Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

«La célébration de 1621 n’a pas marqué un tournant amical et n’est pas devenue un événement annuel. Les relations entre les Wampanoags et les colons se sont détériorées, menant à la guerre des Pequots. En 1637, en représailles à un meurtre attribué aux Wampanoags par les colons, ces derniers ont incendié un village voisin, tuant quelque 500 hommes, femmes et enfants. À la suite du massacre, William Bradford, gouverneur de Plymouth, a écrit que “pour les 100 prochaines années, chaque journée d’Action de grâce sera célébrée en l’honneur de cette victoire sanglante, pour remercier Dieu que la bataille a été gagnée”.»

Grace Donnelly, journaliste américaine, rappelant dans un article publié en 2017 que le premier repas partagé entre colons et Amérindiens du Massachusetts et dont les Américains se souviennent à l’occasion de Thanksgiving n’est qu’un paravent servant à cacher les massacres qui ont suivi et décimé les nations amérindiennes des États-Unis.

P.S. : Dans un article que plusieurs de ses compatriotes auront du mal à digérer en cette journée de Thanksgiving, le chroniqueur du New York Times Charles Blow revient sur «l’horrible histoire de Thanksgiving».

(Photo Getty Images)

65 réflexions sur “La citation du jour

  1. ghislain1957 dit :

    Finalement tout n’est que mensonges et faits alternatifs dans ce pays!

    1. Réal Tremblay dit :

      Et on y gracie les deux dindons de la farce de ce repas partagé que représente cette fête d’un pays qui carbure encore à la violence.

  2. quinlope dit :

    On y gracie deux dindes, mais on hésite à punir le criminel qui les gracie.

    1. Henriette Latour dit :

      quinlope

      👏👏

    2. ProMap dit :

      quinlope – En effet désolant, mais en harmonie avec un tiers de la population qui voit en ce criminel un « warfighter » qui se bat pour eux malgré son épine au pied.

      1. Richard Desrochers dit :

        Je ne peux m’empêcher de constater l’opposition qui s’installe entre les hyperboles voulues mélioratives « warfighter », « warrior » (Giuliani) et les euphémismes dépréciatifs « ne sont pas des anges’ (Kurdes, Yovanovitch).

    3. P Lacerte dit :

      On ne peut gracier 2 dindes et en punir une…. Ces pauvres dindes n’y comprendraient rien….

      1. Mick58 dit :

        svp n’insulter pas les dindes!

  3. Toile dit :

    Ils fêterons le massacre que juste 100 ans !!!! ???? Donc, on fête un un derby de dindes Wampanoags.

    Merci à vous M. Hétu pour ce rappel historique dont j’ignorais l’existence et la pertinence. Vous êtes pas mon réveil matin mais je vous attends toujours. Toujours fidèle au poste. Ultra apprécié.

    1. Haïku dit :

      Je seconde vivement !

  4. treblig dit :

    Il y a de ces mythes qui perdurent. Entre autres que les puritains ont quitté l’Angleterre pour les États-Unis afin de profiter de la liberté de pratiquer sa religion sans entraves.

    Faux et archi faux.

    Les Puritains , protestants extrémistes, ont plutôt quitté l’Angleterre en masse ( tout juste après la English civil war1642-51) pour cause de liberté excessive envers les autres religions dont le catholicisme. Le roi d’ Angleterre en avait assez des tueries lors des guerres de religions et souhaitais la paix. Ce qui ne faisait pas l’affaire des Puritains qui toléraient mal cette liberté excessive envers les autres religions ou sectes.

    En s’ établissant en Nouvelle-Angleterre, le 1et décret des Puritains à été d’ interdire les autres religions. Alors la religion des Indiens fut aussi éliminée du territoire.

    1. Igreck dit :

      @treblig
      On peut ainsi dire que la haine et l’arrogance (puritanisme) des Amers vient de très loin. C’est pourquoi il nous est souvent si difficile, pour les Québécois du moins, de comprendre leur logique et leurs comportements sur la Religion, sur la sexualité, sur la politique, sur les armes, sur la guerre, name it !

  5. Commentaire dit :

    Je vais toujours me rappeler de cette anecdote qui suit : « Un américain et un québecois écoutent la télévision, on y présente le reportage d’une arrestation d’un adolescent noir, étendu sur le sol, sans défense, emprisonné, et il y a cinq policiers par dessus lui, armés, cuirassés, musclés, en train de le rouer de coups, et il arrive un sixième policier : l’américain « typique » va être porté à dire, en parlant du sixième policier : « vas-y, hostie, domine-le, magane-le, envoye, écrase ce voleur comme une punaise de lit ! » alors que le québecois va dire : « pauvre homme sans défense, laissez-le dont tranquille, protégez cet adolescent ! »

    Cette anecdote est bien sûr exagérée, car tous les québecois ne sont pas aussi protecteurs et respectueux, et que tous les américains ne sont pas aussi impitoyables, cruels et agressifs. Et loin de là, en fait.

    Il n’empêche, cette « fable » contient un fond de vérité … mettons … historique, surtout si on remplace cet adolescent noir par un Wampanoag, ou autre indien, un noir, un homosexuel, un irakien du temps de Bush fils, un Kurde de cet automne, un palestinien peut-être, ou une autre « cible » à dominer ou à faire mal.

  6. ProMap dit :

    Moi qui croyait que la Thanksgiving se comparait à notre Action de grâce! À moins que l’Action de grâce soit du même calibre historique.

    1. ProMap dit :

      En fait, la guerre n’est jamais trop loin des célébrations nationales des pays. Selon Wikipedia (2e paragraphe) :

      « L’Action de grâce trouve son origine dans les fêtes de la moisson célébrées dans les sociétés paysannes européennes. On attribue la première Action de grâce en Amérique du Nord à Martin Frobisher qui, durant sa recherche du Passage du Nord-Ouest en 1578, s’est arrêté avec son équipage sur l’île de Baffin pour rendre grâce à Dieu d’être toujours en bonne santé3.

      En 1763, les habitants d’Halifax célèbrent une fête d’action de grâce à l’occasion de la fin de la guerre de Sept Ans. La fête est ensuite célébrée à différentes dates, dont le troisième jeudi d’octobre. Le Parlement canadien proclame en 1879 le 6 novembre comme jour d’Action de grâce. Après la Première Guerre mondiale, l’Action de grâce et le jour du Souvenir sont célébrés en même temps3. « 

      1. Réal Tremblay dit :

        Ouf! J’avais peur pour la nôtre. Merci.

  7. Pierre S. dit :

    —————————–

    Dans ce pays squizophrène je ne serait pas surpris un jour de voir une dinde s autogracier

    1. ghislain1957 dit :

      @ Pierre S.

      Cette dinde ne se nommerait-elle pas Donald par hasard?

      1. MarcoUBCQ dit :

        La Dinde représente ce qu’il y a de mieux aux États-Unis. Donald, ses sbires et ceux qui l’aiment représentent ce qu’il y a de pire. D’ailleurs, le symbole de ce grand pays a bien faillit être la Dinde, comme par hasard… Le Pygargue à tête blanche se retrouve ailleurs qu’au États, il ne lui est donc pas caractéristique. Dans « Astérix » se sont bien des Dindes qui accueillent nos amis de cette BD géniale. René Goscinny était un érudit et ce n’est pas un hasard s’il a fait ce choix.

      2. Achalante dit :

        Et un dindon sauvage en vol, c’est très gracieux, rien à voir avec les dindes engraissées pour la consommation.

    2. MarcoUBCQ dit :

      Les schizophrènes de ce monde vous diraient peut-être ceci: Ne mêlez pas notre maladie avec l’hypocrisie de ces gens. La schizophrénie c’est pas de la tarte, mais les tartes de ce monde font mal aux autres, alors que la maladie mentale ça fait mal à ceux qui l’ont.

  8. Claude Nicole dit :

    Sommes-nous vraiment en mesure de juger nos chers voisins sur ce sujet… Nos relations avec les peuples des premières nations n’est pas toujours pavée de bonne intention encore moins de pratiques louables. N’avons nous pas créer un système qui mène au génocide culturel. Certains articles de la loi sur les indiens sont à faire dresser les cheveux.

  9. monsieur8 dit :

    Quelle histoire horrible. Je croyais que, comme partout, c’était la fin des récoltes qu’on célébrait à la Thanksgiving.

    Wikipédia : l’origine étymologique du mot Pequot est toujours discutée. Selon certains, il désignerait les « hommes du marais ».

    Je n’entends plus « Drain the swamp » de la même manière…

  10. Louise dit :

    La citation de la journaliste Grace Donnelly rappelle à tous les américains que la fondation de leur pays ne s’est pas fait dans l’harmonie mais plutôt dans une lutte pour repousser les occupants afin d’occuper le territoire et d’imposer leur culture et leur religion.
    En faisant ce constat on réalise que l’histoire de ce pays a souvent été marquée par la violence autant sur le plan personnel que collectif. C’est un peuple très intense qui est capable du meilleur et du pire.
    Actuellement on vit le pire mais souhaitons-leur le meilleur dans un avenir pas trop lointain.
    Bonne journée de Thanksgiving les Américains et particulièrement à vous et votre famille M. Hétu.

  11. Le Champ dit :

    La fin des illusions approche pour les americains ils devront choisir d un cote la situation actuelle ou les idees , le pouvoir et l avenir appartient a ceux qui voit le pays comme il a toujours ete c est a dire blanc et ou la loi du plus fort est a la base du fondement du pays ou une ouverture a une nouvelle facon de faire les choses plus humaniste et moins individualiste. trump et sa gang on choisit leur cote AOC et sa gang on choisit leur cote esperons qu en 2020 la solution se trouvera entre les deux…..

  12. RICK42 dit :

    Au Québec, on a eu notre massacre inverse, car ce sont les Iroquois qui massacrent des colons Français… »Le massacre de Lachine est l’événement durant lequel des colons de la Nouvelle-France furent massacrés par des Iroquois, le 5 août 1689 à Lachine. Le nombre de victimes est incertain. Louis de Buade de Frontenac rapporte 200 personnes tuées et 120 enlevées; des recherches historiques confirment 97 morts. »(Wikipedia)

  13. C’est clair que si Charles Blow est votre référence, cette histoire va être remplie de blancs racistes qui ont tués « insérez la minorité visible de votre choix ».

    J’ose croire que certains iront poussés leurs analyses un peu plus loin…

    C’est vrai qu’il y a eu des guerres et des massacres par après mais l’origine de la première célébration d’action de grâce n’avait rien à voir avec une guerre, ce fût plutôt une histoire du courage et de la foi des pèlerins, le partenariat entre les colons et les amérindiens, les échecs du socialisme et le pouvoir de la libre entreprise.

    Je cite un extrait du livre de Rush Limbaugh « See, I Told You So» : « They thanked God for the guidance found in the Bible for restructuring their community, and shared their bounty with the Indians, who did teach them how to do things they didn’t know how to do, basically be farmers.”

    Si vous voulez un résumé plus complet : https://www.breitbart.com/clips/2018/11/22/listen-rush-limbaugh-tells-the-true-story-of-thanksgiving/

    1. Bartien dit :

      Svp, est-ce qu’on peut essayer juste 1 journée sans répondre à notre crétin de troll (peu importe son identité du moment)…juste une journée pour voir

      1. dynopax dit :

        Je seconde, perte de temps totale!

    2. lechatderuelle dit :

      Grosse Tétine votre source n’a pas une grand crédibilité…. il faudrait quelques autres afin de donner une meilleure lumière à cette affirmation….

      et Limbaugh, désolé, réinvente l’Histoire selon sa vision….

    3. ghislain1957 dit :

      @Gros Toton

      Vos références sont Breitbart et Rush Limbaugh? Ça explique bien des choses…

    4. MarcoUBCQ dit :

      Rush Limbaugh: Chantre de la haine et du mépris. Il déteste et méprise son prochain, en parfaite contradiction avec Jésus, qui nous demandait d’aimer notre prochain. Rush se presse toujours à dénigrer tout ce qui ne bouge pas exactement comme lui, donc la même chose que Donald fait. Vous détestez votre prochain en exigeant qu’il se conforme à vous, exactement ce que Donald fait aussi. Vos bonnes intentions vous mènent tout droit en enfer mon pauvre Grosse tétine. Mais bon, Dieu aime 100 % des êtres humains, alors ne vous en faites pas trop. Dieu aime ses enfants, mais Grosse Tétine et ses fidèles veulent les façonner à leur image, pas celle de Dieu.

    5. chrstianb dit :

      «les échecs du socialisme»… au XVIIe siècle.
      Elle est bonne! Vous vous surpassez!

  14. NStrider dit :

    Deux lectures super intéressantes pour tous ceux qui expriment de la surprise aujourd’hui. A People’s History of the United States de Howard Zinn qui est une belle brique qui déboulonne plusieurs des mythes fondateurs de nos voisins du sud. Et une lecture moins imposante, qui est aussi iconoclaste, basée sur ce qu’on retrouve dans les manuels d’histoire de nos voisins et ça explique en filigrane comment il est possible de voter pour Trump. Je vends le scoop : c’est la crétinisation des l’enseignement et la disparition de la capacité de porter un jugement critique. C’est le temps des fêtes faites vous un beau cadeau. Quand vous les aurez lues interpellez moi pour me dire ce que vous en pensez. Comme j’ai entendu mes premières chanson de Noël hier, j’en profite pour vous souhaitez de joyeuses fêtes😉😉😉

    1. jcvirgil dit :

      En effet dans son essai l’historien et politologue Howard Zinn explique fort bien comment les États-Unis ont été bâtis pour les profits d’une élite capitaliste wasp que tous les autres habitants du pays étaient destiné à servir. Ça n’a pas changé depuis la parution de cet essai en 1980 .

      Il émaille son récit de faits qui prouvent bien que les deux grands partis politiques outre des différences sur la méthode pour le faire , gèrent le gouvernement dans une voie plus favorable aux entreprises qu’au peuple et ont continué à avoir une politique étrangère militariste, peu importe le parti qui était au pouvoir.
      Zinn utilise les similitudes entre les méthodes de différents gouvernements républicains ou démocrates,comme une preuve de cela.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Une_histoire_populaire_des_%C3%89tats-Unis

      1. NStrider dit :

        Actuellement, le chapitre qui résonne le plus pour moi est celui traitant du développement anarchique du chemin de fer et des banques. Il y a un beau parallèle à faire avec les GAFAM et la destruction du tissu social qu’elles entraînent dans leur suite. Quant on néglige les leçons de l’histoire, on a tendance à les répéter. En fait comme disait Huxley:  « Le fait que les hommes tirent peu de profit des leçons de l’Histoire est la leçon la plus importante que l’Histoire nous enseigne. »

    2. Micheline L dit :

      NStrider
      Merci pour vos suggestions de lecture. Quel est le titre du 2e livre que vous recommandez?

      1. NStrider dit :

        Oups! Lies my teacher told me Lies My Teacher Told Me: Everything Your American History Textbook Got Wrong

      2. Micheline L dit :

        Merci!

  15. Apocalypse dit :

    Ouf … horrible! Comment peut-on encore célébrer cette journée connaissant cette histoire?

    Si on veut garder cette journée festive, soit, mais SVP, trouver un autre événement, joyeux, celui-là, et donner son nom à cette journée.

  16. jcvirgil dit :

    Ah la religion comme disait je ne sais plus qui ;*Que de crimes commis en ton nom* ! Les guerres de religion ont ravagées l’Europe durant des centaines d’années avec leurs massacres et leurs croisades.

    Plusieurs *conquérants* sont venus au Nouveau monde pour les fuir et avoir un territoire où ils pourraient enfin imposer la leur tout en pillant son or et ses richesses. Pour cela il fallait tasser ou éliminer le cas échéant ceux qui habitaient le territoire ,de gens à qui de toute façon les instances suprêmes de leur religion, ont rapidement pris le parti de nier leur humanité, comme ils ont fait d’ailleurs avec les Africains pour ne ressentir aucune culpabilité en les traitant comme des bêtes.

    J’ai lu dernièrement *Civilizations* le roman d’un jeune auteur Laurent Binet qui imagine l’autre histoire qui aurait pu arriver. Les Incas qui avaient bâtis sur bien des plans une civilisation supérieure à celle des Européens, au lieu d’être anéantis par les conquistadors envahissent l’Europe.
    L’auteur part de la prémisse :. Donnez-leur le cheval, le fer, les anticorps, et toute l’histoire du monde est à refaire.

    Une fresque historique comme on les aime qui inverse qui inverse le cours de l’histoire , un vrai plaisir de lecture.

    https://www.babelio.com/livres/Binet-Civilizations/1147797

  17. treblig dit :

    @grosse tétine

    Si il n’y a pas eu de massacres au début, c’est parce que les Européens n’ étaient pas assez nombreux pour s’ attaquer aux Indiens.

    A partir du moment où il y a eu un surnombre d’Européens, ils ont commencé à s’ accaparer les meilleures terres expulsant les Indiens par la force le plus souvent.

    Cessez de nous citer Breitbart et Limbaugh comme référence sur l’ histoire. Ils ne sont aucunes compétences sur le sujet.

    1. jcvirgil dit :

      Ce qui a vaincu la race rouge sur tout le continent américain c’est en fait l’arme bactériologique. On sait aujourd’hui que les microbes et virus de terribles maladies que les Européens traînaient avec eux ont décimé au fil des ans pas moins de 90% des populations amérindiennes et éradiqué de grande civilisations.

      On estime aujourd’hui que la population de l’Amérique de l’époque loin d’être le continent peuplé de quelques tribus de sauvages décrites dans les livres de notre enfance comptait plus de 25 millions d’individus qui avaient développés de grandes sociétés où elles vivaient en symbiose avec la nature qu’elles géraient et exploitaient avec respect et de façon durable de façon à assurer le survie des espèces .

      Finalement quand on regarde l’avenir sombre de la planète sur laquelle on vit, ça aurait peut-être été mieux qu’ils ressortent vainqueurs de cette guerre des civilisations.

      1. Madalton dit :

        Il faut aussi dire que les tribus se livraient des guerres féroces et des massacres entre eux. La nature humaine, quoi!

      2. chrstianb dit :

        «développés de grandes sociétés où elles vivaient en symbiose avec la nature»
        Pas certains de ça. Plusieurs civilisations précolombiennes ont disparus suite à la possible surexploitation des ressources naturelles.
        Plus près de nous, les villages mohawks devaient déménager au bout de quelques années suite à l’appauvrissement des terres cultivées. Ils ne connaissaient pas la rotation des cultures et la mise en jachère.

  18. Apocalypse dit :

    @Louise – 08:06

    ‘C’est un peuple très intense qui est capable du meilleur et du pire.’

    C’est un peuple qui se pense encore au far-west et croit toujours à la philosophie du: ‘au plus fort la poche’.

  19. lechatderuelle dit :

    ouais.. l’Histoire de ce pays est véritablement basée sur la violence….

  20. Sage 2010 dit :

    Voltaire disait: « La guerre, c’est la routine. L’humanité, pour l’instant, n’a jamais connu la paix ; seulement des entre-deux-guerres. »

    Puisque je m’intéresse à l’histoire, je remarque que tous les pays actuels ont été bâti par la force, de même que les états anciens.
    La présidence Trump aura réussi à faire ressortir le pire de nous-mêmes. De nombreux commentaires que l’on voit sur le Web confirment cette tendance. On fait souvent étalage de naiveté, de préjugés crasse, de vision sombre et pessimiste et d’ignorance.

    Excellent texte de Normand Lester.

    « Le chroniqueur Calum Marsh du National Post constate que le phénomène «Terre plate» est une nouvelle indication que la vérité et l’intelligence sont en régression dans notre monde.

    La plupart de ceux qui croient que la Terre est plate adhèrent aussi aux autres théories conspirationnistes anti-scientifiques. Ils sont convaincus que les alunissages de la mission Apollo sont des canulars et que George W. Bush et Dick Cheney ont orchestré l’attaque du 11 septembre 2001. Pas Ben Laden. Ils rejoignent les défenseurs d’autres courants ésotériques : adeptes de l’homéopathie, opposants à la vaccination et les amateurs d’astrologie et d’horoscopes. »

    https://www.journaldemontreal.com/2019/11/26/la-terre-est-plate-et-ne-se-rechauffe-pas-quen-dit-votre-astrologue

    Tous les pays se sont bâti des mythes fondateurs pour forger une unité nationale. Ca ne changera pas de sitôt.

  21. Sage 2010 dit :

    @Le Champ

    Je comprends ce que vous dites. Face à cette polarisation, il faudrait une personnalité charismatique et populaire qui pourra rassembler les citoyens. Cette personnalité pourra apporter les réformes nécessaires au pays.

    Personnalité type: Napoléon Bonaparte (moins le coup du 18 Brumaire, les batailles épiques et Waterloo)

  22. Samati dit :

    Un message d’Obama à l’occasion de l’Action de grâce, un vrai président

    https://twitter.com/BarackObama/status/1200024984355250176

    1. Gilles Morissette dit :

      @Samati 928/11/2019 à 10:33)

      À lire les commentaires des intervenants, vous n’êtes pas le seul à penser ainsi.

      « Un vrai président ». Ça fait trois ans que les Américains n’en n’ont plus.

  23. MarcoUBCQ dit :

    Si vous avez vu le film « Avatar » vous pouvez comprendre instantanément les États-Unis d’Amérique. L’armée, l’industrie et les actionnaires, complices silencieux de nombreux massacres, mènent une guerre contre la vie. Les Navis symbolisent en fait tous ceux pour qui la vie spirituelle prime sur tout. L’avidité, la cupidité, la concupiscence et tout ce qui est de l’ordre d’une quête matérialiste, qui se veut une religion pour ses tenants, sont l’apanage de Donald et ceux qui l’aiment. Derrière l’image de Donarcisse se cache le vide absolu. Tout tenant de cette religion doit absolument remplir ce vide intolérable car insupportablement angoissant. Pour le remplir ces gens vides se tournent vers le matériel, comme un mélomane qui croirait que la musique a été créée par la radio. Pour remplir sa vie intérieur de sa divinité, unique pour chaque être vivant, il faut affronter le vide et le supporter assez longtemps pour enfin ressentir la caresse de notre divinité intérieure. Grosse Tétine et ses semblables ont trop peu foi en Dieu pour affronter la réalité, alors ils construisent un dieu factice, à leur image, alors que Dieu a fait chacun des ses enfants, animaux et plantes à son image, qui est infinie. Le dieu de Grosse tétine est, malheureusement, un leurre. Dieu est indicible, indescriptible, insondable, et tout ce que nous pouvons faire c’est lui rendre grâce en le reflétant personnellement, humblement. Elle a les épaules larges, Déesse(Dieu), alors elle aime aussi Grosse Tétine et Donald à 100%. Alea jacta est.

  24. Jean Saisrien dit :

    The War on Thanksgiving is a real thing…

    La guerre de l’image contre celle de la réalité.
    Les Étatsuniens sont conditionnés dès la naissance à leur « God Given » exceptionnalisme.
    L’exceptionnalisme ne vient que du fait que ce peuple a toujours été exceptionnel dans sa façon de traiter les autres.

  25. citoyen dit :

    les gens avaient l’air bien, mais seul les esprits tordus se félicitent d’une victoire sanglante au nom de dieu.

  26. Sage 2010 dit :

    Laissons de côté Grosse Tétine, Donald et les adeptes. Prenons l’exemple d’un ancien président qui est aux antipodes de Donald. Devinez-qui: Jimmy Carter. Il vient de ressortir de l’hôpital.

    https://www.youtube.com/watch?v=rtgWph6qnS4

    « There is no starker contrast to Donald Trump than Jimmy Carter. Today, Jimmy Carter prefers not to be called « Mr. President. » He says there is only one president at a time and his respect for the office runs too deep. Even when he was in the White House he would not allow « Hail to the Chief » to be played when he walked into the room, a tradition that dated back to 1829, because he thought it was ostentatious.
    He saw it as his mission to help the nation heal from the trauma of Watergate and Richard Nixon’s imperial presidency.
    Unlike other public figures, Carter does not brag about how much money he has. In fact, he doesn’t have nearly as much as the other form »

    « There was an underlying decency and honesty that permeated the White House when the Carters lived there that makes today’s bloviation and lies particularly appalling. »

    https://www.cnn.com/2019/11/27/opinions/jimmy-and-rosalynn-carter-live-their-values-andersen-brower/index.html

  27. Gilles Morissette dit :

    Décidemment, tout n’est que mensonge dans ce pays même le Thanksgiving.

  28. Pierre S. dit :

    —————————–

    J’adore les trolls ……

    Ils nous suggèrent de lire Breibart pour  »mieux comprendre »
    Pourquoi pas Mein Kampf comme petite lecture de FDS ???

    Pour comprendre l’andouille moi je suggère simplement le DSM dernière version … tout est la !

  29. MarcoUBCQ dit :

    Comme a dit Greta Thunberg, nous pouvons remercier Donald de nous voir tous mobilisés à exprimer ouvertement nos valeurs. Donald et ceux qui l’aiment sont vides de valeur, car seule la surface compte pour eux. Une radio n’est pas la source de la musique, art spirituel s’il en est un; une personne superficielle, vide, va chercher la musique dans la radio. Ils vénèrent Donald leur dieu en surface seulement, puisqu’ils sont esclaves de leur compulsion à essayer de remplir leur vide intérieur avec des moyens matériels et non pas spirituels. Grosse Tétine, Donald et ceux qui l’aiment forment un clan hermétique où seuls les fanatiques sont admis. Dans le monde des êtres humains intègres et humbles, tout le monde est inclus et le bienvenu. Et le clan de ceux qui n’incluent que ceux qui détestent Donald, se retrouve le reflet de ces qu’ils détestent: Leur propre intolérance face à ceux qui ne les suivent pas, moins aveuglément, il faut l’admettre. Combattre la haine et le mépris avec la haine et le mépris, c’est comme tuer ceux qui tiennent absolument à s’armer jusqu’aux dents: C’est s’abaisser à être prisonnier de la peur.

  30. Sage 2010 dit :

    HS

    Les Nord-Coréens ont célébré Thanksgiving à leur manière.

    « North Korea fired what appeared to be two short-range ballistic missiles on Thursday, a move that comes as it has threatened to walk away from sputtering nuclear talks unless President Donald Trump offers up concessions by year end.

    The missiles were fired from North Korea’s east coast, traveling a distance of about 380 kilometers (240 miles) and reaching a height of about 100 kms, Japanese Defense Minister Taro Kono told reporters. South Korea’s Defense Ministry provided similar data on the flights and called the launches “regrettable.” »

    https://news.yahoo.com/north-korea-appears-fired-missile-081315782.html

    Une réussite de Donald dans ce dossier.

    Toutes les réussites de Donald en politique étrangère, évoquées par un de mes journalistes favoris.

  31. gl000001 dit :

    Question très existentielle : Tout ce qu’a fait un président criminel, une fois qu’il sera « impeaché » (je suis très optimiste), est-ce que ça devient nul ? On défait et on recommence ?

    Analogie: un criminel non-condamné encore donne $10000 , fruit de ses crimes, à un organisme de charité. La police l’arrête le lendemain. Son procès se passe et il est condamné. Que fait-on avec le $10000 ? On le reprend à l’organisme de sécurité et remet à la personne volée ou fraudée ?

    Il arrive la même avec toutes les lois qu’il a posé lors de sa criminelle présidence ?

  32. onbo dit :

    Une des grosses pointures mondiales sur la violence en milieu de travail et les narcissiques était de passage à la radio de SRC ce matin. Madame Hirigoyen a décrit de façon chirurgicale le portrait type du Narcissique Flamboyant et du Narcissique souffrant….

    Le retour du balancier est amorcé.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Marie-France_Hirigoyen

  33. papitibi dit :

    @ Achalante 11h10
    Et un dindon sauvage en vol, c’est très gracieux, rien à voir avec les dindes engraissées pour la consommation.

    En vol, je ne saurais dire.
    Au sol… c’est très différent d’une dinde avec pas d’plumes, pas d’pattes pis pas d’tête!

    Ma rencontre du troisième type avec des dindes sauvages, c’était en ’75, sur un terrain de camping rustique en Caroline du Sud. Impossible de sortir de ma pop tent; j’y étais pris en otage par ces gros wézos particulièrement belliqueux. Ça picosse solide! Et quand tu peux en compter deux douzaines entre cette tente dont tu dois sortir sur les genoux avant de te redresser et de courir te réfugier dans ta bagnole. Ouf…

    Depuis, je n’ai plus éprouvé le moindre scrupule à déchiqueter de mes dents et à dévorer les cousin(e)s domestiques de ces bestioles détestables. La vengeance est douce au coeur du Québécois sauvage!

    Alors MOI gracier une dinde pour ses péchés? Jaaaaaamais!

    1. jcvirgil dit :

      @Papitibi

      C’est vrai que ces bestioles sont assez agressives.Ils sont rendus maintenant jusque dans les Laurentides.

      Lors d’une promenade en montagne avec mon molosse (un mélange de caniche et de shitsu), il a dérangé un nid de petits dindons.

      La mère est partie à courir après lui. Une vraie petite autruche ! Même rendue à une dizaine de pieds de moi elle semblait vouloir continuer l’assaut .J’en revenais pas. Je me suis dit si elle continue on va manger de la dinde ce soir !

      Finalement elle est entrée dans le bois quand elle est arrivée à ma hauteur.

  34. Haïku dit :

    papitibi
    LOL. Succulent commentaire de votre part ! 😉👌👌

  35. Carl Poulin dit :

    Bientôt le gros Narcisse va être le dindon de la farce.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :