Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

DNC Getty

Réunis à Chicago aujourd’hui, les dirigeants du parti démocrate (DNC) ont décidé de réduire de façon significative le poids des «super délégués» dans le processus des primaires présidentielles. Ce changement est vu comme une victoire pour la frange gauche du parti et pour les supporters de Bernie Sanders, qui avaient vivement critiqué ce système en 2016.
Les « super délégués » sont des officiels du parti, des élus démocrates ou des anciens élus (comme des ex-présidents).
Avant la réforme d’aujourd’hui, ils étaient libres de choisir le candidat qu’ils souhaitaient appuyer lors de la convention nationale du parti démocrate, qui vise à désigner le candidat du parti aux élections présidentielles. En 2016, ils étaient environ 700 sur un total de 4700 délégués, comme le rappelle ce résumé de la nouvelle publié par La Presse.
Les autres délégués sont nommés lors des primaires et caucus qui se tiennent dans chaque État et doivent faire leur choix en fonction du vote populaire. Plus un candidat à la présidence remporte de scrutins, plus il obtient donc de délégués. Le candidat qui décroche le plus grand nombre de délégués à la convention nationale devient le candidat démocrate à la présidence.
En 2016, près de 80% des «super délégués» ont voté pour Hilary Clinton, ce qui avait irrité bon nombre de partisans de Bernie Sanders. Après l’échec électoral, le DNC avait promis de réexaminer ce système.
Le parti a annoncé aujourd’hui que les « super délégués » n’auraient plus le droit de vote au premier tour lors de la convention nationale. Ils pourront seulement participer au vote s’il y a plusieurs tours.
« La décision d’aujourd’hui est un pas important pour rendre le parti démocrate plus ouvert, démocratique et réactif », s’est réjoui Bernie Sanders.
Cette nouvelle façon de faire déplaît toutefois à plusieurs « super délégués » comme Don Fowler, ancien président du parti démocrate. « Ça va évacuer le leadership qui a tant servi le processus de nomination présidentiel durant des décennies », a-t-il déploré.

(Photo Getty images)

128 réflexions sur “Une victoire pour Sanders et ses partisans

  1. Pierre dit :

    L’important n’est pas la sauce mais les ingrédients,et à date c’est pas ce vieux shnooke qui va ramener le pouvoir aux démocrates, il va continuer à diviser…pas facile laisser l’égo de côté pour le plus grand bien du pays…

    1. sorel49 dit :

      Je peux me tromper, Sanders siège comme indépendant au Sénat. Il vote souvent avec les démocrates mais reste un outsider.
      Question : pourquoi ne pas diminuer le nombre des super délégués mais les laisser les mêmes pouvoirs ?.

      1. simonolivier dit :

        @sorel49 Bernie Sanders siège maintenant comme démocrate. Il a remporté la primaire démocrate pour l’élection du poste de sénateur du Vermont de 2018.

      2. kelvinator dit :

        @simonolivier
        Vous êtes dans l’erreur.
        Sanders a refusé la nomination démocrate.
        https://www.sevendaysvt.com/OffMessage/archives/2018/08/21/bernie-sanders-declines-democratic-senatorial-nomination

        D’un autre coté, Sanders semble incapable de travailler avec un parti, sauf pour le diriger… Un vieux dicton militaire indique : Il faut savoir suivre pour savoir diriger. En d’autres mots, on n’est pas automatiquement leader, surtout si nous sommes incapable de travailler en équipe. Sanders a prouvé en 2016 qu’il a beaucoup de difficulté à travailler en équipe, et ce depuis ses débuts en politique. Rien ne changera les prochaines années.

      3. sorel49 dit :

        J’aime beaucoup Sanders pour son orientation social-démocrate ( à l’américaine on s’entend) bien que je suis souvent étonné de ses prises de position. Je peux vous citer par exemple sa position lors du débat de la loi d’Obama pour régler la situation des DACA.

        Dans les partis politiques ici au Canada ou ailleurs, il y a toujours des outsiders. Sanders chez les Démocrates, feu le sénateur McCain chez les Républicains, il en faut pour débloquer une situation, pour ouvrir d’autres perspectives. Mais les garder dans les lignes du parti, plus difficile..

  2. Réal Tremblay dit :

    Sans être un spécialiste des modes de sélection,loin de là, l’ancien système m’a toujours paru comme un moyen pour certains priviligiés de choisir celui qu’ils veulent au détriment, peut-être, de la majorité. J’ai confiance en la sagesse de M. Sanders pour ce renouveau.

    1. kelvinator dit :

      Ou un moyen de contrer les populistes, comme Sanders.

  3. kintouai dit :

    Super Délégués, Grand Électeurs, interprétation abusive et déconnectée de la réalité du 2e amendement, dépenses électorales illimitées, déréglementation des marchés financiers, lobbying sauvage, etc. : les États-Désunis ont encore du chemin à faire avant de devenir une véritable démocratie.

  4. Apocalypse dit :

    Je ne sais trop quoi penser de cette nouvelle, mais à priori, je me pose vraiment la question, à savoir si c’est un bon move?

    Bernie Sanders n’est pas démocrate, mais il pensait que ça augmenterait ses chances de gagner et de prendre la présidence. Comme j’ai souvent dit, on a un nom pour cela: opportuniste!

    Donc, un(e) candidat(e) qui n’est pas vraiment démocrate, ce qui était de le cas de Bernie Sanders, gagne l’investiture et décide de pousser ses idées de gauche … aux Etats-Unis …, loin d’être certain que ça passerait, mais mettons que ‘oui’, alors le parti démocrate se retrouve avec la présidence, mais pas vraiment, puisque ce n’est pas un(e) démocrate, mais quelqu’un avec son propre agenda.

    En tout cas, on va espérer qu’ils ont bien pensé à leur affaire avant de faire ce ‘move’, car sur le coup, pas certain, pas certain. On verra bien…

    1. Madalton dit :

      Un peu comme Trump qui a utilisé le GOP pour ses fins. Il a souvent voté dems par le passé. Ami des Clinton.

    2. gl000001 dit :

      Le système électoral américain, c’est du grand n’importe quoi. Il est temps que le modernisme arrive. Et par Modernisme, je parle du grand courant social des années 1900. Ca serait déjà 150 ans de gagné !!

    3. Réal Tremblay dit :

      Pas certain moi aussi mais ce parti se cherche tellement qu’on ne fait plus différence entre rouge et bleu. Un geste risqué s’imposait pour les différencier des républicains et ainsi créer une image qui frappe et qui redonne espoir à une partie des électeurs silencieux qui ne croit plus à la politique.

  5. gl000001 dit :

    RIP mr McCain ! A-t-il interdit à Trump d’aller à ses funérailles ?

    1. chrstianb dit :

      On ne le sait pas encore. Mais regardez la différence entre le message d’Obama et de Trump. On voit bien celui qui est vraiment un chef d’état.
      https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1120096/etats-unis-politique-john-mccain-deces-cancer

      1. chrstianb dit :

        Oups, je viens de relire l’article de RC: «Selon des membres de son entourage, le président ne sera pas invité à ses obsèques.»

    2. lanaudoise dit :

      Oui. Absolument.

    3. Fran labrecque dit :

      Après avoir dénigré John McCain (comme il fait avec tout le monde) c’est interdit pour l’idiot de se pointer aux funérailles du sénateur McCain, tout comme Barbara Bush d’ailleurs. Il aura un cancer de la langue avant longtemps.

  6. treblig dit :

    Y’a du pour

    C’est une perte de pouvoir pour les apparatchiks du parti

    Y’a du contre

    Il sera plus difficile de nommer des représentants des clientèles spéciales comme des minorités ethniques, des LGTB, des handicapés…

    Au final. le pour l’emporte sur le contre. Les super délégués étaient une planque pour les caciques du parti

  7. Apocalypse dit :

    On vient d’annoncer que John McCain vient de nous quitter! Pas de doute qu’il est avec le petit Jésus. Un homme digne, courageux et un héro: meilleure des chances pour la suite des choses.

    Croyez-moi, plusieurs vont s’ennuyer de vous! Il n’y en a définitivement pas assez comme vous.

  8. Apocalypse dit :

    @gl000001

    Ah oui, je me rappelle de celle-là … ouch! Ne pas être invité aux funérailles d’un homme comme John McCain, pas certain qu’on peut faire quelque chose de plus insultant à quelqu’un.

    1. gl000001 dit :

      Si Obama y vas Trump n’ira pas (?).

    2. Youno dit :

      John McCain fut un géant et cadet Bone spur ne lui arrivait à la cheville, cadet Bone spur est sous la semelle des souliers de McCain

      McCain a refusé d’être remis en liberté plus tôt par les VC. DJT serait parti en courant à la première occasion si placé dans la même situation.

      1. Richard Desrochers dit :

        DJT est parti en courant pour ne jamais connaître cette situation. Même en boitant.

    3. igreck dit :

      « LE » président indigne n’a pas sa place à une cérémonie d’adieu pour un si Grand homme. Trompe a terni à jamais l’institution de la présidence et sali le souvenir de tous ces hommes et femmes qui se sont battus pour leur pays (même si les buts n’étaient pas toujours justes… mais ça c’est une autre histoire!) en mettant en doute la valeur de ce héros de guerre.

      1. igreck dit :

        Image immuable que ce courageux « pouce en bas » par ce grand homme DEBOUT ! Quelle gifle monumentale au président-de-pacotille et un parti de pleutres qui dirigent un pays en perdition. RIP sénateur Cai !

  9. Apocalypse dit :

    @Madalton

    Effectivement, c’est ce que M. Trump a fait et réussi avec les républicains. Dans le cas de ce dernier, on le regrette encore et encore, mais dans le cas de M. Sanders, ça n’aurait pas été du tout la même chose. Je ne suis pas un fan de Bernie Sanders, mais, comme président, il aurait travaillé pour TOUS les américains et aurait poussé ce pays (un peu) vers la gauche, chose que les Etats-Unis ont désespérément besoin.

    Mais dire que si Bernie Sanders avait remporté l’investiture démocrate et que son élection était dans la poche, je n’aurais pas gagé un vingt-cinq sous :-).

  10. Apocalypse dit :

    @kintouai

    Peut-être que les super délégués sont un problème, mais les deux GROS problèmes du système électoral sont l’argent et le Collège Electoral. Des gens qui peuvent mettre autant d’argent qu’ils veulent pour appuyer des candidats … c’est du délire. Une poignée d’individus, de corporations peut littéralement acheter les politiciens et la Maison-Blanche.

    Un exemple, la NRA a donné 30 millions pour soutenir Donald Trump, c’est fou à lier!

    1. igreck dit :

      On dit que l’argent n’a pas d’odeur mais celui de la NRA sent la swamp !

  11. xnicden dit :

    Je suis assez favorable aux changements concernant les super délégués qui font en sorte de ne pas leur donner à l’avance un pouvoir décisionnel.

    En revanche, vouloir rendre les caucus plus « démocratiques » en permettant les inscription au parti le jour même des caucus…https://www.buzzfeednews.com/article/rubycramer/democrats-vote-dnc-superdelegates-caucuses… J’estime que c’est se magasiner des problèmes. Personne ne voit comment ceci pourrait être exploité contre le parti?

    Et on aura beau faire, les caucus sont en soi beaucoup moins démocratiques que des primaires.

    1. chrstianb dit :

      Les caucus? Ah, je vois, je viens de lire sur Wiki. Ouille, c’est complexifier le système au cube!

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Caucus#%C3%89lections_pr%C3%A9sidentielles_am%C3%A9ricaines

      1. xnicden dit :

        Contrairement aux primaires, les caucus exigent que les gens soient libres d’y assister le jour désigné pour débattre et voter. Si vous travaillez à ce moment, n’avez pas de transport pour vous y rendre, n’avez pas plus d’une heure à y consacrer, etc. bien meilleur chance la prochaine fois…Les supporteurs de M. Sanders auraient dû les remettre en question autant sinon plus que les super délégués mais non…

  12. chrstianb dit :

    Je viens de lire les déclaration de Mulholland «suicide par assassinat politique»,
    Fowler «après 30 ans de sueur et de larmes pour cette assemblée, que vous allez m’enlever ma voix»
    et Peterson «enlèvera le leadership du processus de nomination présidentielle »…
    Misère, ça frise la provocation! Fowler s’est fait huer aussi… Ils ne se rendent pas compte que la représentation par les superdélégués et leur comportement aristocratique a favorisé le décrochage des gens envers leur parti.

    1. xnicden dit :

      Sérieusement, est-ce que l’on a un exemple où les super délégués ont changé la donne? De mémoire je n’en vois pas. Cela ne veut pas dite par contre qu’il ne fallait rien faire. C’était une question de transparence et de principe et ultimement de démocratie. Enfin, ça enlève un argument à ceux qui clament que le parti démocrate n’est pas démocratique.

      1. @xnicden

        Oui Hillary Clinton mais pas à la convention démocrate mais par la suite et même avant car mettez vous dans la peau d’un démocrate qui vote lors des primaires mais sait déjà que les dés sont pipés. Ils y en a plusieurs dont l’amertume envers Mme Clinton a augmenté d’un cran et ces gens ne sont pas sorti voter lors de la Présidentielle.

        Si Mme Clinton avait gagné à la loyale sans à la mi course avoir empoché autant de super-délégués que cette course n’en était plus une. Plusieurs auraient peut-être qu’elle avait gagné loyalement et que la majorité avait parlée. Avec les super-délégués il n’en est rien. Dès la mi-course, leru poids est tel qu’ils influence le reste de la course.

  13. spritzer dit :

    « Il sera plus difficile de nommer des représentants des clientèles spéciales comme des minorités ethniques, des LGTB, des handicapés… »

    Je ne vois pas pourquoi, même si on est encore loin d’un candidat LGTB

    1. treblig dit :

      Je n’ai pas dit impossible mais plus difficile. Les instances du parti se servaient, ces dernières années, des super délégués pour augmenter ( un peu) la représentation des femmes, des noirs, des latinos… D’ailleurs c’est ce qui justifiait moralement encore récemment l’utilité de ces super délégués en contre balançant ( un peu) la domination du mâle blanc au niveau des délégués du parti démocrate.

      Mais vraiment trop peu. C’était principalement une garde chassée des élus et de dirigeants du parti.

      1. spritzer dit :

        Je suis un peu dur de comprenure, pourriez-vous me donner un exemple où la représentation des femmes, des noirs, des latinos a été augmentée par les super délégués? Si on parle d’Obama, il menait sur Hillary avant que les super délégués fassent connaitre leurs votes.

      2. spritzer dit :

        À moins qu’il y ait quelque chose que je ne comprenne pas dans le rôle des super déléguée.

      3. spritzer dit :

        Je comprends votre point, treblig. Mes excuses.

        Mais c’est vrai que c’était trop peu, et de toute façon ils ont voté pour l’establishment avec Hillary.

  14. Lecteur-curieux dit :

    Croyez-vous que c’est plus la base au Québec et au Canada aussi qui choisit vraiment le chef des partis qui aspirent au pouvoir? Il faudrait étudier leurs règles.

    Pour la démocratie représentative jusqu’à quel point elle est représentative?

    La métaphore du système politique et toutes les luttes de pouvoirs et multiples joutes de coulisses. Vous n’êtes qu’un électeur? Votre mot à dire est individuellement très faible sauf quand cela est archi-serré.Et un membre-militant ? Il peut toujours réussir à s’exprimer mais faire changer son parti réellement? Only for happy few. In your dreams only. Ton sous-groupe peut quand même gagner.

  15. monsieur8 dit :

    Un membre = un vote. C’est ça la démocratie.

    C’est bien que les démocrates deviennent démocratiques. On avance.

    1. el_kabong dit :

      @monsieur8

      En effet, Clinton a battu Sanders par plus de 3,5 millions de votes et plus de 1 000 délégués; elle n’avait même pas besoin des super-délégués.
      Ça peut pas être plus démocratique…

    2. onbo dit :

      un membre un vote, en effet.

      Précision pour ceux qui pensent que les caucus vont continuer. À ce que j’ai lu, NON.

      C’est précisément pour en arriver à faire des Primaires non paquetées dans des caucus que cette proposition a été mise sur le parquet du congrès.

      Les Caucus démocrates que j’ai pu observer via des vidéos de journalistes me semble se prêter aux rumeurs sur le plancher, aux jeux et pressions et surtout aux alliances subites, aux renversements surprises pour créer des effets recherchés. On dirait du folklore des années 1950 qui profitent évidemment à ceux qui connaissent les manèges, les trucs, les mots d’ordre.

      Il s’agit d’une grande victoire pour la base, les plus jeunes, les minorités. Tous les autres avaient déjà une voix, voix qu’ils conservent.

      Ce qui disparait, c’est la voix « prépondrante » de personnes qui, entre autre, font déjà partie du Collège électoral, à savoir les membres démocrates de la Chambre des représentants et du Sénat, certains gouverneurs, et d’autres que je qualifierais de privilégiés.

      Qu’un Sénateur démocrate ou républicain ait une voix prépondérante pour la nomination des meneurs des Primaires, et qu’ensuite il ait une voix décisive pour la désignation du Président élu, cela répugne au bon sens démocratique. Bien vu monsieur Sanders.

      Énorme journée favorable pour le Parti démocrate et pour la démocratie américaine, à mon humble perception et jugement.

      note: N’hésitez pas à préciser ou corriger au besoin. L’évènement est encore frais.

    3. kelvinator dit :

      Effectivement, mais il faudrait aussi enlever les caucus qui sont encore pire que les super délégués.
      Par contre, je n’ai jamais vu aucune proposition de la part de Sanders et ses partisans pour abolir ce système. Ne trouvez-vous pas étrange qu’on nomme non-démocratique une pratique au niveau du parti, mais qu’elle soit tout à fait acceptable au niveau de l’État, et qu’on aille même à l’encourager. Ces deux point de vue contradictoire venant de la même personne, Sanders en l’occurence?

      C’est comme un énorme double standard, non?

  16. spritzer dit :

    C’était pour treblig 20:36

  17. Lecteur-curieux dit :

    Well encore… Ils ne veulent pas faire comme au Québec?

    Le parti Démocrate à la Bill,à la Barack ou Hillary c’est leur PQ. Sanders lui et avec d’autres iraient chez Québec Solidaire. Au moins Manon Massé a 55 ans et Gabriel Nadeau-Dubois a 28 ans. 3, 4,5 ou 12,15 chez les Américains ce serait parfait. Mais comme POTUS ?

  18. Lecteur-curieux dit :

    Délégués ou super-délégués, je crois que les voix individuelles étaient noyées et le seront encore… Une défaite pour ne pas s’impliquer cela ? Le groupe est trop gros, vous pouvez juste être 8 et c’est assez pour que la marde pogne. On finit par se mettre d’accord les 8 sauf que le groupe total est disons de 32. Un type est délégué ou chef de patrouille, le programme de sa patrouille ne passe qu’en partie car il voit bien qu’aucune entente ne sera possible sinon. Il revient voir sa gang après qui est en maudit calvaire. Leur projet est dilué dans les idées des autres patrouilles.

    Imaginez la marde pogne dans un groupe de scouts. Imaginez dans l’Association étudiante, nous il y a 30 ans c’était moins pire mais en même temps les libéraux de Bourassa et Claude Ryan, nous avaient imposé la plus forte hausse de frais de scolarité jamais vue. Si le mouvement n’est pas assez fort ou si tu n’as pas une place à la table, ils vont abuser de toi. Toi, l’étudiant, toi le militant, toi l’électeur, toi le contribuable.

  19. John McCain

    J’aimerais tant que les autres Pays (Canada, France, Allemagne, Angleterre, Japon, etc.,) envoient des représentants aux funérailles de Monsieur McCain. Cette marque de respect de divers Pays envers une personne qui s’est opposé à Trump et dont Trump a tenté maintes et maintes fois d’abaisser enverrait un message clair et direct au Donald surtout que ce dernier n’est pas invité aux funérailles de Monsieur McCain.

    1. ducalme dit :

      Ça, c’est une excellente idée.

  20. spritzer dit :

    Je retiens de McCain ses positions sur l’Irak, bellicistes du début à la fin, sauf à la toute fin, sur son lit de mort où il admet s’être trompé…

    1. lanaudoise dit :

      Il a déclaré que c’était une terrible erreur. A saluer, sa défense obstinée de toute forme de torture; bien placé pour savoir.

      1. lanaudoise dit :

        Oups. Mauvais choix de mot: opposition obstinée.

  21. Gilles Morissette dit :

    Il est plus que temps que le système des Super-délégués soit aboli. Il est le reliquat d’une autre époque.

    En démocratie, il n’y a pour moi qu’un seul principe:Une personne, un vote. Bravo aux Démocrates pour avoir pris une telle décision. La démocratie en sortira gagnante.

    Triste nouvelle que le décès de John McCain. Un vrai héros qui a servi avec honneur son pays et qui y a laissé une partie de sa santé. Il n’a pas hésité à s’opposer ouvertement à Potus 45 sur plusieurs dossiers dont l’abrogation de l’Obamacare dont le vote décisif a permis de sauver, du moins pour un certain temps, cette mesure.

    L’idiot-En-Chef lui en a toujours voulu et il ne ratait jamais l’occasion de le dénigrer. Tous se rappellent ce que le Salopard-En-Chef avait dit sur lui lors de la course à l’investiture républicaine. Entendre un sale pissou insulter un héros de guerre comme John McCain alors que le sale pissou en question s’est inventé un handicap pour ne pas avoir l’obligation de faire son service militaire, est une des choses les plus répugnantes à voir jamais été dite par un politicien.

    Le Trou-Du- Cul-En-Chef ne mérite pas d’assister aux funérailles de McCain. Il n’a pas sa place dans une telle cérémonie. Qu’il reste dans la swamp de la MB, le seul endroit qui lui convienne. Ça va d’autant plus l’enrager que les présidents Obama et W. Bush y seront.

    Bien fait pour lui.

    1. claudecll dit :

      Les super délégués sont relativement récents chez les démocrates.
      Si les Républicains avaient eu de tels délégués, ils n’auraient peut-être pas choisis DJT.
      Le monde s’en porterait mieux

    2. Michèle dit :

      Bien dit ! 👏👏👏

      1. Michèle dit :

        Bien dit s’adressait à Gilles Morrissette…

  22. eau-vive dit :

    Je ne connais pas la vie de John McCain dans les détails mais ce que j’en sais m’inspire le plus grand respect.
    C’était un homme courageux, honnête et loyal envers son pays. Il était en politique pour les bonnes raisons c’est-à-dire qu’il se mettait au service de ses compatriotes.
    Il travaillait toujours pour faire avancer la démocratie. Par exemple il n’hésitait pas à s’associer à des démocrates pour des accords bipartisans quand la situation correspondait à sa vision du pays et semblait répondre aux besoins de l’ensemble des américains.
    Avec son départ c’est une époque qui se termine.
    Je me souviendrai de lui comme d’un homme d’honneur et de principes qui savait se tenir debout pour défendre ce qu’il croyait juste et combattre la bêtise.
    J’espère qu’il restera une inspiration pour les jeunes qui désirent se lancer en politique.
    Bon voyage Monsieur McCain !

    1. Lecteur-curieux dit :

      Je trouve que vous employez pas mal, pas mal les bons mots. Il semble avoir été un bon père aussi.

      Par contre, certaines qualités peuvent devenir des défauts. Et justement sur les principes , quand on est trop à cheval sur les principes , on devient rigoriste, idéologue et trop partisan. Des principes ou des croyances ?

      Il se comportait avec dignité lui au moins. Bon bien ce sont des qualités de Républicains d’antan et qui peuvent devenir des défauts. Encore là c’est une question de ce que chacun pense sur bien des dossiers. Être prêt à se remettre en question, à écouter réellement ce que les autres ont à dire sur des enjeux de société, pouvoir changer d’avis ou être prêt à faire certains compromis sans compromissions. Peu de Républicains font cela.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/John_McCain

      « Si plusieurs de ses idées rejoignent la ligne du GOP (opposition à l’avortement et au mariage des couples homosexuels) » Rien que sur ces deux dossiers là, réfléchissent-ils vraiment ou ils suivent un dogme notamment d’une autorité religieuse ?

      Pour ce qui est de la Guerre du Vietnam, je n’ai pas les mêmes convictions que lui mais j’avoue que cela est complexe. Un héros ? À la manière des martyrs catholiques et autres saints dont on glorifie la souffrance car ils sont au service de la doctrine.

      Je respecte l’homme mais il n’est pas parmi «mes» héros. Mère Teresa non plus, bien que jeune, je croyais que oui. La croyance, l’idéologie devient bornée.

      1. Lecteur-curieux dit :

        https://en.wikipedia.org/wiki/John_McCain

        Des principes ou une idéologie bornée ? M. McCain était moins borné, plus ouvert que d’autres.

        Ici j’admire :

        « During this period in Florida, McCain had extramarital affairs and his marriage began to falter, about which he later stated, « The blame was entirely mine ». » Prendre ses responsabilités, assumer ses erreurs. Toutefois chaque cas est différent. Cela fait juste du bien à entendre.

        Je regarde ses médailles et décorations militaires, aux yeux de l’Armée américaine, il est absolument un héros.

        « His numerous military decorations and awards include the Silver Star, two Legions of Merits, Distinguished Flying Cross, three Bronze Star Medals, two Purple Hearts, two Navy and Marine Corps Commendation Medals, and Prisoner of War Medal.»

        Alors c’est sûr que cela amène le respect ou même l’admiration et on n’est pas obligé de débattre de tout. Avons-nous les mêmes valeurs que l’Armée ? Pas certain.

        Chacun a sa vie, ses croyances, son parcours, son historique familial. Tout cela construit la façon de penser d’un individu.

        Dans Keating Five, il avouait ses erreurs. Très bien, nous ne demandons pas la perfection mais des gens voulant s’améliorer.

      2. eau-vive dit :

        Je sais bien que M.McCain avait ses défauts et je ne suis pas d’accord avec plusieurs de ses prises de positions
        en autre avec son côté faucon qui préconise la guerre pour établir les valeurs américaines un peu partout dans le monde.
        Mais en écrivant mon billet je voulais faire ressortir les côtés positifs pour quelqu’un qui vient juste de mourir.
        Pour un portrait plus complet et plus réaliste, l’histoire s’en chargera.

      3. ________________
        @ Lecteur-curieux 26/08/2018 à 08:58

        Excellent commentaire, sincère, honnête et nuancé. Je m’y retrouve. 🙂

  23. noirod dit :

    C’ est effectivement une bonne affaire. Illogique que tu conçoives que des votes soient plus significatifs que d’ autres parce que ce faisant tu ouvre la porte au favoritisme, aux délégués achetables et aux lobbyisme dans tout ce qu’il y a de péjoratif. Mentionnons toutefois que ce n’ est pas ce qui va donner des couilles a la cohorte actuelle de politiciens …

  24. Apocalypse dit :

    @Gilbert Duquette – 22h31

    Bernie Sanders n’est pas démocrate, alors qu’on ne lui fasse pas de faveur allait dans l’ordre des choses. Il aurait dû le savoir. M. Sanders n’a pas été volé, mais effectivement, on ne lui a pas fait de quartier, car on voulait un ou une démocrate pour l’élection. Son ‘whining’ a propos de cette histoire, j’en ai soupé. Il n’avait qu’à se présenter comme indépendant.

    Madame Clinton n’a pas volé sa nomination, les super délégués, ils été là avant elle, alors …

    1. @ Apocalypse

      Comprenez moi bien, Mme Clinton n’a pas volé les primaires. Elle aurait gagné si le système n’avait pas été des super-délégués.

      Ce que je dit c’est que ce système laisse des traces et de la frustration ressenties chez plusieurs qui ont eu le sentiment que les primaires étaient pipées d’avance. Cette frustration et ce sentiment peut avoir été une des sources qui a fait en sorte que plusieurs voteurs démocrates ont préférés rester chez eux le soir de l’élection Présidentielle.

  25. Apocalypse dit :

    @Lecteur-curieux dit – 21h37

    Au Canada, c’est une poignée de gens qui décident du chef du parti et ça ne fonctionne pas si mal. En tout cas, ça nous a évité les Donald Trump de ce monde.

    Aux Etats-Unis, le système est bien plus compliqué et pourtant, on a Donald Trump … ouf … et tant qu’à y être, on a eu George W. Bush, qui, avouons-le, n’était pas l’Eldorado.

    Comme Scotty, dans Star Trek, a déjà dit dans une amusante citation: ‘plus la plomberie est compliquée, plus c’est facile de la faire détraquer’.

    1. sorel49 dit :

      Le système électoral américain est pourri par l’argent. On assiste actuellement à un show perpétuel d’une élection à une autre.Il suffirait de limiter les contributions , le système s’affaisserait de lui- même et on reviendrait à quelque chose de plus démocratique.

      1. jcvirgil dit :

        Vous avez raison mais les juges de la Cour Suprême nommés par le politique ont décidés le contraire; le 21 janvier 2010, la Cour suprême des États-Unis a choisi d’annuler la plupart des lois qui limitaient le rôle de l’argent des grandes sociétés dans les élections américaines depuis plus d’un siècle.

        Ce principe plus que centenaire mis de l’avant par le président Theodore Roosevelt, lequel avait prévalu jusqu’alors, et selon lequel « aucune société commerciale ou industrielle ne doit être considérée comme ayant les mêmes droits que ceux d’un citoyen ordinaire et être, autorisée à lever des fonds illimités pour le financement des activités politiques, tant au niveau fédéral qu’à celui des états et des municipalités » fut aboli et jeté aux orties.

        Il s’agissait d’un réel scandale auprès duquel celui des crosses révélées au Québec à la Commission Charbonneau pour l’attribution de contrats publics contre des contributions aux partis politiques est vraiment de la petite bière

        Comment se fait-il que ça n’ait soulevé aucun tollé dans les médias américains et auprès de la population ?.

      2. sorel49 dit :

        Vous touchez un autre élément obsolète des pouvoirs aux Etats-Unis,
        la Cour Suprême avec ses membres élus à vie. Loin d’être un protection pour la stabilité, elle est devenue un frein à l’évolution de cette nation.
        Des Gorsuch et bientôt Kavanaugh en poste pour 20, 30 ans dépassent mon entendement. Une limitation de durée de mandat me semble souhaitable.

  26. Apocalypse dit :

    @Gilbert Duquette – 8h21

    Two Thumbs Up! Je suis d’accord avec vous.

    1. @ Apocalypse

      Comme je dis des fois à ma petite voisine qui se chicane très souvent avec son frère.

      Alicia, oublie jamais de dire à ton frère quand tu te chicanes avec : Tu sais Maxime, on se chicane mais on s’aime quand même hein!!!

      Bon ben sur ce je m’en vais faire des conserves de carottes.

      1. RICK42 dit :

        Gilbert Duquette: …et moi, comme ces questions de plomberie politiques m’indiffèrent, je m’en vais faire mes confitures de prunes italiennes.
        ! 😊

  27. jcvirgil dit :

    L’abolition des supers délégués par le parti démocrate est un pas en avant pour rétablir une réelle démocratie aux États-Unis, mais il y en a bien d’autres à faire dans ce système électoral corrompu par l’argent des grands lobbys qui s’achètent les politiciens et où les *grands électeurs*, un système hautement archaique fausse le résultat des élections.

    Quand à la mort de John McCain ce belliciste de bon teint qui a besoin de l’opposition d’un extrémiste comme Trump pour paraître moins pire, il a déjà son concert d’éloges , même il n’a jamais rien fait d’exceptionnel pour mériter qu’on lui érige un monument …

    1. eau-vive dit :

      « Quant à la mort de John McCain…….. »
      Qu’est-ce qu’il vous faut? Quelqu’un qui n’a pas jamais fait d’erreurs ?
      Moi je me contente de quelqu’un qui est capable de reconnaître ses erreurs. Dans mon livre à moi ça mérite le respect.

      1. jcvirgil dit :

        C’est correct pour vous. Quand à moi je n’érigerais pas un monument pour un homme politique qui était en fait un oligarque qui ne savait même pas combien de maisons il possédait, qui était en faveur de toutes les guerres américaines, qui était contre le droit à l’avortement , contre l’accès d’une majorité d’Américains à un système de santé digne de ce nom, pour une immigration incontrôlée qui représente un réservoir de cheap labor pour tous ceux qui profitent de ce système pour s’enrichir.

        Bref il était un digne représentant d’une classe politique qui permet un écart de richesse sans cesse grandissant et la lente disparition de la classe moyenne américaine.

      2. eau-vive dit :

        jcvirgil

        J’apprécie votre réponse parce que même si on n’est pas d’accord sur le fond, il y a du respect de part et d’autre.
        Pour moi c’est une valeur fondamentale.

      3. Henriette Latour dit :

        👏

  28. titejasette dit :

    Face au concert d’éloges que le peuple américain a réservé à leur héros national, John McCain, Trump est vert de jalousie. Il rappelle à sa Base que ce n’est pas un soldat-héros, puisque les bons soldats ne se font pas poigner par l’ennemi. De plus, il ajouta dans son touit de ce matin que sa santé est ben meilleure que celle de McCain, puisque les hémorroïdes qu’il a attrapées au cerveau ne l’ont pas affecté.

    1. gl000001 dit :

      Vous avez vu ça ou ? J’ai juste vu « Hearts and prayers  » ce matin.

  29. xnicden dit :

    De ce que je peux comprendre, il revient à chaque État de choisir entre des primaires ou des caucus… Le DNC ne peut donc abolir les caucus.

    Et en ce qui concerne les caucus, le DNC propose essentiellement trois choses: que les votes puissent être enregistrés in absentia, qu’un processus de recomptage fiable soit implanté et que l’on permette l’enregistrement et le vote le jour même.

    À noter que le DNC n’impose pas ces mesures mais ne fait qu’encourager les États qui ont des caucus à les adopter. Il sera intéressant de voir lesquelles seront retenues et dans quel Etat. De ce que je peux lire, c’est la proposition relative à l’enregistrement et au vote le même jour qui fait le plus plaisir aux indépendants et aux Bernie bro. Et qui a le plus de chance d’être adoptée par les États en raison de sa simplicité et des faibles coûts associés.

    Mais c’est aussi la proposition qui suscite le plus d’inquiétude et même de colère. Comme je l’ai mentionné hier, c’est se magasiner des gros problèmes… Spécifiquement lors d’une année où le candidat républicain sera connu à l’avance – peut être dès 2020 si Trump réussit à s’accrocher. On peut prédire sans se tromper qu’il y aura des manoeuvres de républicains ou libertariens pour venir mettre le bordel dans les caucus démocrates. Les russes doivent se frotter les mains de plaisir.

  30. Apocalypse dit :

    On dit que George W. Bush et Barack Obama vont être appelé à parler aux funérailles de M. McCain.

    Pour ce qui est de la présence de Donald Trump, on a dit que la famille souhaitait qu’il ne soit pas présent, ce n’est donc pas une interdiction.

  31. xnicden dit :

    Sur John McCain, j’ai tendance à croire qu’il avait plus de principes que presque tous les autres élus du GOP mis ensemble…Mais c’est ironique de penser qu’il a probablement eu un grand impact dans la montée de Trump… Le Guardian utilise une formule frappante ce matin:
    « John McCain opened Pandora’s box – Sarah Palin came out, but Trump was right behind her »

    « “I don’t think he could have known it at the time but he took a disease that was running through the Republican party – anti-intellectualism, disrespect for facts – and he put it right at the centre of the party,” David Brooks, a New York Times columnist, told the recent HBO documentary John McCain: For Whom the Bell Tolls. (…) »

    https://www.theguardian.com/us-news/2018/aug/26/john-mccain-sarah-palin-donald-trump

    1. gl000001 dit :

      Palin a peut-être été imposée ou « fortement suggérée » par le parti ?

      1. xnicden dit :

        C’est possible, bien que j’ai toujours pensé qu’il avait vu plus de potentiel de voteurs à gagner dans le Tea Party. Et que les démocrates à tendance conservatrice lui seraient facilement acquis. En y pensant, ses gros donnateurs ont peut-être aussi eut leur mot à dire.

  32. Layla3553 dit :

    HS
    Je salue du plus profond de mon cœur John Mc Cain, qu’il repose en paix.tous mes vœux de paix a sa famille.

    On peut dire, on peut retenir uniquement les erreurs qui ont jalonné sa vie, mais est ce que l’on voudrait être jugé à la dernière heure de notre vie sur nos erreurs, alors que dans notre vie, dans cette vie, dans sa vie, il y a eu de belles grandes choses plus édifiantes, est cela la justice que l’on veut pour un monde meilleur?

    « Il est un héros de guerre parce qu’il a été capturé », « J’aime les gens qui n’ont pas été capturé. » a déclaré DT

    Selon moi, pour être un héros, un grand patriote, pas besoin d’avoir été à la guerre, mais un homme qui s’essuie les pieds sur John McCain comme DT l’a fait c’est indigne, voire indécent, même comme ouvrier de la dernière DT, ne sera jamais à mes yeux un patriote. Ignorer méchamment la souffrance de John McCain, n’a pas d’égal, souffrance qu’il a porté dans son corps et son esprit toute sa vie, et il a réussi quand même à dire qu’il a eu une belle vie.

    On peut lire que John McCain aurait pu être libéré avant les autres soldats, à cause qu’il venait d’une lignée de 4 étoiles, il a refusé puisque le code d’honneur dit que si tu as été fait prisonnier le 25ieme tu ne dois pas accepter d’être libéré, de profiter d’avantages, le 10ième. Cinq ans et demi de sa vie où il aura fait deux tentatives de suicide, c’est dire que sa souffrance était beaucoup plus *qu’un os au pied * DT n’aurait jamais refusé d’être libéré.

    Voir ce film à 3:39 remarquez que ce film date de Janvier 1968, il aura été libéré en 1973, je n’ose imaginer ces 5 années, autrement dit nous visionnons les meilleurs moments de cette détention.

    https://www.francetvinfo.fr/monde/usa/video-en-1968-john-mccain-repondait-aux-questions-d-un-journaliste-depuis-l-hopital-vietnamien-ou-il-etait-retenu-prisonnier_2911805.html

    P.S. une fois de plus le Potus et la Flotus ont fait des messages séparés.

    1. A.Talon dit :

      «DT n’aurait jamais refusé d’être libéré.»

      Plus que ça, il aurait probablement collaboré avec l’ennemi en dévoilant des secrets militaires et en dénonçant ses camarades de cellules. Probable aussi qu’il aurait trouvé moyen de faire «la piasse» sur le dos de ses congénères en faisant du chantage et en contrôlant le marché noir dans le camp de concentration. Il aurait finalement acheté sa liberté (et rien que la sienne) en demandant à Papa Drumpf de payer la caution réclamée par les autorités nord-vietnamiennes.

  33. Bien qu’à mon avis McCain ne fasse pas partie des plus grands, il est suffisamment grand pour montrer l’ampleur de la petitesse du POTUS actuel.

    1. ______________
      @ marie4poches 26/08/2018 à 13:03

      Réflexion mesurée, très juste. 🙂

  34. kintouai dit :

    Malgré de nombreuses erreurs de parcours, une vie presque entièrement passée à endosser les turpitudes de son parti et, comme l’a si bien souligné xnicden (12h21), le fait qu’il a été celui qui a introduit le virus qui a amené Trump, McCain a eu la décence de corriger un peu le tir dans les derniers mois de sa vie.

    Mérite-t-il les éloges dithyrambiques qu’on entend un peu partout ?

    Sans doute pas.

    Mais la mort a ceci d’étrange qu’elle transforme tout être humain en une sorte d’idole intouchable et que, même s’il faut parfois fouiller longtemps, on trouve toujours quelque raison de glorifier le défunt.

    Est-ce un reliquat des anciennes croyances (la peur qu’en dénigrant le mort, celui-ci nous fasse des misères depuis le lieu — s’il en existe un — où il se trouve désormais, ou l’espérance qu’en le louant, il puisse intervenir en notre faveur auprès des puissances — si elles existent — qui régissent l’univers) ?

    Chose certaine, il aura pu se passer n’importe quoi, la mort du Gros Salopard ne suscitera d’éloges que de la part de sa frange vaseuse d’abrutis. Tout le reste du monde — et ils sont nombreux — n’aura pour cet immondice qu’anathèmes gluants (je m’attends même à ce que des inondations se produisent dans l’entourage du cimetière où il sera inhumé, tant seront nombreux les gens qui iront cracher sur sa tombe).

    1. « je m’attends même à ce que des inondations se produisent dans l’entourage du cimetière où il sera inhumé, tant seront nombreux les gens qui iront cracher sur sa tombe »
      c’est fort comme image, j’espère que des caricaturistes y penseront

    2. A.Talon dit :

      @ kintouai 13h25
      «Mérite-t-il les éloges dithyrambiques qu’on entend un peu partout ?»

      Probablement pas. Ses erreurs de jugement (appui à la guerre d’Irak, choix de Sarah Palin, appui au GOP Tax Scam, etc) sont trop nombreuses pour en faire un homme de légende mais il aura suffisamment fait preuve d’autorité, de décence et de modération pour se mériter le respect de tous. Particulièrement en s’érigeant comme figure de proue de la résistance au trumpisme. Dans ce contexte, faire l’éloge de ce grand citoyen américain c’est s’opposer à voix haute au despotisme orangé. Un cri de ralliement, en quelque sorte, pour assurer la suite du combat démocratique du sénateur McCain.

    3. Benton Fraser dit :

      Je crois que Trump est le fruit de la dogmatisation du GOP enclenchée depuis Ronald Reagan. Cette dogmatisation se résume a réduit les impôts au plus nantis ainsi que les services au citoyens par la privatisation.

      Évidemment, ces politiques économiques entraîne une augmentation des inéquités… et le GOP a tôt fait de le reprocher à la taille du gouvernement et a son ingérence dans l’économie et dans la vie de chaque américain. C’est paradoxale parce que depuis l’époque Reagan, la présidence, le Congrès et le Sénat ont été majoritairement entre les mains des républicains! Mais la beauté de la chose pour le GOP, c’est qu’ils sont dans un système bi-parties et la faute en impute évidemment aux démocrates.

      Nous avons alors des États du sud donc la base mojoritairement républicaines vie plutôt difficilement et donc les gouvernements sont aussi majoritairement républicaine… qui en impute la faute au fédéral, au nord et aux démocrates! La nature humaine étant ainsi, il est plus facile d’accuser un élément de l’extérieur que de se regarder dans un mirroir!. (Tient, sa fonctionne aussi avec l’immigrant et le musulman!!! »

      Donc, les États-Unis sont passés de Ronald à Donald!!!

  35. MHD Puissance dit :

    Un homme est mort et c’est le moment que certains vont choisir pour faire de la politique et cracher leur rage et leur haine.

    Suprenant? Non, mais triste tout de même.

    1. des hommes il en meurt chaque jour, chaque minute, chaque instant

      1. T. Tebow dit :

        Il a un bon point. Quand vous faites l’eulogie d’une personne décédée et que vous ne pouvez pas vous abstenir de beugler le « gros salopard en chef » ou le « gros tas de merde orange », il est temps d’aller chercher de l’aide.

      2. peut-être que si 45 n’avait pas été aussi irrespectueux voire même ignoble envers McCain, on se garderait une petite gêne

      3. T. Tebow dit :

        Elle est bonne! 99% des interventions sur ce blogue, peu importe le sujet, reviennent à « le gros saloard/ le gros tas/ le gros etc. » Il n’y a pas de « petite gêne » genre jamais. Voir plus bas, l’intervenant Talon réclame un billet sur McCain pour cracher d’autre venin sur un billet dédié à ça.

      4. A.Talon dit :

        @ T. Tebow 14h22

        Allons donc, le Médiocre, Halluciné et Déplorable Picotte n’a jamais hésité à faire de la petite politique ‘cheap’ sur le dos des morts. Ses commentaires publiés sur le blogue de Gilbert Lavoie suite aux décès de Jacques Parizeau et de l’abbé Raymond Gravel étaient tout simplement abjects.

      5. A.Talon dit :

        @ T. Tebow 16h34
        Une hypothèse comme ça, en passant:
        T. Tebow = MHD Nain Puissant = Picotte

    2. xnicden dit :

      Dans la catégorie faire de la politique, vous avez vu le commentaire de Kelli Ward, candidate républicaine en Arizona pour le sénat? Elle s’est plainte du timing de l’annonce à l’effet que M. McCain mettait fin à ses traitements…timing qui portait ombrage à sa campagne.

      https://www.rawstory.com/2018/08/arizona-gop-candidate-kelli-ward-raked-coals-complaining-timing-mccains-death/

      1. C’est du sang trumpien qui coule dans ses veines. Si les électeurs de McCain avaient vraiment du respect pour lui, ils ne voteront pas elle.

    3. Benton Fraser dit :

      Vous parlez de Donald?!?!?

  36. RICK42 dit :

    HS: Al Green, un congressman du Texas (D), dans une entrevue donnée à CNN ce matin, en appelle à la démission de Trump ou à son « impeachment », ne pas le réclamer serait une trahison, dit-il…. c’est peut-être le début d’un mouvement irréversible…à suivre…

    1. onbo dit :

      un mouvement irréversible… Ça se pourrait bien. Al Green l’avait déjà appelé en 2007. Son appel coïncide avec l’effervescence du congrès démocrate à Chicago qui fait l’objet de ce billet. Une décision importante vient d’être prise = « écoutons la base »! Ce qu’il fait précisément…

      Il se pourrait bien que cet appel de Green soit le catalyseur de réunification éclair des Démocrates, (compte tenu des tensions manifestées lors du vote à propos des délégués et super délégués) à la fois pour les mid-terms en marche pour le 6 novembre et les Présidentielles de 2020 pour lesquelles le Congrès démocrate se réunissait précisément, afin d’élaborer sa nouvelle structure d’agrégation des votes et volontés de la base.

      Le représentant du Texas Al Green a pris soin d’affirmer qu’un fort pourcentage de la population souhaite la démission ou l’ impeachment de Donald Trump. C’est pourquoi il a ajouté: ..(en mes mots).. « Sachant cela, demeurer assis sur notre bacon sur notre balcon, c’est ni plus ni moins qu’une trahison de notre description de tâche de Congressman! »

      Voyant l’aplat-ventrisme de tout le Congrès républicain, avec Ryan et McConnell en tête, et smiling Kavanaugh qui prétend que le Potus est quasiment au dessus des lois, je crois que l’initiative de Al Green est pleinement justifiée. « Call a spade a spade », sinon comment jouer aux cartes lorsqu’un joueur change les règles du jeu, se fait imprimer des jokers en surplus, roule un dé pipé, joue sous la table de poker avec des culbuteurs de boule dignes des vieux casinos maffieux du temps de Capone.

    2. MHD Puissance dit :

      Al Green réclame l’impeachment de Trump depuis le 9 novembre 2016. Lui et Maxine Watters. Disons qu’il n’est pas la personne à prendre trop au sérieux à ce sujet et il ne pèse pas lourd dans la balance au sein du parti anyways.

      1. Autrement dit :

        C’est comme vous, on ne peut pas dire que vous pensez lourd dans ce blogue. Du reste, on ne peut évidemment vous accorder aucune considération, mon bon Picotte, puisque vous ne répondez pas aux 2 questions de jaypee.

      2. Benton Fraser dit :

        C’est peut de chose que de ne pas prendre au sérieux un Green ou un Walters…

        Ce qui est inquiétant, c’est que la méjorité des gens, même les américains,ne prennent pas au sérieux le président des États-Unis.

        Il y vraiment de quoi à s’inquiété!!!

        Évidemment, par croyance, vous focusez sur les mauvaises cibles….

      3. RICK42 dit :

        MHD Je comprends bien que cette première offensive d’un démocrate ne fasse pas votre bonheur…mais que voulez-vous, il y a une soif de justice qui commence à se manifester de tous les côtés, qui va en s’intensifiant… ce type à la tête du plus puissant pays au monde est une honte nationale pour ses citoyens, et ceux-ci vont réagir de plus en plus contre ce bandit de grand chemin. Enough is enough! Prenez-en votre partie, MHD.

  37. noirod dit :

    McCain m’ a un peu appris a regarder l’ensemble de l’oeuvre plutôt que de juger sans perspective. N’ étant pas un G.I.Joe fan , moi le sort de McCain a la guerre ne m’ a pas impressionné. Tout juste suis je avec l’ age capable de reconnaitre le sacrifice que font ces gens la ,mais la guerre et les guns pour moi ca n aura jamais été dans ma palette.

    Il a pour moi revêtu une toute autre importance quand a commencé l’ époque du gros épais. Peu importent nos divergences de point de vue politique, il était quand même le seul a se lever et a démontrer qu’ il avait du sens et du courage face a l’imbéchef au nom de ses électeurs et de son pays.
    Tous les autres politiciens sont les mêmes qui y vont aujourd’hui d’une pathétique logorrhée et se demandant ce que l’Amérique va faire maintenant que McCain est décédé. Ben lève toi viarge pis fait un homme de toi ! Grow balls !

    Oui McCain aura un peu beaucoup responsable de la déchéance américaine mais il aura peut-être aussi été un leader si, si , si…

    Souhaitons que ce malheureux mais annoncé dénouement soit aussi une page qui se tourne dans une époque trouble. Vous me pardonnerez de manquer un brin de décorum de circonstance en mentionnant que jamais de ma vie je n’ avait entendu dire que quelqu’ un était persona non gratta a une funérailles. Le gros épais l’ est et je m’ en réjouis puisque on va se répéter ce fait ad nauséam dans les prochain jours. Gros crétin.

  38. darrylfzanuck dit :

    HORS SUJET McCain l’avait annoncé il y a quelques mois qu’il ne voulait pas que Trump soit présent aux obseques. Trump est cependant conséquent-ce qui est rare-au sujet de McCain, sur sa définition de héros il en a parlé en 1999 sur un grand réseau en parlant de McCain.McCain a aussi signé une pré-nup a son remariage avec Cindy Elle valait plus de $150 millions de dollars a l’époque,Beaucoup plus jeune,tres riche et tred belle,Trump dansla meme situation ne l’aurait probablement pas signé..Je me demande ce qui va se passer aux funérailles de Trump ,je ne me souviens pas de qui s’est passé avec celles de Nixon meme si il n’ya aucune comparaison entre Trump et Nixon,je ne me souviens pas du décorum funéraire, il serait bon de savoir si Trump va invité Robert Mueller pour les siennes,grande question si il décede demain qui pourrait faire l’eulogie de Trump?Juste a penser qu’il pourrait avoir des grandes funérailles me leve le coeur j’espere que Trump irait pas a Arlington,lui qui a dodge le Vietnam 4-5 fois,enfin on verra dans le temps,un infarctus est si vite arrivé…

    1. A.Talon dit :

      «Juste a penser qu’il pourrait avoir des grandes funérailles me leve le coeur»

      Malheureusement, les grandes funérailles sont généralement la norme chez les mafieux et les motards. Ça risque donc d’être pareil pour le truand orangé. Parions que la salle sera pleine de représentants du monde interlope, d’extrémistes de droite, de White Trash et de petites vedettes sans talent, célèbres pour être célèbres.

    2. RICK42 dit :

      @DARRYLFZANUCK: Vous écrivez: »grande question si il décede demain qui pourrait faire l’eulogie de Trump? »
      Le terme approprié français est « Éloge funèbre » ou bien « panégyrique ». « Eulogy » est le terme anglais pour le même propos.
      En français, « eulogie »signifie « bénédiction » ou « parler en bien de quelqu’un ».

  39. Une autre tuerie, cette fois à Jacksonville Floride. Une fois de plus, parions qu’aucune loi ne sera changée ni aucune action portée.

  40. A.Talon dit :

    Pourquoi n’y a-t-il toujours pas de billet consacré au décès du sénateur John Sidney McCain III? Un court texte teinté d’ironie nous présentant les plus sincères condoléances de Cadet Bone Spurs, ce grand héros qui ne s’est jamais fait capturé, aurait suffit.

  41. Daniel Legault dit :

    C’est dimanche, peut-être que la personne est dans un spa et qu’elle n’a pas son téléphone dans le sauna, la table de massage ou la piscine.

    1. Voici un extrait du billet de M. Hétu concernant ses vacances:

      « Daphné Cameron, qui a déjà signé deux billets, dont le plus populaire de la journée à en juger par les pages vues! Installée à New York pour la durée de l’année 2018 et douée d’un grand talent journalistique, elle animera de main de maître ce blogue jusqu’à mon retour, le 26 août »

      on peut donc présumer que Mme Cameron a terminé son travail.

      1. Pile-Poil dit :

        Marie4poches

        Daphné Cameron est une excellente journaliste. Ces billets étaient très bien écrits et intéressants tout comme ceux de monsieur Hétu. Une excellente remplaçante.

        Tant qu’au plus populaire, il faut faire attention ; car j’ai remarqué que lorsque les membres du blogue n’ont pas un nouveau billet à se mettre sous la dent, la conversation se poursuit agréablement sur le dernier qui est en ligne.

        Il y a donc une belle dépendance à celui-ci, dépendance qui se maintiendrait même si le blogue prenait des vacances.

        Il faut dire qu’actuellement, Il y a des rebondissements sans fin qui font le plaisir des lecteurs. C’est plus qu’une téléréalité puisque l’acteur principal hors normes défie toutes les prévisions et tout entendement.

        Bon retour monsieur Hétu!

  42. Apocalypse dit :

    Je viens de tomber sur cette vidéo où Madame Clinton parle de John McCain:

    https://www.youtube.com/watch?v=dFUEDJk6A2Q

    ‘Hillary Clinton shares favorite memories of John McCain’

    Nicely done!

    John McCain n’était pas parfait, ce n’est le cas de personne, mais beaucoup, beaucoup de bonnes choses à dire sur un homme duquel il y a quelque chose à apprendre.

  43. Gilles Morissette dit :

    HS.

    Une autre tuerie aux USA, cette fois durant une compétition de « gamers » sur le nouveau jeu « Madden 19 ».

    Pourtant, Potus 45 avait promis aux Américains qu’il réglerait le problème mais rien n’a été fait…ou presque.

    On a appris cette semaine que la Secrétaire à l’Éducation Betsy DeVos avait eu une idée « géniale ». Elle songe à utiliser les fonds fédéraux destinés à l’aide et à l’enrichissement des élèves pour l’achat de « guns » et la formation des enseignants en maniement d’armes.

    Non mais il fallait y penser. Des « guns » contre des programmes scolaires visant à améliorer les performances académiques des élèves. On voit bien où cette administration de demeurés met ses priorités.

    Autre HS.

    Rien ne va plus entre la CDN et Washington à propos de la dénucléarisation. Y-a-t-il quelqu’un de surpris? La CDN n’a jamais respecté ses engagements en la matière et ce n’est pas aujourd’hui que les choses vont changer.

    On a la preuve hors-de-tout doute raisonnable que le Salopard-En-Chef s’est bel et bien rouler dans la farine comme un amateur par le « Rocket Man ».

    Bye bye Prix Nobel !!

  44. Apocalypse dit :

    @Gilles Morissette – 16h52

    ‘Non mais il fallait y penser. Des « guns » contre des programmes scolaires visant à améliorer les performances académiques des élèves’

    Et aussi, contre de meilleurs salaires et conditions de travail pour les enseignant(e)s.

    Betsy DeVos, un autre chef-d’oeuvre de bêtises!

  45. Apocalypse dit :

    @Gilles Morissette – 16h52

    ‘Rien ne va plus entre la CDN et Washington à propos de la dénucléarisation. Y-a-t-il quelqu’un de surpris?’

    Oui … Donald Trump!

  46. Henriette Latour dit :

    Gilles Morissette
    Vous oubliez que ce ne sont pas les armes qui tuent mais la personne qui l’a tient!!!
    Pour ce qui est de l’instruction, on ne doit pas l’améliorer car les gens seront plus évolués et ne voteront plus Républicains.

  47. Pile-Poil dit :

    Henriette

    Trop juste!

    Le problème a toujours été les gens, pas les armes (sic).

    Et juste! maintenons les gens minimalement instruits et on s’assurera du plein pouvoir, et de la dictature.

    1. Benton Fraser dit :

      « Le problème a toujours été les gens, pas les armes (sic) »

      Et il est plutôt stupide de « croire » (c’est une croyance qu’une pensée) que plus d’armes vont régler les problèmes des gens!!!!

  48. _____________

    Merci Daphné, vous avez été parfaite. À un autre tantôt ?

  49. onbo dit :

    Merci madame Cameron pour votre accompagnement durant cette longue semaine forte en rebondissements. Vous m’avez épaté par votre aisance à entrer « dans la peau du blogue » de monsieur Hétu. Je souhaite que vous nous surpreniez encore.

  50. Bon une bonne chose, ça va peut être inciter les jeunes à aller voter.

  51. Lecteur-curieux dit :

    Parlant de la gauche démocrate, voyez des chiffres intéressants communiqués par Amanda Douglas : https://www.facebook.com/amanda4congress/photos/a.575047232830335/667577743577283/?type=3&theater

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :