Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Je faisais état lundi de deux sondages publiés la veille indiquant une chute relative de la cote de popularité de Joe Biden. Celui-ci ne se retrouvait cependant pas en territoire négatif dans aucun de ces baromètres. Ce qui n’est pas le cas pour ce qui concerne un nouveau sondage publié par le USA Today, qui attribue au président américain seulement 41% d’opinions favorables contre 55% d’opinions défavorables.

Biden a du plomb dans l’aile pour plus d’une raison. Si une majorité des Américains (53%) approuvent la décision de retirer les troupes américaines d’Afghanistan, en revanche seulement 26% d’entre eux sont satisfaits de la façon dont ce retrait est géré. L’insatisfaction des électeurs s’étend également à la gestion économique de Joe Biden, approuvée par seulement 39% d’entre eux malgré les excellents chiffres de l’emploi de juillet.

De commenter le responsable du sondage : « Aujourd’hui, l’approbation globale du président Biden a pris un virage à la baisse en raison de sa note de performance terrible sur l’Afghanistan. Son approbation sur l’immigration et l’économie est également en territoire négatif. La seule question qui le maintient un peu dans le jeu est sa gestion de la pandémie de COVID-19, où il est à peine à 50%. »

Le sondage a été mené de 19 au 23 août, alors que les chaînes de télévision multipliaient les reportages sur les scènes de chaos autour de l’aéroport de Kaboul. Le sondage n’est peut-être pas représentatif. Mais il peut aussi annoncer une sombre passe pour le président démocrate, qui doit notamment s’inquiéter de sa chute de popularité auprès des électeurs indépendants.

P.S. : Selon un sondage Morning Consult publié ce matin, 50% des électeurs américains approuvent la performance de Joe Biden à la Maison-Blanche contre 48%, un résultat qui rejoint les baromètres publiés dimanche par NBC et CBS.

(Photo Getty Images)

34 réflexions sur “Mauvais sondage pour Biden

  1. POLITICON dit :

    Il faut dire que comparativement à Trump, Joe n’est pas souvent sur les radars. Ses apparitions sont réduites aux maximum, ne participe jamais aux entrevues de fond dans les médias. C’est un gars de sous-sol comme dirait le 45. Je ne suis pas certain que les gens suivent autant la politique nationale depuis son arrivée, pendant l’été etc.

    Ces chiffres ne sont pas ordinaires pour autant. Le ciment s’effrite parmi les démocrates et les indépendants. Des congressistes démocrates semblent maintenant profiter de la présidence Biden pour quémander de l’attention en menaçant de faire fausse route si leurs doléances ne sont pas pris en compte. Et les mi-mandats arrivent ‘Warp Speed’. Seulement 50% pour sa gestion du covid? J’ai envie de dire que ce sont des ‘fake news’ mais je me retiens!

  2. tous les gouvernements chutent dans les sondage au bout d’un moment… encore plus aux USA…

    de plus les sondages sont souvent « surévalués » aux USA car la population est très polarisée.. il suffit que l’échantillon soit le moindrement déséquilibré pour que les résultats frôlent les extrêmes….

    si la sortie d’Afghanistan plombe Biden, c’est que les citoyens américains ont une vision fleur bleue d’une sortie d’urgence d’un pays…

    imaginons si les talibans avaient refusé toute trêve !!

    l’intransigeance de la vision talibane est plutôt forte normalement….
    il est étonnant de les voir aussi « souple » pour permettre cette sortie, précipitée certes, mais pacifique…..

    ce qui dérange les citoyens US est la manière humiliante de fuir… encore une fois, leur imaginaire et heurté par la réalité….

    en sondage en plein été me semble rarement pertinent…. surtout que l’électorat est plutôt réactif aux actualités … avec du recul, la raison prend le dessus….
    aux USA, ils peinent à assimiler l’arrivée de la Covid et sa gestion… alors la sortie de l’Afghanistan…..

    Toutefois, les démocrates manquent d’habilité pour « sortir » les nouvelles et rappeler que c’est machin et les républicains qui ont amorcé, sans filet ni garanti, ce retrait d’Afghanistan…..

    1. Mona dit :

      @lechatderuelle 👌
      Bravo au matou qui voit aussi dans le brouillard et dans le noir !

    2. Louise dit :

      lechatderuelle

      « …..les citoyens américains ont une vision fleur bleue d’une sortie d’urgence d’un pays… »

      Ce que les américains perdent actuellement c’est leur vision d’une nation toute-puissante qui peut faire ce qu’elle veut, quand elle veut et comme elle veut.
      C’est dur à encaisser pour des gens qui se sont fait dire toute leur vie qu’ils sont les meilleurs et qu’ils peuvent tout réussir s’ils y mettent l’effort et l’argent.

      Je crois que la baisse de popularité de Biden reflète ce refus de voir la réalité en face. Je pense que le choc va se résorber avec le temps et que la courbe va remonter surtout si leurs conditions de vie s’améliore.
      La crise n’est pas terminée, il est un peu tôt pour tirer des conclusions définitives. Comme le dit Biden, en ce moment on sauve tous ceux qui peuvent l’être et après on fera l’analyse de l’opération.

      1. Dekessey dit :

        Bien dit.
        De plus, quand ils auront quitté le bourbier afghan, les américains pourront focusser sur autres choses… bonnes ou mauvaises.

  3. citoyen dit :

    voici une liste égoviction à faire dans la démocratie.
    1. mcgoo
    2. sleepy nancy
    3. cellularry
    4. talibanned
    5. bamboulaben
    6. machinegunjoe
    7. printingpresspowell

  4. March dit :

    il ne faut pas oublier qu’il négocie avec quelqu’un qui a été libéré en 2018 sous le régime de Dumb. Ça, je trouve ça extrémement ironique. Mais bon, je parie n’importe quoi que jamais Faux news et autres média de droite vont en parlé. De plus, avoir négocié un plan de retrait avec les talibans mais n’en n’avoir jamais parlé avec le gouvernement Afghan, c’est aussi totalement stupide, mais ça aussi, ils vont faire bien attention d’en parlé. Faut pas oublié que Biden à hérité de ce plan. Dumb peut dire ce qu’il veut, c’est son plan et ce n’est pas parce qu’il serait encore président que ça changerait grand chose. C’est comme avec la CDN, la russie et toute les autres grands accords signé par lui, il s’est fait roulé totalement. J’ai plus confiance en un serpent qu’a la parole des dirigeants comme les talibans et la CDN.

  5. monsieur8 dit :

    Il commence à y avoir un décalage marqué entre la réalité et ce que dit Biden: « les Talibans ne reprendront pas Kaboul … il n’y a plus d’organisation terroriste active en Afghanistan … notre crédibilité auprès de nos alliés n’est pas affectée … ».

    Si ce n’est pas volontaire, ça veut dire que Biden est déconnecté, et c’est grave.

    Si c’est volontaire, ça veut dire que Biden essaie de sciemment de manipuler l’opinion, et c’est plate.

    Dans les 2 cas, sa crédibilité et son taux d’approbation sont affectées.

    On n’en a pas fini avec l’Afghanistan. On risque d’en parler encore longtemps. Si Biden ne veut pas y laisser toutes ses plumes, il doit réagir en montrant qu’il comprend bien la situation, et qu’il la contrôle.

    Un peu plus d’empathie pour ceux qui vont rester là-bas serait aussi bienvenue. Il est froid Joe en ce moment, malgré le drame que vivent des millions d’Afghans.

    1. jcvirgil dit :

      @monsieur 8

      Ce pourrait-il que ces messages contradictoires de Biden soient tout simplement dus à une certaine désinformation volontaire ou non de la situation sur le terrain par les agences de sécurité et à une résistance des généraux à procéder de façon ordonnée au retrait désiré par le président ? Du genre il veut un retrait on va lui en donner un…

      Si c’est le cas a inciterait à se poser des questions sur le pouvoir du président sur tout l’appareillage militaire américain . On a vu la même chose alors que Trump annonçait vouloir se retirer de Syrie et d’Afghanistan et que la réponse des militaires était le contraire sur le terrain ou les opérations s’intensifiaient.

    2. Dekessey dit :

      « On n’en a pas fini avec l’Afghanistan. On risque d’en parler encore longtemps. »
      Les services de renseignements vont certainement garder un œil sur les Talibans, mais je pense qu’une fois le dernier avion parti, les médias et la population vont rapidement oublier ce pays.

      1. Guy Pelletier dit :

        @Dekessey

        Tout à fait d’ailleurs plus personne ne parle du départ précipité des Américains et leurs alliés de la Syrie ce sera la même chose avec l’Afghanistan. D’ici quelques semaines à peine les Américains seront revenus à leur seul intérêt, eux même. De toute façon la vrai game des sondages va se jouer l’année prochaine à l’approche de l’élection de mi-mandat et si Biden et les Démocrates la jouent bien ils vont remonter largement dans les sondages et intentions de vote avec leur programme de rénovation des infrastructures mais surtout l’autre de plus de 3,500 milliards $US destiné à aider directement le peuple. Ils pourront se présenter comme étant le seul vrai parti du peuple qui travaille pour lui………………

  6. titejasette dit :

    Ces sondages nous donnent une appréciation décroissante de la performance de Biden contre Biden, càd il y a 7 mois, en période de lune de miel versus aujourd’hui. Biden n’est pas comparé à un adversaire politique (pcqu’il n’y en a pas encore de « taille » mais il pourrait en sortir de l’ombre n’importe quand).

    L’orangé aurait-il fait mieux ? Les sénateurs répoux ?

    Cette baisse des sondages est écrite dans le Ciel depuis que nous regardons la TV depuis une semaine.

    Les conséquences de la sortie de l’Afghanistan ne sont pas encore connues car le processus de sortie est en cours. Ca s’est quand même relativement bien passé malgré ses erreurs. Des images qui frappent comme les corps qui tombent de l’avion, des bébés tirés par les couches comme un sac de patates.

    Je crains un désastre quelconque, genre des milliers de morts dans la bousculade (une granade lancée dans la foule) ou des frappes de terroristes (comme on les a connues dans le passé). Ces frappes pourraient survenir beaucoup plus tard, justement pcq les USA et les Afghans ont donné des équipements militaires et un pays pauvre aux Talibans.

  7. gl000001 dit :

    Après 6 mois, la propagande contre Obama a fait que les gens pensaient qu’il avait créé le déficit !
    Après 3 semaines, la propagande fait que les gens pensent que Biden a causé ce chaos.
    La désinformation accélère !

  8. Vox Populi Vox Dei dit :

    La stratégie de « blâmer tout le monde sauf le Président en fonction qui a actionné la sortie » était vouée à l’échec. Les américains ne sont pas si idiots que ça quand même. Ils semblent maintenant mettre davantage l’emphase sur les évacuations, ça devrait redresser le navire un peu.

  9. spritzer dit :

    En plus Biden n’a pas le charisme pour survivre à des crises. Je fréquente peut-être des sites biaisés, mais j’ai vu plusieurs moments où on pouvait se poser des questions sur son état mental. Quand tout va bien le bon vieux Joe peut être rassurant mais quand ça dérape…

  10. Apocalypse dit :

    Je ne pense pas que M. Biden mérite toute cette mauvaise presse. Un jour ou l’autre, il fallait sortir de l’Afghanistan, mais on a l’impression que la sortie en tant que telle aurait pu être mieux planifiée. 🤔

    J’ajouterais que lorsque bien des gens entendent parler négativement de quelque chose, de quelqu’un, on suit la tendance … trop souvent! Les efforts intellectuels ne sont pas le lot de tout le monde.

    1. Haïku dit :

      Bien vu !

  11. noirod dit :

    Ca vaut ce que ca vaut. Je ne me souviens pas d’ avoir vu, lu, ou entendu que Biden allait l’ avoir facile en relève du gros pas de classe.
    De un , nous ne pouvons lui imputer la responsabilité des suites d’ une décision prise par son incompétent prédécesseur de quitter l’ Afghanistan d’ autant plus que ceux qui critiquent seront les premiers a dire que ca fait longtemps que les U.S.A. étaient dus pour se sortir de ce bourbier.
    De deux, ce constat permet de faire oublier la catastrophe Covid hein ?

    Et de trois, de son propres aveu Biden est un président de transition et je serais surpris qu’ il se présente aux prochaines élections quoi que…l’ ambition et le pouvoir tsé…
    Et finalement , il n’y a qu’un sondage qui compte

  12. Un sondage a chaud alors que le US se font humilier par… leur propre media… C’est sur que sur l’émotion Biden vas perdre de l’aile.

    Mais ce sondage n’as pratiquement aucune importance, la sortie n’est pas fini. Revenez moi dans deux moi avec un sondage…

    Note: Je n’ai jamais compris l’acharnement des media americain a depeindre cette sortie comme une catastrophe nationnal. Alors que Trump avait totalement merdé dans ce dossier.

    1. Vox Populi Vox Dei dit :

      @philippe deslauriers Des civils qui tombent d’un avion C17 américain en plein vol, c’est un peu difficile de balayer ça en dessous du tapis. C’est l’image même d’une sortie catastrophique.

      1. Il aurait fallu que les évacuation commencent il y a un ans. Les senat (ou congres?) voulait rien savoir d’ammenner des afghan sur leur territoire.

        La procédure était, fait ta demande, sort du pays, attend 1 ans, 2 ans… p-e 3 ans, et tu auras un réponse si on t’accepte dans notre pays ou pas. Si on t’accepte pas, tu auras le choix de retourner dans to pays et te faire tuer ou …. bah, on s’en fou!

        Apres que l’émotion du moment seras passé, se seras comme pour les kurdes dont tout le monde était tellement scandalisé que les US les abandonne a leurs sort (a un massacre) et que finalement tout le monde s’en fou et/ou a oublier.

        je ne dis pas que je suis content de la situation, je dis que le peuple americain auras tout oublier de ceci dans un mois et que la cote de Biden remonteras comme ci rien ne se serait passé.

        Mais le reste de la planete n’oublieras pas!

  13. jcvirgil dit :

    C’est certain que les ennemis de Biden ne lui donneront pas de chance et qu’ils n’hésiteront pas à le mettre sur une cible pour toute cette guerre désastreuse qui marque la fin de l’empire militaire américain , alors que pour l’image du pays ce serait plutôt le temps de se serrer les coudes ,de présenter un front uni et de tenter de limiter les dégâts.

    Il y a un proverbe pas très *woke*… qui dit :*La vengeance est douce au coeur de l’indien . Les démocrates récolteront toute la rancoeur accumulée par leurs manoeuvres politiques pour miner la présidence de Trump et le forcer à démissionner dès le début de son mandat.

  14. Madalton dit :

    Biden n’est pas le seul à avoir de mauvais sondages. DeSantis et Rubio en arrachent en Floride.

    https://www.politicususa.com/2021/08/24/ron-desantis-and-marco-rubio-could-be-in-big-trouble-in-florida.html

    1. jcvirgil dit :

      Ça donne l’impression que c’est toute la direction politique du pays qui encaisse le mécontentement d’une population étranglée jour après jour par les mauvaises nouvelles et l’insécurité.

    2. monsieur8 dit :

      Ça rassure sur le niveau de lucidité des Américains.
      (… des États-Uniens, pour Jeani 😉).

      1. jeani dit :

        @monsieur8

        Il n’y a pas seulement jeani qui trouve que l’utilisation du mot « américain » est une appropriation impérialiste…

        https://www.antidote.info/fr/blogue/enquetes/americain-ou-etats-unien

      2. monsieur8 dit :

        @jeani: Merci.

        Un extrait de l’article en lien: « On peut comprendre que cette « appropriation » par les habitants d’un pays d’un nom qui devrait appartenir à tous les habitants du continent puisse parfois être sentie par ceux-ci comme fâcheuse, voire carrément impérialiste. »

        Même Antidote est rendu woke! Ça va en faire capoter 2 ou 3 …

        😉

    3. Dekessey dit :

      DeSantis battu? Ce serait presqu’aussi jouissif que le gros lard.

      1. Haïku dit :

        Bien d’accord !!

  15. christal dit :

    Je pense qu’il faudrait aussi tenir compte des dissensions au sein des élus démocrates en lien avec l’adoption des budgets. Cela ne donne pas l’image d’un parti très uni.

  16. Haïku dit :

    « A la question : faites vous encore confiance aux instituts de sondage ?
    64% répondent non.
    Et 59% répondent oui. »(P. Geluck)

    1. gl000001 dit :

      67.235% des statistiques sont fausses de toute façon !! -GL00001

    2. Dekessey dit :

      😄

  17. kelvinator dit :

    Un autre niveau de crise, fois mille.
    News Corp Australia est en mode panique après que ABC australien ait publié une série de reportage dénoncant la propagande pro-Trump de FOX news aux USA pendant sa présidence.

    C’est le genre d’attaque habituelle, scatologique, image pestinentielles. Menace de poursuite…
    Du pure délire qui est un délice à lire!
    https://www.theguardian.com/media/2021/aug/25/murdoch-empire-strikes-back-at-abcs-documentary-on-fox-news-championing-of-trump

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :