Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Comment résumer l’avalanche d’informations sur Facebook que les médias publient ces jours-ci après la fuite de milliers de documents orchestrée par la lanceuse d’alerte Frances Haugen? Vraiment pas facile. D’où l’intérêt que j’ai pris à la lecture de la plus récente lettre d’information de Dan Pfeiffer, ancien directeur des communications de la Maison-Blanche sous Barack Obama, qui propose des articles utiles pour s’y retrouver et synthétise lui-même une situation complexe à souhait qui devrait mener selon lui à un démantèlement de Facebook.

Après la publication des reportages découlant des « Facebook Papers », Pfeiffer brosse ce portrait terrifiant d’un « monstre » appelé Facebook :

« Chaque histoire dépeint une image plus sombre du géant de la Silicon Valley. Fomenter un génocide, radicaliser les gens, permettre le trafic d’êtres humains, se ranger du côté de gouvernements autoritaires, nuire aux adolescents, ignorer signe d’alerte après signe d’alerte concernant la planification de l’insurrection du Capitole. Les documents de Haugen et d’autres rapports indépendants exposent Zuckerberg comme un micromanager mégalomane opérant avec une combinaison de cupidité, de lâcheté et d’incompétence.

« Il est difficile d’imaginer un autre citoyen privé ou une autre entreprise qui ait fait plus de mal aux gens, de mémoire récente, que Mark Zuckerberg et Facebook. Ce n’est pas mon avis. Ni le point de vue des journalistes et des militants anti-Facebook. Selon les documents, les avertissements les plus alarmants sur les dangers de Facebook proviennent d’employés de Facebook inquiets de leur incapacité à contrôler le monstre qu’ils ont contribué à créer. »

Selon Pfeiffer, il est urgent que le Congrès adopte des nouvelles lois anti-trust pour renforcer la position de la Commission fédérale du commerce face à Facebook. Et il est tout aussi pressant que la Commission des valeurs mobilières des États-Unis utilisent les documents de Facebook pour lancer une enquête visant à déterminer si les dirigeants du réseau social ont menti aux investisseurs.

« À la longue, l’entreprise mourra probablement d’une mort lente due à l’inertie bureaucratique, à la fuite des cerveaux et à une direction retranchée avec une mentalité d’assiégés. Mais c’est un mince réconfort. Le monde n’a pas le temps d’attendre que Facebook disparaisse de lui-même », écrit l’ancien conseiller d’Obama.

P.S. : Nous voici déjà rendus à mi-chemin de la troisième et dernière campagne de financement de ce blogue en 2021. Un grand merci à ceux et celles qui y ont déjà contribué, ainsi qu’aux autres qui s’exécuteront d’ici la fin de la journée !

Le blogue de Richard Hétu
Other Amount:


(Photo Reuters)

22 réflexions sur “Pour un démantèlement du « monstre » appelé Facebook

  1. Haïku dit :

    « Quand j’ai tort, j’ai mes raisons, que je ne donne pas.
    Ce serait reconnaître mes torts ! »(R.Devos)

  2. bloganon dit :

    Ce n’est pas pour rien que « Facebook » veut changer de nom!

  3. « L’entreprise mourra probablement d’une mort lente… » Pourtant les analystes de Wall Street recommandent encore l’achat de l’action. Doivent savoir quelque chose que d’autres ne savent pas.

    1. MarcB dit :

      Toute entreprise devrait mourir un jour, donc c’est pas faux; quoique « morte lente » pourrait prendre 100 ans. A court et moyen terme, les perspectives financières de Facebook restent bonnes.

      Mon opinion, le besoin de réseaux sociaux ne disparaitra pas. Facebook va mourir quand il deviendra désuet, tout comme les MySpace, ICQ, ou newsgroups (alt.something.something) ont soit disparus, ou sont en voie d’extinction car un nouveau produit (Facebook) a pris la place.

      Que sera le prochain Facebook? Est-ce qu’il sera plus sécuritaire et moins un outils de propagande?
      Ce sera aux législateurs d’établir les balises.

      En attendant, je continue d’utiliser Facebook, mais comme l’alcool, avec modération.

      1. gl000001 dit :

        La modération a bien meilleur book ?

      2. Madalton dit :

        Je crois que Facebook va mourir avec notre génération. Les jeunes ne sont plus sur cette plateforme.

      3. gl000001 dit :

        Mes neveux et nièce y sont. Entre 15 et 28 ans.

  4. Loufaf dit :

    Face de bouc créé une dépendance à son réseau. Plusieurs personnes ne peuvent s ‘ en passer ne serait -ce qu’ une journée.
    Il sera démantelé quand les gens cesseront de l’ utiliser et qu’ il n’ y aura plus de nouveaux adhérents.
    Mais ce ne sera pas pour demain…
    loin de là!

  5. gl000001 dit :

    Moi, je ne m’informe pas dans Facebook. Je suis des amis et groupes d’intérêt : musique, voyage, sport, petits chats … Rien de politique. Rien de nouvelles courantes. Je n’achète rien sur FB. Rien de rien. Essayez même pas !!!
    J’ai de la misère à cerner l’ampleur du problème que Facebook nous joue dans le dos ! Est-ce qu’il y a tant de gens qui se font enfirouaper comme ça ? C’est quoi le pourcentage qui se font manipuler ?

    1. Je connais des gens pres de moi qui prennent leur informations sur FB. Ils sont tous en train de virer fou!
      Ils y a quelque semaine je me suis fait dire le fameux « c’est vrai, je l’ai vue sur FB ».

      Personellement, j’ai utiliser beaucoup FB lorsque j’habitais a l’étranger. C’Est un moyen pratique de garder contact et échanger des photo avec la famille.

      Depuis que je suis revenu, je ne l’ouvre plus du tout, je ne me rappelle mem plus de mon mot de passe!
      Je crois que c’est générationnel, ca vas passer, mais ca vas etre long.

      Mes enfant n’ont (pour l’instant) aucun intéret pour FB et autre semblable… mais sont 24/24 sur Tic Toc!

  6. _renaud dit :

    Vous avez oublié l’élément le plus important pour la mort de Facebook, l’arrivée de Truth Social. Non mais sérieusement, s’il y a un réseau social qui ne tombera pas c’est Facebook.

    Facebook c’est vraiment la plateforme de monsieur, madame tout le monde. Les beaufs, les grand-mères, les jeunes, les vieux Tout le monde.

  7. Réal Tremblay dit :

    Sauf erreur les Républicains étaient pour dégrossir Facebook. Comment vont-ils réagir si une enquête conclut effectivement que Facebook a menti et que cela a grandement servi leurs intérêts.

  8. Louise dit :

    Mark Zukerberg m’apparaît comme un être complètement cynique et immoral. Il a créé un réseau social génial mais a été incapable de prévoir les conséquences de ce moyen de communication ouvert à tous et surtout sans contrôle.
    Des millions d’utilisateurs se déchaînent tous les jours sur ce réseau pour promouvoir la violence, la pornographie, les arnaques, les fausses nouvelles, les accusations gratuites etc… de sorte que sa création est en train de le dévorer peu à peu.

    Mais à mon avis on aurait tort de faire porter toute la responsabilité des dérapages sur ses épaules.
    Il est trop facile pour les dirigeants de s’en remettre aux dirigeants de Facebook pour contrôler toutes les dérives de ce réseau social. La bête est sortie de la bouteille et cela va prendre une concertation mondiale pour établir des règles et les faire respecter.

    Ce sera long, ce sera difficile, il y aura des contestations mais ce n’est pas une raison pour ne pas agir.

    1. gl000001 dit :

      Moi, quand je vois des conneries sur FB (malgré ce que je dis plus haut, j’en vois pareil) je ne réponds pas pour envenimer le débat (!). Je signale l’individu. Je fais la même chose dans LinkedIn. Ca dit des énormités, des insultes, etc et souvent FB ou Li me répondent que ça n’enfreint pas les conditions d’utilisation. Je ne sais pas ce que ça leur prend !!

  9. treblig dit :

    Les scientifiques ont trouvé un moyen de rendre le bois assez robuste et pointu pour couper le steak. Une équipe de l’Université du Maryland a découvert que l’élimination des polymères clés du bois leur permet de « suralimenter » la résistance du matériau et de le rendre trois fois plus résistant que l’acier..

    Quel est le rapport entre ce texte et Facebook ? Aucun. Mais je trouve ça plus intéressant que de parler dé Facebook

    1. gl000001 dit :

      Il me semble que j’ai vu ça sur FB ? Un lien vers New Atlas (des nouvelles technologiques et scientifiques).
      *https://newatlas.com/materials/steak-knife-hardened-wood-3-times-sharper/

    2. philippe deslauriers dit :

      heu… the hard wood knife is almost three times sharper than a stainless steel dinner table knife

      Ma traduction libre; trois fois plus coupant qu’un couteau a beurre… Tout un exploit!!!!

  10. Ceptik dit :

    On dit que tous les rêves éveillés tournent autour de trois thèmes : la gloire, le pouvoir ou la fortune. Se peut-il que dans ce cas particulier, comme chez plusieurs qui font outrageusement les manchettes, un alignement des trois conduise inexorablement au cauchemar… pour les autres?

  11. anizev dit :

    Ou tout simplement de mettre dehors Zuckerberg

  12. Encorutilfaluquejelesus dit :

    Un jour, on nous dira que Facebook n’est pas plus dangereux qu’une arme à feu. Ce n’est pas Facebook qui fait des victimes, c’est celui qui tient Facebook entre ses mains!

  13. xnicden dit :

    Comment de nouvelles lois anti-trust seraient-elles utiles? Je ne vois pas…disons que le législateur l’oblige à se défaire d’Instagram, Facebook pourrait partir un Instagram 2.0 similaire.

    Une enquête de la Commission des valeurs mobilières me semble avoir plus de potentiel. À moins que je ne m’abuse, être reconnu coupable d’avoir menti aux investisseurs vaudrait de lourdes sanctions aux dirigeants.

  14. jeanfrancoiscouture dit :

    « À la longue, l’entreprise mourra probablement d’une mort lente….» (Dan Pfeiffer)

    Justement, j’aurais une chanson pour lui. Dommage que Zuckie ne comprenne probablement pas le français.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :