Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Les bonnes nouvelles se faisant rares, je m’en voudrais de passer sous silence l’histoire de Joe Burrow, qui a remporté samedi soir le trophée Heisman remis au meilleur joueur de l’année au football universitaire américain. Le quart-arrière des Tigers de l’Université d’État de Louisiane a profité de son discours pour souligner un problème qui frappe sa ville natale d’Athens, dans l’Ohio : l’insécurité alimentaire.

«Je viens du Sud-Ouest de l’Ohio, une région défavorisé où le taux de pauvreté est presque le double de la moyenne nationale. Il y a beaucoup de personnes là-bas qui n’ont pas beaucoup de moyens et je suis ici pour tous les enfants de la ville d’Athens et du comté d’Athens qui rentrent dans une maison où il n’y a pas beaucoup de nourriture sur la table, qui connaissent la faim après l’école. Vous pouvez être ici aussi», a dit Burrow après avoir remercié ses joueurs de ligne, ses parents et ses entraîneurs.

Le discours du jeune quart-arrière a inspiré un citoyen d’Athens à créer une page Facebook pour solliciter des dons pour la banque alimentaire de son comté. Au moment d’écrire ces lignes, les sommes récoltées atteignaient 365 000$ et s’approchaient de l’objectif de 400 000$.

«J’ai créé cette page parce que, comme tout le monde d’Athens, j’ai pleuré durant le discours de Joey et j’avais l’impression qu’il y avait moyen d’harnacher ce sentiment», a déclaré Will Drabold.

La banque alimentaire du comté d’Athens dessert environ 5 000 familles et sert 9 000 repas chaque mois.

(Photo Getty Images)


40 réflexions sur “Un gagnant du trophée Heisman inspirant

  1. gl000001 dit :

    Un bon p’tit gars ! Et il porte la même cravate que Claude Julien !

    1. chicpourtout dit :

      Tellement touchant et inspirant! Portrait de l’Amérique que nous chérissons.

  2. Toile dit :

    « Câline, encore un suppôt de satan qui se mêle de choses qui ne relèvent pas du football »
    Sa décrépitude 1 ère.
    (Quoique propos trop élaboré)

    Un bon geste de sa part qui demeure toutefois de type assez victorien.

    1. kintouai dit :

      « Un bon geste de sa part qui demeure toutefois de type assez victorien. »

      En effet, sans vouloir minimiser la portée et l’importance de telles paroles (ni des gestes qu’elles ont inspirés), il n’en reste pas moins que ce genre de discours fait la joie de tous les salopards de droite qui voudraient supprimer toute intervention de l’État et en revenir à la «charité» individuelle (et arbitraire).

  3. kyrahplatane dit :

    M. Hétu, vous m’avez tirer une larme.

  4. Martin cote dit :

    C’est beau à voir avec tout çe qui se passe présentement dans çe pays…….chapeau à Joe Burrow..👍👍👍

  5. Réal Tremblay dit :

    En voilà un qui ne fera pas la grosse tête quand il sera repêché par une équipe de la NFL.

    1. simonolivier dit :

      @réal tremblay Il n’aura pas à faire la grosse tête, il est classé au premier des espoirs du prochain repêchage de la NFL. Il va demander et recevoir la même chose que le #1 de 2019 Kyler Murray.

  6. Bravo jeune homm
    e et M. Drabold.

    1. oppps. Bravo jeune homme et M. Drabold.

  7. gl000001 dit :

    A 9:40.

    1. chicpourtout dit :

      Merci de nous avoir partager ce vidéo. Cela est très apprécié! 😉

    2. constella1 dit :

      HD quoique
      Puisque l’on parle de football de la Louisiane et d’un jeune homme prometteur je joins ce lien pour les amateurs de football
      Le QB Brees des Saints de la Nouvelle Orléans(hier) vient de battre le record historique detenu par Peyton Manning pour le nombre de passes total par les airs
      Un autre joueur hors pair de très grand talent
      https://lp.ca/3MZmTI

      1. gl000001 dit :

        Oui mais Brady va le dépasser dimanche prochain 😉

      2. constella1 dit :

        Peut être bien oui et Brady étant une athlète hallucinant et exceptionnel je suis d’accord
        Mais l’autre va rejouer une autre partie et ca va continuer j’imagine comme ça le reste de la saison ,puisque ces deux équipes feront sans doute aussi
        les séries
        Hahahaha !
        Deux des grand QB de toute façon

      3. constella1 dit :

        HD désolée c’est HS

  8. Mariette Beaudoin dit :

    Si Trump pouvait s’en inspirer ! Mais je rêve encore…

  9. Toile dit :

    Youngstown,
    à mi chemin entre Pittsburgh et Cleveland, est l’une des régions les plus pauvres des États-Unis. Frappée de plein fouet par la désindustrialisation, elle peine aujourd’hui encore à se relever de ce traumatisme. Sa population a chuté de presque 170 000 habitants dans les années 1960 à un peu plus de 60 000. Près de la moitié est noire, la population blanche ayant fui vers les banlieues ou vers des cieux moins défavorisés. La région est aussi l’une des principales lignes de front de l’expansion du gaz de schiste aux États-Unis, dans la formation dite d’Utica. Youngstown et ses environs sont le théâtre d’opérations industrielles utilisant la technologie controversée de la fracturation hydraulique, interdite en France. Ils abritent aussi, et peut-être surtout, des opérations de réinjection dans le sous-sol des eaux usées issues du « fracking » – une pratique dont on parle peu en Europe mais qui comporte les mêmes risques que la fracturation hydraulique elle-même, sinon davantage. Dès 2011, Youngstown était frappée par un séisme de magnitude 4 sur l’échelle de Richter – le premier de toute son histoire –, directement lié à un puits d’injection. En février 2014, la ville avait déjà subi plus de 500 tremblements de terre, la plupart de faible ampleur. À quoi s’ajoutent plusieurs cas de pollution accidentelle ou délibérée.

    CINCINNATI, Ohio — Dix-sept ans, huit mois et douze jours : c’est l’écart entre l’espérance de vie des habitants du quartier le plus riche de Cincinnati et celui des habitants du quartier le plus pauvre de la ville.

    Il y a quelques années, Cincinnati a découvert avec stupeur qu’elle arrivait au second rang au chapitre du taux de pauvreté infantile aux États-Unis. Pourtant, on ne manque pas d’emplois à Cincinnati, qui abrite les sièges sociaux de Procter & Gamble et des supermarchés Kroger, notamment. Le taux de chômage a baissé au niveau d’avant la crise, de plus en plus de gens travaillent, pourtant la pauvreté ne recule pas. Comment expliquer ce blocage ? Plusieurs citent le « syndrome de la falaise » (cliff effect) pour expliquer la paralysie sociale au bas de l’échelle. À partir d’un certain niveau de revenus, les familles risquent de perdre le filet social qui les aide à survivre.

    Ohio: Le taux de personnes vivant sous le seuil de pauvreté en Ohio se situe à 13,1%, soit un taux légèrement supérieur à la moyenne nationale de 13%, mais il est aussi deuxième dans le classement des États fiscalement les plus accueillants pour les grandes entreprises.

    On parle ici, en autre, de Amazon qui a bénéficié d’importantes réductions fiscales ( 3 milliards de dollars) pour s’installer dans l’État américain de l’Ohio, qui y voyait un pourvoyeur d’emplois. Mais deux ans plus tard, 10% des employés chez le géant touchent les aides alimentaires réservées aux citoyens les plus pauvres qu’ils soient détenteurs d’un emploi à temps partiel ou à temps plein.

    Les Etats Unis sont sans doute de toutes les sociétés industrielles avancées celle dont le système public d’assistance est le plus archaïque et déficient. Il faut avoir plus de 65 ans ou être indigent reconnu pour bénéficier d’une couverture médicale partielle et médiocre. Pour les pas assez vieux et pas assez pauvres, souscrire à des contrats onéreux avec couvertures limitées. Fin de l’histoire.

    A toutes fins pratiques, la politique d’assistance sociale n’est que la gestion sociale des déficiences individuelles. Cette vision se voit aujourd’hui renforcie par Paula White, télévangéliste pentecôtiste, conseillère spirituelle de Donald, adepte de la théorie de la prospérité qui soutient qu’être riche est un signe de santé spirituelle et qu’être pauvre est un malédiction de Dieu.

    Faque pas mon idée que sa décrapitude va faire quelque chose à Athens….ou ailleurs. Ils étaient surement pas eux non plus sur les plages de la Normandie ou pas du bon bord de l’élu qui va quand même téter leurs votes.

    Cette réalité de pauvreté, incompréhensible dans une société riche, est mon plus grand clash de voyageur, une affaire de bêtise humaine et d’injustice.

    1. jcvirgil dit :

      C’est surement une des raisons pour lesquelles l’espérance de vie d’un Américain est maintenant moindre que celle d’un Cubain, un pays que leur gouvernement a mis sous un sévère embargo économique depuis maintenant plus de cinquante années, le privant de tout ce qui fait la richesse du pays des exceptionnels . Étrange non ?

      1. Guy Pelletier dit :

        @jcvirgil

        Peut-être finalement que les pays les plus pauvres sont ceux ou les inégalités sociales et économiques sont les plus grandes. Être pauvre dans un pays riche c’est d’être mis a part, isolé des autres. À Cuba la majorité des gens partageant les mêmes difficultés s’entraides, personne ne jalousant ni n’enviant le voisin aussi pauvre alors que dans certains pays riches c’est de plus en plus le chacun pour soit, l’étalage de la richesse, ceux trop pauvres ne pouvant consommer plutôt sur-consommer isolés rapidement de la société.Vous remarquerez aussi que le niveau de bonheur des sociétés sont plus souvent qu’autrement inversement proportionnels avec leurs niveau de richesse individuelle. Les taux de suicides bien plus élevés dans les sociétés dites riches que pauvre. Alors oui la *socialiste* Cuba quelque part est plus riche de ses *valeurs* humaines que les très capitalistes USA. La santé et l’éducation de ses citoyens primant sur l’enrichissement des plus privilégiés.

    2. Louise dit :

      Toile

      Merci pour ces informations très révélatrices de la mentalité de nos voisins du sud.

      1. Haïku dit :

        Je seconde.
        Merci Toile. 👌

    3. 430a dit :

      Magnifique description de la nature profonde du capitalisme américain et de ses avanies. Pauvreté, destruction de l’environnement, inégalités sociales et discrimination raciale, le tout étant revêtu de la bigoterie la plus primaire et la plus hypocrite.

  10. jcvirgil dit :

    C’est bien de penser aux démunis , c’est pas a qui manque aux États-Unis , le pays de l’abondance pour certains … Maintenant il reste à voir s’il fera comme PK Subban anciennement du CH et s’il donnera une partie des millions qu’il retirera à la signature de son contrat à des oeuvres de charité.

    https://www.lapresse.ca/sports/hockey/201509/16/01-4901034-pk-subban-donne-10-millions-pour-les-enfants-malades.php

  11. titejasette dit :

    Trois choses qui donnent des nuits blanches à Obama. Excellent discours. J’ai apprécié chaque phrase, chaque mot.

    https://www.cnbc.com/2019/12/17/barack-obama-on-worrying-trends-political-polarization-climate-change-social-media.html

    1. Haïku dit :

      titejasette
      Merci pour le lien. Effectivement, excellent discours ! 👌

  12. gl000001 dit :

    The pretenders. My city was gone

    1. Richard Hétu dit :

      You make my day.

      1. gl000001 dit :

        L’art rejoint les gens !
        Glad to be of help.

    2. InfoPhile dit :

      @gl000001

      Ah le son bien clair d’une guitare électrique rythmique ! Et des paroles étonnamment socio-politiques : «By a government that had no pride» …

      Merci ! J’apprécie votre présence; votre familiarité avec la langue de Shakespeare et avec la culture américaine, entre autres, et vos remarques spirituelles placées ci et là, mine de rien.

      1. gl000001 dit :

        Merci pour les bons mots. Je fais ce que je peux. Je n’ai pas trop de temps pour chercher sur l’actualité américaine. Je viens ici pour m’informer et pour divertir.

  13. Louise dit :

    Les gens souffrent d’insécurité alimentaire. Incroyable dans le pays où il y a le plus de riches au monde.
    La première priorité dans la vie de tout être vivant c’est bien de se nourrir et ce n’est pas la nourriture qui manque aux États-Unis.
    Où est le problème alors ? C’est une société qui toujours prôné les droits individuels, c’est chacun pour soi et que le plus fort l’emporte. Si quelqu’un n’a pas d’emploi quelle que soit la raison, c’est de sa faute, c’est un faible qui n’a pas assez de courage pour s’en sortir.
    Une société où les responsabilités collectives ont été occultées au profit du bien-être personnel et qui néglige les plus démunis est une société en déclin.
    Ces vingt dernières années la pauvreté a reculé un peu partout dans le monde sauf aux USA.
    C’est ça redonner sa grandeur à l’Amérique ? Un échec total !!!

  14. ghislain1957 dit :

    @ Louise

    « Où est le problème alors ? »

    Il est là: « Pour l’exercice fiscal 2019 (FY 2019), le budget total alloué au département de la Défense s’élève à environ 693 milliards US$. Entre 2015 et 2018, les dépenses de défense des États-Unis représentent environ 35 % du total mondial. »

    Pour l’année 2019, le budget total de la défense est de 1011,5 milliards de dollars! Ils pourraient pratiquement nourrir la planète entière avec ce montant.

    1. constella1 dit :

      Ghislain1957
      1011,5 milliards de budget militaire

      Tout en retirant les troupes à l’étranger par millier
      Cherchez l’erreur
      Si au moins ça servait à garder la paix ds le monde

  15. marcandreki dit :

    L’Administration Trump a dû avaler ce discours de travers, elle qui récemment a supprimé les food stamps à environ 700 000 citoyens en modifiant les règles d’éligibilité, de même qu’elle menace aussi de supprimer l’aide de survivance aux personnes handicapées en tatillonnant sur des critères.

    Ce jeune doit être un jeune liberal gauchiste radical.

    1. Guy Pelletier dit :

      @marcandreki

      En effet c’est bon pour les statistiques et la propagande du Tea Party et des libertariens de la secte des Trumpistes. Ça leur permet de laisser croire que la situation économique de la classe moyenne et des travailleurs à faibles revenus se seraient améliorés puisque moins de gens dépendent des *food stamp* sous Trump que sous Obama. Comme d’habitude la réalité étant toute autre, les *partisans* n’y voyant que du feu. Plus de gens de familles Américaines incapables d’obtenir l’aide alimentaire du gouvernement fédéral n’entrant plus dans les critères d’accessibilité dépendent maintenant essentiellement des banques alimentaires et organismes de charité malgré les records de WallStreet dont se vante tant Donald Trump.

  16. Syl20_65 dit :

    Ce qui aurait été encore plus merveilleux aurait été de dénoncer les politiques régressives et les politiciens qui les mettent en place et les maintiennent et qui font que l’es citoyens de cet état régressif ait besoin de ces banques alimentaires. Son initiative financée par l’argent des autres n’est qu’un Band-aid sur le bobo de la grande pauvreté qui afflige ces communautés.
    Cet état a voté pour celui qui les rendra encore plus pauvre et qui les affamera encore plus. Ce qui aurait été courageux aurait été de dénoncer les politiques inhumaines de la racaille mais il s’en est bien gardé. Alors pour moi, ce jeune n’est pas un héros mais un opportuniste qui utilise sa notoriété nouvelle sans trop se compromettre et en misant sur l’argent des autres pour arriver à ses fins.
    Désolé mais je ne tombe pas en pâmoison devant si peu.
    Lui aura une vie de riche privilégié blanc alors que sa communauté aura encore et toujours besoin de cette banque alimentaire.
    Le pire, sa communauté continuera probablement à élire ceux qui les tiennent dans cette pauvreté et dans cette ignorance qui permet aux gouvernements et aux riches de les exploiter. Triste.

  17. mazou884 dit :

    Il est jeune, il a travaillé fort, il a montré son talent, mais aussi son empathie. Combien de jeunes hommes dans sa situation auraient parlé devant cette assemblée de ce grave problème dans son état natal? Avec une prometteuse carrière devant lui, il aura bien d’autres occasions de se prononcer sur des enjeux politiques et sociaux, s’il choisit de le faire. Là, ce n’était pas le moment.

    Quant à moi, je préfère croire qu’un jeune comme Joe Burrow est plutôt porteur d’espoir.

  18. Gilles Morissette dit :

    Bravo à ce jeune homme, probablement un futur choix au repêchage de la NFL en Avril prochain.

    Même s’il est appellé à devenir riche et célèbre, il a su garder une pensée pour son miliieu d’origine, chose qu’on ne voit pas souvent aujourd’hui chez les athlètes professionnels, tous sports confondus.

    Rafraîchissant en ces temps troublés dans le « shit Hole Country »

  19. Benton Fraser dit :

    Un joueur de football qui fait de la politique…. la NFL n’aime pas ça!!!

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :