.
    Alors on peut dire que la République ça ne fonctionne pas non plus….

  23. Carol Vadnais dit :

    Ça indique surtout l’inculture des républicains actuels.

  24. Loufaf dit :

    Un mister télé-réalité, crosseur immobilier professionnel qui devient président des États-Unis, et que 53% de Républicains trouvent qu’ il est un meilleur président que Lincoln! Pincez -moi quelq’un , que je me réveille de ce cauchemar!

    1. MarcoUBCQ dit :

      Je crois sincèrement que la partie saine de la population US va en avoir marre de ce cauchemar d’ici peu, et va finir par éjecter tous ces malades qui nous gouvernent dans la poubelle des obsolescences historiques.

  25. Alexander dit :

    154 ans plus tard, le discours de Lincoln appartient au passé pour 53% des républicains.

    Pour le meilleur et surtout pour le pire.

    Les EU ont beaucoup évolué mais il y a une nette régression par rapport aux avancées sociales des années 60 et 70.

  26. A.Talon dit :

    «après la publication d’un sondage Economist/YouGov indiquant que 53% des républicains estiment que Donald Trump est un meilleur président que Lincoln.»

    Non mais, quelle bande de tarés irréformables… Le grand parti humaniste d’Abraham Lincoln n’existe donc plus. Mais quelle avenir aura alors la vénérable démocratie américaine si l’un de ses grands partis traditionnels en vient à mettre définitivement ses idéaux démocratiques au rancart?

    1. MarcoUBCQ dit :

      L’église catholique a dévoyé la parole du Christ, et vous vous surprenez que la parole d’Abraham Lincoln l’ait été itou? En ce moment la division de luxe de Ford, Lincoln, connait une renaissance plutôt réjouissante et inespérée… Je paraphrase Richard Hétu (« Mes 25 ans aux USA – Et puis Trump a été élu. »): Tout peut arriver dans ce pays.

  27. gl000001 dit :

    Les pères fondateurs voulaient une administration sans parti politique. Rendez les deux partis illégaux et ça devrait aller mieux. Voter des lois au mérite de la-dite loi : quelle hérésie !!!

  28. titejasette dit :

    Blague de nudistes

    Un jeune homme, qui passe ses vacances dans un camp de nudistes, cherche une photo pour envoyer à sa mère. Finalement, il en chosit une où il est debout, tout nu, laissant voir qu’il est superbement bâti. Il coupe le cliché en deux, horizontalement, et expédie à sa mère la partie du haut.

    Quelques jours plus tard, la maman écrit pour le remercier et suggère à son fils:

    – Envoie donc également une photo à ta grand-mère.

    Comme il sait que la pauvre vieille ne voit plus bien clair, il lui expédie la moitié d’en bas de la photo tout nu.

    Très contente, la grand-mère lui écrit:

    – J’ai bien regardé ta photo avec mes meilleures lunettes. Si tu me permets une petite critique, tu devrais te laisser un peu plus pousser tes beaux cheveux frisés. Courts comme ils sont, ils te font paraître le nez un peu long.

    1. Haïku dit :

      titejasette
      👏👏👏 Ouch ! 😉

  29. Samati dit :

    Un peu de musique en ce vendredi soir d’automne

    1. quinlope dit :

      D’autant plus beau que c’est à Nuremberg où l’on a déjà tenu un célèbre procès.

      1. chrstianb dit :

        L’hymne à la joie de Beethoven est l’hymne de l’Union Européenne.
        Nuremberg avant d’être un lieu des procès des criminels de guerre nazis, a été nommé la «capitale idéologique du nazisme» par Hitler lui-même. C’est au Reichsparteitagsgelände à Nuremberg que se tenaient les grands rassemblements nazis dans les années 30. C’est à cet endroit que le film «Le triomphe de la volonté» de Leni Riefenstahl a été tourné. Un film de propagande hallucinant…
        C’est la raison pour y tenir les procès par les Alliés.

    2. onbo dit :

      @samati

      Merci pour cette surprise matinale sur fond de neige nouvelle et de soleil à plein ciel dans mon hameau.

  30. quinlope dit :

    J’ai entendu une femme au Van Jones Show qui disait: « ma business va bien, je gagne bien ma vie à cause de Trump, c’est pour ça que je l’appuie. »
    Me, myself and I. C’est ainsi que raisonnent les 53% de ripoux.

  31. Benton Fraser dit :

    Pour paraphraser Lincoln et les pauvres:

    « Dieu doit aimer les pauvres d’esprit, sinon il n’en aurait pas créé autant! »

    1. Henriette Latour dit :

      Benton Fraser

      👏

    2. Claude dit :

      Il doit aussi bien aimer rire de l’idioties humaines pour en créant autant. Ça le divertit peut-être. Parlant d’idioties, Tétine-benjo-Paquerîte, où es-tu? Oups…

  32. titejasette dit :

    Musique de relaxation. The Best Spanish Guitar Sensual Love Songs Instrumental Music Romantic latin best hits

    https://www.youtube.com/channel/UCETDHLH2IydUhS4QBgeb6ww

  33. HS

    Un petit passage du livre A Warning

    « About a third of the things the president wants us to do are flat-out stupid.
    Another third would be impossible to implement and wouldn’t even solve the problem.
    And a third of them would be flat-out illegal. »

    1. Samati dit :

      @marie4poches

      L’auteur, Anonymous, répond aux questions de nombreux lecteurs sur le site reddit. Une lecture intéressante.

      https://www.reddit.com/r/IAmA/comments/e26ruz/hi_im_anonymous_the_author_of_a_warning/?sort=qa

      1. @Samati

        En effet, très intéressant, merci beaucoup pour le lien 🙂

      2. Layla dit :

        @Samati 29 novembre 23:06

        Effectivement très intéressant le moins qu’on puisse dire son anonymat ne fait pas l’unanimité, son argument d’anonymat pour empêcher DT de faire distraction sur le message en s’attaquant au messager semble prouver que ça ne marche pas les commentaires sont plus forts sur son anonymat que sur son message.
        Quand il dit que comme beaucoup il a cru en lui et est très déçu dans mes mots, il se fait rabrouer, on lui rappelle que DT était très connu, toute l’histoire de la naissance de BO ne lui a pas allumé des lumières, l’histoire de sexe dans l’autobus avec Bush et ainsi de suite.
        Les gens font le lien entre le courage des fonctionnaires et des diplomates qui ont eu le courage de parler et son anonymat, il dit qu’il va dévoiler son nom un jour. Et que certains vont sortir de l’ombre pour 2020.
        Selon un blogueur, Il semblerait que la seule nouveauté du livre serait que DT voulait décrété les immigrants comme des terroristes toujours dans mes mots.

        Je n’ai pas tout lu mais je n’ai pas l’impression que plus loin on va en apprendre plus. Merci encore. Layla

      3. Layla dit :

        @Samati un ajout à mon 11:00

        Je ne sais pas pour vous mais je n’ai pas l’impression que ceux qui interviennent avec L’anonyme se sont des pro-trump…j’ai l’impression qu’ils lui en veulent de ne pas faire plus pour sortir DT de là.
        J’ai bien aimé qu’il confirme ce que nous savons déjà
        « …Dans l’éditorial du New York Times, j’ai suggéré que l’état stable des plus hauts responsables de l’administration pourrait remédier aux erreurs de jugement de Donald Trump. J’avais complètement tort. Personne ne peut contrecarrer son attirance pour des actes répréhensibles. »

  34. Ziggy dit :

    @Samati…merci pour cette magnifique Ode à la joie dans la non moins magnifique ville de Nuremberg ..

    Par ailleurs espérons que la grosse andouille ne voie pas ce sondage effectué parmi son troupeau de zombie,au cas ou il déciderait de modifier le mont Rushmore pour l’actualiser.

  35. P-o Tremblay dit :

    Le partie républicain n’a de république que le nom. Partie monarchiste serait mieux… et dire qu’ils ont chassé les loyalist au canada

  36. March dit :

    L’Histoire va quand même prouver que DT va se classer comme le plus mauvais président à vie de l’histoire des USA. L’histoire classe Lincoln en haut de la liste.

    1. MarcoUBCQ dit :

      Donald n’a jamais présidé (représenter, diriger une collectivité, une société) son pays. Je crois, en toute humilité, qu’Abraham Lincoln aurait été mortifié de se retrouver dans une vulgaire liste (Je déteste la mentalité « Top Ten »). Donald est un pti-gars perdu, rien de plus. Ses fidèles sont des pti-enfants perdus, rien de plus.

  37. MarcoUBCQ dit :

    Regardez bien les photos d’Abraham et Donald côte à côte; fixez les pendant un long moment. Que voyez-vous?

    1. MarcoUBCQ dit :

      À gauche je vois un être méfiant, mal assuré, factice, indigne de confiance, transparent et authentique, compliqué, malade, agité, vieux et usé, malheureux et bien humain, et j’en passe.

      À droite je vois un être confiant, sûr de lui-même, naturel, digne de confiance, authentique et transparent, simple, en santé, posé, âgé mais dans la force de l’âge, bien humain et heureux, et j’en passe.

  38. citoyen dit :

    on devrait instituer le jour des présidents politiques sous toutes ces formes.

  39. Gilles Morissette dit :

    53% des Républicains pensent que le Mafieux-En-Chef est un meilleur président que Lincoln.

    Autrement dit, ces idiots croient qu’une crapule, une fripouille un scélérat qui ne respecte ni la Loi ni la Constitution a plus de valeur qu’un président qui a posé un geste historique en abolissant l’esclavage.

    WTF. Ça vient confirmer les pires préjugés qu’on peut avoir à l’égard de cette bande de tarés, de pauvres ignorants, d’abrutis, de demeurés et j’en passe.

    Il suffit d’ailleurs de regarder l’auditoire qui assiste àux rallyes électoraux de « L’Élu de Dieu » pour voir à qui on a affaire. »Déplorables » n’est pas un terme assez fort pour les décrire.

    Ce constat montre surtout l’état de décrépitude moral dans lequel est plongé ce « shithole country » depuis 3 ans.

  40. kintouai dit :

    La citation la plus célèbre du Gros Taré pourrait être :« Don’t ask what your country can do for you, ask what you can do for ME ! »

  41. jeani dit :

    De façon générale les historiens et les sondages d’opinion ont toujours considéré Lincoln comme ayant été l’un des trois meilleurs Présidents des USA.

    Que 53% des Républicains considèrent trump comme meilleur que Lincoln, c’est porter ombrage à Lincoln, à l’institution qu’est la Présidence et à ce pays qui a déjà été un grand pays.

    J’imagine voir sa grosse face en lieu et place des quatre anciens présidents sur le Mont Rushmore. Je suis convaincu que le petit président s’y voit déjà de son vivant!

  42. MarcoUBCQ dit :

    Tantôt je pose mes roues/pneus d’hiver pour… l’hiver qui arrive. Ceux qui partagent la vacuité de Donald vont tantôt faire… acte de vacuité. C’est désolant mais comme dirait peut-être Mitch O’Connell: C’est pas parce que tu es vide que tu ne peux pas te faire élire!

  43. MarcoUBCQ dit :

    Ma rencontre récente avec une personne auto-proclamée narcissique hypersensible m’amène à ceci: Les gens qui adorent Donald sont soulagés par sa présence. Ce n’est pas de l’Amour, c’est plutôt comme le soulagement qu’on ressent après la prise d’un analgésique. Ils s’identifient à lui, car eux aussi ont cette compulsion à tout ramener à eux, prisonniers qu’ils sont de leur égocentrisme. Cette prison les empêche de tisser des liens avec autrui. Ça montre bien que ce sont, dans le fond, des enfants qui attendent le/les parents qui vont leur permettre d’être autonome et donc de se différencier d’autrui. Donald ramène tout à lui, ce qui explique son impuissance, sidérante pour un homme de cet âge. Il ne préside pas, il se défend de toute tentative faite pour le responsabiliser. L’enfant en lui n’est pas responsable, il n’en n’a pas la maturité. Lui et ses fidèles se précipitent à toute allure vers un mur immuable. Ce mur auquel ils tiennent tant, se trouve en eux.

    1. MarcoUBCQ dit :

      Voir sur le fil twitter de Richard Hétu: Cette personne qui perd la carte face à un homme qui est coupable, selon elle, de ne pas être blanc, comme elle (Les fidèles de Donald ont peur des autres, et surtout d’eux-mêmes!). C’est répugnant en apparence, et pathétique en profondeur: Elle ne sait pas se fier à elle-même pour déterminer qui est digne de sa confiance, alors elle se fit aux apparences. Ces gens sont très facile à manipuler, comme Donald leur idole. Ils ont besoin de notre protection, mais nous ne la leur donnons pas. Alors ils perdent les pédales à force d’être terrorisés quotidiennement!

      1. Gilles Morissette dit :

        @MarcoUBCQ (29/11/2019 à 12:31)

        Vous avez raison.

        En plus, elle a une sale gueule de raciste et cet événement lui a donné l’occasion pour laisser sortir ses préjugés. Quant je pense qu’elle a dérangé la police pour ça alors que celle-ci a sûrement autre chose à faire que de s’occuper des élucubrations d,une cinglé.

        Ces gens là sont des pissous qui ont peur de leur ombre et qui manquent de confiance en eux-mêmes. Ils ont peur d’affronter le monde réel et tout ce qui va à l’encontre de leur petite zone de confort.

        Ils projettent sur les autres leurs peurs et leur insécurité. Il n’est pas étonnant que ce soient des supporteurs du Gros Enfoiré. Ils se reconnaissent en lui.

        Ce sont des minables et de pauvres larbins. Je ne les plains même pas car ils ne le méritent pas.

        « Shit hole country » disions-nous !!

  44. Henriette Latour dit :

    MarcoUBCQ

    Pour tous vos commentaires sur ce billet.

    👏👏👏👏

    1. MarcoUBCQ dit :

      Merci Henriette. Vous me faites un grand velour ici. Je me donne beaucoup de mal pour écrire ces pensées. En passant U = USA (mon lieu de naissance (1963) et une de mes citoyennetés); B = Belgique (Je suis citoyen belge et donc européen); C = Canada et Q = Québec (Je suis citoyen canadien et je vis au Québec depuis 1964). J’ai des ancêtres français, belges, hollandais, allemands et luxembourgeois, et je soupçonne scandinaves itou (Ma tolérance anormalement élevée au froid me faire croire que j’ai des ancêtres de cette partie de l’Europe, réputés comme les Vikings pour leur grande tolérance au froid). Je suis aussi bilingue depuis toujours, il me semble, car ceux qui comme moi ont entendu plus d’une langue dans le ventre de leur mère ont, selon la recherche scientifique, une facilité naturelle pour l’apprentissage des langues. Je ne déteste pas Donald, ni ses fidèles, Je crois sincèrement qu’ils sont perdus et confus. La saga obscène qui se passe présentement aux États-Unis me désole. Je suis scandalisé et dégoûté de voir à quel point les profiteurs de ce monde ont de la facilité à occuper les plus hauts rangs (voir Arno Gruen à ce sujet). Donald Trump me fait pitié: Il est incapable de se libérer de sa compulsion à tout ramener à lui, comme un petit enfant fait naturellement, mais ça devient pathétique et triste pour ceux qui devraient avoir passé ce stade. Mais bon, c’est un passage obligé pour l’humanité. Mes patients (Je travaille en santé mentale) me disent souvent savoir reconnaître les narcissiques de ce monde, après lecture à ce sujet. De plus en plus de gens vont avoir ce savoir et plus les années vont passer et plus les narcissiques vont perdre leur pouvoir de manipulation. Sans l’aide des enfants perdus de ce monde, un Donald ou un autre n’a plus de pouvoir. Rappelez-vous le tabagisme, les enfants battus, la misogynie, etc: Au Canada ça n’a jamais été mieux pour tout ça. Le monde change lentement mais surement. J’ai espoir quand je vois et focalise sur tous ces changements qui démontrent un monde meilleur. Petit train va loin…

      1. Haïku dit :

        @MarcoUBCQ
        Je seconde le velour qu’Henriette Latour vous a lancé.
        Toujours un plaisir de vous lire. « Keep up the good work ». 👌

  45. Pierre S. dit :

    ————————-

    ils ont le potus qu’ils méritent

    Minable stupide et inculte.

    53 % ….. fou raide.

  46. Mabuse dit :

    « D’une certaine mesure, ce résultat peut se comprendre si l’on accepte le fait que le parti de Lincoln est devenu un tout autre parti, nostalgique des États confédérés, de leurs drapeaux, de leurs statues, de leurs généraux et peut-être même de leur cause. »

    C’est tout à fait cela, la remontée du suprémacisme blanc. La comparaison avec Lincoln m’a remis en mémoire le discours de Trump à Gettysburg, à la fin de sa campagne électorale, où il s’annonçait déjà comme l’anti-Lincoln. Il y a eu, sur ce discours, une analyse très intéressante de Yoni Appelbaum dans « The Atlantic » : Trump’s Gettysburg Address
    The Party of Lincoln’s nominee returned to the site of his greatest speech, to attack the faith in democratic government that Lincoln so carefully fostered.

    https://www.theatlantic.com/politics/archive/2016/10/trumps-gettysburg-address/505106/

    Je me permets d’en citer de larges extraits, mais l’article vaut la peine d’être relu en entier pour comprendre l’œuvre de destruction de Trump et à quel point il est à contre-courant des présidents qui l’ont précédé depuis Lincoln.

    « Il a commencé par invoquer la lutte de Lincoln contre la division et a présenté sa course comme un dévouement à quelque chose de plus grand que lui-même. « Quand j’ai vu dans quel pétrin se trouvait notre pays, j’ai su que je ne pouvais plus rester les bras croisés et regarder. Notre pays a été si bon avec moi, j’aime notre pays, et j’ai senti que je devais agir. »

    Il a ensuite dénoncé la façon dont Washington et Wall Street ont  » truqué les règles du jeu contre les Américains ordinaires « , depuis les ménages sur cinq où personne n’a d’emploi jusqu’aux centre-villes. Et il a conclu par un plan d’action clair et ciblé, sous la forme d’un contrat avec les électeurs américains, leur demandant de  » s’élever au-dessus du bruit et de l’encombrement de notre politique brisée, et d’embrasser cette grande foi et cet optimisme qui ont toujours été l’élément central du caractère américain « .

    « Mais entre les deux, cet optimisme s’est transformé en amer ressentiment. M. Trump a demandé aux Américains de ne pas faire confiance aux rouages de leur démocratie, soulevant le spectre d’une fraude électorale massive sans fournir de preuves à l’appui de cette accusation. Il a déclaré que son rival  » aurait dû être empêché de se présenter à la présidence des États-Unis « , redoublant ainsi sa criminalisation de la différence politique. Il a dénoncé la corruption massive, fulminant contre ses ennemis, étrangers et nationaux. »

    « Le passage le plus remarquable du discours, cependant, sonnait les deux notes simultanément. Trump s’est opposé à la concentration du pouvoir dans les conglomérats médiatiques, s’offrant ainsi dans le moule des présidents précédents qui ont brisé les conglomérats. Mais il a mis l’accent sur les médias qui l’ont personnellement critiqué, ainsi que sur les femmes dont les histoires ont été diffusées, promettant de tous les poursuivre en justice. Et il s’est présenté comme une victime des élites, tout autant que les Américains ordinaires. « S’ils peuvent combattre quelqu’un comme moi, qui a des ressources illimitées pour se défendre, regardez ce qu’ils peuvent vous faire – votre travail, votre sécurité, votre éducation, vos soins de santé, la violation de la liberté religieuse, le vol de votre deuxième amendement, la perte de vos usines, vos maisons, et bien plus encore ».

    « Trump est venu à Gettysburg, et a attaqué l’intégrité de la démocratie américaine.
    Il a commencé par condamner la division. « J’espère, dit-il, que nous pourrons regarder l’exemple de[Lincoln] pour guérir les divisions que nous vivons en ce moment. » Il n’a pas développé sa pensée mais, au lieu de cela, il s’est rapidement tourné vers l’expansion de ces divisions. Il a dit à son auditoire qu’on ne pouvait pas faire confiance à leurs institutions, que le système était truqué contre lui et que lui seul pouvait le réparer. Il n’a demandé aucun sacrifice, aucun effort collectif. »

    « Aujourd’hui, le Parti de Lincoln est dirigé par un homme qui est revenu à Gettysburg et a attaqué la foi qu’il avait cultivée, comme s’il était déterminé à valider les mises en garde de ses successeurs.  »

    Traduit avec http://www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

    Il n’est pas seulement facile alors de comprendre que 53% des républicains trouvent Trump plus grand que Lincoln, il est l’instrument de leur revanche contre le gouvernement américain.

    1. MarcoUBCQ dit :

      Je ne crois pas possible que Donald ait écrit quelque discours que ce soit dans sa vie. Les « puppet-masters » derrières lui sont les coupables. Donald est manifestement incohérent, illogique, délirant et donc incapable même d’émettre une idée qui se tienne debout. Il me fait penser à un pauvre soldat de 16 ans envoyé à la guerre et en état de choc permanent une fois au front. Son discours est constamment saupoudré de haine, de mépris et de dérision envers chaque personne qui ne lui renvoie pas l’image qu’il cultive de lui-même. Le drame d’un narcissique c’est que son incapacité à voir la différence des autres et la respecter fait qu’il n’aura jamais une relation humaine, mais toujours des conflits, de la méfiance, du délire et une tendance à exiger la soumission chez les autres, sans quoi ces derniers vont être rejetés. Tout ça est normal et sain en très bas âge. Mais pour un adulte c’est catastrophique et l’avenir montrera que Donald va se désorganiser et s’effriter en une pâle copie d’une image fausse de lui-même. C’est le drame d’un enfant abandonné: Il exige la soumission car sans ça il a peur de revivre ce drame. Mais la soumission ne fait que pousser ceux qui se soumettent à vouloir l’abandonner. Combien de personnes autour de Donald arrivent à l’endurer longtemps? Seules celles qui comme lui sont déshumanisées au point de ne plus rien voir clair, comme Rudy par exemple, y arrivent.

  47. citoyen dit :

    les temps changent et la profession de président devrait devenir une vraie vocation et non pas des rendez-vous rencontres ou des communiqués de presse.

  48. onbo dit :

    Pour faire suite au commentaire de Mabuse plus haut, il y a 24 heures, et à l’article de The Atlantic au sujet de la visite de Trump à Gettysburg; j’en ai été profondément bouleversé:

    Des hypotèses:

    Hypothèse 1: Le mal que Donald Trump impute aux autres (la division sociale), serait-il le mal qu’il entend lui-même faire?

    Hypothèse 2: Son discours 2016 à Gettysberg où il rabaisse Lincoln n’aurait-il d’autre but que de se grandir en volant à Lincoln sa réputation, ses réalisations et l’estime que les Américains ont de ce grand républicain?

    Hypothèse 3: Ses mille reproches aux « Fake medias » qu’il cherche à rabaisser n’auraient-ils pour but que de justifier ses 14,000 mensonges qui le font voir en victime et, conséquemment, valoir en sauveur?

    Hypothèse 4: Constatant que ce détournement du réel et de son sens ne peuvent qu’alimenter la controverse, la dissension, l’opposition, la chicane allant jusqu’à l’affrontement verbal, serait-il envisageable que de continuer à marcher dans ce sentier miné par une intention non binveillant fasse craindre d’éventuels débordements civiques?

    Hypothèse 5: Moins les citoyens américains ne s’implique émotionnellement dans les chicanes que fomente l’actuel Potus, et moins ils ne déjugent ou rabaissent les supporteurs politiquement, socialement ou économiquement vulnérables de l’actuel Potus, plus grandes seraient les chances qu’ils retirent progressivement leur appui à Donald Trump, puisqu’ils entreverraient une alternative plus raisonnable et sans jugement comme accessible chez des candidats ayant une tradition de paix et de bonté ou des jeunes qui inspirent cette confiance?

    Hypothèse 6: Plus notre langage sur ce blogue est antagoniste, de peu de noblesse, plutôt mesquin ou méchant à l’endroit des supporteurs de Trump, et de niveau de langage outrancier, voire vulgaire, plus nous contriburions à maintenir intacte la stratégie de l’actuel Potus, stratégie à ciel ouvert qui pourrait bien être l’exact contraire de son slogan de 4 lettres, lorsqu’on se met à penser 5 petites minutes à l’effet universel, tant en privé qu’en public, de la promotion de la chicane, des mensonges et des divisions qu’il crées.

    Ce sont des hypothèses. Je vous les soumets simplement pour qu’il arrive le meilleur à notre blogue. J’apprécie vivement nos blogueurs et les centaines de commentateurs qui y mettent tout leur coeur.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :