Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

« Pour parer au fait qu’on a besoin d’immigration, il faut que les leaders politiques, sociaux et économiques soient responsables et fassent la promotion du vivre-ensemble et de la découverte de la différence et de la tolérance. Mais on connaît les politiciens. Il y a toujours un danger, et tant qu’un gouvernement peut être élu par un Québec des régions et l’Est du Québec, il y a toujours un danger que les politiciens se servent du racisme ou de la xénophobie ou ce qu’il y a de plus mauvais dans l’estomac d’un individu qui n’a pas voyagé et qui n’a pas découvert l’autre, qu’ils tentent de l’influencer avec ces méthodes-là. Et moi je pense que ca nous guette, ce danger-là. Regardez ce qui se passe aux États-Unis. Les républicains pensent encore qu’ils peuvent élire un gouvernement avec les votes blancs. »

Régis Labeaume, maire sortant de Québec, évoquant l’exemple des États-Unis et du Parti républicain pour mettre en garde le Québec contre le danger qui le guette selon lui lors d’une entrevue accordée mercredi à Patrick Lagacé au 98.5 FM.

P.S. : Les choses se corsent dans cette troisième et dernière campagne de financement de ce blogue en 2021. Les trois premières journées ont été satisfaisantes, mais un fléchissement du rythme des contributions, qui se produit souvent dans les deux derniers jours d’une campagne, nous ferait manquer notre objectif cette année. Je demande donc à ceux et celles qui ne sont pas encore passés à l’action de le faire dès aujourd’hui! Et merci à tous ceux et celles qui l’ont déjà fait!

Le blogue de Richard Hétu
Other Amount:

(Photo PC)

39 réflexions sur “La citation (québécoise) du jour

  1. Apocalypse dit :

    ‘ il faut que les leaders politiques, sociaux et économiques soient responsables et fassent la promotion du vivre-ensemble et de la découverte de la différence et de la tolérance.’

    Tout à fait d’accord! 👍👍

    MAIS il me semble qu’on voit de plus en plus de haine et cela même au Québec.

    On regarde les commentaires sur les réseaux sociaux, les blogues et ce n’est pas toujours joli. Plusieurs semblent incapable de comprendre, d’accepter que d’autres ne pensent, ne fassent comme eux. 😢

    Nous avons besoin de la diversité, de la différence, sinon ce sera la fin de notre civilisation.

    1. MarcB dit :

      https://youtu.be/t-ShVuHCIZU?t=500

      « C’est pas un étrange qui va venir changer nos habitudes à moi, ma soeur, et nos enfants »

      1. Haïku dit :

        Pile dans la cible ! 😂👌

  2. treblig dit :

    Dès fois Labeaume m’énerve.

    Si l’on fait exception des Îles-de-la-Madeleine, la loi électorale est claire

    Article 16 :
    Chaque circonscription doit être délimitée de façon que, d’après la liste électorale permanente, le nombre d’électeurs dans une circonscription ne soit ni supérieur ni inférieur de plus de 25% au quotient obtenu par la division du nombre total d’électeurs par le nombre de circonscriptions.

    Bref, les comtés ont sensiblement le même nombre d’électeurs. Nous sommes loins de l’époque de Duplessis où il y avait des comtés ruraux en région avec 10 000 électeurs et des comtés urbains ( Montréal) à 50 0000 électeurs.

    Et la distorsion électorale est intrinsèque au régime parlementaire britannique dont nous sommes les héritiers. Un gouvernement peut être élu majoritaire avec 35% du vote. Celui qui a le plus de vote est élu député et celui qui a le plus grand nombre de députés forme le gouvernement

    Nous sommes loins du système israélien ou la proportionnelle intégrale s’applique. Ce qui engendre une multiplication des partis et la formation de gouvernement de coalition, fragile par nature, sont la norme.

  3. monsieur8 dit :

    Labeaume est lucide, j’aime son franc-parler.

    Quand des chroniqueurs répètent sans arrêt que l’immigration met la survie du « peuple » québécois en danger, ou qu’ils qualifient d’ennemis du « peuple » québécois tous ceux qui ont le malheur de montrer des signes d’ouverture ou de tolérance envers les minorités religieuses ou culturelles, il y a des dangers de dérapage certains.

    Si les Facals ou autres ordures à la Bock-Côté pouvaient fermer leurs grandes gueules et se faire oublier, l’atmosphère serait beaucoup plus sereine chez nous.
    (Je mentionne ces 2 là parce que, contrairement à Duhaime, Bernier ou autres tottons des radios poubelles, on les prend – encore un peu – au sérieux).

    —-

    Je tiens à ce blogue, je vais faire une autre contribution.

    1. Richard Dagenais dit :

      Quand vous traiter les autres d’ordures parce qu’ils ne sont pas d’accord avec vous, c’est vous qui encouragez la haine.

      1. Marc-André dit :

        Monsieur8 a parfaitement raison: Bock-Côté et Facal sont effectivement des ordures, d’un point de vue objectif. Des pyromanes aussi. Ils sont directement responsable d’un bon pourcentage de la hausse de la haine au Québec depuis 15 ans. Bock-Côté a déjà nié son influence dans une entrevue, c’était risible. Il traite sans arrêt de fanatiques (et d’autres insultes) tout le monde de la gauche modérée et du centre. C’est lui le fanatique. Il a clairement un agenda, et il réussit très bien.

        Quant à Labeaume, il s’assure d’être du bon côté de l’histoire avant de démissionner. Chapeau, mais il aurait dû faire ça avant.

    2. gamacheg dit :

      J’irais pas jusqu’à ordures quand même…. Pyromanes ou fouteurs de merde? Sans hésitation. Mais ordures, en fin de compte peut être bien!

    3. Tilou46 dit :

      Ordure Mathieu Bock-Coté ?…Ètes vous sérieux ! Sile cas… Vous ne l’avez jamais écouter pour insinuer cette brusquerie intempestive.

  4. treblig dit :

    2e contribution faite.

  5. Samati dit :

    La haine de l’autre est souvent le résultat de l’ignorance envers ceux qui sont de couleur différente, de langue différente ou encore de religion différente. Le nationalisme ethnique est une maladie politique qui se caractérise par le rejet de tous ceux qui différents et qui peut amener une population à faire des gestes ignobles. Le massacre des juifs, des tutsis, des arméniens, des aborigènes des Amériques est le résultat de ce nationalisme.

    À un degré moindre, le massacre à la mosquée de Québec, le mépris envers les quelques femmes qui portent le voile, le rejet des autres cultures, le repli sur un soi collectif, le racisme envers tous ceux qui sont différents sont des manifestations de ce nationalisme ethnique.

    Heureusement ce courant est en voie de disparition ou de marginalité au Québec.

    1. monsieur8 dit :

      @samati: je suis malheureusement en désaccord avec votre dernière phrase. Je vois, entends et lis exactement le contraire. C’est un courant qui prend de l’ampleur, et c’est inquiétant.

      1. gl000001 dit :

        Moi, je dirais que ça se polarise. Il y a moins de gens « méfiants », de plus en plus de gens tolérants et de plus en plus de grands intolérants.

      2. Samati dit :

        @ gl000001, monsieur8

        Vous avez raison de parler de polarisation. Je vois cependant, toujours les intolérants comme une minorité, mais une minorité qui s’affirme de plus en plus, ce qui est triste.

      3. kelvinator dit :

        Il y a plusieurs médias qui ont pour modèle économique de faire enrager les gens pour qu’ils partagent leur contenu. La large majorité tolérante n’éprouve pas le besoin de l’affirmer sur internet, mais ceux qui ont peur de l’autre et qui craignent le « great replacement » comme Zemmour sont en quelque sorte investi d’une mission pour convaincre les gens de l’urgence de la situation. Plusieurs études font aussi le lien entre conspirationnisme et antisémitisme.

    2. Jean Létourneau dit :

      @Samati
      @monsieur8
      @gl quintuple zéro un

      « Heureusement ce courant est en voie de disparition ou de marginalité au Québec. »

      Je ne crois pas que le courant est en cours de disparition, ni ne s’amplifie. Ce qui change, c’est la couverture et les moyens mis de l’avant par suprématistes blancs pour faire passer leur message, réseaux asociaux aidants. Je rejoins donc gl000001, qui remarque que la polarisation s’accentue. Le Québec et le Canada devraient être plus vigilants envers ces réseaux asociaux et être proactifs au niveau de l’éducation primaire et secondaire.

      1. gl000001 dit :

        En espérant que le nouveau cours annoncé récemment fasse la job pour cet aspect.

  6. probert dit :

    Que l’on soit d’accord ou non avec la position de RL, il faut lui reconnaitre le mérite de donner son opinion clairement, sans détour, sans langue de bois.

    1. Novgorod dit :

      @probert Il s’était pourtant lâchement défilé sur la question de la Charte des valeurs.

  7. Le Champ dit :

    Eh bien pas d’accord avec vous monsieur 8 et on devient un ordure , quel exemple de tolérence et des arguments solides pour débattre !!! Une belle facons de faire avancer le débat , misere!!!

  8. anizev dit :

    Je viens de Québec. Labeaume, bof ! Il aime donner des leçons.
    Pourtant, c’est bien lui qui a dit un jour en entrevue avoir failli engueler un homme parce qu’il était en t-shirt et sandales pendant que sa femme portait un tchador et qu’il faisait très chaud cette journée.
    L’ouverture d’esprit de Labeaume on repassera. Malheur à celui qui osait, prenons le cas des journalistes à son début à la mairie, le contredire ou remettre en question ses décisions. Il était d’une grande suffisance, et manifestait beaucoup de mépris. Un peu d’ailleurs à la Trump mais avec plus de vocabulaires. Un bully de la même façon.
    Et sa dauphine est aussi d’une grande suffisance.

    1. Helene dit :

      Je suis d’accord avec votre commentaire sur Labeaume, il aime bien donner des leçons. Il ne voulait pas trop accueillir des réfugiés syriens. Il avait dit : je ne veux pas de jeunes extrémistes, juste des familles avec des bons métiers. Souvent il a nourri la haine dans sa ville, envers les employés et les personnes âgées. Il est loin d’être si vertueux !

  9. kintouai dit :

    Quand même bizarre d’entendre ces propos dans la bouche de Régis Labeaume, lui qui s’est fait élire, puis réélire (tout en faisant semblant de ne pas vouloir y toucher) en surfant sur la vague des radio-poubelles.

    Ce n’est qu’après le massacre de la mosquée de Québec qu’il s’est fait soudainement le chantre de la tolérance et de l’«accueil de la différence».

    Bizarre aussi que c’est toujours aux Québécois francophones qu’on demande d’«accueillir la différence», alors que leur différence à eux est rejetée d’emblée par les salopards d’Anglo-canadiens, qui n’y voient qu’un obstacle à la fusion de cette nation rebelle dans le grand tout insignifiant du multiculturalisme canadian.

    Ils sont même prêts, ces saletés, à accueillir 400 000 immigrants par an afin d’atteindre une population de 100 millions de Canadians en 2100. Les Québécois francophones ne représenteraient alors même pas 10 millions et deviendraient sans doute la deuxième ou troisième minorité au pays (autrement dit, rien). Speak white ! serait alors le maître mot.

    Pour revenir au fait d’«accueillir la différence», je suppose que cela signifie accepter qu’un musulman refuse de s’adresser à une policière (comme on l’a vu hier dans le premier épisode de « Plan B ») parce que ça fait partie de sa culture arriérée. Tant qu’à y être, on peut aussi maintenir l’excision, les mariages forcés, l’application de la charia, puisqu’il faut accueillir l’ost… de différence, même si cette différence va complètement à l’encontre de nos valeurs.

    Comparer les Québécois des régions aux ploucs républicains racistes, homophobes et xénophobes du centre et du sud des USA est la tactique préférée des saletés de wokes pour démoniser un peuple qui s’est battu pour qu’existe, dans ce coin d’Amérique, une population distincte ayant de nobles valeurs.

    Mais il semble qu’il y a des différences acceptables, qu’il faut accueillir (et même adopter, au risque d’y perdre son identité) et des différences inacceptables qu’il faut honnir parce qu’elles empêchent le groupe dominant d’assurer sa mainmise sur une population qu’il n’a pas encore réussi, malgré tous ses efforts, à assimiler.

    1. Guy Pelletier dit :

      @kintouai

      Tout à fait, étrange que certains puissent êtres nés ici de parents ou grands parents ayant jadis immigré ici mais se prétendent d’origine culturelle d’ailleurs mais jamais au grand jamais ne se disent québécois. Les mêmes qui continuellement refusent systématiquement le droit de la nation Québécoise et des Québécois de revendiquer sa spécificité le droit à la survie de leur nation culture et langue. On en a même un qui se présente à la mairie de Montréal niant qu’elle soit la métropole de la seule nation francophone d’Amérique voulant la « bilinguisisé » comprendre par là que le français y disparaisse devienne minoritaire mais faudrait trouver cela normal ne pas s’offusquer à défaut d’être traiter de raciste refusant l’Ouverture sur les autres alors que peut-être je répète peut-être que ce sont justement ces autres due moins de plus en plus d’entre eux qui refusent de simplement avoir la moindre sensibilité de l’éternelle lutte des québécois et francophones du ROC de survivre sur un continent dominé par les anglo saxons. Alors non ceux qui se tiennent debout pour notre survie ne sont pas des ordures mais plutôt des gens qui voient clair.

  10. JPANO dit :

    Ce que dit M. Labeaume est dur, mais tellement vrai.
    La mère de ma copine habite dans un superbe coin du Québec, à la campagne. Le genre d’endroit ou tout le monde se rappelle qu’il y a cinq ans, le camion de la Coop laitière était conduit par un Noir.
    Le genre d’endroit ou sa belle-soeur, sud-américaine, s’est fait traiter de guenon.
    Le genre d’endroit qui, par leur position géographique, ne voit pas beaucoup de personnes racisées ou de religion diffèrente.
    Le genre d’endroit ou, malheureusement, le manque d’information fait que les personne qui sont différentes sont vues avec méfiance.
    Mais que ferait cette région si une cohorte de femmes médecin portant le hijab venait s’intaller pour offrir leurs services de médecins de famille ?
    seraient-elles acceptées? seraient-elle traitées de guenons ?
    Il est plus que temps que tout le Québec s’ouvre au monde.
    Ce n’est pas parce que tu porte un hijab que tu es une islamiste radicale, au contraire.
    Et oui, je trouve que la loi sur la laicité vas trop loin, compte tenu que les sondage incluent une proportion non négligeable de personne mal informées.
    Merci, Mr. Labeaume

    1. kintouai dit :

      @JPANO

      Des cons, il y en a partout, mais faut-il pour cela affirmer que cette infime minorité de Québécois francophones racistes (vraiment infime si l’on compare avec les Amaricains ou les WASP en général) représente la pensée majoritaire dans les régions du Québec ?

      Je n’aurais qu’une seule question à poser à une musulmane portant le hijab au Québec (après lui avoir rappelé, bien entendu, qu’il n’existe dans le Coran aucune prescription obligeant le port du voile) :

      « Comment se fait-il qu’après avoir vu d’innombrables reportages sur ces musulmanes vivant dans des pays islamiques et qui sont prêtes à mourir pour ne pas porter ce signe d’infamie reléguant les femmes au rang d’objet, vous qui vivez dans un pays où vous êtes libres de ne pas le porter, teniez tant à vous en affubler, si ce n’est soit pour provoquer les gens qui vous ont accueillies à bras ouverts, sans préjugés ni acrimonie, à seule condition que vous vous adaptiez à leur mode de vie, soit pour obéir aux injonctions des mâles de votre famille et, ainsi, montrer à la face du monde que vous vous soumettez à leurs principes rétrogrades ? »

      1. Samati dit :

        Vos commentaires contre les anglo-saxons puent le racisme à plein nez. Votre nationalisme ethnique vous fait bifurquer vers des positions qui se rapprochent des positions qui ont justifié l’antisémitisme, le rejet des gens de couleur, le rejet des gens qui pratiquent différemment leur religion.

        Heureusement que les personnes comme vous sont minoritaires au Québec, en fait très minoritaires. Il faudrait peut-être que vous arrêtiez d’écouter la radio de Québec.

      2. kintouai dit :

        @Samati

        « Heureusement que les personnes comme vous sont minoritaires au Québec, en fait très minoritaires. Il faudrait peut-être que vous arrêtiez d’écouter la radio de Québec. »

        Vous seriez surpris, si vous preniez la peine de vous extirper de votre toilette turque, où vous écartez les jambes au maximum pour éviter d’être éclaboussé par les excréments que vous proférez (comme l’illustre si bien votre avatar), de constater que la position minoritaire — voire très minoritaire (celle d’un fanatique obnubilé par sa haine du communisme) –, c’est plutôt la vôtre.

        Sous le voile pratique (c’est le cas de le dire) de votre obscurantisme philosophico-religieux, vous ne cessez de prêcher une paix fallacieuse (celle que vous voudriez bien imposer à tout le monde — comme ces bouddhistes, réputés être les anges de la sérénité qui traquent et massacrent les Rohingyas).

        Il faut être vraiment bouché par les deux bouts pour croire que je suis un auditeur de la radio-poubelle de Québec.

        Sortez de votre brouillard mythico-psychotique et revenez à la réalité. Le monde ne s’en portera que mieux…et vous aussi !

        Chaque fois que vous me chercherez, vous me trouverez.

        À bon entendeur…

  11. kelvinator dit :

    J’aurai jamais cru écrire ça, mais Éric Duhaime connait ça le vivre-ensemble lui!!
    *https://www.youtube.com/watch?v=_kz4iKCEhEc&t=408s

  12. danielm dit :

    Cela me laisse croire que lorsqu’on arrive à la fin d’un cycle ou d’une vie, on réfléchit à son parcours en revoyant souvent ses bons mais aussi ses mauvais coups et qu’on veut en quelque sorte se repentir de ses excès d’intolérance, d’agressivité gratuite et de fermeture d’esprit. J’ai la sensation que Régis Labeaume a atteint cet âge ou il espère le pardon de ceux et celles qui ont subi ses foudres. Serons-nous miséricordieux pour ce politicien comme pour d’autres qui se sont égarés dans le populisme réducteur?

    1. danielm dit :

      Faut-il pardonner à ces incendiaires?
      « Carrying the fire »-Madis: https://youtu.be/hyuG5ZPNdrc

      1. Haïku dit :

        @danielm
        Les synthétiseurs sont un de mes domaines d’expertise.
        Mais je n’avais jamais vu ce type de synthétiseur laser auparavant.
        C’est une belle découverte pour moi !
        Merci. 👍

    2. kelvinator dit :

      Le niveau de pardon est inversement proportionnel au niveau de mémoire!
      Il y avait quand même une bonne partie de la population qui aime les grandes gueules pas politically correct! À Québec, qui l’eut cru?

      1. danielm dit :

        Le niveau de frustration sociale s’est accru considérablement dans notre société individualiste qui exacerbe la compétition malsaine entre nous.

  13. _cameleon_ dit :

    HS (Pause euh … extinction)

    Assemblée générale de l’ONU Un dinosaure met en garde les humains contre le changement climatique

    « Un vélociraptor est la nouvelle vedette d’une campagne du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) qui dénonce les subventions aux combustibles fossiles.  »

    https://www.lapresse.ca/actualites/environnement/2021-10-28/assemblee-generale-de-l-onu/un-dinosaure-met-en-garde-les-humains-contre-le-changement-climatique.php

    A voir !

    1. Haïku dit :

      Hahaha ! 😂
      Excellent ! 👌

  14. _cameleon_ dit :

    Et une autre version sur YT

    Cette fois le sympathique vélociraptor parle anglais avec une voix masculine:

    Un dinosaure envahit l’ONU et appelle le monde à « ne pas choisir l’extinction »
    https://www.youtube.com/watch?v=U_4d7z_NIww

    J’aime mieux la vélociraptora avec sa voix féminine …

  15. claude400 dit :

    Le bon Régis oublie de mentionner que la moitié des nouveaux arrivants choisissent l’anglais et la plupart se cantonnent à Montréal. Imaginez la réaction du Canada anglais si la moitié de leur immigration pouvait choisir le français et vivre de A à Z dans cette langue. C’est impossible, mais imaginez si ce l’était. Tout d’un coup leur perception changerait du tout au tout. Le problème au Québec il n’est pas racial, il est linguistique, et par extension, culturel. Je sais ce dont je parle, j’ai grandi en région, puis pour le travail j’ai vécu de 1990 à 2015 dans l’ouest de l’île de Montréal, le canari dans la mine de charbon. Depuis 2016, je suis de retour en Estrie. Deux mondes, deux réalités. Désolé, le problème n’en est pas un qui relève juste des régions. On a des immigrants qui débarquent à Montréal et apprennent très vite que la connaissance du français est inutile et décident de vivre dans une réalité uniquement montréalaise. Ils ne sorte pas du grand Montréal, sinon pour prendre la route pour aller en Ontario. Le reste de la province n’est pas composé que d’aveugles imbéciles. Il voit très bien ce qui se dessine. Alors le bon Régis devrait offrir sa solution à ce problème au lieu de culpabiliser les francophones. C’est une situation bien plus complexe que Labeaume le laisse supposer. Culpabiliser les francophones qui veulent conserver leur langue et leur culture ne réglera rien. Les réunions en entreprise qui se passaient uniquement en anglais avec vingt francophones bilingues et deux allophones qui ne parlaient pas français j’ai connu ça. C’est très frustrant, ça se poursuit et ça va s’amplifier. Ce n’est qu’un exemple. Il y en a plein d’autres de l’anglicisation du grand Montréal. Alors pour moi, c’est désolé Régis, tu ne pointes pas le vrai problème.

    1. kintouai dit :

      @ Claude400

      👍👍👍

      Vous avez tout compris !!!

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :