Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

9d5bf578-1c64-11e9-8ff8-c80f5203e5c9_image_hires_115802

Nick Sandmann est l’étudiant coiffé d’une casquette «Make America Great Again» qui s’est retrouvé face-à-face avec un aîné de la nation Ohama vendredi près du Lincoln Memorial, à Washington. Il a livré hier sa version des faits et réfuté les accusations de racisme formulées à l’endroit des étudiants de l’école secondaire catholique Covington, au Kentucky, depuis la diffusion de clips montrant une partie de l’affrontement.

Dans un courriel distribué aux médias, Sandmann affirme que les étudiants catholiques ont d’abord été abordés par quatre manifestants de la communauté excentrique des Hébreux noirs qui les ont abreuvés d’insultes – «racistes», bigots, tapettes et enfants de l’inceste».

Pour répondre à ces insultes, les étudiants ont commencé à entonner la chant de leur école, selon Sandmann. «Un de nos accompagnateurs nous a donné la permission de chanter le chant de l’école», précise Sandmann en ajoutant ne pas avoir entendu d’étudiants scander «Build the wall».

C’est alors que Nathan Phillips, l’aîné de la nation Omaha et vétéran du Vietnam, se serait approché de Sandmann en tapant sur un tambour. Selon le récit de l’étudiant, Phillips était accompagné d’un groupe de manifestants autochtones qui ont à leur tour lancé des insultes aux étudiants. L’un d’eux aurait accusé les étudiants d’avoir volé «notre terre» tout en les priant de «retourner en Europe».

«J’ai craint que la situation ne soit en train d’échapper à tout contrôle alors que des adultes tentaient de provoquer des adolescents», écrit Sandmann. «Le protestataire que tout le monde a vu dans la vidéo a commencé à jouer du tambour en traversant la foule, qui s’est écartée pour le laisser passer. Je n’ai vu personne tenter de lui bloquer la route. Il a planté son regard dans le mien en s’approchant à quelques pouces de mon visage. Il a joué de son tambour tout le temps qu’il était dans ma face.»

«Je suis mortifié que tant de gens ont pu croire quelque chose qui n’est pas arrivé – que des étudiants de mon école ont chanté ou agi de façon raciste à l’égard d’Afro-Américains ou d’Autochtones», écrit encore Phillips dans son courriel. «Je n’ai pas fait cela, je n’ai pas de sentiments haineux dans mon coeur, et je n’ai pas vu aucun camarade de classe faire cela.»

Le visionnement d’une vidéo complète de l’incident ne permet pas d’emblée de rejeter le témoignage de Sandmann. On peut néanmoins en ressortir avec l’impression que certains étudiants, dont plusieurs portaient des casquettes ou des chandails MAGA, se sont comportés de façon arrogante par moments.

(Photo YouTube)

103 réflexions sur “La version de l’étudiant

  1. Gilbert Duquette dit :

    Des p’tits sourire baveaux comme celui de Sandmann j’en ai rencontré dans ma vie. Désolé de le dire ainsi, mais certains de ces sourires baveux ont malencontreusement rencontré la paume de ma main et parofis m^me 4 de mes jointures.

    Et à chaque foi ou presque les mots qui snt sortis du p’tit sourire baveux furent : Pourquoi t’as fais ça, j’ai rien fait moi.

    La provocation non verbale et non violente est régulièrement retrouvée chez les passif-agressif. Et le p’tit Sandmann semble être un de ceux-là.

    1. gl000001 dit :

      « La provocation non verbale et non violente »
      C’est exactement ça. La vidéo de deux heures montre très bien qu’ils n’ont pas démarré la confrontation. Mais ils n’ont rien fait pour désamorcer la situation non plus. Leur non-verbal a juste envenimé les choses.
      Les trois groupes ont leur tort dans tout ça. En premier, les hébreux, en deuxième, les cathos et les amérindiens en dernier qui n’auraient pas du se mêler de tout ça en s’interposant.

      1. Henriette Latour dit :

        gl000001

        Entièrement d’accord avec vous.

      2. igreck dit :

        Le simple fait de porter la « Casquette-du-Moron » était une provocation et ces jeunes extrémistes (les cathos le sont toujours) le savaient assurément ! Ils disent prêcher l’amour mais portent en eux la haine de ce qui n’est pas en accord avec leurs certitudes.
        « Nous restons ensemble parce que rien ne nous ressemble. »
        – La Cadillac de Dieu – Luc de la Rochelière

      3. gl000001 dit :

        Tout-à-fait d’accord avec vous. Le non-verbal et le slogan, c’est la même chose.

    2. Layla3553 dit :

      @Gilbert Duquette

      La provocation non-verbale et non-violente est très insidieuse, s’il se sentait menacé par Nathan il n’avait qu’à se tasser il était en situation de force, contrairement à Nathan qui était encerclé par cette gang, le moindre faux pas de sa part aurait pu dégénéré, il est donc resté immobile, ce que je comprends.

      La marche pro-vie n’était pas au mémorial, cependant je ne connais pas le plan de ville de Washington, amenez moi une vidéo vu des airs en temps réels qui gardent un plan de l’ensemble durant tout le temps de cette manifestation pour connaître la chronologie réelle, mais vous me direz à moi que ces jeunes ont passé deux heures à cet endroit après avoir fait 8 heures et plus de route, alors là je ne comprends pas,

      Cette manifestation était celle des autochtones, donc selon moi il est normal que Nathan a essayé de ramener l’évènement au calme, voyant les échanges entre les porteurs de la « Bonne Nouvelle » et les étudiants et autres passants. C’était un peu sa responsabilité que ça ne vire pas en affrontements houleux.

      Pour moi le message de Nathan Philips sur la peur du futur ne doit pas se diluer.

      Pour ce qui est d’avoir envie d’élancer ma main au visage de ce genre de personne, il m’est arrivée de la refréner, quand elle visait des personnes vulnérables, à mon endroit je gérais facilement. Layla

    3. Conscience de Gilbert Duquette dit :

      Peut-être que tu projettes tes sentiments violents sur les intentions des autres et que ces « sourires baveux » sont en fait des sourires malaisés en réponse à une situation, voir à ton comportement 😉 (ça c’est une sourire baveux btw).

      Une réponse à une provocation non-verbale est une preuve de manque de contrôle de soi et est vraiment pitoyable à mon humble avis.

      Cordialement,
      Ta conscience

      1. Gilbert Duquette dit :

        @ Conscience de Gilbert Duquette

        Pas besoin de vous, j’ai ma propre conscience. Et si vous aviez bien lu mon message vous auriez compris un point important : le passé. Le présent est différent.

  2. ghislain1957 dit :

    Juste la casquette qu’il porte sur la tête, me donne la très forte impression qu’il ment.

  3. jeani dit :

    Toute personne portant une casquette MAGA est aux antipodes de racisme. Tout le monde sait cela.

    Le crétin en chef, qui a lancé le modèle, est l’exemple le plus frappant ainsi que tous ceux qui le suivent.

    On le croit le petit pit. S’il rejetait autant le racisme, il ne se permettrait de porter ce signe de division.

    Bien entendu, le silencieux président va certainement nous sortir qu’il y a du bon monde de chaque bord.

  4. papitibi dit :

    Un tit-coune de high-school, avec pas plus de 2 poils au menton, aurait u l’idée de transmettre sa version aux médias, lui dont la calotte MAGA semble plutôt confirmer qu s’il s’informe, c’est davantage sur le compte Twitter de son idole à face orangée?

    Moi être plutôt sceptique.
    Ça plutôt ressembler à une mise en scène savamment orchestrée par je ne sais qui…

    1. @ papitibi Il y a une vidéo de deux heures de temps qui confirment mot pour mot les dires de l’étudiant. Hier sur les réseaux sociaux, des avocats ont offert de représenter les élèves de Covington sans frais dans une poursuite pour diffamation contre le NY Times et CNN, et c’est à ce moment que les deux médias ont commencés à publier des articles mentionnant l’existence de ces autres vidéos.

      1. jeani dit :

        Des avocats portant la casquette MAGA avec comme chef de file, Rudy?

      2. papitibi dit :

        Est-ce que Bwana Andoni sait lire?

        La vidéo intégrale – deux heures, si vous le dites, désolé mais si vous avez du temps pour ça, moi je n’en ai pas. Par contre j’ai visionné le clip auquel vous avez vous-même référé hier et dans lequel un judéo-freeak dénonçait l’homosexualité du bon monsieur Trump. Ha Ha Ha.

        Cela dit, avez-vous tu bin lu mon commentaire, distingué Goikoetxea?
        De kossé que je parlais de?
        Je me demande simplement comment un tit-coune qui n’a jamais lu un journal, ni même un article d journal, et dont les parents cathos du Sud (lire: fondamentalistes) s’informent xclusivement sur FOX News (et/ou Infowars), pourrait – DE LUI-MÊME – avoir eu le réflexe d’alerter des médias dont vraisemblablement il ignore le nom ou les méprise souverainement…

        …des avocats ont offert de représenter les élèves de Covington sans frais dans une poursuite pour diffamation contre le NY Times et CNN

        Aaaaayoye!

        J’ai plaidé des milliers de procès. Mais J-A-M-A-I-S je n’ai accepté de piloter une poursuite en diffamation. En défense, par contre, là j’ai eu du fun. Mucho fun! À vrai dire, les seuls à qui la poursuite profite sont précisément les avocats.

        Ou bien ils s’en mettent plein les poches avec des honoraires pharaonesques, ou bien ils courent après les victimes (réelles ou inventés) pour jouir de la pub gratuite que leur font les médias.

        Mon plus beau dossier – je représentais les assureurs du diffamateur alors qu’un MINISTRE avait vraiment été diffamé devant micros et caméras, concernait une poursuit de plusieurs centaines de milliers de $. Le Ministre, je l’ai torturé pendant 5 ou 6 heures en présence d son avocat, de son garde du corps et d’un sténographe, avant de laisser macérer. Et j’ai fait connaître mon intention de faire témoigner au procès le PM et plusieurs membres de son cabinet.

        De toute évidence, le PM ne voulait pas de ça!

        La cause a été réglée à prix d’ami, si je puis dire. Je ne sais pas combien de $$$ l’avocat de l’Honorable Ministre a perçus mais moi, je sais que mes honoraires se comparaient avantageusement au montant versé à titre de réparation des dommages. Quant à la somme versée à titre d’indemnité dite réparatrice, bin… c’est un organisme de charité qui l’a empoché. ‘

        C’est ça, la vraie vie. Et dans la vraie vie, oui, il arrive que des avocats proposent leurs services gratos pour un procès en diffamation dont ils savent, eux, qu’il ne se fera JAMAIS.

        La pub et le capital d sympathie qui n résulte pour le généreux cabinet qui offre ses services GRATOS, ça n’a pas de prix.

        De toute évidence, ces avocats ont réussi à vous berner.

      3. Layla3553 dit :

        @papitibi
        💯excellent💯.Layla.

    2. Mrmiketi dit :

      Bien raison Papitibi surtout que le courriel sort presque 48 heures après les événements!!!

    3. A.Talon dit :

      «Ça plutôt ressembler à une mise en scène savamment orchestrée par je ne sais qui…»

      Par une firme de relation publique ou un avocat, probablement. Pourquoi pas Rudy qui se mêle de tout?

    4. spritzer dit :

      @papitibi

      Il faudrait se taper la vidéo de deux heures pour en avoir le coeur net. Quelqu’un devrait le faire… 😉

    5. Lecteur_curieux dit :

      Pas assez de barbe pour être client de Gillette mais cela va venir.

  5. quinlope dit :

    Disons que le simple fait qu’il porte la casquette du gros demeuré orangé ne l’aide pas.

  6. titejasette dit :

    Nick Sandmann: A un moment donné, je croyais que le Vieux allait m’asséner un coup de tambour « qui raisonne ». Pour sauver tout ce qui me reste entre les deux oreilles et pour me défendre, j’ai entonné le chant de l’alouette :

    On m’envoie–t–aux champs, c’est pour y cueillir
    Je n’ai point cueilli, j’ai cherché des nids de vipères

  7. Toile dit :

    Non mais ils sont ils malchanceux de s’etre fait insultés par des juifs et par améridien ? Par ailleurs comment ces étudiants qui manifestaient contre l’avortement se sont retrouvés dans un cimétiere ?

    1. Richard Hétu dit :

      Ils étaient en fait devant le Lincoln Memorial.

      1. Toile dit :

        Merci pour la précision. J’etais resté avec les informations du précédant billet.

  8. Mistigrinet dit :

    Qu’on le veuille ou pas, Trump se trouve à fournir un exemple – un modèle de conduite – qui pourra ensuite pris en exemple par des millions d’autres personnes, en particulier des gens en quête de modèles de conduite à imiter. Or Trump est tellement menteur, arrogant et « sale moralement » que comme exemple, franchement, il faut retourner au temps des barbares pour en trouver des semblables. Alors que des « adolescents patriotes » et fans du MAGA se trouvent à mentir ou bien à travestir les faits à leur tour – théories du complot et tout et tout – je n’en serais pas du tout surpris.

    Je ne dis pas que Nick Sandmann a menti, mais plutôt que son témoignage devrait être sujet à caution (vraiment sujet à caution) jusqu’à + ample informé.

    1. @Mistigrinet « Je ne dis pas que Nick Sandmann a menti, mais plutôt que son témoignage devrait être sujet à caution (vraiment sujet à caution) jusqu’à + ample informé. »

      Vous n’avez pas besoin de croire la parole du jeune, il y a une vidéo. Relisez le dernier paragraphe de M. Hétu : « Le visionnement d’une vidéo complète de l’incident ne permet pas d’emblée de rejeter le témoignage de Sandmann. « 

      1. Mistigrinet dit :

        @Andoni Goikoetxea « Vous n’avez pas besoin de croire la parole du jeune, il y a une vidéo. Relisez le dernier paragraphe de M. Hétu : « Le visionnement d’une vidéo complète de l’incident ne permet pas d’emblée de rejeter le témoignage de Sandmann. »

        Une version des faits peut être dénichée après-coup, et ne pas nécessairement aller dans le sens des intentions véritables (et initiales) d’une personne. Notamment : que faites-vous du sourire narquois – nettement moqueur, méprisant – de ce jeune, sur la photo ? Est-ce que cela concorde avec la version après-coup des faits ? Qu’en diriez-vous vous-même, @Andoni, Goikoetxea si c’était vous qui receviez ce sourire narquois, voire méprisant, juste devant vous ? Lui donneriez-vous l’absolution après-coup ?

        Pas moi ! Je me dirais que vous ne mériteriez pas du tout un tel regard de mépris ou de moquerie, surtout devant public et médias, peu importe la version des faits qui aurait été trouvée après-coup histoire de sauver la face de cet adolescent ainsi que de son école.

      2. @mistigrinet « Qu’en diriez-vous vous-même, @Andoni, Goikoetxea si c’était vous qui receviez ce sourire narquois, voire méprisant, juste devant vous ? »

        Le fameux sourire est un moment précis qu’on a utilisé pour faire un article.

        Regardez les deux premières minutes de cette vidéo, est-ce qu’il sourit beacoup? Il me semble qu’il tente de rester stoïque mais c’est quoi la bonne réaction à avoir quand quelqu’un vient vous battre un tambour à 2 pouces du visage?

        https://youtu.be/npX801xLSFY

      3. Bartien dit :

        Une chose est sûre mon simon, rarement vous vous faites aussi persistant…probablement un sujet qui vous touche

  9. Jacques dit :

    Pauvre petit.
    La casquette te va trop bien.

    Si jeune et déjà lessivé…

    Comme je l’ai écrit, utilisation de mineurs à des fins politiques, tactique basse et mauvaise augure.

    MAGA
    May Another Guy Arrest the motherfucker.

    1. Michèle dit :

      Ouen… en parlant de casquette. Comment se fait-il que les responsables accompagnateurs de ces jeunes mineurs leur aient permis de porter une telle casquette?
      Comment une école (privée de surcroît) peut-elle justifier d’afficher ses ‘couleurs’ via ses jeunes (qui l’endossent à 100%)? Si une telle autorisation avait lieu au Québec, l’institution en aurait pris tout un coup! Mais on est aux états…. SAD

      1. Achalante dit :

        Ma question est plutôt : qu’est-ce que des petits gars (qui n’ont probablement même pas eu un vrai cours d’éducation sexuelle) peuvent bien faire dans une manifestation anti-avortement si ils n’ont pas été envoyés par leur école? Ce sont des pions, ni plus ni moins. Et c’est probablement l’école qui a dicté le point de vue décrit dans ce billet.

        En tou cas, ça ferait beaucoup plus de sens, à mon avis.

      2. Michèle dit :

        « Ce sont des pions, ni plus ni moins »
        En effet. Et cet écrit n’a vraisemblablement pas été pondu par Sandmann.
        Ces sorties sous la supervision de membres de l’école doivent être autorisées au préalable par les parents qui en sont tout autant responsables. C’est l’ensemble de tout ce beau monde qui manifeste. Les jeunes ados déjà endoctrinés embarquent tout simplement et ils prendront la même voie que leurs parents.

  10. Martin coté dit :

    son petit sourire narquois en dit long..quant a sa version des faits…gageons que les très religieux responsables de cette école catholique ont quelque chose a y voir…….en premier lieu…si c’st vraiment une bonne école catholique, ils devraient leur dévisser cette fameuse calotte de sur la tete…..ils auraient l »air un peu plus intelligents….

    1. Jacques dit :

      Le mot clé..

      SI…

  11. ProMap dit :

    Bizarre que ce que M. Phillips a dit soit déjà oublié :

    « «La peur. Pas la peur pour ma personne, mais la peur pour la prochaine génération. La peur pour la direction que ce pays a empruntée. La peur pour ces jeunes. La peur pour leur avenir. La peur pour leurs âmes, leurs esprits. La peur de ce qu’ils feront à ce pays.» »

    La mise au point de ce petit MAGA est bien articulée, l’a-t-on articulé? Il remercie ce monsieur pour service rendue à la patrie, mais oublie de revenir sur la citation de M. Phillips. Pourquoi est-ce que j’ai l’impression d’entendre Kavahaugh pleurnicher?

  12. gl000001 dit :

    Pour désamorcer la situation, trump devrait envoyer des hamberders à tout le mode. Ou des rouleaux d’essuie-tout.

  13. treblig dit :

    Être noir ne met pas à l’abri d’étre con, borné et fanatique. Le Nation of Islam de Farrakhan est un exemple de cette dérive religieuse délirante.

    Les fameux Blacks Hebrews Israélites (BHI) sont connus pour une théorie fumeuse à l’effet que les premiers juifs étaient des noirs d’Éthiopie et que les juifs blancs sont des imposteurs. Provocateurs verbaux à l’extrême envers les blancs, ils ne manquent pas une occasion de poursuivre en justice ceux qui répliquent physiquement à leur provocation. Une forme de rackett.

    Sur ce point, je donne raison à l’étudiant

    1. gl000001 dit :

      Cléopatre était d’origine africaine selon les dernières théories. Tout est donc possible pour les BHI. Mais de là à traiter les autres d’imposteurs, c’est très fumeux comme vous dites.

      1. treblig dit :

        Il y a eu un reportage il y quelques années sur les BHI à San Francisco. Des champions de la provocation qui haranguaient tous les blancs qui passaient à proximité.

        Seule façon de s’en sortir était de devenir un aveugle sourd muet d’un seul coup. Ne pas les voir ( éviter le  » eye contact »), faire semblant de ne rien entendre et, surtout ne pas répliquer verbalement.

        Une attitude difficilement compréhensible par des jeunes du secondaire d’une petite ville de province qui n’ont jamais été confronté à des sectes agressives.

  14. A.Talon dit :

    «[Sandmann] a livré hier sa version des faits et réfuté les accusations de racisme formulées à l’endroit des étudiants de l’école secondaire catholique Covington»

    Évidemment, que pourrait-il dire d’autre? Il a bien assimilé les leçons de mensonges du Fabulateur-en-Chef. J’attends un témoignage objectif d’une tierce personne pour me faire une idée définitive.

    «Je n’ai pas fait cela, je n’ai pas de sentiments haineux dans mon coeur, et je n’ai pas vu aucun camarade de classe faire cela.» (l’apprenti Drumpf)

    N’importe quel suprémaciste pourrait en dire autant. Les racistes admettent rarement leur tare.

  15. gigido66 dit :

    Ils se sont faits insulter par 4 Hébreux noirs et par des Amérindiens…est-ce que la casquette rouge pétant MAGA y serait pour quelque chose dans ces affrontements? Des fois, pas besoin de dire un mot, juste l’afficher fait le travail!

  16. Lecteur_curieux dit :

    Dans une vidéo plus longue qui nous a été partagée ici nommés plus haut des Hébreux noirs c’est assez particulier en effet ces gens apparaissent plus tarf dans la vidéo un coup que le conflit avec les autochtones semble apaisé.

    Ce qui se passe avec que les smartphones tournent c’est difficile à déterminer.

    Cet étudiant c’est environ le dernier dont je veux le témoignage mais semble très influent dans son école où il y a plusieurs équipes sportives. Serait-il capitaine de l’autre.

    Dans le cimetière faisant office de parc la vidéo me semble tournée au pied d’un monument. Pour l’accompagnateur dont le jeune parle on le voit pas.

    Pour un monument tous se dirigent naturellement vers cela. Un regroupement d’étudiants en tourisme comme des manifestants autochtones comme aussi les Hébreux noirs ressemblant à une secte bizarre.

    Évidemment que ce peut que les faux Hébreux aient parti le bal surtout s’ils ont vu les casquettes pro-Trump. Ne jamais s’obstiner avec ces gens là ce serait comme insulter des schizophrènes dans les rues de Montréal. Il faut les ignorer et s’éloigner d’eux.

    Ensuite je croirais étaient là dans leur manif ou cérémonie avant les étudiants. Si le feu était pogne dans la cabane avec les faux-Hébreux, il est toujours que ce soit un autochtone qui ait provoqué en premier les jeunes mais est-ce si important ?

    Je vois plus un groupe de jeune mal supervisé où le grand et costaud dirige quasiment l’école. Son papa est-il un riche et puissant donateur ? Un homme sur le CA de l’école?

    Deux versions contradictoires qui manquent toutes les deux de crédibilité. On va chercher la version des deux personnes les moins impartiales.

    Celle des Hébreux noirs serait encore moins fiable car si Trump est incohérent eux le sont puissance 1000 mais n’aspirent heureusement pas à diriger les États-Unis.

  17. Theophile Raulet dit :

    C’est pas parce que quelqu’un soutient monsieur Trump, aussi menteur et crapuleux que soit celui-ci, que cette personne est elle aussi un tel menteur. Ne mettons pas tout le monde dans le même bateau.

    1. igreck dit :

      La « Casquette-du-Moron » est le signe de l’appartenance à un groupe raciste, sexiste, misogyne, homophobe et mensonger. Ceux qui ignore ce fait sont des naïfs mal informés.

      1. P Lacerte dit :

        Voilà!! Aussi simple que ça…

  18. A.Talon dit :

    «On peut néanmoins en ressortir avec l’impression que certains étudiants, dont plusieurs portaient des casquettes ou des chandails MAGA, se sont comportés de façon arrogante par moments.»

    Ils étaient plusieurs à porter des cochonneries MAGA?
    «The medium is the message», comme dirait MacLuhan.
    Case closed.

  19. eau-vive dit :

    Moi aussi j’éprouve un certain malaise de voir des jeunes porter une casquette avec le slogan de Trump parce que ça implique qu’ils ont déjà subi des influences venant de Trump et surtout de leurs parents pour afficher ainsi leur adhésion à une idéologie dont ils ne connaissent peut-être pas toute la signification et les répercussions.
    Ceci dit, pourquoi ce jeune Sandman n’aurait pas droit à sa version des faits ? On peut le croire ou non mais il a le droit de se défendre.

    Avec l’ère des réseaux sociaux, il se produit beaucoup de dérives. On juge sur ce qu’on voit sur un bout de vidéo et en plus on prête des intentions aux participants. (moi-même je l’ai fait hier). Alors ce matin je me pose juste une question.
    Sommes-nous en train de devenir aussi intolérants que ceux qu’on dénonce ?
    Quand il s’agit de Trump, oui il faut dénoncer parce que c’est inacceptable et parce que c’est le président des États-Unis.
    Dans le cas des élus, oui on doit dire quand on n’est pas d’accord et critiquer certaines prises de positions ou certaines actions.
    Dans le cas de ses partisans aussi je crois qu’il faut les condamner collectivement mais je me garderais une réserve pour les jugements individuels.
    En tout cas c’est navrant de voir à quel point Trump crée des clivages dans la société et ce sont des blessures qui vont prendre du temps à guérir.

    1. Lecteur_curieux dit :

      Il y a des Québécois qui portent la casquette dont un monsieur connu admirateur de Trump et ancien proche de Pierre Péladeau et de Brian Mulroney.

      Pourquoi quelqu’un est admirateur de Trump? Cela peut remonter à environ 1980 chez des plus âgés.

      1. A.Talon dit :

        N’importe quoi. Le Drumpf n’est connu au Québec que depuis le début de la diffusion de son show cheapo «The Apprentice» en 2004.

      2. spritzer dit :

        Il faut en revenir des années 80 où Trump était présenté comme un génie. Avec tout ce qu’on sait maintenant le miroir devrait être brisé.

      3. Lecteur_curieux dit :

        Talon faux. Le cahier des sports en parlait amplement et celui d’affaires aussi… Et ensuite le showbizz…

        Perso The Apprentice je n’ai jamais regardé cela lors des diffusions originales. Plus tard sur internet à partir de 2015 pour voir de quoi cela avait l’air.

        Trump on l’a connu dans les années 80 et on le suit épisodiquement dans les années’90 et oui le texte de Richard H. rencontrant Trump on l’avait lu et en se moquant nous aussi du Donald. Les fans comme M. Bernard Bujold sont plutôt rares mais cet homme est bien connu.

      4. Lecteur_curieux dit :

        @spritzer C’est le personnage public que j’ai connu bien que bien partiellement celui qui est POTUS je ne connais pas et le reconnaît au final peu. Même s’il y a des ressemblances.

        Barbara Res elle c’est de 1979 à 1983 versus 1987 ce n’était plus le même homme.

        Pour le comédien noir qui a joué avec Eddie Murphy dans un Prince à New York il a joué dans The Apprentice et ne voyait pas Trump comme raciste ou encore lui donnait le bénéfice du doute et était fier d’avoir participé à ce show. Ensuite rendu en 2015 il voit Trump se présenter et entend son discours sur les Mexicains. Pour lui alors Trump a montré ses vraies couleurs et est alors classé comme un raciste. Juste en 2015… avant c’est le bénéfice du doute qui est accordé. Maintenant il a honte d’avoir participé à ce show.

        C’est de lui qu’on est fan même si j’oublie son nom mais Eddie Murphy lui c’est une icône.

        Dans le sport Carl Lewis. Carl Lewis plus qu’Obama comme POTUS. Bien non M.Lewis n’a pas les intérêts ni les aptitudes pour faire de la politique.

        Mes idoles ne sont pas des politiciens.

        Ronald Reagan avec Michael Jackson, le plus grand à ce moment là à mes yeux c’est Michael.

        Des blacks ou des latinos en masse.

        Parlez-moi d’Andre Dawson ou de Dennis Martinez et Pascual Perez avant Bush père. Non mais rendu au Cégep et avec le droit de vote venant on s’intéressait plus à la politique…

        N’empêche que ce n’était pas cela qui valait un abonnement à un journal. Pour le Journal de Montréal lui il tâchait nos doigts c’est tout et lecture dans des restos populaires. Juste deux fois à vie que j’ai payé moi-même pour un achat en kiosque d’une copie de ce Journal et pourtant j’aimais le personnage de Pierre Péladeau mais pas son journal sans exclure pouvoir aimé des artisans du journal.

      5. spritzer dit :

        @Lecteur_curieux

        J’aimais bien André Rufiange dans le JdM, et bien sûr je regardais la page 7.

        La meilleure tête qui est passé par Montréal chez les latinos ou les noirs, je pense, fut Felipe Alou.

      6. Lecteur_curieux dit :

        @Spritzer

        Felipe Alou est l’exemple d’un leadership ouvert. Savoir diriger lui le sait.

        Buck Rodgers lui Américain n’était pas mauvais du tout et l’instructeur des lanceurs Larry B. était très bon.

        Il y avait plus de leçons de vie à suivre les sports qu’à suivre la politique.

        Pour le Journal de Montréal un pionnier comme Jacques Beauchamp je ne pouvais que le respecter mais le mien, le nôtre c’était La Presse. Plus tard Le Devoir et The Globe & Mail sont rendus mes préférés mais jamais pour abonnement juste pour achats occasionnels et très appréciés mais La Presse dans les années’80 et ’90 pendant minimun 17 ans c’était vraiment archi-important dans ma culture ou la fabrication de ma pensée.

        Et on clique avec beaucoup de journalistes bien que nos préférés varient ou encore celui qu’on aimait beaucoup on ne l’aime plus tellement après. Bernard Brisset au hockey disons de 1981 à 1983 par exemple…

        Ok ne sortons pas trop ni parlons du journaliste sportif qu’était notre blogueur en chef , une quasi-idole de 1984 à 1986.

      7. Lecteur_curieux dit :

        Arsenio Hall celui jouant avec Eddie Murphy lui il est cool et a participé au show de Trump deuxième mouture.

        Pour divertissement seulement. Il peut avoir ses opinions politiques mais on ne lui demandera pas de diriger le pays.

        Trump aurait dû rester dans cette sphère people et show-bizz et pour ses arnaques se faire rattraper et punir.

        Aimer à la limite le personnage public d’alors ne veut pas dire placer son argent avec lui. Il faut séparer les choses.

        Profite de sa célébrité et notoriété pour enfirouaper et sa vante même. Soyez prudents.

        Lui-même confond la télé avec la réalité. Regardez les films de Stormy tant que vous voulez et avec une boîte de Kleenex s’il faut mais n’allez pas la cruiser dans la vraie vie.

      8. Lecteur_curieux dit :

        @Spritzer

        Au contraire, il faut revenir aux origines du personnage Trump très connu et si après 1991 des gens lui donnent le bénéfice du doute à eux d’être prudents.

        Mais ceux s’étant inscrits à Trump University ou dans les condos de Toronto sont à la fois archi-nuls en affaires, naïfs et n’ayant fait aucune recherche sur le personnage pensant qu’il allait les rendre riches.

        Des poissons très poissons alors que les histoires où d’autres avaient mordu pullulaient.

    2. igreck dit :

      @eau-vive 08:30
      Tout à fait d’accord avec vous.

    3. Surlacôture dit :

      Merci pour ce commentaire, il était temps que quelqu’un fasse preuve d’un peu d’humilité dans ce dossier.

      J’ai pris la peine d’aller voir de grands pans de cette vidéo de deux heures. Moi qui suis antiTrump au degré d’ébullition; moi qui ne suis pas loin de condamner tous les États-Uniens en bloc, sans nuance, malgré que je sois sans une once de racisme; moi qui déplore depuis des années le traitement infligé aux Premières Nations sur le territoire des Amériques; eh bien je n’oserais pas du tout être catégorique sur la nature de ce qui s’est passé au Lincoln Memorial.

      Les images que j’ai vues me montrent des groupes différents qui se retrouvent au même endroit. Le jeune homme qui a vraiment l’air de faire preuve de stoïcisme davantage que d’arrogance devant une situation qui le dépasse. Un troisième groupe qui s’ingère dans l’histoire… J’ai beau essayer de comprendre, je n’ai pas assez d’éléments pour trancher.

      Alors je me garde une petite gêne dans ce cas précis. Je vais réserver mon indignation pour des faits plus faciles à démêler!

  20. Gilles Morissette dit :

    Bel effort de Sandman mais il y a encore beaucoup de zones d’ombres dans son discours. Les étudiants ne sont peut-être pas les seuls à devoir porter le blâme pour ce dérapage mais il n’en demeure pas moins que le sourire de Sandman en dit long sur le mépris et la suffisance qu’il a manifesté envers monsieur Phillips.

    Il l’a appelé « le Vieux » et a même osé dire qu’il avait eu peur de recevoir un coup de tambour dans la « tronche » . Non mais quel connard. Si ce n’est pas un manque de respect envers monsieur Phillips, je me demande bien ce que c’est.

    Allez se pointer avec des casquettes MAGA à une manifestation dénonçant le racisme envers les Premières Nations s’apparente, à mon avis, à de la pure provocation.

    La question qui tue.Pourquoi ces « jeunes morveux » sont-ils allés se planter dans ce groupe de manifestants? Pour écoeurer les manifestants? Pour se donner de l’Importance?

    Je suis encore loin de donner à ces étudiants le bénéfice du doute comme certains semblent enclin à le faire.

  21. fallaitquejteuldise dit :

    Il est triste de voir des gens qui s’enferme dans une idéologie, quand ailleurs dans le monde, des populations souffrent du contrôle de l’information que leur offre des régimes totalitaires. C’est à croire qu’une démocratie sans envergure comme les États-Unis a failli à protéger sa jeunesse contre l’assimilation religieuse. Disons que ces jeunes n’ont malheureusement pas connu autre chose.

    1. Lecteur_curieux dit :

      Vous tenez des propos anti-religieux.

      Perso la religion disons que c’est surtout le passé mais pour qui j’ai du respect dans celle catholique d’ici sans blanchir l’institution de leurs torts. Mais les Y ou Z de la génération de mes proches n’ont plus de religion c’est terminé. Nous c’est culturel et philosophique et libre-penseur pendant que des confrères eux sont athées.
      Des bibittes rares comme Sébastien Doane sont dans la même que ce que notre F.I.C. ( Frère de l’Instruction Chrétienne ) qui est aussi prêtre nous enseignait en Écritures Saintes.

      Des Frères ont été nos amis, des Soeurs, des prêtres. Une parente décédée a été Soeur missionnaire. Des ancêtres ont contribué à bâtir les églises. La religion était le tissus social du temps. Heureux de ne pas vivre à cette époque mais non les communautés n’ont pas fait que du mal, elles ont au contraire fait beaucoup plus de bien.

      N’empêche que c’est à l’État de prendre le social en charge et non à l’Église. Heureusement on a compris cela au Québec. Ce qui ne les empêche pas de poursuivre leurs bonnes oeuvres.

      1. fallaitquejteuldise dit :

        Vous mélangez bien des choses. Croyances, œuvres charitables et Choix… Dans un contexte ou de jeunes gens sont exclus et jugés pour ne pas faire les rangs de la communauté dans une pensée unique, me semble très peu libre et éclairé comme choix… et non anti religieux. La pensée boudhiste, par exemple, me semble très noble comme religion: tentez comme jeune du Midwest américain de pratiquer cette religion et vous serez vite ostracisé. On est loin de ce que vous décrivez au Québec! Je vous rappelle, ces juifs hassidiques partis du Québec pour le Guatemala présentement accusés d’enlèvement d’enfants dans l’état de New York, tous des jeunes hassidiques par liberté de choix..

      2. igreck dit :

        L’Ombre et la Lumière, les deux côtés d’une même réalité. Le « Religieux » est responsable de très grandes oeuvres comme de terribles calamités.

      3. Lecteur_curieux dit :

        @fallait

        Ce que vous décrivez-vous c’est ce qu’on appelait être dogmatique, doctrinaire et sectaire.

        Cela va contre ma culture si vous préférez ce mot à religion mais comme mon attachement est plus culturel, historique, philosophique et intellectuel.

        C’est plus je l’ai je le garde. Bon mais avoir un crucifix dans sa chambre à coucher comme quand j’étais enfant ce n’est vraiment plus le cas.

        Qui mélange des choses ? C’est complexe, c’est plus la dimension politique et sociologique que les médias couvrent.

        Pour nous cela était très séparé, jamais les profs de politique parlaient de religion.

        Pour la sociologie de l’organisation là on nous parlait de l’Église comme institution, la famille une autre, les syndicats, etc.

      4. fallaitquejteuldise dit :

        Vos propos sont plus nuancés et débordent de se limiter à affluber les miens d’anti religieux. Si je reprend mes propos d’un post d’hier, l’ignorance de l’autre est le moteur de la haine. Ces jeunes en 2019 ne devrais plus vivre en vase clos isolés et soumis à la pensée unique. Un individu, pour maintenir un équilibre sain, devrait avoir accès à l’information qui lui permet de faire la part des choses.

  22. Lecteur_curieux dit :

    Nick Sandmann un jeune baveux et arrogant qui en mène beaucoup trop large dans son High School.

    Nathan Phillips un autochtone maintenant très gogauche . Un gogauche les médias prennent cela en quasi-adoration et vont couvrir la moindre manif de 3 pelés et 4 tondus ici au Québec. Le biais à gauche est très fort. Évidemment un Gilles Proulx très réactionnaire était là dans le temps et sévit encore.

    Pour les Black Hebrews comme n’importe quelle secte agressive ce sont des gens à fuir et non à confronter quand on a un minimum de sagesse. Ce qu’une gang de gars du secondaire peut manquer.

    Où est la vidéo complète et surtout où sont les extraits les plus pertinents ?

    1. @lecteur_curieux

      Voici une vidèo complète.

      1. Lecteur_curieux dit :

        Merci.

      2. Lecteur_curieux dit :

        Les Black Hebrews sont vraiment comme des malades qui jappent après la lune.

        C’est bourré dans les grandes villes de gens comme cela. On s’éloigne ou on fait venir la police au besoin.

      3. Lecteur_curieux dit :

        La vidéo est dans le parc-cimetière et on voit les Black Hebrews gueuler leur radicalisme et une femme va leur parler. Ces Noirs semblent masculins mais réactionnaires, misogynes et homophobes tout autant sinon plus que les républicains. Sauf que les républicains sont perçus comme les ennemis des Black. Et Trump des supremacistes blancs qui l’appuient eux sont tout sauf virils. Ils ressemblent aux hommes féminins et aux homosexuels mais sont homophobes et masculinistes.

        La masculinité black réactionnaire car oui les Noirs sont victimes de racisme mais eux leur affirmation n’est pas la bonne et Gillette ne peut pas faire d’argent avec eux à moins qu’ils quittent leur secte et ensuite se rasent à tous les jours.

        Vidéo complète? On dirait plus un documentaire sur cette place publique attirarant toutes sortes de monde.

        Pourquoi pas aller s’obstiner à Montréal avec les pushers, les mendiants, les bounceurs de bars de danseuses, les prostituéEs, Greenpeace qui vous sollicite, un Gay de 34 ans qui vous fait des avances quand vous avez 19 ans, des jeunes dans une secte.

        Ne jamais être allé en ville de sa vie ? Ni pris un métro ni écouté RBO.

         » Rue Saint-Denis ye presque minuit « 

    2. A.Talon dit :

      «Nathan Phillips un autochtone maintenant très gogauche .»

      Si pour vous réclamer réparation historique et justice sociale sont une manifestation de radicalisme gauchiste, on comprend pourquoi vous êtes toujours tout mêlé.

      1. Lecteur_curieux dit :

        Vous devriez vraiment lire le livre de Gareth Morgan et j’ai dit gogauche et non gauche radicale. Ce n’est pas vraiment la même chose et si je dis un Bobo c’est encore autre chose. Il y en a plusieurs qui sont journalistes à La Presse ou l’étaient.

        Pour l’ouvrage de Gareth Morgan dans la métaphore du côté répugnant on vous parle de la gauche radicale et du marxisme aussi et de leurs descendants disons ce que dans le livre d’économie de 1986 était appelé la nouvelle gauche.

        Je ne suis pas mêlé du tout c’est simplement que tous n’ont pas la même formation ni les mêmes définitions qui varient d’un auteur à l’autre et d’un domaine à l’autre. Un jeune arrogant de l’UQAM lui prétendait avoir l’exclusivité des définitions dans une discussion.

        Vous, vous changez nos mots.

      2. Lecteur_curieux dit :

        Il est dans l’expression de la métaphore du côté répugnant (dominants vs dominés ) des organisations. Quand une métaphore prend toute la place dans une organisation ou une société quand on porte une seule paire de lunettes, on voit le monde de façon très incomplète et biaisée.

        Bon mais individuellement chacun a droit à ses préférences mais il faut faire des efforts pour utiliser plusieurs métaphores.

        Quand Québec Solidaire réfute ses liens avec le marxisme, le socialisme et la gauche radicale ils se mentent à eux-mêmes et manquent de respect envers Karl Marx.

    3. Lecteur_curieux dit :

      Pour l’expression pelés et tondus c’est un genre d’hommage à Jean-Luc Mongrain plus qu’excellent au départ mais prenant trop de place par la suite.

      Maintenant c’est plein de gens qui font du sous-Mongrain pour ceux à droite au Québec.

      Alors que le départ était le gros bon sens populaire absolument justifié ce qui ne veut pas dire de ne plus montrer d’intellos réels ni de couvrir en profondeur les dossiers plutôt que superficiellement. Les médias n’ont plus de budget alors.

      Le populaire là pour financer le plus recherché. Et non se limiter à cela.

    4. Benton Fraser dit :

      N’empêche que la quasi totalité des médias au Québec sont à droite et plus particulièrement les radios.

      Alors imaginé les médias américains où ils se posituionnent?!?!?

      Pour Gilles Proulx, n’est-ce pas le type qui défendait les Hiltons, même dans leurs pires abus!!!

  23. Lecteur_curieux dit :

    Ici au Québec j’ai vu un reportage sur une école catholique dirigée par une communauté catholique traditionaliste semblant pré Vatican 2 mais ayant renoué avec l’Église, on se croirait dans les années ’40 ou ’50.

    Le high school américain est-il aussi rétrograde ou même pire ?

    Le baveux nous parle pas de la manif anti-avortement.

    Je ne rejette pas complètement son point de vue mais que ce soit lui le porte-parole du groupe ou de l’école cela fait pic-pic.

  24. Alexander dit :

    Jeunes ados américains blancs un peu baveux, amérindiens, insultes verbales, MAGA en gros plan. En fait c’est une image très forte de ce qui se passe aux EU. Les médias n’en manquent pas une et les images valent mille mots, et plus encore avec les réseaux sociaux.

    C’est surtout un climat de division et confrontation que notre bien-aimé POTUS 45 a largement contribué à alimenter.

    Le gros mandat du prochain président sera d’entamer une forme de reconciliation nationale, si c’est possible, et internationale ensuite.

    On commencera par le mot RESPECT.

    Ce mot manque atrocement par les temps qui courent.

  25. spritzer dit :

    Que la version du jeune soit la bonne ou non, l’intolérance manifestée est inquiétante. Cette fois ce pourrait être des minorités qui la manifeste mais la plupart du temps c’est le contraire. Dans un sens ou dans l’autre, c’est inquiétant.

  26. Apocalypse dit :

    On vous accorde que Nick Sandmann et ses camarades sont peut-être moins coupables qu’on pensait, mais disons que la mimique et la casquette du (très) jeune homme n’aide pas sa cause, le mot ‘provocation’ nous passe par l’esprit en le voyant.

    On se posait la question, à savoir pourquoi ces jeunes étaient à cet endroit? Est-ce une initiative de l’école? En tout cas, les dirigeants de l’école secondaire catholique Covington ne passent pas pour des génies. Aller faire ce qui semble de la provocation pour montrer sur toutes les tribunes son idéologie, pas fort, pas fort!

    1. @Apocalypse « On se posait la question, à savoir pourquoi ces jeunes étaient à cet endroit? Est-ce une initiative de l’école? »

      Ils étaient à Washington pour la « Marche pour la vie » événement phare du mouvement pro-vie.

      1. Apocalypse dit :

        Merci!

      2. Lecteur_curieux dit :

        Je ne suis pas d’accord qu’une école fasse cela mais je peux revenir aux années’80. C’est un cas de conscience personnelle.

        Donc en politique pas de ligne de parti là-dessus. Je suis pro-choix mais non militant laissez les femmes enceintes tranquilles des deux bords. Offrez votre aide. Pour le reste, on fait attention qu’un avortement ne devienne pas nécessaire. On éduque les gens à avoir une sexualité responsable. Je n’aime pas que cela arrive, je trouve cela triste. Par ailleurs, en affaires et en finance personnelle je trouve qu’une faillite est triste si la faillite n’est pas frauduleuse on ne les accable pas.

      3. Lecteur_curieux dit :

        Ils marchaient près du Memorial ? Où est la marche ? Elle était terminée et étaient dans le parc ou cette place publique ?

  27. spritzer dit :

    Leurs casquettes étaient une provocation. C’est un message politique relié à Trump et ça ne pouvait pas plaire aux autres. Cela dit, ils ont le droit de la porter sans que ça déclenche une émeute en autant que leur comportement soit correct.

  28. Layla3553 dit :

    Hier j’ai aussi examiné cette vidéo, et je ne pouvais m’empêcher de me demander, si elle n’avait pas été retouché comme celle avec Acosta à la WH.
    A un moment donné on voit peut être une cinquantaine d’amérindien qui font une danse en cercle, mais l’épisode avec le jeune garçon il n’en reste plus que quatre ou cinq et la gang de jeunes.

    L’émotion était palpable, et pour ce qui est de ce jeune je garde la même opinion. Sa casquette en rajoute désolée.

    Le truc des avocats au grand coeur, encore désolée, mais c’est tout aussi politique. Qui a intérêt à ce que l’affaire ne s’étouffe pas.

  29. Pierre S. dit :

    ——————————

    Rien dans cet histoire pour restaurer la grandeur de l’amérique
    bien au contraire.

  30. Lily D. dit :

    S’il admire Trump, difficile de croire que la vérité est importante pour lui.

    1. Layla3553 dit :

      @Lily D. 09:58

      « S’il admire Trump, difficile de croire que la vérité est importante pour lui. »

      Exactement ça, le mois dernier mon fils m’a dit que bien que le langage de DT était ordinaire il travaille pour son pays.
      J’ai dit a mon fils : « Pardon tu valorises le mensonge, où sont les valeurs de vérité et de justice, que je croyais t’avoir transmises, ton père était peut-être un homme qui parlait souvent pour rien dire mais il était un homme qui avait une parole, cet homme n’a aucune parole, cet homme respecte le vert des billets qui entrent dans sa poche après les avoirs enlevés de la poche de gens qui lui ont fait confiance. Est ce ton nouveau mode de vie, es-tu devenu un homme foncièrement malhonnête? »

      Selon mes amis j’aurais dû me taire étant donné que notre relation n’est pas très bonne, mais non désolée, je ne regrette rien, je ne pouvais pas laisser passer cela. C’est mon fils et je ne pouvais pas ne pas le ramener aux vraies choses auxquelles je crois, surtout qu’il est un nouveau papa et a la responsabilité de donner à ses enfants de bonnes valeurs.

      Une croix au cou c’est un signe ostentatoire au même titre qu’une casquette MAGA.

  31. lechatderuelle dit :

    désolé mais l’arrogance du regard de « L’adolescent provoqué par un adulte » ne colle pas avec la version de ce jeune… un jeune intimidé par un adulte ou un groupe n’a pas cette attitude non verbale….
    VOir les bouilles hilares de ses compagnons d’école indique aussi tout le contraire de cette « agression »…

    la version estudiantine est cousue de fil blanc et « remastérisée » pour les besoins de la cause….

    un cas classique de retourner l’odieux à son opposant ….
    en 2019, cette stratégie fonctionne à merveille et 50 % des observateurs douteront de l’un ou de l’autre….

    Quand une école accepte que ses étudiants arborent une casquette aussi divisible, socialement, dans une manifestation anti-avortement, il faut se questionner sur le niveau de réflexion des dirigeants de cette école!….

    Il suffisait à ce gamin de s’éloigner et de s’occuper de sa propre manifestation, avec son groupe …
    Il suffisait qu’un adulte, plutôt que de demander de chanter la chanson de l’école (on se croirait au XVIII ème siècle!), agisse en adulte et ramasse le gamin pour guider son « troupeau » vers la raison principale de leur présence devant la Maison Blanche…..

    Quand on regarde le tout, de loin, plusieurs signes parlent beaucoup plus que les paroles…..

  32. lechatderuelle dit :

    Une question : Qui prend la photo???

    Faut avouer le talent du photographe….. l’angle, le fond, la visibilité nette, le cadrage, sans demi-tête devant ou autre obstacle, un « timing » recherché par tous les photographes amateurs…..

    1. spritzer dit :

      C’est sans doute une image prise d’une vidéo qui a probablement été un peu recadrée. 😉

  33. RICK42 dit :

    Selon ce que j’ai vu sur la vidéo, je donnerais le bénéfice du doute au jeune, jusqu’à preuve du contraire….trop de personnes se basent sur le fait qu’il portait la fameuse casquette MAGA pour forger leur opinion. On est rendus trop intransigeants ici je trouve. La plupart, comme moi, ne peuvent blairer Trump, mais il faut garder la tête froide et conserver un minimum d’honnêteté intellectuelle. Monsieur Hétu à bien remis les faits dans une perspective non-partisane dans le présent article; nous devrions tous nous ajuster en ce sens .

    1. Benton Fraser dit :

      Je suis d’accord avec vous mais n’empêche que la casquette MAGA, c’est un symbole au même titre que le drapeau confédéré peut l’être…. et ce n’est pas très positif!

      C’est comme ici au Québec, je ne m’attends pas a de l’ouverture devant un type qui porte un empeinte de loup!!!

      Est-ce que cela fait de moi une personne intransigeante ?!??!

      Comme on dit, il faut être intolérant avec l’intolérance….

  34. Apocalypse dit :

    Le 19 janvier, c’est la ‘women’s march’, et on parle de quoi? Nick Sandmann :-(.

    Vous pouvez parier que ce n’est pas un hasard que ces jeunes étaient là, les dirigeants de Covington savaient ce qu’ils faisaient.

    La ‘women’s march’ qui avaient des objectifs plus que louables, mais on en parle pas.

    Donald Trump, samedi après-midi, et ces jeunes ont volé le show!

  35. ddescarreaux dit :

    C’est pathétique de voir plusieurs commentateurs de ce blogue étaler leurs convictions sans aucune retenu sur un évènement comme s’ils y étaient, mais éditorialisé à gauche et à droite au travers d’un prisme médiatique!

  36. lechatderuelle dit :

    spritzer dit : ok pour la vidéo recoupée et devenue photo… qui filmait dans ce cas?

    Aux USA tout est faux, de plus ne plus… seule l’impression compte….
    Alors…. qui a filmé cette « confrontation » et pourquoi? Qui avait le plus à gagner ou à perdre…..

    C’est un véritable vaudeville, les USA depuis plusieurs années, mais avec Trump c’est devenu dithyrambique… alors rien ne semble être ce que l’on croit ou qu’on veut nous faire croire…

    Était-ce une soif en l’avenir des jeunes MAGA qui expriment leur conviction…..
    Était-ce une intransigeance des jeunes générations abreuvées de slogans d’extrême-droite ici, et d’extrême-gauche parfois….
    Était-ce une provocation des militants autochtones, d’une autre époque, face à des jeunes considérés superficiels et ignares…..
    Était-ce une image pour servir une autre cause…. pour attirer l’attention sur une cause qui n’a pas d’écho dans la société….

    tout le monde démonise tout le monde aux USA, de plus en plus, rendant la réalité de plus en plus floue…. et les camps bien campés sur leurs positions, sourds et aveuglés….

    une chose est sûre, cette photo fractionne les citoyens en deux groupes…. il y a tout dans cette photo… jeunesse-vieillard… blanc-autochtone… devoir-insouciance…. passé-présent… école privée-« autre » …. le genre de photo à faire gagner un World Press Photo !!

    les insultes fusent au quart de tour…. l’agressivité virtuelle en plein essor… suffit de lire les commentaires publics sur différentes tribunes….

  37. Syl20_65 dit :

    On ne peut pas s’attendre de trouver intelligence, jugement et équilibre sous une casquette maga.
    MAGA = KKK. Hier c’était des capuches aujourd’hui ce sont des casquettes. Même idéologie raciste et haineuse. Même violence. Même hypocrisie. La racaille n’a fait qu’éveiller ce qu’il y a de plus laid dans ce pays.
    Cette école catho a envoyé ses élèves masculins protester contre l’avortement lors de la marche des femmes. C’était de la pure provocation d’envoyer des garçons pseudo cathos pour protester alors qu’ils sont une grande partie du problème des avortements. De la pure hypocrisie comme seule les extrémistes politico religieux peuvent en produire. Ils peuvent bien s’époumoner contre le commercial de Gillett. Ils sont le problème évoqué dans cette pub.
    Il faut bien que le purin politico religieux prépare sa relève. On voit le résultat. Et non, je ne crois pas que les p’tites gueules blanches et privilégiées n’avaient rien à se reprocher. Ils n’ont rien fait pour se retirer et éviter le trouble. Qui plus est, ça joue à la victime. Misère!

  38. Rustik dit :

    Coupable ou innocent, ce jeune?
    Ce qui me fait le plus peur dans cette situation, c’est l’endoctrinement des jeunes.

    L’autre jour un sénateur disait avoir appris qu’il n’y a rien de mal à être un suprématiste blanc. Le créationnisme, qui nie les faits de manières éhontés est enseignés. Le pays ferme les yeux sur les meurtres orchestrés par un allié, et cette vision est partagée aux jeunes. On apprend aux américains qui si tu es pauvres, c’est de ta faute… et les pauvres finissent par le croire. L’éducation, le climat social…

    Ok ce jeune avec cette « face à fesser d’dans » c’est une photo qui ne représente qu’un moment, ok il n’était pas venu premièrement pour cette confrontation, ok porter une casquette MAGA n’est pas un crime. Et il a droit à la présomption d’innocence. Mais s’il était là, pour les raisons qui l’ont mené là, s’il a réagi comme il l’a fait, c’est en gros à cause de ce qu’il est, et ce qu’il est provient grandement de son endoctrinement… et là je rejoins Nathan Phillips : c’est exactement ce qui me fait peur.

  39. Francois C dit :

    Je trouve que le jeune a des ressemblances de caporal Cloutier 😉
    https://en.wikipedia.org/wiki/Face_to_Face_(photograph)#/media/File:Oka_stare_down.jpg

  40. Jean-Baptiste Moquelin dit :

    Tout, tout, tout dans les reportages qu’ont fait initialement MSNBC et les médias progressistes habituels, NYTimes, CNN etc sur cette histoire, s’est révélé faux. On le sait parce que des vidéos ont émergé montrant, pas juste les 20 secondes soigneusement éditées des reportages initiaux, mais sur l’heure qui a précédé les événements. Et il n’y a aucun doute possible. Tout ce que dit Nick Sandmann est confirmé. Et à peu près tout ce que Nathan Phillips a pu dire est faux.

    Quand Richard Hétu écrit « la vidéo ne permet pas d’emblée de rejeter le témoignage de Sandmann », c’est un euphémisme pour dire: Sandmann a raison sur toute la ligne, et Nathan est un mythomane.

    D’abord le très vénérable Ainé Vétéran du Viet Nam n’avait jamais mis les pieds au Viet Nam. Il avait menti sur ses états de service. Ensuite Nathan Phillips avait déclaré que les élèves s’apprêtaient à se jeter sur de paisibles noirs quand il a décidé de s’interposer. Les vidéos de l’incident montrent que c’est absolument faux. Ils étaient en train de se rassembler en attendant l’autobus qui devait les ramener chez eux. Il a déclaré (et MNSBC, et le NY Times) ont déclaré que les jeunes l’avaient encerclé, assailli, ridiculisé. Totalement faux. C’est lui qui a décidé de foncer avec son entourage dans le groupe d’étudiants. Les journalistes ont prétendu que les élèves l’avaient ridiculisé et lancé des slogans racistes, des « build the wall » etc. Ça ne s’est pas produit. Au contraire, les jeunes reprennent avec bonne humeur le battement du tambour, se tiraillent, rigolent, bref des jeunes gars absolument innocents. Nathan Phillips a déclaré que Nick Sandmann lui avait bloqué le passage. Totalement faux. C’est Nathan qui s’est planté devant lui (avec son entourage de caméraman, photographe, etc), avant de lui tambouriner sous le nez pendant des minutes en espérant provoquer une réaction hostile. Nick a juste souri un peu gêné de ce cirque qui se campe devant lui.

    C’est sur la base de ce sourire que la belle population progressiste de l’Amérique du Nord, (incluant les nobles commentateurs de richardhetu.com) a fantasmé sur une jeunesse hitlérienne en marche. Les appels à la violence ont fusé de partout. Un tsunami d’appels à la violence, de menaces de mort, d’appels à balancer ces enfants tête première dans des déchiqueteuses.

  41. Jean-Baptiste Moquelin dit :

    Dans cette histoire, il y a bien des suprématistes, mais ce ne sont pas les étudiants de Covington. Ce sont les Hébreux Israélites Noirs. Et ce n’est pas que moi qui les traite de suprématistes, c’est le Southern Poverty Law Center, pas exactement le caucus républicain. Ils se considèrent comme les seuls vrais Israélites (les autres juifs étant des imposteurs). Les Blancs ne méritent que la mort ou l’esclavage. On peut les entendre sur la vidéo hurlant des insultes racistes et homophobes en dessous de tout à tout le monde, Amérindiens, Noirs, mais aussi bien sûr aux étudiants, tant noirs que blancs.

    Bon Richard Hétu est capable de rédiger des billets entiers sur la haine raciale de la suprématie blanche américaine, sur la base d’un sourire gêné d’un jeune qui se fait confronter par un militant amérindien qui déboule se camper devant lui avec son entourage pour lui tambouriner dans la face. Mais il ne se fendra jamais d’une ligne pour condamner une bande de racistes bibliques hurlant des insultes racistes et homophobes à des jeunes en plein jour en public… si ce sont des Noirs les haineux. Son indignation sur le racisme est à géométrie variable en fonction de la race.

  42. Jean-Baptiste Moquelin dit :

    Ce que cet incident révèle, c’est que l’Amérique de Trump n’en est pas une où la suprématie blanche via des hordes de jeunesses hitlériennes menacent, tabassent et ridiculisent des minorités sur la place publique. C’en est une au contraire où de jeunes et paisibles étudiants blancs (mais aussi noirs!) sont sujets aux insultes les plus grossières, racistes et homophobes par un groupe de suprématistes noirs, avant d’être diffamés par les plus grands médias progressistes qui excitent envers eux la haine, l’animosité raciale et la violence.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :