Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

2FXQRECPXII6RBOBSMTMIUIQGM

«Je suis le roi de l’endettement.» Le 21 juin 2016, le futur président des États-Unis publiait sur son compte Twitter un message dans lequel il vantait sa capacité d’utiliser l’endettement à son profit.

Comment alors expliquer que le «roi de la dette» ait pu, malgré ses faillites antérieures et la crise économique des années 2007-2012, dépenser plus de 400 millions de dollars en argent comptant pour acquérir 14 propriétés, dont plusieurs terrains de golf, au cours des neuf années qui ont précédé son élection à la Maison-Blanche? Le Washington Post a soulevé la question concernant ce fait jusqu’alors inconnu dans une enquête publiée ce week-end.

L’explication d’Eric Trump, un des fils du président : «Il avait un cash-flow incroyable et accumulé une richesse incroyable. Il n’avait pas besoin de penser à emprunter pour chaque transaction. Nous avons investi notre propre argent.»

Du jamais vu dans la carrière immobilière de Trump et du presque jamais vu dans cette industrie. La déclaration D’Eric Trump contraste avec les propos que lui a prêtés un journaliste de Golf Magazine en 2014, comme le rappelle le journaliste Josh Marshall dans ce tweet citant le fils du président : «Nous ne comptons pas sur les banques américaines. Tout le financement dont nous avons besoin vient de la Russie.»

Eric Trump a nié avoir tenu ces propos, qui ressemblent néanmoins à ceux qui ont également été prêtés à son frère Don dans une autre circonstance. Les deux ne sont pas les personnes les plus crédibles au monde.

Le Post n’emploie jamais l’expression «blanchiment d’argent» dans son article. Mais il est intéressant de noter que les transactions «cash» de Donald Trump ont commencé à la même période où il a fait connaissance avec Michael Cohen, dont les affaires douteuses et peut-être mafieuses ont été répertoriées dans ce reportage publié dans le New York Times ce weekend.

(Photo Bloomberg)

87 réflexions sur “Quand le «roi de la dette» payait comptant

  1. Sueurs dit :

    A quand le dénouement de la swamp!!

  2. Pierre S dit :

    Et le sénat et la chambre tolèrent cette crapule
    comme président, incroyable quand même.

    1. Mrmiketi dit :

      Entre crapules on s’entend comme larrons en foire!! N’est-ce pas??

    2. Igreck dit :

      Comme je l’ai déjà mentionné, personne ne croyait possible que le gros bully soit élu, même lui ! Il s’est amusé pendant des mois à faire ch*** tout le monde, autant les Repus que les Démocrates. Arrive le jour de l’élection, assez de conneries, se dit-il, retournons à nos petites affaires et puis bang!… le gros abruti est élu avec quelque 3 000 000 de votes en moins ! Depuis ce temps, il fait tout pour se faire mettre à la porte mais des plus tordus que lui le laissent en place pour assouvir leur besoin de domination appuyé par un incroyable 40% qui ne comprennent rien à ce qui se passe sous leur nez trop incultes qu’ils sont. Misère !

  3. gl000001 dit :

    Eric : Le prénom Eric vient du scandinave Eirikr. Il est issu du substantif germanique rik signifiant « le maître, le chef, le puissant ». Accompagné d’un préfixe augmentatif, il signifie « le maître de tout ». C’est le plus populaire des prénoms portés par les Scandinaves.

    Personnalité de Eric : Eric est une personne réservée qui ne dévoile pas facilement ses sentiments. Il a un tempérament décidé en plus du goût du risque et de l’aventure. Doté d’un bon esprit d’initiative, il mène ses projets à terme et s’investit tout autant dans ce qu’il entreprend. Eric n’aime pas stagner ou se poser trop de questions, il préfère agir et le fait parfois sans réfléchir.

    Donc il est le « Meilleur » et agit parfois sans réfléchir. Tel père, tel fils !!!

    Donald : Au caractère, Donald n’est pas facile : égocentrisme, méticulosité parfois excessive, absence d’humour, voilà qui oblitère sérieusement l’image de cet amoureux du travail bien fait. De surcroît, l’énorme célébrité du canard de Walt Disney, Donald Duck, le rend à peu près inutilisable de nos jours.

    Lu sur un site français !! Donald Duck est plus populaire en France que Donald Trump. Mouahahahhaah !!

  4. dzojean dit :

    Follow the money , je suis sûr que c’est ce que fait Mueller. Blanchiment d’argent russe sale, aucun geste n’est immoral selon Trump

  5. jeani dit :

    Quand ton voisin possède trois voitures de luxe, un gros yacht et la plus belle maison du quartier, cela peut d’expliquer de différentes façons. Il est riche ou criblé de dettes et sa maison et autres apparats, appartiennent à autrui.

    Personnellement, j’ai toujours « freake » lorsque Trump est décrit comme étant un milliardaire. Milliardaire, de dettes, oui!

    En passant, le gros trou sur le terrain de golf, juste au dessus de la tête de Trump n’était pas prévu sur le plan original du terrain. Selon certains, c’est Trump lui-même qui l’a creusé en frappant sa balle… Sur sa carte de golf, il a inscrit un birdie!

    1. kintouai dit :

      Comme vous dites, il y a des trous dans cette histoire…aussi gros que ceux qu’on voit derrière le gros con sur la photo !

    2. Lecteur_curieux dit :

      Pour la richesse de quelqu’un je regarde plus son travail, ses entreprises, ses placements que son train de vie et toutes les bébelles possédées bon mais cela a une valeur. Au surplus pas besoin de posséder si tu peux en jouir. C’était Magnum qui conduisait la Ferrari. Mais oui le capitaliste accaparateur aime posséder ou donner l’impression qu’il possède. Une vendeuse d’assurances qui fait la grosse vie, les clients naïfs sont impressionnés, c’est même pas de l’assurance qu’ils ont acheté mais des  »investissements douteux » ? Elle puise direct dans leur argent leur en retourne une part et fait la grosse vie. De la fraude de a à z.

  6. Pierre S dit :

    ______

    De mon coté j’ai juste hâte à la prochaine sortie de Rudy Giuliani
    qui fait passer Mon cousin Vinnie ( magistralement incarné par
    Joe Pesci) pour un génie.

  7. bloganon dit :

    Le Donald qui se déclare le roi de l’endettement : cette fois, il ne mentait pas. Sa réforme fiscale fait exactement ça, endetter lourdement le trésor public pour au moins dix ans au profit des entreprises et des plus fortunés. Il sera bientôt aussi le roi de l’inflation.

    Quand il paie comptant, c’est sûrement parce qu’il a des surplus de liquidités inespérées…

  8. quinlope dit :

    Dans quelle poutine (pour ne pas dire Putin) Michael Cohen et la famille du 45e ont pu tremper? C’est à lever le coeur de lire toutes ces enquêtes journalistiques.

    Que nous révéleront Robert Mueller et le Southern District Prosecutor?

  9. Lecteur_curieux dit :

    Il semble y avait un malentendu sur les définitions. Eric Trump parle d’autofinancement et cela peut toujours être possible. Alors que payer réellement en argent comptant c’est avec des billets de banques. Mais comment tu finances autrement sans prêteur hypothécaire ? Il faut voir les états financiers du groupe. Mais je pense qu’il en a jamais eu des audités je parle de THCR là où c’était obligatoire puis il y a plein d’entités dans sa Trump Organization qui est plus je crois la raison sociale que le nom d’une société par actions précise. Tu peux faire des bénéfices nets, avoir des placements, vendre des actifs. L’argent doit sortir de quelque part, il y a des centaines d’entreprises et entités dont plusieurs coquilles vides qui devaient être là pour limiter les risques en cas de faillite. Vous avez les cash flow ? État des flux de trésorerie. Bon mais tu consolides ou pas des états financiers ? Si tu veux vraiment enquêter cela te prend ceux individuels de chaque entité. Mais seulement le fisc, la police ou ses comptables en tout ou en partie vont avoir accès à cela ? Bon mais oui le fisc ou les banques aussi posent plus de questions qu’avant pour aider à établir la provenance de l’argent. Pour un individu ? Il a gagné à la loterie ? Il a reçu un héritage ? Il a vendu des placements ? Lisons l’article.

    1. Gilbert Duquette dit :

      Où il y a de croire à du possible blanchiment d’argent c’est que durant la fin de cette période (ce mis à part le début de sa relation avec Cohen) les taux d’intérêts étaient au plancher. Et pour tout investisseurs, il est préférable d’emprunter dans ces périodes que de payer cash ou avec les bénéfices de la société.L’exemple de l’achat d’un club de golf en 2014 payé 79,4 Millions $ cash et qui a par la suite englouti la rondelette somme de 164 Millions pour qu’il continue de fonctionner et qu’au même moment la Deutsche Bank, lui prête 295 Millions est illogique. à la sortie de la récession, les banques se fendaient en 4 pour prêter de l’argent à de très faibles taux alors pourquoi avoir payer un club de golf cash et englouti 164 Millions au-lieu d’avoir emprunté et placer son argent où elle aurait fructifié (ex.: à la bourse) ??? Posez vous la question, Mis à part l’immobilier, les casinos et quelques autres structures, quel est un autre moyen de blanchir de l’argent à faible coût ??? Eh oui les club (n’importe quel type de club sont des portent tournantes donc très facile à y blanchir de l’argent

    2. Gilbert Duquette dit :

      @ Lecteur_curieux

      Je vous laisse sur cet extrait traduit de l’article :

      …Les investisseurs immobiliers n’achètent généralement pas de grandes propriétés avec leur seul argent. Ils trouvent des partenaires à investir et des banques à prêter à leurs côtés. Cela permet aux investisseurs d’augmenter leur pouvoir d’achat et augmente les chances de gagner des rendements plus élevés.

      « Pour les sociétés immobilières privées, elles préfèrent utiliser autant de dettes que possible. Les seuls freins sont mis en place par les institutions prêteuses,…qui ne veut pas trop prêter*** « , a déclaré David Geltner, professeur de financement immobilier au Massachusetts Institute of Technology.

      Particulièrement lors de la poursuite de grands projets, les sociétés immobilières privées empruntent généralement. « Je pense toujours à la fin de la journée, vous voulez une dette », a déclaré Ed Walter, un professeur d’immobilier à l’Université de Georgetown et ancien directeur général de Host Hotels, qui possède plus de 100 hôtels sous différentes marques.

      Trump lui-même embrassé cette philosophie – vantant les vertus de l’emprunt grand, encore plus enthousiaste que les autres dirigeants de l’immobilier. Jusqu’à ce que, soudainement, il ne l’a pas fait.

      ***Ce qui n’était pas le cas en 2014 dans les milieux financiers des prêts surtout à une personne qui semblait avoir autant de liquidités.

      1. Lecteur_curieux dit :

        Oui tout le monde connaît l’effet de levier en immobilier et c’est un secteur qui le permet car le risque d’exploitation est faible alors on peut augmenter le risque financier . Faire de l’argent avec l’argent des autres et Trump était très bon là-dedans avant d’aller être un très mauvais opérateur de casinos mais en plus l’immobilier a tombé alors qu’il lui servait de garantie.

        L’effet de levier tous ceux qui ont cours de finance maîtrisent cela.

      2. Lecteur_curieux dit :

        Il y a pareil des sociétés avec des immeubles 100% payés. Pour le Donald , il faudrait vraiment avoir des états financiers et en plus à la valeur marchande. L’ex  »roi » de l’immobilier est encore dans l’immobilier mais jusqu’à quel point. C’est son nom qu’il vend, sa marque et qui vaut combien maintenant ? Sa Potusserie lui fait prendre une débarque ? Sa feuille de travail disant 8 ou 10 milliards est-elle encore en ligne ? Et ceux corrigeant cela à 3,1 milliards ou même plus bas.

        Les banques ne veulent plus lui prêter. Un deal comme Trump Hotel à Toronto ? Trump n’était que l’opérateur. Les investisseurs floués mais sont-ils allés voir leur comptable avant d’investir ? Ils en ont pas ou bien ils minimisent leurs frais de comptables au plus bas. Attirer des investisseurs peu formés et un brin naïf. Trump est dehors de Toronto mais a-t-il fait de l’argent là-bas LUI , oui ou non ? Même qu’il en aurait fait il a contribué ainsi à détruire sa marque et sa réputation ? Je le crois mais lui est tellement un animal à part. Tu vas dans un hôtel Trump pour le  »vice ». Juste boire un rhum & coke ? Cela l’est pas vraiment. Cela ce sont les curieux ou comme la journaliste qui a écrit sur le vignoble.

        Cela prend des états financiers complets, bien plus cela que les déclarations de revenus.

  10. Jean Saisrien dit :

    Teflon Don !!! 😀

    Tellement surprenant que Trump veuille tirer dans le tas chez Mueller…
    Un Génie Stable… mais verreux jusqu’à ma moelle…

    MAGA!!!!! LOL! Bien hâte de lire ses défenseurs..
    ….et voir combien de temps Rudy va encore tenir avec ses déclarations bizarres jour après jour…

  11. sorel49 dit :

    La liquidité soudaine de l’Andouille et de Trump Organization vient très probablement des fonds étrangers. La notion de paradis fiscaux est trompeuse, les capitaux circulent toujours librement, les Paradis ne camouflent que la source de l’argent.

    1. kintouai dit :

      M’est avis que les liquidités de Trump se trouvent dans sa couche !

      1. Toile dit :

        Mouaaaaaa

  12. Lecteur_curieux dit :

    Je viens de commencer la lecture et c’est bien d’autofinancement dont on parle et non d’argent comptant, la traduction de cash est plutôt liquidités. Ton compte bancaire ou autres actifs liquides mais même quand tu as recours à l’emprunt l’argent transite par le compte de banque pareil.

    Par chance c’est pas en espèces et avec des billets dans des sacs bruns ou des valises, il peut juste y avoir confusion. Il paye sa maison comptant (pas en billets de banque mais sans prêteur hypothécaire ). Comment est-ce possible ? L’entreprise familiale vient d’être vendue et il est actionnaire et a reçu une somme au comptant plus un billet à terme et/ou des actions privilégiés rachetables. Comptant est le bon mot mais quand on ajoute argent comptant ou alors quand on imagine trop Trump mafieux on voit des billets de banque mais nos partis politiques ici au Québec faisaient cela… Pires ou plus louches que Trump.

    1. jeani dit :

      « Pires ou plus louches que Trump »!

      Je ne me permettrais pas de faire une telle affirmation, même si je suis d’accord qu’ici il y a de nombreux tours de passe-passe.

      1. Lecteur_curieux dit :

        Pas forcément comme individus mais c’est de penser au coffre-fort qui déborde de billets. Moins subtiles encore ou plus flagrant comme délit. C’est clair et net que c’est pour tricher. Comme dans la rénovation ou là aussi le mot argent comptant est employé pour le payer en espèces plutôt que faire un chèque. Le travail au noir , l’évasion fiscale. Leur tricherie est plus évidente mais cela ne veut pas dire qu’ils sont des  »accaparateurs », des  »dominateurs », ils ne font que tricher soit pour leur survie ou pour un enrichissement mais les plus petits c’est pas énorme. N’empêche que c’est illégal pareil.

    2. sorel49 dit :

      On parle ici de l’augmentation soudaine du cash-flow à tel point que Trump n’avait plus besoin d’emprunts bancaires , ni d’appels d’investissement publique. C’est intéressant n’est ce pas ?

      1. Lecteur_curieux dit :

        Eric Trump ne dit pas forcément toute la vérité et en connaissez-vous des gens d’affaires qui vont tout expliquer aux journalistes ? Bon mais ils n’iront pas en politique non plus pour devenir POTUS. C’est comme sa valeur de 8 milliards qu’il disait tenant sur une seule feuille de papier. Pourquoi pas sur une napkin ou un carton d’allumette tant qu’à faire ? Ce sont mes comptables qui ont fait le calcul…

    3. sorel49 dit :

      Si c’est simple, l’IRS aura déjà trouvé la combine. Toutefois , il y a une indice, Trump fait affaire avec la banque allemande Deutsche Bank , une institution surveillée de près par les autorités européennes.

      L’aspect intéressant est plutôt ceci. Les investissements de Trump dans les casinos et les jeux , hauts lieux de l’argent liquide et du blanchissement, faisaient faillite tandis que ses hôtels et parcours de golf lui procurent du « blé » comme jamais.

      1. aquiledistu dit :

        et ou la Deutsche Bank prend ses liquidités….des Russe

  13. NiCMeF dit :

    Comment alors expliquer que le «roi de la dette» ait pu, malgré ses faillites antérieures et la crise économique des années 2007-2012, dépenser plus de 400 millions de dollars en argent comptant pour acquérir 14 propriétés, dont plusieurs terrains de golf, au cours des neuf années qui ont précédé son élection à la Maison-Blanche? Le Washington Post a soulevé la question concernant ce fait jusqu’alors inconnu dans une enquête publiée ce week-end.

    ((())))()()()

    Ouf ! Ça devient sérieux là là. Le WaPO sort les griffes….
    Le DRAGNET se tentacularise :

    https://www.youtube.com/watch?v=JZL7epLIyhA

    Just the Facts WaPo. Just the facts.

    1. kintouai dit :

      Bien sûr, quand on vous aura fourni toutes les preuves des crapuleries de votre idole, noir sur blanc, en long et en large (elles sont d’ailleurs déjà bien étayées), vous trouverez encore le moyen de défendre l’indéfendable. C’est par orgueil (pour ne pas avouer que vous avez misé sur la mauvaise picouille) ou par crédulité un peu nigaude que vous continuez à exiger « just the facts WaPo , quand vous vous abreuvez vous-même à la réalité alternative des Fake News ?

      1. NiCMeF dit :

        Kintouai

        En passant, j’étais un des premiers à appuyer les démarches d’enquetes sur l’ancien blogue ,dès que les premieres rumeurs ont fait surface, apres l’élection. Si les preuves sont là, j’avais dit que le Président aura ce qu’il mérite. Pour l’instant, nada.

        Votre discours est assez ennuyant Kintouai. Vraiment !

  14. Guylaine dit :

    Un de ses fils a déjà dit qu’ils avaient des liens financiers disproportionnés avec la Russie. Je lis de gros prêteurs de l’oligarchie. Ou même de la mafia russe. Ce qui expliquerait ce gros flux de trésorerie. Et (même si c’est pas le sujet de l’article), il y en a probablement qui, en plus de dettes immenses, ont une façon de tenir Trump par les c…illes. Un pipi-tape? Ça sera pas nécessaire pour le destituer, il y a amplement de gestes illégaux.

    C’est comme un film…. En fait, non. Si c’était un film, on dirait que c’est mauvais, tiré par les cheveux.

  15. Toile dit :

    J’ai lu hier ou avant hier l’article dans le Washington Post. Avant cette ère de comptant, il y a eu l’ère je finance avec l´argent des autres par un ratio de 85% en concordance avec son « art of deal ».
    Anyway, l’un dans l’autre, il demeure à mes yeux une rapace sans nom dans la catégorie « genie fuckée ».

    L’enquete de Muller s’annonce ardue et pas pour euh rien que kékette dejantée rage que les spots soient toujours sur lui. No collusion…. mais surement corruption et je penserais trahison itou.

  16. rogiroux dit :

    On comprend pourquoi le Fraudeur-en-chef
    ne voulait pas rendre public ses rapports d’impôt!!

    1. Lecteur_curieux dit :

      Cela prendrait non seulement toutes les déclarations de revenus individuelles mais aussi tous les états financiers et vérifiés et selon les PCGR. Sinon ? On peut pas le truster et même avec cela , pas certain non plus. THCR, c’étaient des états financiers vérifiés, mais est-ce qu’un investisseur prudent mais qui a eu la naïveté ou l’audace d’embarquer fuit et se dépêche de vendre ses actions avant que les gains soient perdus à jamais et ensuite tomber dans le rouge ? Après coup c’est trop facile à dire. Vous êtes disons un des comptables du client aussi investisseur. Nan contente-toi de préparer la déclaration de revenus… Il s’arrange avec son  »courtier » (représentant en valeurs mobilières). Non pas de clients du bureau qui avaient investi dans THCR, plutôt pires que cela. Et plus tard que cela. Cela dépend des années et des clients.

  17. Pierre S dit :

    ————–

    Ce qui est en train de se cristalliser c’est que chaques fois
    que Trump va se prononcer sur quoi que ce soit, la majorité des
    gens vont croire au mensonge.

    Et ce même les rares fois ou il dira la vérité.

    Je n’ai jamais vue un président en aussi grande faillite de crédibilité.

  18. Lecteur_curieux dit :

    Encore une fois je trouve que l’article s’éternise et avec des journalistes qui ne semblent pas des gars de chiffres. Pour Eric Trump ? Il ne fait pas une reddition de comptes aux journalistes. Leurs états financiers ne sont ni vérifiés (audités) ni faisant l’objet d’une mission d’examen comme on appelle par ici ? Mais oui, on n’a pas accès à cela mais ceux qui ont accès comme les actionnaires, le fisc ou la banque s’il y a lieu sont prévenus. Juste des missions de compilation (avec avis au lecteur). Je parle de ce qui se fait au Québec mais aux États-Unis, il doit y avoir du semblable.

    Bon mais ce serait plus une mission d’examen? On croit la direction et ses allégations mais on fait preuve de scepticisme professionnel. Cela nous prend des éléments probants. Avant de prêter de l’argent à Trump et celui des années ’80, j’exigerais des états financiers vérifiés.Non les banques à l’époque lui faisaient confiance ? Et même pour elles, elles croyaient pouvoir se protéger seules et en même temps en ne sachant pas cela donnait des  »beaux deals » paraissant rentables ?

    Mais pour leurs achats cash ? Allez on va dresser des états financiers consolidés ou cumulés de chacun de ses clubs de golfs et immeubles et autres entreprises. Oups ! Il manque 4 millions pour arriver… D’où sort cet argent ? Disons que le comptable est stagiaire…  » Hey le junior !  » Importance relative en bas de 5% et ils vont ploguer un chiffre pour balancer… Ah non, pas vrai ???? Surtout si ce ne sont pas des états financiers vérifiés. Mais mêmes vérifiés, le temps est compter. Mais attention en cas de fraude !!!

  19. Boabab dit :

    Ceux qui se demandent pourquoi les républicains avec une capacité de réfléchir tolère trump comme prezidant, pensez y c’est simple il y a Benghasi,30000 courriel d’Hilary disparus ,Bill Clinton et Monica,Jonhn Kerry le mauvais négociateur et insulte suprême Obama le negro même pas américain un Kenian président
    Ce que ça veut dire c’ezt que même les plus raisonnables les plus intelligents préfèrent se boucher le nez retenir leur respiration et attendre un miracle.peut-être vas t’il venir d’un déséquilibré qui va vouloir son moment de gloire grace au deuxieme amendement .Amen.

    Tant qu’à moi je ne peut pas croire que Avariste trumpy Scrooge a payé quoi que se soit avec du vieux gagné ce n’est pas le genre de cette rapace il est un robin des bois révisé volé ,fourré, cros…., les gens pour gagné de plus enplus d’argent sa drogue.

    1. aquiledistu dit :

      peut-être vas t’il venir d’un déséquilibré qui va vouloir son moment
      de gloire grâce au deuxième amendement…

      c’est mon souhait le plus cher

  20. Lecteur_curieux dit :

    Dans une vidéo sur Trump ils parlent de plusieurs de ses acquisitions antérieures comme un véritable  »vol », il faut avoir accès à de l’information que d’autres n’ont pas pour cela. Pour Mar-a-Lago, il a payé un prix bien plus bas que la valeur marchande, l’ancienne propriétaire avait des difficultés financières… Je ne me souviens plus les prix dit mais je crois que cela pouvait ressembler à payer 9 millions pour une propriété qui en vaut 100. Mais ces chiffres là sont bons ? Ou ceux donnés dans la vidéo sont réels ou c’est Trump qui a raconté ?

    Un Trump qui fait des allégations mais pas à son comptable, à des journalistes. Pensez-vous qu’ils vont dire la vérité ? Ils le devraient pourtant ? J’ai même dit qu’il vaut mieux montrer patte blanche. Donne-nous une feuille de papier mais arrive-nous avec des états financiers cumulés Donald J. Trump. Et mission d’examen ou l’équivalent minimum. Eric Trump a beau avoir étudié en finances, il faut des documents préparés par des professionnels ou au moins examinés par eux.

  21. boabab dit :

    @Nic Mef encore une fois vous laissé sous entendre qu’il y aurait un complot de média en l’occurence le WaPo à l’encontre de ce qui semble votre idole.Vous êtes vous rendu compte que sur ce blogue nous commentons en très grande majorité sur le fait quand même incontestable que l’actuel président est un personnage immonde,qui n’a pas de grande vertu,serions nous surpris d’apprendre qu’il est un fraudeur,un voleur,une machine à laver, la réponse est non.Que le respecté journal Washington Post fasse enquête ne nous surprend pas plus,les pistes qu’il soumet non plus.

    Pour terminé mr je sais tout ,ont ne peut pas être positif avec l’Andouille en chef ,à lire vos commentaires on devine une personne très intelligente dommage qu votre dada est la provocation,d’apres moi votre négativisme est voulu pour faire réagir .

    Oui le »dragnet »se met en place et les gros poissons seront exposés dans ce filet que MrMuller a tendu.

    1. NiCMeF dit :

      Boabab
      Complot….Non jamais.. c est juste que cet acharnement constant me faisait penser à la comédie Dragnet. La couverture commence à ressembler à un gag.

  22. nickoleterrible dit :

    C’est irrationnel qu’une grande démocratie n’ait pas l’obligation de fouiller les finances des prétendants au pouvoir. Question de savoir si quelqu’un a un levier quelconque. Il suffit de penser qu’à un moment critique ce genre d’information pourrait influer sur l’histoire. Mais c’est probablement déjà arrivé (avant Trump).

    @boabab

    Même si je comprends le sens dans lequel vous l’utilisez il y a des mots qui ne méritent pas d’être dit puisqu’en le faisant nous les banalisons.

  23. boabab dit :

    J’oubliais la personne qui a aime votre commentaire est surement Mr St Pierre ou encore Radovan.

    1. jaylowblow dit :

      Si vous passez votre souris sur le mot « personne » après le « aimé par » vous verrai que c’est Guylaine qui a aimé. Une erreur de sa part surement.

  24. gl000001 dit :

    « Nous avons investi notre propre argent. »
    Mage America Gullible Again.

  25. boabab dit :

    @nickoleterrible je vois ce que voulez dire,je vais essayé d’être plus prudent dans les mots que je publie.Je ne cherche pas à dénigré personne toutle monde a droit à son opinion.

  26. Marc St-Pierre dit :

    Très drôle comme article M. Hétu, lorsque Donald se présentait et il disait qu’il était très riche, vous aviez fait un article où vous mentionniez qu’il valait maximum 250 millions, et tout le monde vous croyaient. Aujourd’hui vous dites le contraire en disant qu’il est tellement riche qu’il paye cash 400 millions, faudrait vous décider, vous croyez laquelle de vos versions? Celle qui est riche d’aujourd’hui ou bien celle de deux ans? Vaudrait vous brancher car vous difficile à suivre quelques fois.

    1. Marc St-Pierre dit :

      Faudrait, pas vaudrait….

    2. Samati dit :

      Je crois qu’il y a un élément qui vous manque pour bien comprendre la problématique financière de Trump. La source de son cash ne proviendrait pas de ses entreprises, ni de ses emprunts aux USA, mais bien d’emprunts effectués auprès d’oligarques russes liés au régime politique corrompu de Poutine. Ce sont ses propres fils qui sont à l’origine de cette information.

    3. Lecteur_curieux dit :

      Selon le journaliste qui avait écrit un livre et poursuivi par Trump, des gens ayant travaillé pour Trump lui avaient dit cela. Cela ne veut pas dire que c’était une bonne estimation sauf que méritait-il de se faire poursuivre pour cela ? Pas vraiment. Trump vaut ou valait combien ? Personne ne le sait avec certitude. Le journaliste en savait assez lui pour savoir que Trump exagérait grandement. Tous les comptables de formation ou en exercice savent que les clients qui ont quelque chose à vendre,ceux qui cherchent des investisseurs ou créanciers tendent à exagérer leur valeur, la totalité ou presque alors que quand ils sont devant le fisc , ils veulent minimiser leurs revenus déclarés, leurs impôts. Mais légalement ? Ce sont des estimés, des calculs, des conventions, des méthodes. C’est pas un simple compte de banque une comptabilité.

      Ce 250 millions venait de sources journalistiques. Les journalistes comprennent pas tous la finance mais ont quand même raison de se méfier de Trump. Sa valeur varie d’une minute à l’autre ? Bien sûr, voyez la bourse. Et selon ses propres sentiments ? Oui mais est-ce la juste valeur marchande ou la valeur d’une transaction qui se ferait avec lui ? L’escogriffe de Trump paye en bas de la JVM lors de l’achat et obtient plus que la JVM lors de la vente ? Oui et à plusieurs occasions. Une transaction se fait entre un acheteur et un vendeur. Tu pourrais faire venir des évaluateurs pour estimer la JVM mais si tu veux un prix cela prend une offre d’achat et que Trump va accepter. Une banque qui prête fait ses propres calculs, pas obligé d’être d’accord avec elle. Si un prix s’éloigne trop de la JVM normale le fisc va trouver cela bizarre.

    4. Richard Desrochers dit :

      L’article est on ne peut plus clair : M. Hétu se demande comment il est possible qu’il ait déboursé 400 millions, C’est une question. Ça ne correspond en rien à l’affirmation que Trump vaut 400 millions (ou plus). Il faut savoir lire.

  27. Toile dit :

    Maudit que ça pue à plein nez…et dire qu’on dit que l´argent a pas d’odeur.
    Le jour et la nuit entre cette mascarade de 45 eme présidence et la 44eme !

  28. Toile dit :

    @Marc St Pierre

    Tiens, « the Empire strikes back ».
    Si on relève vos interventions dans les différents billets, donc sur de multiples sujets, on fait le constat que nombreux sont ceux qui vous questionnent, vous contredisent, vous rappelle à l’ordre ou vous demandent des clarifications sur vos propos.
    Moé me poserait des questions sur la chose. Tsé veut dire. Bonne réflexion et revenez nous éclairé.

    1. jaylowblow dit :

      Le gars est un troll qui veut provoquer pour le plaisir de lire les réponses. Les rappels à l’ordre c’est de ça dont il se nourrit. Il faisait pareil sur la presse.ca et il fait de même ici. On va surement bientôt voir apparaître d’anciens pseudos autres que rodovan, Marc St Pierre, corn88 et NiCmF. Je paris sur infrarouge, guardian, teddybear, trtiger et peut-être.. Simon Picotte?

  29. Rustik dit :

    Plus je lis ce qui se passe avec cette présidence, plus je me demande si j’assiste à une présentation « D’au delà du Réel ». Mais la réalité rattrappe et plus j’ai l’impression qu’il ne s’agit pas d’un film, car si c’était un film on n’y croirait pas… quand tous les sujets de politiques « mafieuses », de jeux de coulisses, d’erreurs politiques se retrouvent dans un seul scénario, comment dire: « trop c’est comme pas assez »… même « Au-delà du Réel » n’irait pas si loin…

  30. Apocalypse dit :

    @Marc St-Pierre

    J’ose croire que vous essayez de faire le drôle, sinon nous n’avez pas lu et/ou rien compris du billet de M. Hétu.

    1. A.Talon dit :

      Il fait le troll, voilà tout. Ce parasite de longue date du blogue de M. Hétu vient d’être démasqué ce weekend Ses apparences de respectabilité n’auront pas tenu bien longtemps…

    2. Je seconde. Je crois que cet intervenant ne comprend pas ce qu’il lit

  31. Lecteur_curieux dit :

    Pour David A. Fahrenthold , j’étais pas pleinement d’accord avec lui sur son dossier de la Fondation Trump et avec les objets à l’encan… Le hic c’est que cela prendrait des diplômés en finance ou en comptabilité et qui sont aussi journalistes et qui travaillent sur le dossier à fond. Une journaliste américaine qui est aussi CPA , oui elle sur le dossier des pertes pour l’essentiel on se comprend. Fahrenthold, je sens plus son bac en histoire, les profs d’Université ? Eux les journalistes vont leur poser des questions, c’est pas le prof qui monte le dossier ou l’article.

    Pas grave… La question de base revient… EST-CE QUE LA FAMILLE TRUMP EST DIGNE DE CONFIANCE ? Croyez-vous Eric Trump quand il vous parle ? Croyez-vous Donald ? Si tu le crois pas, tu peux même pas être son comptable, tu dois démissionner mais quand il te parle à toi. Tout en faisant preuve de scepticisme professionnel. Même dans une mission de compilation ? Là juste si ce qu’il te dit ne fait aucun sens.

    Quand même qu’ils seraient compilés ils doivent balancer tes états financiers compilés.

    Notre journaliste américaine CPA, je ne sais trop si elle a lu cet article… Allons voir son compte Twitter.

    https://twitter.com/retheauditors/with_replies

    Pas celui-là mais d’autres alors on est rassuré sur l’éthique de Trump ? Bien sûr que non.

    https://www.marketwatch.com/story/trump-barred-from-trading-on-non-public-info-ethics-office-says-2016-12-16

    https://www.washingtonpost.com/news/posteverything/wp/2018/05/07/mar-a-lago-isnt-the-winter-white-house-its-just-an-embarrassing-cash-grab/?utm_term=.8ed1df19c431

    Puis ce qu’elle disait :

    https://www.marketwatch.com/story/ethics-laws-dont-require-trump-to-give-up-control-of-his-unprecedented-portfolio-2016-11-10

    Si c’est pas une obligation légale, ne comptez pas sur Trump.

  32. @Marc St-Pierre

    Donc, il faut vous expliquer les choses lentement pour que vous compreniez bien. Trump a toujours dit qu’une dette dans l’immobilier est une bonne chose. C’est ce qu’il a toujours fait. Et effectivement, payer un immobilier pour du rendement avec des prêts, ça évite de toucher à vos liquidité et les intérêts sont déductibles d’impôts. Jusque là, ça vous va? Vous suivez? Si l’endettement devient trop grand, les risques sont plus élevés et les emprunteurs demandent plus en %. Si arrive une chute des actifs immobiliers en valeur, alors là, ça va mal. Arrive souvent la faillite. Ce qu’a fait Trump souvent souvent. Jusque là, ça va? Vous suivez toujours? Mais voilà, depuis quelques années, Trump se met à payer « cash » ses acquisitions. Pas vraiment en liquide avec des valises d’argent mais sans emprunt. Pas du tout la stratégie habituelle. Et la question qui suit… mais d’où vient ces liquidités pour un homme qui n’était plus très solvable. Mais où trouve-t-il son financement? Avec son cashflow? Tout le monde en doute… Voilà.

    1. Lecteur_curieux dit :

      Trump n’esf plus autant dans l’immobilier mais cela nous prendrait ses états financiers. Pour le bilan ? L’intégralité. Est-ce que tous les actifs sont là ? Toutes les dettes ? Une dette hors-bilan ? Il faut aussi les notes les accompagnant. Trump n’a pas d’états financiers publics mais il a eu à remplir les documents de la FEC disclosure plutôt imprécis sur la valeur mais qui sont là pour identifier les possibles conflits d’intérêts. Oui ce sont des états financiers qu’il faudrait et cumulés Donald J. Trump. Plus en regarder des individuels de plusieurs de ses entités. Jamais il ne va te donner accès ? Alors les allégations du beau Eric libre à vous de les croire ou non quand tu es son comptable tu veux le croire mais tu vas confirmer le chiffre ensuite.

      Je connais pas le cabinet suivant du tout mais c’est cela le rôle d’un CPA. Pas celui candidat Républicain de l’autre jour…

      http://gglbca.com/la-profession-cpa/

       » Le CPA est indépendant de l’entreprise et vérifie l’intégralité, la conformité et la fidélité par rapport à réalité des états financiers.  »

      Donald Trump je veux des états financiers audités ou appelez cela une mission spéciale, sinon j’ai ZÉRO confiance en vos chiffres. Tu as beau parler avec Eric pour les confirmer, il ne les confirmera pas aux journalistes mais qui sont alors insatisfaits et qui vont sortir leur article. La seule façon ce serait comme j’ai dit mais ils ne voudront jamais. Il y a des dettes cachées. Et il ne vous dira pas la provenance. Ou même que c’est pas de la dette mais du cash flow.

      Quoi Trump a des parts dans des agences d’escortes et chez des trafiquants de drogues ? Non ce n’est pas ce qui est évoqué mais devoir de l’argent à des oligarches russes ? Qui sait ?

      Puis ce peut être très, très hors des états financiers si vous le soupçonnez de tout cela mais les chiffres aux états financiers eux doivent être justifiés mais tout cela est privé. Bref… On le sait pas exactement mais Trump reste douteux.

  33. A.Talon dit :

    «Je suis le roi de l’endettement.» (le failli en série)

    Quand on aussi nul en affaires, on ne s’en vante pas.
    Quand on est aussi fort en magouilles, on s’en vante encore moins.

    «Comment alors expliquer que le «roi de la dette» ait pu, malgré ses faillites antérieures et la crise économique des années 2007-2012, dépenser plus de 400 millions de dollars en argent comptant…»

    Mots-clés: blanchiment d’argent, monde interlope, manoeuvres criminelles, pègre russe, collusion avec le Kremlin

    «concernant ce fait jusqu’alors inconnu»

    Plus on gratte, plus on en trouve. Le dépotoir orangé est un puit sans fond.

    «Il avait un cash-flow incroyable et accumulé une richesse incroyable.» (E.Drumpf)

    Alors pourquoi avoir accumulé autant de faillites monumentales en moins de vingt ans? (6 faillites cumulant 8 milliards $US de dettes)

    http://www.politifact.com/truth-o-meter/statements/2016/jun/21/hillary-clinton/yep-donald-trumps-companies-have-declared-bankrupt/

    «Du jamais vu dans la carrière immobilière de Trump et du presque jamais vu dans cette industrie.»

    De quoi aiguiser la suspicion de n’importe qui avec un minimum de bon sens.

    «Nous ne comptons pas sur les banques américaines. Tout le financement dont nous avons besoin vient de la Russie.» (E.Drumpf)

    Comment dit-on déjà chez nos voisins? «You scratch my back and I’ll scratch yours.» Jamais aucun POTUS n’aura-t-il été aussi inféodé aux puissances de l’argent. Et jamais n’aura-t-il été aussi inféodé à une puissance étrangère hostile. Consternant.

    «Le Post n’emploie jamais l’expression «blanchiment d’argent» dans son article.»

    Par prudence, tout simplement. Le blanchiment d’argent est l’éléphant dans la pièce des «business» douteuses de l’Escroc-en-Chef depuis le début de sa séquence de gigantesques faillites dont il sortait toujours indemne.

    1. A.Talon dit :

      Au fait, avez-vous remarqué que la toute première de ces gigantesques faillites, celle du Trump Taj Mahal, est survenue en 1991, soit moins d’un an après la chute de l’Union Soviétique? On peut se douter qu’à l’époque de nombreux oligarques russes en devenir, éprouvant le besoin de sécuriser leur$ avoir$ mal acquis, ont découvert les avantages de bénéficier de l’assistance bienveillante de l’escroc orangé…

      http://www.politifact.com/truth-o-meter/statements/2016/jun/21/hillary-clinton/yep-donald-trumps-companies-have-declared-bankrupt/

      1. A.Talon dit :

        Correction à mon commentaire de 15h11:

        «soit moins d’un an après la chute de l’Union Soviétique?»
        doit être remplacé par «à la fin de l’Union Soviétique?»

      2. Lecteur_curieux dit :

        Il y a son casino maudit mais aussi la chute de l’immobilier . D’autres sagas au début des années ’90 dont on entendait plus que le Donald et normal cela touchait les gens d’ici :

        https://fr.wikipedia.org/wiki/Olympia_and_York

        http://www.assuris.ca/Client/Assuris/Assuris_LP4W_LND_WebStation.nsf/page/Historique+des+insolvabilit%C3%A9s!OpenDocument&audience=member

        http://bureaudesaffaireslouches.over-blog.org/article-1521724.html

        Bon mais on avait pas à s’en mêler, juste du show-bizz et du sport, il a voulu péter plus haut que le trou, il s’est cassé la gueule. La population elle ? On a de l’empathie en partie mais quand tu mises sur les casinos comme moteur économique ou encore si tu investis dans des junk bonds et après tu te plains d’avoir perdu ton argent… C’est tentant de dire nous vous l’avions dit. Des gosses de riches, des preppies y allaient à Atlantic City. Oui je dirais et je trouvais cela d’un superficiel,,,

  34. sorel49 dit :

    Le sujet de ce blogue est très grave, même un d’entre nous ne le trouve pas drôle.
    Rions un peu ensemble avec la photo du couple Melania-Donald publiée dans l’article sous- mentionnée. Elle vaut dix mille mots.

    Inside Melania Trump’s complicated White House life: Separate schedule, different priorities
    https://www.washingtonpost.com/lifestyle/inside-melania-trumps-complicated-white-house-life-separate-schedules-different-priorities/2018/05/06/60f6f07e-4703-11e8-9072-f6d4bc32f223_story.html

  35. respirons2018 dit :

    @ Marc-St-Pierre, 13:49

    Pour votre gouverne: le montant de 250 Millions de dollars dont vous parlez, ces données provenaient d’un analyste de Forbes qui était chargé d’établir le classement des personnes les plus riches des É.U. Selon les dires de cete analyste, M. Trump et son avocat ont semblent-ils faits des pressions afin que la valeur de Trump soit inscrite à plus de 6 milliards $. Donc M. Hétu ne faisait que rapporter les éléments de l’article en question, tout comme il le refait aujourd’hui avec l’article du WAPO paru le 5 mai.

    Donc, SVP trouvez vous un bouc émissaire autre que M. Hétu.Je vous suggère fortement de regarder du côté de votre ami et sa famille.

    1. Lecteur_curieux dit :

      https://abcnews.go.com/Business/story?id=8100467&page=1 Le 250 millions ne venait pas de Forbes.

      https://www.nationalreview.com/2016/02/donald-trump-tim-obrien-courtroom-story/

      Par contre, avec cette saga tu peux vraiment associer Trump à un fou furieux. O’Brien s’entendait bien avec Trump avant mais a été sceptique et avec raison mais n’avait pas établi la valeur de Trump. Mais est convaincu que c’est bullshitteur. Tu t’en doutes avant sauf que la différence apparaît tellement énorme qu’il faut le dénoncer d’une manière ou l’autre.

      http://www.slate.fr/story/135551/tim-obrien-offense-donald-trump

      Tu dois lui donner raison mais un instant… Cela prend un acheteur mais il est pas à vendre…

       » La valeur de mon patrimoine fluctue selon les marchés, mes comportements, et mon humeur  » C’est absolument vrai mais attention si tu penses que tu vaux plus que le marché tu vas avoir de la difficulté à trouver un acheteur.

      Rambal-Cochet débarque chez vous et vous propose 3 millions pour vous devez quitter illico, partez vous ?

      Trump est un dominateur qui se pense plus fort que le marché. En finance dans un des cours c’est la valeur aux yeux de l’investisseur qu’on calculait. C’est aussi le principe de la Net Present Value que tu veux maximiser alors que sur les marchés efficients et dans le modèle de la concurrence elle est réputée égale à 0. Tu investis dans les fonds communs ? Tu es en bas de zéro, tu n’es pas un entrepreneur, tu es un investisseur, c’est eux qui font de l’argent avec toi.

    2. Marc St-Pierre dit :

      @respirons2018
      Donc vous confirmé ce que je pensais depuis le début, M. Hétu ne fait que transférer TOUT ce qui est écrit de mauvais sur Trump sans prendre la peine de pousser ses recherches plus loin. Tant que ça plante Trump ont le publie. Toute une éthique de travail, mais au fond on sait tous que c’est juste du Trump bashing, pour ne pas parler de tout ce qu’il a fait de bien en 1 an seulement, Corée, économie, bas chômage chez les noirs, etc….

      1. respirons2018 dit :

        Sérieux ? Corée? Nous verrons. Économie? Enrichir les très très riches et les corporations. Bas chômage chez les noirs? Alleluia . Vous ne faites que répéter les divagations du DODU. Tentez de vous mettre à jour. Vous agissez comme un vrai St-Pierre à la droite de votre Dieu.

      2. aquiledistu dit :

        @ Marc St-Pierre

        ma foi, vous êtes irrécupérable !

    3. @ Respirons 15H05
      ___________________________

      Merci pour cette éloquente mise au point.

  36. Lecteur_curieux dit :

    In Charlottesville, he paid $16.2 million for a winery, buying up the first plots in 2011. “I own it 100 percent, no mortgage, no debt. You can all check,” Oui tu peux vérifié qu’il n’y a pas d’hypothèque légale sur un bien.

    Mais même si le bien n’est pas hypothéqué la personne peut avoir des dettes. Des plus petits entrepreneurs ? Leur carte de crédit. Puis un investisseur immobilier au Québec avait un truc avec les banques qu’il nous explique dans ses vidéos mais les banques ne permettent plus cela…

    Une personne? Zéro dette sur sa voiture il l’avait payé avec sa carte de crédit, limite de 50000$. Aussitôt la carte reçue, go chez le concessionnaire et achat de la voiture de luxe à cette époque.

    C’est pas parce qu’un immeuble n’est pas grevé d’une hypothèque que le propriétaire n’est pas endetté mais il emprunte à quel taux et si vous supposez le milieu criminel, là plein de choses… le trafic d’armes à feu aussi ? Why not si Donald est le diable en personne ?

  37. Lecteur_curieux dit :

    Récapitulons : de 2006 à 2014 Trump a acheté des propriétés pour une valeur de plus de 400 millions, il n’y a jamais eu aucune hypothèque légale sur aucune de ses propriétés. On demande à Eric Trump comment les acquisitions ont été financées ? Il dit à même leurs formidables cash flow. Les journalistes ne le croient pas, d’autres cela prendrait des preuves pour le croire.

    https://investors.spotify.com/financials/press-release-details/2018/Spotify-Technology-SA-Announces-Financial-Results-for-First-Quarter-2018/

    Spotify eux tu connais leurs cash flow. Sans états financiers tu peux pas les savoir.

    Si tu as pas des états financiers vérifiés et en plus tu as un grand patron qui a déjà fait une double comptabilité pour un hôtel à New York pour tricher la ville qui était partenaire avec lui…

    Avons-nous un lien ?

    https://www.buzzfeed.com/danielwagner/trump-showed-investors-rosier-numbers-for-his-dc-hotel-testi?utm_term=.cgyoq16Kd#.hr69orZmK

    Des états financiers prévisionnels c’est pas la même chose mais si tu n’as pas quelqu’un d’indépendant cela vaut ce que ça vaut. Le partenaire doit alors évaluer les chiffres ou demander à un expert en immobilier si les prévisions sont raisonnables. C’est pas une double comptabilité cela mais ce peut être des chiffres trop optimistes. Il faut minimum 3 scénarios : réaliste, optimiste et pessimiste.

    Tu dois ajuster les chiffres de l’autre s’il faut mais bon dans une question d’EFU après la mise en garde tu fais l’analyse avec les chiffres donnés. Dans un cours de finance tu rajustes les chiffres toi-même. On dirait que plein de gens d’affaires et des investisseurs ne sont pas formés du tout et prennent la parole d’un vendeur pour du cash.

  38. Marc St-Pierre dit :

    Pour les âmes offusquées ici, coment ce fait-il que vous ne dormez pas pour ce que Trump aurait fait durant sa vie, au moins il a l’immobIllier pour justifier une partie de sa fortume, et que vous ne vous questionnez pas sur les Clinton? Hillary a dit que lorsque Bill a été élu en 1992, le couple avait une valeure net de (moins) -900 000$. Comment en 2018 ce même couple, qui a œuvré toute leur vie dans la fonction public, peuvent avoir amassé une fortune de plus de 150 millions, come on, reveillez-vous.

    1. respirons2018 dit :

      Une question facile pour vous. Vous avez eu la chance de voir les états financiers de Trump ? Je m’en doutais.

      1. Marc St-Pierre dit :

        Une réponse facile pour vous, On s’en fou, comme la plupart des américains puisqu’ils l’ont élu en sachant qu’il ne montrait pas ses états financiers, une première dans l’histoire américaine.

  39. Marc St-Pierre dit :

    Comment*

  40. Lecteur_curieux dit :

    Les clubs de golf ou les hôtels ou encore les restaurants ce sont des revenus d’entreprise comme on dit en fiscalité, les immeubles comme tels ce sont des revenus de location donc de biens, tu peux t’endetter plus car le risque d’exploitation est moindre avec des bons locataires. Minute aussi était promoteur. Ce sont des condos vendus après il est payé car il a de l’argent.

    https://www.lesoleil.com/affaires/des-clubs-de-golf-menaces-de-fermeture-au-quebec-d00af7fc8ac839fb3261b8638a5b8faf

    Un club de golf c’est assez différent de l’immobilier, Trump fait venir sa gang de m’as-tu-vu et il des prix très élevés pour aller jouer là… Les dettes ? Ses fournisseurs le financent… oui pour les opérations mais l’acquisition ? C’est pas pcq’il y a pas d’hypothèque légale qu’il n’a pas de dette.

    Fiston emprunte 12000$ et va s’acheter une voiture. Une dette non inscrite. Et les conséquences fiscales alors ?

    Peu importe… Trump a payé comptant mais c’est juste qu’il n’y a pas de dette enregistrée.

  41. Lecteur_curieux dit :

     » In 2008 and 2009, he paid $17.4 million in cash for two neighboring Beverly Hills homes.  » Des résidences pour usage personnel cela ? C’est même pas dans Trump Organization alors mais si tu veux des états financiers cumulés qu’on ferait Donald J. Trump.

    Le bonhomme a plus de 100 entités… Mais prenons au Québec du monde moins riche que Donald, leur société de gestion peut leur prêter de l’argent à des conditions avantageuses sauf que Trump c’est autre chose qu’il a…

    Mais quoi ? Plus de 100 entités ou même 400 mais plein d’inactives ? Avec pas une cenne dedans. Des coquilles vides qui ont servi à le protéger de poursuites ?

    https://www.documentcloud.org/documents/3867112-Trump-Financial-Disclosure-2017.html

    565 entités… Essayez de suivre cela mais oui beaucoup doivent être dans ses déclarations de revenus personnelles, d’autres dans des déclarations de revenus de sociétés par actions… 565 ? C’est pour nous jeter de la poudre aux yeux ? Comparez plutôt à des artistes où chaque nouveau projet sous une nouvelle entité. C’est trop risqué sinon.

    Motadit bonhomme si jamais il est honnête, il reste désagréable. Mais qu’il joue la carte de la transparence ? Des comptables américains ne le recommandaient nullement eux mais est-ce une opinion majoritaire ou juste celle de ceux lus ?

  42. boabab dit :

    @Jaylowblow 16hrs21
    Vous êtes vous un franc tireur? Si non je vous félicite parce que votre commentaire de16hrs21 touche la cible en plein centre.En effet votre description du trouble fête qui feint de ne jamais comprendre,de paraître au dessus de la mêlé qui cite ou atribue ses affirmations à un ouie dire ou encore à une autre personne possède les défaut requis pour être tout ces désagréables personnages et oui la migration des autres pseudo est à venir quand il aura brûlé ceux ci Radovan,StPierre et PicNicNef

  43. @Marc St-Pierre

    Pourquoi il est nécessaire de questionner Trump? Parce qu’il est président américain et donc en autorité. Parce que Clinton n’a pas été élue, mais lui. Et il y a (que cela fasse votre affaire ou non, on s’en fout) une ÉNORME enquête touchant ses associés, son élection et ses liens directs et indirectes avec une puissance étrangère qui s’est mêlée de l’élection. Et « follow the money »…

    1. Marc St-Pierre dit :

      Pardon mais Clinton était Président en 1992 lorsqu’il a commencé à accumuler sa fortune et en autorité aussi, et si Clinton avait été élue en 2016 personne ici auraient questionné sa fortune, elle serait admirée par tous, pourtant elle est pire que Trump et ce depuis ces débuts comme avocate, aucune morale, juste le pouvoir à tout prix.

      1. Claude Dallaire dit :

        « follow the money ».. héhé

    2. Marc St-Pierre dit :

      De plus, les américains en ont ras le bol des Démocrates qui ne digèrent pas leurs défaites aux élections, pourtant tellement prévisible quand tu vois que Clinton ne prenait même pas la peine d’aller faire campagne dans les swing states, ils veulent un gouvernement qui bougent, et ça nous le serons assez tôt en novembre 2018.

  44. aquiledistu dit :

    @ Lecteur_curieux

    en effet vous êtes un curieux personnage

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :