Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

«Saisissez les terres!» Selon des responsables de l’administration Trump, le président des États-Unis a lancé cette phrase plus d’une fois pour les encourager à exproprier les terrains privés sur lesquels doivent être construits son Mur à la frontière sud. Et si ces responsables devaient enfreindre la loi sur cette question ou celles sur l’environnement et l’octroi des contrats, Donald Trump a déclaré qu’il serait prêt à leur accorder la grâce présidentielle, selon un reportage du Washington Post publié avant-hier et confirmé hier par le New York Times.

Le Post explique que le président veut pouvoir se vanter d’ici l’élection présidentielle de 2020 d’avoir réalisé sa promesse électorale de construire 900 km de mur à la frontière sud. Depuis le début de son mandat, seule une barrière de «remplacement» de 96 km a été érigée, selon le quotidien.

Un porte-parole de la Maison-Blanche, sous le couvert de l’anonymat, a déclaré au Post et au Times que le président blaguait lorsqu’il a suggéré à des subalternes d’enfreindre la loi tout en les assurant qu’il leur offrirait la grâce présidentielle s’ils se faisaient prendre.

Pissant, n’est-ce pas?

(Photo Reuters)

83 réflexions sur “Enfreindre la loi pour construire le Mur?

  1. chrstianb dit :

    Je préfère les histoires enjolivées de Biden que les pseudo jokes de mononque trump…
    Dites, M. Hétu quand vous dites pissant, faites-vous référence à la couleur de la chevelure ?
    On est vendredi, je prends le droit de troller…

    1. gl000001 dit :

      Tant qu’à troller … vous avez fait un typo. Il faut écrire « eunuque trump » 😉

    2. Pierre dit :

      Il blague tout le temps ce moins que rien de potus, quel sens de l’humour… « LOCK HIM UP » ça c’est drôle 🤪🤪🤪

    3. Colette Gladu dit :

      Ma grand’foi du bon Yeu, comme disait ma maman !
      il se prendrait pour Netanyahu, en Israël… contre les Palestiniens et les terres qu’on leur enlève. vole ? … ! … Mais c’est une « blague » hein à la Trumpo…

  2. ghislain1957 dit :

    Pissant? Just like Putin’s pee tapes!

    1. Pierre dit :

      @ghislain
      👏👏👏👏👏

  3. Laliberté dit :

    Comment peut-on croire un imbécile de la sorte, ce n’es pas n’importe quel personnage c’es le président des États Unis. On demande un paquet de diplômes pour un travail moyen pour être Potus un secondaire 5 faible fait la job. Bravo les Américains

    1. Jay112 dit :

      En l’occurrence Trump a un bac et un MBA, mais on se doute bien que papa a tiré des ficelles.

      1. karma278 dit :

        Tiny un MBA? Come on, c’est une farce!
        Il peine à gérer son cell.
        Il doit y avoir autre chose parce que comme administrateur, outre un record de faillites, il fait dur le Tiny.

        Ok, j’la pogne. Il est diplômé en Maximus Bullshittus Assholus.
        Diplôme obtenu avec mention $pé$iale

      2. Layla dit :

        @karma278
        💯excellent💯.Layla.

      3. Madalton dit :

        Un professeur de son université a dit que c’était l’étudiant le plus stupide qu’il avait eu.

        http://dcbluedot.com/professor-says-donald-trump-was-the-dumbest-student-i-ever-had/

  4. citoyen dit :

    il faudrait arrêter de vendre des projets qui n’existent pas.

  5. Pissant? je dirais plutôt chiant!

  6. jeani dit :

    Le président à tous les droits. Alors que Biden avec ses histoires enjolivées devrait être crucifié.

    Désolé, j’ai une grosse tétine qui vient de me pousser au bout des doigts!

    1. gl000001 dit :

      C’est ça qu’il faisait Dr Evil. Il se tétait la tétine sur le doigt.

      1. Layla dit :

        @Gl000001
        Idiot et c’est un compliment👏

      2. gl000001 dit :

        Compliment accepté 😇

  7. Richard Desrochers dit :

    900 km en environ 15 mois, disons 60 km par mois. Le remplacement de 96 km en une trentaine de mois. Même pas besoin de faire le calcul pour déceler le délire.
    Et quant à gracier ceux qui enfreignent la loi, il va devoir se prendre pour le père Noël, ou pour le Christ qui va procéder à la multiplication des grâces.
    On aura peut-être avec ça un débat pascalien sur la grâce suffisante et la grâce nécessaire.

  8. Loufaf dit :

    Le gros despote passe ses messages, en faisant semblant de faire des  » jokes ». Regardez bien, quelles entourloupes cette administration va inventer, pour contourner la loi . Et ceci, avec la bénédiction du DOJ , dirigé par Barr, le valet du king.

  9. Martin coté dit :

    Venant de Trump….ces blagues ont toujours un fond de vérité….et dire que cela sort de la bouche du président des U.S.A…..on croirait entendre un chef mafioso…..c’est vrai que c’est en pissant tellement c’est ridicule…

  10. gl000001 dit :

    Un stand up comic !!

  11. Math dit :

    « Je ne peux pas enfreindre la loi, caar la loi, c’est moi! »
    – Tweet à venir notre grande Sénélité.

    1. Henriette Latour dit :

      Math

      👏😂

  12. Dekessey dit :

    Personnellement je ne le trouve pas très bon farceur Donald le cloune.
    S’il avait dit: On abandonne le mur. Trop cher, trop de règlements. À la place, tirez dans le tas. Abattez tous les migrants que vous voyez, et je vous accorderez la grâce présidentielle.
    Ça, ça aurait été une bonne blague, à sa hauteur!

    ;P

    1. Haïku dit :

      Dekessey
      Exact !👌

    2. constella1 dit :

      Dequessey
      Ouch!maiis touché 👏👏👌

      1. constella1 dit :

        Oups correction Dekessey

  13. Dekessey dit :

    oops… accorderai!!!

  14. Benton Fraser dit :

    C’est assez délirant…

    Mais Trump n’a pas a faire construire 900km de mur, il a seulement a dire que c’est fait…. un mensonge de plus dans la swamp remplit de milliers mensonges!

    1. Richard Desrochers dit :

      Avec une photo bien montée.
      D’ailleurs tous ces immigrants qu’on voit, c’est pas vrai, ce sont des acteurs.

  15. Réal Tremblay dit :

    Habituellement, lorsque ce Président blague, ce n’est pas vraiment une blague. J’appelle ça un ballon pour tester la limite de ses futures actions.

    1. Achalante dit :

      C’est la même chose pour ceux qui font des blagues racistes, sexistes, homophobes et autres. Si quelqu’un s’insurge, c’est une blague. Si l’autre rit de bon cœur, c’est que la personne partage ses idées. Ils appellent ça du « dog whistle » : il n’y a que ceux à qui c’est destiné qui l’entendent correctement.

      1. Haïku dit :

        Achalante
        Très juste.👌

    2. Superlulu dit :

      On a eu un PM ici au Québec. Un couillon qui lançait des ballons ainsi, pour tâter le pouls de l’électorat.

      1. Dekessey dit :

        On veut des noms!

        🙂

  16. Hilarion Lefuneste dit :

    Joe Arpaio, Dinesh D’Souza, Dwight Lincoln Hammond, Jr.,Steven Dwight Hammond, Michael Behenna, Conrad Black et j’en passe c’était des blagies aussi?

    1. Pierre S. dit :

      ————

      heureusement Charles Manson et Bernard Maddof sont morts.

  17. Georges Roy dit :

    Joe Arpaio, Conrad Black et j’en passe encore beaucoup c’était des blagues aussi?

  18. Aube 2005 dit :

    Les états-uniens sont plus lâches que les honkongais.
    Avec toutes les turpitudes que leur DICTATEUR Toupet Jaune se permet de lancer, de nommer des membres de sa famille à des postes névralgiques et à s’engraisser monétairement au dépend des poorly educated people, il est incroyable que ce peuple se terre dans son salon et garde le silence sur ce despote..
    Et ils font la leçon aux chinois et aux russes.

    1. chrstianb dit :

      Bah, trump a déjà lâché cette flatulence :
      Manifestations à Hong Kong: Trump approuve la réaction chinoise

      Le président américain Donald Trump a complimenté lundi la Chine pour sa réaction aux manifestations pro-démocratie à Hong Kong, au lendemain de brutales attaques contre des manifestants commises par des agresseurs soupçonnés d’appartenir aux triades.

      https://www.lapresse.ca/international/asie-et-oceanie/201907/22/01-5234734-manifestations-a-hong-kong-trump-approuve-la-reaction-chinoise.php

      1. Haïku dit :

        chrstianb
        Merci pour le lien. Effectivement « flatulence ».

    2. Lecteur-curieux dit :

      Ce n’est pas ou n’est plus car disons des syndicats américains et autres mouvements sociaux venant de ce pays ont influencé ailleurs.

      Mais autrement ce pays incarne l’individualisme et non le collectivisme.

      Pour qu’un mouvement lève parfois ce peut être soudain mais sinon il faut une emprise dans le quotidien des gens. Comme le syndicat au travail, l’association étudiante, etc.

  19. Pierre S. dit :

    ———————-

    Contrevenir aux droits des citoyens américains par la peur des étrangers …
    Faut le faire, bravo Donald, le seul américain qui est présentement èa l’abris de la justice.

  20. ProMap dit :

    Après les fake news de notre bonne Sarah perroquettant, la nouvelle excuse : « Ben voyons, c’t’une joke! Ha, ha! » La prochaine mode de l’excuse sera quoi? Déplorable, ce mot est devenu un euphémisme. Et il y en a pour dire que si nous ne croiyons pas les farces et attrapes de trump, nous manquons d’humour.

  21. treblig dit :

    Trump a un sens de l’humour douteux.

    Être un « Élu » était aussi une joke.

    Acheter le Groenland aussi ( il a rajouté, toujours en joke, vouloir échanger Porto Rico contre le Groenland )

    Pas à dire, Trump est un véritable bout-en-train

  22. Danielle Vallée dit :

    Seize the land ! Seize Mar-a-Lago ! on commence un hashtag ?

  23. papitibi dit :

    Monsieur Donald devrait se méfier des ouragans.

    Vite, un décret pour autoriser la construction d’un mur anti-ouragans qui relierait TOUS les greens de Mar a Lago. Un gros mur en acier, enfoncé à 30 pieds SOUS la surface du sol, pour emp¸echer le vent et les flots d’envahir le Golf Resort.

    Sans compter que ça pourrait en même temps empêcher les migrants IL-LÉ-GAUX (j’insiste!) d’envahir les USA en passant par ce magnifique terrain de golf.

    Évidemment, inutile de demander la permission au propriétaire. S’il grince des dents, attachez-le. Si c’est pas légal, moi, POTUS, je vous promets le pardon présidentiel pour avoir tabassé ce propriétaire récalcitrant…

  24. V-12 dit :

    Gros bébé veut jouet. Gros bébé se fout comment il va se le procurer, il veut jouet!

    Et ses parents, Mme. Congrès et M. Sénat, le laisse faire!

    Alors gros bébé s’essaie de plus en plus, de toutes les façons possible, histoire de pousser ses parents à boutte, mais ses parents sont vieux, mous et fatigués. Gros bébé fait ce qu’il veut, jusque chier dans la couche du paternel, jusqu’à insulter tous les membres de sa famille, jusqu’à mentir tout le temps.

    Et gros bébé est content, il se sent bien, il gagne! Oh, gros bébé n’accomplit rien, mais il s’en fout, il s’amuse à regarder les parents courir dans tous les sens pour lui faire fermer la gueule. Trop drôle!

    Pis surtout, surtout, gros bébé est… un gros bébé. Et c’est sa défense quand il casse des pots ou donne un coup de pieds à son oncle Norm(e).

    C’est pas de sa faute, c’est un bébé!

    1. Haïku dit :

      V-12
      C’est pas mal ça.👌

  25. Toile dit :

    Sa sénilitude 1ere risque de se taper une belle opposition chez les propriétaires concernés par ce kidnapping de terre, propriétaires somme toutes assez républicain et pour qui la propriété privée est sacré. Un morceau de robot en moins. Il y a un club de golf de 18 trous impliqué dont 11 seraient en sol mexicain. En bref, l’illusion d’une promesse remplie soit le mur prévaut sur le sacré qu’est la terre. L’image narcissique prime sur tout, légal ou légal, moral ou pas, légitime ou pas. L’omnipotence de la bête s’accroit tel qu’anticipé.

  26. Apocalypse dit :

    @Richard Desrochers – 10:38

    ‘900 km en environ 15 mois, disons 60 km par mois. …’

    Si ce n’était que de construire le mur, ils pourraient le faire rapidement, mais construire un mur dans des zones habitées, alors là, défi titanesque. Je vous passe cette vidéo de Kyle Kulinsky, un youtuber que j’aime bien, qui parle des problèmes liés à la construction de ce mur:

    https://www.youtube.com/watch?v=k0vkS-fwTTg

    Trump: ‘Take The Land’ & Break The Law To Build The Wall – I’ll Pardon You

    Les habitants n’en veulent pas de ce mur et ça va prendre des années et des années à le construire, si même ils y arrivent. Du délire complet de ce président qui n’a pas encore eu UNE seule idée constructive pour faire avancer les Etats-Unis.

    1. Richard Desrochers dit :

      Bon point. Ça me rappelle cet éditorial du Devoir voilà un bout de temps dont j’oublie le nom de l’auteure qui démontrait l’absurdité financière et l’inefficacité patente de ce projet.
      Si lui est prêt à distribuer les pardons, il y a pas mal de monde qui eux ne lui pardonneront pas.

  27. karma278 dit :

    Quand il disait qu’Il peut faire n’importe quoi, que les lois ne s’appliquent pas à LUI,
    j’ai compris qu’il entend se pardonner pour tous ses crimes avant la fin de son mandat.
    Le temps que la SCOTUS entende et décide de la légalité de la manœuvre, Tiny mangera des pissenlits par la racine.

    Pissant lit.

    1. Haïku dit :

      karma278

      👏👏👏

  28. Layla dit :

    « Un porte-parole de la Maison-Blanche, sous le couvert de l’anonymat, a déclaré au Post et au Times que le président blaguait lorsqu’il a suggéré à des subalternes d’enfreindre la loi tout en les assurant qu’il leur offrirait la grâce présidentielle s’ils se faisaient prendre.« 

    Donc il l’a vraiment dit…

    et moi je vais croire que cet autoritaire, dictateur, qui se croit tout permit a fait une blague, mon idée c’est que sous une fausse blague, il a FORTEMENT SUGGÉRÉ , tout lui ÇA…il suggère, mais n’ordonne pas, BEN NON CHOSE…Cohen et Comey peuvent en témoigner entre autres de ses façons de fortement suggéré.

  29. Apocalypse dit :

    @karma278 – 11:34

    ‘ … qu’il entend se pardonner pour tous ses crimes avant la fin de son mandat.’

    C’est exactement ce qu’il va faire. La question n’est pas claire dans la constitution et donc, on va en débattre pendant des années en Cour. Donald Trump devrait faire de la prison pour ses crimes, ne parier pas un vieux deux(2) dollars qu’il fera même une seule journée.

  30. Pierre S. dit :

    ——————-

    Ah oui Donald si tu donne l ordre de bombarder un ouragan au nucléaire
    s’il te plais pas quand il va toucher la cote.

  31. jeani dit :

    HS, sur le fil twitter de la chose, il y a deux heures

     »If the Fed would cut, we would have one of the biggest Stock Market increases in a long time. Badly run and weak companies are smartly blaming these small Tariffs instead of themselves for bad management…and who can really blame them for doing that? Excuses! » dixit, le spécialiste des faillites.

    Faut le faire, tout de même…

    1. Léo Mico dit :

      Et juste après son tweet, Wall Street chute…
      Ça alors !

  32. Benjen Stark dit :

    Il faut être timbré pas à peu près pour croire à cette histoire. Fake news sur toute la ligne. Par ailleurs, Lawrence O’donnell s’est fait pincer à envoyer de la boulechite plus tôt cette semaine. Les médias américains n’ont plus d’intégrité.

    1. Bartien dit :

       » Les médias américains n’ont plus d’intégrité. »
      Même fox news??

      « Il faut être timbré pas à peu près pour croire à cette histoire. »
      Et que dire des timbrés qui croient et qui défendent trump?

      …..Bruits de criquets……

    2. gl000001 dit :

      Vous utilisez le mot « croire » souvent.
      « Qui croit facilement est trompé de même »
      « On ment tant qu’on ne sait que croire. » – proverbes français.

    3. Pierre S. dit :

      ——————–

      Trump se fait pincer a chaque jour a envoyer de la bullshitt et ca t en parle pas ben ben.

    4. Guy Pelletier dit :

      @ Benjen

      C’est pourtant bel et bien votre idole que l’a Tweeté. Est-ce dire qu’il propage lui-même cette pseudo fake news:

      https://twitter.com/realDonaldTrump/status/1167439383932391425

  33. Jean dit :

    La vraie joie – sa présidence. Mort de rire.

  34. jeani dit :

    Benjen, grand adorateur de la chose, qui nous parle d’intégrité. Elle est bien bonne!

  35. onbo dit :

    @apocalypse 11h45

    « La question n’est pas claire dans la constitution »!

    Vous pourriez expliquer? Ou si vous cédez par fatalisme à une ritournelle républicaine qui sous-entend que le Potus peut faire ce qu’il lui plaît, se comporter de façon odieuse, mépriser les citoyens assujettis à la Constitution des USA, déprécier les Amendements dont les Droits civiques?

    Il me semble que le Potus ne peut en aucun cas être le Potus d’une seule partie des citoyens, ceux qui l’approuveraient dans ses caprices et visions extravagantes et ignorer, voire maltraiter ceux qui énoncent son zèle partisan.

    Je me rappelle d’une règle de mes cours de philo 201, il me semble presque un siècle…

    – – – ‘Celui là erre qui appuie son raisonnement sur une distinction de raison raisonnante », au lieu de fonder son juste discours sur des distinctions de raison raisonnée.’
    Cette simple règle interdit à tout juge par exemple de s’appuyer sur un sophisme pour avaliser une décision qui personnellement ou politiquement lui plairait, parce que le sophisme est basé sur des distinctions de raison raisonnante.

    Par ailleurs, une décision d’impeachment par la Chambre n’a aucunement besoin d’être validée par la Scotus, à moins qu’il y ait errance manifeste sur la procédure ou forme. Mais n’étant pas juriste, je m’arrête ici. Papitibi serait en bien meilleure posture que moi pour vous éclairer si vous le désirez.

  36. Louise Tanguay dit :

    je savais pas que Trump était aussi chef de la mafia-merci pour l info M Hétu-
    ce blogue nous permet de se défouler mais pendant ce temps là qui règle les vraies affaires-
    comme on a déja dit y a t il un pilote dans l avion
    si j ai bien compris pas de Floride pour la famille Trump ce long we de la fête du travail.
    Merci a Mme Kim Campbell d avoir dit tout haut ce que tout le monde pense tout bas

  37. FlorentNaldeau dit :

    La construction du mur était une des promesses phares de DT, probablement celle qui avait frappé le plus l’imaginaire de ses électeurs. À l’approche de la prochaine échéance électorale, il doit commencer à trépigner de frustration puisqu’il n’est pas en mesure de la présenter parmi son bilan. Non pas qu’il n’ait rien fait depuis l’élection, mais se vanter d’avoir nommé des juges conservateurs un peu partout dans l’appareil judiciaire fédéral, ça ne fait pas des discours aussi enlevés et inspirants que de pouvoir parler d’un « Big Beautiful Wall ».

    Compte tenu de ses tendances autoritaristes, il ne faut pas s’étonner qu’il suggère, même à la blague, de violer des lois ou de contourner des jugements, ainsi que d’appliquer à fond la caisse la doctrine du « Eminent Domain », déjà fort extrême; il ne serait d’ailleurs pas le premier Président ou autre palier de gouvernement à en abuser aux ÉU.

    Il devrait aussi se méfier des blagues ou boutades prononcées juste en passant sans égard aux conséquences. Henri II l’a appris à ses dépens et a dû faire multiples amendes honorables publiques après que certains courtisans aient interprété une de ses interjections comme un appel au meurtre de l’archevêque de Canterbuy et y ait donné suite. Mais bon, DT croit probablement qu’il n’a rien à craindre et qu’il ne risque pas de souffrir d’avoir encouragé des actes illégaux; c’est le genre d’excès grotesque auquel on est maintenant habitués de s’attendre de la part du personnage et c’est même passé dans les mœurs.

  38. Apocalypse dit :

    @onbo – 12:19

    Il n’est pas dit explicitement dans la constituion qu’un président ne peut s’auto-gracier, alors vous pouvez parier que Donald Trump va penser qu’il a le feu vert pour le faire; ensuite, on laissera les Cour de Justice se débattre avec cette question pendant des années où rappelons-le, Donald Trump sera libre.

    Je ne crois pas une seule seconde que Donald Trump va se retrouver en prison pour ses crimes un de ces jours.

    Pour l’impeachement, nous sommes presqu’en septembre et on tergiverse encore chez les démocrates, alors rien ne va se passer sur ce front. On va donc espérer que l’élection de novembre 2020 va nous débarasser de cette calamité qu’est Donald Trump comme président des Etats-Unis.

    1. onbo dit :

      @apocalypse 12h35

      Je ne parie jamais sauf pour le plaisir. !

      Les Démocrates de la Chambre ne tergiversent pas une seconde. Eux savent très bien s’ils entameront la procédure, ou pas. Pas vous, pas moi, pas même Trump, qui en passant aimerait bien cela et tout de suite, afin d’avoir enfin une craque dans le mur de l’opposition pour espérer retrouver un début de momentum. Là dessus, je vous rejoins. McConnell également n’a rien non plus à se mettre sous la dent pour sa réélection. Pelosi les tient haletants pour toute la prochaine année. OU qui sait, la procédure peut tomber en quelques heures…

  39. onbo dit :

    Pardon, j’ai omis d’offrir un exemple de distinction de raison raisonnante:

    « C’est pas parce que c’est écrit « a well trained milicia » alors que le pays était en train de se construire, que ça veut dire, une fois le pays construit, que n’importe qui peut se promener sur la rue avec un mousquet » et faire partie d’une milice qui ne relève pas de l’autorité politique et judiciaire du Pays. -) sophisme.

    « C’est pas parce qu’on a écrit « mousquet » il y a quelques siècles que ça veut dire qu’on peut s’acheter et se balader avec des fusils d’assaut » de type ak47 ou ar15. -) sophisme

  40. Guy Pelletier dit :

    Ce serait par contre bien de voir ce qu’il se passerait dans le pays qui fait du droit de propriété un droit quasiment sacré, inaliénable (un droit directement attaché à la personne en raison même de ce qu’elle est ; un droit inaliénable est un droit inhérent à un individu du seul fait de ce qu’il est et donc du fait de sa condition humaine) dixit Wikipédia ou l’État supprimerait ces droit au pays de la LIBÂRTÉ ou les droits individuels supplantent les droits collectifs. Que penseront les libertariens et la droite ultra-nationaliste très attachés à ces droits individuels à la non intervention de l’État sur le domaine privé.

  41. FlorentNaldeau dit :

    @onbo,12h19

    La procédure d’impeachment est effectivement très claire sur cet aspect: la SCOTUS n’a pas à confirmer la décision de destituer et celle-ci s’appliquerait immédiatement si le Sénat s’adoptait. Le juge en chef de la Cour préside le procès au Sénat, mais il ne participe pas à la décision; il est là pour voir à ce que les débats se déroulent selon les règles.

    La question que soulevait @apocalypse à 11h45 c’est de savoir si le président peut s’accorder un pardon à lui-même. Et comme il le disait, les opinions divergent sur ce point.

    Notons que le pardon présidentiel comporte au moins une limite: il ne peut s’appliquer à une décision de destitution ni renverser celle-ci. La Constitution dit clairement que le Président « shall have power to grant reprieves and pardons for offenses against the United States, except in cases of impeachment ». Un pardon ne peut pas non plus être prospectif; il ne s’applique donc pas à des offenses anticipées.

  42. Daniel Legault dit :

    Une chance pour trump que les États-Unis ne signent pas les traités qui partegeraient leur juridiction avec l’ONU.

    Enlever la réglementation sur le méthane est pratiquement un crime contre l’humanité.

  43. Daniel Legault dit :

    trump pense qu’il va pouvoir se donner un pardon en blanc pour tous ses crimes futurs.

  44. Dit en passant dit :

    Léger agacement avec  » un porte-parole de la Maison Blanche, sous le couvert de l’anonymat « .. y en a combien des porte-parole ? Allez-y franchement ; un président américain, sous le couvert de l’anonymat, à déclaré que ce n’était qu’une blague. Trump, dans une colère noire, tente toujours de trouver la taupe qui le contredit.
    On se croirait dans 1984 de Orson Welles

  45. Dit en passant dit :

    Pardon, H.G. Wells

    1. Haïku dit :

      Pardon, George Orwell.😉

  46. papitibi dit :

    @apocalypse 11h45
    La question n’est pas claire dans la constitution

    Demandez à Papitibi, écrivait Onbo.
    Ce à quoi je réponds que Karma 278 est lui-même diplômé en droit; je sais qu’un autre intervenant – qui se fait plus rare, l’est aussi.

    Baôn… c’est vrai qu’une Constitution ne PEUT PAS tout préciser. Les Pères de la Confédération canadienne ont séparé les pouvoirs entre l’État fédéral et les provinces… mais internet, la radio, la télé, le commerce électronique, la cablo-distribution, personne n’avait vu ça venir en 1867.

    Le BNA Act adopté par le parlement de Londres en 1867 était donc muet, mais il a bien fallu distribuer ces nouvelles compétences au fur et à mesure de l’évolution technologique. Sur quoi les Juges de la Cour Suprême se sont-ils basés pour attribuer ces compétences?

    Réponse: en matière d’interprétation des Lois – et de la Constitution, il existe des règles qui permettent le plus souvent de relier les points orphelins entre eux et de tracer des lignes. Y a-t-il quelque chose dans la liste des pouvoirs déférés aux provinces et au Fédéral (articles 91 et 02) qui puisse s’apparenter à…

    Je parle de la Constitution du Canada pcq celle-là, j’ai lu tout ce qui a pu en être écrit. Études obligent… Mais pour les USA, ça ne sera guère différent.

    Si les 13 Colonies regroupées à l’origine avaient voulu se donner un Roi (The King can do no weong!), on le saurait. Or ce modèle, elle l’ont rejeté, Les Pères Fondateurs ont plutôt imaginé une Constitution de poids et de contre-poids, de pouvoirs et de contre-pouvoirs, de responsabilités partagées… bref, il découle de leurs réflexions qu’ils ont cherché à créer un équilibre fragile.

    Donner au POTUS le pouvoir de commettre un crime et de se gracier lui-même, m’est avis que c’était pas leur intention. Alors c’est cette règle là qui va déterminer si Trump EST ou n’EST PAS un Empereur au sein de la République.

    = = =

    @ Edgar 772 aux yeux hagards

    Toi, tu bullshittes, alors je te fais des réponses de merde. Genre ZZZ zzzz ZZZ Remember? Cesse de raisonner comme un organisme unicellulaire, et j’imagine que tu pourras attirer autre chose que des fientes d’oiseau. Capice?

  47. Apocalypse dit :

    @papitibi – 15:45

    Merci Papitibi!

    Quand bien même ça serait implicitement clair qu’un président ne peut s’auto-gracier, on semble pas s’entendre entre juristes aux Etats-Unis, alors vous pouvez parier que Donald Trump va s’essayer et laisser les Cour de Justice débattre de la question pendant on ne sait combien de temps.

    Si on avait affaire à notre Cour Suprême au Canada, on serait confiant, mais aux Etats-Unis, on a un petit doute et que Donald Trump nomme au moins un nouveau juge et on doute sera encore plus gros.

    On peut comprendre que ça ne soit pas explicite dans la constitution; qui aurait pu penser qu’un jour un homme comme Donald Trump puisse se retrouver à la Maison-Blanche? Encore une fois, ce qui semblait impossible est bel et bien arrivé.

  48. FlorentNaldeau dit :

    Je crois que les rédacteurs de la Constitution n’ont jamais pensé qu’un Président aurait l’audace de croire qu’il pouvait se pardonner lui-même, de sorte qu’ils n’ont même pas envisagé qu’ils soit nécessaire de préciser quoi que ce soit en ce sens. C’était tout à fait étranger à leur code moral (et ça le reste encore à mon avis pour toute personne de bon sens). Ils ont plutôt préféré, comme je l’écrivais plus haut, lui interdire de l’utiliser pour bloquer ou réviser une décision de destitution.

    Car n’oublions pas qu’il y a des dizaines de postes qui peuvent faire l’objet d’une procédure d’impeachment au niveau fédéral, notamment tous les juges des cours fédérales. Les seules procédures fédérales de destitution qui ont abouti visaient d’ailleurs des juges. Quant on lit le mot « impeachment » on pense tout naturellement à l’option la plus spectaculaire, mais la destitution d’un Président ne représente qu’une toute petite part des scénarios possibles puisque sont aussi passibles de destitution les membres du Cabinet et les dirigeants des grands organismes ou agences de l’État. D’autres postes de l’appareil gouvernemental sont peut-être aussi passibles de cette procédure; je me rappelle avoir lu que la démarche de destitution est moins lourde dans le cas des élus du Congrès.

    Même Nixon a eu la pudeur de laisser à Ford la tâche de le gracier dans les mois qui ont suivi son départ.

    Nous avons au Canada une Loi d’interprétation qui guide la lecture et l’application des lois. Le Québec, et probablement d’autres provinces, a aussi la sienne. Je ne sais pas si l’équivalent existe aux ÉU. Compte tenu des chicanes d’interprétation constitutionnelle si fréquentes dans ce pays, on peut en douter ou alors elle est vraiment inadéquate.

    1. FlorentNaldeau dit :

      Je dois préciser que même la Loi d’interprétation du Canada ne donne pas toutes les réponses. Elle est utile pour établir comment comprendre et ensuite appliquer certaines dispositions de nos lois, et pour comprendre le sens précis de la terminologie. Les responsables de programmes ou analystes de politiques par exemple y ont utilement recours. Mais elle n’empêche pas les empoignades constitutionnelles dans notre pays.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :