Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Donald Trump a fait une révélation surprenante hier soir : il devait accueillir aujourd’hui à Camp David, villégiature présidentielle au Maryland, le président afghan Ashraf Ghani et les principaux dirigeants des talibans. Cependant, dans une série de tweets, il a annoncé l’annulation de cette rencontre secrète qui avait pour but de finaliser les négociations de paix engagées depuis un an. La raison du président pour mettre fin aux pourparlers? Un attentat survenu jeudi dernier à Kaboul.

«Malheureusement, pour tenter à mauvais escient d’accroître la pression, [les talibans] ont reconnu un attentat à Kaboul qui a tué un de nos grands soldats et 11 autres personnes», a-t-il tweeté. «Qui sont ces gens qui tuent autant de monde pour soi-disant faire monter les enchères? […] S’ils sont incapables d’accepter un cessez-le-feu durant ces discussions de paix très importantes, et sont en revanche capables de tuer 12 innocents, alors ils n’ont probablement pas les moyens de négocier un accord significatif.»

La révélation du président américain est étonnante pour plusieurs raisons. Comme le souligne le New York Times dans cet article, un sommet à Camp David avec les dirigeants d’un groupe qui a tué des milliers de soldats américains aurait été un pari diplomatique extraordinaire. Toute aussi extraordinaire aurait été la première rencontre entre les responsables talibans et le président américain, prévue demain, à deux jours du 18e anniversaire des attentats du 11-Septembre auxquels les insurgés afghans ont contribué en hébergeant Al-Qaïda.

L’annulation de la rencontre semble par ailleurs remettre en question la poursuite des négociations entre les parties ainsi que la promesse électorale de Donald Trump de rapatrier les troupes américaines d’Afghanistan.

Selon le Times, l’attentat à Kaboul pourrait n’être qu’un prétexte à l’annulation de négociations qui n’auguraient pas bien. D’une part, le président afghan s’inquiète de la situation qui suivrait le retrait rapide des forces américaines de son pays. D’autre part, il ne veut pas accéder à la demande des talibans de reporter des élections prévues le 26 septembre dont il espère sortir gagnant.

Le Times précise que les talibans n’avaient pas promis de mettre fin à leurs attaques contre les Américains en Afghanistan avant la conclusion formelle d’une entente.

Reste à voir si la révélation de Donald Trump signifie la fin des négociations de paix avec les Afghans ou si elle ne marque qu’une pause.

 

69 réflexions sur “Pas de négociations avec les talibans à Camp David

  1. Salvador E. Rodriguez dit :

    Y a il quelqu’un parmi les taliban pour écrire une belle lettre à Donald Trump? 😜

    1. Haïku dit :

      Salvador E. Rodriguez
      Est bonne !👌

  2. Gaétan Julien dit :

    Pour une rare fois je suis presque d’accord avec Trumpy, c’est impossible de négocier avec ces gens là, ils sont trop borné et surtout contrairement à King John… eux ils n’ont rien à perdre et je croits qu’il préfère combattre jusqu’à la mort au lieu de se rendre.er quelle abbération nécocier avec les Taliban à l’aube du 11 septembre….

    1. Dekessey dit :

      J’abonde.
      Qui a-t-il à négocier avec de tels terroristes?

  3. Martin cote dit :

    J’ai l’impression que Trump s’est servi de l’attentat de Kaboul pour se sortir de ce piège qu’il avait lui-même créé….les Afghans n’étaient pas d’accord à çe qu’il signe cette entente avec les talibans et à la veille de la commeration du 11 septembre…pas certain que cette entente aurait été bien perçue par les américains…

  4. Sjonka dit :

    H.S.
    @m.hétu
    Depuis quelques jours je vois passer beaucoup de messages Twitter au sujet que le moron veut supprimer les primaires dans 4 états pour éviter d’affronter Joe Walsh. Serait il possible de faire un billet sur ce sujet pour expliquer comment cela pourrait se faire et les conséquences possibles. Merci

    1. constella1 dit :

      Sjonca
      J’approuve votre proposition
      J’aimerais bien aussi ou en faire un balado

  5. Léo Mico dit :

    Quelle malchance !
    Encore une négociation internationale qui échoue à cause des autres !

  6. Fascinant de voir la hargne américaine face aux Talibans mais pas un son face à l’Arabie Saoudite dont la plupart des kamikazes étaient citoyens….

    Les USA sont dans un piège à cons depuis le début de cette « guerre »….

    Jamais les Talibans ne renonceront à leur philosophie rétrograde…..
    Jamais ils ne respecteront leurs engagements… les membres de ce groupe sont conditionnés à tuer et autoriser par la volonté divine de le faire….
    Aussitôt que les Talibans prendront le pouvoir et le contrôle total du pays, les femmes vont se faire massacrer….

    Ce sera au Peuple de renverser les Talibans, mais ça exigera quelques décennies… les Talibans sont devenus une force dans cette région du monde gracieuseté des USA….
    Si les américains avaient détruit les champs de pavot en payant les cultivateurs plutôt que de ne rien leur donné, ils auraient compliqué la vie des Talibans pour le recrutement…
    il aurait été moins onéreux pour les USA de « donner » 10 000 $ à chaque citoyen Afghan en arrivant sur place….
    ça aurait couté la même chose que la guerre, sans la destruction, la mort et les chocs post-traumatiques…..
    Les Afghans auraient eu du fric pour se nourrir se loger et aller à l’école…..

    la meilleure arme face à l’intégrisme demeure l’éducation…..

    1. Achalante dit :

      Oui, mais les Républicains n’aiment pas un peuple éduqué…

      1. Superlulu dit :

        I love poorly educated. D. Trump

  7. Lecteur-curieux dit :

    Donald Trump n’a tellement rien d’un diplomate ni d’un négociateur stratégique que cela est mieux ainsi.

    La force et faiblesse de Trump est son imprévisibilité, son caractère impétueux. Les Talibans ont trouvé plus fou qu’eux.

    Quand ils auront pris conscience pleinement de qui ils sont et quand il y aura un successeur à Trump des négociations pourraient être vraiment entamées.
    Sauf que cela prendrait une personne ayant l’envergure de Ralph Bunche pour cette mission délicate. Pas obligé que ce soit le POTUS.

    Donc, absolument pas Trump et pas vraiment Biden bien qu’il pourrait être POTUS mais en jouant un rôle plus effacé. Pas de diplomatie avec l’oncle gaffeur bien que sympa et surtout pas avec la bête à cornes qu’est Donald Trump.

    Mais son fake peut jouer avec leurs nerfs et les conduire à la quasi dépression nerveuse. Juste à avoir un bon négociateur aussi un peu psychanalyste un coup que Trump sera parti et métaphoriquement les coucher sur le divan et les faire signer le vrai deal.

    Le talent de Trump a toujours été de rendre ses partenaires ou ex-partenaires fous mais qui peuvent se soigner eux.

    Si vous voulez une ballade sans tracas ne votez pas Trump. Alors les conservateurs sont en plein paradoxe ? Bien oui ils veulent voir leur angoisse descendre. Alors que Trump ce sont les montagnes russes avec le plus de sensations fortes ou le stock-car et avec plusieurs accidents où il faudrait des assurances très élevées.

    1. Lecteur-curieux vous êtes très optimiste!!! Même l’homme le plus sensé ne pourra jamais arriver à une entente avec des psychopathes religieux….

  8. Sage 2010 dit :

    Excellente analyse de Loïc Tassé:
    « Les alliés afghans des États-Unis dénoncent les négociations entre le gouvernement américain et les talibans. Ils redoutent, avec raison, de vivre à nouveau sous le régime totalitaire religieux des talibans. »

    Sans parler que le Commandant Massoud a été tué le 9 septembre, deux jours avant les attaques du 11 septembre par les alliés des Talibans, Al Quaida.

    1. jcvirgil dit :

      Tout à fait l,analyse de Loic Tassé semble assez juste. Après 18 ans de guerre , les talibans contrôlent une partie toujours plus grande du territoire afghan. C’était à prévoir non seulement ils sont chez-eux, mais de plus ils ont tout le temps d’attendre le départ inéluctable des troupes d’occupation .

      Même s’ils sont des résultats de l’argent saoudien investi dans le terrorisme et l’extrémisme religieux (tout comme les attentats du 11 septembre d’ailleurs…), ce sont aussi des enfants du’un pays, de sa culture religieuse et de son tribalisme.

      Donc après les centaines de milliards de fonds publics américains investis dans cette guerre et dans la corruption endémique qui y sévit, tôt ou tard, le résultat final sera en bout de ligne le même que celui qu’on a vu au Vietnam, les troupes américaines partiront du pays et les Afghans décideront eux-mêmes de leur avenir.

      https://www.journaldemontreal.com/2019/09/07/les-etats-unis-negocient-leur-defaite-en-afghanistan

  9. kyrahplatane dit :

    Improvisation mixte!

  10. Apocalypse dit :

    Un peu plus et je suis d’accord avec Donald Trump; tu négocies avec eux et les attentats continuent. Tu parles d’une bande de fanatiques et de cinglés. La seule chose qui va arrêter ces gens, c’est la mort. On regrette de ne pas pouvoir tous les avoir au même endroit et ensuite, ‘nuke them’.

    Sortir du pays et les laisser en place, oh que ça ne semble pas une bonne idée. On assisterait probablement à des carnages tant qu’ils n’auraient pas le plein contrôle du pays.

    Il y a décidément des problèmes qui ne sont pas faciles à résoudre, celui-là en est clairement un.

    1. jcvirgil dit :

      On regrette de ne pas pouvoir tous les avoir au même endroit et ensuite, ‘nuke them’.
      ********
      Eh oui , mais heureusement ça ne pourra jamais fonctionner comme ça ! Qu’un président américain ait été assez idiot pour prétendre que ça serait la solution qui mettrait fin rapidement à la guerre démontre bien toute l’arrogance et le manque de vision où certaines *élites américaines * en sont rendues.

      Imaginer les suites engendrées par une telle action donne froid dans le dos à n’importe quel être humain doté un tant soit peu de capacité de raisonnement.

  11. Apocalypse dit :

    @Sage 2010 – 08:29

    M. Tassé a sans doute raison! Les talibans ne changeront jamais; le fanatisme ne sera pas suivi par l’illumination de la découverte de la rationalité, il ne va s’arrêter qu’avec la mort.

  12. Toile dit :

    Beubye Prix Nobel. Sarcasme.

  13. Cubbies dit :

    Le Bully pour négocier une entente avec les Talibans? Soyons sérieux svp. Bien que la situation demeure problématique, c’est peut-être mieux qu’il laisse ça aux grandes personnes.

    Le Bully a failli faire avorter le renouvellement de l’ALENA qui était un accord beaucoup moins complexe sur la scène internationale.

  14. loup2 dit :

    Permettez que je revienne sur le billet concernant le tennis.
    onbo et Apocalypse parlent de «serendipity».

    Un vinyle que j’ai depuis le siècle dernier. Y’a des grosses chances que vous connaissiez l’auteur !
    La pièce titre de l’album: https://www.youtube.com/watch?v=XOXdI5QOMow
    Lorsque vos messages ont été publier j’étais au lit.

    1. loup2 dit :

      C’est pas la pièce titre. Excusez moi. C’est «Serendipity Peace».
      Le titre de l’album donne un mal de tête à orthographier et à prononcer !

  15. jeanfrancoiscouture dit :

    @Gaétan Julien et Dekessey:

    Il est rare, très très rare que je sois d’accord avec Donald Trump.et quand cela arrive je me dis que c’est accidentel. Mais pour une fois, et comme vous, j’approuve.

    Qu’il ait accepté de pratiquer son prétendu «Art of the Deal» avec ce ramassis de brutes religieusement fanatisées me mettait en rogne mais, finalement, ne me surprenait pas de la part de cet homme narcissique et prétentieux. Même que je le soupçonne d’avoir pris cette dernière décision aux même enseignes. Mais au moins il l’a prise.

    Il ne connaît certainement pas ces mots de Cioran mais, à ma grande satisfaction, il vient d’en appliquer le principe:

    «Le fanatisme est la mort de la conversation. On ne bavarde pas avec un candidat au martyre. Que dire à quelqu’un qui refuse de pénétrer vos raisons et qui, du moment que l’on ne s’incline pas devant les siennes, aimerait mieux périr que céder.»

    1. onbo dit :

      @JF Couture

      Se pourrait-il que les Talibans se soient dit exactement la même chose?

      Se pourrait-il que même les Talibans de la rue sachent que le président américain a dépassé en deux ans le cap des 12,000 mensonges à la face de ses propres concitoyens? mentir en souriant, la fine fleur de son Art of the Deal? « Comment voulez-vous », dirait Jean chrétien?! 😉

      1. jeanfrancoiscouture dit :

        Bref, nous aurions ici affaire à une version rancunière de l’adage Latin: «Asinus asinum fricat» qui deviendrait alors «Asinus iratus asinum rumpit»? (L’âne en colère agresse son alter ego. Et réciproquement)

      2. Haïku dit :

        @jeanfrancoiscouture
        Excellent !👌

    2. Lecteur-curieux dit :

      Pour moi le livre  » Art of the Deal » traduit à l’époque par  » Le plaisir des affaires  » a trait, trait peu à voir avec l’art de négocier comme des juristes peuvent l’enseigner.

      Le deal est plus un projet d’affaires, une transaction ou une entente mais à court terme.

      Cela relève plus de qualité d’entrepreneur que de négociateur bien qu’ils disent plus deal majeurs.

      Prenez-le en québécois.  » j’ai un bon deal pour toi » Ou encore deux pizzas pour le prix d’une ? C’est un bon deal ?

      Ces deals sont ses projets vus comme succès à l’époque.

      Alors qu’une négociation dans un véritable art, c’est la recherche d’une entente favorable aux deux parties.

      Un deal pour Trump ? Acheter une propriété en difficultés financières ou l’autre n’a pas d’autres options.

      Ce n’est pas ses divorces bien qu’il avait des ententes prénuptiales.

      Un deal est une transaction avantageuse pour lui et si cela l’est pour l’autre cela peut arriver mais lui ne s’en soucie pas. Chacun pour soi.

      Alors qu’un négociateur serait un arbitre ou un médiateur dans un conflit.

      Trump lui se sert des tribunaux et est très agressif. Sauf que quand il voyait qu’il allait perdre comme avec Melvin Roffman là il revenait avec une proposition. Le conseiller financier en espérait pas temps. En se tenant debout contre Trump, il avait gagné sur toute la ligne. Si Trump avait été bon négociateur ou dans les rapports humains, il aurait simplement exprimé son désaccord plutôt que de le faire congédier et pouvant ruiner la carrière de l’homme.

      C’est pas une entente c’est une lutte.

      1. Lecteur-curieux dit :

        https://www.inc.com/peter-economy/11-winning-negotiation-tactics-from-trump-s-art-of-the-deal.html

        11 tactiques de négociation disent-ils alors que cela n’a rien à voir.

        Il s’agit plutôt de 11 principes de sa philosophie d’affaires, de sa vision entrepreneuriale et ils ne sont absolument pas mauvais en eux-mêmes. Il faut juste plus que cela. Cela sonne comme des maximes et recettes et c’est cela. C’est inspiré de son pasteur de jeunesse sur la pensée positive.

        Plusieurs entrepreneurs et encore plus de vendeurs à commissions sont des grands fans de gourous de la motivation. Alors que déjà Jean-Marc Chaput c’est trop pour moi.

    3. Achalante dit :

      Il faut croire qu’il reste un adulte qui l’a convaincu que c’était une mauvaise idée!

  16. Toile dit :

    C’est une somme de clans qui résonne comme au plus fort la poche et qui depuis des lunes s´affrontent pour le pouvoir. Les Talibans, c’est la noirceur garantie pour des siècles et des siècles, amen. Il va sûrement se réengager dans des négos si une accalmie se présente avant l’élection. Assez fou pour cela mais offrir l’argument des attentats commis comme raison de se retirer….ben faudrait la même Chose avec l’Arabie maudite.

    1. jcvirgil dit :

      En effet surtout que les talibans sont le produit direct du fanatisme religieux et du terrorisme que l’AS finance depuis des années à coup de pétro-dollar.
      Les États-Unis avec leurs alliances au Moyen-Orient sont coincés. D’un côté ils se servent de l’argent saoudien pour leur vendre des dizaines de milliards de leur quincaillerie militaire et pour qu’ils s’opposent à l’Iran un ennemi juré de leur partenaire israélien et de l’autre ils doivent supposément faire face au terrorisme islamique que ce même état finance à tour de bras.

      Bien que dans ce dernier cas il faut dire qu’ils s’en servent aussi , en les transformant en bons terroristes selon leurs visées géopolitiques dans la région , comme ils l’ont fait dans la guerre contre le régime Al-Assad en Syrie.

      1. onbo dit :

        Bravo pour cette rétrospective qui illustre l’absurdité circulaire de stratégies grossières comme citrouille en mars!

  17. Apocalypse dit :

    @loup2 – 09:05

    Merci pour le lien sur la chanson de Shawn Phillips: excellent!

  18. Apocalypse dit :

    @jeanfrancoiscouture – 09:07

    Merci pour Cioran! Encore une fois, en plein dans le mille.

    1. Haïku dit :

      Je seconde !

  19. Louise dit :

    Commettre un attentat en pleine négociation, ça indique clairement qu’on ne veut pas négocier pour arriver à une entente.
    Je suis loin d’être compétente pour juger de tous les enjeux sur la table et même sous la table mais je doute que cette négociation ait eu la moindre chance d’arriver à une conclusion positive.
    Dans une négociation, on parle de compromis des deux côtés. Dans ce cas précis, j’ai de gros doutes sur la bonne foi des deux parties en présence.
    Moi qui suis habituellement optimiste et confiante, dès qu’il y a le nom de Trump dans un événement ou une citation, je suis incapable de croire cet homme parce qu’il y toujours une intention cachée derrière les faits ou les paroles.
    Un menteur et un tricheur comme lui ne peut pas être crédible même s’il dit la vérité. Je doute aussi de la bonne foi des Talibans.
    Alors c’est l’impasse jusqu’à preuve du contraire.

    1. Serge Montpetit dit :

      Il avait un depart de golf cette journee ( demain ) la.

  20. Toile dit :

    Taleb désigne en pachto un étudiant en théologie dans une madrasa (université théologique musulmane). Le mot vient de l’arabe, avec le même sens. Les talibans[3] (طالبان [ṭāliban], « étudiants » ou « chercheurs ») sont un mouvement fondamentaliste islamiste se faisant appeler Émirat islamique d’Afghanistan Avec pour mode opératoire des attentats et des assassinats. Une organisation placée sur la liste officielle des organisations terroristes dont des Émirats arabes unis.

    L’erreur est d’avoir amorcé des négos avec eux et d’avoir espérer une paix possible. Cette erreur est celle du Potus 45 obnubilé par la promesse de retirer les troupes because cash.Les russes se sont plantés d’aplomb, aucune raison que la finalité les américains eut été différente et heureuse. Scene 23, prise 44 de supporter des mouvements qui se retourneront contre eux. Les américains ont une vision géopolitique pas trop performante dans le choix des « alliés ».

    1. Madalton dit :

      Les russes se sont plantés d’aplomb parce que les américains armaient les Talibans et Ben Laden. Quand les russes ont quitté, les américains ont été les victimes des Talibans et d’Al Quaïda…

  21. Gilbert Duquette dit :

    Les Talibans ont montré à Trump la médecine que Trump utilise dans ses négociations. C’est-à-dire de belles promesses suivies de mesures punitives (Droits de douane pour Trump attentats pour les Talibans)

  22. Gaétan Julien dit :

    Je croit que c’est la première fois en 3 ans qu’un topic soit plus en faveur de Trumpy que l’inverse faut le faire….lol

    1. constella1 dit :

      Gaëtan Julien
      Peut être bien mais c’est relié encore à son manque de jugement habituel son incapacité à négocier avec un tel groupe
      Cet offre de négocier n’aurait pas dû exister car on sait que ces fanatiques ne négocieraient rien qui ne puisse les avantager autrement dit pas grand chose ou rien
      Alors on dit oui on est d’accord pour son désistement qui venait d’une mauvaise idée à mon humble avis

  23. V-12 dit :

    1- Négocier avac les protecteurs d’Al Qaida?
    2- Les inviter aux USA à 3 jours de l’anniversaire de 9/11?
    3- Suspendre la rencontre parce que ces terroristes ont commis un acte… terroriste?

    LOL

    C’t’une joke, ce gars-là!

    1. treblig dit :

       » I want to talk to President Ghani. I want to talk to these Taliban negotiators. I want to look them in the eye,’”

      Encore une fois ce mythe persistant que Trump a de lui-même : il est capable apparament de décoder les intentions réelles de ses interlocuteurs simplement en les regardant au fond des yeux. Faut être sérieusement imbu de soi-même pour croire celà.

      1. Pierre S. dit :

        ————-

        drôles de paroles dans la bouche du pire pleutre a avoir occupé le job de POTUS

    2. Henriette Latour dit :

      V-12

      C’est pas parce qu’on rit que c’est drôle!

  24. darrylfzanuck dit :

    c’est probablement les Talibans qui ont annullés , si cette rencontre est vraie ce dont je doute…

    1. onbo dit :

      D’après l’article du NYT, les Talibans ont fait sauter une bombe le jeudi; ensuite, ce même jeudi, Trump a réagi en annulant la rencontre en privé; ensuite le chef Afghan a annulé en privé sa visite à Camp David; Trump a ensuite attendu à samedi, hier, pour annuler officiellement le « sommet ». Lundi, Trump dira qu’il n’a jamais eu l’intention d’annuler, que c’est la faute des autres. Mardi, il dira quoi? le 12,001e mensonge?

      Les Républicains sont coincés par leur propre « C’est notre Tump » à devoir militer contre le retrait des troupes US et le prolongement de la guerre d’invasion de l’Afghanistan devenue une guerre d’évasion qui rate et qui tarde.

      Pendant ce temps, les usines d’armement us roulent tempête, mais vers où, sinon l’anéantissement de la paix globale, le mépris des ressources utiles pour l’humanité, le désintéressement pour les milieux ambiants, notre terre, notre air, nos eaux, nos cultures et jardins, notre survie commune.

      Pendant ce temps, à échelle jamais vue, un CEO parano, du haut de sa chaire à fusils et munitions, fait la promotion de « One citizen, One gun »! Et le Sénat républicain déclame sous toutes les gammes: « Cela est juste et bon ».

  25. citoyen. dit :

    non mais, sérieusement, ça sert à quoi la politique.

  26. Danielle Vallée dit :

    Pour l’analyste Ardavan Amir Aslani, spécialiste du monde arabe, l’attentat de ce lundi illustre la volonté des talibans de négocier en position de force avec les Américains.

    Comme Trump est un loser et qu’il sait qu’il est un loser, il ne pouvait pas prendre le risque de leur faire face.

    Regardez la TV, il va aller jouer au golf à la place…

    1. Madalton dit :

      Voilà! Au moins, il y avait un commité à son départ. 😁

      https://www.politicususa.com/2019/09/08/trump-protesters-golf-club.html

  27. Legault Daniel dit :

    Trump est le plus utile à son pays et au monde lorsqu’il joue au golf. Il ne peu pas empirer les choses.

    On ne peut pas négocier avec des extrémistes religieux car leur ordres viennent de Dieux.

  28. Guy Pelletier dit :

    Extrait de Reuters:

    Interrogé au sujet de la réunion de Camp David prévue dimanche, Pompeo a dit que Trump a décidé de s’impliquer personnellement pour obtenir l’accord à la ligne d’arrivée.

    « Le Président Trump a finalement pris la décision », a dit Pompeo à Fox. Il a dit : « Je veux parler à Ashraf Ghani, le président. Je veux parler à ces négociateurs talibans. Je veux les regarder dans les yeux. Je veux voir si nous pouvons arriver au résultat final dont nous avions besoin. »

    Après l’annonce du scénario de Camp David, Trump a été critiqué pour avoir prévu d’accueillir sur le sol américain un groupe militant qui a tué des troupes américaines et abrité le chef d’Al-Qaïda Oussama ben Laden après les attaques du 11 septembre 2001 contre les États-Unis.

    « Jamais les dirigeants d’une organisation terroriste qui n’a pas renoncé aux attentats du 11 septembre et qui continue à faire du mal ne devraient être autorisés dans notre grand pays. JAMAIS. Point final « , a déclaré samedi sur Twitter le représentant américain Adam Kinzinger, à l’instar de Trump un Republican, sur Twitter.

    Mercredi, les Américains célébreront le 18e anniversaire des attentats d’Al-Qaïda qui ont tué plus de 3 000 personnes à New York, à Washington et en Pennsylvanie.

    Les talibans, qui contrôlent désormais plus de territoire qu’à aucun autre moment depuis 2001, ont lancé de nouvelles attaques la semaine dernière, y compris un attentat-suicide à Kaboul jeudi, qui a coûté la vie au sergent de 1re classe Elis A. Barreto Ortiz, 34 ans, de Porto Rico, portant à 16 le nombre de soldats américains tués en Afghanistan cette année.

    M. Pompeo a déclaré que les États-Unis ne renonceront pas à leur soutien militaire aux troupes afghanes tant que les talibans n’auront pas pris les mesures nécessaires pour montrer qu’ils prennent la paix au sérieux.

    1. Layla dit :

      @Guy Pelletier 11:34

      Merci beaucoup, pendant que j’écrivais mon 12:02 vous avez amené une info des plus importantes.

      « Interrogé au sujet de la réunion de Camp David prévue dimanche, Pompeo a dit que Trump a décidé de s’impliquer personnellement pour obtenir l’accord à la ligne d’arrivée. »

      S’impliquer personnellement…misère …pour obtenir l’accord à la ligne d’arrivée…ré-misère. Layla

    2. jcvirgil dit :

      Un petit détail .Les attentats du 11 septembre ont été attribués au saoudien Ben Laden et à son organisation Al-Qaïda, les Talibans n’avaient rien à voir là-dedans, sauf d’avoir accueilli ces terroristes sur leur territoire.

      Il n’y avait par ailleurs aucun taliban afghan parmi les équipages terroristes du 11 septembre, qui étaient en grosse majorité de nationalité saoudienne.

      Par ailleurs la CIA et l’armée américaine n’ont eu aucun scrupule à armer et à s’associer avec les membres d’Al-Qaïda en Syrie pour tenter de renverser le gouvernement d’Al-Assad.

      S’ils veulent sortir d’Afghanistan et arrêter la saignée de fonds publics dans cette guerre pour réaffecter ces budgets à la réparation de leurs infrastructures physiques et sociales,Ils n’ont pas d’autre choix que de négocier avec les Talibans.

  29. Layla dit :

    « Ce grand soldat » et les onze autres ont été tués jeudi, on peut lire que vendredi il a décidé de reporter sa décision d’annuler cette rencontre, il a attendu samedi alors que comme il le dit lui-même ils étaient en route. Ça fait grand chef d’annuler quand les gens sont dans l’avion ou presque.

    J’ai commencé à lire les liens de reculons, pour choisir la facilité en ce dimanche matin, me disant… les démentis vont suivre ne te casse pas la tête ma belle le vrai du faux va sortir ou si vous préférez le faux du vrai.

    La fin de semaine dernière il est aussi allé à camp David ce que j’avais trouvé surprenant. Est ce que bébé lala voulait une petite séance de photo avec ces personnes le pouce en l’air et son cheese smile qui me lève le coeur? Peut-être ont -Ils refusé de faire partie de sa télé-réalité à ce stade, si près du 11 septembre, rien ne me surprend.

    Maintenant pourquoi j’ai mis entre guillemets « ce grand soldat » c’est pour l’ironie de la situation, parce que ce grand soldat il semble que c’est un portoricain et que TinySissy c’est fait niaiser sur Twitter… avec l’argent qu’il a retiré pour l’aide à ces grands portoricains pour son christ de mur suite à son tweet de ce grand soldat. Tiens toi. Il fait « suer » les portoricains et pourtant ils vont faire la guerre…au nom de ce « grand pays.

    1. Haïku dit :

      Layla
      Dans le mille !👌

  30. Layla dit :

    Lu dans La Presse… promesse en l’air des rebelles ??? J’espère que oui.

    « Washington n’a pas fermé la porte dimanche à de nouvelles négociations avec les talibans sur le conflit en Afghanistan, rompues de manière spectaculaire la veille par Donald Trump, mais les insurgés ont menacé les États-Unis d’une « souffrance » sans précédent pour leur revirement. »

  31. kintouai dit :

    Difficile de négocier quand il y a un décalage de…cinq cents ans !

    Par ailleurs, le problème, si les Talibans sont laissés à eux-mêmes, c’est moins le fait qu’ils finiraient d’instaurer leur religion rétrograde dans tout le pays, mais qu’ils provoqueraient un exode de centaines de milliers de gens — surtout des jeunes hommes — qui aboutiraient en Iran avec, pour objectif ultime, l’Europe.

    Et malheureusement, même s’ils fuient un régime détestable, ces réfugiés n’en sont pas moins pétris d’islam rigoriste et, donc, loin d’être adaptés à la vie en Occident (et, notamment, à l’égalité hommes-femmes)..

    Depuis quelque temps, presque chaque fois qu’on entend parler d’un attentat à l’arme blanche en Europe, c’est un jeune Afghan qui a pété les plombs.

    Un plongeur en apnée ne remonte pas à la surface en une seule fois; il y a des paliers de décompression.

    Il devrait en être de même des réfugiés venus de pays qui vivent encore au Moyen Âge. Il leur faudrait des paliers de décompression, tant pour leur bien que pour le nôtre..

    1. gl000001 dit :

      Précision : un plongeur en apnée remonte sans palier car il n’est pas resté assez longtemps sous l’eau pour qu’il se soit formé des bulles d’azote dans son sang. C’est le plongeur avec bouteille qui doit décompresser.
      J’aime quand même votre analogie.

  32. xnicden dit :

    Certains avancent l’hypothèse que les tweets de Trump à ce sujet ne sont pas de lui et leurs arguments sont assez convaincants. Par exemple, les chances que Sharpie 1er puisse utiliser correctement le mot « Unbeknownst » comme dans le premier tweet sont en effet bien minces.

    C’est un détail, mais cela révèle que quelqu’un se souciait grandement de la façon dont la position officielle de l’administration allait être présentée.

    1. De plus, il n’y a pas de délai entre chaque tweet ce qui est impossible pour lui d’en écrire 3 aussi longs en si peu de temps

      1. Haïku dit :

        marie4poches et xnicden
        Très bonne observation.
        « Unbeknownst »… Mouahaha !

      2. jeanfrancoiscouture dit :

        S’agissant de mots commençant par «un», comme ce fameux «unbeknownst» il y en a un que Donald Trump devrait en apprendre la signification et c’est: «unbecoming» comme dans «conduct unbecoming» car ça, il connait. 🙂 🙂

      3. jeanfrancoiscouture dit :

        Misère. Une coquille: « …dont (et pas QUE) Donald Trump devrait apprendre la signification.»

  33. papitibi dit :

    La vraie de vraie raison?

    Le Taliban Times a ridiculisé les pseudo-connaissances de Jaune-Pisse en matière de prévisions météo. Et cette carte ‘officielle’ altérée au crayon feutre.

    Sont vraiment méchants, les Talibans!
    Tuer des p’tites filles qui veulent aller à l’école, passe encore.
    Arracher la tête d’un soldat américain, passe encore.
    Mais s’en prendre de manière aussi vicieuse à Sa Majesté Impériale, ah bin là…

    1. Haïku dit :

      Ouch !!!😉👌

  34. Pierre S. dit :

    ————————————

    Cet imbécile est incapable d’occuper le poste de président …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :