Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

«En fait, année après année, M. Trump semble avoir perdu plus d’argent que presque tous les autres contribuables individuels américains […] Les pertes de ses principales entreprises en 1990 et 1991 – plus de 250 millions de dollars chaque année – étaient près du double de celles des contribuables les plus proches selon les données de l’IRS pour ces années.»

Ces deux phrases ressortent d’un dossier du New York Times sur les finances de Donald Trump. Selon les informations de l’Internal Revenue Service (IRS) obtenues par le quotidien, le président a encaissé des pertes totalisant 1,17 milliard de dollars de 1984 à 1995. Un de ses best-sellers de l’époque – Trump : The Art of the Deal – aurait dû s’intituler Trump : L’art de perdre de l’argent.

Le Times n’a pas obtenu les déclarations de revenus de Donald Trump pour les années en question mais les relevés officiels de l’IRS correspondant aux feuilles d’impôts de celui qui est devenu président. Le quotidien précise que ces relevés ont été obtenus de façon légale par sa source (anonyme).

Le Times précise que la Maison-Blanche a offert diverses explications pour les pertes colossales subies par le président. La dernière en lice : les données contenues dans les relevés sont inexactes ou fausses.

Les experts consultés par le Times affirment cependant que les relevés de l’IRS sont considérés comme des sommaires fiables et «pratiques» par les vérificateurs de l’agence.

Selon le Times, Donald Trump a encaissé ses pertes les plus importantes dans les casinos, les hôtels et les espaces commerciaux dans des immeubles abritant des appartements.

Le Times avait déjà révélé l’an dernier que le père du président, Fred Trump, avait légué à son fils au moins 413 millions de dollars sur plusieurs années, en dollars de 2018.

Rappelons que les démocrates de la Chambre des représentants tentent d’obtenir les six dernières déclarations de revenus du président, le seul depuis Richard Nixon à ne pas avoir fourni volontairement ce genre d’informations.

(Photo Getty Images)

100 réflexions sur “L’art de perdre de l’argent

  1. Pierre Laurin dit :

    😭😭 real sad!!

  2. Martin Cote dit :

    Quand il va laisser la présidence…..le pays va être en faillite….

  3. Roy dit :

    La glace est mince m. T.

  4. Il doit bouillonner de colère en ce moment mais bon, tout n’est pas perdu puisqu’il détient le record du plus grand perdant.

    1. Dekessey dit :

      Les prévisions tweetologiques annoncent une tempête imminente.

      1. Michèle dit :

        🤣🤣🤣👍🏻

      2. Réal Tremblay dit :

        Encore des Fake News d’un ennemi du peuple. Tellement prévisible.

    2. Aube 2005 dit :

      Il est difficile à suivre et à comprendre; il déteste et chie sur les loosers.

  5. Apocalypse dit :

    Une nouvelle qui va sans doute motiver davantage les démocrates à mettre la main sur les rapports d’impôts. On peut se demander si cette accumulation de pertes s’est poursuivi après 1995 et si oui, comment diable a-t-il pu continuer à faire des affaires, à agrandir son empire?

    1. Jacques dit :

      En surestimant ses actifs pour mieux mentir à la Deutsch Bank …

    2. Michèle dit :

      Ou bien, comme le chantait si bien Ringo Starr « Oh, i get by with a little help from my friends »

      1. Haïku dit :

        Michèle 20:40

        Citation très à propos. 👍

      2. gl000001 dit :

        Back in the USSR ?

      3. Haïku dit :

        Lenin/McCartney?

    3. Lecteur_curieux dit :

      Ce sont des pertes déclarées pour fins fiscales.

      Mais en 1990 et 1991 là il a perdu de l’argent pour de vrai.

      Pour les années précédentes? Personne n’a de chiffres suffisamment complets. Ce qui n’empêchait pas Forbes de le mettre dans son top.

      Pour des immeubles vous pouvez faire des pertes locatives et quand même vous enrichir tant qu’ils prennent suffisamment de valeur.

      C’est le cas aussi avec les entreprises.

      Aussi le revenu net d’entreprise ce ne sont pas les cash flow. En finance il n’y a que les flux monétaires de vraiment pertinents. Les chiffres donnés au fisc sont pertinents dans la mesure que leurs incidences fiscales sont aussi financières.

      Ceux comptables ? Trump n’a jamais eu des états financiers suivant les PCGR quoique lorsqu’il avait une société cotée en bourse il était normalement supposé s’en approcher plus. Non mais on ne suivait pas cela… Mais on dirait à voir des rapports que les auditeurs du temps changeaient ? Que les rapports avaient du retard ?

      Il est organisé comme les petits entrepreneurs qui ont leur ego mais ne sont pas formés. Les comptables font de leur mieux et les banquiers aussi. Mais disons qu’ils ont l’équivalent de 2, 3 ou 5 entités. Trump en a des 400 ou même 500 et plus?

      Essayez de vous retrouver dans son bordel à lui… Dans des grandes entreprises ou au gouvernement au final cela peut quasiment être aussi nébuleux mais il y a des procédures, plein de diplômés, des bureacrates et technocrates.

      Les procédures semblent rassurantes mais juste à lire le vérificateur général ou aux États-Unis le contrôleur général. La reddition de comptes est mauvaise au final mais pourrait être pire.

      Pareil avec les sociétés cotées en bourse l’information est trop incomplète mais sans les normes sans états financiers audités sans analystes financiers ce serait vraiment le far west.

      Au Québec un riche comme Eddy Savoie des résidences Soleil cachait l’ampleur de sa richesse. Tous savaient qu’il était riche mais à ce point? Non. Obligé de dévoiler sa richesse ou du moins d’en faire un estimé crédible devant le tribunal et le montant présenté devait être dans le bas de fourchette. C’est pour lui faire cracher le cash.

      Ils n’ont pas intérêt à se vanter publiquement contrairement à Trump.

      Des milliardaires ne veulent même pas être dans le top de Forbes. Trump lui leur courrait après.

  6. Dekessey dit :

    Hein quoi?
    Ce n’est pas le plus grand homme d’affaire que la terre a portée?
    😱 Franchement choquant!

    Sérieusement, perdre de l’argent avec un casino, tout un exploit! 😂

    1. simonolivier dit :

      Même les gouvernements ne sont pas capables de perdre de l’argent avec un casino. C’est dire à quel point le plouc est nul.

    2. Lecteur_curieux dit :

      Pas un exploit du tout cela arrive fréquemment mais Trump était comme vous croyant a une poule aux oeufs d’or. C’est une business bonne pour les cash flow contrairement à l’immobilier. Mais en immobilier c’est l’effet de levier. Le revenu est là mais faible relativement alors on s’endette au max.

      Dans les casinos le risque d’exploitation ou opération est plus grand mais ils s’endettent pareil alors les faillites sont plus nombreuses surtout chez les plus cowboys. Mais ce n’est vraiment pas garanti comme succès.

      Il faut que les clients viennent. C’est le Taj Mahal qui l’a coulé, le décès de ces top executives et la multiplication d’investissements trophées. Au surplus on ajoute la chute de l’immobilier où plusieurs faillites ont eu lieu dans le temps.

      Sinon en 1987 et 1988 chiffres de Forbes bons ou pas on croit qu’il était vraiment en croissance mais c’est comme être superposé au risque. En 1989 à tout le moins il aurait été le temps de devenir plus raisonnable. Mais non il se croit invincible.

    3. Lecteur_curieux dit :

      Trump Plaza en 1985, 1986 et 1987 fait beaucoup d’argent.

      https://www.pbs.org/wgbh/frontline/article/the-frontline-interview-jack-odonnell/

      Grâce aux bons gestionnaires présents et non grâce à Trump ? Trump aide à faire vendre par son image à l’époque mais pour le management il nuit.

      1. Lecteur_curieux dit :

        https://www.google.ca/url?sa=t&source=web&rct=j&url=https://www.washingtonpost.com/wp-stat/graphics/politics/trump-archive/docs/trump-plaza-associates-annual-report-1990.pdf&ved=2ahUKEwiN15KttZDiAhUswVkKHZJSBG8QFjAKegQIARAB&usg=AOvVaw3HFAOAwyvHmGHAKd8pfUzH

        En 1989 encore dans le positif en 1990 dans le rouge. Les top sont morts dans un accident d’hélicoptère en 1989.

        Le petit frère d’un des tops qui est toujours dans les casinos et travaillait aussi pour Trump voyait la ruine venir à ce moment là. Il a continué à travailler là quelques années pareil. À quel moment il part lui ?

        Quand ceux en qui on croit pouvoir avoir confiance quittent il reste qui ?

  7. sorel49 dit :

    Perdre de l’argent chaque année pour ne pas payer d’impôts.
    Je viens de comprendre la déclaration de Trump en plein débat présidentiel « Je ne paie pas d’impôts parce que je suis intelligent »

  8. Benjen Stark dit :

    Ça demeure pout moi le plus grand mystère de la présidence de Trump, comment se fait-il que ses impôts des dernières années n’ont pas été fuités. La CIA et le FBI fuitent comme des passoirs mais rien du IRS? Après 8 ans de gouvernance démocrate, il doit sûrement avoir au moins une autre Lois Lerner au sein du IRS qui serait prête à en prendre une pour l’équipe et faire cette job.

    1. ghislain1957 dit :

      @ Benji Starkovsky

      Vous avez des preuves de fuites Benji? Dates, heure, nom du fuiteur, condamnations? SVP faites nous plaisir, donnez-nous vos sources.

      Ohhh, désolé, c’est encore de la Bullshit complotiste!

      1. Benjen Stark dit :

        @ghislain1957 Vous aviez la tête dans votre derrière pour les deux dernières années ou quoi? Vous ne savez pas que le #2 du FBI s’est fait fouttre dehors de son poste, en plus de perdre sa pension, parce qu’il fuitait aux médias en plus de mentir à plusieurs reprises à des enquêteurs qu’il l’avait fait? Et toutes les fuites circulaires de Comey?

      2. Benton Fraser dit :

        Mensonges…. vous parlez de Trump!

      3. simonolivier dit :

        @ghislain Perdez pas votre temps à demander des preuves concrètes à Picotte. La dernière fois qu’il a mentionné le nom de Mme Lerner je l’ai défié afin qu’il nous apporte des preuves. Il a changé de pseudo pendant deux semaines. Silence radio et bruit de cigales lorsqu’on lui demande des preuves. D’ailleurs, il parle de Mme Lerner et à 20h52 change de nom et de sujet une fois que vous le défiez sur des preuves. Tactiques à la tiny confuse the issue. Easy when you are confused

      4. Bartien dit :

        @benji

        « Vous aviez la tête dans votre derrière pour les deux dernières années ou quoi?  »

        Ouff…venant de toi ça me semble surréaliste….parce que toutes tes interventions semblent sorties tout droit du tien (rectum)

    2. Benton Fraser dit :

      La plus grosse concentration de fuites, et de loin, provient de la Maison Blanche… de « l’équipe » Trump!

      Cela démondre son leadership qui voisine le niveau zéro!!!

      1. Lecteur_curieux dit :

        Ah le leadership… Trump est très loin des enseignements de Max De Pree cela est certain.

        Par contre, il est un faux-républicain élu grâce à la base. Au vote populiste. Il n’est pas le choix réel du parti et encore moins de son establishment. Alors que ceux l’entourant il doit y en avoir au moins certains qui correspondent aux dogmes du parti.

        Trump nous offre donc un mélange des deux. Et cela donne le pire des deux mondes ? Oui. Les défauts des Républicains qu’un Trump du passé a souvent critiqué et avec raison. Mais en plus lui avec ses visions archi-simplistes du monde et de la vie et axées sur la loi de la jungle ou du plus fort.

    3. Guy Pelletier dit :

      @ Benjen Stark

      Dommage que les Démocrates ne peuvent compter sur l’aide de Wikileak ni des Russes pour faire couler les dossiers chauds que Trump tient tant a garder au secret…..

    4. Gilles Morissette dit :

      @Benjen Stark (07/05/2019 20h31)

      Encore l’histoire de Lois Lerner.

      Il y a quelque temps, je vous ai donné des liens sur cette affaire. Les avez-vous consulté? Bien sûr que non. On va donc vous faire un petit résumé.

      Lerner n’a fait l’objet d’aucune accusation dans cette affaire et ce, malgré de nombreuses enquêtes du Congrès. En 2017, l’AG Jeff Sessions a refusé de ré-ouvrir ces enquêtes et a maintenu la décision prise à l’époque par son prédécesseur.

      On dirait bien que la notion de « présomption d’innocence » avec laquelle vous vous gargarisez lorsque vous parlez de votre gourou, ne s’applique plus lorsqu’il est question d’un démocrate.

      Double standard? Assurément. Hypocrisie? C’est certain.

      Celui qui a le TDC dans le « cul » ici (Commentaire à @Ghislain 1957, 07/05/2019, 20h52) n’est pas celui qu’on pense. Allez vous instruire. Ça vous évitera de dire des conneries.

    5. Lecteur_curieux dit :

      C’est plutôt rassurant pour les contribuables cet état de fait.

      Bien oui le fisc est plus fiable que le FBI ou la CIA ? American Dad 101. Les caricatures ne sont pas que des caricatures mais un réel reflet de la réalité.

      Pareil pour le cinéma populaire et les bandes dessinées et encore la bêtise humaine dans la réalité est pire que celle dont on se moque. Ce n’est pas du cynisme du tout c’est du réalisme. Le cynisme négatif lui bien se justifie… Puisque le système est croche soyons croches aussi. Cela est un mauvais cynisme. Alors que celui positif le sait aussi que c’est croche et va le rester mais la personne tente d’améliorer et n’est pas un niais comme mononcle Bougon.

  9. kintouai dit :

    En fait, le Gros Taré n’est qu’un petit escroc sans envergure, comme on en voit à l’émission La Facture. La seule différence avec ces grandes gueules qui arnaquent le pauvre monde, c’est que son père lui a donné au départ les moyens de faire de l’escroquerie à grande échelle. Pourtant, malgré les moyens hors norme dont il disposait, cette crapule a réussi à faire six faillites et, si les connards d’Américains le laissent faire (ils sont déjà 45 % avec un QI moyen de 45 à approuver 45) , il parviendra bien à mettre le pays sur la paille.

  10. Réal Tremblay dit :

    Pas vraiment surpris par ces pertes. C,est le reflet de ces gosses de riches (pas tous heureusement) qui dépensent sans compter et qui et qui se disent:  » pas grave les parents vont payer « . Ils continuent dans la vie de la même manière et quand les parents ne sont plus de ce monde, ils trouvent des astuces plus ou moins éthiques que les gouvernements offrent aux riches pour qu’ils n’aient rien ou peu à payer. A qui la facture? Aux contribuables. Privatiser les profits et socialiser les pertes.

  11. ghislain1957 dit :

    « Le Times précise que la Maison-Blanche a offert diverses explications pour les pertes colossales subies par le président. La dernière en lice : les données contenues dans les relevés sont inexactes ou fausses. »

    Ben oui toi! Les relevés sont inexacts sur 11 ans! Encore de la grosse bullshit trumpienne.

  12. Haïku dit :

    « L’argent de poche » un film de François Truffaut ?

    1. jeanfrancoiscouture dit :

      «L’argent de poche» Excellent rappel. Le gars a tellement insisté sur sa prétendue richesse durant la campagne. Mais avec toutes ces «pertes», il ne doit lui rester que de l’argent de poche. Alors, comment fait-il pour maintenir son train de vie?

      Question de mettre à contribution une couple d’autres cinéastes, je dirais que «Le tonton flingueur touche au grisbi….des uns et des autres..» 🙂

      1. Haïku dit :

        Lino Ventura/Georges Lautner 😎

      2. jeanfrancoiscouture dit :

        @Haïku: Touché!! Lautner c’est bel et bien «Les tontons flingueurs»(1963).
        «Touchez pas au grisbi**» (1954) c’est de Jacques Becker et «Les uns et les autres» (1981) c’est Lelouch. Je voulais m’amuser un peu avec les turpitudes de Donald Trump en mettant à contribution exclusivement des titres de films, surtout ceux dans lesquels on retrouve quelques spécimens de comportements douteux. 🙂 🙂

        **Grisbi: Argot français pour argent.

    2. qui mettaient en scène des enfants, dont un était pas mal ‘poqué’ et à la fin on découvrait qu’il était victime de maltraitance. Ce film que j’ai vu lorsque j’avais 7 ans demeure l’un de mes plus beaux souvenirs d’enfance (‘Chic, du poulet!’ – la petite fille laissée toute seule à l’appartement et qui crie ‘j’ai faim, j’ai faim et ses amis qui lui envoient de la nourriture dans un panier….)

      1. Je fais référence au film de Truffaut L’Argent de poche bien sûr

      2. jeanfrancoiscouture dit :

        @biancasolemaman «…la petite fille laissée toute seule à l’appartement et qui crie ‘j’ai faim, j’ai faim et ses amis qui lui envoient de la nourriture dans un panier….)»

        Merci pour ce rappel supplémentaire de «L’Argent de poche». Ce «j’ai faim» suivi du «coup du panier» est encore présent dans ma mémoire mais disons qu’il était sur un de mes anciens fichiers, dans un coin reculé de mes neurones, tout comme la chute du petit Grégory qui, quand on le relève qui dit; «Grégory a fait boum». Un beau souvenir.

  13. Micheline L dit :

    Nobody knows more about loosing money than I do… Pour une fois, c’est vrai que c’est lui le meilleur.

  14. Niouininon dit :

    Quand il produit ses rapports d’impôt, ce bougre accuse différentes pertes qui lui évitent de payer. Quand il demande des crédit aux banques, il ajuste ses états financiers pour paraître un bon gestionnaire et montrer des profits assurés. L’art des fausses vérités… Art of the true lies…

    Alors si ses déclarations d’impôt sont publiées, même partiellement, les prêteurs verront bien que le POTUS a menti sur son niveau de richesse qui constitue un flou comme tout le reste. Donc il se retrouvera devant des poursuites de la part des créanciers qu’il n’a pas payé et aussi de la part du gouvernement qui n’aura pas perçu tous les impôts dus.

    Donc sa hantise ce ne sont pas les démocrates mais bien le secteur financier US et le Tax Department!

    1. karma278 dit :

      « L’art des fausses vérités… Art of the true lies… »

      Veuillez m’en excuser, c’est plus fort que moi:
      fausses vérités = false truths
      true lies = vrais mensonges

      D’un autre côté, créer la confusion fait partie du stratagème du Bigly fraudeur en chef, alors finalement 2 thumbs up!!!

    2. Ce stratagème est effectivement très bien expliqué dans le livre ‘The Making of Donald Trump’ du journaliste d’enquête David Cay Johnston et sorti en juillet 2016

  15. marcandreki dit :

    @Apocalypse. Il a pu continuer à faire des affaires parce que c’est un vendeux de chars usagés «talentueux», Un estifi de crosseur en d’autres termes. Pis que je les hais ces engeances là ! M’é déjà fait fourré par l’un d’eux. Je suis rancunier.

    Mais là où ça devient intéressant, c’est comment il a pu financer tout cela. En blanchissant l’argent sale des «pas regardant» : oligarques russes, Chypriotes, Saudis, etc? Je pose des questions de même.

    En tout cas, c’est ce que ferait un vendeux de chars usagés pas trop regardant.
    Et c’est ce genre de morpion qui est Président du pays le plus puissant monde
    Impeach de mother f#4%?@@er

  16. Mabuse dit :

    Il était dans le gros rouble!

    1. jeanfrancoiscouture dit :

      @Mabuse: «Il était dans le gros rouble!» 🙂 🙂

      Le gars étant un sacré «roublard» il n’est donc pas étonnant qu’il habite en Roublardise.

  17. V-12 dit :

    Chaque fois que j’entends le nom de Trump, ca me fait penser à cette chanson de Pink Floyd, circa 1978.
    Si vous comprenez bien les subtilités de la langue anglaise, ces paroles représentent Trump à 100%

    Pigs (Three different ones)

    Big man, pig man, ha ha, charade you are
    You well heeled big wheel, ha ha, charade you are
    And when your hand is on your heart
    You’re nearly a good laugh
    Almost a joker
    With your head down in the pig bin
    Saying « keep on digging »
    Pig stain on your fat chin
    What do you hope to find?
    When you’re down in the pig mine
    You’re nearly a laugh
    You’re nearly a laugh
    But you’re really a cry.

    1. Michèle dit :

      👍🏻👍🏻

    2. karma278 dit :

      @V-12

      J’adore. Dans l’1000
      J’y vois toutefois une petite erreur:
      « You well heeled big wheel, ha ha, charade you are »

      « well heeled » me semble exagéré vu l’état des talons de Cadet TinyBoneSpur.

    3. gl000001 dit :

      J’espère qu’il sera le mouton qui passe à l’abattoir et non celui qui se rebelle comme dans Sheep.

      1. Haïku dit :

        Mouton noir ?

  18. karma278 dit :

    Brillante stratégie pour ne pas payer d’impôts: perdre des millions chaque année!

    Tiny 🤡 gagne toujours.

    Bigly! 🤡🤡🤡🤡🤡

  19. Apocalypse dit :

    @kintouai – 20:33

    On a vraiment l’impression que cet homme n’est bon dans rien! Des centaines de millions de son père et tu trouves le moyen de perdre plusieurs centaines de millions et on est même rendu dans le milliard. Au lieu de se concentrer sur un petit nombre de domaines d’affaires, il est impliqué dans tout ce qu’on peut imaginer. Le manque de jugement de cet homme laisse pantois!

    Un homme très limité qui pense ne pas avoir de limites, on voit le désastre qui en résulte. Il est même en train de refaire aux Etats-Unis ce qui lui est arrivé dans ses affaires; un pays incroyablement endetté qui pourrait entrainer toute la planète dans un désastre financier comme on a vu en 2008 et peut-être même pire. On se pince encore en voyant un tel niveau d’incompétence à la Maison-Blanche.

    1. Sage 2010 dit :

      Bien dit.

      J’ai encore plus de respect pour Steve Jobs, Bill Gates et Elon Musk que Trump.
      Ce président me fait plus penser à un capitaine ivre qui se comporte comme un adolescent pourri gâté, entouré par des beni oui oui incompétents.
      Gérald Ford ferait figure de leader charismatique et compétent.

  20. Benjen Stark dit :

    Elon Musk a perdu 700 millions dans le premier trimestre de l’année courante. Est-ce que ça signifie qu’il est pire que Trump?

    1. Mrmiketi dit :

      C’est pas Elon Musk qui a perdu 700 millions mais Tesla Motor??? et Combien vaut l.action de Tesla â la bourse aujourd’hui 247.50$ â la ferrmeture!!! combien vaut l’action de Trump machin aucune idée!!! c’est dans les ténèbres de ton idole!! Bonne soirée pauvre con!!!

      1. Francis M. dit :

        Bizarrement, toute cette histoire de perte d’argent survient quelque temps après la nouvelle du taux d’approbation record du président… Haha bel effort ! « Bonne soirée pauvre con »… Wow. Quel commentaire édifiant ! On sait très bien que les opinions divergentes ne font pas l’affaire de tous sur ce blogue, mais un peu de classe, ça ne vous ferait pas de tort… Sur ce, bonne soirée 😉

    2. Benton Fraser dit :

      Elon Musk vaut 20 milliards…côté en bourse donc vérifiable.

      Trump vaut 3 milliards… en évaluation immobilier « sur-estimé »… mais tous surhypothèqués!

      En gros, le talent de Trump est de faire fortune en s’endettant!

      1. Lecteur_curieux dit :

        Profiter de l’effet de levier en immobilier est juste très normal au départ.

        Évidemment des très petits investisseurs font autrement avec une stratégie voulant des immeubles sans dette à la retraite.

        Mais autrement l’immobilier c’est avec un fort endettement car c’est supposé être moins risqué mais aussi un risque moindre en immobilier disons commercial et à bureaux. Mais de réduire un peu avec les cycles économiques c’est se montree prudent.

        Réduire et réaugmenter.

        Trump lui est allé dans les casinos un secteur qu’il ne connaissait pas pour les cash flow plus intéressants.

        Pour l’immobilier aussi êtes-vous un promoteur ou un locateur ou un hôtelier ou un proprio de golfs ?

        Ce sont des secteurs ou sous-secteurs différents. Trump se croyait bon dans tous. Il a des partenaires au début mais leur fait la vie dure.

        Mais parasldoxalement ses comportements ont aidé des entreprises elles à mieux se redéfinir. Les hôtels comme chaîne allant avec les hôtels, les casinos avec les casinos. Holiday corporation et Primus ?

        Des gens qui avaient leurams défauts mais ce sont remis en question après avoir subi Trump.

        Alors que Trump. Les leçons de ses échecs. En entrevue il nous faisait croire qu’il avait appris mais au final il est revenu pire qu’avant.

    3. Gilbert Duquette dit :

      @ Benjy

      Un petit cours boursier. De un une perte ou un gain sur fluctuation boursière ne veut rien dire tant et aussi longtemps que les actions détenues ne sont pas vendues.

      Pour que tu comprenne bien voici un exemple très très simple.

      T’achète 1 000 000 d’actions d’une compagnie X à mettons 10$ le 01 janvier 2010
      L’action monte jusqu’à 100$ le 02 Janvier 2012.
      L’action rebaisse à 30$ le 01 janvier 2014
      Tu vends ton millions d’action le 02 Janvier 2014 à 30$.

      Que vas-tu écrire dans ton rapport d’impôt
      A) Un gain en capital de 30 Millions de $
      B) Une perte en capital de 70 Millions de $
      C) Un gain en capital de 20 Millions $
      D) Une perte en capital de 60 Millions de $

      Elon Musk n’a eu que des pertes su papiers (fictives) Trump lui ce sont des pertes réelles reportées sur ses rapports d’impôts (pertes réelles je l’espère pour lui sinon cela s’apèle frauder l’impôt)

      1. Lecteur_curieux dit :

        C’est l’inverse. Les pertes mêmes si elles ne sont pas encore réalisées sont tout de même des pertes économiques.

        Cours de finance et d’économie à revoir.

  21. Alexander dit :

    Ce qui me fascine des grands bullshitteurs de ce monde est leur capacité de perdre des immenses fortunes et de réussir à se maintenir à flot et lever du financement pareil.

    Complaisance de la Deutsche Bank?

    Blanchiment d’argent illicite?

    Papa Trump qui t’aide à te refaire?

    Toutes ces réponses?

    Rien ne se perd, rien ne se crée.

    L’argent arrive de quelque part, c’est sûr. Mais d’où?

    Follow de money.

    1. Madalton dit :

      Vous avez oublié la Russie

  22. marcandreki dit :

    @Stark. Musk est assurément un visionnaire déjanté. Trump lui n’est qu’un vendeux de char usagés à la sauce russe graisseuse pas trop catholique. Votre homme est un être minable qui ne paie pas d’impôt simplement parce que c’est un entrepreneur loser, un Fake Billionaire. Et il a le culot de s’en vanter. Et vous défendez ça. À chacun ses héros…

  23. InfoPhile dit :

    Et dire que ce raté a bénéficié d’un congé fiscal de 40 ans sur son plus gros immeuble. Son meilleur coup, qui sent terriblement la corruption…

  24. Pierre Laurin dit :

    Hors sujet .?

    Nouvelle du Washington Post un autre tuerie dans une école de Denver combien depuis le début de l’année ?

    1. Haïku dit :

      Pierre Laurin 21:23

      Re:tuerie.
      Someone didn’t get the message hors sujet. 😭😭😭

  25. InfoPhile dit :

    À lire ou à relire (mais gare à l’indigestion!) :

    «la famille Trump a utilisé toutes sortes de stratagèmes pour éviter de payer de l’impôt sur les dons et les successions, en vigueur à l’époque (…)»

    « Le père achète 3,5 millions en jetons du casino en banqueroute de Donald, sans les utiliser, ce qui est évidemment un don déguisé au propriétaire – et est formellement interdit par la loi. Bien mieux : des édifices à logements sont grossièrement sous-évalués, refilés aux enfants, qui les revendent 16 fois le prix, tandis que le père déclare des pertes. On est ici dans les centaines de millions.»

    «Le père Trump, un fils d’immigrant allemand né en 1905, a été un des plus grands bénéficiaires des subventions fédérales américaines pour la construction de logements, après la Seconde Guerre mondiale.»

    «Dans le New York économiquement déprimé des années 70, le maire a accordé à Trump un congé de 40 ans s’il investissait pour refaire le vieil hôtel Commodore. Un cadeau de 360 millions – presque trois fois le prix des rénovations.»

    «New York Times a écrit en 2016 que l’empire immobilier de Trump sur Manhattan avait bénéficié d’un total de 885 millions d’exemption de taxes.»

    http://mi.lapresse.ca/screens/ef426f36-4f81-4d42-a523-aa74a2ec03d0__7C___0.html

    1. cotenord07 dit :

      Les origines de la fortune familiale remontent en fait à l’époque où le grand-père, Friedrich (Fred) Trump, immigrant allemand, s’est enrichi en exploitant des bordels au Yukon et en Colombie-Britannique, pendant la Ruée vers l’or du Klondike.

      https://www.bloomberg.com/features/2016-trump-family-fortune/

      1. Haïku dit :

        cotenord07

        Ouch. Merci pareil pour le lien. 👍

  26. titejasette dit :

    Mettez-vous à la place de Trump. Deux de choses l’une.

    1- Ou bedon, les fuites mentionnées dans le billet de M. Hétu, sont « fakes ». Dans ce cas, Trump peut continuer de dormir tranquille.

    « Selon les informations de l’Internal Revenue Service (IRS) obtenues par le quotidien (le New York Times), le président a encaissé des pertes totalisant 1,17 milliard de dollars de 1984 à 1995. »

    2- Ou bedon, les chiffres sont conformes à la vérité (Dieu seul le sait, Dieu étant notre Sans-Esprit). Ho Ho HO Aye ! Ainsi donc, il y a des fonctionnaires de IRS qui fuitent ? Grand Yeu ! Faudrait savoir si ces mêmes fonctionnaires peuvent nous refiler des chiffres « plus près », disons les années 2000 …Les ennemis du peuple à la solde du NY Times, allez-y ! Grouillez-vous. Vous êtes sur la bonne piste !

    Il va se gratter les c***lles toute la nuite, cette nuit et demain, il va gazouiller avant l’aube.

    « Peu importe si le début paraît petit. » Nous attendons la suite…

  27. gl000001 dit :

    IRSleaks ?

  28. karma278 dit :

    Au ke🤡 qui a comparé Tiny et Elon Musk: voilà

    Ah! Pis, never mind. Vous n’êtes qu’un agitateur

    On ne voit pas clair dans l’eau lorsqu’on l’agite.

  29. titejasette dit :

    @gl000001 IRSleaks ?

    Blague de fonctionnaires

    Le gouvernement a décidé d’adopter un principe japonais, soit l’exercice physique pendant les heures de travail afin de garder les fonctionnaires en bonne forme. Premier essai : une cassette vidéo distribuée à tous les fonctionnaires.

    En voici un extrait :

    – Et un, en haut… Et deux, en bas… Et trois, en haut… Et quatre, en bas… Parfait ! Maintenant on change de paupière…

    1. gl000001 dit :

      Au début des années 90, je suis allé consulter dans un minustère fédérâleux à Ottawa. A 8:58, on passe devant un bureau de patron. Il lit le journal. Vers 11:30 à la sortie du meeting, il lit encore son journal. Même pas une blague 😉

      1. karma278 dit :

        Mise à jour des connaissances, non?

      2. Haïku dit :

        gl000001 🤣

        Donc, Allô Police!!!

  30. Cubbies dit :

    Le chat commence à sortir du sac. La vraie question: qui a financé Trump au creux de la vague pour lui permettre de rester en affaires? La Deutsch Bank oui, mais sûrement d’autres sources pas trop recommandées.

    Je me souviens d’avoir entendu que Trump s’était présenté comme candidat à la Présidence dans le but de bonifier la marque Trump. Qui ne se souvient pas de son look ‘deer in the headlights’ le soir de l’élection quand il a réalisé qu’il avait gagné?

    Ça veut tout dire. Tout est là. Le Roi de la Bullshit est pris à son piège.

  31. 430a dit :

    Enfin, une vraie fake news! Déculotté, le mec…

  32. xnicden dit :

    De @waltshaub (traduction):

    « Un chiffre des déclarations de revenus de M. Trump est particulièrement frappant – et particulièrement difficile à expliquer : les 52,9 millions de dollars de revenus d’intérêts qu’il a déclarés en 1989 », mais les résultats publics « ne montrent aucune preuve qu’il possédait quelque chose capable de générer près de 52,9 millions de dollars » en intérêts ?? »

  33. karma278 dit :

    Quid: est-ce que perdre de l’argent est un art ou un don?

    Considérant qu’on l’appelle « The Don_ald », mon choix est fait.

    C’est un don. Qui s’appelle l’ignorance.

  34. Ziggy dit :

    Je viens de lire le dossier du New York Times et je ne peut pas croire que c’est lui qui a monté cette immense mistification durant toutes ces années.Il doit bien y avoir un proche dans sa famille ou un financier véreux versé dans toutes les façons de fourré le système qui a échafaudé ces stratagèmes.Quand on pense que certain vont en prison pour avoir omis de mettre un clignotant je savait que le gros clown était un fraudeur,et là je découvre un voleur de haute voltige.

    1. Théophile Raulet dit :

      Un pays gouverné par un fraudeur et menteur invétéré qui a causé la ruine de centaines et peut-être de milliers de ses concitoyens. Mais tout cela est machiavéliquement caché par plus de 10000 mensonges et faussetés de ce président, par un entourage, un GOP des souteneurs, et une chaîne « de divertissement », Fox News, qui rabâche sans arrêt les mantra propagandistes. Le navire fonce à toute vitesse à sa perte, mais le capitaine et sa clique dit que demain va être encore plus beau qu’aujourd’hui. Si quelqu’un sait prier, c’est peut-être le temps…

  35. Lecteur_curieux dit :

    Pas formés en finance ni en comptabilité ni en fiscalité.

    Et Trump incluait tout dans ses déclarations de revenus personnelles ?

    Pour l’immobilier n’oublions pas la plus-value à chaque année se transformant en gain en capital lors de la revente.

    Pour les casinos à Trump celui où O’Donnell travaillait faisait de l’argent comme de l’eau avant qu’il parte mais était sur la pente descendante.

    Et encore une autre… Les gens d’affaires faces à leurs banquiers, leurs créanciers ou lorsqu’ils sont à la recherche d’investisseurs ils tendent à exagérer leurs revenus et leur valeur marchande.

    Quand ils sont face au fisc ils veulent réduire leurs revenus le plus possible et avoir le plus de pertes fiscales à utiliser que possible. Ils tendent à faire cela.

    Mais pour les états financiers ils devraient être conformes aux PCGR/GAAP ou au moins satisfaite les usagers.

    Pour les déclarations elles, elles doivent être préparées en respectant la lettre et l’esprit de la loi.

    Avec Donald Trump on a des doutes sur les deux… Alors même en retrouvant des documents on est sûr de rien. N’empêche que les chiffres donnés par O’Donnell eux doivent être assez bons mais que faisait Trump avec l’argent, les bénéfices qu’eux faisaient et jamais assez gros aux yeux de Trump. Il ne l’a jamais su.

    Les immeubles il y a de l’amortissement fiscal alors qu’ils prennent de la valeur.

    Les pertes fiscales ne sont pas forcément des pertes économiques pas plus que les pertes comptables. Ce sont 3 choses bien différentes.

  36. Lecteur_curieux dit :

    Pour avoir la vraie valeur de Trump année après année il faudrait dresser des états financiers cumulés de M. Trump et tous à la valeur marchande et disons à toutes les années.

    Évidemment des chiffres de valeur marchande dépendent d’opinions d’experts comme des évaluateurs d’entreprises et des évaluateurs immobiliers.

    Les chiffres dans les déclarations ne sont pertinents que pour voir les incidences fiscales qui vont se traduire en flux monétaires( cash flow).

    Plus haut il est écrit encaisser des pertes. Non, non, non c’est déclarer des pertes pour fins fiscales. En fiscalité vos déductions vous n’êtes pas obligés de les demander. Mais la planification fiscale et financière est de minimiser les impôts mais en faisant de l’argent.

    Le phénomène ou l’énergumène faisant constamment de nouvelles acquisitions et on imagine avec des amortisssements fiscaux plus élevés dans les premières années et aussi il négociait des crédits d’impôt mais celui dont on se souvient le plus c’est un projet des années’70.

    Mais sapristi. Trump ne viendra jamais nous détailler sa situation financière avec des comptables et autres experts en immobilier et en finance.

    ———

    Pour un petit comme moi si mes fonds communs ont pris 18000$ dans l’année. Mon portefeuille a vraiment pris de la valeur. Ce ne sont pas mes revenus déclarés au fisc qui comptent. Eux servent à calculer mes impôts. Là on parle d’argent qui sort.

    Toujours raisonner en termes de flux monétaires et de valeur marchande en finance.

    Finance, comptabilité et fiscalité et audit pour les comptables et une dimension de droit des affaires aussi. Il faut voir cela de manière intégrée dit-on mais on les sépare pour ensuite les lier.

    Pour un contribuable simple salarié et avec disons des CPG à intérêts simples ou composés traditionnels il ne comprendrait pas grand chose.

  37. Lecteur_curieux dit :

    https://www.ft.com/content/183f0c8a-712e-11e9-bf5c-6eeb837566c5

    Déclaration intéressante du démocrate. Trump pas un bon homme d’affaires mais un bon promoteur.

    Il existe plusieurs types d’hommes d’affaires. Le promoteur pourrait être vu comme un type.

    Tout mettre l’argent dans un fonds indiciel ? C’est un rentier cela et non un homme d’affaires mais on peut toujours se comparer comme investisseur.

    Warren Buffett au départ c’est un homme d’affaires qui ensuite devient un investisseur mais avec un conglomérat et sélectionnant les business et bons dirigeants.

    Alors que Trump est plus du type entrepreneur/promoteur/ et même spéculateur.

    Un entrepreneur est dans l’action et lance des entreprises. Il peut s’éparpiller aussi plutôt que rester dans son domaine. Il peut être prudent versus téméraire.

    L’entrepreneur est quand même plus celui qui fonce et qui un coup un genou au tapis se relève et recommence alors que le rentier laisse fructifier son portefeuille et le gère. Et avec un fonds indiciel c’est une gestion très passive.

    L’exact opposé de l’entrepreneur. Trump son narrative, son mythe ou légende était qu’il avait vraiment fait fructifier la fortune et un sommet était atteint sur papier à la fin de 1989 mais en 1990 la chute a commencé et en 1991 elle s’est poursuivie.

    En 1991 le chiffre était de combien -980 millions $ donc dans le rouge et il dit cela en se comparant à itinérant qui pour lui vaut 0$ de valeur marchande en disant qu’il est plus riche que lui.

    Plus tard c’est le art of the comeback mais on s’en fichait.

    Trump était dans les médias vu comme un proprio au gros ego dans la USFL et moquer. De 1987 à 1989 il était célébré surtout bien que critiqué par la gauche.

    En 1990 sa chute semble inévitable et il est moqué.

    Plus tard surtout moqué, un personnage et des histoires abracadabrantes d’arnaques. Sans qu’il soit lui ébranlé. Puis le show de télé qu’on ne regarde pas.

    Un personnage des années’80.

    On serait aussi bien avec feu Gilles Gagné le couturier comme PM ou avec le jovialiste André Moreau ou bien avec Richard Glenn et son Ésotérisme Expérimental. Pour divertissement seulement. On étudie jamais cela à l’école juste Ad Lib ou la télé communautaire qui nous passe cela. Allez Géo Giguère aussi.

    1. jeanfrancoiscouture dit :

      @Lecteur_curieux: «On serait aussi bien avec feu Gilles Gagné le couturier comme PM ou avec le jovialiste André Moreau ou bien avec Richard Glenn et son Ésotérisme Expérimental.»

      Sans oublier Normand Lamour à la Culture. Ben quoi? Donald Trump a bien nommé la DeVos à l’éducation et Pruitt à l’Environnement. Non?

  38. Mariette Beaudoin dit :

    C’est ça qui arrive quand des poorly educated vénèrent le veau d’or, surtout s’ils ne savent pas que ça peut être un miroir aux alouettes.

    J’ai déjà vu à la télévision un reportage sur les éboueurs. Dans les quartiers riches, ils ramassent des vêtements griffés très onéreux portés une fois ou deux et jetés aux ordures, des bouteilles de vin même pas entamées, etc. Énormément de gaspillage, quoi ! Ça n’a pas d’allure. Pas étonnant que ça arrive chez les mieux nantis et que nous soyons dans le rouge ! Il y a de l’éducation à faire.

    Dans le fond, puisque la plupart des gens savent comment mieux administrer un budget que Trump, il devrait y avoir aussi — à la MB et dans tous les pays — des pauvres et des gens de classe moyenne qui sont habitués de faire des miracles avec trois fois rien pour arriver à leurs fins de mois. Les riches enseigneraient à la population comment arriver à la fortune et les moins nantis à faire d’une pierre deux coups, trois coups, quatre coups pour étirer le budget au maximum. Ainsi, ce serait une des façons privilégiées de ménager les ressources naturelles, ce qui est maintenant essentiel pour la planète.

    1. Lecteur_curieux dit :

      Trump incarnait à quelque part la philosophie de Georges Bataille mais sans le savoir.

      Incarner et l’être vraiment cela peut être différent c’était un narrative.

      La dépense. Il dépendait dans la consumation et une affaire folle et faisait dépenser des riches de manière ostentatoire notamment avec Trump Tower et la boxe et tout.

      Et il s’enrichit en même temps et c’est tout à fait possible tout en étant l’exact opposé de la philosophie de Benjamin Franklin venant du puritanisme.

      Je dis cela mais Trump n’était pas un épicurien assumé complètement. Il veut être un conservateur en même temps.

      C’est une interprétation partielle. Par contre si on étire trop l’élastique il finit par péter.

      Cela entre dans la théorie de l’offre, l’ambition, jouir de la vie aussi et dépenser pour flasher et montrer sa réussite. Tout cela est très faux ? Oui mais une part tu fais dépenser les riches plutôt que garder leurs millions juste pour eux.
      Cela restait pour eux leurs orgies et parties mais voulant tellement flasher cela faisait travailler du monde et créait aussi du divertissenent.

      Si on ca trop loin c’est la faillite.

      C’était itou comme Robert Campeau avant. Un Canadien français qui a de l’ambition et qui veut réussir aux États-Unis. Why not ? Mais par après.. La grenouille voulant être plus grosse que le boeuf. Et un risque beaucoup trop élevé et recommencer deux fois des deals où cela passe ou casse. Si on est chanceux une fois il ne faut pas s’attendre à l’être toujours. Mauvaise gestion du risque.

      Trump aussi et éthique douteuse. Mais au départ ce n’est qu’un personnage proprio dans la USFL et ensuite un invité de talk-show et incarnant l’entrepreneuriat des années’80 avec les qualités et défauts de cela. Cela prend un public qui a l’esprit critique et qui sait voir les deux côtés de la médaille.

      C’est allé trop loin, les banques prêtaient trop facilement et les gens adulaient la vie des gens riches et célèbres ou se moquaient des riches dans les soaps ou téléromans ? Les deux.

      L’ascension de Trump et sa chute aurait dû être une leçon mais non l’éternel retour du même s’applique. Les leçons n’ont pas été apprises collectivement alors la frime et l’esbrouffe sont encore très payantes.

  39. Layla3553 dit :

    L’art de perdre de l’argent

    On a compris avec les années que ses fournisseurs pourraient écrire un livre sur l’art de perdre de l’argent.

  40. Léo Miquis dit :

    Trump n’a pas pu s’empêcher de répondre sur tweeter à ce sujet :
    https://twitter.com/realDonaldTrump/status/1126078423816921092

    Il est fier de raconter qu’il fraudait…

    1. Lecteur_curieux dit :

      Désolé ici Trump a raison disons à 85 ou 90%. Les journalistes devraient vraiment aller voir des comptables avant d’écrire leurs articles et aussi les faire réviser pas juste aller faire des entrevues disons avec des professeurs et poser des questions où on sait qu’ils vont être d’accord avec le point de vue qu’on veut défendre.

      Un prof ou un professionnel ne veut pas se positionner du bord de Trump et bien normal et sera aussi prudent. Trump fait peur ? On a pas accès à ses dossiers.

      Il faut plus parler en général mais expliquer toute la loi et la finance et la comptabilité de manière succinte ce n’est pas évident.

      Alors publier ou pas les déclarations de revenus ? Elles seront interprétées de manière tout croche.

      Imaginez Trump comme un livre ouvert ? Impossible.

      Et on a lu quoi aussi ? Un hôtel à New York partenaire avec la ville il tenait deux comptabilités. Et ce n’était pas comptabilité de management versus financière. Non non disons générale tous les deux et en mentant. Comment peut-on faire confiance à ce type alors ?

      Ils trichent presque tous mais lui c’est maladif et à un très haut degré. Que pensent disons les juniors qui travaillent sur ses dossiers si c’est le cas dans sa firme comptable qui s’occupe de lui ? Méchant fou le bonhomme ? Ah mais tous le savent… Mais si c’est à distance sans le rencontrer c’est moins pire…

  41. jeanfrancoiscouture dit :

    @Mabuse,:07/05 à 20:43 «Il était dans le gros rouble!»

    Le gars étant un sacré «roublard» il n’est donc pas étonnant qu’il habite en Roublardise.

    https://fr.wiktionary.org/wiki/roublard

  42. Pierre S. dit :

    ———————————

    l’andouille a perdu de l’argent qui ne lui appartenait pas anyway, fruit de fraudes et de blanchiment
    d’argent pour ne pas dire de vols tout simplement.

  43. Lecteur_curieux dit :

    https://www.google.ca/amp/s/www.cnbc.com/amp/2019/02/27/cohen-brings-trumps-net-worth-statements-at-hearing-how-to-read-them.html

    Texte intéressant ici mais plus pour les entrevues que les bilans à la valeur au marché de Trump. Les deux experts qui parlent connaissent leur domaine.

    1. Lecteur_curieux dit :

      Juste 3 bilans. Pour 2011 et 2012 il semble y avoir des comptables qui ont fait un genre de mission de compilation. On a pas leur rapport ni les notes qui accompagnent les états financiers.

      Pour 2013 s’il y a des comptables il ne sont pas mentionnés et comme par hasard la valeur présentée de Trump fait un bond.

      Vraiment… Il nous prend pas au sérieux. Cohen non plus. Bon ces documents là sont confidentiels. Oui mais pour bien les critiquer il faut tout avoir.

      Des comptables sauf pour des placements cela vous présente les biens au coût même s’ils prennent de la valeur. Au coût amorti. Et s’ils ont une perte de valeur durable ils les baissent.

      Pour une valeur comptable. On veut plus celle du marché? Bien il faut des opinions d’experts crédibles ou un marché facile à vérifier.

      Préparés pour des banquiers et complaisants ? Ils ménagent l’ego du client et refont leurs calculs ?

      Et l’intégralité? Les dettes sont-elles toutes inscrites ? C’est Donald Trump… Sa réputation était déjà bien affectée.

      Si on espère avoir un vrai portrait on l’aura probablement jamais mais ce peut être assez pour ne pas lui faire confiance. On fait pas de compilation pour vous… Les probabilités que ce soient des chiffres trompeurs sont trop grandes.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :