Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Joe Biden veut être plus vert que Barack Obama. L’ancien vice-président et candidat présidentiel présente aujourd’hui un programme sur le climat et l’énergie qui prévoit notamment la neutralité en carbone d’ici 2050, objectif qui rejoint celui du Green New Deal dont l’égérie de la gauche démocrate, Alexandria Ocasio-Cortez, fait la promotion. Coût du programme : 1 700 milliards de dollars sur dix ans, financé en partie par l’abrogation des baisses d’impôts promulguées par Donald Trump en décembre 2017.

Le programme de Biden inclut une taxe sur le carbone, des investissements «historiques» dans les énergies propres et les infrastructures «résiliantes» et des changements au code fiscal pour encourager l’achat de véhicules électriques et la transition énergétique dans le secteur manufacturier. Il s’appuie sur les données scientifiques alarmantes des dernières années concernant les effets du réchauffement climatique.

L’ancien bras droit de Barack Obama avait été critiqué par AOC et d’autres progressistes, dont Bernie Sanders au cours du dernier weekend, dans la foulée d’un article de Reuters affirmant qu’il était en quête d’une voie «mitoyenne» pour lutter contre le climat. Il avait par la suite nié avoir prononcé un tel mot. Chose certaine, son plan vert, intitulé «A Clean-Energy Revolution» n’a rien de mitoyen.

Selon un sondage publié ce matin par CNN, Joe Biden demeure le candidat préféré des électeurs démocrates à l’échelle nationale, quoique sa cote a baissé de 7 points de pourcentage au cours du dernier mois et celle de Bernie Sanders a augmenté de 4 points de pourcentage.

Biden: 32%
Sanders: 18%
Harris: 8%
Warren: 7%
Buttigieg: 5%
O’Rourke: 5%

L’analyste de CNN Harry Enten se demande si les démocrates ne sont pas en train de revivre ce que les républicains ont connu à partir de juin 2015 : une course où le meneur reste solidement en tête jusqu’à la fin. À noter que Biden est particulièrement populaire auprès des démocrates qui suivent la course à l’investiture de leur parti avec le plus d’attention.

(Photo AP)


71 réflexions sur “Biden promet la neutralité en carbone en 2050

  1. Gilbert Duquette dit :

    Question???

    Pourquoi les politiciens font-ils des  »promesse » ou des plans à long terme sachant (et en cela Trump l’a démontré plus d’une fois) que élu ou pas, leurs successeurs peuvent d’un trait de plume détruire tous ces programmes qu’ils soient sociaux, environnementaux ou économiques.

    1. Henriette Latour dit :

      Gilbert Duquette

      Bonne question!

      1. Gilbert Duquette dit :

        Merci 🙂

    2. Pierre dit :

      @Gilbert
      On appelle ça faire de la politique…

    3. jcvirgil dit :

      Bel exemple,.Au Canada on peut ajouter Ford en Ontario et Sheer au fédéral s’il est élu.

      1. Sjonka dit :

        Et Charest avec les défusions des villes,
        Alouette !
        Et dire que les politiciens se posent la question « pourquoi les gens sont désabusés de la politique et politiciens »,

      2. A.Talon dit :

        N’oubliez pas l’ineffable Maxime Bernier… dont le début de carrière en tant que chef populiste ressemble étrangement à celui du Drumpf.

    4. ProMap dit :

      Gilbert Duquette – Question pertinente. Mais d’un autre côté, on dit souvent que les politiciens n’ont pas de vision à long terme. En fait, l’odieux revient à ces dirigeants qui brisent un plan prévoyant et bénéfique. trump nous l’a démontré. Il n’a pas seulement mis la hache dans les plans de M. Obama, il s’est permis de mettre fin à des ententes internationales signées par d’autres présidents, même républicains, dont l’ALENA signée par G. H. W. Bush. Dans ce cas, il n’a pas fait mention de Bush comme il l’a fait pour les ententes initiées par POTUS 44.

    5. gigido66 dit :

      En effet!

      1. gigido66 dit :

        @gGilbert Duquette.
        Le commentaire précédent s’adressaiT à vous.

    6. Lecteur_curieux dit :

      Car ils sont juste des beaux parleurs ou encore ils ont des projets pas vraiment acceptés socialement.

      Exemple les fusions forcées du PQ que les libéraux n’ont défait qu’à moitié ayant les désavantages des deux positions. Pas d’économies d’échelle les deseconomies. La bureaucratie a encore gagné et le gasoillage tout en faisant du copinage.

    7. Guy LB dit :

      @Gilbert Duquette à 07h10 :
      À première vue, votre question a l’air pertinente. Biden a en effet l’air un peu racoleur avec son plan qui ne risque pas de l’affecter personnellement; on se doute bien qu’il ne sera pas là en 2050 pour en mesure le succès et en subir les contraintes.

      Mais en réalité, n’est-ce pas exactement ce genre de planification à long terme qu’il faut pour secouer la société et la forcer à évoluer ?

      Bien sûr, dans un système où la constitution permet au suivant de faire à peu près ce qu’il veut au gré de ses caprices, aucun plan, même le plus solide, n’a d’avenir assuré et ne saura résister au travail de sape qu’un imbécile de calibre Trumpien pourrait décider d’entreprendre.

      Au bout du compte, je comprends votre scepticisme. qui me paraît non seulement sain, mais justifié. Des objectifs contraignants et plus immédiatement bénéfiques, à l’échelle d’un mandat présidentiel (ou deux?), seraient plus crédibles et garants de la volonté réelle du candidat Biden de faire bouger les choses et d’amener sa société de bien nantis comprendre que son avenir repose sur le respect de l’environnement et la compréhension du gros bon sens écologique. Ce qui vaut d’ailleurs pour la société nord-américaine dans son ensemble…

  2. Alexander dit :

    Biden ne sera plus là en 2050, bien évidemment.

    Mais il commence à mettre sur table les balises d’un choix à faire pas mal plus clair pour les américains.

    Ça a le mérite d’être clair et de regrouper les idées des différentes factions du parti démocrate.

    Les baisses d’impôt pour les riches, le laisser-faire environnemental, la déréglementation, les coupures de services, l’industrie militaire et des armes, le rejet de l’avortement et la division des républicains.

    L’unité du pays, une conscience environnementale, l’accès à l’éducation et aux soins de santé pour tous, l’encadrement des armes, la diplomatie vs la force, le droit à l’avortement et une charge fiscale plus équilibrée pour les démocrates.

    On s’éloigne de l’enquête de Mueller et des russes et on commence graduellement à mettre les américains devant deux choix de société.

    Par leur vote, ce sera à eux de décider ce qu’ils veulent. Ça leur appartient.

    L’important est de garder le focus sur ces débats et ne pas se laisser distraire par les pitreries qui détourneraient l’attention des vraies choses.

    1. ProMap dit :

      Alexander – intéressant ce que vous dites : axer les débats des candidats sur l’avenir de la société, un pogrome qui se tient en mettant en lien différents pan de mur de la problématique actuelle : environnement vs économie, environnement vs égalité du fardeau fiscal, environnement vs qualité de vie des prochaines générations, etc. En cela Biden essaie de viser tout l’éventail démocrate en prenant à AOC son GND. C’est de bonne guerre en politique, un tantinet, pour être poli, vicieux parce que ses déclarations antérieures n’allaient pas dans ce sens là.

      Elle est peut-être là la stratégie démocrate :
      a) les candidats présentent des projets de société porteurs d’espoir en l’avenir et les défendent
      b) le Congrès s’occupe du clown

      1. ProMap dit :

        hou là là : programme et non pas pogrome (qui fait un peu hitlérien ou stalinien ou Philippe le Bel) et pans de mur, tant qu’à y être.

      2. A.Talon dit :

        «En cela Biden essaie de viser tout l’éventail démocrate en prenant à AOC son GND.»

        Peut-être aussi veux-t-il mettre de son côté tout ce que le Parti Démocrate (et la société dans son ensemble) peuvent compter de progressistes. En commençant par les moins de 30 ans soucieux de leur avenir.

        p.s.: Pogrom haha! Veux, veux pas, on restera dans l’Affaire Russe encore longtemps. 😉

      3. A.Talon dit :

        Clarification de mon commentaire de 10h02:

        Peut-être Biden cherche-t-il à fédérer ( i.e.UNIR) toutes les forces progressistes du Parti Démocrate et de la société. Intention beaucoup plus noble que de simplement voler les bonnes idées de ses concurrents les plus dynamiques. Peut-être aussi s’enligne-t-il déjà vers un ticket BIDEN-(insérez ici le nom d’une personnalité. progressiste).

    2. yepasbon dit :

      À Alexander@ 7:50 . Quel résumé court mais complet ! Avec Biden on construit pour l’avenir , avec l’autre , on détruit . Que du positivisme , même si un peu dogmatique ! Cette campagne américaine est définitivement la leur , mais comment elle influencera la destinée du monde en général ! Ils ne peuvent laisser cela à la bande de squatters qui ont emprunté la Maison Blanche .

      1. A.Talon dit :

        «la bande de squatters qui ont emprunté la Maison Blanche .»

        Emprunté??? VOLÉ. N’ayons pas peur des mots, VOLÉ. Grâce à la violence verbale, au mensonge à répétition, à un système électoral dysfonctionnel et à l’aide du Kremlin. VOLÉ.

    3. spritzer dit :

      @Alexander

      Vous attribuez aux républicains les excès de l’industrie militaire, le trou noir qui aspire les fonds publiques, mais les démocrates sont aussi coupables. Mais vous devez le savoir puisque vous n’avez pas mis cet item dans ce que proposent les démocrates. 😉

      1. Alexander dit :

        @ Spitzer

        Les EU sont un pays guerrier. Mais si Bush Jr et ses faucons ont poussé la guerre en Irak et en Afghanistan sous de faux prétextes, Obama cherchait graduellement à se retirer et visait moins les attaques directes et plus la négociation . Il a signé un traité avec l’Iran alors que les républicains veulent tout renégocier par la force.

        Pas parfait, j’en conviens. Le lobby des armes et du militaire est puissant aux EU. Il y a un équilibre des forces à trouver.

        Et on ne pourra pas retirer le second amendement, les américains aiment trop leurs guns. Au mieux encadrer le port d’armes.

    4. Lecteur_curieux dit :

      Vous voyez trop les choses en Québécois et avec le discours de la gauche québécoise parlant de projet de société.

      Les Américains sont et seront individualistes. Avec une certaine gauche mais l’individualisme finit par gagner bien que la gauche le modère par bouts.

      Il faut donc se concentre à rendre cet individualisme sain plutôt que malsain. Optimiser les qualités et modérer les défauts en les prenant tels qu’ils sont et en travaillant à améliorer.

  3. LeChamp dit :

    Vers un ticket Biden (président) et Harris( VP) ainsi le parti démocrate ratisserait large et aurait un plus grand taux de participation de la part des anti-trump car ca ne sera pas une élection Démocrates-Républicains mais plutot Trump contre le reste de la gang….

  4. jcvirgil dit :

    Un beau programme . Il est plus que temps que ça soit fait. Si les États-Unis avec leur puissance économique emboîtent enfin le pas dans la lutte aux changements climatiques et le transfert vers les énergies vertes a sera un gros pas de l’avant pour la planète.
    C’est pas comme s’ils n’avaient pas les moyens, ils ont juste à consacrer une partie des centaines de milliards de dollars qu’ils mettent chaque année dans l’industrie de la mort ,

    De plus contrairement à ce que veulent nous faire croire les lobbys qui contrôlent les gouvernements et les grands médias ça serait économiquement rentable avec toute la création d’emplois reliés au développement aux nouvelles technologies et la richesse qu’elles génèrent.

    .L’article mis en lien le démontre bien pour le Québec mais ses principes s’appliquent

    https://unpointcinq.ca/dossier-special/avantages-economie-sobre-en-carbone/

  5. Louise dit :

    Biden a présenté un programme ambitieux pour l’environnement. Peut-être qu’il ne sera pas réalisé complètement mais il faut fixer un point de départ si on veut arriver à faire des changements significatifs.
    S’il avait proposé un programme trop timide il aurait été critiqué et là il est désapprouvé quand même.
    Il se passe tellement de choses négatives aux États-Unis que tout ce qui peut contribuer à sortir le pays du marasme est bienvenue même si ce n’est pas parfait.

  6. V-12 dit :

    Combien de fois on a entendu les analystes, après une élection, nous dire que l’électorat avait choisi le changement? En fait, c’est du tournage en rond. La politique , c’est ça. On vote libéral et huit ans plus tard, conservateur. On est déçu, bang!, on vote NPD. Quatre ans plus tard, on vote libéral.

    Le surplace.

    Comme je le mentionnais hier, avec les lobbys d’énergies fossiles qui dépensent des centaines de millions de dollars, trop de politiciens en sont redevables. La démocratie, c’est pour Exxon. Et tant que ça ne change pas, bof.

    Alors on fait des promesses sachant très bien que ce sera soit bloqué par le Sénat républicain ou renversé par le prochain Président de l’autre parti. Tournage en rond…

    1. jcvirgil dit :

      Vous avez raison jusqu’à ce que ça change…On pourrait citer comme exemple René Lévesque , la nationalisation de l’électricité et la création d’Hydro-Québec. Comme le disait Parizeau ça ne s’est pas fait sans écraser de gros orteils 🙂

      Le virage vers les énergies vertes fédère une grande partie de la jeunesse partout dans le monde. Les politiciens n’ont pas d’autre choix que de les écouter, car le mouvement prend de l’ampleur, c’est normal après tout ce sont eux qui vivront dans le monde cataclysmique de demain si rien n’est fait aujourd’hui.

      1. spritzer dit :

        @jcvirgil

        C’est un gros virage mais vous avez raison, c’est inévitable même si le rythme de la transformation sera sans doute trop lent pour nous éviter des gros ennuis. À vue de nez cependant on dirait que le Québec s’en tire pas trop mal, l’eau ne manque pas en tout cas. 🙂

      2. A.Talon dit :

        @ spritzer 9h45
        «le Québec s’en tire pas trop mal, l’eau ne manque pas en tout cas.»

        À moins que le dérèglement climatique ne vienne brouiller les cartes là aussi…

        https://www.ouranos.ca/programme/gestion-de-leau/

      3. Guy LB dit :

        @jcvirgil à 08h27 :
        Quel bel exemple vous avez choisi en nous rappelant la nationalisation de l’électricité sous les libéraux de Jean Lesage ! C’est déjà de l’histoire ancienne, ce virage important. C’est formidable que quelqu’un nous le remette en mémoire de temps en temps.

        Où donc ai-je lu, encore récemment, « Je me souviens » ???

  7. fallaitquejteuldise dit :

    Tant que les républicains climatosceptiques ne trouveront moyen de rentabiliser financièrement ce choix politique, leurs croyances auront le dessus sur leurs dollars… money talk.

  8. spritzer dit :

    « À noter que Biden est particulièrement populaire auprès des démocrates qui suivent la course à l’investiture de leur parti avec le plus d’attention. »

    Autrement dit, ceux qui appuient Sanders, par exemple, ne savent pas de quoi ils parlent. 😉

    1. jcvirgil dit :

      C’est le message de l’establishment démocrate , car après tout aucun candidat ne passe par les primaires à moins que les chefs de parti ne lui permettent de passer par les primaires, Sanders le sait fort bien.

      Il semble bien qu’ils misent cette fois sur le tranquillisant, et souriant oncle Joe pour calmer la rébellion des jeunes vedettes du parti en phagocytant leur proposition la plus porteuse d’espoir(Def: Détruire progressivement quelqu’un, quelque chose en les privant de toute autonomie, en s’en rendant maître de l’intérieur ), car après tout comme on le sait fort bien selon une formule qui a fait ses preuves , on peut promettre monts et merveille et imputer la lacune du côté réalisation aux dinosaures républicains si ça ne marche pas 🙂

    2. gl000001 dit :

      Sanders n’est pas démocrate 😉

  9. Ziggy dit :

    Bien sur qu’avoir une vision à long terme de politique populaire parmi les démocrates est gagnant ,mais non contraignant et n’oblige pas celui qui les fait à un résultat mesurable à court terme et permet souvent à remettre à plus tard les actions nécessaires pour y parvenir..
    ALEXANDER dans son commentaire à résumé très bien les actions quI doivent être mises en branlent aussitôt qu’un président démocrate sera au commande et si il veut que la neutralité carbone soit effective pour 2050 il devra apprendre à mâché de la gomme en faisant deux ou trois autres choses en même temps.
    Rétablir la réputation des USA demandera beaucoup de son temps,rebâtir les infrastructures de l’appareil gouvernementale,de la justice,de la diplomatie sera un véritable défi un casse tête pour débusquer les déplorables infiltrés dans les rouages de l’état et surtout faire payer le gros salaud et sa famille ,ainsi que ses fidèles nominés aussi coupables.
    Le défi est gargantuesque il a intérêt à ne pas négligé de faire une place à ses colistiers à la poursuite de ce qui est ou devrait être des objectifs communs,en faire une équipe solide est gage de succès.

  10. Apocalypse dit :

    Joe, Joe, Joe, comme tout ‘bon’ politicien, incapable de résoudre de vrais problèmes, on pelle le problème loin, loin, loin en avant et vous ne serez plus là pour voir les conséquences de notre inconscience collective … ‘how convenient’ :-(.

    Nous avons 10, 15 ans maximum pour faire quelque chose de significatif pour limiter le réchauffement de la planète à 2 degrés et donc, il faut un vrai de vrai plan pour arriver à cet objectif pas dans trente(30) ans, mais immédiatement. Qu’est-ce qu’il faut faire pour atteindre cet objectif? Il faut une réponse ‘drette now’ et ensuite, on implante la stratégie pour arriver à l’intérieur de 10-15 ans.

    Si vous n’êtes pas capable de proposer quelque chose de concret pour résoudre le problème, laisser la place à d’autres qui, eux, auront peut-être de vrais idées pour le résoudre.

    1. Alexander dit :

      @ Apocalypse

      Il faut aussi être pragmatique. On ne fait pas un U turn avec un paquebot comme ça même si la tempête approche.

      Faut d’abord regagner le pouvoir, sinon les trumpistes vont continuer leur oeuvre de démolition avec leur inconscience.

      Ne pas effrayer les gens, mais fixer des balises irréversibles.

      1. A.Talon dit :

        «Ne pas effrayer les gens, mais fixer des balises irréversibles.»

        D’accord sur ce point mais comment rendre ces balises irréversibles dans ce monde de girouettes et d’opportunistes? Une simple campagne électorale suffirait-elle à imprégner l’idée d’urgence climatique dans le subconscient de la population? Suffirait-elle aussi à influencer durablement l’ensemble de la classe politique pour l’élaboration subséquente de politiques plus concrètes? J’en doute. Que reste-t-il, par exemple. du tristement célèbre Plan Vert du pitoyable chef libéral Stéphane Dion présenté lors de sa désolante campagne électorale de 2008?

    2. Lecteur_curieux dit :

      Résistance au changement.

      Le gars souffre d’obésité morbide mais lui veut se faire aider disons un autre…

      Veut se faire brocher l’estomac aussi mais plutôt que manger 4 pizza large all dressed avant d’aller se coucher il passe à 3 large plus une médium avec Trudeau ou Biden. Avec Trudeau il fume un petit joint avant.

      Avec Trump ? Tant qu’à mourir aussi bien vivre sa vie on passe à 4 pizza extra-large et on ajoute 2 grosse poutine et un bon gros milk shake.

      Pour la cigarette on passe de 3 paquets à 4 par jours avec Donald. Avec Trudeau on coupe 2 ou 3 cigarettes dans la journée.

      C’est cela l’image et avec les beaux parleurs on promet d’être mince en 2050.

      Hey j’ai connu des obèses pas morbides mais morts pesant en bas de 100 livres. Le diabète et/ ou le cancer ayant fait leur oeuvre. Il ne faut pas attendre trop car ensuite si on se met à maigrir trop rapidement c’est pas pour le mieux.

      La santé de la planète est menacée. L’inconscience n’est pas nouvelle… Rappelez-vous Pierre Péladeau rabrouant Richard Desjardins sur nos forêts. Monsieur P. disait ne pas être médecin ou vétérinaire.

      Les gouvernements doivent agir mais la population ne veut pas payer le prix. Allez 75 sous de plus le litre d’essence dès demain et 1,40 de plus dans 18 mois.

  11. Gilles Morissette dit :

    Un plan ambitieux certes mais c’est un bon début. Biden devrait être en mesure de rallier l’aile progressiste du Parti Démocrate tout en effrayant pas l’aile plus modéré.

    L’avance de Biden semble se solidifier et il est clair qu’il représente, pour les Démocrates, la meilleure option pour affronter le Gros Abruti-En-Chef en novembre 2020.

    Pendant ce temps, en Angleterre, le TDC-En-Chef a trouvé le moyen d’insulter le maire de Londres (Sadiq Khan) quelques minutes avant son arrivée au pays en le qualifiant de « Total Loser ».

    Non mais quel enfoiré de gros minable de pas-de-classe. Quel quelques 41% et plus d’Américains continuent à l’appuyer démontre que ce « shit hole country » a vraiment un sérieux problème en matière de santé mentale parmi une partie de sa population.

  12. Apocalypse

    Pensez-vous vraiment que les Américains sont prêts à régler le problème dans les 10-15 prochaines années? Le tiers de la population des EU ne croit pas au réchauffement climatique et le même pourcentage existe dans les pays dits évolués. Malheureusement, ce n’est pas en fonçant dans le mur tête baissée qu’on règlera le problème mais bien en y allant progressivement. Un bébé qui se tient debout n’a pas nécessairement la capacité de marcher. C’est triste mais l’évolution n’arrive pas tout d’un coup.

  13. Apocalypse dit :

    @Alexander – 09:03

    ‘Il faut aussi être pragmatique.’

    C’est ça qu’on dit quand on ne sait pas quoi faire pour résoudre un problème.

    Il faut à tout prix limiter la hausse moyenne des températures à deux(2) degrés et nous avons 10, 15 ans max pour le faire, sinon les conséquences seront désastreuses pour l’humanité. Ca prend donc un plan tout de suite pour atteindre cet objectif et de toute évidence, il ne viendra pas de Joe Biden qui n’est capable que de dire des généralités.

    Comme nous avons souvent dit, il aurait dû passer son tour et laisser la place à des plus jeunes. Je ne comprends toujours pas l’engouement pour cet homme qui n’a rien à proposer.

    1. Alexander dit :

      @ Apocalypse

      Pragmatique? Pas de pouvoir, pas de plan. Convaincre des lobotisés trumpistes climato-sceptiques, c’est déjà tout un contrat pour regagner le pouvoir.

  14. Apocalypse dit :

    @Henriette Latour – 09:08

    ‘Pensez-vous vraiment que les Américains sont prêts à régler le problème dans les 10-15 prochaines années?’

    Sûrement pas, comme le reste de l’humanité d’ailleurs! Nous sommes encore devant la pensée magique que tout va s’arranger à la fin. Désolé, mais il y a plein d’histoires que se terminent mal et c’est ce qui va arriver à l’humanité. Nous sommes collectivement ‘stupides’, on n’apprend pas de nos erreurs!

  15. Lecteur_curieux dit :

    En 2050 , Biden sera mort et on peut aussi pas mal certainement faire la promesse que l’individu portant le nom de Donald Trump sera décédé.

    Les objectifs à très long terme ce n’est pas mauvais d’en avoir mais à la condition de commencer par chiffrer ceux à court et moyen terme sinon ce ne sont que des belles paroles.

  16. nickoleterrible dit :

    Il me semble qu’avec un programme vert agressif ils vont juste faire plaisir à une partie des gens dont le vote leur est déjà acquis, veut dire une fois l’investiture passée il faut bien qu’il continue avec le même programme.

  17. Pierre S. dit :

    ——————————

    Finalement c’est p-e bien Joe Biden qui va débarrasser les USA et la planète entière
    du fléau Trump. Qui l’eu cru ???

  18. Pierre S. dit :

    ————————————————–

    Au moment ou on se parle les Russes doivent travailler à temps plein a craquer
    les e-mails de Biden pour le compte des républicains. On y apprendra que son beau frere
    a volé une barre de chocolat dans une épicerie lorsqu’il avait 12 ans et que Monsieur Biden
    a engagé un plombier et l’a payé au noir le 8 juillet 1998 et que ca c’est  »very, very bad believe me »

    1. Bartien dit :

      Cette fois-ci pas besoin de la demande de trump…..Russia if you are listening…….

  19. Pierre S. dit :

    ——————————–

    le pire, impossible de prouver que Trump est de mèche avec les russes
    ce sont les russes qui vont le maintenir la sans même que le gros taré ne le demande ….
    Ce qu’il est payant pour la Russie et la Chine d’avoir un abrutit sur la chaise de POTUS.

  20. V-12 dit :

    Jcvirgil, 8h27

    Vous remarquerez que je parle du ROC et des USA dans mon intervention.

    Les démocraties de souche latine n’ont (ou n’avaient) rien à voir avec les démocraties saxonnes. À preuve, Hydro qui à été crée en 1945 et la santé publique qui a été formellement instaurée au début des années ’60.

    Petit encart; Parizeau a écrasé combien d’orteil? Les systèmes sociaux étaient en place à son arrivée, non? Oui, on lui doit le Fonds de Solidarité et les RÉA. Mais quand il a pilé sur des orteils, on lui a montré la porte. Les orteils de fonctionnaires sont fragiles. 😉

    1. jcvirgil dit :

      Vous oubliez la mise en place de la CDEPQ qui a donné une certaine autonomie financière et économique au Québec. Une mise en place qu’ont regretté par la suite d’avoir laissé se mettre en place le gouvernement fédéral , les puissances financières canadians et leurs banques.

  21. Pierre S. dit :

    ————————————–

    par contre en ce début de semaine le staff de la MB est comme un peu en vacance.
    Trump et sa famille de mouettes parasites sont en Angleterre recu sur le bras de la Reine.
    Et les britaniques sont dans la rue pour manifester leur mécontentement …..

    On aurait jamais vue ca du temps de Barrak Obama.

    1. Pâquerette Palardy dit :

      @Pierre S
      L’ère Obama est terminé, faudrait vivre au présent. Trump est le 3e président des EU à être invité par la famille royale en 66 années de règne de la reine Élizabeth II , Donald Trump n’a rien à envier à Barack Obama sur le sujet, Élizabeth II n’était pas obligée de l’inviter . C’est bon de voir la solidité des liens entre le UK et les USA dans une période turbulence pour les deux pays. Theresa May semble être très reconnaissante à Donald Trump pour son soutien dans ces moments très difficiles pour elle.

      1. Bartien dit :

        « faudrait vivre au présent. »

        Donc c’est terminé, tu ne parleras plus de Clinton???

      2. gl000001 dit :

        Elizabeth l’a invité car elle a de la classe, elle !!
        trump a invité un général nord coréen qui a fait tuer beaucoup de gens. Il n’était pas obligé de l’inviter lui non plus mais il l’a fait par très grand manque de classe.

  22. gl000001 dit :

    « les infrastructures «résiliantes»  »
    Intéressant lapsus Mr Hétu.

    « RésiliAnt » participe présent du verbe résilier : Mettre fin à un contrat, une convention soit d’un commun accord, soit, pour le contrat successif, par la volonté d’une seule des parties, en usant d’une clause qui prévoyait cette rupture.

    Alors que « résiliEnt » : Adjectif. Qui présente une résilience au choc plus ou moins élevée. Qui fait preuve de résilience.

    Les infrastructures « résiliantes » peuvent donc être résiliées. Elle ne résisteront pas aux chocs d’un changement de gouvernement 😉

    1. Haïku dit :

      Touché ! 👌

  23. Pierre S. dit :

    ——————————–

    Pâquerette !

    Si tu as bien saisi le profil particulier de Trump tu aura compris que les gens lui déroule le tapis
    rouge et lui font du plat uniquement pour flatter son égo et le manipuler aisément … ou à tout le moins
    s’éviter d’avoir des embrouille avec ce crétin.

    Cependant quand tu dis que Trump n’a rien a envier a Barrak Obama … la je t’arrête nette frette sec.
    Partout ou B Obama passait ( et passe encore) les gens lui vouait un immense respect pour ne pas
    dire de l’admiration et il se comportait à la hauteur de son enviable réputation.

    pour ce qui est de Trump, au delà de la mascarade, personne ne veut le voir. A ce titre les britanniques
    sont dans la rue pour manifester leur indignation de recevoir avec autant d’égard un trou de cul comme Trump.
    Et fidèle à sa réputation son premier commentaire en arrivant était de lancer une poignée d’injure au
    maire de Londres.

    Croyez moi, Trump est mort de jalousie face à Obama et a tout à lui envier a commencer par le principal
    Obama lui était réellement un président dans tout ce que ca implique.

    1. Pâquerette Palardy dit :

      @PierreS
      Je ne vais pas en remettre sur Obama, vous faites pitié, je vais vous laisser à vos illusions sur le personnage.

  24. Pierre S. dit :

    ————————–

    Et quand tu parle de « solidarité » entre le UK et les USA …..
    La seule solidarité que je voir c est la situation chaotique dans laquelle se trouvent
    ces deux gouvernements dysfonctionnels, divisés et sous influence.

    Mme May présentement est bien plus un zombie qu’une dirigeante.
    Et trump adore pouvoir faire le smat aupres de gens qui sont aussi dans le trouble que lui.

    par contre devant la Reine, Poutine et quelques autre … il s’écrase pas à peu prêt.

    1. kintouai dit :

      Et quand le Gros Taré déclare que Boris Johnson ferait un bon remplaçant pour May, c’est sûrement parce qu’il croit qu’avec un prénom pareil, Johnson ne peut être autre chose qu’un espion russe (méchant Boris !)

      1. Haïku dit :

        😉👌 !

  25. Pierre S. dit :

    ———————————–

    Boris Johnson …. le pleutre qui a fait dans son pantalon et qui s’est sauvé
    les pattes aux fesses au landemain du vote pour le brexit ….. la pire espece de trouillard qui soit …
    un saboteur, un homme de peu d envergure, un pas fiable ……

    me fait penser a quelqu’un vite de même….

  26. papitibi dit :

    Premier commentaire ci haut: Gilbert Duquette demande à quoi peut bien servir une promesse électorale dont l’échéance de réalisation est reportée à 30 ans.

    Bonne question.

    Cela dit, quand un politicien se fait promoteur d’un projet à très long terme qui s’étendra sur 8 mandats présidentiels de 4 ans, ce qu’il fait, c’est dessiner la COURBE qu’il considère possible, réalisable, idéale ou whatever.

    Et cela re-re-dit, il y a tellement d’impondérables!
    Personne ne peut aujourd’hui mesurer avec précision les effets de la fonte du pergélisol sur la libération massive de gaz à effets de serre; on ne peut que spéculer. Et une fois cette libération amorcée, quels en seront les effets réels sur la dégradation des berges du St-Laurent, sur l’innondation du métro de New-York, et tutti quanti? L’un de ces effets dont on ne peut mesurer la courbe, c’est la PRISE DE CONSCIENCE.

    Pourrait-elle s’accélérer? Cette accélération pourrait-elle infléchir l’AUTRE courbe – celle des gaz à effet de serre – ou sera-t-il trop tard? Et si trop tard, trop tard pour qui? La terre survivra. Homo Sapiens itou, mais peut-être que sa population aura baissé à un milliard? Peut-être que l’hégémonie US – Chine etc aura-t-elle été remplacée par l’émergence politique du Nunavut ou de la Norvège?

    Pépére Nostradamus, t’as-tu des réponses? Enweille, shoote!

    1. Haïku dit :

      Exquis !

    2. Pâquerette Palardy dit :

      @papitibi
      Je suis certaine que votre explication est beaucoup trop compliqué pour Oncle Joe. La seule raison de ce commentaire sur le programme de «  carbone neutre 2050 » est qu’il veut sauver la chèvre et le choux, il veut amadouer l’aile de gauche du parti, répondre à AOC au sujet de ses vues sur les changements climatiques, et en même temps plaire aux plus modérés du parti, une promesse dont les aboutissements sont en 2050 ça n’est pas trop compromettant pour qui que ce soit.

      1. papitibi dit :

        Trop compliqué pour Oncle Joe, ma douce Pâquerette?

        Ouille! Moi je m’inquiéterais davantage du Toxic Avenger qui occupe la Bécosse Blanche; celui-là, dès qu’une phrase comporte DEUX virgules, il est tellement mélangeouillé que ses dentiers virent upside down!

        Anyway, Sa Sérénissime Majesté Donald Primaire ne peut pas entrevoir le futur au-delà des cinq prochaines secondes et une toute petite minute suffit à cet esprit brillant (noyé dans la brillantine) pour éructer au moins 6 messages contradictoires!

  27. Haïku dit :

    HS:
    (RE:le titre du billet).
    J’espère que Maxime Bernier va promettre de neutraliser son carbone

  28. toutestcinema dit :

    La Terre promet la neutralité en humain pour la même période

    1. Haïku dit :

      Touché ! Bon cinéma.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :