Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Le New York Times publie aujourd’hui sur son site un reportage remarquable : ses journalistes ont posé à 21 candidats démocrates à la présidence les mêmes 18 questions. On trouve ici les réponses. Or, malgré les demandes répétées du journal, Joe Biden a refusé de se prêter à l’exercice. Je m’en suis rendu compte au moment où je mijotais un billet comparant la campagne de l’ancien vice-président à une douche froide quotidienne, sauf que celle-ci n’a rien de tonifiant.

Après un début de campagne plutôt réussi, Joe Biden semble avoir du mal à passer une journée sans dire ou faire quelque chose qui est susceptible de refroidir l’enthousiasme des membres les plus importants de la coalition démocrate. Cela s’est produit il y a deux semaines lorsqu’il a défendu sa position contre le financement fédéral de l’avortement dans le cadre du programme Medicaid avant de faire volte-face sur la question 24 heures plus tard de façon plus ou moins convaincante. Conséquence : plusieurs femmes ne savent pas si elles peuvent lui faire confiance sur cette question importante.

Joe Biden a remis ça hier soir lors d’une activité de collecte de fonds devant des donateurs démocrates de New York. Il est revenu sur son idée plus ou moins crédible selon laquelle la défaite de Donald Trump en 2020 lui permettra de nouer des relations productives avec les républicains du Congrès. Pour étayer cette thèse, il a rappelé l’époque très lointaine où il était possible d’accomplir des choses avec des sénateurs ségrégationnistes. Et il a nommé deux d’entre eux, dont James Eastland du Mississippi, qui était un raciste pur jus

Dieu sait ce que Biden a pu accomplir avec ces élus racistes. Mais les démocrates afro-américains qui l’appuient en raison notamment de sa complicité avec Barack Obama doivent se poser aujourd’hui de sérieuses questions à son sujet. Chose certaine, Cory Booker, un des candidats démocrates à la présidence, s’est dit déçu aujourd’hui que l’ancien vice-président ne se soit pas encore excusé pour sa nostalgie déplacée.

Bill de Blasio a pour sa part reproché à Joe Biden de ne pas être en phase avec son époque dans une série de tweets illustrés par une photo de sa famille mixte. Il a rappelé que le sénateur Eastland était d’avis que les Blancs avaient le droit de faire la chasse aux «niggers».

(Photo Getty Images)

50 réflexions sur “Joe Biden ou la douche froide quotidienne

  1. Apocalypse dit :

    Encore un peu et M. Hétu ne sera pas plus enthousiaste que moi face à la candidature de Joe Biden … lol

    Je parlais de Madame Harris un peu plus tôt et elle, elle est enthousiasmante!

    Comme nous avons souvent dit, Joe Biden et Bernie Sanders. nous auriez dû mettre les deux pieds sur le pouf et regarder la course chez les démocrates du confort de votre chez soi.

  2. Earl Brochet dit :

    Jos Biden, un homme de fin de carrière. Il a peur de tout, même des démocrates. Il n’est sûrement pas le candidat pour faire face à l’imbécile en service.

  3. gl000001 dit :

    Bof ! C’est pas parce que tu accomplis quelque chose avec un raciste que tu acceptes son racisme.

    1. Richard Hétu dit :

      Mettez-vous une fraction de seconde dans la peau d’un Noir et pensez à ce que représente pour vous le ton complaisant de Biden à l’égard d’un raciste qui ne travaillera jamais sur un projet vous avantageant. Bof? Bof?

      1. Réal Tremblay dit :

        Pas très encourageant pour un noir mais la première idée qui m’est venue a été celle d’Obama essayant de travailler avec les Républicains. Comparaison boiteuse je sais, mais l’approche m’a semblé dans les mêmes eaux.

      2. gl000001 dit :

        Je ne connais pas le fond de l’histoire mais je ne suis pas sur que c’est si complaisant de dire « At least there was some civility ».
        Moi, je vois le sous-entendu « C’est un sans-dessein mais au moins il a été poli ».

      3. Richard Hétu dit :

        Si vous pensez que ça vaut la peine de souligner en 2019 la politesse d’un raciste qui a défendu le meurtre des «niggers», je pense que vous avez un problème.

      4. gl000001 dit :

        Moi, j’y vois du sarcasme. Il n’y en a peu-être pas. C’est probablement ça le problème.

      5. Richard Hétu dit :

        Disons que c’est du sarcasme. Le résultat est un beau fiasco. Mais je pense que Joe Biden était sérieux.

      6. gl000001 dit :

        On le saura jamais car si la tendance se maintient, Biden va girouetter comme un libéral du Québec.

      7. Guy LB dit :

        @Richard Hétu à 20h38 :
        «… Mais je pense que Joe Biden était sérieux.»
        Moi, je suis convaincu qu’il l’était. Cet homme jovial qui carbure à la bonne entente est prêt à toutes les complaisances avec quiconque sait lui sourire et lui adresser les guili-guili qui le mettent en valeur. L’absurdité du compliment qu’il a adressé à Eastman est révélateur de l’absence étonnante chez lui de la compréhension des enjeux de fond. Il faut être drôlement déconnecté de la réalité — quotidienne et des 150 dernières années — de la population noire américaine pour avoir dit ce qu’il a dit.

        Chez Biden, la bonhomie et les bons sentiments tiennent lieu de pensée et n’ont pas plus de profondeur. Et l’excuse des compromis par nécessité de travailler ensemble, que lui offre @gl000001, ne tient pas la route. Il a été V-P de Barack Obama; il aurait pu apprendre des choses.

    2. Benton Fraser dit :

      C’est un peu comme paraphrase Trump où il y a du bon monde des deux côtés… même chez les racistes!

      1. gl000001 dit :

        Non. Pas vraiment. Plutôt: c’est un épais mais j’ai réussi a faire avancer quelque chose avec lui.

      2. Guy LB dit :

        @gl000001 :
        Oui, vraiment. L’observation de @Benton Fraser est exacte et décrit bien la façon Biden de ne vouloir froisser personne en trouvant à tout un chacun, en dépit du bon sens, un beau côté à flatter.

  4. Danielle Vallee dit :

    James Eastland était élu par des gens. Il représentait sa circonscription. Il était là. Le choix c’était de l’ignorer pendant quatre ans ou d’essayer de travailler avec lui…

    C’est comme Trump. Il est détestable mais 60 millions de personnes ont voté pour lui. Il est là. Comme une vieille mule têtue et vicieuse.

    C’est une question fondamentale qui divise les démocrates : on se bat jusqu’à la mort ou on essaie de se parler. Même AOC est en train de travailler avec Cruz en ce moment. Quelle est la meilleure façon de procéder?

    1. Richard Hétu dit :

      La meilleure façon de procéder est de ne pas ressasser des histoires semblables qui n’ont aucun rapport avec 2019 et l’électorat démocrate!!!

      1. Vincent Lamoureux dit :

        Bien dit. M.Hétu. Joe devrait se concentrer sur ce qui se passe de nos jours. Il ne devrait pas évoquer le nom d’individus qui ne veulent rien dire pour bien des gens aujourd’hui. Les jeunes en particulier. À la rigueur, il peut parler de ses années en tant que vice-président sous Barrack Obama que l’on connait mieux.

  5. treblig dit :

    Peut-être que le fait Biden soit plus âgé que la moyenne a une influence au bout du compte.

    Dans les années 60, les progressistes blancs, un peu boys scouts, pactisaient avec les les éléments réactionnaires de l’extrême droit racisite pour faire avancer ( un peu) la cause des noirs. Stratégie qui a été mise à mal par les Blacks panthers qui ne voulaient rien savoir de la coopération avec les blancs. Ils optaient pour la confrontation avec le pouvoir blanc.

    Peut-être que Biden est resté un peu boy scout

    1. Richard Hétu dit :

      Les progressistes blancs ont pactisé avec les réactionnaires racistes dans les années 60 pour faire avancer la cause des Noirs? Qui? Dans quelles circonstances? Comment? J’ai dû en rater des bouts!

      1. treblig dit :

        Si on commençait par Harriet Beacher Stowe, une femme blanche qui écrit La case de l’oncle Tom qui dénonçait l’esclavagisme tout juste avant la guerre de sécession. Stowe militait contre l’esclavagisme pour des motifs religieux ( un chrétien ne peut séparer des parents de ses enfants, et un mari de son épouse) avec un arrière-goût paternaliste pour les noirs. Le nord blanc a adopté son approche bon enfant envers les noirs pendant des années. Biden était de cette école.

        D’ailleurs les militants blacks ont gardé cette étiquette d’oncle Tom pour les noirs complaisants envers les blancs,

      2. Benton Fraser dit :

        @treblig

        On parle des années 60….

        1860 ou 1960 ?!?!?

      3. treblig dit :

        @Benton Fraser

        Le paternalisme et l’attitude infantilisante de Beachers Stowe a perduré jusqu’en 1960 chez les blancs. Réécoutez Autant en emporte le vent et évaluez les stéréotypes des personnages noirs. Et Biden a reproduit ces stéréotypes dans sa jeune vingtaine.

      4. Benton Fraser dit :

        @treblig

        Bizarre… on a plutôt traité Harriet Stowe et son roman de maternaliste!

  6. Amlia13 dit :

    Je savais que Biden suivrait Sanders dans les disgraces du parti

  7. Mabuse dit :

    Il serait bon que les 2 gérontes qui menaient la course à l’investiture démocrate en soient écartés le plus tôt possible. La question est: où iront leurs appuis? Chez les démocrates, chez Trump ou,ce qui revient au même, s’abstiendront-ils de voter comme en 2016? Pendant ce temps, DT récolte 25 M de $ en 24 heures!

  8. Martin cote dit :

    Décevant de voir aller Biden…il semble incapable de se situer dans le présent…..toujours à renâcler les histoires du passé …ce n’est pas ce que les gens veulent entendre…..Ils ne veulent pas entendre parler de ces accomplissements passes mais plutôt de sa vision de l’avenir pour leur pays…..son plan de match pour rallier tous les américains derrière lui et ainsi ravir la présidence à Trump…pour le momemt…il est vraiment dur à suivre….

  9. Gilles Morissette dit :

    Biden, comme on dit, « joue la trappe. Il ne veut tellement pas faire de gaffe qu’il finit malgré tout par en faire.

    Il ne pourra pas se défiler indéfiniment car il risque d’en payer le prix.

  10. Jean Saisrien dit :

    Encore une fois: j’ai bien assez vu Biden et Sanders…
    ..deux bons Jacks peut-être mais… come on: un peu de sang neuf SVP!

  11. Danielle Vallee dit :

    Je ne suis pas sûre que les opposants de Biden se sont fait aimer aujourd’hui. Dans Politico, on lit une certaine ironie et une ironie certaine:

    « Booker, who has made love and unity a key message throughout his presidential campaign, was one of the highest-profile figures to come out against Biden »

    J’ai l’impression que c’est Booker qui a l’air fou ici.
    Politico détaille le discours de Biden et il exprime clairement qu’il n’avait rien en commun avec ces gens.

    D’accord qu’il devrait parler plus du futur et moins du passé. Mais il faut éviter le cannibalisme…

  12. Benjen Stark dit :

    Biden en est à quoi, sa troisième tentative pour obtenir la nomination démocrate? Ça n’a jamais lever son truc et pour cause, il est un politien pitoyable, il l’a toujours été et il le sera toujours.

    S’il est le meilleur du lot pour ravir la Présidence, ça en dit plus sur la soi-disant relève démocrate qu’autre chose.

    1. Benjen Stark : Biden est pitoyable, dites-vous? Il y a du vrai dans ce commentaire….

      Est-il le meilleur pour confronter Trump?? Probablement pas…. et on le voit de plus en plus….

      Cependant, soyons honnêtes, Trump en très peu de temps, a réussi à atteindre un niveau de médiocrité politique à une vitesse jamais vue!!

      Ça en dit long aussi sur la soi-disant relève Républicaine alors que personne ne peut le contester et lui ravir ce poste pour, enfin, faire quelque chose de positif pour les USA…..

    2. gl000001 dit :

      VP deux mandats et il est pitoyable ? Wow !!
      Et ça quoi de vous ça ?

    3. Benton Fraser dit :

      Remarquez que tous les candidats démocrates du lot 2020 seraient meilleurs que Trump…. Même les candidats démocrates des 40 dernières années!

  13. V-12 dit :

    Chaque fois que Biden va ouvrir la bouche pour dire ou proposer quelque chose, l’opposition n’aura qu’à répondre ceci: « aïe, chose, ça fait 50 ans que t’es en politique. T’étais où sur ces propositions là? »

    Et le tour sera joué.

  14. kintouai dit :

    Alors, que reste-t-il ? Sanders est trop à gauche et c’est un « loose cannon », Biden est dépassé (il fait penser à Chamberlain devant Hitler) et tous les autres sont des juniors connus localement, mais qui n’ont aucune envergure nationale.

    À moins qu’un Obama surgisse de nulle part comme en 2008, il faudra donc se résigner à quatre ans de crapulosité de plus de la part d’une bande de salopards qui vont mettre en faillite le shithole USA, si ce n’est la planète entière.

    Quelle chouette perspective !

  15. Gilles Morissette dit :

    @ Benjen Stark (17h46)

    Parlant de « politicien pitoyable », votre gourou a démontré hier soir en Floride (18 juin) qu’il n’avait tien à envier à personne. Il a fait ce qu’il sait mieux faire que personne: Attiser la haine envers ceux qui ne pensent pas comme lui. Pourquoi changer une recette gagnante ?

    Son « freak show » a sûrement dû combler de plaisir les adeptes de sa secte.

    Biden n’est pas sans reproche mais même en y mettant tous les efforts possibles, il ne réussira jamais à atteindre le niveau de médiocrité de votre gourou.

  16. Lecteur_curieux dit :

    Plus au centre plus modéré sur le plan socio-économique mais pas en phase avec son époque. Va-t-il remporter pareil l’investiture démocrate ou ce n’est que temporairement qu’il est bien placé?

    C’est aux Américains et aux démocrates à être enthousiastes mais ils ne le sont pas vraiment plus que nous. Ils doivent penser à son expérience et le voir comme un POTUS de transition.

    Son sommet de carrière aurait dû être et se contenter de ses années avec Obama.

    Il reste le mieux placer pour battre Trump ou pas ? Les démocrates en voudront pas.

    Madame Harris qui gagne tout mais par un Grand électeur de plus que Trump.

    Les Américains vont rester très divisés et les démocrates se divisent entre eux aussi. On voudrait le candidat quasi-idéal pour les primaires et comme POTUS mais il/elle ne semble pas exister ou les opinions diffèrent.

  17. Pierre S. dit :

    ——————–

    Benjen … au lieu de jaser de Biden parle nous donc de Trump le magnifique.
    Son délire fleuve de mardi aurait du lui valoir un solide séjour en psychiatrie.

  18. hors sujet
    Trump a amassé 25 millions en moins de 24 heures….. sa popularité semble dépassée le groupe souvent identifié comme étant des illettrés et des pauvres intellectuellement….
    Faudra bien constater que Trump a un éventail de votants passablement plus large qu’on ne le croit….. Les Démocrates doivent choisir leur prétendant(e) avec grand soin….

    Hors-sujet encore…
    L’ONU condamne l’Arabie Saoudite dans l’affaire Khashoggi, ciblant même le cher Ben….. laissant planer la possibilité d’un mandat d’arrêt international et la saisie de ses biens à l’extérieur de son pays…. quelle sera la suite

    1. Benton Fraser dit :

      Trump a démontré qu’il a été le type que la swamp recherchait.

      En 2015, il peinait à ramasser des fonds, la swamp le considérait comme un clown!

      Maintenant, Trump récolte les ristournes sur les baises d’impôt des plus riches….

      1. Haïku dit :

        @Benton Fraser
        👌 !
        « Joli sourire recherche clown pour s’afficher ».

  19. Danielle Vallee dit :

    @kintouai: « Alors, que reste-t-il »
    Les débats de la semaine prochaine vont faire ressortir plusieurs candidats de grande qualité dont on entend très peu parler maintenant.
    La campagne est jeune…
    Mais s’ils continuent à s’entre déchirer ça va affaiblir le parti c’est sûr…

  20. Absalon dit :

    New Monmouth poll of 2020 Democrats
    Biden 32% (-1 since May)
    Warren 15% (+5)
    Sanders 14% (-1)
    Harris 8% (-3)
    Buttigieg 5% (-1)
    O’Rourke 3% (-1)
    Booker 2% (+1)

    Circulez! y a rien à voir.
    A part Warren mais tant qu’elle partage son électorat progressiste avec Sanders, Biden n’a rien à en craindre.

    On l’aime, on l’aime pas, oncle Joe domine la situation. Il bat Trump de plus de 9 points dans les derniers sondages en Floride, 16 points en Pennsylvanie, 10 au Wisconsin, 2 au Texas. Que demande le peuple ? Il veut Biden. J’imagine qu’il rassure. Vous voulez faire quoi ? Si les jeunes candidats n’arrivent pas à l’abattre dans les débats il sera irrattrapable.

  21. xnicden dit :

    « He never called me boy »

    Même moi qui connaît peu l’histoire de la culture ségrégationniste comprend pourquoi ce passage a particulièrement irrité beaucoup de gens. Comment Biden a-t-il pu oublier que boy était employé pour parler aux hommes noirs quels que soient leur âge?

    Ouf.

    1. Guy LB dit :

      @xnicden :
      Je partage votre « ouf » entièrement. Biden me fait rouler des yeux 🙄 à en avoir mal.
      Et j’oserais ajouter à votre commentaire l’hypothèse que le problème n’est pas tant que Biden a oublié le racisme crasse que véhiculait le mot Boy. C’est plutôt qu’il ne l’a jamais compris, qu’il ne l’a jamais ressenti.

      Et c’est pourquoi le sympathique et souriant Joe que tant de monde aime tant va continuer à se mettre les pieds dans les plats. Un bien bon gars, Mr Empathy, mais le neurone de la compréhension n’allume pas chez lui.

  22. gl000001 dit :

    Gauchiste. Radical. Ils restent quand même à droite de Scheer au Canada.
    Réveillez-vous comme disent les Jéhoviens !!

  23. quinlope dit :

    Biden joue le même jeu que Trump. Les attaques personnelles, mais en plus poli. Rien de bien concret et de visionnaire comme projet de société sinon de rétablir l’ordre. Mais comme gaffeur, il ne cédera jamais sa place.

    Il y a plein de bons autres candidats, (Warren, Harris, Booker, Buttigieg, O’Rourke, Klobuchar) mais on se demande si les Américains qui ont vécu quatre ans avec Trrump ne veulent pas encore un genre de combattant comme lui, mais en plus honnête et qui sache au moins lire et parler.

  24. papitibi dit :

    AMLIA 13 a émis un commentaire à 16h33.
    Aucune réaction.

    Je me suis amusé à laisser traîner ma souris sur l’image de son avatar.
    Surprise!
    C’est notre Pâqueret national qui se cache derrière ce pseudo… Follow the guide!

    https://richardhetu.com/2019/06/19/joe-biden-ou-la-douche-froide-quotidienne/#comment-118896

  25. Ziggy dit :

    Bravo Papitibi elle aurait pu passé à travers les mailles sans votre perspicacité et continué sous une autre identité à discrédité le blogue en nous laissant sans choix de lui répondre d’une façon pas toujours gentille si vous voyez ce que je veut dire.

  26. Haïku dit :

    Les trois étapes:
    -la bouche
    -la couche
    -la douche.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :