Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

190219-tani-cnn-staffers-tease_vvh3gd.jpg

Elle a servi de porte-parole à l’ancien procureur général des États-Unis, Jeff Sessions, un conservateur pur et dur. Elle a été conseillère politique auprès de Mitt Romney, Carly Fiorina et Ted Cruz, entre autres candidats et sénateurs républicains. Elle n’a aucune expérience journalistique. Qu’à cela ne tienne : CNN a embauché cette cadre politique, Sarah Isgur, pour coordonner sa couverture politique au cours de la campagne présidentielle de 2020. Comme l’écrit le site Daily Beast dans un surtitre coiffant un article sur cette affaire (et pardonnez-moi cette vulgarité inhabituelle) : «WTF?!?!»

Un porte-parole de CNN a précisé qu’Isgur ne se mêlera pas des questions touchant le département de Justice, son ancien employeur, mais elle jouera un rôle de coordinatrice de la couverture électorale de CNN à la télévision et sur internet en plus de fournir des commentaires en onde. Selon le Daily Beast, l’embauche de cette partisane républicaine a «démoralisé», «choqué» et «décontenancé» les employés de CNN.

Peut-on douter que les accusations incessantes de «Fake News» formulées par Donald Trump à l’encontre de CNN n’ont pas pesé dans cette décision qu’un membre du personnel de la chaîne d’information a qualifiée de «très bizarre»? Chose certaine Isgur, a déjà propagé elle-même les critiques de conservateurs à propos de CNN.

À la décharge de CNN, la chaîne n’est pas la première à avoir embauché un cadre politique pour faire de l’information. Pensons à ABC qui a donné un contrat à George Stephanapoulos, ex-directeur des communications de la Maison-Blanche sous Bill Clinton, ou à NBC qui a offert un poste au regretté Tim Russert, ex-directeur de cabinet du sénateur démocrate de New York Patrick Moynihan et conseiller du gouverneur démocrate de New York Mario Cuomo.

Mais ceux-ci ne se sont pas vus confier dès le premier jour la responsabilité de superviser la couverture électorale de la chaîne qui venait de les embaucher.

(Photo Reuters)

37 réflexions sur “Un rôle clé à CNN pour l’ex-porte-parole de Jeff Sessions

  1. gl000001 dit :

    J’aime bien le Club des Ex à Radio-Canada. On dirait qu’une fois sorti de la politique, ils sont plus sympathique et compétent. Ca sera peut-être le cas pour elle ?

    JOKE HIHIHI !!
    On dirait que le crédibilité a pris le bord. L’exemple de trump qui essaie d’être président sans aucune crédibilité gagne toutes les autres sphères d’activité. Attendons pas que les sculpteurs s’improvisent dentiste pour réagir !!

    1. Pierre dit :

      Tout politicien confondu semble bien meilleur dans l’opposition où à une tribune radio ou télé.

    2. chrstianb dit :

      Sauf que le club des ex est une table ronde de discussion. Ce ne sont pas des journalistes qui doivent avoir une apparence de neutralité. Or, Sarah Isgur aura un rôle de journaliste puisque qu’elle doit coordonnée la couverture politique de la prochaine campagne électorale.

    3. Layla3553 dit :

      @gl000001 8:07

      « Attendons pas que les sculpteurs s’improvisent dentiste pour réagir !! »
      😂

  2. P-o Tremblay dit :

    Je pense que le but est de calmer un peu les républicains sur CNN, c’est un choix stratégique…
    Un bon choix? L’avenir nous le dira.

  3. Henriette Latour dit :

    Ils ont tellement peur de la chute des côtes d’écoute après les nombreux appels aux fake news qu’ils sont prêts à engager n’importe qui pour plaire aux irréductibles supporteurs de Trump.

  4. Gilbert Duquette dit :

    Elle a peut-être bien des comptes à régler avec Trump qui sait???

    1. Igreck dit :

      I hope so ! Une « Gorge profonde » mais en pleine lumière ! Elle va avoir besoin de protection contre les édentés armés jusqu’aux dents !?

  5. titejasette dit :

    Effectivement, c’est un ti peu inhabituelle mais pas vulgaire – WTF: Who’s This Female ?

  6. monsieur8 dit :

    «WTF?!?! »

    J’imagine que les gens du FM 93 ont eu le même genre de réaction quand on a annoncé que Catherine Dorion devenait chroniqueuse chez eux. WTF ?!?

    Et pourtant, c’est la chose à faire. Il faut qu’on se parle si on veut s’écouter. On n’est pas d’accord, mais on doit montrer qu’on peut se respecter les uns les autres, entendre les arguments du camp adverse pour répondre avec nos propres arguments. Les media trop cloisonnés dans leur carcan idéologique deviennent des propagateurs de « fake news » (je devrais plutôt dire de « biased news »), et perdent en crédibilité.

    Le clivage politique est extrême aux USA, inquiétant aussi. Il faut calmer le jeu. Ce genre d’initiative de CNN est, selon moi, une bonne chose.

    1. Bartien dit :

      @monsieur8

      Elle n’a pas été engagée à titre de chroniqueuse mais de coordonnatrice pour la campagne de 2020….ça veut dire (à mois d’erreur de ma part) qu’elle va décider de la couverture médiatique des partis. Sera-t-elle impartiale? On peut en douter grandement.

      1. gl000001 dit :

        Exact. Le Club des EX à Radio-Can commentent l’actualité politique.

      2. amlia13 dit :

        @Bartien
        Enfin à CNN on pourra peut-être entendre un son de cloche différent, à l’heure actuelle il n’y a aucune objectivité sur ce poste de nouvelles, tous du même bord, anti-Trump et pro pro démocrate et plus les démocrates sont à gauche , meilleure couverture ils obtiennent de la part de CNN. Cote d’écoute oblige, ils se sont peut-être décidés à frayer avec l’ennemi.

  7. Apocalypse dit :

    Hallucinant :-(.

    Faut-il se surprendre? CNN passe toutes ses journées à parler de Donald Trump, ce qui assure des cotes d’écoutes; imaginer l’ennui si c’est Hillary Clinton qui avait gagné ou encore un des candidats démocrates en lice pour 2020. On se demande si CNN aurait survécu ou survivrait.

    Donald Trump gagnerait l’an prochain et ça serait le bonheur total pour eux; un autre quatre ans à ne parler que d’un seul sujet qui fait parler tout le monde.

    Cette décision très controversée n’a qu’un seul but: les cotes d’écoutes! Ils vont sans doute faire un peu plus attention qu’en 2016, mais on ne gagerait pas un vingt(20) là-dessus.

    1. Pierre dit :

      @ apocalypse

      Sans oublier les late night shows et SNL qui ont un plaisir fou à se taper le Potus- 45, et Bill Maher bien sûr.

  8. jeanfrancoiscouture dit :

    @M. Hétu: «Mais ceux-ci ne se sont pas vus confier dès le premier jour la responsabilité de superviser la couverture électorale de la chaîne qui venait de les embaucher.»

    En effet. Et à mon humble avis, à moins d’avoir eu un mandat clairement politique et bien ciblé, aucun sérieux «chasseur de têtes», (métier que j’ai déjà pratiqué), ne présenterait quelqu’un sans expérience pratique pour un poste de cette importance sans se faire traiter de toute espèce de noms d’oiseaux par son client.. Il y a nécessairement anguille sous roche.

    Par contre, quiconque suit le moindrement les émissions d’affaires publiques ici comme ailleurs constate aisément le nombre quasi pléthorique «d’ex» en tout genre qui peuplent maintenant, et à gros prix, les ondes et les pages des divers médias. Le fameux «Club des Ex» de la SRC compte même des «Ex» dont la carrière «d’Ex» est beaucoup plus longue que ne fut leur carrière active dans leur domaine respectif. Dire que cette émission apparue dans un contexte électoral avait, si je me rappelle bien, été alors identifiée comme devant être éphémère. Pour faire un «Perronisme» je dirais que des fois, «l’éphémère peut être éternel» mais, pourrait ajouter Moose Dupont, une éternité payante «en ta..»
    🙂 🙂

    1. gl000001 dit :

      Ex = commentateur. Isgur = Coordinatrice. C’est un peu différent.

  9. Lecteur_curieux dit :

    Les réseaux veulent toujours avoir des insiders et de plusieurs parti.

    Mais si on fait comme dans le sport avec trop d’ex-joueurs ou coachs et pas tous bons communicateurs bien cela est moins intéressant.

    Elle une ex porte-parole de. Sessions. Outre cela, quelle est sa formation et son CV ?

    Bon mais engagée surtout car elle est un pro conservatrice républicaine et que CNN bien que très orientée vers les démocrates veut une part de républicains.

    Catherine Dorion va au FM93 où est le gauchiste pour aller à Fox News ?

  10. Apocalypse dit :

    @jeanfrancoiscouture – 8h37

    En ce qui me concerne, les Ex qui commente l’actualité politique, c’est l’ennui total; aussitôt que ça touche leur ancien parti, on sait exactement ce qu’ils ou elles vont dire; la partisanerie prend aussitôt le dessus.

    J’aime mieux les journalistes et commentateurs politiques qui n’ont pas d’allégeance politique: le panel à Patrice Roy (RDI, 17h00) et les Coulisses du Pouvoir.

    1. Lecteur_curieux dit :

      Plus ancien on aimait mieux Claude Charron faisant une émission d’affaires publiques ou encore avant Jean Cournoyer faisant des débats à Radio-Québec. Ou tiens Yvon Dupuis maintenant décédé quand il faisait de la radio à CIBL. Sortir de la politique pure et faire des communications.

  11. Lecteur_curieux dit :

    https://iop.harvard.edu/fellows/sarah-isgur-flores Elle a été analyste sur des Cable News.

    Son présent rôle est et sera trop important comme coordinatrice et ses biais partisans font peur ?

  12. Micheline L dit :

    Le mot clé ici est « coordonnatrice ». Beaucoup de problèmes à l’horizon… Les possibilités que Madame Isgur travaille encore pour CNN le soir de l’élection sont presque nulles, à mon humble avis. Espérons qu’il n’y aura pas trop de dégâts en attendant…

  13. Alexander dit :

    Pourquoi CNN devrait n’engager que des pro-démocrates ou Fox des pro-républicains?

    Le problème des médias présentement, c’est qu’ils prennent position un peu trop ouvertement et tout le monde manque d’objectivité. Guerre de partis, guerre de médias, guerre de cotes d’écoute.

    Je m’ennuie sérieusement d’un peu d’objectivité dans l’information.

    Les médias s’offrent du bon temps et – sûrement – d’excellentes cotes d’écoute à couvrir Trump et ses tweets quotidiennement. La planète est accroc à cette guerre larvée contre les institutions.

    Personnellement, si Mme Isgur fait juste une bonne job de couverture médiatique, de façon professionnelle, je dirais: aucun problème avec sa nomination. Mais on est sceptique à chaque nomination bizarre. Que ce soit, un juge, un journaliste, un secrétaire d’état, un directeur d’agence, on cherche la magouille à chaque fois.

    C’est juste qu’on perd confiance dans nos institutions et les médias qui les suivent. Le Fake news de Trump fait un tort immense à leur crédibilité.

    On se penserait en temps de guerre avec de la désinformation comme stratégie de combat.

    La perte de crédibilité, ultimement, il est là l’héritage de Trump.

    1. Benton Fraser dit :

      Les grands médias prennent position pour la vérité et doit éviter la démagogie… ce qui fait en sorte que Mme Isgur n’a pas sa place dans un média d’information.

      Par contre, elle aurait sa place chez Fox News, non pas parce qu’elle est partisane républicaine, mais parce que Fox News est avant tout un média de divertissement et non pas d’information!

  14. Danielle Vallée dit :

    @Alexander: Je dirais que Kelly Ann Conway, aussi détestable soit-elle, est une meilleure alliée politique que Mme Isgur.
    Conway a amené Ted Cruz au poste de 2e dans la course à la tête du parti, et elle a ensuite amené Trump à la présidence.
    OR Conway a crié aux gens de CNN (Blitzer) il y a au moins deux ans : ‘Pourquoi est-ce que vous n’avez pas le courage de vos opinions? Pourquoi est-ce que vous ne dites pas ce que vous supportez pour ensuite le défendre’
    MSNBC le fait très bien, FOX le fait très bien.
    CNN est en train de perdre toute sa clientèle en essayant de jouer les neutres, ceux qui veulent montrer les deux côtés de la médaille, ce qu’ils font très mal d’ailleurs.
    C’est pas en invitant tous les menteurs qui mentent plus vite que leur ombre qu’ils vont servir leur audience.
    Au contraire ils insultent leurs auditeurs en leur offrant ce genre de spectacle.
    Croyez-moi quand je vous dis que les cotes d’écoute de CNN vont encore baisser avec ce contrat.
    SAD

  15. cotenord07 dit :

    Je crois que son nom au complet est Sarah Isgur Flores.

    La brève notice biographique à son sujet sur le site du Harvard Kennedy School of Politics suggère qu’elle a un solide bagage académique et professionnel.

    https://iop.harvard.edu/fellows/sarah-isgur-flores

    Si elle est capable de faire abstraction de son passé en politique partisane, CNN fait peut-être un très bon coup.

    L’avenir nous le dira…

  16. Achalante dit :

    J’ai deux hypothèses.

    1) La rumeur veut qu’elle soit la source de plusieurs coulage d’information. Se peut-il qu’elle se soit négocié ce poste et échange d’exclusivités?
    2) Est-ce qu’il y a un décideur particulièrement sexiste qui *veut* qu’elle échoue, pour se donner une raison de ne plus engager que des hommes à des postes importants?

    Une troisième me vient à l’esprit à l’instant : est-ce qu’elle a des informations dommageable pour ce type (il ne faut pas oublier qu’elle a surtout travaillé pour ses adversaires ou des gens qu’il a mis à la porte; elle pourrait avoir une dent contre lui) et qu’elle puisse diriger les journaliste là où ça fera le plus mal? Honnêtement, j’en doute plus que mon hypothèse no. 2, mais nous ne somme plus dans des campagnes électorales normales. Avec ce type, tout est devenu anormal, voir inexplicable.

  17. Igreck dit :

    Une facile tiens, en ce petit matin congélo:

    CNN : Y’s’gourent en embauchant une pareille cloche !?

  18. toile dit :

    En réfléchissant et en prenant l’angle des enjeux, la seule conclusion logique à laquelle j’en viens est que – CNN prend le pari que sa nouvelle recrue de « Political editor » pensera en termes militaires : ne pas sous estimer les forces de l’ennemi comme tous les guerriers le faisaient avant même l’existence de la Grece antique. Un peu à la maniere de l’art de la guerre de Sun Tzu : « ne repetez pas les mêmes tactiques victorieuses mais adaptez vous aux circonstances chaque fois particulières » L’envers de cette médaille pour CNN c,est sa crédibilité via les cotes d’écoute.
    – Sarah Isgur Flores; hypothese de règlements de compte ou de cash. Sinon, je ne vois rien d’autre pour l’instant. Si cette option se révelait exacte, le clou de la crédibilité s’enfoncerait encore davantage pour CNN.

    Quoiqu’il en soit, je suis regrette profondement le vrai journalisme d’enquête et suis excédé par le journalisme d’opinion et de la diffusion en boucle qui vous meuble en direct pendant 108 heures des catastrophes naturelles dont je nie pourtant pas la gravité.

    Je devrais peut etre retourner au dodo ou prendre d’autre caféine…

  19. Gilles Morissette dit :

    Cette décision se défend bien qu’elle peut sembler, au premier abord, un peu étrange. J’imagine qu’elle a dû ébranler les colonnes du temple et fait sourciller certains analystes et auditeurs de ce réseau d’informations.

    CNN a misé sur la diversité d’opinion et madame Isgur va pouvoir apporter un éclairage différent sur plusieurs enjeux de la prochaine campagne présidentielle qui s’annonce tout sauf ennuyante.

    Pari risqué certes mais qui pourrait s’avérer rentable, en termes de cotes d’écoutes. Il est toujours souhaitable d’avoir un éventail le plus varié possible d’opinions afin de permettre aux auditeurs de faire leur propre jugement sur tel ou tel dossier.

    L’avenir nous dira si cette décision pour le moins audacieuse, sera bénéfique.

    En attendant, on attend toujours que FAUX NEWS recrute un démocrate anti-Trump pour faire contrepoids aux Hannity, Ingraham, Coulter, Carlson, etc. On risque d’attendre longtemps. « Fair and Balance » disiez-vous !!

  20. Danielle Vallée dit :

    @Achalante: moi je parie qu’ils vont parler de Trump 24 heures par jour, comme ils le font depuis 4 ans, comme si le reste du monde n’existait pas. Il faut bien avouer qu’ils sont devenus un peu lassants.
    Mais ça fait plaisir à Trump: ‘Parlez-en en bien ou parlez-en en mal, mais parlez-en’

  21. el_kabong dit :

    Bof, elle a le droit de s’exprimer comme tout le monde… tant qu’il y aura un contrepoids pour relever et corriger ses inepties qui viendront inévitablement…

    1. Achalante dit :

      C’est elle qui va donner le droit de parole… C’est là tout le problème; elle pourrait aisément donner priorité aux bonnes nouvelles républicaines et aux mauvaises, démocrates, pour en bout de course complètement biaiser l’information fournie par la chaîne.

  22. xnicden dit :

    « Un porte-parole de CNN a précisé qu’Isgur ne se mêlera pas des questions touchant le département de Justice, son ancien employeur, »

    MDR! Comnent va-t-on faire pour tracer la ligne dans la mesure où la question de la collusion avec la Russie, l’enquête de Mueller, les accusations à venir, etc. risquent de contaminer toute la campagne et être abordés quotidiennement par les démocrates? Les tweets de Trump? Aussi bien dire que CNN s’est payé une plante verte bien coûteuse.

    1. toile dit :

      Arguement percutant, Watson

  23. Carl Poulin dit :

    Pas tout à fait HS
    Je connais une ancienne journaliste de télévision de Radio-Canada qui suivait Lucien Bouchard lors de la campagne référendaire de 1995. Lors d’un discours de M. Bouchard au paladium de Longueuil cette journaliste qui venait de terminer son topo télé à l’extérieur du bâtiment s’est alors élancée dans une odieuse envolée oratoire contre le personnage politique qui appuyait l’option du oui et cela devant un auditoire médusé et choqué d’assister à cette scène surréaliste.
    Cette ancienne journaliste siège maintenant comme député à l’assemblée nationale.

  24. gabriel dit :

    Ben la. Mr Hetu. Votre employeur étais jadis Power Corporation. Si j’étais vous je me garderai une petite gêne. La vie n’est pas toujours aussi noir et blanche (no pun) que nous le croyons. Je suis extrêmement surpris de votre angle.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :