Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Health-Insurance-Justice

Les événements des 48 dernières m’ont forcé à repousser la publication de ce billet qui demeure pertinent. Fin février, le Texas et 19 autres États américains ont intenté une action en justice devant un tribunal fédéral pour invalider l’Affordable Care Act (ACA), la réforme du système de santé que le Congrès à majorité républicaine n’a pas réussi à abroger complètement l’an dernier.

En temps normal, le département de la Justice devrait défendre la loi adoptée sous Barack Obama, et ce, même si celle-ci n’est pas prisée par l’administration Trump. Après tout, la loi c’est la loi. Mais le ministère de Jeff Sessions a causé la surprise jeudi en se rangeant du côté des plaignants. Sans aller aussi loin que ces derniers, il demande à un juge fédéral de mettre fin à deux dispositions cruciales de l’ACA, dont celle qui force tous les Américains à souscrire une assurance-santé. Le ministère de la Justice estime que cette disposition n’est plus valide à la suite de la décision du Congrès de mettre un terme à l’amende imposée à ceux qui décident de ne pas s’assurer.

L’autre disposition interdit aux assureurs de refuser d’assurer les personnes souffrant de conditions pré-existantes ou d’augmenter leurs primes d’assurance-maladie. Il s’agit de la disposition la plus populaire de l’ACA. Or, selon le ministère de la Justice, elle n’est plus valide parce qu’elle est liée à l’autre disposition.

Faut quand même s’arrêter un instant pour souligner que l’administration Trump veut éliminer une partie de l’Obamacare qui protège des personnes souffrant de maladies contre la rapacité des sociétés d’assurance.

Jeff Sessions a justifié la décision de son ministère en affirmant qu’il ne pouvait pas trouver d’«arguments raisonnables» pour défendre la constitutionnalité des dispositions en question. La Californie et 15 autres États arrivent cependant à une toute autre conclusion, ayant sauté dans la mêlée pour défendre l’ACA.

Fait remarquable, trois avocats de carrière du ministère de la Justice se sont retirés du dossier après la décision de Jeff Sessions. Ils n’ont pas offert d’explications mais leur geste est interprété comme une expression de leur dissidence.

À noter que le ministère de la Justice sous Barack Obama a également refusé de défendre une loi controversée promulguée sous une autre administration. Il s’agissait de la loi de la Défense du mariage, qui interdisait les unions entre personnes du même sexe. La Cour suprême devait invalider cette loi.

Il s’écoulera des mois voire des années avant que l’action en justice du Texas et des autres États ne donne lieu à une décision de la Cour suprême. D’ici là, cette action, combinée à la décision du ministre de la Justice, créera une incertitude de plus dans le marché de l’assurance-santé et contribuera à un augmentation des primes.

Comme on peut le lire dans cet article, l’affaire deviendra un enjeu électoral d’ici les élections de mi-mandat.

(Photo AP)

70 réflexions sur “Nouvel assaut contre l’Obamacare

  1. Sessions est absolument imbuvable. Il dirait ou ferait n’importe quoi, même les pires bassesses, pour plaire à Trump. Pendant ce temps, ce dernier va continuer à le traiter comme une carpette, à la rabaisser et l’humilier publiquement. Sa décision concernant la mesure visant à séparer les enfants entrée illégalement aux USA démontre toute la petitesse de l’individu. Celle concernant les personnes ayant des conditions pré-existantes en est un autre bel exemple. À lever le coeur.

  2. JACQUES PAQUET dit :

    Bonjour! Votre commentaire ne fait pas de sens; le gouvernement Trump ne prise pas la loi adoptée sous son prédecesseur, bien au contraire.

    1. Richard Hétu dit :

      En effet. En voulant corriger ma phrase, je l’ai rendue illogique! Merci de votre attention.

      1. kintouai dit :

        Il manque aussi, dans la première phrase, le mot « heures » après «48 dernières…»

        M. Hétu, de grâce, n’en faites pas trop. Je sais que l’actualité américaine bouillonne ces temps-ci, mais prenez tout de même du temps pour vous. Personne ici ne voudrait que vous fassiez un «burn-out» (ou, comme moi, deux infarctus et quatre angioplasties). Vous êtes trop important pour nous, car vous êtes parmi les quelques rares à nous donner encore l’heure juste dans ce magma de fake news.

      2. Rousseau dit :

        Je ne sais pas ou je peux laisser ce message. J’aime beaucoup vous lire mais je ne reçois plus vos commentaires par mon Email!

  3. xnicden dit :

    J’ai vu effectivement que certains invoquent des précédents pour justifier ce que fait Sessions, et en particulier le refus de l’administration Obama de défendre DOMA. Un article de Slate démontre pourquoi cette défense s’avère, pour rester polie, totalement ridicule. Notamment, dans tous les cas où c’est arrivé, il y avait de solides arguments juridiques que la loi en question était inconstitutionnelle. Sans compter que:

    « (…) The Trump administration’s latest argument—that Congress wanted to do the thing it didn’t do when it had the chance six months ago—is a blatant attempt by the executive branch to wrest the lawmaking power from the House and Senate. (…) »

    http://amp.slate.com/news-and-politics/2018/06/the-trump-dojs-obamacare-decision-is-baseless-unprecedented.html?__twitter_impression=true

  4. Apocalypse dit :

    Encore une fois, les bras nous tombent en lisant ce qu’on essai de faire avec l’Obamacare. Pour plusieurs, c’est vraiment la vision: que les gens s’arrangent avec leurs problèmes. Le pouvoir n’est là que pour s’occuper des riches et des puissants, qui veulent quoi?, c’est simple, être encore plus riches et plus puissants.

    Au Canada et au Québec, c’est loin de la perfection, mais mon Dieu que c’est la paradis en comparaison. En effet, on vit dans une société où le nombre de gens civilisés est beaucoup plus grand que les gens, soyons poli, moins (ou pas) civilisés.

    Les Etats-Unis sont sur la pente et malheureusement, j’ai bien peur que ce soit irréversible. On assiste vraisemblablement au déclin de ce qui fût un grand pays à une certain époque.

    A un moment donné, le pays va sans doute se fractionner et ce sera la fin de cet empire. Certains états, dont la Californie, ont peut-être même déjà des idées.

  5. sonolisto dit :

    On va commencer à recommander les Américains sans le sou dans nos prières…

    1. Henriette Latour dit :

      Beaucoup de sans le sou ont voté pour Trump en pensant améliorer leur sort.

      1. Cyto dit :

        Beaucoup de ces sans le sous ont voté pour abroger l’Obamacare poussé par les mensonges républicains, tout en étant inscrit à ACA, sans réaliser que c’est la même chose.

        Si ma mémoire est bonne, Trump a refusé que les républicains appellent la version charcutée de la loi « Trumpcare »

      2. simonolivier dit :

        Le pire, c’est qu’ils vont encore voter pour lui peu importe…I Believe!

      3. Benton Fraser dit :

        Parce que beaucoup de sans le sou croire que ce système même à de l’abus de la part des « autres »… et ces autres, ça exclu les blancs!

        Dans leurs logiques, ils ne seront pas touchés par l’abolition de ACA. Mais la réalité est que l’abrogation de cette loi va se faire sans discrimination!!!

  6. Dekessey dit :

    Chaque jour c’est une connerie après l’autre, pas incroyable.
    C’est fascinant d’assister à l’auto-destruction de cette société: Santé, environnement, divisions sociales, relations internationales, et quoi encore!

    1. gigido66 dit :

      C’est l’implosion…pas besoin de bombe atomique…

    2. Sueurs dit :

      Je dirais plus que ce qui se passe de l’autre côté de la frontière me rend inquiète.

  7. Kiki de La Prairie dit :

    Aux États-Unis, vaut mieux être riche et en santé que pauvre et malade (dixit Yvon Deschamps). Plus sérieusement, le système de santé américain est malade car c’est l’appât du gain qui motive le tout.

  8. bleuetdaa dit :

    —————–

    Avec ce genre de nouvelle, on comprend un peu mieux l’importance qu’a le système de santé pour l’électorat américain en vue des élections de mi-mandat.

    Plus j’y réfléchis et plus je crois que le silence des démocrates n’est pas une vilaine tactique électorale. Pourquoi proposé des choses que les répus s’empresseront de démolir pour éviter le véritable enjeux:

    Aider ou ne pas aider Trump dans son agenda kafkaïen.

  9. gl000001 dit :

    Nous avons la réponse sans équivoque à la question de Daniel Boucher « Ma gang de malades, vous êtes dont ou ? » Ils sont aux USA. Et leur leader est à Singapour pour aller faire fâcher un plus malade que lui.

    1. simonolivier dit :

      Pour aller faire fâcher un plus malade que lui…Pas certain que Kim soit plus malade que Trump. Il va mettre la baudruche orange dans sa poche. Mes 35 ans dans le monde des affaires à négocier des gros contrats m’ont appris une chose. Ne jamais sous-estimer la personne devant moi. Kim ne sous-estime pas l’imprévisible plouc…mais lui sous-estime Kim, et c’est ce qui va le perdre.

      1. gl000001 dit :

        Ti-Kim est un dictateur. Il n’a pas encore fait grand chose pour son peuple. Je pourrais accepter de dire « aussi malade ». Et je suis d’accord avec vous, Trump va probablement perdre.

  10. gigido66 dit :

    Une autre créature des Marais…il me fait penser à GOLLLUM dans Le Seigneur des Anneaux, même tête, mêmes oreilles et même yeux…et tout aussi malicieux et obséquieux. C’est un sans cœur, qui n’adore que le pouvoir et l’argent comme tous ceux qui baignent dans le Marais avec lui.

  11. ducalme dit :

    Je viens de prendre une marche sur le Marginal Way à Ogunquit; un beau site pour réfléchir avant le raz-de-marée de touristes (surtout du Québec et de l’Ontario) et je me demande pourquoi un si beau pays peut-être à la fois capable de la plus grande générosité et des pires bassesses.

    Prêt à souscrire à plusieurs charities, mais ne se sentant pas responsable de la santé et du bien-être des concitoyens.

    L’abolition du mandat individuel (individual mandate) est assez bien passée tout simplement parce que le coût des primes était devenu prohibitif.

    L’abolition faite aux assureurs de continuer à assurer malgré une dégradation de l’état de santé (les conditions préexistantes) exclut ceux qui ont des problèmes cardiaques, oncologiques et diabétiques (de façon simple, les maladies dégératives récurrents.

    Pour palier, on vend de l’assurance assurabilité !

    La solution n’était pas l’Obamacare, mais un régime public et universel tel que prôné par Bernie Sanders et Hillary Clinton; je ne vois cependant pas comment un tel régime aurait pu recevoir l’aval du Congrès.

    Je bénéficie d’une assurance pour mes soins de santé aux USA; je n’ai pas eu heureusement à m’en servir pour des malaises sérieux, mais lorsque j’ai eu à consulter au Maine General même ou à l’Express Care, j’ai eu un service ultra rapide, courtois et efficace accompagné d’un suivi irréprochable.

    Rien de comparable avec notre système public aux attentes interminables, aux chirurgies sans cesse reportées, aux soins palliatifs indisponibles, au manque de ressources en régions et à la maltraitance du personnel infirmier.

    Par contre, pour se faire euthanasier, c’est un service VIP; pour la caisse enregistreuse gouvernementale c’est plus rentable d’en trucider quelques-uns que de leur assurer des soins de comfort.

    1. Benton Fraser dit :

      Comme ilne se pratique pas l’euthanasie dans le système de santé américain, ça explique sûrement pourquoi les États-Unis ont la plus haute espérance de vie du monde occidental… oups, en faite, ils ont la pire espérance de vie!!!!

      1. ducalme dit :

        C’est la malbouffe à l’extrême et les restes des restaurants pourraient nourrir des Biafrais pendant des mois.

        Les maladies coronariennes et le diabète sont en hausse constante.

      2. gl000001 dit :

        Et un plus haut taux de mortalité infantile que Cuba. Les cubains aiment nous le rappeler dans leur petit laïus entre l’aéroport et notre hôtel. 😉

    2. Aube2005 dit :

      La courtoisie quand t’es plein, c’est toujours de mise.
      Et quand t’es vide, on te vide encore plus même sans vouloir te recevoir.
      Vas quêter et si tu reviens plein, on t’attend jusqu’à ce que tu n’aies plus une cenne.
      Vive les USA!

    3. J.C.Virgil dit :

      Vous êtes dur à suivre en lisant ceci , j’ai mis un *j’aime* *La solution n’était pas l’Obamacare, mais un régime public et universel tel que prôné par Bernie Sanders et Hillary Clinton; je ne vois cependant pas comment un tel régime aurait pu recevoir l’aval du Congrès*

      Cependant votre critique de notre système de santé me laisse perplexe. J’ai personnellement eu à l’expérimenter l’an passé et je puis vous dire que passé la première ligne , mon expérience a été très positive. J’ai été opéré au CUSUM dans un hôpital ultra-moderne où j’au reçu des soins de qualité à la pointe de l’expertise requise pour ce type d’opération et un suivi professionnel.

      Le tout sur présentation de ma carte d’assurance-maladie. Je sais que le tout m’a coûté au fil des ans une bonne partie de mes impôts, mais le résultat en vaut le coût.

      1. sorel49 dit :

        Le plus difficile est de passer la première ligne, après le système de santé du Québec roule sans trop de problèmes.

      2. Layla3553 dit :

        En Cardiologie je peux vous dire que c’est très bien. J’ai pris mon rendez vous un vendredi et le lundi j’avais mon rendez-vous, pour mon échographie cardiaque seulement 10 jours, tu rencontres le cardiologue immédiatement après l’examen. le lendemain de mes prises de sang j’ai eu un téléphone du département de cardiologie que mon taux de potassium était trop élevé, ils ont envoyé à ma pharmacie par fax des documents concernant les aliments que je devais éviter et un papier pour une autre prise de sang de contrôle.

        En 2014, je me présente au département pour avoir un rendez-vous pour un tapis roulant, la secrétaire en me voyant elle a dit Madame quand on ne va pas bien on va à l’urgence, je lui ai dit vous pensez…elle m’a peut-être sauvé la vie ou celle d’une autre si j’avais eu un malaise en auto, il est vrai qu’en je ne me sentais pas bien, mais tu penses toujours que c’est les nerfs, à peine 10 minutes j’étais déjà au soin intensif, la journée même mes 3 enfants avaient un rendez-vous en Cardiologie en dedans de 10 jours, pour passer un échographie et un test ADN pour savoir s’ils ont ce gène, seul mon fils est porteur.

        Vous savez ce que m’a dit un cardiologue, quand tu ne te sens pas bien au lieu de dire ça va se passer tu vas à l’urgence, oui mais, il n’y a pas de oui mais…il vaut mieux aller à l’urgence 10 fois que Saint-Pierre.

        Ce n’est pas parfait, OK 👌 mais je me sens bien encadrée.

  12. Mabuse dit :

    « death, domination and the pursuit of sickness… »

  13. Henriette Latour dit :

    Mais le service ultra-rapide, courtois, efficace et le suivi irréprochable ne s’adresse qu’aux privilégiés qui peuvent payer. Ici, ce n’est peut-être pas ultra-rapide mais tout ce que vous énumérez y est et tout le monde peut en profiter.

  14. Danielle Vallée dit :

    Obama est un expert dans le droit constitutionnel.
    Cette loi n’a rien d’anticonstitutionel.
    Le chemin des démocrates semble tout tracé pour cet automne. Malheureusement je crains que tout ça se termine en une guerre intestine entre les pro-Sanders et les modérés. Déjà vu…

  15. Danielle Vallée dit :

    Je ne peux pas oublier la femme que Paul Ryan connait et qui était tellement contente de recevoir $1.50 de plus chaque semaine grâce aux baisses d’impôts pour les riches.
    Elle va avoir besoin d’une feuille Excel pour décider où investir son $1.50

  16. ducalme dit :

    @Henriette Latour

    Non, en effet, vous avez raison, le service n’est pas ultra rapide; combien de médecins particulièrement en oncologie vont diagnostiquer des nodules et prévoir un traitement en phase 3 ou même 4 ?

    Pour les chirurgies cardiaques, combien de temps croyez-vous que vous attendrez si vous n’êtes pas un citoyen actif ?

    Plusieurs hôpitaux ont dû effectuer des levées de fonds privés pour s’offrir l’équipement requis pour effectuer des IRM.

    Et si vous êtes une femme et avez besoin d’une IVG, ne vous présentez pas à l’hôpital Saint-Joseph de Rimouski; prenez le train, l’autobus ou faites de l’auto-stop pour aller à Montréal.

    Sans compter les moississures dans les hôpitaux, les coccinelles et les excréments dans les salles d’opération, les maladies nosocomiales et j’en passe.

    Et je ne parle pas des personnes du « bel âge » que l’on nourrit pour 2,09 $ par dîner et souper et qu’on va laver (bientôt nous dit-on) deux fois la semaine.

    Un conseil aux plus jeunes: investissez dans un régime d’assurance privé car l’état croule sous le poids des dettes.

    1. treblig dit :

      Vos commentaires sont habituellement sensés. Je trouve étonnant votre réaction.

      Il y a deux « oubedons » dans ce cas-çi

      Oubedon on double le budget de la santé au Québec ( pour être au niveau américain) et fini à jamais les retards et les attentes.

      Oubedon on coupe de moitié les budgets américains (pour être au niveau canadien) et là bonjour les listes d’attentes .Et adieux les chics établissements de santé.

  17. fallaitquejteuldise dit :

    Dans les pays en développement , les «  thoughts and prayers » et les incantations voodoo guérissent les gens et ça coûtent pratiquement rien. Peut-être trop socialiste comme solution…

  18. treblig dit :

    J’en ai un peu marre du débat sur la santé pour troisr aisons :

    1- sur le blogue de Mr Hétu, il y a eu de très nombreuses chroniques sur ACA. On reviens au point de départ en 2009. Moi je suis moins enthousiaste à relancer ce débat qui me semble resuçé

    2- L’Obamacare est un monstre bureaucratique de 1 200 pages inapplicable, injuste complexe et contradictoire. Je ne défendrai pas ça ( la loi canadienne sur l’assurance santé fait 15 pages en additionnant les versions française et anglaise).

    3- Finalement, on ne peut vouloir plus que les premiers intéressés : les américains. C’est eux qui payent des primes d’assurances insensées ( plus le déductible, plus le copay à l’urgence, plus les frais d’ouverture de dossier, plus les soins non couverts…). Et tant que les américains dans leur ensemble supportent ces coûts eh ben ,tant pis pour eux. Les hausses astronomiques ne font pas passez mal faut croire. Quand une majorité voudront un système de santé « à la canadienne », ils vont faire un régime public d’assurances. Pas avant.

    1. Benton Fraser dit :

      1200 pages, c’est à la sauce américaine. Complexe certes mais Il n’y a rien de contradictoire et d’injuste dans cette loi. Il faut tout prévoir et tout encadrer, c’est la façon de faire pour que les républicains ne puissent pas l’abroger en partie sans rien s’ecroule.

      Paul Krugman l’a comparé à une chaise a 4 barreaux. Peu importe comment les républicains s’y prennent, ils ne peuvent pas couper un barreau sans que tout s’écroule… et ils ne veulent pas avoir l’odieux de l’abrogation complète de la loi…

    2. gigido66 dit :

      J’ai entendu des Américains dénigrer notre système de santé parce qu’ils avaient entendu dire qu’on attendait longtemps avant d’être soigné et surtout que l’on payait pour tout le monde avec nos impôts. Ils trouvaient ça bizarre, voir illogique. C’est un choix qui ń’en est pas un pour ces personnes.
      C’est un point de vue, mais au moins NOUS, nous sommes tous soignés.
      Eux, s’ils ne paient pas des assurances qui leur coûtent très cher (secteur privé oblige…but lucratif) parce qu’ils n’ont pas les moyens de le faire, alors ils souffrent et meurent sans même les soins pour les soulager.
      Alors mon choix n’est pas difficile à faire. Je préfère de loin notre système quoi qu’on en dise.

  19. MarcoUBCQ dit :

    Ceux qui ont voté pour Donald l’aiment parce qu’ils recherchent comme ce dernier le pouvoir absolu d’un enfant-roi. Autrement dit, lui et sa bande peuvent bien diviser les revenus moyens des pauvres et de la classe moyenne par deux, rien n’y changera. Donald s’adresse à l’inconscient de ses fidèles, inconsciemment, bien sûr, et tant qu’ils croieront qu’ils ont le billet gagnant à une loterie qui donne 1 milliards de dollars, aucun fait ou idée ne les fera changer d’avis. Bien des Turques, Russes et Philippins réagissent de la même manière envers Recep, Vladimir et Roberto. Donald aime les dictateurs car ils parlent le même language que lui, et sont fondamentalement pareils au fond d’eux-mêmes. Ceux qui entourent Donald, pour survivre, doivent traiter ce dernier comme un roi car c’est la seule façon d’être avec le président qui les laisse dans ses faveurs. Ce qui arrivera peut-être, avec le temps, c’est que pour plaire à sa Majesté ils feront quelquechose d’insensée qu’ils ne reconnaitront pas comme tel, tellement ils se seront éloignés de la réalité à force d’adopter celle de Donald.

    1. sorel49 dit :

      J’ajoute ce papier de Global News qui a le mérite d’être court.
      https://globalnews.ca/news/4262447/north-korea-trump-meeting-nuclear-give-up/

    2. Guy LB dit :

      @Pierre André S :
      Êtes-vous certain que cette nouvelle est vraie? Que Fox a réellement fait la gaffe mentionnée dans cette page ? À mes yeux, ça ressemble fortement à une page de « fake news » ayant pour seul objectif de titiller la curiosité des gens afin de les attirer vers un maximum de pubs payantes.

      1. Guy LB dit :

        (Malheureux qu’on ne puisse reprendre
        nos propos sur ce blogue.)
        Vérification faite en suivant le lien donné par Pierre André, j’ai effectivement pu entendre la journaliste de Fox dire que la rencontre en était une entre 2 dictateurs. Trop drôle!
        Pour une fois qu’on donne l’heure juste chez Fox ;>)

      2. Richard Desrochers dit :

        C’est simplement que leur connaissance du sens des mots n’a d’égal que leur connaissance de l’Histoire.

    3. kintouai dit :

      Pour la « rencontre de deux dictateurs », claironnée par Fox News, rappelons que, pour Freud, le lapsus est l’expression d’un désir inconscient. On sait maintenant ce à quoi rêvent les salopards de dretteux américains !

    1. gl000001 dit :

      Hilarant. Merci pour le lien.

  20. InfoPhile dit :

    @ducalme

    Ces dernières années j’ai accompagné deux proches jusqu’à leur départ définitif. Des gens ordinaires comme on dit, en phase 3. Partout, ils ont reçus des soins « nickel » et se sont vus offrir des traitements extrêmement sophistiqués qui ont prolongé et amélioré leur vie. Dans ce contexte, j’ai fait connaissance avec plusieurs personnes qui m’ont toutes exprimé leur appréciation du système de santé québécois. Même les bougonneux ne trouvaient rien à redire de sérieux.

    Quant à votre choquante, sinon honteuse formulation sur l’euthanasie, elle témoigne de votre méconnaissance du protocole de l’euthanasie au Québec. C’est Sue Rodriguez ou Doris Lussier, secondée par Véronique Hivon, qui vous engueuleraient.

    Les nombreux petits irritants (surtout les attentes et les délais), somme toute pas si importants, de notre système de santé, seraient-ils la conséquence d’une pression, une sorte de propagande cabaleuse exercée par une minorité de très favorisés néanmoins choqués de devoir payer des impôts et par leurs laquais (radio de Québec et autres), qui se traduit par des compressions d’autant plus insensées qu’elles sont appliquées en périodes de surplus budgétaires?

    La droite québécoise – je vous en exclue, bien évidemment – serait-elle devenue un repaire à la fois pour caractériels en manque de victimes et pour leurs moutons si malléables?

    « Les maladies coronariennes et le diabète sont en hausse constante. »

    D’où l’importance de voir un médecin sans craindre que le coût des primes d’assurances monte, ou pire de n’être plus éligible, afin de recevoir un diagnostic le plus tôt possible et de bénéficier de ses précieuses recommandations.

    Notez que les personnes âgées auxquels vous faites allusion sont bel et bien lavé à tous les jours. En plus elles reçoivent un bain par semaine et bientôt deux!

    J’ai peine à vous le dire, malheureusement vous nous avez asséné trop de sottises pour les passer sous silence.

    P.S. On n’entre pas guilleret aux soins palliatifs. Souvent on retarde, on retarde, puis lorsque l’évidence s’impose trop lourdement pour la nier, on s’étonne de devoir attendre 24 ou 30 heures pour y entrer. Voilà qui explique assez souvent que certains passent l’arme à gauche sans bénéficier des soins palliatifs. À noter qu’on peut même recevoir des soins palliatifs chez soi, entouré des siens, en autant qu’on en fasse la demande…

  21. InfoPhile dit :

    « Un conseil aux plus jeunes: investissez dans un régime d’assurance privé car l’état croule sous le poids des dettes »

    S’il s’adresse aux jeunes américains, votre conseil me semble pertinent d’autant plus que dans deux ans le déficit budgétaire américain aura été creusé de 71% par rapport à celui de 2016 et que la dette atteindra alors 105% du PIB!

    1. treblig dit :

      Les États-Unis vont atteindre au cours de l’année financière actuelle le 105% du PIB en dettes. On parle plus d’un horizon de 108% pour l’année prochaine. Auquel il faut ajouter 1,500 milliards en déficit supplémentaire pour tenir compte du « congé » d’impôts octroyé par Trump. Depuis janvier2018, les fonctionnaires ont déjà emprunté à des niveaux records pour contre balancer les baisses de revenu de la taxation.

      Le pari de Trump est que cette baisse d’impôts va se financer d’elle-même en activité économique supplémentaire. Mon avis est que les américains vont s’enfoncer dans les dettes encore plus. On verra à la fin de l’année

      1. Benton Fraser dit :

        Trump pourra toujours affirmer qu’il avait raison et que le déficit commercial est responsable de la dette!!!

        Sa base gôbe n’importe quoi….

  22. _________
    @ InfoPhile

    J’apprécie vos commentaires. 🙂

    1. Boabab dit :

      Loulou content de vous voir de retour.

    2. InfoPhile dit :

      Merci bien Louise! 🙂

    1. kintouai dit :

      Merci pour cette référence. En fait, comme le dit si bien Krugman, nous avons affaire à de petits caïds de bas étage, à de petits cons incultes qui se voient soudain investis de grands pouvoirs et qui continuent à agir comme de petits voleurs à la tire. Et c’est cette racaille qui dirige les USA. Encore six ans de ce régime et les vivants envieront le sort des morts…

  23. Satiricone dit :

    Ce sont les humanistes de toute la planète qui devront aider les Démocrates à gagner en novembre. Et créer des sites de mobilisation, et mettre son site au service de cette cause ultime, et s’engager dans l’action politique mobilisatrice devrait être notre combat a tous.

  24. Richard Desnoyers dit :

    Cela fait Maitenant 2 semaines que je ne reçois pas vos alertes et oui j’ai vérifier ma boîte trash

  25. Satiricone dit :

    M. Hetu pourriez vous faire un encart sur votre blogue pour nous permettre de signer certaines pétitions de votre choix ? C’est probablement bien d’échanger ici, mais cela donne quelque fois l’impression de ne pouvoir rien faire d’autre, de n’être qu’un spectateur passif de valeurs en péril. Je signe quelque fois des pétitions sur la protection de la nature sur change.org.

  26. Toile dit :

    En gros, le département de la Justice se départit de sa responsabilité constitutionnelle de défendre les lois américaines dûment en vigueur sous prétexte qu’elles ne sont pas constitutionnelles. Une décision qui relève d’une court, pas d’un mandataire. C’est rendu que le département de la Justice rend jugement ? Un bras armé politisé de la branche exécutive ? Tout ça parce on a coupé l’air à l’option faire renter des taxes aux états pour s’assurer que tous les américains étaient couverts en ce qui concerne les conditions pré existantes . La loi c’était ça: couverture privée ou taxation. Maintenant, plus de sou égale interprétation par la justice que c’est inconstitutionnel ? Le fin mot du message: oublier la Cour Suprême comme outil de justice.
    Et je me demande si le jugement issu de cette dernière en ce qui concerne les recours collectifs ne pourrait pas être invoqué. J’ignore mais je crains cette avenue.
    Fait république de banane en titi

  27. Niouininon dit :

    Faut se rappeler que tous ces ajustements, révisions et abolitions sont à l’avantage des compagnies d’assurance qui financent le parti républicain. Il n’y a pas de réflexion derrière ce plan pour savoir qui sera mieux protégé, paiera moins de primes, la classe moyenne, les aînés, les familles, etc. Ce n’est que de la poudre aux yeux pour favoriser une clique d’actionnaires et amis du POTUS. Alors pour les comparatifs et analyses profondes, on repassera… Ne dépensez pas de pixels à écrire sur cela.

  28. sorel49 dit :

    HS : Conversation avec une andouille

    «Le commerce équitable devrait s’appeler commerce imbécile s’il n’est pas Réciproque», a tweeté Donald Trump, critiquant les droits de douane canadiens sur les importations de lait américain.

    Ce n’est pas nécessaire de nous vendre mutuellement du lait. Si le Canada vend 1 million de litres de lait aux américains et que les Etats-Unis vend 1 million de litres de jus d’orange aux canadiens, il me semble que c’est très réciproque.

  29. Danielle Vallée dit :

    @sorel49: Il ne croit pas que le commerce avec le Canada est injuste. Il veut que sa base le croit et déverse sa haine sur les Canadiens. La haine envers un ennemi commun est le meilleur moyen de contrôler la populace selon Machiavel.

    1. sorel49 dit :

      Comme ca, vous savez Ce qu’il pense et Ce qu’il croit. Une nuée de psych…s se penchent sur son cas sur tous les tribunes. 😀

  30. Toile dit :

    Faut vraiment être en relation maso-sado pour continuer à défendre ton bourreau malgré les affronts à ta personne. Jeff Sessions n’a pas de couilles très grosses.

  31. Apocalypse dit :

    Très bon éditorial d’Alexandre Sirois sur Cyberpresse ce matin:

    http://www.lapresse.ca/debats/editoriaux/alexandre-sirois/201806/10/01-5185211-ce-nest-pas-un-ami-et-il-ne-nous-veut-pas-de-bien.php

    Encore une fois, un constat brutal sur cette administration!

  32. Lecteur_curieux dit :

    Ce qui est décevant aussi c’est que les Américains comme peuple et donc collectivement soient aussi peu pragmatiques et soient dans la lutte idéologique partisane. Ils devraient faire appel à leurs meilleurs universitaires et institutions pour bâtir ensemble en mettant leurs différends de côté. Mettre le savoir et le savoir-faire au service du système au lieu de cela on voit les cerveaux dans la lutte partisane.

    Pourquoi ne pas former un comité ? Il pourrait inclure des gens de la Clinique Mayo (je sais c’est du privé mais je pense aux frères Mayo dans la Collection Value Tale mais on pourrait aussi évoquer Benjamin Franklin ou Pasteur, Dickens, Curie, Mead,Schweitzer,etc.), des universitaires de Harvard,Princeton, Cornell,etc. Ils pourraient même faire appel à Henry Mintzberg de McGill ce qu’on ne fait pas ou mal nous-mêmes alors il signe des billets à saveur politique et son immense savoir n’est pas optimisé par la société.

    ——————————————————————-

    «L’autre disposition interdit aux assureurs de refuser d’assurer les personnes souffrant de conditions pré-existantes ou d’augmenter leurs primes d’assurance-maladie. Il s’agit de la disposition la plus populaire de l’ACA. Or, selon le ministère de la Justice, elle n’est plus valide parce qu’elle est liée à l’autre disposition.

    «Faut quand même s’arrêter un instant pour souligner que l’administration Trump veut éliminer une partie de l’Obamacare qui protège des personnes souffrant de maladies contre la rapacité des sociétés d’assurance.»

    Vision partisane,idéologique et ignorante/utopiste. Tu ne peux pas changer la nature d’une entreprise capitaliste en adoptant des lois et règlements,une véritable assurance se doit d’établir ses tarifs en fonction du risque. Mais c’est injuste pour beaucoup de malades et de pauvres ? Énormément. C’est donc à l’État par des programmes sociaux de couvrir ces gens,une assurance sociale au final c’est la société au complet qui s’assure contre le risque. Tu ne peux pas transformer une firme capitaliste qui cherche à maximiser ses profits selon les enseignements de la finance en firme humaniste et charitable. Les Républicains bloquent toute transformation du système qualifiant cela de socialisme ?

    Il en faut pourtant une dose et même du côté libéral (appelé libertarien dans le diagramme de Nolan, tout le quadrant alors que c’est celui left liberal qui est socialiste mais à divers degrés ) , un économiste disons centre-droite et non ultralibéral économiquement ni conservateur peut prévoir des disposition pour les démunis. Centre-gauche aussi et même ceux en plein centre de la gauche et donc sociaux-démocrates pragmatiques respectent le marché.

    Le marché et ses lois sont respectés mais tout est civilisé,guidé et les intervenants majeurs se réunissent ensemble pour décider des lignes directrices à suivre et tous embarquent et suivent après c’est LEUR système.

    Au niveau politique cela mais tu dois laisser le milieu s’auto-organiser.

    MINTZBERG

    http://www.lapresse.ca/debats/chroniques/rima-elkouri/201010/04/01-4329223-les-remedes-du-dr-mintzberg.php Bon article, j,en cherche un autre où au privé le gestionnaire avait laissé les employés où couper , les ordres venant de plus haut, plutôt que jouer les boss de bécosses il les a encouragés à trouver des solutions ensemble. Au final, ils ont été tellement unis et créatifs qu’ils étaient mieux qu’avant.

    https://www.revuegestion.ca/henry-mintzberg-un-essai-polemique-qui-rate-la-cible Ce prof retraité d’économie ne comprend rien au management. Pour l’économie celle néoclassique,elle est trop analytique et peut donner l’illusion de la science plutôt qu’être simplement un modèle explicatif du comportement des marchés. Il ne faut surtout pas transformer cela en dogmes, doctrines. Nous sommes réellement homo oeconomicus mais seulement à certains degrés variables et fort heureusement. Mintzberg est plus près d’une approche systémique incluant la cybernétique. Alors son approche humaniste sans prétendre à la science est moins loin de la vraie science.

  33. igreck dit :

    Il enfonce tellement sa casquette MAGA sur sa petite tête de linotte, que ses oreilles sont toutes descendues ! Voilà ce que les Amers-Ricains se sont donné comme « Sucker-taire » à la Justice ! Ils l’ont voulu, ils l’ont eu ! Et ceux qui, aujourd’hui, reconnaissent la bêtise qu’ils ont commise lors des dernières présidentielles, ainsi que tous ceux qui se morfondent de voir Mr Pumkin leur faire honte à l’étranger comme chez-eux, tous sont invités à corriger un tant soit peu le tir lors des élections de mi-mandat (novembre 2018). Le peu d’espoir qu’il me reste envers cette société autrefois admirée est que la « Si-trouille » qui leur fait Office de POTUS va perdre graduellement de ses plumes (de paon) et servira de révélateur de tout ce qui ne tourne pas rond !

  34. Syl20_65 dit :

     »Ils devraient faire appel à leurs meilleurs universitaires et institutions pour bâtir ensemble en mettant leurs différends de côté. Mettre le savoir et le savoir-faire au service du système au lieu de cela on voit les cerveaux dans la lutte partisane. » Lecteur Curieux

    Espèce de communissssss. Faire appel au savoir au lieu de l’avoir et travailler ensemble, tout le monde sait que c’est pour enfoncer le gouvernement dans la gorge des citoyens comme le font les tyran communnisssss.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :