Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

brett-kavanaugh-7cae57e96df91aaf.jpg

Le 18 décembre 2017, le juge Alex Kozinski a annoncé sa retraite de l’influente Cour d’appel du district de Columbia après avoir été accusé par au moins 15 femmes d’inconduites sexuelles s’étalant sur trois décennies. Il siégeait au sein de cette instance depuis 1985 et en avait été le président de 2007 à 2014. Il était également le mentor et ami de Brett Kavanaugh, qui lui a servi d’assistant avant de devenir lui-même, plusieurs années plus tard, juge au sein de cette même cour d’appel. C’est grâce à sa recommandation, soit dit en passant, que Kavanaugh a pu servir d’assistant à Anthony Kennedy, le juge auquel il pourrait succéder à la Cour suprême.

Plusieurs des femmes qui ont accusé Kozinski d’inconduites sexuelles occupaient des emplois auxiliaires au sein de la Cour d’appel du district de Columbia. Selon une série d’articles du Washington Post, elles ont reproché au juge des attouchements non désirés, des remarques déplacées et des envois d’images pornographiques. Le magistrat avait également l’habitude d’envoyer des blagues vulgaires à un important réseau de collègues, journalistes et amis par le biais d’une liste de diffusion électronique.

Lors de son audition devant la commission judiciaire du Sénat, Brett Kavanaugh a dû répondre à des questions sur son mentor et ami. Il a déclaré qu’il avait reçu comme un coup de poing au ventre les accusations répertoriées par le Post. Autrement dit, il n’était pas au courant de ce que certains ont décrit comme un secret de Polichinelle. Il n’a cependant pas mis en doute la parole des accusatrices de son ami. «Je n’ai aucune raison de ne pas les croire», a-t-il dit à la sénatrice démocrate d’Hawaï Mazie Hirono qui l’interrogeait sur le sujet.

Le sénateur républicain de l’Utah Orrin Hatch a pour sa part demandé à Kavanaugh s’il faisait partie de la liste de personnes auxquelles Kozinski envoyait ses blagues vulgaires. «Je ne me souviens pas d’une telle chose, sénateur», a-t-il répondu.

Remarquez que Kavanaugh n’a pas dit qu’il n’avait pas fait partie de cette liste. Il a dit qu’il ne se souvenait pas d’une telle chose. Cette histoire est invraisemblable, et celle selon laquelle Kavanaugh ne savait rien du comportement de son mentor et ami avec les femmes l’est à peine moins.

Chose certaine, ces sujets reviendront sur le tapis si l’audition sur les allégations de Christine Blasey Ford a lieu. Cet après-midi, la professeure de psychologie a accepté d’y particiler, mais il reste des détails à négocier.

(Photo AP)

48 réflexions sur “Une histoire invraisemblable concernant Brett Kavanaugh

  1. Continuez de creuser les journalistes, vous allez finir par trouver!

    1. kintouai dit :

      En creusant dans une fosse à purin, y a pas mal de chances qu’on trouve du purin ! Quoiqu’on pourrait aussi trouver des moumoutes orangées mal digérées, des badges de la NRA et du KKK, du sperme de violeurs ripouxblicains et bien d’autres choses encore…

    2. gl000001 dit :

      Des fois, lorsque je consulte sur mon ordinateur la page de Mr Hétu, ça sent le purin !! C’est psychosomatique ? Ca se guérit ?

    3. Pierre dit :

      Rajoutez en plus… je croyais la swamp déjà pleine mais ça l’air que non
      Le vieil adage: qui se ressemblent s’assemble

      1. Richard Desrochers dit :

        La swamp est comme le tonneau de Danaïdes… et des Donaldoïdes.

  2. Danielle Vallée dit :

    Juste une autre histoire qui me fait penser depuis longtemps que Kavanaugh est un carriériste prêt a n’importe quel mensonge pour arriver a ses fins, et aux fins de 45.

  3. Superlulu dit :

    Birds of a feather, flock together.

  4. Micheline dit :

    Comme c’est curieux tout ça. J’ai l’impression que nous assemblons un puzzle et qu’on arrive presque a la dernière pièce, peux t’on l’espérer..

  5. Math dit :

    La soupe était trop chaude. Il n’osait pas risquer sa carrière pour protéger ton mentor. Il a préféré l’abandonner et jouer aux aveugle.

  6. Martin cote dit :

    La mémoire est une faculté qui oublie, kavanaugh n’a pas bonne mémoire ou bien c’est un sapre menteur.. Je choisirais la deuxième option……il est vraiment un sapre menteur qui est pret à tout pour arriver à ses fins…

    1. Math dit :

      c’est étonnant comment tous les politiciens ou hommes/femmes d’importances ont des troubles de mémoire quand ils sont sous enquête. On se demande bien comment ils ont pu obtenir des postes aussi important.

      1. A.Talon dit :

        Le syndrome existe malheureusement aussi chez nous. Pensez aux ex-maires libéraux Gérald tremblay et Gilles Vaillancourt. De même qu’à tout ces grands amnésiques libéraux qui ont défilé devant la Commission Gomery. La palme allant à Gérald Trembaly, qui ne voyait jamais rien des magouilles qui se tramaient autour de lui et ne se souvenait jamais d’aucun détail, et au publicitaire Jean Lafleur, qui ne se souvenait même pas comment il avait fait son premier million.

        «Commission d’enquête sur le scandale des commandites – Les trous de mémoire compliquent la tâche du juge Gomery» (2005-03-03)
        https://www.ledevoir.com/politique/canada/76101/commission-d-enquete-sur-le-scandale-des-commandites-les-trous-de-memoire-compliquent-la-tache-du-juge-gomery

  7. Math dit :

    Ces courriels douteux, il doit bien y rester des traces quelques part? impossible que tout ce qui sort d’une court ne soit pas archivé.
    Si Kavanaugh était inclut ça devrait être facile de savoir, ensuite qu’il s’en souvienne ou pas n’a aucune importance.

  8. RICK42 dit :

    Connaissez-vous ce film? « The life and Times of Judge Roy Bean », un film de 1972 dans lequel Paul Newman personnifie un hors-la-loi texan qui s’approprie le titre de juge et rend des des jugements à sa façon…
    Eh bien, j’ai l’impression que cette mentalité du Far West prévaut toujours au sud de notre frontière, quant àla qualitéincertaine des junes de haute instance…

    1. RICK42 dit :

      Oups….des juges de haute instance.

    2. Madalton dit :

      Il y a aussi un album de Lucky Luke sur le juge Roy Bean

  9. Ma-t-matik dit :

    Si vous êtes dégoutés de la politique américaine, je vous suggère fortement d’en prendre congé la semaine prochaine! Si on se rapproche du « gong » show qu’était l’audience C. Thomas/ A. Hill, attachez votre tuque avec de la broche!

    Je ne me rappelle plus si c’était CNN ou une autre chaîne mais ils avaient envoyés un reporter au club vidéo du quartier du juge Thomas pour savoir quels films pornos il avait l’habitude de louer. Il ciblait les films d’un acteur particulier, Long D***g Silver. Voilà où était rendu la nomination d’un juge à la cour suprême.

    1. Lecteur-curieux dit :

      Si la personne se loue des films pornos dans sa vie privée ce n’est pas du harcèlement ce n’est pas illégal et ce sont des gens consentants et on est dans l’ordre du fantasme. N’empêche que cette industrie manque d’imagination et ne montre pas une sexualité valorisante pour les femmes et peu réaliste.

      Tout est une question de dosage. Alors cela pourrait contribuer à l’épanouissement sexuel de la population mais leur façon de faire vient qu’à nuire plus qu’aider. Religion rétrograde aussi interdisant le plaisir.

  10. xnicden dit :

    Quant à ajouter au dossier de Kavanaugh… Un professeur de droit @jedshug et diplômé de Yale de la même époque que Kavanaugh a fait remarquer il y a quelques jours que celui auquel Kavanaugh a succédé comme assistant de Kozinski, Alex Azar, avait été en poste à peine six semaines avant d’être congédié… Les postes comme assistant de ce juge étaient très convoités et ce qui est remarquable c’est que le jeune Azar n’a eu aucun problème à se replacer, contrairement à ce qui arrive d’habitude en semblable circonstances dans ce milieu. Il a obtenu tout de suite un autre poste auprès d’un juge de grande réputation avant de finalement aboutir comme assistant de Scalia. Selon Jed Shugerman, c’était un gros indice pour Kavanaugh qu’il y avait des problèmes au bureau de Kozinski.

  11. Apocalypse dit :

    ‘«Je ne me souviens pas d’une telle chose, sénateur», a-t-il répondu.’

    Yeah right et Je suis Dieu!

    Sérieusement, est-ce moi ou les histoires inquiétantes s’accumulent autour de M. kavanaugh?

    Il commence à y avoir tellement de fumée qu’on devrait appeler tout de suite les pompiers juste au cas où…

    Comme nous avons dit cette semaine, pour une nomination à un poste d’une telle importance, il ne devrait y avoir absolument aucun doute. Je pense qu’on a dépassé ce stade depuis longtemps :-(.

    Comment se fait-il que cet homme soit encore juge?

  12. Guy LB dit :

    Rien de vraiment étonnant dans cette révélation. On savait déjà que K. est un arriviste sans scrupules, on découvre un peu plus chaque jour à quel point ses placards recèlent des squelettes plus ou moins encombrants.
    Reste à savoir si le nombre de squelettes dépasse la norme acceptable. Selon les gens normalement rigoureux, oui, largement; mais les républicains du comité d’examen de sa candidature semblent d’avis contraire. Et, malheureusement, la décision leur appartient.
    « Sad », que devrait dire quelqu’un de connu, mais il se réjouit, nul doute, de ce détournement de démocratie.

  13. Alexander dit :

    Etre juge et ainsi manquer de jugement. Ça m’inquiète un peu pas mal.

  14. Cubbies dit :

    Plus on avance et plus on réalise à quel point Kavanaugh n’a pas l’intégrité souhaitée pour accéder à ce poste.

    On peut découvrir encore bien des choses dans les prochains jours. À suivre,

  15. Toile dit :

    Tiens, tiens l’odeur du purin empeste l’air. Coudons, est-ce le harem des machos ? Un peu plus et on pourrait en venir à établir que cette larve carrieriste s’est fait minimalement complice de Konzinski, un mentor et un ami. Assuré que des clercs, greffiers ou autres connaissent l’etat des lieux. Un peu plus et la conduite de Cave enas est celle d’un « watcheux »de Konzinski, un peu à la manière de son chum Judge…..

    Bien sur le ripoux ne voient et ne veulent rien voir. Sa trumpitude dérangée va le supporter encore…entre agresseur on se comprend.

  16. Toile dit :

    Oups…. les ripoux ne voient pas et ne veulent rien voir.

  17. Lecteur-curieux dit :

    Ce qui devrait être invraisemblable c’est qu’un tel comportement et au surplus de la part d’un juge ait été toléré pendant de si longues années. C’est pas juste Kavanaugh.

    Pour les femmes ne pas dénoncer avant, elles peuvent avoir eu peur, cela démontre le peu de soutien du système aux victimes.

    Juge ? Vous êtes pas un pilier de taverne en 1972. Vous n’êtes pas Benny Hill et encore là dans cet humour désuet, les femmes étaient consentantes mais plusieurs femmes dont ma grand-mère détestaient voir cela.

    Des parfaits goujats, juges, médecins, présidents de compagnie, il y en a eu plusieurs dans le passé. Des femmes victimes mais ajoutez le harcèlement psychologique, les choses tolérées du passé cela n’a pas de sens. Cela a été réduit mais il y en a encore beaucoup trop.

    Des grossiers personnages comme ce juge sont défendus par certains. Entre personnes consentantes dans certains milieux peut-être. Rabelaisien, paillard et gaillard ? Un juge ??? C’est rarement à-propos. Des journalistes aussi étaient au courant ? Ils savaient quoi et quelle conduite à avoir ?

    Il n’y a aucun endroit ou dénoncer ? Atteinte à l’honneur et la dignité d’une profession.

    BEAUCOUP DE COMPLICES OU AUTRUCHES. Des gens fermant les yeux. Pas juste Kavanaugh. Un vicieux personnage, juge ou grand patron, il faut le remettre à sa place. Les femmes du lointain passé ne faisaient que boycotter.

  18. Lecteur-curieux dit :

    https://en.wikipedia.org/wiki/Alex_Kozinski Un gros porc frais comme malheureusement des centaines, des milliers d’autres.

    C’est un abuseur, un harceleur , un agresseur. Même si au départ c’est juste un parfait tôton n’ayant aucune éducation, ne sachant pas comment se comporter avec les femmes.

  19. jeanfrancoiscouture dit :

    Voici quelques extraits d’un article signé Heidi Bond. La référence est au bas de ce «post».

    Elle écrit:

    «For years, Kozinski maintained an email list known as the “Easy Rider Gag List,” to which he would send sexually explicit and otherwise raunchy jokes;»

    La réponse suivante de Brett Kavanaugh à un sénateur surpend Bond.
    «Has Judge Kozinski ever made comments about sexual matters to you, either in jest or otherwise?”—Kavanaugh responded, “I do not remember any such comments.»

    «This last response leaves me wondering whether Kavanaugh and I clerked for the same man. Kozinski’s sexual comments—to both men and women—were legendary.»

    Et le reste de l’article est à l’avenant. Qui est vraiment ce Brett Kavanaugh?

    https://slate.com/news-and-politics/2018/09/kavanaugh-kozinski-gag-list-emails-senate-hearings.html

  20. stemplar dit :

    « Je ne me souviens pas d’une telle chose, sénateur. »

    Toujours cette porte de sortie pour éviter de se parjurer: le syndrome Gérald-Tremblay.

    1. Guy LB dit :

      @stemplar :
      Excellent parallèle, en effet.
      La même porte de sortie, celle des poltrons.

    2. jeani dit :

      Prétendre ne pas se souvenir, alors que l’on sait, c’est aussi se parjurer … Non?

  21. 430a dit :

    La réalité dépasse la fiction.

  22. lanaudoise dit :

    Les saintes vierges vont sans doute dire que ce comportement est normal chez un homme?

    1. CBT dit :

      Je ne peux pas croire que des femmes dignes de ce nom endossent ces comportements. les agressions sexuelles chez les ados, alors elles accepteraient aussi les agressions sexuelles entre adultes parce que l’homme ne peut pas se retenir et tant qu’à faire, la pédophilie, puisqu’il n’existe pas de limite à leur tolérance.

  23. spritzer dit :

    Bon. J’espère maintenant qu’il n’y a pas de pédophilie là-dedans.

    Ce qu’a dit Kozinski en se retirant: « It grieves me to learn that I caused any of my clerks to feel uncomfortable; this was never my intent,” he said. “For this I sincerely apologize. »

    Ah, il ne savait pas….

  24. Benton Fraser dit :

    Un juge qui sait regardez ailleurs lorsqu’il le faut….
    …un juge rêvé pour les républicains!

  25. Gilles Morissette dit :

    Plus on creuse dans le passé de Kavanaugh, plus on découvre de squelettes dans son placard. Il est clair qu’il n’a pas dit toute la vérité lors de sa première comparution.Lorsqu’un type commence à répondre « qu’il ne se souvient pas », c’est le signe évident qu’il a des choses à cacher.

    Peu importe comment tout ça va finir, la réputation et la crédibilité de Kavanaugh seront constamment remises en question et je ne parle même pas de son impartialité.

    S’il avait un gramme de dignité, il se récuserait et essaierait de se faire oublier. Cependant, ça n’arrivera pas car le Gros Salopard a trop besoin de lui pour assurer sa main-mise sur la SCOTUS et asseoir son pouvoir.

  26. Pierre S. dit :

    ———————————–

    Brett la crapule …..

    Aux américains de réagir …..

  27. Niouininon dit :

    On dirait que les chaises de ce genre de Comité ou Commission sont contaminées et qu’elles font perdre la mémoire. Rappelons nous la valeureuse Commission Charbonneau qui était dotée de ce douteux mobilier, alors que plusieurs témoins « ne se souvenaient pas » de leur larcin ou de celui de leurs amis. Nous sommes devant cette situation avec BK, le pôvre ayant oublié les milliers de courriels du juge salace et ne pas avoir eu connaissance de sa réputation d’harceleur. Dans ce contexte, on peut douter de ses habiletés à être juge s’il a la mémoire si courte et élastique… 😸

  28. Victoire dit :

    Soit qu il a besoin de savoir qu il devra passer un polygraphe pour que la mémoire lui revienne ( et encore la un polygraphe pas fiable à 100%)

    Soit qu il aura à passer des tests précis de neuropsychologie pour évalué sa mémoire …court et long terme
    Trop commode trop facile d alléguer une mémoire trop sélective ou déficiente
    Faut être un peu plus coercitif
    Un moment donné

  29. Peace&Love dit :

    Excusez-moi si il y a doublon, je n’ai pas lu tous les commentaires.

    «Je n’ai aucune raison de ne pas les croire»,

    Ben moi je n’ai aucune raison de ne pas croire C.B. Ford.
    ==================================================

    «Je ne me souviens pas d’une telle chose, sénateur», a-t-il répondu.

    Heille chose, quand tu reçois des blagues vulgaires par courriels, tu t’en souviens!

    =========================================================

    M. Hétu, en lisant ce billet mon espoir grandi encore à l’effet qu’il est dans le domaine du possible que K ne soit pas nommé juge à la Cour Suprême. Un gros merci à vous.

  30. Lecteur-curieux dit :

    Entendre ces histoires et voir la photo plus haut. Tellement une image hypocrite de faux-puritains, assoyant les fillettes à l’avant pour faire croire être des gens de famille avant et on sent des bourgeois se croyant supérieurs à tous. C’est un peuple différent et un milieu différent bien que des bourgeois snobs élitistes, nous en avons et en avions. Au moins, ils n’étaient pas dans le conservatisme religieux dans les années ’80 et dans les années ’50, des riches entrepreneurs n’étaient pas tous beaucoup instruits. Donc pas des preps nés dans la richesse eux.

    Une image de se prétendre parfaits et avec une fausse utilisation de la religion.

    Donald Trump qui est contre la consommation d’alcool à cause de ses peurs reliées au destin de son frère aîné pourrait quasiment être pertinent. L’alcool qui amplifie vos bêtises, ce ne serait pas une excuse mais une explication. La personne est encore plus coupable. La sobriété totale c’est quasiment semblable à la chasteté.

    Ce sont des bigots religieux? Le sexe avant le mariage n’est-il pas interdit ? Un interdit irréaliste pour la très grande majorité ou quasi-totalité.

    Les vraies discussions, les vrais débats sont où ? L’école de preppies pour gars et celle pour filles cela vaut pas réellement mieux qu’une polyvalente normale pour revenir au Québec. Kavanaugh et Ford sont tous les deux dans le sport d’élite ? Lui c’est un joueur de basket, Ford est une plongeuse?

    Ils inversent les mots aux États_Unis, libéral c’est cela pour nous. Bourgeois BCBG et hypocrites se croyant l’élite de la société et je me réfère plus à cette époque.

    Pour le Québec, prenons une autre école. Brébeuf pour le secondaire et le collégial. L’image de parfaits et de meilleure école au Québec en prendrait un coup si on enquêtait pour trouver tous leurs défauts ? Défauts qui sont présents ailleurs aussi… Bien oui, le problème est de se prétendre au-dessus de tous les autres et à l’abri des dérapages. Vouloir projeter une image de perfection alors que ce conservatisme va plus dans une séparation sociale.

  31. Richard Desrochers dit :

    Le fait de ne pas se souvenir de telles choses, si c’était vrai, le rend coupable également. Ça voudrait dire qu’il trouvait la chose tellement banale qu’elle n’attirait pas son attention, et il faut être pas mal pourri pour trouver ça si banal.
    Tant qu’à mentir, pourquoi ne dit-il pas carrément qu’il n’a jamais rien vu de tel ? Parce qu’il craint qu’on trouve des traces ?

    1. onbo dit :

      Richard Desrochers

      Vous avez tout à fait raison.

      a- Le président d’un organisme d’éthique national relié à la Federalist Society, monsieur Whelan, un ami de K. a implicitement reconnu, par son geste, qu’il dit « inconsidéré » après coup, d’identifier un bouc émissaire potentiel pour dégager Kavanaugh de l’accusation, que c’est sa conviction qu’il y a eu agression à caractère sexuel par une personne qui « ressemblait à s’y méprendre à Kavanaugh sur la personne de madame Ford.

      (Remarquez que je n’achète pas à priori ses douloureux commentaires d’excuses à ce pôvre Whelan. La publication de la photo d’un sosie, qui n’en est pas un vraiment, me semble bien plus etre une diversion salope. Car même s’il s’est excusé, deux fois plutôt qu’une, le message roule dans l’opinion publique: « Ce n’est pas K qui a fait le coup, c,est un sosie ». Whelan, FS, OUT anyway!

      b- Monsieur Judge, témoin reconnu par madame Ford, un ami et un proche de Kavanaugh à 17 ans, refuse de témoigner sou serment, de peur je pense de voir fondre son alibi de perte de mémoire à la pensée de la prison éventuelle, il se trouve également à pointer en direction de la responsabilité personnelle de Kavanaugh dans l’agression, advenant que ce soit affirmé ou confirmé sous serment dans quelques jours. Sans oublier la propre responsabilité de Judge.. (a-t-il empêché l’agression? ou bien a-t-il tenté d’y participer dans un état d’ébriété avancé?)

      c- En effet, comme vous le dites, puisqu’il semble bien que K était celui qui a agi, ne pas se souvenir de cet événement de sa part l’expose, non pas à être trouvé coupable, puisque ce n’est pas un procès au criminel, mais à être déclaré inapte à occuper un siège à la cour suprême. Car:

      d1- S’il était lucide de ses actes alors et que c’est maintenant complètement rayé de sa mémoire, seul le mépris des femmes aurait pu causer ce déni; K devient inapte à la Scotus pour attitude discriminatoire, envers les femmes notamment. Et comme la discrimination peut facilement faire tache d’huile…, à fortiori.

      d2- S’il était en état d’ébriété avancé, le fait d’avoir donné libre cours à ses pulsions à l’encontre de l’intégrité d’une fille de 15 ans le place dans l’impossibilité en 2018, à l’heure de Metoo, de siéger à la SCOTUS.

      merci à vous pour m’avoir orienté dans ce dédale.

  32. darrylfzanuck dit :

    Le sénateur républicain de l’Utah Orrin Hatch est celui qui avait demandé tres sérieusement a Mark Zuckerberg lors de son passage au comité du Sénat comment Facebook peut etre rentable si l’abonnement est gratuit? Tout aussi sérieusement ce dernier lui a répondu nous vendons de la publicité..
    Orrin Hatch est trop vieux et terriblement (trop) conservateur il est le genre de type contre qui les progressistes doiventse battre

    1. C’est aussi celui qui tentait d’enlever ses lunettes alors qu’elles étaient sur son bureau…

  33. papitibi dit :

    extrait du billet:

    Il n’a cependant pas mis en doute la parole des accusatrices de son ami. «Je n’ai aucune raison de ne pas les croire»

    Le voilà piégé. Damned if he doubts, damned if he doesn’t.

    Comment un juge d’expérience – qui a d’abord été lui-même avocat, peut-il NE PAS avoir flairé le piège à ours et tenté de le contourner; c’est le job d’un avocat de tendre des pièges aux témoins qui semblent hostiles à son client. Et d’essayer d’empêcher son propre client de mettre le pied dans le piège que pourrait lui tendre l’avocat adverse. Bref, les pièges, on est formés pour les flairer.

    Si Kavanaugh CROIT les accusatrices de son collègue, on va sûrement lui demander en quoi sa propre accusatrice est moins crédible.
    S’il dit ne PAS les croire, on va lui demander pourquoi il présume d’un mensonge collectif et s’il ne cherche pas à discréditer ainsi TOUTES les dénonciations (incluant ca dénonciation de la pro Ford à son égard).

    Épais! Toi qui au surplus a tendance à qualifier de question hypothétique les questions qui t’embêtes, tu n’avais qu’à répondre ceci: Écoutez, j’étais pas là lors des actes allégués, j’étais pas là quand ces femmes ont déposé une dénonciation, je n’ai pas eu accès à leur version des faits, et par conséquent, je n’ai aucune idée du niveau de crédibilité qu’on doit leur accorder.

    Ça, c’est la réponse que moi j’attends d’un juge. Parce que un juge doit se baser sur des faits. Pas sur des racontars. Pas sur des impressions.

    Finalement il vint d’échouer son test d jugeote, le juge… This man should be FIRED, tabarnouche!

  34. Lecteur-curieux dit :

    Ouin à l’université aussi. Le juge était un sportif mais qui n’a pas fait l’équipe de basket universitaire.

    N’empêche que tous ces comportements déplacés là ont été mis en valeur dans la culture macho ou douchebag du sport et dans des comédies populaires aussi bien que la notion de consentement peut faire une bonne différence. Il faut du jugement.

    Demandez aux coéquipiers du secondaires et autres gars universitaires qui l’ont connu! Oups ! Il faudrait en dénoncer 4 à 5 autres de son école secondaire et minimum 8 à 9 de l’Université ?

    Dénoncez les tous, Républicains ou Démocrates. Pour des erreurs plus bénignes et dont les excuses ont déjà été faites pas obligé de les dévoiler en détail. Tous pas juste celui dont notre idéologie politique nous incite à le dénoncer.

    Imaginez le nombre de joueurs de hockey de la LNH et ex-joueurs tous dénoncés ,tous ceux qui ont eu de mauvais comportements, ceux du baseball, de la NFL, de la NBA. Évidemment pas tous méritent d’être accusés et un certain droit à l’erreur doit être là. Il reste que les auteurs de comportements très déplacés ont été nombreux. Et pour ceux d’agresseurs, il y en a toujours trop.

Laisser un commentaire

%d