Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

113789_0228_alhxhh

«Permettez-mois de dire ceci : jusqu’à aujourd’hui, j’aurais dit ‟si les élections avaient lieu aujourd’hui, nous gagnerions”. Maintenant, je dis ceci : nous gagnerons, nous gagnerons, nous gagnerons.» Mardi, quand la chef de la minorité démocrate à la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, a tenu ces propos à l’animateur du talk-show de fin de soirée de CBS, Stephen Colbert, ce dernier lui a demandé de ne pas les répéter, de peur de raviver le cauchemar du 8 novembre 2016. Mais la représentante de Californie en a remis : «Les démocrates vont remporter la Chambre, [et] si nous avons une plus grosse victoire, le Sénat et des postes de gouverneur. Ce sera une grande soirée pour l’Amérique.»

Mettons que Nancy Pelosi a raison pour la Chambre des représentants mais que le Sénat demeure sous le contrôle des républicains. Que changerait un Congrès divisé après deux années de mainmise républicaine sur les branches exécutive et législative? Que donnerait une Chambre démocrate? Donald Trump et ses alliés pourraient d’abord dire adieu à leurs projets les plus controversés, dont une nouvelle attaque contre la loi sur la santé de Barack Obama et de nouvelles baisses d’impôts.

Autrement dit, une Chambre à majorité démocrate serait en mesure de bloquer une grande partie du programme de Donald Trump. Mais elle pourrait aussi réussir à s’entendre avec le président et le Sénat à majorité républicaine sur certains sujets, dont le nouvel accord sur le libre-échange entre les États-Unis, le Canada et le Mexique, qui a suscité l’appui de certains démocrates influents et qui nécessite l’approbation du Congrès.

Bien sûr, les démocrates de la Chambre mettraient à profiter leurs nouveaux pouvoirs pour lancer des enquêtes multiples sur l’administration et les affaires de Donald Trump. Celles-ci pourraient même mener à une mise en accusation (impeachment) du président. Mais les chefs de file démocrates semblent conscients qu’ils pourraient nuire à la cause de leur parti en 2020 s’ils abusent de ces pouvoirs.

En fait, les enquêtes ne font pas partie des priorités énoncées par Nancy Pelosi à la veille des élections de mi-mandat. Dans une interview au New York Times, la démocrate a indiqué que le premier mois d’une nouvelle majorité à la Chambre serait consacré à la réforme des lois sur le financement électoral et l’éthique gouvernemental, ainsi qu’à la restauration de dispositions clé de la loi de 1965 sur le droit de vote.

Viendraient ensuite des projets de loi pour autoriser des investissements dans les infrastructures, réduire le coût des médicaments sur ordonnance, renforcer le contrôle des armes à feu et régulariser le statut des «Dreamers». La majorité démocrate voudrait également reconstituer une commission spéciale sur le changement climatique qui avait été dissoute par les républicains.

Bien sûr, le Sénat ou Donald Trump pourraient bloquer chacun de ces projets de loi. Mais les démocrates disent aujourd’hui espérer pouvoir discuter avec le président de questions sur lesquelles il a déjà exprimé une volonté de s’entendre avec eux, à savoir les infrastructures, l’immigration et les armes à feu.

Au-delà de l’attitude de Donald Trump, les démocrates voudraient démontrer qu’ils peuvent gouverner et qu’ils ne constituent pas une «meute» de radicaux comme le prétend ces jours-ci le président. Car même si leurs projets de loi ne sortaient pas de la Chambre, ils auraient démontré aux Américains en quoi ils pourraient changer le pays s’ils reprenaient la Maison-Blanche et le Sénat en 2020.

Mais ils doivent d’abord gagner la Chambre mardi.

(Photo CBS)

61 réflexions sur “Que donnerait une Chambre démocrate?

  1. gl000001 dit :

    « réforme des lois sur le financement électoral et l’éthique gouvernemental, »
    Un premier pas vers le retour de la démocratie moderne à défaut d’être actuelle ou tout simplement contemporaine.

  2. Dan Lebrun dit :

    Pour cette élection, je vais rester prudent sur les prédictions… Je vais continuer à enlever les cure-dents dans mes pointes de club sandwish, avant de les manger

  3. treblig dit :

    Pour remporter le sénat, les démocrates doivent reconduire intégralement les 25 postes de sénateurs démocrates qu’ils possèdent déjà et grignoter 2 sièges républicains ( sur 10 ). Pas impossible mais très difficile. Les hasards du calendrier électoral ne les favorisent pas.

    À l’élection présidentielle de 2020, il y aura beaucoup plus de sièges républicains en jeu. Avec un candidat présidentiel populaire, il serait possible de faire basculer la majorité vers les démocrates avec une vague bleue. On peut rêver

  4. Martin cote dit :

    Nous gagnerons..nous gagnerons…c’est à souhaiter..mais il faut attendre à mardi soir..l’idéal ce serait les deux chambres démocrates…mais deja la chambre des représentants, çe serait une bonne affaire pour replacer certaines choses dans ce pays…..

  5. ghislain1957 dit :

    « Que donnerait une chambre démocrate? »

    Tout simplement le retour du gros bon sens!

    1. Henriette Latour dit :

      ghislain1957
      Vous m’avez devancé.👏👏

  6. 430a dit :

    On va mettre beaucoup d’espoir pour mardi prochain. Une éclaircie – si minime soit-elle – est vraiment à souhaiter par les temps qui courent.

  7. Daniel A. dit :

    « Que donnerait une chambre démocrate? »

    Ca donnerait des tweets encore plus furieux du « tweet » en chef.

    1. Youno dit :

      Et l’excuse suprême à dJT de blâmer les des pour ce qui ne va pas au pays.

      Comme dirait Chrétien «que voulez-vous» (avec sa voix) entre deux maux il faut choisir le moindre et encore deux ans de Congrès totalement républicain noooooooooooooooon

      1. Youno dit :

        les démocrates

  8. jaypee dit :

    Ne jamais sous-estimer la connerie américaine… J’ai fait l’erreur d’oublier cette maxime maintes fois éprouvée en novembre 2016…

  9. treblig dit :

    Le thème le plus porteur pour les démocrates à l’élection 2018 est la santé et à la couverture des conditions préexistantes prévue par Obamacare. L’augmentation des primes d’assurances est supérieure à l’inflation et bouffe littéralement les maigres baisses d’impôts octroyés par Trump à la classe moyenne. Bref , les américains ont moins d’argent dans leurs poches. Seule le rendement de la bourse maintient les fonds de retraite en bonne santé.

    Les femmes blanches des banlieues sont aussi très sensibles au mauvais comportemen de Trump

  10. Tiger Mulligan dit :

    Exactement la chose à ne pas dire. Les démocrates sont champions pou se tirer dans les pieds. Il faut plutôt crier haut et fort que la course est serrée et que chaque vote va compter pour inciter le maximum d’anti-Trump et d’indépendants mous à sortir voter. Au mieux la vague n’en sera que plus grosse et plus bleu. Si la population pense que le vote est déjà jouer plusieurs vont rester chez eux et les Dems n’auront qu’eux-même à blâmer.

    Pour ce qui est de la stratégie après les élections, attendons le résultat, mais ce n’est jamais bon de laisser l’autre partie nous définir et dicter notre agenda et c’est ce que je perçois quand je lis qu’ils veulent démontrer qu’ils ne sont pas une meute de radicaux comme le dit Trump et sa gang. Vaudrait mieux mettre de l’avant leur programme de façon agressive pour montrer à quel point le pays serait plus inclusif, humain et juste sous une administration démocrate. Ainsi que de multiplier les enquêtes et lock him up !

  11. Sueurs dit :

    J’espère que les femmes feront la différence!

    1. treblig dit :

      Les femmes blanches éduquées vont faire la différence si elles vont voter. En 2016, 52% d’entre elles ont votées Trump. Les sondages indiquent un renversement de la situation de 9 points de pourcentage. Si elles vont voter, ce sera un balayage démocrate.

    2. karma278 dit :

      Sueurs dit :
      « J’espère que les femmes feront la différence! »

      Les femmes font toujours la différence

  12. monsieur8 dit :

    « des projets de loi pour autoriser des investissements dans les infrastructures, réduire le coût des médicaments sur ordonnance, renforcer le contrôle des armes à feu et régulariser le statut des «Dreamers» […] reconstituer une commission spéciale sur le changement climatique. »

    Voilà qui est constructif. Bravo !

    J’aime bien l’attitude de Mme Pelosi (cette fois) : d’abord aller de l’avant, gouverner, faire progresser les dossiers qu’ils ont à cœur. Et parallèlement, mais pas prioritairement, essayer de nuire à Potus. Les priorités aux bonnes places. S’ils réussissent à faire adopter quelques uns des projets de lois qu’ils envisagent, ce sera de très bon augure pour 2020.

    Mais d’abord, il faut gagner mardi. Notez le contraste : attitude positive et constructive de Mme Pelosi vs. campagne de peur de Trump. J’aime les dems quand ils agissent comme ça !

  13. jeanfrancoiscouture dit :

    Avec toute l’expérience acquise au fil des ses décennies en politique, Mme Pelosi devrait savoir qu’il n’est pas bon de pavoiser avant le décompte final. Un grand philosophe américain, un certain Yogi Berra, a déjà affirmé que «ce n’est pas fini tant que ce n’est pas fini.».

    Cela dit, une victoire démocrate à la Chambre serait une bonne chose de même qu’un usage intelligent de cette majorité de manière à ne pas fournir de munitions à Donald Trump pour la présidentielle à venir. Ces quatre années de 2020 à 2024 sont bien plus cruciales que les deux qui restent dont la moitié voire davantage sera consacrée à la campagne de Donald trump popur sa réélection. Dans une autre vie, j’ai déjà vu quelqu’un saboter ses chances à long terme pour une possible victoire à court terme, victoire qui lui a d’ailleurs échappé elle aussi. Il s’est retrouvé avec rien. C’est ce qui s’appelle «lâcher la proie pour l’ombre.»

    ,Mme Pelosl aurait dû mettre un bémol sur son enthousiasme et ses certitudes bien légitimes.

    1. papitibi dit :

      Le soir où Pelosi était invitée chez Colbert, j’ai écouté le show.

      Crooked Machin croyait bien qu la victoire lui était acquise en novembre 2016; pensez donc, un sinistre clown sans envergure ne pouvait pas battre une Clinton aussi expérimentée, aussi compétente, aussi impériale, aussi intellectuellement supérieure au gros pitbull qui prétendait mettre en doute son couronnement!

      Et pourtant, le ke-klown a gagné. J’ai venu, j’ai vu, j’ai vaincu et j’ai toutte démoli.
      Pelosi propose la même recette.
      Comme si une majorité d’électeurs était sensible aux arguments rationnels.

      Bin, coudonc!
      Tant mieux si ça marche mais moi je ferais pas confiance au vent pour pousser les Dems en avant!

      1. karma278 dit :

        I concur.

        Les dems sont vraiment nuls en communication avec l’électorat,

        THAT is SAD.

  14. kintouai dit :

    Si le Sénat ne semble pas à portée des Démocrates, c’est d’abord à cause des aléas de la rotation des sièges tous les deux ans. Il se trouve que cette année, il y a très peu de sièges GOP en élection et beaucoup de sièges Dems.

    Pour regagner le Sénat, les Dems devraient non seulement remporter tous les sièges pour lesquels ils sont plus ou ou moins favoris, ce qui les mènerait à 48 sièges, mais ils devraient aussi remporter les deux courses serrées (Nevada et Missouri) et, en plus, ravir un siège donné au GOP (Dakota du Nord).

    Sans le siège du Dakota, ce serait 50-50 et le vote du vice-président serait alors prépondérant pour briser l’égalité.

    C’est donc pratiquement mission impossible, à moins que la vague bleue ne soit vraiment, mais vraiment gigantesque.

    On peut lire d’ailleurs sur CNN l’allocution que donnera Tiny Don le lendemain d’une défaite à la Chambre, telle qu’imaginée par Chris Cillizza (https://www.cnn.com/2018/10/31/politics/midterm-election-trump/index.html) :

    «We always knew this was going to be a very tough election. Most presidents have lost huge numbers of seats in the House and Senate. When I first took office, many people said we would lose the House and Senate. And lose them badly. Many presidents have suffered far greater losses in their first midterm election. Remember that we held the Senate yesterday. Maybe if those guys in the House had stuck a little closer to me, we might have held the House too. So true. So, all in all, this election is far better than the fake news media and the so-called experts were saying. And we still have control of the Senate, so important, so we can keep appointing conservatives judges to the federal bench.»

    Il va donc trouver le moyen de clamer que sa défaite est la moins pire défaite de tous les présidents de l’histoire des USA — autrement dit, que c’est une grande victoire personnelle.

    Ordure, va !

  15. Pizzaguy dit :

    J’ai vu l’émission et, moi aussi, comme Colbert j’ai eu un moment de panique en entendant Pelosi cracher en l’air de la sorte. Elle a définitivement la mémoire courte. On ne verrait même pas Obama se risquer à un autre « mike drop »…

  16. papitibi dit :

    extrait du billet:

    …ils auraient démontré aux Américains en quoi ils pourraient changer le pays s’ils reprenaient la Maison-Blanche et le Sénat en 2020.

    Ouin mais…

    Le bon peuple paie moins d’impôts, le Super Prizzidans a jugulé la menace canadienne en renégociant l’ALÉNA, il a mis fin à la menace nord-coréenne, il a mis ses culottes face aux bandits Chinois et Européens, il a sorti le pays du bourbier des accords multilatéraux, il anime le meilleur Comedy Show en ville, il règle TOUS les problèmes (distribution de rouleaux d’essuie-tout!), il avait promis de faire oublier les réformes du musulman OBama et il a tenu parole, il est contre les fifis, contre l’avortement, pour le droit de tuer son esti de voisin… alors… if it ain’t broken, why should you FIX this country ???

    La force de l’inertie, en somme!

    1. Victoire dit :

      Papitibi il est Impayable votre commentaire !

  17. Benton Fraser dit :

    Trump qui affirme d’essayer de ne pas mentir mais que c’est dure, les faits changent vite!

    Il admets aussi qu’il dit des choses sans preuve mais ce cela pourait être vrai… il prend une chance que cela soit vrai!

    Tant qu’à prendre une chance, il devrait tirer à pile ou face, il augmenterait ses chances d’être dans le vrai de…. 50%!

    1. ProMap dit :

      Benton Fraser – LOL! Raisonnement statistiquement impeccable. Le problème du prizident : il résonne.

      1. gl000001 dit :

        Il devrait remettre $1000 à une charité de son choix (!) à chaque fois qu’il ment (ou prend une chance comme dit Benton). Tu le frappes dans ce qu’il a de plus sensible : sa « bourse » !!

      2. ProMap dit :

        gl000001 – Good! Demain, j’me part une œuvre de charité aux USA. S.V.P. parlez-en à Tiny, il écoute toujours le dernier qui lui parle.

    2. papitibi dit :

      Des choses avec pas de preuve mais qui sontaient peut-être vraies?

      Bon bin… qu’est-ce qu’il attend pour affirmer que des ALIENS FROM OUTER SPACE se sont infiltrés dans la horde des envahisseurs from Honduras?

      Écoute, là, Chose, je l’ai vu dans un vieux jeu vidéo pis si ça avait pas été vrai, jamais ils n’auraient autorisé sa sortie et sa vente, non?

      On va envoyer l’Armée à la frontière NORD itou pcq il paraît qu’ils ont trouvé un nid de RAPTORS à Toronto. D’après Wikipedia, sont bin dangereuses c’tes maudites bibittes là!

      J’ai vu aussi dans un film que les Chinois pourraient nous envahir en passant par le noyau terrestre. C’est pas grave, on a encore le temps de le faire exploser, ça va leur couper l’accès.

      1. papitibi dit :

        Aaah, j’oubliais.

        D’après des médias fiables = ceux qui publient les aventures des super-héros, TOUS les super-héros sont proudly American. Superman a émigré mais il est Blanc, c’est déjà rassurant!

        Believe Me, au lendemain des Mid Terms, je les convoque tous à la Maison Blanche pis on va les mettre au service de l’État! Pourquoi les 44 fainéants qui m’ont précédé n’ont-ils pas pensé à ça? Because I, Donald J. Trump, am the smartst man ever born! Demandez à Einstein; il pourra pas vous dire que c’est faux.

        Donc c’est vrai!

  18. Steve3110 dit :

    Question: avec une Chambre à majorité démocrate, est-ce que le Chambre peut abolir/annuler la réforme fiscale adoptée sous les Républicains?

    1. simonolivier dit :

      @seve Pas vraiment. Ca prend l’approbation du Sénat et le prizzident peut apposer son veto.

    2. treblig dit :

      @steve3110

      Oui et non. Si les deux chambres sont démocrates, on pourrait voter l’abolition des baisses d’impôts. Mais le président opposerait très probablement son véto. Or , pour renverser un véto, il faut les 2/3 des sénateurs (67 Sur 100). Très peu probable donc

  19. simonolivier dit :

    Les plus récents sondages indiquent que la course pour le poste de gouverneur en Floride « is no longer a toss up with Gillum posting above margin of error numbers ». Nelson aurait repris l’avance pour le Sénat.

  20. ProMap dit :

    Comme le dit gl000001, une majorité à la Chambre des représentants est « un premier pas vers le retour de la démocratie moderne ». Évidemment, il ne faut vendre la fameuse peau avant d’avoir tuer la bête, mais les astres semblent s’enligner. Mmme Pelosi y a peut-être été un peu fort.

    Cependant elle a enchaîné avec les bienfaits d’une majorité démocrate à cette chambre pour ne pas effrayer les indécis et calmer un peu les Reps modérés en contrant la publicité dégueulasse des Républicains qui les associent à des enragés destructeurs. C’est pertinent. Mais comptons sur le Provocateur Suprême pour noircir le travail des Démocrates dans cette chambre, à plus forte raison s’ils lui enlèvent ses nananes tel le droit du sol, son mur ou l’établissement d’une garnison permanente de GIs à la frontières.

    Là où je me questionne, c’est lorsqu’elle parle de négocier avec le président. C’est peut-être une formulation d’avant les élections, j’imagine, car après les élections, avec une majorité à la première chambre, trop dealer avec trump, c’est aussi le blanchir. Pas sûr de la qualité de la stratégie. Faire affaire avec les Républicains dont certains pourraient commencer à ce distancer de Tiny advenant un rapport Mueller percutant isolerait trump. Il deviendrait violent, mais il l’est déjà peu importe ce que font ou ne font pas les Dems.

    Toujours dans l’esprit d’un bon rapport de Mueller, abdiquer sur l’impeachment il y a des pour et des contre.

    Les pour : autant que faire se peut, éviter les tensions dangereuses latentes avec deux ans de promotion de la haine à la sauce trumpy et éviter de perdre le momentum des mi-mandat par une diabolisation du parti démocrate que ne s’empêcheront pas de faire les Reps (genre : vous voyez, ce n’est que pour destituer le président qu’il voulait le pouvoir).

    Les contre : ne pas tenter de destituer ou faire démissionner un président convaincu, rapport à l’appui, de fraude, d’escroquerie et de trahison, ce serait le comble de l’apathie.

    Certes tout ça est une question de jeux de coulisses et de stratégie que les têtes dirigeantes du parti sont mieux à même de cogiter que moi. Une chose est certaine, la majorité à la Chambre des représentants ralentirait au minimum la dégringolade démocratique des USA.

  21. jcvirgil dit :

    Ca me semble une bien meilleure approche de démontrer concrètement comment ils pourraient gouverner pour l’ensemble du peuple américain et se pencher sur des enjeux concrets qui changent la vie des gens , au lieu de s’acharner sur la russiagate où ils ont très peu à gagner.

  22. Gilles Morissette dit :

    Les Démocrates ne devraient pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué (vieux dicton). Oui, le sondage leurs sont favorables mais ils doivent faire sortir leur vote la semaine prochaine.

    Si les prédictions es experts s’avèrent justes et que les Démocrates reprennent le contrôle de la Chambre des Représentants, ils auront deux ans pour montrer aux électeurs qu’ils sont une alternative aux politiques destructrices de Tiny Brain. Oubliez la destitution. Ils ne s’embarqueront jamais dans une telle démarche qui pourrait les desservir. À moins que Muëller ne sorte des preuves hors-de-tout-doute raisonnables sur l’implication du Gros Taré dans l’ingérence russe, les Démocrates laisseront aller les choses et miseront sur la présidentielle de 2020.

    Comme le souligne si bien un des intervenants, les Démocrates ont mené une campagne positive en mettant l’accent sur les préoccupations des Américains (santé, éducation, environnement, etc) alors que les Répugnants misent sur une campagne de peur en distillant las haine et le racisme.

    Ce genre de campagne peut fonctionner auprès de la bande de tarés qui constitue la vase électorale du Gros Abruti. Est ce qu ça fonctionnera suffisamment pour sauver le cul des Répugnants la semaine prochaine? À suivre.

  23. Jean Saisrien dit :

    Ayoye…

    Pelosi, Pelosi, Pelosi…

    Vivement du renouvellement…

    Ne chantait-elle pas la même chanson en 2016 ?
    Oh well…
    A-t-elle dit que ce sera Hillary sur le ticket aussi ? Tant qu’à y être…

  24. ProMap dit :

    jcvirgil – Vrai. Électoralement parlant, peu de gain. Mais pour le maintien de la valeur et du respect de la présidence des États-Unis, le gain est important, surtout après l’épisode Nixon qui est sans commune mesure avec l’ampleur de la gestion mafieuse de ce président. Il n’y a pas que le Russiagate dans le décor. L’image des Démocrates descendrait au niveau de celle des Républicains. Vous me direz avec raison que les images publiques deviennent floues avec le temps et dans 2 ou 6 ans, lors d’élection, elles ne seront plus qu’un vague souvenir. Seul l,histoire retiendra l’action des Démocrates et on sait qu’en période d’élection, la lecture de l’histoire n’est pas le sport national des électeurs, tous pays confondus. En somme, l’impeachment, est-ce un combat pour la démocratie ou un combat pour les Démocrates?

    1. ProMap dit :

      Ajout : Juste rappeler qu’une procédure d’impeachment ne peut s’enclencher que suite à un rapport étoffé de Mueller, comme je disais plus haut. Aussi, j’ai déjà dit que le meilleur scénario serait que cette procédure soit amorcée pas les Républicains qui n’auront aucun mal à obtenir l’appui des Démocrates. Ce scénario, peu probable mais pas totalement hypothétique, réduirait les risques de troubles majeurs aux USA.

      La clé demeure le rapport Mueller.

      1. jcvirgil dit :

        @promap 13h36
        Si Mueller avait eu quelque chose reliant directement Trump avec les crosses russes il l’aurait sorti déjà.

        La majorité des Américains ne croient pas cette histoire. À deux ans des élections ils sont mieux de se concentrer pour faire les changements cités dans ce billet et marquer ainsi des points auprès de l’electorat progressiste et des jeunes , que d’activer les divisions et de continuer à donner trop d’importance à l’escroc en chef.

        Il trouvera bien le moyen de se noyer lui-même.

  25. leonard1625 dit :

    Les démocrates pourraient demander à Trump de divulguer ses impôts. Ils pourraient aussi refaire témoigner sous serment et publiquement beaucoup de personnes liées à l’élection de 2016.

  26. onbo dit :

    Nancy Pelosi n’a pas dit: « Nous sommes en train de gagner! »
    Ce qui aurait pu avoir pour effet que les électeurs s’asseoient sur leur derrière.

    Elle a dit: « Nous gagnerons! ». C’est à la fois plus affirmatif comme volonté et beaucoup plus susceptible de responsabiliser les électeurs. Nous gagnerons…. si vous vous bougez le derrière…!!!

    À voir la détermination de Pelosi, ça donne envie de gagner et…. d’aller voter pour gagner soi-même.

    Je pense que c’est un bon geste politique. Le reste de son entrevue manifeste que les Démocrates sont prêts à gouverner….. étant donné le réalisme de ses propositions de travail.

    C’est également bon de « supposer » la collaboration du Potus. Il risque d’écouter les propositions et de les évaluer à l’aulne de ses avantages politiques présents et ceux de 2020. C’est bon pour tout le monde quand le climat de travail s,adoucit.

  27. Pierre s. dit :

    —————————

    Si par miracle les démocrates gagne le congrès et en plus le Sénat …
    La derniere chose que je ferait c’est de lancer un empeachement.
    Au contraire ils auraient tout à gagner à garder l’imbécile a Trump à
    la MB le plus longtemps possible jusqu’à l’élection de 2020.

    Même avec le Sénat et la chambre depuis deux ans Trump a été égal
    à lui même et s’est comporté comme un crétin mais surtout un incapable
    qui n’a fait que nuire à son pays et ses citoyens. Sans ses deux leviers de
    pouvoirs essentiels, Trump sera relégué au rang d’épouvantail.

    Alors il passera les deux prochaines années non pas à diviser le pays mais
    surtout à se plaindre comme un débile empètré dans toute sorte d’affaires
    louche et à rouler le GOP dans les conflits interne et l’auto destruction.

    Et tristement, de 2020 à 2028, les démocrates devront ramasser l’immense gâchis
    de la présidence Trump, la plus toxique et la plus dommageable de l’histoire
    des USA, et de loin.

    1. ProMap dit :

      Pierre s. – C’est surement ce qui arriverait. Mais attention à sous-estimer Tiny, la division il est capable de faire ça tout seul comme un grand. Pour lui, deux ans avec une majorité totale ou partielle, c’est du pareille au même. Ça ne sera pas drôle pendant ces deux années et l’image de la présidence en mangera toute une. De plus, les Démocrates prendront beaucoup de leur énergie à contrer DT. La consolation : Tiny ne pourra pas continuer à démolir à outrance et peut-être quelques briques de reconstruction se poseront ici et là. Le vrai test est à coup sûr 2020, pas de doute. Mais, c’est long deux ans, on vient de le voir.

  28. patofbarnak dit :

    zzzZZZZzzzz

    Le 6 novembre, il y aura un GIGANTESQUE tsunami bleu. Les démocrates vont tout rafler, TOUT ! Les républicons vont se faire aplatir au tapis, complètement humiliés et leur réveil sera extrêmement brutal. Contre tous les prognostiques et les sondages, ils seront pratiquement rayés de la carte ! La victoire démocrate sera totale et épique ! Du jamais vu !!

    Le cadran sonne et me réveille. Merde, où sont mes pilules que je me rendorme au plus criss !?

    1. ProMap dit :

      patofbarnak – 🤣🤣

    2. gl000001 dit :

      Moi, je vais prendre des pilules pour dormir … après si jamais la vague bleue fait patate !

    3. InfoPhile dit :

      Il y a quelque chose d’heureusement « ralbolien » en vous…

    4. karma278 dit :

      patof…

      ENFIN, un post sans scato…
      Et quasiment drôle.

      On lâche pas

      1. patofbarnak dit :

        LOL !

        @ karma278

        Fais-toi-en pas mon gars, avec Trump, tu peut être sûr que la scato reviendra au galot ! Avec ce qui s’en vient, je serai encore plus salace que d’habitude ! 😉

        MUHAHAHAHAAA !

  29. Rustik dit :

    Je n’aime pas les « on va gagner, on va gagner », j’aurais préféré un appel, à « aller voter et nous allons gagner ».

    Je disais dernièrement sur ce blogue que la victoire démocrate n’avait aucune certitude. Ce matin je suis tombé sur un article de Olivier Schmouker (LaPresse), qui présente pourquoi (malheureusement) la troupe de Trump n’a pas encore été battue!

    Bonne lecture :
    http://www.lesaffaires.com/blogues/l-economie-en-version-corsee/donald-trump-est-il-en-train-de-violer-la-democratie/606080

    1. Rustik dit :

      Olivier Schmouker dans « Les Affaires » (mauvais journal dans mon premier message!)

    2. InfoPhile dit :

      @Rustik

      Merci pour cette suggestion de lecture. Elle m’a permis de mettre en place des pièces du fascinant mais inquiétant puzzle d’un phénomène élargi déjà que trop bien à l’oeuvre.

      Je retiens, entres autres manifestations délétères, la montée en popularité des télévisions locales et du Sinclair Broadcast Group, que privilégient 39% des Américains en conséquence du déclin des médias imprimés; un étonnant effet indirect du GAFA.

      Ce réseau (192 chaînes locales implantées dans 89 marchés) dont le président exécutif, David Smith, un ardent partisan de Donald Trump – qui lui a d’ailleurs assuré son soutien en ces termes :«Monsieur, soyez assuré que nous sommes là pour diffuser votre message» -, sombre dans rien de moins qu’une toxicité soviétique. Qu’on en juge:

      « Depuis 2016, nombre de journalistes de Sinclair se plaignent que leur chaîne soit obligée de diffuser des «capsules informatives biaisées», qui penchent systématiquement en faveur de Donald Trump, à la fin des bulletins de nouvelles. Ils déplorent le fait que les questions soient fournies par la haute-direction lorsqu’il leur faut faire une entrevue avec un Républicain, d’autant plus que les questions ainsi rédigées à l’avance sont, à leurs yeux, «systématiquement complaisantes».

      (…) Ils sont choqués de voir les présentateurs de bulletins de nouvelles forcés de lire un texte reconnaissant que dans la profession il y a des journalistes qui diffusent des «fake news» dans l’optique de nuire au président, chaque fois que Donald Trump s’en prend vertement aux médias. »

      Le reste des sévices, dont le gerrymandering, est à l’avenant, hélas!

    3. ___________
      @ Rustik / 01/11/2018 à 14:09

      AU SECOURS !

    4. kintouai dit :

      Merci pour cet article très éclairant. Ça donne froid dans le dos (et pourtant, Hallow’een, c’était hier) J’espère que ce monsieur se trompe et que les Répugnants ne conserveront pas la Chambre et le Sénat.

      Si tel est le cas, nous allons nous retrouver exactement comme au Brésil.

      Ce sera, comme disent les Portugais :« O fim do mundo » (la fin du monde).

  30. ducalme dit :

    Ce triomphalisme de mauvais aloi de Nancy Pelosi, actuellement le personnage politique le plus honni d’Amérique, tombe bien mal.

    On triomphe le soit des élections, pas avant.

    Ceci étant, je crois que les démocrates vont gagner une trentaine de sièges mardi prochain et prendre le contrôle de la Chambre.

    Les Républicains devraient faire 1 ou 2 gains au Sénat.

    C’est par leur attitude responsable à la Chambre que le démocrates peuvent le mieux se préparer pour 2020.

    Une attitude revancharde, la création de commissions qui auraient pour seul but de faire mal paraître le Président ou encore pire, une procédure d’impeachment qui n’a aucune chance d’aboutir, ne ferait que discréditer les démocrates.

    Et puis, pour être plus pratique, mercredi prochain, la course à l’investiture démocrate pour les présidentielles de 2020 va commencer.

    Le temps est venu de cesser de regarder dans le rétroviseur: cela pourrait fort bien amener la répétition des erreurs de 2016.

    Mon choix: un ticket Joe Biden-Kamala Harris.

  31. darrylfzanuck dit :

    Le plus plausible mon choix également depuis assez longtemps,le ticket idéal serait pour moi JFK3 et Harris,JFK3 va p-etre se faire tirer l’oreille comme son grand pere RFK en 68,on verra bien…

  32. ducalme dit :

    Est-ce que vous parlez de Joe Kennedy III né en 1980 et représentant le Massachusetts’s 4th congressional district à la Chambre ?

    1. darrylfzanuck dit :

      oui

  33. spritzer dit :

    Un article par Jonathan Cook qui ne peut pas mieux exprimer mon point de vue et la raison pour laquelle je n’ai pas d’intérêt à supputer le meilleur candidat démocrate pour 2020.

    Bolsonaro, like Trump, is not a disruption of the current neoliberal order; he is an intensification or escalation of its worst impulses. He is its logical conclusion.

    The plutocrats who run our societies need figureheads, behind whom they can conceal their unaccountable power. Until now they preferred the slickest salespeople, ones who could sell wars as humanitarian intervention rather than profit-driven exercises in death and destruction; the unsustainable plunder of natural resources as economic growth; the massive accumulation of wealth, stashed in offshore tax havens, as the fair outcome of a free market; the bailouts funded by ordinary taxpayers to stem economic crises they had engineered as necessary austerity; and so on.

    A smooth-tongued Barack Obama or Hillary Clinton were the favoured salespeople, especially in an age when the elites had persuaded us of a self-serving argument: that ghetto-like identities based on colour or gender mattered far more than class. It was divide-and-rule dressed up as empowerment. The polarisation now bewailed by Jenkins was in truth stoked and rationalised by the very corporate media he so faithfully serves.

    https://www.unz.com/article/bolsonaro-a-monster-engineered-by-our-media/

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :