Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

«Je pensais que je faisais quelque chose de très bon pour notre pays en utilisant le Trump National Doral, à Miami, pour accueillir les dirigeants du G7. Mais, comme d’habitude, les médias et les démocrates alliés ont perdu la raison», a tweeté hier soir Donald Trump en annonçant qu’il renonçait de tenir la rencontre internationale dans son club de golf. Il n’a ni mentionné les critiques formulées par des membres de son propre camp ni les problèmes éthiques et constitutionnels qu’aurait soulevé un tel conflit d’intérêt flagrant.

En annonçant la tenue du G7 au Doral, le directeur du cabinet de la Maison-Blanche par intérim Mick Mulvaney avait précisé que l’organisation Trump n’entendait pas faire un profit lors de l’événement. Autrement dit, le Doral aurait offert ses services au prix coûtant, un concept assez flou qui ne tient pas compte de l’énorme publicité gratuite découlant de la tenue du sommet dans un club qui connaît des difficultés.

Il faut préciser ici que les lois contre les conflits d’intérêt au sein du gouvernement fédéral américain ne s’appliquent pas au président ou au vice-président. Ce qui ne veut pas dire que le gros bon sens ne doit pas jouer un rôle dans un tel dossier. D’autant plus que la Constitution interdit au président de recevoir des paiements de gouvernements étrangers.

Les représentants de ces gouvernements étrangers auraient par ailleurs été placés dans une position délicate qui aurait peut-être incité certains d’entre eux de soulever des critiques sur la tenue du G7 dans un club appartenant au président américain ou même à boycotter le sommet.

Mais Donald Trump a préféré de justifier sa décision en se contentant de dénoncer «l’hostilité folle et irrationnelle des médias et des démocrates». Il s’est peut-être dit qu’un bon nombre de ses partisans le croiraient sur le parole.

(Photo Getty Images)

143 réflexions sur “Pas de G7 au Doral

  1. Richard Desrochers dit :

    Toujours la victime des méchants. Le président le plus maltraité de l’Histoire. Que fait la Ligue des droits de la personne ?

    1. Superlulu dit :

      Dans son cas c’est la DPJ

      1. Toile dit :

        Imaginez vous le calvaire de l’intervenant assigné et multipliez le par 100. Vous serez encore très loin de la réalité. Sauf que dans la vraie vie, le DPJ doit assumer la situation. Du bonheur en palette !

    2. Alexander dit :

      @ Richard Desrochers

      La question, Trump est-il vraiment une “personne” ou un monstre pour se qualifier à la Ligue?

  2. danielm dit :

    Extrait de son texte original: “Therefore, based on both Media & Democrat Crazed and Irrational Hostility, we will no longer consider Trump National Doral, Miami, as the Host Site for the G-7 in 2020.”

    Comment voulez-vous avoir une discussion rationnelle avec un partisan de Donald Trump après une opinion « présidentielle » de ce genre. C’est tout simplement impossible….

    1. Lecteur-curieux dit :

      Trump se réclamer de la rationalité et de celle classique est complètement absurde mais dans un parti réactionnaire comme celui républicain, il doit faire cela. Lui pourtant qui vient d’opposer son grand instinct ou son intuition au cerveau des autres. Bon il reproche l’irrationalité, il voit celle des autres mais jamais la sienne.

      La rationalité classique et dans un gouvernement ? C’est plutôt une énorme bureaucratie changée en maison de fous comme dans Astérix. Cette bureaucratie reste inévitable il faut essayer de bien la gérer. Faire en sorte que la pensée mécaniste ne prenne pas toute la place. L’alléger si possible, l’humaniser.

      La rationalité classique est un mythe et un mauvais mythe dans un monde complexe et moderne et c’est une mauvaise connaissance du comportement humain rempli d’émotions.

      Cela ne veut pas dire de basculer dans l’irrationalité mais juste d’accepter la rationalité limitée et de tenter d’être somme toute des êtres raisonnables.

      Prendre la décision d’être plus sages tout en gardant un grain ou deux de folie. Le sage qui côtoie le fou comme dans un poème de Nietzsche chanté par Diane Tell.

      Les gens ne semblent même pas au courant de la cybernétique s’il y a quoi plus de 60 ans ?

      Allez…

      Pour Donald il agit pas mal comme de petits clients dans des bureaux de comptables mais qui eux peuvent être raisonnés ou sinon ils finissent par assumer les conséquences de ne pas écouter les conseils avisés.

      1. Lecteur-curieux dit :

        Pour Donald Trump :

        https://youtu.be/awG2W9r8t9w

    2. gigido66 dit :

      Voici une traduction d’un commentaire sur Facebook d’une personne qui appuie Trump depuis les débuts…ça vous donne l’idée pour saisir ce qui se passe. Effectivement comme quelqu’un l’a dit hier, ce sont aux élections que les choses se passent aux US…on ne critique pas ce qui se passe à Washington. On endure!
      « Cela va certainement nettoyer ma liste d’amis mais, SOYEZ CELA !!! J’en ai tellement marre d’entendre dire que toutes les mauvaises choses qui se passent dans ce pays sont de la faute de Trumps. Nous avons des politiciens qui sont au pouvoir depuis trente et quarante ans et qui n’ont rien fait d’autre que de mentir et de voler ce pays (vous et moi, les contribuables). Ceux-là n’ont fait que pleurer et littéralement menacer le président des États-Unis même avant son élection. Il existe une preuve indéniable pour toute personne sensée que les mensonges et les tromperies qui se passent dans ce pays proviennent d’anti-américains BS. Ouvrez -vous les yeux.
      Si vous n’aimez pas le président actuel, allez aux urnes et votez. Arrêter la haine. Je n’aimais pas le dernier président, mais je respectais toujours le « bureau » parce que j’aime ce pays. La haine n’est pas la solution. Je ne suis que moi, mais je vais me battre et défendre les citoyens de ce pays contre tous les ennemis de la haine des Américains. J’espère que je me suis bien expliqué. Que Dieu bénisse ces États-Unis d’Amérique et ne vous trompez pas, nous sommes toujours unis. »

      1. danielm dit :

        Malheureusement l’élection (involontaire) de Donald Trump en 2016 est un accident qui entache toute la politique américaine intérieure et extérieure. C’est vrai qu’il y a une critique prononcée de son administration depuis ses débuts mais comment l’éviter et surtout comment ne pas l’appuyer pour atténuer les dérives incessantes du président actuel.

        « Défendre les citoyens de ce pays contre tous les ennemis de la haine des Américains », c’est en quelque sorte répondre soi-même par la haine plutôt que l’esprit d’ouverture et de dialogue. Tous ces supporteurs de Donald Trump devront s’interroger sur la pertinence d’appuyer un esprit foncièrement belligérant et provocateur avant d’accuser l’univers de tous les tords.

  3. Sjonka dit :

    Je soupçonne que s’il a changé d’idée sur la possibilité de profiter de cette situation c’est qu’il y a quelqu’un qui lui a dit que ses adversaires auraient une bonne excuse pour demander les états financiers du Doral.

    1. Gina dit :

      Il ne veut pas qu’ on voit ses états financiers . Il a suivi les conseils de son comptable .Son instinct ne lui avait pas dicté avant que ce n’ était la bonne chose à faire . Ce serait bien aussi qu’il suive les conseillers diplomatiques sur les avis politiques .

  4. Toile dit :

    «l’hostilité folle et irrationnelle des médias et des démocrates».
    Comme si il en était pas solidement atteint de folie ! Le peuple, c’est moi, bande de caves. Vu qu’il ne connaît pas ça les conflits d’intérêts, je suppose que l’apparence de conflits d’intérêt est une notion trop injuste pour sa Condescendance 1 ere. Il doit y avoir des pays soulagés de ce rétropédalage.

  5. Henriette Latour dit :

    Pas de réfection, d’améliorations, de désinfection sur le bras du pays. Too bad!

  6. Lecteur-curieux dit :

    Le conflit d’intérêt est flagrant.

    Mais disons que ce serait différent pour un homme d’affaires régional qui serait aussi politicien et le propriétaire du plus gros hôtel de la place.

    Un congrès se tient et il est pas mal le meilleur choix même si le compétiteur pourrait être à la limite acceptable.

    Et l’élu et homme d’affaires choisirait d’offrir cela au cost.

    Pour le pays au complet ? Procédez par appel d’offres et avec des critères. Et que les soumissions soient étudiées.

    Trump doit se retirer du dossier quoiqu’offrir au prix coûtant cela peut venir de qui d’autres ?

    Il serait plus simple d’exclure ses entreprises de pouvoir participer à un appel d’offres.

    Il reste que s’il veut vraiment le meilleur choix et axé sur la compétition cela prend un processus ouvert.

    Si on est juste en région faire trop de chichis cela coûte cher inutilement, c’est de la bureaucratie inutile quand le choix se justifie.

    Pour un pays entier ? Combien de destinations sont intéressantes ?

    L’ homme est mégalomane mais à des réflexes de dirigeant d’une petite entreprise. Le maire du village propriétaire du seul hôtel et son frère est le seul entrepreneur en construction pour des travaux. Bref le népotisme est obligé.

    Alors que pour un grand pays, les possibilités de l’éviter si on est prudent sont bonnes même avec une personne ayant autant d’entreprises que Trump. Pas obligé que ce soit réduit à zéro mais ne pas faire exprès mais encore dans une petite bourgade son réflexe serait normal.

    Il faut adapter la gouvernance au contexte.

    1. Igreck dit :

      Au « cost » !? C’est essayer carrément de rouler le pays entier dans la farine. Imaginez la valeur d’une telle pub 100 ou 1000 fois celle d’un 30 seconde lors du Super Bowl !

      1. Lecteur-curieux dit :

        Cela n’a rien à voir avec le bénéfice pour le pays.

        Le conflit d’intérêt demeure lui.

        Pour la publicité quiconque obtiendra le contrat va en jouir.

        Mais la valeur dépend de chaque entreprise.

        Mick a prétendu que Trump en avait pas besoin étant donné sa marque déjà très forte. Ce n’est pas vrai mais la pub sera peut-être bien plus payante pour un autre et faisant alors un beau bénéfice mais sans rien enlever aux Américains. Seulement cette personne ou ce groupe ne sera pas en conflit d’intérêts ?

        Vraiment ? Moins fortement du moins. Pas aussi directement qu’un POTUS mais des dirigeants font tous des dons politiques et ont tous des contrats ou une clientèle parmi les politiciens et la fonction gouvernementale.

        Ils veulent tous avoir le plus de clients possibles et font des dons politiques individuels ou du lobbying pour avoir des contrats ou faire voter des lois les favorisant. Réduisant leurs impôts ou autre.

        C’est toujours politique et il reste toujours des conflits d’intérêts. On s’attaque aux plus flagrants ? Bien oui, il faut être raisonnable, un monde parfait n’existe pas.

      2. Lecteur-curieux dit :

        Le point principal de mon commentaire est la comparaison avec un petit milieu et la petite entreprise.

        C’est pareil pour le contrôle interne qui ne peut pas être aussi poussé et donc ce qu’on appelle la séparation des tâches incompatibles n’est pas possible et pareil pour vouloir éliminer les conflits d’intérêts cela devient insensé. Il faut donc exercer la surveillance autrement et bien connaître nos intervenants.

        Alors qu’avec un gouvernement à la recherche de fournisseurs, la procédure d’appel d’offres est la plus équitable. Le contrat de gré à gré pourrait pareil être le plus avantageux mais tout le monde le veut le contrat.

        Dans une petite ville il peut y avoir juste deux fournisseurs et le maire se trouve à en être un. Faut-il que tous les contrats soient donnés au concurrent? Que le maire vende son entreprise ?

        Le conflit d’intérêts est géré par le gros bon sens et tout le monde connaît tout le monde et disons qu’ils sont éveillés.

        Donc une gouvernance qui a de l’allure. Et ne pouvant pas se cacher. Ce n’est pas Springfield dans les Simpson non plus.

        Et donc des liens vus comme « incestueux » ou népotisme dans un grand milieu sont plutôt pratique courante et normale dans un milieu de proximité ou l’étaient plus.

        L’équité versus la rentabilité. La gestion de l’humain par l’humain versus par une bureaucratie dite scientifique. Au gouvernement avoir des procédures c’est normal pour ne pas être dans l’arbitraire. S’il y en a trop par contre on étouffe l’humain.

        Trump voyait son papa fricoter et magouiller avec des politiciens depuis son enfance ? Distinguer ce qui est une relation normale de la corruption. Ah cela prend des règles à suivre ?

        En suivre aucune versus être zélé. Trouver le juste milieu.

      3. Mariette Beaudoin dit :

        Avec les rumeurs de punaises de lit, je ne suis pas certaine que cela sera de la bonne publicité. À moins que ses employés ne viennent assurer que tout est rentré dans l’ordre, et encore ! La confiance peut être là chez les gens de sa base, mais ils prennent de gros risques s’ils louent une chambre pour un soir, surtout à gros prix.

  7. Richard Desrochers dit :

    En effet, le concept de conflit d’intérêt lui échappe totalement (sauf si le conflit oppose les siens et ceux des autres) : il est incapable de percevoir ça comme un conflit intériorisé (tout comme il est incapable de percevoir des idées ou des propos contradictoires intériorisés chez lui.
    Dans la même veine, je m’étais demandé pourquoi il avait qualifié son fameux appel à Zelensky de « parfait » quand une personne normale aurait dit « (parfaitement) innocent ». C’est le mot « innocent » dont le sens lui échappe !

    1. Réal Tremblay dit :

      Le réflexe de l’entourloupette est tellement intégré à sa personnalité que le mythomane qu’il est, refuse voir la réalité en face. C’est aussi simple que ça.

  8. Gascar dit :

    Si Dieu existe pourrait-il réaliser mon seul souhait qui est de nous débarrasser de cet imbécile .

    1. danielm dit :

      Une petite prière en ce dimanche…

      1. Toile dit :

        Cher bon Dieu,
        A l’eglise dimanche dernier, j’ai entendu une dame âgée dans un banc près de moi qui prononçait cette prière, c’était tellement sincère et en toute innocence que je mois de la partager avec vous.

        « Cher bon Dieu,

        2017 n’a pas été facile. Vous êtes venus chercher mon auteur favori, Guy Corneau
        mon actrice favorite, Jeanine Sutto
        mon chanteur préféré, Patrick Bourgeois
        mon rockeur français favori, Johnny Hallyaday
        mon comédien favori, Jerry Lewis.

        Je voulais juste te dire que mon politicien favori est Donald Trump ».
        ——
        Comme quoi, les années passent sans que toutes nos prières soient exaucées

      2. Louise dit :

        Toile

        Elle est bien bonne.😂 Ce soir je vais la raconter à mes enfants au souper de famille.

      3. Haïku dit :

        @Toile

        Superbe !!!😉👌

      4. Michèle dit :

        Toile: trop drôle! Amen! 👏🏻👏🏻

  9. noirod dit :

    Ca se peut pas être imbécile et innocent comme ca. Les américains n’ont vraiment aucun amour propre d’ endurer un tel colon. Et jusqu’ a preuve du contraire, je ne vois pas ce qui va l’empêcher d’obtenir un 2 -ème mandat . La magouille ,le cash,le mensonge et l’intimidation ont porté fruit une fois alors pourquoi pas 2 ? Dites moi pas qu’ il y a un candidat vraiment de taille pour lui succéder anyway et surtout une volonté palpable de faire changer les choses.
    Et puisque nous sommes dans un scénario que moi je qualifie de catastrophe , je ne vois vraiment pas pourquoi il n’ obtiendra pas par la suite un 3 -ème mandat. Constitution ? Moi je vous répondrai 1984. Rien, absolument rien n’indique un scénario autre. Et puisque vraisemblablement c’ est ce que le peuple veut…

  10. danielm dit :

    Comme on pourrait dire en québécois, il (Donald Trump) a juste repenser à son affaire et trouvé qu’inviter un paquet d’étrangers à son golf, ce peut être dérangeant, salissant et somme toute pas vraiment payant…

    1. titejasette dit :

      @danielm

      Pas pire vos idées pour justifer le rejet du choix de Doral. Vous ferez un bon stratège pour Trump.

      Il y a le Trump Tower et beaucoup de condos vides à louer au centre-ville. C’est à y penser. Si les maudits ennemis du peuple me lachaient lousse, je pourrais trouver quelque chose de potable pour nos honorables zamis du G7. Je cherche, cherche… C’est difficile, on ne trouve rien d’assez confortable pour accommoder du monde respectable et respecté. Les EU, c’est vraiment un shithole en terme d’industrie hotelière

      1. Aube 2005 dit :

        Il va sûrement faire plaisir à un de ses amis du domaine hôtelier moyennant une ristourne assez volumineuse pour revamper son Doral Donald Trump de Miami.

      2. Guy Pelletier dit :

        @titejasette dit :
        20/10/2019 à 08:58
        C’est en effet tellement incroyable qu’il y ait si peu de choix aux USA pour y tenir une telle réunion quand partout ailleurs même ici au Canada ça n’a pas été un si gros problème que cela.

  11. Louise dit :

    Trump a changé d’idée parce qu’il était acculé au mur par des critiques venant de partout,même de son propre parti.
    Ce qui prouve que s’il avait rencontré plus d’opposition dès le début de sa présidence, il n’aurait pas pu se livrer à tous les dérapages qu’on connaît dont le plus grave reste celui de la Syrie qui a déjà fauché 500 vies et dont les conséquences n’ont pas fini de se faire sentir.

    1. Igreck dit :

      Louise,
      Tout à fait juste. Les Repus sont les premiers responsables de cette pitoyable administration. Les trois piliers de cette démocratie sont fragilisés comme jamais : un Exécutif en déroute, un Judicaire noyauté par des con-servateurs réactionnaires et un Législatif en partie dominé par des épaves infectées par la partisanerie la plus malsaine pour le pays.

    2. Guy Pelletier dit :

      @ Louise

      En effet les Républicains l’ont bridés jusqu’à ce qu’il leur donne ce qu’ils ont toujours voulus depuis Reagan. Des baisses d’impôts aux entreprises et plus privilégiés des USA. L’EPA dirigé par des lobbyistes des industries pétrolières gazières…… La fin des protections contre les abus de des financiers de WallStreet. Des investissements majeurs dans le militaire………Une présidence n’ayant de compte a rendre à personne. Après qu’ils aient obtenues cela il l’ont lâché lousse avec le résultat qu’il est hors de contrôle se croyant tout permis.

    3. gigido66 dit :

      N’oublions pas non plus, tout le mal fait aux enfants séparés de leurs parents aux frontières…a cause encore une fois d’un coup de tête de la bête!

  12. titejasette dit :

    M. Hétu

    Comme vous faites partie des médias, vous sentez-vous habité par une hostilité folle et irrationnelle ?

    Je vous ai préparé quelques réponses pour la Seigneurie:

    – Ce fou a un faux pli dans sa cervelle.
    – Il n’est pas indispensable d’être fou, hostile et irrationnel pour faire du cinéma. Mais ça aide beaucoup.

    Me semble que lorsqu’on se trumpe (dans le cas du choix de Doral pour le G7), on présente humblement des excuses. Ouai. Cause toujours mon lapin !

    1. danielm dit :

      « Humblement » n’est pas trumpien.

  13. RICK42 dit :

    …et les dirigeants du G7 n’auront plus besoin d’apporter leur cannette de « BUG KILLER » dans leurs bagages!

  14. Alexander dit :

    Le donateur principal de Trump est Samsonite.

    Il prend tout le monde pour des valises.

    Quelle publicité gratuite pareil pour son Doral. On en a parlé gratos pendant plusieurs jours.

    Trump connait parfaitement la valeur de cette publicité gratuite pour ses affaires.

    Et je le soupçonne de s’être lancé en politique a priori pour mousser la marque Trump en ne croyant pas gagner.

    Mais comme il y a 40% de valises aux EU, ben on connait le reste.

    1. Henriette Latour dit :

      Alexander

      😂😂

    2. danielm dit :

      Très bien formulé, il ne lui reste plus qu’à boucler sa valise et partir…

      1. Haïku dit :

        @Alexander et @danielm

        LOL !👌

    3. Gilbert Duquette dit :

      @ Alexander

      Cette publicité gratuite ne modifiera pas la tendance actuelle du Doral qui se précipite vers les bas fonds.

      La vérité est que Trump a voulu utiliser le G7 pour remettre à flot une de ses propriétés qui voit une baisse d’achalandage énorme :

      Voici un extrait d’article datant de mai 2019 soit bien avant que Trump ne suggère à la fin août 2019 que le G7 ne se tienne au Doral.

      Doral Golf Resort de Trump est en train de perdre de l’argent, selon un nouveau rapport

      Selon un article publié aujourd’hui (15 mai 2019) par les journalistes du Washington Post David Fahrenthold et Jonathan O’Connell, les revenus de la propriété sont en chute libre depuis 2015. Un consultant de l’organisation Trump a déclaré aux autorités fiscales du comté de Miami-Dade fin 2018 que le club était  » gravement sous-performante  » par rapport aux propriétés hôtelières comparables du sud de la Floride, grâce à Trump lui-même.

      Pour ce qui est de la publicité gratuite, bien des médias Nord-Américains et Européens en ont parlé sans toutefois passer sous silence les problèmes de salubrités du Doral Club ainsi que bien d’autres propriétés de Trump :

      En voici des exemples tirés d’articles publiés depuis la fin Août 2019. :

      Une infestation dans la cuisine principale du club de golf Doral de Trump’s Doral en 2015 était si grave que les inspecteurs de la santé ont recommandé que l’endroit soit temporairement fermé.

      Les restaurants, les centres de villégiature et les clubs de golf du président ont tous été cités pour de nombreuses infractions au code de la santé, y compris la présence de rongeurs.

      Depuis des années, les inspecteurs de la santé publient des rapports de rats, de souris, de blattes et d’autres ravageurs dans les cuisines et les aires de préparation des aliments des propriétés de Trump, à New York, en Floride et à Las Vegas et ailleurs.

      1. Richard Desrochers dit :

        La vermine forme donc la plus grande partie de sa clientèle. Ce qui le désole, c’est qu’elle ne paye pas.

      2. Henriette Latour dit :

        Richard Desrochers

        👍😂

      3. danielm dit :

        Et qui se ressemble, s’assemble! (Je sais, elle était facile mais c’est dimanche…)

      4. Alexander dit :

        @ Gilbert Duquette

        Il ne faut pas donner d’idées à Trump, sinon il va offrir le droit de vote aux acariens par décret.

        Une autre façon de se faire réélire.

      5. Gina dit :

        Je n’en doute pas Faire payer la décontamination de son hôtel par les contribuables . Brillant mon cher Donald

    4. Gina dit :

      Comme il n’y a pas d-autres hôtels aus États-Unis il pense transférer le G 7 au Camp David. La morale de cette histoire : si je ne peux pas gagner des millions , personne d’ autre ne l’aura

      1. titejasette dit :

        @Gina « La morale de cette histoire : si je ne peux pas gagner des millions , personne d’autre ne l’aura – C’est au Camp David le G7 »

        La morale de cette histoire: si je suis propriétaire d’un domaine de belle prestance, de renommée et de qualité, je l’annoncerais au public. Histoire de dire comment le pays est pourvu de belles propriétés disponibles… que le choix et la qualité sont là. Si personne n’en parle de leur propriété, je vais vite sauter sur la conclusion c’est un shithole !!!

  15. ghislain1957 dit :

    « Il n’a ni mentionné les critiques formulées par des membres de son propre camp ni les problèmes éthiques et constitutionnels qu’aurait soulevé un tel conflit d’intérêt flagrant. »

    Éthique et constitution, deux mots totalement inconnus du gros clown. C’est écrit, noir sur blanc, dans la constitution américaine, que le président ne peut utiliser sa fonction pour s’enrichir ou pour son intérêt personnel. De plus, la clause des émoluments interdit toute entrée d’argent provenant de gouvernements étrangers. À ce jour, je serais curieux de connaître le nombre de représentants étrangers qui ont séjourné dans un des hôtels du gros. Sans compter, des soldats américains logés dans un de ses hôtels, à grands frais pour les contribuables.

    « Il faut préciser ici que les lois contre les conflits d’intérêt au sein du gouvernement fédéral américain ne s’appliquent pas au président ou au vice-président. »

    Celle-là c’est la meilleure. Le gros et sa plante verte peuvent faire tout ce qu’ils veulent, ils ne peuvent être accusés de conflit d’intérêt! Quelle sorte de réglementation est-ce, quant un dirigeant peut se « graisser la patte » sans aucune sanction possible.

    1. Henriette Latour dit :

      ghislain1957

      « Éthique et constitution » des mots de plus de deux syllabes!

    2. chicpourtout dit :

      @ghislain1957 8h32
      Eh oui…incroyable mais vrai.
      Et cette loi a vivement besoin d’être dépoussiérée et au plus vite!

      La compréhension et les problèmes de conflits d’intérêts sont une réalité  » bien actuelle ». Nombreux sont ceux qui n’y comprennent rien. Le simple mot  »éthique » ne représente rien dans leur esprit, ne fait pas de sens…
      Pourquoi? c’est la perte de la qualité de la formation dans l’éducation (issue notamment des cours de philosophie, eh oui…) qui est en cause. Auparavant les gens étaient formés par les cours classiques et on leur enseignaient ces distinctions, la réflexion, l’analyse critique aussi. Aujourd’hui on ne retrouve plus cette même rigueur.
      On est rendu que l’on doit donner des formations spécialisées à des professionnels, des gestionnaires, etc. en éthique pour qu’ils en le sens , sa signification. Incroyable non… mais bien réel. On sort même des normes ISO anti-corruption pour les entreprises! c’est vous dire…

      Pour trompette, il ne se pose aucun problème éthique ou moral de se mettre en conflit. Pour lui c’est  »du charabia, c’est bon à rien ça… c’est pour les universitaires, on ne fait pas de  »Cash » avec ça… » Pour lui c’est  »business as usual »… vous voyez le genre.
      Connaissez vous l’expression en gestion  »avoir le fit parfait pour un poste » eh bien lui, c’est tout a fait le contraire. Il n’a aucun  »fit » avec la fonction présidentielle et ce depuis le début… Tous ces problèmes qui jaillissent au fil des jours étaient prévisibles depuis sa nomination c’est  »le déclin de l’Empire américain »… et en direct.

      1. chicpourtout dit :

        Oupss…
        On devrait lire  »…pour qu’ils en comprennent le sens, la signification. »

      2. Lecteur-curieux dit :

        Ici au Québec… Mon père était dans le Cours classique et cela va avec la religion aussi.

        Avoir cela ne donnait pas tout et dans le milieu des affaires et de l’administration des dirigeants qui étaient des brutes il y en avait.

        Et il y en a encore et même qui sont vus comme potentiellement des bons ministres. Ils ont complètement raté ou jamais suivi l’équivalent des cours de la filière management de notre école où la perspective humaniste est importante.

        Trump lui se rappelle son académie militaire et chaque fois qu’il parle d’un bon leader, il parle de gens durs et donc autoritaires. Pouvoir l’être lorsque nécessaire cela peut faire partie du leadership mais ne mettre l’accent que sur cela c’est une grave dérive.

        C’est aussi comme voir les employés uniquement par le spectre de la théorie X de McGregor. Être seulement Y je comprends que le patron peut manquer de poigne. N’empêche que l’on souhaite une prédominance de celle Y donc être bon sans être naïf ou bonasse.

        Il donnait une plus grande impression de modernité il y a 31 ou 32 ans. Là il est réactionnaire et rétrograde comme jamais. Ou parfois avec des éléments de modernité mais qu’il gâche par son narcissisme.

        Son intolérance aussi. Parler d’intuition ce serait super s’il mettait cela en commun avec l’intuition et les cerveaux des autres et non jouer le jeu de la supériorité plutôt que la complémentarité.

        Et ainsi une personne peut être fière sans être constamment arrogante. Voir ses propres qualités mais comprendre que le rôle du leader est de d’abord mettre celle des membres de son équipe de l’avant.

        C’est pareil pour un bon coach au hockey ou au basketball. Au hockey, prenez Mark Johnson et écoutez ce que les autres disent de lui. Ou au baseball nous avons tous connus Felipe Alou ? Nick Rodgers était bien aussi. Alou un master.

        On aime pareil Scotty Bowman mais on juge que Bob Johnson était un meilleur modèle au final. Gagner n’est pas tout. Bowman était pareil intelligent et ce qu’on déplore faisait partie de la culture du milieu. Il faut changer la culture si on ne veut plus ces comportements.

      3. Lecteur-curieux dit :

        Les gens d’hier n’étaient pas mieux que ceux d’aujourd’hui, ils étaient même pires en moyenne et Trump agit comme ceux d’hier.

        Il y en a des bons et des moins bons à toutes les époques.

        Pour le cours classique ceux qui s’étaient rendus à la toute fin et ce qui avait la même valeur qu’un baccalauréat bien ils ont tous eu des superbes carrières dans divers domaines mais les élèves de départ du cours classique étaient presque tous éliminés. Ils ont ensuite poursuivi des études.

        Et ces gens n’étaient pas tous en administration. Bien non des gens en administration allaient dans une école commerciale notamment à Québec.

        Pour la philo ? Notre prof de philo était issu du cours classique et jeune étudiant en philo à l’Université de Montréal critiquait déjà le manque d’intelligence des politiciens en 1970.

  16. lanaudoise dit :

    Pas hâte de voir le programme. Out, le problème de l’environnement. Et de bonnes chances d’y voir pointer l’ami Vladimir.

  17. Igreck dit :

    « Il faut préciser ici que les lois contre les conflits d’intérêt au sein du gouvernement fédéral américain ne s’appliquent pas au président ou au vice-président. Ce qui ne veut pas dire que le gros bon sens ne doit pas jouer un rôle dans un tel dossier. »

    Le GBS (Gros bon sens) pour un Gros sans dessein… connaît pas !?!

  18. FlorentNaldeau dit :

    On ne saura pas le fin mot de l’affaire, enfin pas avant qu’un des acteurs de cette histoire ne publie ses mémoires et fasse des révélations peut-être juteuses, mais on peut faire l’hypothèse raisonnable que DT a fait l’objet de représentations en coulisse qui ont fini par le persuader de changer d’idée. Est-ce que ce sont les problèmes d’ordre juridique et constitutionnel qui ont emporté la mise, ou des questions de nature politique? On peut supposer par exemple que certains leaders républicains lui ont fait savoir qu’un tel geste pourrait alimenter la procédure d’impeachment et qu’il serait contre-productif de « nourrir la bête », déjà bien alimentée. Isolément ce ne serait probablement pas suffisant pour le convaincre, mais si des arguments juridiques sérieux s’y sont ajoutés, en plus d’habiles pressions diplomatiques comme le suggère très plausiblement M. Hétu, on peut s’expliquer cette issue.

    Évidemment, DT doit trouver un bouc émissaire pour expliquer ce revirement (l’explication raisonnable et factuelle ne lui suffit jamais) et il n’a pas eu besoin de chercher loin: son assortiment de « suspects habituels » lui a encore servi.

  19. kyrahplatane dit :

    Les punaises de lit seront déçues d’apprendre que le banquet a été annulé.

    Le tweet de trump : « Nous allons commencer la recherche d’un autre site, y compris la possibilité de Camp David, immédiatement. »

    Je pensais que mulvaney affirmait que cela avait déjà été fait et que Doral était clairement le vainqueur?!

    1. Alexander dit :

      @ kyrahplatane

      “Camp David? C’est pas un camping d’Obama ça?

      Je souffre d’allergies, donc faut aller ailleurs.”

      – Donald Trump

  20. jcvirgil dit :

    C’est vrai que les démocrates et les médias sont rendus fous. Voir si un homme qui se donne autant dans son rôle de président n’aurait pas de légitimité s’il veut profiter d’un petit avantage dans ces immenses partys champagne caviar et parades de robocops, aux frais du contribuable, que sont les réunions du G7 🙂

  21. Claude Dallaire dit :

    A mon avis, ça ne fait que confirmer que cette controverse a été fabriquée de toute pièce par Trump et son équipe comme contre mesure au témoignage de l’ambassadeur et ex ami en Europe. Il est un as pour distraire les nouvelles et pousser les sujets de polémiques et avec en prime ajouter a son discours, vous voyez on me harcèle. Provocation pour se placer en victime.

  22. A+ dit :

    Après l’annonce de tenir ce G7 au Doral Trump…je me suis demandé si les 6 autres pays invités allaient « proposer » au POTUS un changement de site ou à la limite, refuser de s’y rendre…Je peux toujours rêver! Ils y seraient allés anyway!

  23. Toile dit :

    Il y a sur ce blogue des personnes à l’humour imparable et à la répartie acérée. Un dimanche à l’allure d’un vendredi. Bravo à vous tous.

    1. Haïku dit :

      Idem pour moi ! Chapeau à vous tous.

  24. Lecteur-curieux dit :

    https://www.google.ca/amp/s/amp.miamiherald.com/news/business/tourism-cruises/article233997272.html

    Des membres du Doral qui voudraient être remboursés mais ne pensent pas l’être de leur vivant.

    La gestion du membership, la Trump Organization reste discrète.

    Ce club de golf était en faillite en 2012 quand Trump s’en est porté acquéreur.

    Le golf va rester mais ce n’est pas en baisse ? En tous les cas des clubs au Québec mais pas du même type ferment pour laisser place à du développement immobilier.

    Personne je ne suis pas fan de golf mais je sais que dans la communauté d’affaires cela était un très bon endroit pour rencontrer des clients et faire du social. Est-ce une tendance en baisse ?

    Des connaissances je ne les vois pas au golf alors qu’un comptable je le trouvais suspect d’être toujours au golf et même pas dans un grand cabinet.

    Si une industrie est en baisse on ne peut pas faire de miracles bien que ceux jugés les meilleurs par le marché vont demeurer.

  25. A.Talon dit :

    «Les représentants de ces gouvernements étrangers auraient par ailleurs été placés dans une position délicate qui aurait peut-être incité certains d’entre eux de soulever des critiques sur la tenue du G7 dans un club appartenant au président américain ou même à boycotter le sommet.»

    Boycotter le sommet, c’est sans doute là où se trouve l’explication. La participation au sommet du G7 dans de telles conditions équivalait de toute évidence pour les gouvernements étrangers à devenir complice de la corruption éhontée de la clique orangée. Encore et toujours ce même vieux truc de mafieux consistant à corrompre les gens avec qui on fait «affaire» pour mieux les contrôler…

    Plus localement, il est prévisible que la participation de Trudeau/Sheer aurait soulevé une levée de bouclier sans précédent dans l’opinion publique canadienne. Un scandale de premier ordre dont il ne se serait pas remis. Le boycott du cirque trumpeux aurait donc été la seule option convenable à retenir pour tout gouvernement démocratique qui se respecte. Attendons la suite, le plan B de la Chose est peut-être encore pire que le plan A.

  26. Gilbert Duquette dit :

    Au-delà de la controverse du Doral ou pas, il y a une controverse qui prend racine sur certains sites :

    Celle que Trump en tant qu’hôte invite Poutine.

    1. Toile dit :

      Ça serait le boutte de la marde comme on dit. Pas sur que parmi sur les 6 autres, certains apprécient l’impair diplomatique : trump qui défait une position commune.

      1. Gilbert Duquette dit :

        @ Toile

        Vous vous souvenez au dernier G7 et à celui d’avant Trump avait poussé pour le retour de Poutine et la Russie au G7.

        Eh bien, il a remis cela à plusieurs reprise depuis la fin août.

        Donald Trump veut que la Russie soit invitée de nouveau au club d’élite du G7 des pays industrialisés (21 Août 2019)

        Trump tient le G7 dans son propre centre de villégiature de golf et veut que Poutine vienne. M. Mulvaney a également déclaré que M. Trump croit toujours que le G7 devrait une fois de plus être le G8, le président russe Vladimir Poutine étant invité à y participer. (17 octobre 2019,)

        Il faut noter que ces déclarations ont toujours étés éclipsées par le fait que Trump voulait que le G7 se tienne au Doral. Il a émis cette possibilité à la fin août lorsqu’il a suggéré le G7 au Doral et Mulvaney cette semaine lorsqu’il a confirmé que le G7 serait tenu au Doral.

        Encore une fois, Trump et ses sbires font preuves de tactiques de diversions très efficaces. Mais pas assez pour ne pas que je ne m’en rende compte 😉

      2. gigido66 dit :

        gigido66
        J’y avais pensé….aussi!
        Il y a 2 Jours…
        Et comme il sera dans son domaine, qui voulait-il invité déjà?

    2. March dit :

      @ Gilbert Duquette : La Russie est une grande nation militaire mais est loin d’être dans les plus grand pays industrialisé.
      La Chine, l’inde, le Brésil et la Corée du Sud sont avant la Russie.

  27. A.Talon dit :

    «Mais Donald Trump a préféré de justifier sa décision en se contentant de dénoncer «l’hostilité folle et irrationnelle des médias et des démocrates».»

    Si c’était vraiment le cas, la Créature du Marais n’avait qu’à persister dans l’idée d’avantager de façon indécente son propre club de golf rempli de vermine. On voit bien que même pour le cercle restreint du Drumpf (Ivanka, Jared, Rudy, Jared et Ivanka) cette décision était devenue tout à fait intenable et injustifiable… Mis à part un certain sénateur répuliban de province, Ken Cramer (R-ND), qui en a fumé du bon et pour qui «It may seem careless politically, but on the other hand there’s tremendous integrity in his boldness and his transparency».

  28. A.Talon dit :

    Au fait, le Drumpf’s Doral Resort, n’est-ce pas ce même lieu mal fâmé où des tarés d’extrême-droite viennent tout juste de se rassembler pour distiller leur haire de tout ce qui n’est pas WASP? On y a même présenté une vidéo de leur héros orangé/dérangé commettant un meurtre de masse dans une église. Du beau monde ces Trumpeux, il n’y a pas à dire…

    «Video meme of president killing foes shown during conference at Trump National Doral«
    https://www.miamiherald.com/news/politics-government/article236176973.html

    EXTRAIT: «A crude video meme depicting President Donald Trump gunning down political foes and media organizations inside a church has become the latest flash point in the president’s battles with the press after it was shown this weekend during a far-right conference held at Trump’s Doral resort.»

    1. lanaudoise dit :

      🤮🤮🤮

  29. A.Talon dit :

    Et n’est-ce pas aussi dans ce superbe dépotoir doré où des travailleurs immigrants illégaux mexicains ont été exploités sans vergogne pour sa construction? Sans parler du petit personnel qui continue encore d’en assumer le fonctionnement, qu’on devine chaotique compte tenu de ce qu’on sait de la vermine qui l’infeste…

    «If you’re a good worker, papers don’t matter’: How a Trump construction crew has relied on immigrants without legal status»
    https://www.washingtonpost.com/politics/if-youre-a-good-worker-papers-dont-matter-how-a-trump-construction-crew-has-relied-on-immigrants-without-legal-status/2019/08/09/cf59014a-b3ab-11e9-8e94-71a35969e4d8_story.html

  30. Guy Pelletier dit :

    Qu’il pensait cet endroit magnifiquement approprié c’est une chose, l’affaire étant que c’est la Maison Blanche des gens travaillant directement sous ses ordres qui ont pris suite à sa suggestion la décision de choisir cet endroit pour la rencontre prévu du G7 et pas un autre endroit aux États-Unis. Donald Trump ne donnant jamais d’ordres que des suggestions…….

    Semble-t-il qu’après des recherches ils n’avaient trouvés aucun autre endroit de qualité semblable aux USA pouvant accueillir ces dignitaires du G7. Qui honnêtement peut croire cela!

    Il y avait nettement apparence de conflit d’intérêts là dedans d’une décision venant de la Maison Blanche d’employés sous les ordres du président favorisant nettement un établissement appartenant à son entreprise commerciale.

    Si les Américains sont rendus a permettre que le président des USA actuel profite de sa position pour soutirer des avantages financiers et d’affaires personnelles est-ce dire que ce serait dorénavant la normes pour TOUS ses successeurs alors qu’à date c’était considéré comme inacceptable.

    Si c’est bon pour Donald Trump ce devrait l’être aussi pour tous les autres qu’ils soient Républicains ou Démocrates. Un Joe Biden par exemple devenu le président des États-Unis favorisant son fils ou son entreprise qui serait dirigé par son fils…….

  31. Guy Pelletier dit :

    Ses fans évidemment l’appuient inconditionnellement. A l’avenir le gouvernement des USA pourrait laisser la Maison Blanche favoriser les entreprises commerciales et d’affaires des futurs présidents et vice-président des USA puisqu’on l’aurait permit pour le président actuel des USA Donald Trump. À moins que cela ne soit valable que pour lui personne d’autres, Donald Trump toujours au dessus des lois.

    Si dans les démocraties on interdit ces conflits d’intérêts flagrants c’est pour empêcher que s’installe le favoritisme, les traitements de faveur, la corruption. Qu’est-ce qui empêcherait un président des États-Unis de favoriser systématiquement des entreprises lui appartenant ou dans lesquels il aurait des intérêts des actions…..On ne voit cela que dans les ploutocraties, dictatures et pays soit-disant démocratiques ou règne la corruption et les conflits d’intérêts.

    Est-ce là que veulent arriver les USA????

  32. A.Talon dit :

    «[Le Drumpf] s’est peut-être dit qu’un bon nombre de ses partisans le croiraient sur le parole.»

    «I love the poorly educated! They are the smartest people with the most loyal people!», dixit la Chose en février 2016.

  33. mhbdotblog dit :

    Enfin une bonne nouvelle !

  34. quinlope dit :

    Le Mick Mulvaney devra revenir et dire: Vous m’avet mal compris quand j’ai dit que c’était le seul endroit où on pouvait recevoir le G8 (excusez -moi, le G7)!!!

    1. Richard Desrochers dit :

      « So I was lying ? We do that all the time ! »

      1. lanaudoise dit :

        A conjuguer à la troisième personne, comme le faisait Réjean de la Petite vie…

  35. treblig dit :

    Le Doral, terrain de villégiature et de golf jadis respecté, est en sérieuse perte de vitesse sous la gestion de Trump. Il est, semble-t-il, aussi déficitaire. Dans ces conditions, demander des frais de séjours exorbitants ne se justifie plus.

    Pour le relancer, il faut une rénovation et un nettoyage de fonds en combles et une campagne de publicité. Or, justement, le G7 est une fabuleuse occasion de marketing pour relancer la marque. D’où le conflit d’intérêt

    1. ProMap dit :

      Touche ce que touche trump meurt. (Proverbe trumpien)

    2. Danielle Vallée dit :

      @treblig: ça aurait aussi été une excellente occasion de faire dépenser un milliard aux payeurs de taxe pour tout remettre à neuf.
      Le profit futur revenant aux Trump bien sûr.

      Ça aurait quand même été comique si Trump avait été destitué juste avant que les leaders mondiaux arrivent au Doral pour rencontrer le nouveau président.

  36. lanaudoise dit :

    Le site Wikipédia recense plusieurs controverses à propos de ce club. D’ordinaire presque vide en juin (il fait alors très chaud en Floride). https://en.wikipedia.org/wiki/Trump_National_Doral_Miami?wprov=sfti1

    C’est bien celui où un peintre entrepreneur (un ingrat latino) a dû poursuivre pour se faire payer; il avait reçu un ordre de saisie de la Cour juste avant les élections présidentielles. Et c’est aussi un des clubs où trônait un de ces grands portraits de lui-même payé par sa soit-disante fondation. Question: le portrait s’y trouve-t-il encore?

    Et bien sûr, la poursuite pour cause de punaises de lit.

    1. chrstianb dit :

      Ah, ben, la Deutsche Bank…
      Toute est dans toute comme on dit au Québec…

      Trump began a $250-million renovation of the resort in 2013, which was completed in 2016.The purchase and renovation were financed with $125 million in loans from Deutsche Bank.

  37. ProMap dit :

    Ben hâte de connaître le site qui sera finalement choisi et de lire en quoi le Doral surpassait outrageusement ce choix final.

  38. Apocalypse dit :

    Pour ceux et celles qui doutent de l’histoires des ‘bed bugs’ au Doral, écouter les deux premières minutes de cette vidéo de Rachel Maddow qui parle de la mésaventure d’un résidant:

    https://www.youtube.com/watch?v=6zrT1os8yBc&t=205s

    Trump Self-Dealing On G7 Summit Would Boost Failing Doral Resort | Rachel Maddow | MSNBC

    Par ailleurs, Madame Maddow mentionne que le Doral sous-performe sérieusement financièrement parlant. On peut se demander si la décision de Donald Trump ne sentait pas le désespoir pour aider, voir sauver, le club?

    En tout cas, le bon sens a prévalu, au corps défendant du président, et le sommet aura lieu dans un endroit plus … neutre!

    1. Haïku dit :

      Merci pour le lien.Très intéressant.

  39. Benjen Stark dit :

    Ce sera à Camp David encore une fois et les médias vont chialer, encore une fois, que c’est trop petit et qu’il faut prendre un bus pour se rendre le site. Go figure.

    Trump demeure trop mou à mon goût. Coudonc, est-ce qu’il y a seulement Bolsonaro qui a le courage de ne pas plier au bullying de la gauche régressiste?

    1. Danielle Vallée dit :

      Il a sûrement prouvé qu’il est mou devant Erdogan, Putin, Xi, Kim, MBS, et compagnie.
      Il parait qu’il était même mou devant Stormy.
      Bravo vous dites une chose sensée ce matin.

      1. titejasette dit :

        @Danielle Vallée

        Bravo ! Votre sens de la répartie… Trump n’est pas mou. Il est juste un peu ramoli… flottant entre le choix d’un site et l’autre…flasque, cotonneux et visqueux pour les manques à gagner « presque à la portée de la main »

        Zut Zut Zut ! Flop Flop Flop !

      2. Henriette Latour dit :

        Danielle Vallée

        👍😂

      3. ghislain1957 dit :

        @ Danielle Vallée

        Vous m’avez devancée pour ce qui est de Stormy!

      4. Michèle dit :

        Wow! Bien dit, Danielle! 👍🏻👏🏻

      5. Haïku dit :

        @Danielle Vallée
        Vous touchez juste !😉👌

      6. Benjen Stark dit :

        @Danielle « Il parait qu’il était même mou devant Stormy ».

        Je peux le pardonner pour celle-là considérant son âge, son embonpoint et son alimentation « exemplaire ».

      7. Gilbert Duquette dit :

        @ Benjy

        …« Il parait qu’il était même mou devant Stormy »…….Je peux le pardonner pour celle-là considérant son âge, …

        Donc selon vos dire le Donald est impuissant depuis au moins l’âge de 59-60 ans. Car voyez-vous, il a rencontré et eu des relations sexuelle avec Stormy Danielle en 2006 et il a présentement 73 ans.

        Je comprend mieux pourquoi il est toujours enragé et frustré.

    2. MarcoUBCQ dit :

      Votre vision de la masculinité: Prendre de force, être insensible et sans pitié.

    3. danielm dit :

      Un peu de bonne provocation pour faire monter la tension ce dimanche?

    4. Bartien dit :

      Tapis benji

      1. Michèle dit :

        Ah Bartien ! 🤣🤣🤣. Vous me faites toujours bien rire avec vos répliques!

    5. ghislain1957 dit :

      @ Benji

      « Trump demeure trop mou à mon goût… » Ce n’est pas Stormy Daniels qui a déjà dit ça?

      Et vous savez ce qu’elle vous dit la gauche régressiste?

      1. Michèle dit :

        « Trump demeure trop mou à mon goût… » Ce n’est pas Stormy Daniels qui a déjà dit ça? »
        Elle l’a surtout qualifié de tiny!

    6. constella1 dit :

      Benj
      💤💤💤💤

    7. Lecteur-curieux dit :

      Vous voulez un dictateur qui agit seulement selon ses propres instincts.

      Même qu’il aurait raison intuitivement, il n’est pas capable d’en faire la démonstration.

      Et cela ne respecte pas les règles d’une bonne gouvernance éthique.

      Ce n’est donc pas toujours la solution la plus économiquement rentable qu’il faut choisir et encore il faudrait en faire une analyse. Ah l’analyse coûte de l’argent elle aussi ?

      Ce n’est pas le seul critère de rentabilité mais aussi celui d’équité, de transparence et de séparation des intérêts personnels versus ceux du pays.

      Comme déjà dit dans une petite bourgade quand les deux intérêts semblent coïncider cela peut toujours se faire encore…

      Un gouvernement du moins en théorie, il devrait y avoir plus d’objectivité et moins de conflits d’intérêts et de partisanerie mais cela pleut.

      Lui il fait exprès pour être sur la sellette ?

    8. AB road dit :

      B S
      C même pas drôle…

    9. Alexander dit :

      “Trump demeure trop mou à mon goût.”

      – Melania Trump

      1. ghislain1957 dit :

        @ Alexander

        “Trump demeure trop mou à mon goût.”

        Je suis même pas sûr qu’elle en a encore le goût! 😉

      2. Haïku dit :

        @ghislain1957
        LOL !😉👌

  40. xnicden dit :

    L’épisode passera aussi à l’histoire comme un autre moment où les deux sénateurs (républicains) de Floride se sont ridiculisés.

    Marco Rubio avait dit: “Selfishly as a Floridian, senator from Florida, I think it’s great any time our community gets that kind of attention.”

    Et Rick Scott: « There’s no conflict of interest in holding anything in the great state of Florida.”

    1. Danielle Vallée dit :

      Surtout pendant le mois des ouragans…

  41. MarcoUBCQ dit :

    Bien sûr que les fidèles de Donald le croient sur parole. Je crois aussi que comme Donald ils se sentent victimes de tous dans la vie de tous les jours. Pour Donald et ceux qui s’y identifient, leurs insécurités sont telles que seule une acceptation totale de tout ce qu’ils disent et font est valable. Vous remarquerez que Donald encense totalement tous ceux qui, jusqu’ici, le valident, et invalide également totalement tous ceux qui ne le valide pas. Tel un enfant mal-aimé Donald ne vit que pour les apparences de succès et popularité, succédanés bien faible pour l’amour véritable. Si on le comprend ainsi, et ceux qui l’aiment pareillement, on peut voir la personne blessée qu’ils est. Aimer Donald n’est pas un crime, c’est seulement le symptôme d’une insécurité extrême, et ça c’est seulement bien humain.

  42. Lecteur-curieux dit :

    Je lis cela :

    https://www.politico.com/news/2019/10/19/trump-says-his-doral-resort-will-no-longer-host-g7-summit-000292

    Et je ne peux pas m’empêcher de penser que plusieurs dirigeants de petites et moyennes entreprises et attention pas tous ont ou auraient des attitudes et comportements similaires à ceux de Trump.

    Cependant en restant à leur place. Ce ne sont pas des gens bien formés ou préparés à gérer plus que leurs entreprises.

    En politique cela sera risqué et gestionnaires dans de grandes entreprises aussi.

    Ce mode de fonctionnement est leur façon de faire du réseautage.

    Ils n’aiment pas les procédures et tout et des gens pouvant être honnêtes parlent de la fameuse poignée de main supérieure au contrat écrit. Tout est dans les relations, les contacts et la confiance. Des gens honnêtes eux mais non aux faits des règles.

    Incompatibles pour des fonctions dans un milieu plus grand. Sont-ils des ignorants ? Quand ils veulent venir donner des leçons aux autres oui. Quand ils restent dans leur milieu et que les acteurs autres bien formés savent leur dire oui quand c’est acceptable et non autrement cela peut aller.

    Un type avec son garage sans être Elvis Gratton. Un propriétaire d’un bar ?

    Une barmaid peut devenir bonne politicienne ? Oui mais le proprio un peu fantasque et très bon organisateur un bout ou bon pour se faire des contacts et avoir des artistes dans son bar… Cela ne lui donne aucune compétence pour gérer une multinationale ou devenir PM ou POTUS.

    Et même celui plus gros avec plein de bars incluant de danseuses nues. Il fait de la politique comme président de son association de tenanciers et non pour devenir le chef d’un parti politique sérieux.

    Un autre homme plus raisonnable que Donald Trump ?

  43. onbo dit :

    Plus haut, Talon met en relief le rôle de la production récente d’une pub obscène montrant un délirant tyran tirant ses opposants à bout portant en rafales.

    Je me suis dit: C’est ça un pornocrate des bas fonds. Je l’ai d’ailleurs écrit ici et je le maintiens.

    Mettez-vous un instant dans les souliers d’un membre du G7. Leur hôte veut les recevoir dans sa propriété de Floride où, dans un pub obscène, il vient tout juste de jouer le rôle minable « du tireur fou de la Fifth Avenue » décimant ses opposants politiques…

  44. Lecteur-curieux dit :

    https://www.lapresse.ca/actualites/quebec-canada/justice-et-faits-divers/200907/07/01-882116-le-president-de-lunion-des-tenanciers-de-bars-voit-son-permis-suspendu.php

    Peter Sergakis, PM du Québec ou Maire de Montréal.

    Verriez-vous cela ? Qui voteraient pour lui ?

    Trump incarnait un peu la business dans ce genre… Et c’est la droite religieuse, entre autres, qui le soutient.

    Bien des dames pour sauver un bâtiment quitte à transformer une église en bar de danseuses aurait été d’accord. Il faut ce qu’il faut.

    Bon mais là c’est pas juste une affaire de sauvegarde du patrimoine c’est d’imposer des dogmes et doctrines que l’Élu soit un pécheur notoire importe peu le dogme imposé passe en premier et lui peut donc avoir des passes gratuites tant qu’il les aide à atteindre leurs objectifs.

    Dans les casinos à Trump ? La drogue, la mafia, la prostitution, le jeu compulsif, l’alcoolisme, etc. Mais lui grâce à sa supériorité pouvait tout gérer cela en restant honnête disait-il mais que pas tout le monde le pourrait. Où est cet article peu avant que le Casino de Montréal ouvre ou soit construit ? Des journalistes avaient parlé à Trump.

  45. onbo dit :

    H/S

    Lu en sous-titre français hier soir dans un film étranger:

    « Le pouvoir est la pire forme d’addiction. Ceux qui s’accrochent au pouvoir n’arrivent pas à imaginer qu’il peuvent le perdre un jour »

  46. Lecteur-curieux dit :

    https://www.lapresse.ca/actualites/201907/18/01-5234407-peter-sergakis-restaurants-sportifs-bars-et-legumes-bios.php

    Quand tu restes en affaires et ne fais pas trop de politique et suis suffisamment les règles, tu en as pas ou plus de problèmes.

    Envoye Donald va planter des choux !

    Ou autrement ce serait les démocrates au pouvoir et lui en affaires.

    Soumissionne et vend ta salade et si tu remportes la mise, tant mieux pour toi.

    Un homme d’affaires qui croit que les politiciens sont des losers et des corrompus faciles à acheter qui devient politicien lui-même. Il cherche quoi ? Une autodestruction?

  47. Benton Fraser dit :

    Donald Trump profère son lapsus habituel en confondant « pays » et « moi-même »….

  48. Toile dit :

    @Gilbert Duquette 10h0 & al
    Je me souviens que trop bien. Additionné ceci à l’insulte suprême de choisir sa propriété et comme le font remarquer avec justesse tous les al ( insalubrité, punaises de lit, vidéos, poursuites, fond de la financement des restaurations…), ça fait une hyper belle cochenerie.

  49. kintouai dit :

    « Mais Donald Trump a préféré de justifier sa décision en se contentant de dénoncer «l’hostilité folle et irrationnelle des médias et des démocrates». Il s’est peut-être dit qu’un bon nombre de ses partisans le croiraient sur le parole.» R. Hétu

    Un bon nombre ? Vous voulez dire la presque totalité. Ces tarés ont perdu depuis longtemps tout sens capacité critique et toute jugeote.

    Ils font partie d’une secte (la secte des Morons Amaricains Gigantesquement Abrutis) et, à ce titre, considèrent tout ce qui dit et chie le Gros Taré comme paroles d’évangile.

    Quand on pense que nous avons cet asile de fous à deux pas de chez nous, ça n’a pas de quoi rassurer.

    1. constella1 dit :

      Kintouai
      Ils font partie d’une secte (la secte des Morons Amaricains Gigantesquement Abrutis)

      Quand on pense que nous avons cet asile de fous à deux pas de chez nous, ça n’a pas de quoi rassurer.
      👏👏👏👏👏👏👏👏

    1. constella1 dit :

      Toile
      Merci

      1. Haïku dit :

        Je seconde. En effet, de plus en plus de fissures dans la carcasse.
        J’aime une citation de Mattis dans l’article:
        « I think that the only person in the military that Trump doesn’t think is overrated is Colonel Sanders. »😉

  50. HS…mais complémentaire,en parlant du G7 et même du G20 un article de là revue l’Actualité d’octobre nous présentait une projection du rang que certains pays occuperont d’ici 2050,les nouveaux maîtres du monde par rapport du PIB en parité des pouvoirs d’achat.

    Effectuer par la firme PwC avec les chiffres de 2016:
    2016 2050

    1-Chine 1-Chine
    2-USA 2-Inde
    3-Inde 3-USA
    4-Japon 4-Indonésie
    5-Allemagne 5-Brésil
    6-Russie 6-Russie
    7-Brésil 7-Mexique
    Cette publication de la revue L’ACTUALITÉ d’Octobre se rend jusqu’au 32iem rang je me permet seulement de souligner que le Japon se retrouvera au 8iem rang, l’Allemagne au 9iem rang, le Royaume Unis au 10 iem rang, la France au 12iem rang, le Canada au 22iem rang.

    Le Fonds monétaire international à fourni les chiffres de 2016 etPwC à fait les estimations.ceux qui ont lues cette article on probablement été très surpris de voir la progression fulgurante de pays de l’Afrique et de l’Asie du Sud est.

    1. kintouai dit :

      En 2050 ? Y aura-t-il encore une économie ? À moins que les humains se fassent poser des branchies…

    2. Alexander dit :

      Le monde change. Affaiblissement graduel de l’Europe, sauf la Russie, et montée des pays asiatiques émergents. La Brésil et le Mexique montent aussi. On comprend aussi l’intérêt des chinois pour l’Afrique. Ils sont stratégiquement des décennies en avant de tout le monde.

      Quand les pays les plus populeux s’organisent, c’est ce qui arrive. Déplacement des centres de production et de la consommation.

      Où est le Moyen-Orient dans la liste?

  51. papitibi dit :

    Je n’aurais pas formulé d’objection à la tenue du G7 au TRUMP (!) National Doral SI – et SEULEmenT SI pour l’occasion, l’affiche à l’entrée avait été changée (sur une base strictement temporaire!) pour l’une ou l’autre des appellations suivantes:

    – The John-McCain Memorial National Doral
    – The Nancy-Pelosi National Doral
    – The Alexandria Ocasio-Cortez and Ilhan Omar National Center for the Human Rights…

    La liste est infinie… Même si je n’ai jamais été fan de Crooked Hillary, me semble que si elle avait été promue au rang de responsable de l’accueil des dignitaires (en remplacement de Don Jr, d’Eric, d’Ivanka et de Jared…)…

    On jase là… Oh, Mister Prime Minister, il n’y a pas d’eau chaude dans le secteur qui vous a été attribué? Je vais vous arrangez-ça. NO QUID PRO QUO. Just talking. Pourriez-vous-tu me livrer des renseignements sur les meneurs dans la course à l’investiture Démocrate? Vous savez, je devrais être capable de vous trouver un plombier Latino parmi les centaines de migrants illégaux qui travaillent pour moi, mais bon… je n’exige rien de votre part, et je sais que si vous me donnez rien, c’est parce que vous n’avez pas peur de prendre votre douche à l’eau frette. No Quid Pro Quo…

    1. Haïku dit :

      papitibi
      Excellent !🤣🤣🤣

      1. Danielle Vallée dit :

        Je seconde. Coup de maître. Imagination fertile.

    2. constella1 dit :

      Papitibi
      Tres drôle
      😁

  52. Pierre S. dit :

    ————————-

    tactique trump … tente quelque chose d’illégal ou immoral …
    Se fait prendre comme une grosse andouille….
    Blâme tout le monde autour ….

    Un navet a la MB.

  53. treblig dit :

    HS

    Plusieurs ( dont moi) blâment leur correcteur orthographique pour des erreurs bêtes.

    Trump pourra faire de même. Son correcteur a changé le nom du secrétaire à la défense, M. Esper en M. Esperento. Du moins, on espère que c’est le correcteur qui a improvisé

  54. jeanfrancoiscouture dit :

    Sur «Ces malades qui nous gouvernent»** (parfois) voici une intéressante analyse mais je ne suis pas certain que les solutions proposées soient réalistes, acceptées ou efficaces. Mais les descriptions nous rappelleront certainement des personnages que plusieurs d’entre nous ont rencontrés un jour ou l’autre sans parler de ceux qui nous pouvons présentement voir sévir ici ou là sur notre petite boule bleue..

    https://www.lesoleil.com/actualite/politique/comment-ecarter-les-psychopathes-et-narcissiques-du-pouvoir-872a2ead6e423f5130c60f061a72b115

    ** Livre par le Dr Pierre Rentchnick et du journaliste Pierre Accoce en 1977. ,

    1. Haïku dit :

      jeanfrancoiscouture
      Merci pour le lien. Effectivement, très intéressante comme analyse.

    2. Toile dit :

      Merci pour le lien. De fait, cliniquement clair.

    3. A.Talon dit :

      Voilà déjà 42 ans que cet ouvrage a été publié. Les grandes démocraties occidentales ont donc eu amplement de temps pour retenir les leçons de l’Histoire et agir en conséquence afin se prémunir contre le pire. Faut pourtant croire que rien n’a été fait en ce sens puisqu’il y a eu le 8 novembre 2016…

      Notons que «Ces malades qui nous gouvernent» a été adapté pour le petit écran en 1980.

  55. P-o Tremblay dit :

    Bêêêê

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :