Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

La commission spéciale de la Chambre des représentants sur l’assaut du Capitole a envoyé jeudi ses premières citations à comparaître, visant quatre proches de Donald Trump. Il s’agit de l’ancien chef de cabinet de la Maison-Blanche, Mark Meadows, d’un ancien conseiller de la Maison-Blanche, Dan Scavino, de l’ancien stratège de Donald Trump, Steve Bannon, et d’un ancien responsable du ministère de la Défense, Kashyap Patel.

« La commission spéciale enquête sur les faits, les circonstances et les causes de l’attaque du 6 janvier, ainsi que sur les questions relatives au transfert pacifique du pouvoir, afin d’identifier et d’évaluer les leçons apprises et de recommander à la Chambre et à ses commissions concernées des lois, politiques, procédures, règles ou règlements correctifs », a écrit le représentant démocrate du Mississippi Bennie Thompson et président de la commission, dans une déclaration annonçant les citations à comparaître.

Les quatre personnes visées par les citations ont jusqu’au 7 octobre pour remettre une série de documents à la commission. Il devront se soumettre à des dépositions la semaine suivante.

La commission soupçonne Meadows d’avoir participé aux efforts pour renverser les résultats de l’élection présidentielle, en faisant notamment pression sur le ministère de la Justice pour qu’il enquête sur les allégations de fraude électorale infondées formulées par Trump. Meadows était en outre en communication avec les organisateurs du rassemblement qui a précédé les violences du 6 janvier dernier à Washington.

Scavino était lui aussi en contact avec Trump et les organisateurs du rassemblement. Selon la commission, il a également participé le 5 janvier à une rencontre pour déterminer la meilleure façon de convaincre les élus du Congrès de ne pas certifier les résultats de l’élection présidentielle.

Bannon aurait communiqué avec Trump le 30 décembre et l’aurait exhorté à concentrer ses efforts sur le 6 janvier, selon la commission. Il était également présent à une réunion à l’hôtel Willard la veille des violences, lorsque des plans ont été discutés pour tenter de renverser les résultats de l’élection le lendemain. Il aurait dit : « L’enfer va se déchaîner demain. »

Patel a participé aux discussions entre les hauts responsables du Pentagone avant et pendant l’attaque concernant la sécurité au Capitole. Patel aurait également été en contact permanent avec Meadows le jour de l’attaque, selon la commission.

(Photo capture d’écran)

29 réflexions sur “Enquête sur le 6-Janvier : les premières citations à comparaître

  1. Léo Mico dit :

    Ils devront comparaître devant qui ? La Chambre au complet ou juste la Commission ?

    1. Robert Giroux dit :

      La commission …

  2. Labinne2 dit :

    J’ai bien hâte d’entendre ces dépositions, si dépositions il y a…

    1. Léo Mico dit :

      On prend les paris ?
      3 options :
      1/ ils réussissent, à grands coups d’avocats, à faire retarder leur comparution pendant plusieurs mois voire plusieurs années
      2/ ils comparaissent, mais refusent de parler invoquant le 5e amendement
      3/ ils comparaissent, et toutes leurs réponses c’est « je n’ai aucun souvenir »

      1. chicpourtout dit :

        @Léo Mico
        Une autre affaire qui va coûter une fortune et accoucher d’une souris…. 🙁

      2. Achalante dit :

        4) Ils sortent du pays pour quelques années.

  3. quinlope dit :

    Attendons-nous à quelques contestations pour retarder l’audition le plus longtemps possible.
    Quelqu’un a-t-il deviné qu’elle sera la réaction de la chose au rapport de l’audit de l’Arizona?

  4. gl000001 dit :

    Bannon complote ouvertement pour renverser l’ordre mondial. Pour imposer le grand retour en arrière partout. Il devrait être jugé pour trahison.

  5. Loufaf dit :

    Je peux me tromper, mais je crois qu’ ils refuseront en bloc de se présenter, alléguant un côté illégal de la commission et fiers participants du grand mensonge.
    Donc, à suivre…..

  6. Steve3110 dit :

    J’ai bien hâte que ça commence.

    J’espère que ce ne sera pas un gros pétard mouillé…

  7. kyrahplatane dit :

    I plead the 5th amendment.
    – Les quatre escrocs.

    1. xnicden dit :

      Ou « je ne m’en souviens pas. »

  8. titejasette dit :

    « Les quatre personnes visées par les citations ont jusqu’au 7 octobre pour remettre une série de documents à la commission. Il devront se soumettre à des dépositions la semaine suivante. » – Billet

    La Commission, selon moi possède aux dossiers des copies de texto, de messages de courriel (ou des échanges verbaux) échangés entre ces insurgés, et ce, suite à la demande de la Commission adressée aux réseaux sociaux. Ces derniers ont-ils collaboré avec la Commission ? Dans l’affirmative, la « série de documents » demandés et reçus des 4 personnes seront comparés avec les documents que la Commission possède déjà.

    Est-ce que je rêve en couleurs ?

    PS. Steve Bannon a fait des déclarations publiques (selon les commentaires sur CNN) en vertu desquelles, il pourrait être tenu responsable et condamné à une peine de prison. Quelqu’un peut mettre en ligne ses déclarations ?

    1. xnicden dit :

      J’ai trouvé sur le site de CNN un lien vers une page de Newsweek qui présente ce que Bannon a dit dans son balado:

      https://www.newsweek.com/steve-bannon-confirms-his-involvement-january-6-insurrection-war-room-podcast-1631667

      1. titejasette dit :

        @xnicden – 11h17 Merci du lien.

        Bannon a été renvoyé par la MB (Trump) en 2018 mais… Mais là, il a confirmé son implication dans l’insurrection du 6 janvier. Il va falloir savoir comment patiner, mon gars ! Comment va-t-il expliquer tout ça à la Commission ? C’est par un contrat spécial qu’il a été réembauché pour cette job ?

        Mine de rien, mais là on va apprendre grâce au témoignage de M. Patel « qu’il y a des raisons substantielles de croire » qu’il a des connaissances et des informations importantes sur la façon dont le ministère de la Défense et la Maison Blanche se sont préparés et ont répondu à l’attaque au Capitole des États-Unis. La commission a également déclaré vouloir en savoir plus sur la communication directe que Patel a eue avec Meadows le jour de l’insurrection. » C’est le pourquoi que la Police du Capitol a attendu si longtemps avant de recevoir de l’aide d’autres corps policiers

  9. Le Champ dit :

    Steve Banane :

    I plead the 4th…. :):):)

  10. marie4poches4 dit :

    HS en lie avec le billet précédent, la déclaration de 45 aujourd’hui 🥴

    – September 24, 2021 –
    Statement by Donald J. Trump, 45th President of
    the United States of America

    Huge findings in Arizona! However, the Fake News Media is already trying to « call it »
    again for Biden before actually looking at the facts-just like they did in November!
    The audit has uncovered significant and undeniable evidence of FRAUD! Until we

    know how and why this happened, our Elections will never be secure. This is a
    major criminal event and should be investigated by the Attorney General
    immediately. The Senate’s final report will be released today at 4:00PM ET. I have
    heard it is far different than that being reported by the Fake News Media.

    1. Haïku dit :

      marie4poches
      Merci pour l’info. 👌
      ———
      Cher Monsieur 45,
      « Le génie a sans doute ses limites, mais la stupidité n’est pas pour autant handicapée. »
      (E. Hubbard)

    2. Layla dit :

      @Marie4Poches 10:59

      Alors là je suis encore plus confuse hihihi.

      A moins que ce ne soit lui le confus😉

      Question vite de même comment ce fait il qu’il assit ce qu’il y a dans le rapport final?

      1. marie4poches4 dit :

        Voyons Layla, l’envoyé de Dieu sait tout…..🤪

  11. titejasette dit :

    « The subpoenas to the four Trump loyalists underscore an effort by the committee to understand what the former President knew in the lead-up to January 6 and in its direct aftermath, based on those who were closest to him in that period of time. The information the committee is seeking also points to a clear interest in learning more about what Trump and those around him attempted to do to overturn the results of the 2020 presidential election.

    In the letter to Bannon, the committee cites communications he had with Trump on December 30, 2020, « and potentially other occasions » in which Bannon reportedly urged the former President « to plan for and focus his efforts on January 6. » The committee also references Bannon’s incendiary comments made on his podcast on January 5, in which he said « all hell is going to break loose tomorrow. »

    To Meadows, the committee wrote, « The investigation has revealed credible evidence of your involvement in events within the scope of the Select Committee’s inquiry, » citing his close proximity to Trump on the day of the attack.

    The committee also said it is pressing to learn more about Meadows’ efforts to aid in overturning the 2020 presidential election, and noted it has evidence that shows Meadows communicated with « the highest officials at the Department of Justice requesting investigations into election fraud matters in several states, » citing documents it has received from DOJ.

    The committee, citing documents it has obtained, told Patel « there is substantial reason to believe » that he has important insight and information into how the Department of Defense and White House prepared for and responded to the attack at the US Capitol. The committee also said it wants to learn more about the direct communication Patel had with Meadows on the day of the insurrection.

    In its letter to Scavino, the committee said it « has reason to believe that you have information relevant to understanding important activities that led to and informed the events at the Capitol on January 6, 2021, and relevant to former President Trump’s activities and communications in the period leading up to and on January 6th. »

    The committee also cites Scavino’s long history of working for Trump as key to providing important insight into how the former President handled the January 6 insurrection and efforts to overturn the election. The committee also cited an example of Scavino’s tweets that indicated he encouraged participants to « be a part of history » on the day of the riot.

    Republican Rep. Adam Kinzinger of Illinois, one of two Republicans serving on the committee, tweeted after the subpoenas were delivered that he is looking « forward to getting a full accounting of everything that happened in the Trump White House on, before, and after January 6th. »

    « And we’re just getting started, » he added.

    House Intelligence Chairman Adam Schiff said Thursday evening that he hopes the committee will move swiftly to enforce the subpoenas should any of the witnesses defy them and that « the Justice Department will be open to considering potential criminal contempt charges against anyone who ignores the law. »

    Speaking with CNN’s Chris Cuomo on « Prime Time, » Schiff said that « unlike the last four years, these witnesses are not going to be able to count on the former President to protect them if they, essentially, thwart the law. »

    The subpoenas, he said, show the committee is « moving with great alacrity. »

    « And essentially, no one is off the table. We are going to determine what went wrong in the lead-up to January 6. We’re going to find out who was involved, who was knowledgeable, what roles they played in the planning, what expectation they had of violence, what the former President was doing, » the California Democrat added.

    « Among the biggest unknowns was what was going on within the White House, on January 5th and 6th, at that critical time when our democracy was being threatened with violent insurrection. So we are not wasting time. »

    TRADUCTION (de quelques paragraphes)

    Les assignations à comparaître aux quatre loyalistes de Trump soulignent un effort de la commission pour comprendre ce que l’ancien président savait dans la période précédant le 6 janvier et dans ses suites directes, sur la base de ceux qui étaient les plus proches de lui pendant cette période. Les informations recherchées par le comité indiquent également un intérêt manifeste pour en savoir plus sur ce que Trump et ceux qui l’entourent ont tenté de faire pour renverser les résultats de l’élection présidentielle de 2020.

    Dans la lettre adressée à Bannon, le comité cite des communications qu’il a eues avec Trump le 30 décembre 2020, « et potentiellement d’autres occasions », dans lesquelles Bannon aurait exhorté l’ancien président « à planifier et à concentrer ses efforts le 6 janvier. » Le comité fait également référence aux commentaires incendiaires de Bannon faits sur son podcast le 5 janvier, dans lequel il a déclaré que « tout l’enfer va se déchaîner demain. »

    À Meadows, la commission a écrit : « L’enquête a révélé des preuves crédibles de votre implication dans des événements entrant dans le cadre de l’enquête de la commission spéciale », citant sa proximité avec Trump le jour de l’attaque.

    La commission a également déclaré qu’elle faisait pression pour en savoir plus sur les efforts de M. Meadows pour aider à renverser l’élection présidentielle de 2020, et a noté qu’elle avait des preuves montrant que M. Meadows avait communiqué avec « les plus hauts responsables du ministère de la Justice demandant des enquêtes sur des questions de fraude électorale dans plusieurs États », citant des documents qu’elle a reçus du ministère de la Justice.

    La commission, citant des documents qu’elle a obtenus, a dit à M. Patel « qu’il y a des raisons substantielles de croire » qu’il a des connaissances et des informations importantes sur la façon dont le ministère de la Défense et la Maison Blanche se sont préparés et ont répondu à l’attaque au Capitole des États-Unis. La commission a également déclaré vouloir en savoir plus sur la communication directe que Patel a eue avec Meadows le jour de l’insurrection.

    Dans sa lettre à Scavino, le comité a déclaré qu’il « a des raisons de croire que vous avez des informations pertinentes pour comprendre les activités importantes qui ont conduit et informé les événements au Capitole le 6 janvier 2021, et pertinentes pour les activités et les communications de l’ancien président Trump dans la période précédant et le 6 janvier. »

    Le comité cite également la longue histoire de Scavino à travailler pour Trump comme clé pour fournir un aperçu important de la façon dont l’ancien président a géré l’insurrection du 6 janvier et les efforts pour renverser l’élection. Le comité a également cité un exemple de tweets de Scavino indiquant qu’il encourageait les participants à « faire partie de l’histoire » le jour de l’émeute.

    Le représentant républicain Adam Kinzinger de l’Illinois, l’un des deux républicains siégeant à la commission, a tweeté après la remise des citations à comparaître qu’il avait « hâte d’obtenir un compte rendu complet de tout ce qui s’est passé à la Maison Blanche de Trump le 6 janvier, avant et après ».

    « Et nous ne faisons que commencer », a-t-il ajouté.

    Le président de la commission du renseignement de la Chambre des représentants, Adam Schiff, a déclaré jeudi soir qu’il espérait que la commission agirait rapidement pour faire appliquer les citations à comparaître si l’un des témoins s’y opposait et que « le ministère de la Justice serait disposé à envisager d’éventuelles accusations d’outrage criminel contre quiconque ignorerait la loi. »

    Traduit avec http://www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

  12. xnicden dit :

    @ quinlope 10:24

    « Attendons-nous à quelques contestations pour retarder l’audition… »

    Effectivement. Au moins lon peut présumer que le département de la justice ne leur facilitera pas la tâche.

  13. Haïku dit :

    Bannon aurait dit : « L’enfer va se déchaîner demain. »
    Ha ha ha, ironie quand tu nous tiens. 🤣
    ———
    « Nous ne savons jamais vraiment ce qu’est la stupidité
    avant d’avoir expérimenté sur nous-mêmes. »(Paul Gauguin)

  14. anizev dit :

    Contrairement aux trois autres, cela va être difficile pour Bannon d’invoquer le fait qu’il était un employé et donc protégé d’une quelconque façon

  15. Superlulu dit :

    Quand j’entends Scavino, ça me fait penser à The Sopranos.

  16. Benton Fraser dit :

    L’idée est de faire traîner cela jusqu’en novembre 2022 et ensuite parasiter la commission…

  17. A.Talon dit :

    Toute cette immonde m*rde répulibane donne le goût de rétablir une ancienne tradition purement américaine pour en finir une bonne fois pour toute avec ces salopards…

    https://www.lemonde.fr/blog/realitesbiomedicales/files/2017/04/corde-execution-capitale-pendaison.jpg

  18. Pierre s. dit :

    ————————–

    ce sera la grande amnésie …. ces enfoirés vont clairement exposer leurs trous de mémoires béants.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :