Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

« Depuis le début du 29 août 2022, plusieurs brigades des forces armées ukrainiennes ont augmenté le poids des tirs d’artillerie dans les secteurs de la ligne de front dans le sud de l’Ukraine. Les frappes de précision à longue portée ukrainiennes continuent de perturber le réapprovisionnement russe. Il n’est pas encore possible de confirmer l’étendue des avancées ukrainiennes. »

— Le renseignement militaire britannique, analysant ce qui pourrait être le début de l’offensive militaire des forces ukrainiennes dans la région occupée de Kherson, située dans le sud de l’Ukraine, mais refusant de confirmer les informations de l’armée ukrainienne selon lesquelles les forces ukrainiennes ont franchi la première ligne de défense de la Russie en de multiples points du front.

(Photo Getty Images)

85 réflexions sur “La citation (britannique) du jour

  1. belwet dit :

    Vous savez pourquoi la Russie a détruit 5000 HIMARS alors que l’Ukraine en a 16 (toujours fonctionnel)? Eh ben! Ils ont construit des leurres en bois que les drones repèrent et les russes utilisent des missiles à plusieurs milliers de $ pour faire un feu de camp… Information du Washington Post…

    1. cotenord07 dit :

      @ belwet :

      Vous confondez les missiles HIMARS et leurs lance-missiles.

      Officiellement, les États-Unis ont livré jusqu’ici 16 lance-missiles HIMARS à l’Ukraine, et probablement plusieurs centaines, voire même peut-être quelques milliers de missiles HIMARS, qui doivent être lancés à l’aide des 16 lance-missiles.

      Les leurres en bois qui sont évoqués dans l’article du WaPo de ce matin, ce sont des leurres imitant les missiles, et non pas des leurres imitant les lance-missiles.

      Notez aussi qu’il est tout à fait possible que l’article du WaPo soit le résultat ou fasse partie d’une campagne de désinformation, car la désinformation est très présente dans les deux camps, dans ce conflit… 🙂

      1. cotenord07 dit :

        @ belwet :

        Oups ! Je me suis rendu compte que mon commentaire est en partie erroné, et que j’ai lu trop vite (en diagonale) l’article du WaPo plus tôt ce matin.

        L’article du WaPo indique bien que les leurres imiteraient des lance-missiles HIMARS.

        Cependant, contrairement à ce que vous avez indiqué dans votre premier commentaire, les Russes n’ont pas affirmé avoir détruit des milliers de lance-missiles HIMARS, mais peut-être trois ou quatre jusqu’ici.

        Les Russes affirment toutefois avoir détruit un grand nombre de missiles HIMARS dans des dépôts de munitions ukrainiens.

        https://www.washingtonpost.com/world/2022/08/30/ukraine-russia-himars-decoy-artillery/

      2. belwet dit :

        Je serais enclin à dire que de faux pods de missiles et de lanceurs sont fabriqué pour aider les russes à avoir l’air fou.

    2. MarcB dit :

      Durant WW2, les alliés ont fait la même tactique de déception contre les NAZI. Le First US Army Group, équipé de péniche et tank en bois et dirigée par le général Patton avait comme « mission » d’envahir Pas-de-Calais, le débarquement de Normandie n’était qu’une « diversion ».
      Dans les deux cas, brillant comme tactique!

    3. Chanounou dit :

      Pas nouveau la technique mais toujours efficace! 👍👍👍

      En tous cas, je trouve très très dommage que la presse révèle de telles choses. N’importe quelle tactique ou technologie fût-elle vieille de 100 ans ( je crois qu’elle fut déjà employée durant la 1ere guerre mondiale…) relève du secret militaire, surtout si elle est efficace et permet d’affaiblir l’adversaire auquel ces joyeux feux de joie coûtent un joli paquet de roubles ….
      Informer cest bien, mais ladite information pourrait ( avec bénéfice) attendre la fin de la guerre. Brûler ses vaisseaux , ça commence par brûler les pagaies….

  2. Hugo Laflamme dit :

    “This is not the end. It is not even the beginning of the end. But it is, perhaps, the end of the beginning.”

    1. Jean Sairien dit :

      Citation de Winston Churchill

    2. gl000001 dit :

      This is the end
      Beautiful friend
      This is the end
      My only friend, the end
      Of our elaborate plans, the end
      Of everything that stands, the end
      No safety or surprise, the end
      -Jim Morrison

      1. Haïku dit :

        Bon rappel ! 👌

  3. treblig dit :

    Peu importe maintenant le résultat de cette guerre. Ukraine a résisté à l’envahisseur Russe en lui infligeant de lourdes pertes.

    Ce qui donne à penser, sauf pour l’arme nucléaire, que la Russie est un tigre de papier pour son armée conventionnel. En plus, elle est incapable de renouveler son stock militaire car les puces nécessaires sont soumis à un embargo occidental.

    Quand ça va mal

  4. Alexander dit :

    La Russie, aussi puissante pense-t-elle être, va finir par comprendre que ce n’était pas l’idée du siècle d’agresser son voisin et de s’éparpiller. Elle s’est aliénée tous les pays occidentaux et en sera réduite à manger dans la main des chinois qui jouent très bien leurs cartes. On assiste à une guerre d’usure qui va s’amplifier cet hiver quand l’énergie et le gaz se feront plus rares en Europe. La grogne va monter chez les gens et forcer un début de négociation.

    Les ukrainiens me surprennent dans leur capacité de survie. Et ils vont commencer à haïr les cousins russes pour des générations à venir plutôt que chercher les points d’intersection.

    Plus ça avance, plus ce sera difficile de laisser l’émotion au vestiaire et négocier intelligemment et froidement. De part et d’autre.

    Un gâchis signé Poutine.

    1. anizev dit :

      « …. finir par comprendre …: mais pour comprendre il faut être doté de raison et j’ai un petit doute concernant Putin à ce sujet

    2. le_furote dit :

      « Négocier », hmmm je ne sais pas. Que restera-t-il à la Russie dans quelques mois? À part l’Inde et la Chine, deux cheaps, et quelques petits pays malfrats très loin, tout le monde tourne le dos à la Russie pour son gaz et pétrole. Ceux-ci ne seront plus vendables. Des pipelines, des bateaux, oubliez ça, la Russie n’a pas l’argent ni le temps pour. L’Allemagne et l’Europe vont passer à travers le prochain hiver sans gaz russe. Le gaz et le pétrole russe, c’est fini.

      Les armes occidentales ne vont pas arrêter de rejoindre l’armée ukrainienne. Les armes et munitions russes commencent à se faire plus rares, si elles parviennent au front. Et on parle de la « poche » de Kherson, d’où 25,000 soldats russes bientôt affamés ne pourront fuir qu’en nageant dans le Dnipr, laissant tout leur équipement derrière. On appelle ça un chaudron. Les pertes russes vont être immenses (25,000 soldats + équipement, c’est immense).

      Les Ukrainiens finiront par être à court de cibles militaires russes tel que les dépôt de munitions et postes de commandement (ils en ont détruit beaucoup). Ils passent à autre chose: ils ciblent les concentrations de soldats russes pour augmenter le body count, ce qui ne dérange en rien le pourvoir suprême en Russie de toute façon.

      Pis le remplaçant de MacDonald en Russie sert de la marde et le service n’y vaut rien.

      Fa que… ça va mal, mon Vlad. Lâche tout, tout de suite. Plus le temps passe, plus ça va mal.

      Tiens, je propose la ville où on négociera la reddition sans condition de la Russie. Vu que les Russes aiment le bling-bling doré, on pourrait s’asseoir à une (longue) table dans le Palais des Glaces à … Versailles. Tadam. Ben oui, mon Vlad, on sait que la Russie (toi, en fait) va être cassée pas à peu près pour reconstruire l’Ukraine. Ça rappelle quelque chose.

      Alors, point de départ des négos:
      – retrait des troupes russes de l’Ukraine de 2014, incluant la Crimée (je vois que tu miaules: oui, oui, mon Vlad),
      – arrestation et extradition des criminels de guerre (ben sinon, les services secrets ukrainiens font aller les trouver en Russie et tous les tuer tranquillement),
      – paiement de tous les dommages subis en Ukraine (ça va prendre 10 ans juste pour écrire la facture),
      – dénazification de la Russie (ça veut dire toi aussi j’imagine),
      – entrée de l’Ukraine, la Suède et la Finlande dans l’OTAN,
      – Vlad l’empoisonneur (toi) persona non grata partout (sauf les petits pays malfrats),
      – des excuses de la Russie à tout le monde,
      – les recettes des poisons russes (ben, les tiens).

      Bon, j’espère que j’oublie rien.

      En échange, je ne vois pas trop:
      – retour de Apple, MasterCard, Visa et MacDonald en Russie (s’ils le veulent)
      – On sera ami (peut-être).

      Ciao

  5. Toile dit :

    « — Le renseignement militaire britannique, analysant ce qui pourrait être le début de l’offensive militaire des forces ukrainiennes dans la région occupée de Kherson »
    ——-

    Ca fait un bout que l’Ukraine a annoncé sa volonté d’une contre offensive dans cette région. Avec les problèmes de « cigarettes » en Crimée, on est en droit de penser que c’est commencé. La flotte russe s’est toujours bien retranchée plus en arrière. Si c’est pas maintenant, ca sera tantôt.
    ——
    Des leurre de lances missiles ou de missiles ? Les anglais n’avaient ils adoptés cette stratégie avant le débarquement avec leurs chars d’assaut gonflables ? Ca avait fonctionné de ce que j’ai compris.

    1. cotenord07 dit :

      @ Toile :

      Les Russes utilisent des techniques de Maskirovka (en russe : маскировка, littéralement : camouflage, un mot dont l’étymologie est probablement liée à celle du mot « masque »), l’art russe de la désinformation militaire, depuis des siècles.

      Pendant la Grande Guerre patriotique, l’Armée rouge a habilement exploité la Maskirova dans les batailles de Rjev-Vyazma, Stalingrad, Koursk et l’opération Bagration.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Maskirovka

      1. Toile dit :

        Ah, grosse nouvelle! Ce qui est bon pour pitou s’applique dans mon livre aussi pour minou.
        La ruse de guerre étant probablement aussi vieille que la guerre elle-même. Je pense au cheval à Troie. L’art de la guerre dans l’ombre a atteint son paroxysme au cours des deux guerres mondiales du présent siècle : l’Opération Fortitude, probablement le plus gros bluff des alliés ce qui n’enlève rien aux autres.

    2. cotenord07 dit :

      Les Russes utilisent des techniques de Maskirovka (en russe : маскировка, littéralement : camouflage, un mot dont l’étymologie est probablement liée à celle du mot « masque »), l’art russe de la désinformation militaire, depuis des siècles.

      Pendant la Grande Guerre patriotique, l’Armée rouge a habilement exploité la Maskirova dans les batailles de Rjev-Vyazma, Stalingrad, Koursk et l’opération Bagration.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Maskirovka

  6. chatderuelle dit :

    L’Ukraine a sans doute eu besoin de formation et de répit pour ses soldats…

    étrangement la Russie n’a pas profité de l’effet démoralisateur de ses avancées sur le terrain…

    d’ici, on a l’impression que la Russie aussi soufflait un peu, préférant bombarder à l’aveugle ici et là…

    les attentats en Crimée les ont déstabilisés plus qu’on ne l’imagine, encore une fois, vu d’ici…

    c’est une étrange guerre … comme si les 2 côtés étaient trop pauvres et mal équipés pour la faire… chacun récupère ce que l’autre a laissé derrière lui en reculant… les équipements occidentaux ont une certaine efficacité pour ne pas dire une efficacité certaine sur le terrain… les russes demeurent le plus loin possible de la ligne de combat…

    il est clair que cette option n’a jamais été tenue en compte par les stratèges russes.

    l’intensification des frappes ukrainienne ira en augmentant pendant l’automne…
    c’est cet hiver que ce sera terrible pour les ukrainiens qui sont, un peu partout, privés d’électricité et de bouffe… il y aura beaucoup de mouvements de civils et ça risque d’être très dangereux avec les missiles qui tombent n’importe où mais qui frappent tellement souvent des secteurs civils…

    1. le_furote dit :

      Les Ukrainiens ne manqueront pas de bouffe. Ils ont de l’électricité, sauf à l’est que les Russes ont saccagé. Ils en demandent moins parce que presque un quart de la population est partie se réfugier ailleurs. Et un bon paquet sont au front. Et le reste continue à faire fonctionner l’économie en exportant le plus possible et à bricoler des armes qu’on a à peine commencer à voir. Slava Ukraine.

      Ciao

  7. Gilles Morissette dit :

    Nouvelle qui confirme d’autres informations sur la situation sur le Front ukrainien.

    Non, cette sale guerre est loin d’être terminée.

    Cette offensive, si les informations du WP sont véridiques (toujours faire attention à la désinformation), signifie que cette guerre se prépare à franchir un autre tournant.

    Putin s’entête alors que la Résistance ukrainienne s’amplifie.

    Le constat est hélas troublant.

    Plus ce conflit s’enlise, plus le nombre de victimes augmentent, plus la destruction se poursuit.

    Ça ne finira donc jamais.

  8. spritzer dit :

    Comme le boxeur qui mange une raclée pendant 14 rounds et au 15ième il terrasse son opposant. Désolé mais on ne voit ça qu’au cinéma. Il y a deux mois les Ukrainiens disaient perdre 1000 combattants par jour dont 200 à 500 morts, et il s’agissait sans doute de leurs meilleures troupes.
    https://www.axios.com/2022/06/15/ukraine-1000-casualties-day-donbas-arakhamia

    Ceux qui nous font croire que la vague est en train de tourner sont comme l’homme de coin qui au début de chaque round renvoie son boxeur dans l’arène malgré le massacre. 13ième round, 14 round, 15ième round….

      1. spritzer dit :

        On verra…

    1. Hier quelqu’un avait partagé un article qui disait que même le Kazakhstan n’avait plus peur de la Russie et affichait ouvertement son support a l’Ukraine.

      Votre alégorie avec un match de boxe est très mauvaise. Le boxeur ne se fait pas remplacé par d’autre soldat, et ne sa fait pas revitaillé avec des armes de plus en plus puissante par un commanditaire.

      Et la Russie a déjà perdu son image, elle ne fait plus peur a personne.
      Et ca, ca regarde mal pour les années a venir, plusieurs pays occupé (dictateur mis en place et supporté par les russe) risque de se rebeller, en commençant par la Tchétchénie.

      1. Samati dit :

        @ philippe deslauriers

        Je suis l’auteur de ces messages et j’aurais pu ajouter que le millier de soldats russes actuellement au Kazakhstan refuse de quitter leur poste pour aller servir de chair à canon en Ukraine.

        La révolte commence à gronder dans la dictature russe.

        Hier on apprenait que Poutine avait mis de côté les hauts dirigeants de l’armée russe et ce dernier, comme Hitler, a décidé qu’il prendrait dorénavant toutes les décisions à caractère militaire.

        Pour rire, des soldats russes complètement saouls, sont faits prisonniers par des troupes ukrainiennes.

        *https://twitter.com/Force_A_Ukraine/status/1564524208805367808

        Des images des libérateurs (lire pilleurs)

        *https://twitter.com/StarskyUA/status/1562735737610866689
        *https://twitter.com/flunkertungle9/status/1562794448068935683

    2. Benton Fraser dit :

      Je crois que vous confondez les pertes ukrainiennes avec les pertes russes!
      Voilà 2 mois, c’était plutôt 500 par jour pendant la période de bombardement intensif.
      Non, ce n’est pas les meilleures troupes mais plutôt les conscrits qui tiennent les lignes de fronts. (C’est ça la guerre!)
      Les meilleurs troupes servent plutôt pour les offensives, qui sont plutôt ciblés chez les ukrainiens.

    3. Kelvinator dit :

      Rien n’indique que ce soit leurs meilleures troupes qui soient hors de combat.

      Dans votre analogie de boxe, la Russie s’est quand même faite mette KO au premier round, et les round successifs, même si elle a de plus gros muscles. Hors, après 15 round, la Russie est très essouflé, alors que l’Ukraine reprend rapidement son souffle avec l’aide extérieure, chose que n’a pas la Russie. Sans compté que l’équipement russe se désagrège, et que l’équipement ukrainien est en parfaite condition.

    4. Dezab dit :

      Pour avoir discuté avec un collegue pompier d’Ottawa qui est allé en Ukraine pedant 3 mois, il parle de plus ou moins 100 morts par jour au front, et 300 blessés. Les Ukrainien recoivent 3 semaines d’entrainement avant d’etre deployer, ce qui est tres peu. Il s’agit aussi beaucoup de ‘conscript’, des monsieur tout le monde qui ne s’attendait pas a ca donc qui ne sont pas nescessairement en bonne forme physique. De plus, Il ne reste que tres peu de troupe de qualités. Par contre, ils peuvent compter sur la Legion(d’ancien militaire NATO).

      Par contre, les Russes sont essentiellement dans le meme bateau, leur meilleurs troupes sont soit epuisées ou tout simplement mort.

      Il comparait ce qui se passait dans l’est a la premiere guerre mondiale. Des tranchés et de l’artillerie.

      Il a aussi aidé a faire des evacuation dans le coin de Donetsk, et il a vu plusieurs village se faire rasé, sans qu’aucune troupe ukrainienne soit présente. Et les russes tiraient encore sur les ambulance et les ngo qui faisais des evacuation. Ils ont du enlever les croix blanche des voitures qu’ils utilisaient vu que cela attirait l’artillerie ou les balles russes.

  9. cotenord07 dit :

    Les comptes rendus du renseignement militaire britannique, de l’Institute for the Study of War (ISW), du NYT et du WaPo affirment que la centre-offensive ukrainienne tant attendue est commencée et laissent entendre qu’on peut s’attendre à des résultats prometteurs du côté ukrainien…

    Les comptes rendus des médias russes indiquent que, depuis hier, cette centre-offensive ukrainienne est globalement un échec, et certains médias suggèrent même que les Russes pourraient en profiter pour conquérir encore plus de terrain…

    1. Kelvinator dit :

      C’est bien la Russie, elle annonce d’avance que l’offensive est un échec, comme elle annoncait d’avance que le vol MH 117 n’avait rien à voir avec les rebelles du Donbass, que Skryrpal n’était pas empoisonné, que les soldats russe n’étaient pas présent en Crimée en 2014, qu’ils ont découvert qui avait tué Doughin et qu’ils m’avaient aucun lien avec l’assassinat de Nemtsoz ou les nombreux journalistes assassinés.

      Devancer les nouvelles peut être bénéfiques, mais lorsque le jupon dépasse trop, la manipulation et bien trop apparente.

  10. cotenord07 dit :

    Je profite de l’occasion pour partager avec les internautes qui ont une très bonne compréhension de l’anglais écrit, et qui ont la patience de consacrer au moins 20 ou 30 minutes à lire un article savant, un très long texte d’analyse provenant d’un intellectuel que l’on peut probablement associer à « l’école réaliste » des penseurs stratégiques américains.

    « Course Correcting Toward Diplomacy in the Ukraine Crisis »
    « Washington must come to terms with its role in provoking and now prolonging the war. »
    by Ramzy Mardini
    The National Interest
    August 12, 2022

    https://nationalinterest.org/feature/course-correcting-toward-diplomacy-ukraine-crisis-204171

    Cet article, que j’ai découvert par hasard au cours de la dernière semaine, décrit extrêmement bien selon moi les événements et les facteurs qui ont mené à ce conflit, la désinformation qui a été utilisée aux États-Unis et dans le camp occidental afin de diaboliser Vladimir Poutine et la Russie en général, et le peu de connaissances que les services de renseignement ont en réalité concernant les véritables objectifs de guerre de la Russie dans ce conflit.

    Bonne lecture !

    1. gl000001 dit :

      Pas besoin de lire l’article pour savoir qui diabolise Poutine. Il le fait bien lui-même avec un seul mot … « dénazifier ».

    2. Samati dit :

      Toujours la théorie du violeur innocent qui ne pouvait supporter la vue de quelques jambes. Bien sur pour cotenord la violée est la grande coupable. Dégoutant.

      1. cotenord07 dit :

        @ Samati :

        Je suis convaincu que vous n’avez pas lu cet article, dont l’argumentation est solide et puissante.

        C’est bien plus facile et rapide de se fier aux tweets de propagande du camp ukrainien… 🙂

      2. Samati dit :

        Toute dictature et tout dictateur devrait toujours être diabolisé. Dans le cas de Poutine, en plus de son rôle de dictateur, il joue le rôle de parrain de la mafia russe qui a pris le pouvoir au Kremlin. Nier l’existence de cette kleptocratie qui maintien la masse de la population russe dans une pauvreté obscène pour un pays dit « développé ».

        Toute vos informations sur la Russie tient à vos lecture, les miennes proviennent de personnes vivant en Ukraine et en Russie et ont des connaissances du terrain que vous ne pourrez jamais obtenir.

        Blâmer la victime et glorifier le bourreau est une position relativement dégoutante peut importe les contorsions intellectuelles pour y arriver.

    3. John Dion dit :

      J’ai lu l’article et c’est pas trop crédible parce que il met trop la faute sur les américains. Un peu plus et l’auteur affirme que les Russes ne font que que se défendre et que Poutine n’a aucune prétentions d’expansion de la fédération de Russie… Oui les américains ont une part de responsabilité dans ce conflit, mais la grande part appartiens à Poutine lui même. Comme Poutine est responsable en bonne partis du conflits dans le Dombas depuis 2014….

    4. Kelvinator dit :

      L’amorce même de l’article est un tissu de mensonge…
      « This escalatory approach is sustained by twin assumptions about the war, which claim Russian president Vladimir Putin resorted to an “unprovoked” military invasion of Ukraine to fulfill “maximum” aims of conquest. »

      Donc en d’autre mot, la Russie a toute les raisons d’envahir l’Ukraine, alors que les USA sont mauvais parce qu’ils « prolongent » le conflit…

      Je vous gage 100$ que vous êtes incapable de défendre un seul de ces points. C’est facile se cacher derrière des articles bidons publié par des sites peu crédibles en vantant les qualités de l’auteurs, c’est plus difficile par contre faire sienne leur argument et les confronter à la réalité dans un débat!!

    5. Kelvinator dit :

      « This escalatory approach is sustained by twin assumptions about the war, which claim Russian president Vladimir Putin resorted to an “unprovoked” military invasion of Ukraine to fulfill “maximum” aims of conquest. »

      N’importe qui écrivant cette phrase perd toute crédibilité.
      Premièrement, il fait un homme de paille. Personne n’a affirmé que la Russie allait occuper TOUT l’espace ukrainien en quelques jours, mais c’est suffisant pour atteindre la capitale et changer le gouvernement. Vous êtes assez connaisseur dans le domaine militaire pour savoir que c’est inutile d’occuper un territoire en entier, seul les points stratégiques sont important pour une victoire rapide. Il aurait eu une note d’échec au collège militaire de St-Jean avec une telle analyse…

    6. Kelvinator dit :

      Lorsque je parle de site peu crédible, votre source a publié un éditorial de l’espionne Maria Butina qui vantait les républicains pour être les seuls à réparer les relations avec la Russie… Haha, ça ne s’invente pas!!

      Sans oublier que Nixon a nommé un criminel accusé dans l’affaire de Trump et ses liens avec la Russie pour influencer les élections en 2016. Il y a beaucoup de points qui entâche la crédibilité de ce site. D’autant que l’article que vous citez

      1. Madalton dit :

        Nixon 😳

    7. Boileau dit :

      Cher cotenord … nord comme dans Sibérie !!

      Votre article « savant » qui vient de nationalinterest..org vient encore tirer un autre petit coup sur votre jupon de poupée russe.

      Voici ce qu’on peut lire sur wikipedia à leur sujet et çà ne prend pas 30 minutes pour rétablir la réalité:

      « The National Interest is credited with introducing ideas like « the West and the rest » and geoeconomics into public discourse.[4] Political scientist Francis Fukuyama formulated his early political and philosophical thoughts on the end of history in the journal in 1989, where he argued that the worldwide spread of liberal democracies and free-market capitalism of the West and its lifestyle may signal the end point of humanity’s sociocultural evolution and become the final form of human government.[6][7][8] In 2005, Fukuyama left to found The American Interest, citing what he saw as excessive international relations realism supported by the Nixon Center.[4][5]

      In 2015, Maria Butina, who was later in 2018 convicted as a Russian spy, wrote an editorial in the magazine titled « The Bear and the Elephant » stating that only by electing a president from the Republican Party could the United States and Russia improve relations.[9][10][11]

      Writing in Politico, journalist James Kirchick argued in 2016 while commenting on Donald Trump’s Russian relationships that The National Interest and its parent company « are two of the most Kremlin-sympathetic institutions in the nation’s capital, even more so than the Carnegie Moscow Center. »[12] »

  11. chatderuelle dit :

    spritzer
    l’allusion aux boxeurs peut se tenir, sauf que le combat en est qu’au 3 eme et l’issue pour le moment est incertain autant d’un côté que de l’autre.
    on est loin du 15 eme round et d’une décision unanime probable…

    les deux boxeurs ont le visage tuméfié et respirent par la bouche…

    on imagine que les prochains rounds donneront lieu à plusieurs corps-à-corps…

  12. Samati dit :

    Une attaque volontaire de civils par les forces fascistes russes dans un parc où la population locale prenait du soleil. Un autre crime de guerre des fascistes russes. Âmes sensibles s’abstenir.

    https://twitter.com/maria_avdv/status/1564530799021592576

    1. Samati dit :

      Le type de munitions utilisé dans les missiles qui ont touché la population dans le parc. Leur but est de tuer et blesser le plus grand nombre.

      https://twitter.com/Lyla_lilas/status/1564505786038255616

  13. cotenord07 dit :

    Un des grands gagnants du conflit russo-ukrainien est indubitablement la société Lockheed Martin, qui vante les mérites de son système lance-missiles HIMARS sur sa page Facebook :

    https://www.facebook.com/lockheedmartin/posts/pfbid02SKt5Tucd4SrAU23jSVBqk9kQV2s6W4DyPkxAQZuBdYksMUeDxMWnFyh8PdXCFcqCl

    « The High Mobility Artillery Rocket System (HIMARS) is combat-proven and ready for any mission at a moment’s notice. Made possible by the hard work of our team in Camden, Arkansas, this launcher is a critical capability supporting the U.S. Army and Marine Corps, and international partners.

    Vote for HIMARS as the Coolest Thing Made in Arkansas. You can vote daily until September 9! »

    &&&&&

    En réponse à ce post de la société Lockheed Martin, un lecteur a simplement répondu que ce vote était tout à fait inutile, car selon ce lecteur, c’est Bill Clinton qui est « the Coolest Thing Made in Arkansas »…

    🙂 🙂 🙂

    1. John Dion dit :

      Votre jupon pro Russe dépasse beaucoup aujourd’hui… Vous en êtes rendu à ne pas être capable de simulé la moindre objectivité dans vos dernières interventions…

      1. P Lacerte dit :

        Seulement aujourd’hui ??

  14. Chanounou dit :

    Viens de lire ca aussi! Je crois que la  » ruse » a déja été employée durant la 1ere guerre mondiale! Il y a des vieilles recettes qui fonctionnent toujours….
    Je trouve juste dommage que la presse révèle de telles choses! Pour moi, ca relève du secret militaire….

  15. chatderuelle dit :

    Samati

    les guerres ont toutes leur lot d’atrocités….

    j’avoue que de prendre du soleil en temps de guerre dans un parc, me laisse toujours songeur.

    Tenter de faire abstraction de la guerre, défier les risques pour confirmer sa volonté d’occuper le territoire sont sans doute des réflexes normaux… je l’ignore n’ayant jamais vécu un tel traumatisme….

    mais, les civils savent que les missiles russes tombent n’importe où… comme tous les missiles de toutes les armées…

    Nous étions prompts à excuser les USA en Irak et en Afghanistan en accusant les « méchants » d’utiliser les civils comme boucliers humains… dans le fond, les civils tentaient peut-être, là-bas aussi, à essayer de faire abstraction de la guerre…

    mais il demeure qu’en temps de guerre, si des civils demeurent dans les zones de guerre, les risques de mourir montent en flèche….

    un moment donné, dans cette guerre inutile, il y aura des missiles ukrainiens qui massacreront de civils russes… la probabilité est là… il ne manque que le « quand »….

    quand un missile est lancé, j’imagine que le but est de tuer et blesser le maximum de gens de l’autre côté… ce genre de dommage collatéral ne rend pas un des 2 belligérants « pire » que l’autre…

    ce qui rend pire, est l’absence de raison de le faire…
    Les dirigeants russes ont déjà atteint le niveau « pire »….

    volontaire?? aucune espèce d’idée… mettons qu’en regardant google earth avec une mauvaise connexion, les « méchants » ont identifié un parc, une zone potentiellement déserte, selon eux… parfait pour traumatiser les habitants… on jase…
    rien ne certifie que les russes « savaient » que les gens prenaient du soleil dans ce parc….

    ça n’excuse pas les missiles aveugles, loin de là…
    mais quand y’a la guerre, y’a des missiles aveugles…

    1. Madalton dit :

      J’ai vu récemment un reportage de Marie-Ève Bédard à SRC où elle mentionnait que les ukrainiens en avaient assez de vivre sous terre et qu’ils essayaient de vivre normalement. Ils n’entendaient plus les sirènes annonçant des missiles. Ils sont prêts à mourir au lieu de se terrer continuellement.

      Comme vous dites, tant que l’on a pas vécu cette situation, il est difficile de les juger.

      Après 6 mois de guerre, ils doivent être affectés psychologiquement . Ici, les gens ont été affectés mentalement par la COVID. 6 mois de guerre doit fesser dans le dash psychologiquement surtout quand ton conjoint ou ton père est au front.

  16. cotenord07 dit :

    Chez les médias occidentaux de langue anglaise, c’est The Guardian qui fournit les mises à jour les plus objectives sur le conflit, s’assurant de refléter le point de vue officiel des deux camps, et de préciser « ce qui ne peut être vérifié ».

    « Ukraine claims counteroffensive in the south – explained »
    « Kyiv says attempt to retake ground is under way but Russia has dismissed its prospects of success »
    Archie Bland
    Tue 30 Aug 2022 08.13 BST

    https://www.theguardian.com/world/2022/aug/30/ukraine-claims-counteroffensive-south-russia-explained

    1. Benton Fraser dit :

      J’accorde peu de crédibilité au point de vue officiel russe, il relève de la dictature, ce qui est de facto de la propagande.
      Du côté ukrainien, l’info est filtré, ils sont en mode guerre.

      Par contre, l’information de source démocratique est la plus crédible.

      De mettre toute l’information sur le même pied relève soif de la naïveté, soit d’un parti pris… pour l’agresseur!

    2. jeani dit :

      @cotenord07

      Votre phrase aurait été plus juste écrite de cette façon: Chez les médias occidentaux de langue anglaise c’est The Gardian qui fournit les mises à jour les plus objectives sur le conflit, « selon moi », s’assurant de refléter le point de vue officiel …

      1. cotenord07 dit :

        @ jeani :

        Selon moi (!!!), votre commentaire aurait été plus juste si vous l’aviez formulé ainsi :

        « @ cotenord07

        Selon moi, votre phrase aurait été plus juste écrite de cette façon: Chez les médias occidentaux de langue anglaise c’est The Gardian qui fournit les mises à jour les plus objectives sur le conflit, « selon moi », s’assurant de refléter le point de vue officiel … »

        🙂 🙂 🙂

      2. jeani dit :

        @cotenord07

        Donc, The Gardian a dû participer à un concours quelconque pour se mériter ce titre d’être les plus objectifs sur ce conflit.

        Qu’en est t-il du Ria Novosti?

  17. Gilles Morissette dit :

    HS

    On est en élection alors pourquoi ne pas en parler juste un peu.

    Chronique absolument décapante de l’ancien maire de Québec, Régis Labeaume, sur la campagne électorale dans la région de Québec.

    Priceless !!

    https://plus.lapresse.ca/screens/e83e61bf-fc84-4567-ba62-8603e7845762__7C___0.html?utm_content=twitter&utm_source=lpp&utm_medium=referral&utm_campaign=internal+share

    Il semble donc, selon M. Labeaume, que « ça brasse à la CAQ », du moins dans la région de Québec.

    Voilà une chronique qui va « faire des vagues » !!!

    LOL XXX

    1. Gilles Morissette dit :

      Petit oubli de ma part (Mon commentaire de 10:46).

      Merci à M. Hétu pour le lien sur son compte Twitter.

      Toutes mes excuses.

      J’ai pesé sur le bouton « send » trop rapidement

    2. _renaud dit :

      Le texte de Labaume me semble surtout une attaque personnelle envers GG. Et il faut avouer avec raison, il a eu droit a un good riddance quand il a quitté son poste.

      1. Gilles Morissette dit :

        @_renaud (30/08/2022 à 10:58)

        Vous admettrez avec moi que les Guilbeault, Caire et cie n’ont pas défendu très fort le projet de tramway à Québec.

        N’eut été des sorties du maire Marchand et notamment du milieu des affaires de Québec, le projet serait « mort de sa belle mort » depuis longtemps.

        Bien au contraire, la députation caquiste de la région de Québec a fait de gros efforts pour le torpiller, trop occupé qu’ils étaient à nous « vendre  » leur projet de tunnel sous-fluvial dont on ignore encore les coûts, le tracé définitif, les impacts environnementaux, etc, tout ça pour s’attirer les faveurs des auditeurs des « radios-vidanges de Quebec City ».

        Voilà que Duhaime nous arrive avec un projet de « pont-autoroute » qui traversera toute l’Ile d’Orléans et qui débouchera sur la Rive-Sud de Québec.

        Comme il fallait s’y attendre, on a ZÉRO information sur la faisabilité, les coûts réels (et non ceux sortis de l’imagination de Duhaime), l’acceptabilité sociale (élus, population), etc.

        De la pure boulechite signé Éric Duhaime !!

        Sait-il au moins que l’Ile d’Orléans est considéré comme faisant partie du patrimoine et qu’on ne peut pas y construire « n’importe quoi, n’importe comment » surtout pas « une voie rapide » qui traversera l’Ile et massacrera le paysage sans compter les dégâts environnementaux.

        Pendant ce temps, les deux ponts de Québec sont en piteux état et le gouvernemnt de la CAQ fait la fine-gueule sur une entente entre le CN et la gouvernement fédéral qui en assurerait l’entretien ainsi que la pérénité.

        Voilà quel devrait être la priorité d’un gouvernement responsable.

        Je sais bien que la CAQ va remporter les élections et qu’elle fera élire des députés dans la région de Québec.

        Sauf un peu QS et peut-être le PCQ, qui d’autre peut lui faire opposition ?

        Elle va gagner mais par défaut

      2. Kelvinator dit :

        Labeaume n’a pas perdu de temps pour faire la belle-mère qui donne son opinion sur tout et sur rien!
        On peut en déduire facilement que ce qui l’attirait le plus dans son travail de maire, c’est la visibilité qui va avec.

  18. Grenouillage dit :

    J’aime bien la comparaison avec un match de boxe, bien que nous en sommes qu’au début et que le nombre de rounds soit illimité.
    À noter qu’il ne reste que quelques semaines de combat avant la fin du présent round.

    Cependant, les enjeux dépassent de loin les délimitations de l’arène. (territoire ukrainien)
    Des dirigeants européens pourraient se voir montrer la sortie, amenant une nouvelle dynamique au sein de l’UE et de l’OTAN.

    https://twitter.com/globaltimesnews/status/1564621463424040962/photo/1

    1. Grenouillage dit :

      Et cela pourrait commencer avec la venue d’un gouvernement d’extrême droite en Italie le 25 sept prochain.

      https://fr.euronews.com/2022/08/23/elections-en-italie-la-leader-de-la-coalition-de-droite-giorgia-meloni-descend-dans-larene

    2. cotenord07 dit :

      @ Grenouillage :

      Quant à moi, je crois que si les Russes tiennent le territoire conquis jusqu’à l’hiver, ils vont gagner la mise.

      Avec la crise énergétique qui pointe à l’horizon en Europe, et son effet sur les prix (et en particulier sur le prix du chauffage et le prix des aliments), la coalition entre les États-Unis et les pays européens va à peu près sûrement se fracturer.

      De plus, même aux États-Unis, le ralliement de la population derrière l’administration Biden à ce sujet est plutôt ténue.

      De façon générale, dans les pays occidentaux, les opinions concernant ce conflit sont plus diversifiées que ce que l’on voit sur ce blogue, où le phénomène de la chambre d’écho est très présent.

      1. gl000001 dit :

        La majorité des interventions sur l’Ukraine viennent de vous. On a donc de l’écho … écho … et Cotenord07

      2. cotenord07 dit :

        @ gl00001 :

        Si vous faites un décompte complet et précis, je crois que vous constaterez que, globalement, la majorité des interventions concernant le conflit russo-ukrainien émanent de Samati.

        Ce conflit m’intéresse beaucoup et je ne me gêne pas pour exprimer mon point de vue à ce sujet et partager des articles, mais je ne crois pas rivaliser avec Samati en ce qui concerne le nombre de commentaires publiés à ce sujet, si l’on tient compte de tous les billets du blogue.

        Enfin, je crois effectivement qu’il y a un phénomène de chambre d’écho sur ce blogue, ce qui n’empêche pas certains commentateurs (moi, InfoPhile, Grenouillage, Apocalypse, Spritzer) d’y exprimer une opinion dissidente de temps à autre.

      3. Grenouillage dit :

        À mon avis, les ukrainiens doivent TOUT donner pour reprendre Kherson avant l’hiver.
        La fatigue n’est pas que du côté des russes et des ukrainiens, mais elle commence aussi à saper le peuple européen, et dans une moindre mesure les américains, dont la principale préoccupation est de faire le plein d’essence de leur VUS à bon prix.

    3. cotenord07 dit :

      @ Grenouillage :

      L’autre facteur dont entend peu parler ici, c’est le « grenouillage » (!!!) autour de Volodymyr Zelensky, dont le leadership est peut-être menacé.

      Il y a quelques jours, Zelensky a démis de ses fonctions un militaire de haut rang, mais il y aurait au moins un ou deux autres militaires de haut rang, qui ont acquis de la visibilité avec le conflit, qui auraient des visées sur la présidence ukrainienne.

      1. Grenouillage dit :

        De mon côté, mes lectures ne m’amènent pas à conclure que le leadership de Zelensky pourrait être en danger.
        Mais si c’était le cas, qui pourrait le remplacer ?

      2. cotenord07 dit :

        @ Grenouillage :

        Celui dont la popularité inquiète apparemment le plus Zelensky est le lieutenent-général Valeri Fedorovytch Zaloujny (en ukrainien : Валерій Федорович Залужний, en anglais Valerii Fedorovych Zaluzhnyi), commandant en chef des forces armées d’Ukraine (depuis le 27 juillet 2021) et membre du Conseil national de sécurité et de défense d’Ukraine (depuis le 28 juillet 2021).

        https://fr.wikipedia.org/wiki/Valeri_Zaloujny

        J’ai lu que Zelensky envisagerait de nommer Zaloujny ministre de la Défense, ce qui obligerait Zaloujny à laisser son uniforme et à devenir civil, et qui lui donnerait moins de visibilité médiatique…

      3. Kelvinator dit :

        À votre habitude, vos omissions en dissent plus que vos affirmations.

        Par exemple, vous critiquer le leadership de Zelensky et la fracture possible des occidentaux pour en déduire une victoire russe, mais vous éviter de parler des points qui contredise votre propos, à savoir le leadership de Putin et la fracture possible au sein de la société russe, qui sont tout deux apparent avec l’assassinat récent.

        C’est ça aussi, un echo chamber. Refuser de voir les points qui contredise le nôtre.

      4. Madalton dit :

        Ils pourraient être des traites aussi. Ce pays a été tellement corrompu et il y a beaucoup de Pro-russes en Ukraine.

  19. cotenord07 dit :

    Un excellent article du quotidien Le Monde, qui récapitule le conflit grâce à une cartographie de grande qualité :

    « Les cartes de la guerre en Ukraine, six mois après l’invasion russe »
    Le Monde
    Publié le 24 mai 2022 à 07h46 – Mis à jour le 24 août 2022 à 17h27

    https://www.lemonde.fr/international/article/2022/05/24/la-carte-de-la-guerre-en-ukraine-jour-apres-jour_6118209_3212.html

  20. M.Rustik dit :

    Que restera-t-il après? Si les ukrainien reprennent la zone, que feront-ils des pro-russes ukrainiens? Si les russes annexent les territoires, que feront-ils des pro-ukrainiens vivants sur ces territoires?

    Il faut attendre l’hiver pour négocier… vraiment?

    Imagine there’s no countries
    It isn’t hard to do
    Nothing to kill or die for

  21. Samati dit :

    Hier on apprenait que Poutine avait mis de côté les hauts dirigeants de l’armée russe et ce dernier, comme Hitler, a décidé qu’il prendrait dorénavant toutes les décisions à caractère militaire.

    Pour rire, des soldats russes complètement saouls, sont faits prisonniers par des troupes ukrainiennes.

    *https://twitter.com/Force_A_Ukraine/status/1564524208805367808

    Des images des libérateurs (lire pilleurs)

    *https://twitter.com/StarskyUA/status/1562735737610866689
    *https://twitter.com/flunkertungle9/status/1562794448068935683

  22. chatderuelle dit :

    Samati

    espérons que cette décision de poutine soit le début de la fin de son fantasme insensé….

    sème-t-il la grogne dans ses rangs??

  23. Apocalypse dit :

    Twitter – Richard Hétu

    Richard Hétu@richardhetu
    J’ai pensé à la série de HBO *House of the Dragon* en lisant ce texte. Pour ceux qui ne la suivent pas, c’est une épopée fantastique remplie de rivalités et querelles intestines.🍿

    Région de Québec : rififi à la CAQ – La Presse+

    *******

    Merci pour le lien sur l’article de « La Presse+ »; peut-être que cette campagne va être plus intéressante que prévue 🤞🤞.

  24. cotenord07 dit :

    @ jeani :

    À cause du trust qui assure son financement, The Guardian est très indépendant. Voyez par vous même.

    https://en.wikipedia.org/wiki/The_Guardian

    RIA Novosti est contrôlé par le gouvernement de la Fédération de Russie, mais cela ne signifie pas que tout ce qu’on y trouve est erroné. Il faut simplement être prudent et avoir un doute raisonnable lorsqu’on lit RIA Novosti.

    Un média russe que j’estime bien est Kommersant. En dépit des règles imposées par le gouvernement de la Fédération de Russie, il réussit à fournir de l’information relativement exacte et fiable. Son bilan quotidien des événements de la journée vaut vraiment la peine d’être consulté.

    1. cotenord07 dit :

      @ jeani : réponse à votre commentaire de 11 h 37.

      Pour une raison que je ne comprends pas, ma réponse s’est retrouvée ici…

  25. cotenord07 dit :

    Il serait intéressant d’avoir le point de vue du renseignement britannique à ce sujet (!!!), mais voici ce que les militaires russes affirment avoir accompli depuis 24 heures :

    1) Dans la région de Mykolayiv-Kryvorizhskiy, lieu principal de la contre-offensive ukrainienne, élimination de 1 200 militaires ukrainiens, de 48 chars, de 46 véhicules de combat d’infanterie, de 37 autres véhicules de combat blindés et de 8 camionnettes équipées de mitrailleuses de gros calibre.

    2) Victoire russe contre des unités de la 128e brigade d’assaut de montagne séparée des forces armées ukrainiennes déplacées depuis l’Ukraine occidentale, cinq militaires ukrainiens auraient déposé leurs armes et se seraient rendus.

    3) Les avions des forces aériennes russes auraient détruit cinq quartiers généraux ukrainiens, trois dépôts d’armes et de munitions, ainsi que 52 unités d’artillerie.

    4) L’armée russe aurait liquidé plus de 100 militants de la formation nationaliste Kraken et des mercenaires étrangers près du village de Kostyantynivka, dans la république populaire de Donetsk. Elles auraient également réussi à éliminer plus de 200 militants, dont une quarantaine de mercenaires étrangers, près du village d’Aleksandrovka, dans la région de Dnipropetrovsk.

    5) Les moyens de défense aérienne russes auraient abattu deux avions Su-25 des forces ukrainiennes dans la région de Mykolayiv et cinq véhicules aériens sans pilote dans la région de Kharkiv.

    Évidemment, il faut prendre ces affirmations avec un doute raisonnable, car dans tout conflit, chaque belligérant a tendance à exagérer ses succès et à minimiser ses pertes.

    Mais entre les chiffres mentionnés dans les déclarations officielles russes et les chiffres mentionnés dans les déclarations officielles ukrainiennes, il est sage d’effectuer une certaine interpolation…

  26. cotenord07 dit :

    @ Boileau :

    J’avais déjà lu cet article de Wikipedia concernant la revue The National Interest.

    La réputation et l’orientation de de la revue sont effectivement des facteurs qu’il faut considérer, mais il faut aussi prendre la peine de lire l’article et s’informer du parcours de son auteur, Ramey Mardini.

    Or, il se trouve que les antécédents académiques et professionnels de Monsieur Mardini, un chercheur associé du Pearson Institute for the Research and Resolution of Global Conflicts, sont absolument impeccables…

    « Ramzy Mardini is an Associate at The Pearson Institute and a PhD candidate in political science at the University of Chicago, where he studies the intersection of social networks and civil war dynamics, with a focus on the Islamic State. As part of his dissertation research, he was a Fulbright fellow in Jordan and Turkey and has conducted over two years of fieldwork in the region.

    Previously, he was a nonresident fellow at the Rafik Hariri Center for the Middle East at the Atlantic Council; an adjunct fellow at the Beirut-based Iraq Institute for Strategic Studies; and was a research analyst on Iraq at the Institute for the Study of War. In addition, he served at the White House within the Office of the National Security Advisor to the Vice President and at the State Department’s Bureau of Near Eastern Affairs. He is the editor of two books on insurgent movements in the Middle East and has written commentary on the conflicts in Iraq and Syria for The New York Times, The Washington Post, Financial Times, among others.

    He graduated summa cum laude from Ohio State University and holds a MA in political science and a MA from the Committee on International Relations at the University of Chicago. »

    Lien pour la source :

    https://thepearsoninstitute.org/people/associates/ramzy-mardini

    1. cotenord07 dit :

      @ Boileau : réponse à votre commentaire de 13 h 33.

      Encore une fois, pour une raison que je ne comprends pas, ma réponse s’est retrouvée ici, à la fin de la chaîne de commentaires…

  27. sousmarin dit :

    Il n’y a aucun doute sur les chiffres russes qui sont ridiculement précis…la bataille à peine commencée et il annonce, moins d’un jour après son début, le nombre de militaires ennemis tués (1 200 rien que ça !), un nombre, là encore très précis, de « mercenaires » (or, les seuls mercenaires dans cette GUERRE sont du côté russe), comme si c’était inscrit sur le visage des morts, ainsi qu’un décompte précis de véhicules. Mais quid de photos, images ou vidéos prouvant leurs dires ? Que pouic !

    Même la meilleure armée théorique ne pourrait faire un décompte aussi précis et rapide alors que l’armée russe est très très loin de cet olympe qui restera théorique pour elle pour des siècles et des siècles !
    Les soldats russes sont sûrement plus préoccupés de sauver leur peau que de compter les cadavre ukrainiens ou même les leurs.

    Si la situation n’était pas si tragique, ce genre de propagande à 2 balles, tellement maladroite, ferait doucement rigoler.

  28. cotenord07 dit :

    Un éditorial récent du Washington Post, qui suggère que nous sommes loin de la fin de ce conflit, et qui souligne la relative fragilité de la coalition occidentale :

    « Ukraine has survived half a year, but the war is probably not half over »
    By the Editorial Board
    The Washington Post
    August 24, 2022 at 4:36 p.m. EDT

    https://www.washingtonpost.com/opinions/2022/08/24/ukraine-war-length-us-aid-europe/

    Extrait :

    « (…)

    The war has reached the end of its beginning. What comes next, though, is uncertain. Ukraine has all but announced its intent to launch a counteroffensive aimed at retaking the strategic southern city of Kherson. It has made progress toward that objective in the form of daring, successful drone and sabotage attacks deep behind Russian lines in Crimea. This further shows the already demonstrated utility of U.S. equipment such as the HIMARs artillery system. All such results vindicate those who argued for overcoming fears of provoking Russia and pushing the boundaries on arms shipments by the United States.

    Still, Russia remains entrenched in 20 percent of Ukraine’s territory, and Ukraine appears to lack enough troop strength to oust the invaders. Crippled as its economy has been by sanctions, Russia has managed to maintain relatively normal economic conditions, partly by sustaining grain and energy sales worth billions of dollars each month. Mr. Putin’s regime might yet develop internal fissures or face unrest over the war’s terrible human cost. For now, what’s impressive is how firm his hold on power remains, bolstered by systematic repression of dissent. The most recent example was the arrest Wednesday of Yekaterinburg, Russia’s former mayor, Yevgeny Roizman, apparently for referring to the war as “an invasion” rather than the officially approved “special military operation.”

    It might be too much to label the war a stalemate; yet Ukraine’s best chances for major advances probably lie months, not days, away, after its troops have received further equipment and training. That implies that its supporters in the West must adjust their plans accordingly. While Europe has maintained admirable solidarity in the face of economic pain related to reducing dependence on Russian energy, France and Germany have lagged the United States, Britain, Poland and even Norway in terms of aid to Ukraine relative to their total economic output, according to the Ukraine Support Tracker database at Germany’s Kiel Institute for the World Economy. If the U.S.-led Western alliance has a weakness, “burden sharing” is it. If Ukraine is to have any chance of success, the alliance must solve that chronic problem, once and for all. »

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :