Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

«Pouvez-vous épeler hypocrite?» La question est attribuée à un supporteur de Joe Biden par le New York Times dans un reportage publié cette semaine sur les 10,4 millions de dollars qu’Elizabeth Warren a transférés de sa campagne sénatoriale de 2018 à celle qu’elle mène aujourd’hui pour la Maison-Blanche. Un gros magot qu’elle a amassé en majeure partie grâce à des activités de collecte de fonds auprès de riches donateurs démocrates à New York, Philadelphie et Hollywood. Un gros magot qui lui donnait une longueur d’avance sur presque tous ses concurrents éventuels.

Selon l’ancien gouverneur de Pennsylvanie Ed Rendell, le supporteur de Biden, l’hypocrisie de Warren viendrait du fait que la sénatrice du Massachusetts se vanterait aujourd’hui de ne pas participer à des activités de ce type durant la course à l’investiture démocrate. Comme Bernie Sanders, sa campagne est financée entièrement par des petits donateurs.

Or, à quelques heures du premier débat démocrate où Joe Biden sera sur la même scène qu’Elizabeth Warren, Rendell revient à la charge sur le même thème dans une tribune publiée par le Washington Post. Voici l’amorce de l’article de Rendell, qui a également été président du Comité national du Parti démocrate par le passé : «J’aime Elizabeth Warren. Je l’aime beaucoup. Dommage qu’elle soit une hypocrite.»

«La sénatrice semble tenter d’avoir le beurre et l’argent du beurre : obtenir l’avantage politique de rejeter les dons des donateurs de niveau supérieur et mener une campagne de terrain, tout en utilisant en même temps l’argent versé par ces mêmes donateurs en 2018», écrit Rendell.

Les électeurs démocrates (et les lecteurs de ce blogue) jugeront de la validité du raisonnement d’Ed Rendell. Mais son attaque à l’endroit d’Elizabeth Warren en dit long sur le sérieux avec lequel le camp Biden traite sa montée dans les sondages.

Selon la moyenne des sondages nationaux colligés par Real Clear Politics, Warren est celle dont les appuis ont augmenté le plus depuis les premiers débats télévisés entre les candidats démocrates à la présidence. On parle d’une augmentation de 9,5 points de pourcentage contre 0,7 point de pourcentage pour Bernie Sanders et une perte de 3 points de pourcentage pour Biden.

L’ancien vice-président continue à dominer la course, selon la moyenne de RCP, avec 29,8% des intentions de vote contre 18,7% pour Warren et 18% pour Sanders. Kamala Harris et Pete Buttigieg suivent avec 7,2% des intentions de vote.

Reste à voir si Biden reviendra à son tour sur le sujet ce soir à Houston à l’occasion du débat diffusé à partir de 20 h sur ABC et Univision. Il est à noter que Warren a critiqué par le passé sur plus d’un dossier l’ancien sénateur du Delaware dans des articles et livres, dénonçant notamment ses efforts pour entraver des réformes de la loi sur les faillites.

(Photos AP)


72 réflexions sur “Le camp Biden accuse Warren d’hypocrisie

  1. treblig dit :

    Et Wall Street en fait des cauchemars en entendant le nom Warren comme candidate à la présidence.

    1. Pierre dit :

      Arrêtons je parle des américains de jouer à la vierge offensée car ça prend un F… milliard de $$$ pour se faire élire Obama était aimé avait les sondages en sa faveur et c’est le prix pour acheter la Présidence ou louer la M B par 4 ans… hypocrite ou pas les « front runners » vont cracher le cash…

      1. Pierre dit :

        Campaign Finance Numbers
        The amount spent on the presidential race alone was $2.4 billion, and over $1 billion of that was spent by the campaigns of the two major candidates: Barack Obama spent $730 million in his election campaign, and John McCain spent $333 million.

  2. Alexandr dit :

    Une lutte à deux entre le centriste et la progressiste?

    On se rapproche de ça.

    Mais la question que je me pose: qui a le plus de chances de gagner les swing states?

    Personnellement, je crois Biden mieux positionné pour ça. Moins alarmant, plus rassurant pour les républicains et démocrates modérés.

    Vu la compétence de Mme Warren et ses idées bien argumentées, être Biden, je m’assoirais avec elle en privé pour lui accorder une place prépondérante dans mon futur cabinet quelque part.

    Un rôle névralgique.

    L’union fait la force.

    L’objectif, détrôner Trump et rétablir l’ordre et la cohésion à la MB et ce qui va avec.

  3. Layla dit :

    Bizarre ce M.Rendell il la traite d’hypocrite…on peut lire qu’au début de 2019 elle a choisi qu’à l’avenir elle amasserait de l’argent autrement. Qu’aurait elle dû faire avec 💲amassé par le passé? Lui il a travaillé pour elle et maintenant il a choisi qu’à l’avenir il se rangeait du côté de M.Biden, pitou a le droit de changer mais pas minou?

    « Puis, au début de l’année, Mme Warren a fait un pari audacieux qui ravirait la gauche: elle a annoncé qu’elle quittait ce circuit de grosses sommes d’argent lors de la primaire présidentielle de 2020, en promettant de ne plus participer à des collectes de fonds privées ou à des donateurs riches. »

    1. jcvirgil dit :

      Merci, vous apportez un nouvel élément intéressant que je ne connaissais pas avant d’écrire mon commentaire :* en promettant de ne plus participer à des collectes de fonds privées ou à des donateurs riches. »

      Bravo !Je vais suivre sa campagne avec encore plus d’intérêt.

      1. spritzer dit :

        jcvirgil et Layla

        Elle n’avait pas tellement le choix avec les politiques qu’elle défend. En plus elle avait 10M de ramasser…

        La question que je me pose c’est pourquoi elle n’avait pas adopté ce mode de financement en 2018. Était-ce impossible? Pourtant Sanders avait donné l’exemple deux ans plus tôt.

      2. jcvirgil dit :

        @spitzer 8h41

        J’ai maintenant un petit bémol après avoir lu cet article…Finalement pour les milliardaires démocrates qui voudraient que Buttigieg, un titulaire d’une bourse de Rhodes, soit élu Warren , représente un pis aller face à Sanders qu’ils ne veulent surtout pas comme candidat à la présidence.

        https://lesakerfrancophone.fr/les-milliardaires-americains-se-rassemblent-autour-de-warren-et-buttigieg

      3. spritzer dit :

        jcvirgil

        J’ai lu l’article, c’est un peu tortueux comme raisonnement mais je pense aussi que Sanders est celui qui les effraie le plus. En tout cas il est mon choix. Les débats avec Trump ce serait du bonbon. 🙂

    2. kelvinator dit :

      « Qu’aurait elle dû faire avec 💲amassé par le passé? »
      Le donner? La charité n’Est-elle pas le leitmotiv des progressistes comme Sanders et Warren? Pourquoi ne contribuerait-elle pas par ses propres moyens au lieu de seulement utiliser l’argent des autres? (qui en fait EST l’argent des autres…)

      1. Lecteur-curieux dit :

        Hummm bizarre.,,

        Ce sont des fonds qui doivent être réglementés par la loi et non les concours d’apparence.

        Je serais peut-être frustré aussi être un donateur démocrate l’ayant financé pour le Sénat et apprendre qu’une partie de mon don va la financer pour la présidentielle.

        Mais le gouverneur qui sait que c’est légal devait être au courant de cette possibilité.

        C’était là qu’il fallait soulever le débat mais les gens vont faire du bruit quand ils se sentent vraiment frustrés.

        Il n’a pas changé d’idée une sénatrice et une POTUS c’est pas la même chose.

        Député versus chef du parti ou PM c’est vraiment pas pareil.

        Imaginez Jamil du parti vert PM du Canada. Ce serait le fun mais gros max député et même juste faire valoir l’environnement.

        Tiens Amir Khadir.,. Envoye un petit 20$ à Québec Solidaire disons quand il était
        là mais jamais pour être au pouvoir. C’est pareil dans un parti. Sénatrice go for it! POTUS? No way ou pas avec mon foin ni mon vote du moins aux primaires.

  4. jcvirgil dit :

    Eh bien … La corruption des politiciens américains par les grands lobbys et les riches donateurs ça semble un peu comme la peste dans la fable de Jean de La Fontaine :* Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés *.

    1. kelvinator dit :

      Être riche fait de vous automatiquement quelqu’un de corrupteur et malfaisant?

  5. Lecteur-curieux dit :

    Warren ou une autre… Une part de la posture de la gauche est hypocrite.

    Et celle de la politique aussi. Biden est en politique depuis quelle année ? Et Warren elle ?

    Le plus hypocrite des deux est donc Biden.

    J’ai pas cru à son histoire de petits donateurs. Tous les dons sont permis sur leurs sites web aux deux jusqu’à preuve du contraire. Tous les dons légaux permis par la loi. Possible qu’ils mettent de l’avant autre chose mais un petit test et ils étaient démasqués.

    Maintenant comment la loi autorise ce transfert de fonds ? C’est cela qui semble louche plus qu’hypocrite.

    Ici au Québec j’ai beau vouloir soutenir un candidat ou une candidate aux élections provinciales. L’argent va aux instances locales du parti et encore ce n’est pas clair si cela est gardé là ou va au parti politique.

    Leurs dons autorisés ne sont même pas si gros bien qu’on peut toujours vouloir les réduire. Du
    Monde riche me disaient n’avoir jamais donné un sou à un parti politique alors que je l’ai fait moi.

    Je serais entré dans les petits dons mais imaginons un Américain qui vaut 10 000 fois plus que moi. Les maximums autorisés ne sont pas plus importants que si je m’achète un paquet de gommes au dépanneur.

  6. Apocalypse dit :

    Si cette histoire est vraie, Madame Warren paraît mal et effectivement, le mot ‘hypocrite’ nous passe par l’esprit pour qualifier son comportement. C’est surprenant venant d’elle.

    Lorsque de grosses sommes sont en jeu, encore plus en politique, difficile de ne pas succomber. Je suppose qu’on peut comprendre; de l’argent qui pourrait te permettre de prendre un jour la Maison-Blanche, ça doit être tentant en titi.

    On devrait réformer ASAP ce modèle pour contrôler cette corruption légalisée. On a une sérieuse longueur d’avance au Canada … ouf!

    1. kelvinator dit :

      L’argent n’a aucune raison d’être refusé s’il vient des riches, sinon par hantise non-fondé. Une lutte des classes, que les démocrates dénonce lorsque utilisé par Trump. La preuve que le populisme n’Est pas limité qu’à l;a droite, et surtout à quel point cette vision est délétère et divisive.

      1. spritzer dit :

        Ce n’est pas une hantise non-fondée, il y a toujours des « cordes » attachées aux gros dons.

      2. kelvinator dit :

        La corruption vient aussi des gens pauvres, qui accepte l’argent par égoïsme et par manque de valeur morale. Accuser seulement les riches, c’est comme accuser les latino d’être à l’origine des violences aux USA, des gais d’être responsable de la dégradation des moeurs. Le discours populiste du bouc-émissaire est toujours à proscrire, en tout cas, peu importe si c’est de notre camp ou non.

      3. spritzer dit :

        @kelvinator

        Une campagne financée par des petits dons n’est pas préférable? Vous n’avez rien contre Citizens United?

      4. kelvinator dit :

        Pourquoi refuser les dons de bonne foi faite par les riche?

  7. kelvinator dit :

    JE dénonce depuis longtemps ce discours anti-riche des progressites comme Warren et Sanders, pour qui le seul fait d’être riche est un défaut, oubliant que ce n’est pas l’argent qui fait l’orientation politique…
    C’est complètement ridicule et ne sert qu’à diviser les démocrates, et surtout alimenter un fort sentiment anti-riche propre aux marxistes imbu d’eux-même.

    1. jcvirgil dit :

      Vous ne pouvez nier que l’argent est le moteur de la corruption et qu’un candidat qu’on s’achète verra son action politique détourné des intérêts du peuple vers celui de ses riches donateurs qui attendent un retour sur leur investissement .

      Ça semble évident non ?

      1. kelvinator dit :

        Vous ne pouvez niez que ce sont les pauvres qui demande des mesures socialistes. Donc tout les pauvres sont coupable de lobbying pour faire passer leur programme qui engraisse les incapable et les lâches.

        C’est le discours d’une partie de la droite. Si c’est mauvais pour eux, ça devrait l’être dans l’autre sens, non?

    2. gl000001 dit :

      Etre pro-gens-ordinaires ne veut pas nécessairement dire être anti-riche.

      1. jcvirgil dit :

        Et voila ! Même si souvent leurs intérêts ne se rencontrent pas…

      2. kelvinator dit :

        Refuser les dons de riches tout en accusant Washington d’être corrrompu par les riches est anti-riche.

      3. gl000001 dit :

        Très réducteur, cette façon de penser.

      4. kelvinator dit :

        Être pro-gens ordinaire est un synonyme de populiste. Us against them.

      5. gl000001 dit :

        Complètement faux mais ça ne donne rien de vous le dire. Vous n’en êtes pas convaincus … vous le SAVEZ. Ou pire, vous le CROYEZ.

      6. kelvinator dit :

        « Je ne me donne pas la peine de défendre mon point de vue, j’accuse l’autre d’être stupide, têtu, etc… »

      7. jcvirgil dit :

        @Kelvinator 10h51

        Ben voyons donc !
        Les pauvres ne peuvent surement pas s’acheter les politiciens!
        De toute facon l’idée de contrer la corruption n’est pas d’opposer les gentils pauvres aux méchants riches.

        C’est d’avoir des politiciens qui travaillent pour l’intérêt général de la société dans laquelle ils évoluent et non pas pour que le trésor public serve de *money bag* à des intérêts particuliers.

        Vous voulez des exemples prêts de nous , Bombardier, Snc-Lavalin, en sont deux tres bons.

    3. Benton Fraser dit :

      Lorsque l’inéquité ne cesse d’augmenter, quelque part, ce n’est pas les moins nantis et la classe moyenne qui en sont la cause!

      Donc par la force des choses, les riches ne font pas ce qu’il faut pour rendre la société plus équitable.

      Un discours pour l’équité peut être alors vue comme un discours anti-riche par les riches… propagande oblige!!!

      1. gl000001 dit :

        Exact. Ils ne comprennent pas le message qui leur demande de faire quelque chose pour les moins riches.

      2. kelvinator dit :

        « Donc par la force des choses, les riches ne font pas ce qu’il faut pour rendre la société plus équitable. »
        LES riches? La généralisation m’a toujours écorché les yeux à chaque fois que le la vois.

        C’est donc « par la force des choses », la faute DES riches. Toujours dans le même ordre, la critique de ce discours ne peut qu’être imputé aux riches… Vous ne voyez pas le conspirationnisme de ce discours? C’est la faute d’un groupe en particulier si la société va mal, alors chaque critique ne peuvent qu’être illégitime et propagé par ce groupe en particulier.
        Propagande oblige!!!

      3. gl000001 dit :

        « C’est donc « par la force des choses », la faute DES riches. »
        Gros problème de logique de votre part.

      4. kelvinator dit :

        Lequel?

    4. AB road dit :

      @Kelvinator

      Un bel échange intéressant entre vous et vos interlocuteurs.

      Il y a du bon et du moins bon des deux côtés de la médaille.

      De mon côté, je seconde plutôt votre point vue, mais par une très faible marge.

  8. Danielle Vallée dit :

    Apocalypse: ‘C’est surprenant venant d’elle’
    Êtes-vous sûr ? E.W. a été une républicaine pour une longue partie de sa vie. Son excuse: elle venait d’une famille républicaine.
    La descendance amérindienne: son excuse: ses parents lui avaient dit cela.
    Quand tu es rendu à 70 ans et que tes parents sont responsables de tous tes problèmes, y a peut-être un problème.

    Pas que je n’aime pas la dame, j’admire son intelligence, son courage et sa force physique.
    Mais comme tous les autres politiciens, elle va dire ce qui lui semble favorable à un moment précis, et faire le contraire le lendemain.

    Lu ce matin: ‘Wall Street ne panique pas à l’idée de l’élection possible d’Élizabeth Warren parce que Wall Street ne croit pas que les démocrates vont gagner en 2020’. Ouch ! ça démarre mal une journée ça.

    1. ProMap dit :

      Danielle Vallée – Si les Démocrates continuent de se bagarrer ainsi, à la trump, Wall Street aura peut-être raison. Qu’il garde ce modus operandi lorsque le ou la candidat(e) choisi(e) fera face au vicieux trump. Élevez le débat, « Go high » disait un première Dame respectée, parce que votre pays se meurt, cruellement touché par la haine.

      1. ProMap dit :

        Qu’ils gardent

    2. Lecteur-curieux dit :

      Sur Wall Street ce n’est qu’une interprétation de la fluctuation des cours et entre ceux ayant transigé même si la valeur de nos fonds sont affectés.

      Rien ne garantit que cette valeur boursière soit la réelle valeur mais c’est la façon la plus objective de la mesurer.

      Les fluctuations quotidiennes il peut y avoir bien des facteurs.

      J’aimais bien Trading Places où le personnage joué par Eddie Murphy comprenait d’instinct les marchés à terme et donc le cours du jus d’orange.

  9. Lecteur-curieux dit :

    https://secure.actblue.com/donate/joe2020?refcode=frontpage

    Joe prend les dons jusqu’à 2800$ comme tous les autres pour la primaire.

    Certains candidats on pouvait doubler mais l’argent en haut de 2800$ va à la présidentielle et au candidat démocrate qui sera choisi.

    Si je me souviens bien. Mais ils recueillent maintenant plus le 2800$ pour la primaire.

    Le montant de 1000$ est le plus gros parmi les choix rapides du formulaire.

    Sur le site web des candidats il y a d’autres montants.

    Une campagne mettant l’accent sur les petits dons versus refuser les gros de 2800$. Imaginez un grand ami du candidat ou de la candidate. Ils ne sont pas des pauvres eux si on peut trouver 25$ eux peuvent facilement avoir 2800$.

    Bon mais pas de soirées organisées pour les donateurs plus importants.

    Un chèque ? Une carte de crédit est acceptée en ligne.

    Les prendre sans les cibler.

    Mais les surplus de campagne vont où ? Pourquoi ne posent-ils pas les bonnes questions plutôt que faire des pléonasmes et de la démagogie populiste.

    Changez la loi. Mais vous avez le droit de ne pas courir après les gros dons.

  10. V-12 dit :

    Typique des démocrates. Ils se trompent de cible, surtout pour des niaiseries pareilles.

    La cible, c’est Trump. Point. Qu’ils bûchent sur lui 24/7. Qu’ils associent tout à Trump.

    Déficit Trump
    Trumpcare
    Trump raciste
    Trump wall
    Tarifs Trump
    Trump le menteur

    Aweille! Lâchez-vous lousse, c’est lui votre ennemi. Mais dénigrer un candidat de son parti pour avoir changer d’idée?

    Panic at the disco!

    1. kelvinator dit :

      Warren est la première à se tromper de cible en accusant les riches de corruption en refusant leur dons…

      1. chrstianb dit :

        Heu, je ne vois nul part que Warren accuse les riches de corruption.
        Avez-vous un lien qui montre que Warren fait de telle accusation ?

      2. kelvinator dit :

        Ça m’étonne que vous ne l’ayez jamais entendu parler contre la corruption des riches dans le système politique américain.
        “a product of a rigged system that props up the rich and powerful and kicks dirt on everyone else.”

        “The rich and powerful use fear to divide us,” she said. “We are done with that. Bigotry has no place in the Oval Office.”
        https://www.apnews.com/44184e60e78d148af058cfe1ad185959

        Elle refuse les dons des riches, parce que tout les riches sont coupables selon elle, alors qu’elle est elle-même riche… Il n’y a pas que sa récupération des dons qui est hypocrite…

      3. Benton Fraser dit :

        En réalité, Warren accuse les corrupteurs de corruption…

        Évidemment, la corruption n’est pas vraiment à la portée du pauvre!!!

      4. kelvinator dit :

        « Évidemment, la corruption n’est pas vraiment à la portée du pauvre!!! »
        Encore une fois, il n’y a que les riches qui peuvent être corrompu… Les préjugés anti-riches sont plus tenaces que je ne croyais.

      5. Benton Fraser dit :

        Pour le reste, que ne croit pas que Warren refuse les dons des riches, seulement qu’elle en limite le montant…

        La raison est facile a comprendre!

      6. kelvinator dit :

        « La raison est facile a comprendre! »
        Non, pas vraiment… À moins de prétendre que tout les riches sont mauvais.

    2. Danielle Vallee dit :

      😄😄😄

      1. Danielle Vallee dit :

        C’était pour V-12.
        En plein dans le centre

    3. ProMap dit :

      V-12 – Yes! Qu’ils cessent de se donner des coups de hache entre eux. À chaque idée progressiste qu’ils amènent, qu’ils associent les décisions rétrogrades trumpiennes et les conséquences néfastes qu’elles engendrent.

      1. V-12 dit :

        ProMap,

        La présidentielle de 2020 doit être un référendum sur Trump. Point à la ligne. Faut parler des dégâts qu’il a commis, commet et va commettre, rien d’autre. C’est bien beau parler de pleins de concepts, d’idées, de directions à prendre, mais si, comme prévu, il y a une récession et si, en plus, le Sénat reste républicain, toutes ces promesses tomberont dans l’oubli.

  11. Layla dit :

    L’argent pour faire une campagne électorale, soyons réaliste ça en prends.
    Si j’ai bien compris, ❓ elle a choisi d’adopter cette façon de faire pour les primaires, mais pour la campagne présidentielle elle devra revenir à l’ancien modèle.

    Ça m’écoeure qu’il se dépense autant d’argent mais comment faire autrement, pour contrer toutes les affirmations mensongères qui vont circuler à grands coups de publicité.

    1. jcvirgil dit :

      Finalement c’est tout le système démocratique américain corrompu par l’argent qu’il faudrait changer. Je ne crois pas que le Québec soit un pays communiste mais suite aux scandales de corruption mis en lumière par la commission Charbonneau son Assemblée nationale a changé les règles de financement des partis politiques.

      Les États-Unis pourraient le faire aussi , ça prend juste de la volonté et ah oui c’est vrai…une Cour Suprême qui ne soit pas corrompue elle aussi…

  12. Danielle Vallee dit :

    Monsieur Hétu: en réponse à votre question sur tweeter, c’est parce qu’il parle de son spermatozoïde…

    1. ProMap dit :

      Danielle Vallee – 🤣🤣🤣

      1. Haïku dit :

        Je seconde.
        Danielle Vallée 🤣 !

    2. gigido66 dit :

      Avez-vois remarqué qu’elle ne réagit même pas…c’est assez “parlant”!

    3. Maïs1988 dit :

      It ; cigarette électronique, vapotage.

  13. onbo dit :

    @apocalypse 8h13
    « si cette histoire est vraie… si

    L’histoire se passe en Pennsylvanie, le pays d’adoption de Biden. Si vous lisez l’article de Rendell au complet, (et le lien qui suit) il se peut que Rendell veuille jouer au faiseur de roi ou de reine en attirant l’attention médiatique avant les débats sur Warren et Biden…

    La question a été examinée par le journaliste du Inquirer.com. le 7 mai 2019…

    https://www.inquirer.com/news/elizabeth-warren-joe-biden-presidential-fund-raisers-philadelphia-20190507.html

  14. Louise dit :

    Quel que soit le candidat ou la candidate il y a toujours une faille, après tout ce sont des humains.
    Mais ce que j’ai de la difficulté à accepter c’est le mensonge ou la dissimulation de la vérité.

    Dans le cas d’Élizabeth Warren on ne peut pas lui reprocher d’avoir accepté l’argent de gros donateurs puisque c’est la façon de faire aux États-Unis. On ne peut pas non plus lui reprocher d’avoir pris une autre orientation plus en accord avec ses principes.
    Et c’est normal qu’elle ait pris l’argent récolté en 2018 pour le transférer dans son fond de campagne actuel.
    Cependant elle aurait dû être plus transparente à propos de cet argent. On l’apprend parce qu’un de ses anciens donateurs lui a reproché d’être hypocrite. Quand une personne tente de dissimuler des choses, c’est plus difficile de lui faire confiance par la suite.

    1. Lecteur-curieux dit :

      Pourquoi est-ce normal ? Si on finance la campagne au Sénat ce n’est pas du tout la même chose que la présidence.

      Mais puisqu’elle l’a fait je n’ai pas de doute sur la légalité mais je trouve cela spécial plus que normal.

  15. Pierre s. dit :

    ————

    Dans un pays ou le président détourne les fond d’hébergement de l,armée cers sa chaine d’Hôtels personnelle …la fantaisie comptable de Mme Warren est plutôt insignifiante.

  16. nimai dit :

    Joe « la gaffe » Biden n’est pas vraiment mieux, lui qui s’engageait à ne pas accepter d’argent de donateurs provenant d’énergies fossiles.
    https://www.nytimes.com/2019/09/05/us/politics/joe-biden-andrew-goldman-fundraiser.html

    Les démocrates devraient mettre leurs efforts pour s’acharner sur l’enfoiré à la MB plutôt que s’entre-déchirer et lui donner des munitions.

    Malheureusement, je suis bien d’accord avec Michael Moore. Je ne crois pas que JB soit la solution pour détrôner DT.
    https://www.dailywire.com/news/51476/michael-moore-warns-democrats-will-stay-home-if-paul-bois

  17. Lecteur-curieux dit :

    https://elizabethwarren.com

    Sur son site le plus gros montant qu’on voit en premier c’est 50$.

    Mais sur le formulaire on peut donner jusqu’à 5600$, cela n’a pas été changé pour elle 2800$ pour la primaire et 2800$ pour la présidentielle.

    Et Joe est le favori ? Le 2800$ pourrait lui être transféré. L’équipe Warren ramasse même de l’argent pour Biden mais c’est elle qu’ils veulent avoir.

    C’est complètement faux qu’elle refuse les gros dons mais peut-être ceux en personne. Et encore le chèque n’est pas remis à un agent autorisé ?

    Elle met l’accent sur les petits dons. C’est un abus de langage de dire qu’elle refuse les gros.

    ———-

    Je ne la trouve pas plus hypocrite que d’autres politiciens mais je la trouve trop à gauche et combative mais contre qui ?

    Une part du grand capital américain se comporte vraiment en cupide et en avare.

    Le discours héritier de la gauche radicale peut manquer de nuance c’est comme parler du 1% mais voyez sa politique proposée c’est plus le 1 sur 15 000 et même 125 000 qu’elle vise.

    Pas les petits professionnels et PME ou les politiciens comme elle qui sont multi-millionnaires mais pas une affaire exorbitante.

    La dialectique marxiste elle y a recours mais son État serait vers la social-démocratie et elle ne le définit même pas ainsi. Biden lui oui.

    Un social-démocrate est-il un socialiste ? Cela dépend de vos définitions. Pour moi cela fait partie de la famille socialiste qui s’oppose au libéralisme ou capitalisme avec l’économie de marché plus forte que l’ État. C’est cela l’axe économique. Par contre, on peut plutôt qu’une grande famille voir un orientation précise de l’ État. Alors un État socialiste l’est plus fortement et très peu de place pour l’économie de marché.

    Social-démocrate? On se sert des marchés mais avec une planification de l’État. Des marchés dirigés disons.

    Alors que l’URSS là dans le plan quinquennal toute la planification venait de l’État. Une petite ouverture par après dans les années ’80.

    Madame Warren pourrait se satisfaire d’une aile gauche PLQ ou être au PLC au Canada. Mais comme la droite républicaine est bien plus à droite que les conservateurs de Scheer au Canada. Elle doit nous donner parfois l’impression d’être une émule de Michel Chartrand, du prof Lauzon ou de Pierre Falardeau ou disons Gérald Larose face à Raymond Malenfant.

    C’est aux Américains de choisir. Moi j’aurais pris madame Harris mais si elle avait plus une posture d’ex-politicienne PLQ ou peut-être PLC.

    Au PLC j’ai arrêté d’en suivre une à cause de sa posture. Il reste que les conservateurs peuvent être très misogynes envers les femmes et l’avaient été avec une jeune députée NPD du temps que je continue à suivre mais dont je ne partage pas l’idéologie. On appuie des jeunes dans l’espoir qu’ils amènent du nouveau et reviennent dans du plus vieux que lorsqu’on était au cégep.

    L’éternel retour du même s’applique aussi en politique. Laissons-les décider et conclure par eux-mêmes.

  18. Lecteur-curieux dit :

    https://www.google.ca/amp/s/www.esquire.com/news-politics/politics/amp28971259/elizabeth-warren-fundraising-big-money-democratic-primary/

    Là j’ai de l’info qui m’intéresse possiblement dans les liens plus haut mais les journaux limitent nos visites et accès.

    Rendell EST un donateur de 4000$ de madame Warren pour le Sénat.

    Pour la présidence il appuie Joe Biden.

    Il avoue que le transfert de fonds de madame Warren est légal mais à ses yeux ne devrait pas l’être.

    Il faut savoir ce qui arrive un peu plus que cela avec les dons. On fait quoi avec l’argent sinon ?

    Au Québec cela va à l’instance locale mais le candidat a-t-il droit à un plus gros remboursement de ses dépenses?

    Qui veut-on encourager? Et qu’est-ce que la loi dit ?

    Non mais je comprends parfaitement cela… Vouloir Warren comme figure forte du parti mais JAMAIS comme POTUS sauf si elle gagne mais pas avant la fin des primaires. Pas prendre son argent lui le supporteur de Joe.

    Et on dit 4000$? Le max est 2800$ pour les primaires.

    La loi mérite une plus grande explication.

    Il est plus frustré que l’histoire de l’hypocrisie. 4000$ ? C’est un gouverneur démocrate. Un candidat ici au Québec pour un parti politique avec aucune chance de gagner avait bien plus mis de ses poches. Un intellectuel de conviction. Cela coûte cher faire de la politique.

    C’est pas un gros riche du Québec,un politologue universitaire.

    Alors ceux qui donnent des 2800$ ou des 4000$ ne sont pas forcément des riches voulant corrompre le système mais des mordus de politique. Des démocrates très, très convaincus. Oui mais elle veut le petit monde. Du vrai financement populaire.

    Qu’il dénonce la loi plus qu’elle et elle ne fait pas campagne contre lui c’est plus contre Trump et ses chums.

  19. citoyen dit :

    la campagne démocrate ne semble pas lever, car aucun candidat ne semble se démarquer et aucun candidat ne représente la jeunesse et le vent de changement climatique.

  20. Lecteur-curieux dit :

    https://www.opensecrets.org/members-of-congress/contributors?cid=N00033492&cycle=2020&recs=100&type=I

    Les gros dons suivants sont-ils pour la présidentielle?

    Plusieurs universités et des grandes firmes comme Google et Microsoft et même Stanley Morgan bien là l’hypocrisie est encore plus grande?

    S’ils ont le droit de lui donner et que elle ne fait rien pour les solliciter…

    Et tout d’un coup elle devient POTUS.

    C’est la loi qu’il faut changer sinon les donateurs font tout ce qui leur est permis et s’ils croient influencer.

    Avec 25$ les petits on encourage plutôt qu’on influence où l’influence vient de l’ensemble.

  21. onbo dit :

    Adresser ce soir la question de fiabilité de Warren et de sa droiture en matière d’éthique et de finances, c’est peut-être une bonne idée tout compte fait! Plusieurs des élèves de Warren en droit et en finances publiques sont maintenant des élues à la Chambre des Représentants et font un travail impeccable en comités. Ne reconnaît-on pas l’arbre à ses fruits?

    Les quelque 150 CEO de grandes entreprises qui viennent tout juste de demander à la NRA d’écouter la population en matière de contrôle des arme à feu, selon Axios, verraient probablement d’un très bon oeil, selon moi, une candidate à la présidence qui n’a pas froid aux yeux, sait compter juste, connait son latin juridique, a mis sur pied le bureau de protection des consommateurs, se préoccupe énergiquement du peuple, de son éducation et de sa santé, est déjà Sénatrice et soulève les espoirs d’une population avide de changements politiques progressifs.

    Je peux comprendre facilement que Warren n’ait pas besoin de l’argent de grands donateurs si elle croit avoir l’appui moral de très grands agents de l’économie!

  22. citoyen dit :

    au lieu de s’envoyer des insultes, il devrait s’attarder à construire un monde meilleur et discuter de politique utilitaire.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :