Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

boyarskypittsburgh-850x594

Les discours de Donald Trump et les politiques de son administration ont-ils joué un rôle dans la montée du suprémacisme blanc et la hausse des crimes haineux aux États-Unis? Les démocrates promettent d’enquêter sur cette question lorsqu’ils prendront officiellement le contrôle de la Chambre des représentants en janvier.

Jarrod Nadler AP

L’homme dont la photo accompagne ce paragraphe, Jerrold Nadler, est pressenti pour devenir le prochain président de la Commission judiciaire de la chambre basse du Congrès. Le représentant démocrate de New York a fait part de
l’intention de son parti de se pencher sur les causes de l’augmentation du nombre de crimes haineux dans une lettre qu’il a fait parvenir, aujourd’hui, au procureur général des États-Unis par intérim, Matthew Whitaker, au directeur du FBI, Chris Wray, et à la secrétaire à la Sécurité intérieure, Kirstjen Nielsen.

Jerrold Nadler reproche à l’administration Trump d’avoir mis un terme aux subventions qui finançaient des programmes voués à dé-radicaliser les adeptes de l’idéologie de la suprématie blanche, ainsi que des campagnes médiatiques destinées à réduire la portée de ces groupes haineux sur l’internet. Il déplore, en outre, que les ressources pour enrayer le terrorisme intérieur ciblent de façon disproportionnée les minorités comme les musulmans et les noirs.

«Ces tendances déroutantes se jouent en toile de fond de la rhétorique du président Trump. Il se qualifie de nationaliste. Il prétend faussement que les « étrangers » sont la source première du terrorisme intérieur. Il a fameusement déclaré qu’il y avait des « gens très bien des deux côtés » lors des émeutes de Charlottesville – où une manifestation néonazie s’est terminée avec la mort d’une contre-manifestante et deux policiers», écrit-il dans sa missive relayée par plusieurs médias.

Les crimes haineux ont bondi de 17% en seulement un an, ajoute Jerrold Nadler dans la lettre. Des 7 100 incidents rapportés aux autorités, trois crimes sur cinq étaient motivés par le racisme. Les crimes haineux antisémites ont quant à eux bondi de 27% durant la même période, remarque-t-il.

Après l’envoi de plusieurs lettres du genre depuis un an, Jerrold Nadler somme maintenant l’administration Trump de lui fournir, d’ici la fin de l’année, les informations qu’elle détient en lien avec les crimes haineux. Il veut notamment obtenir les rapports préparés par le gouvernement sur le profilage racial des terroristes ou des gens suspectés de terrorisme. Il demande aussi une copie de n’importe quel document qui mentionnent les «extrémistes de l’identité noire», un groupe identifié par le FBI comme se définissant à travers la «perception de la brutalité policière contre les Afro-Américains», une cible déconcertante dans le contexte actuel selon le représentant Nadler.

Il tend finalement la main à ses interlocuteurs. «Nous devons travailler ensemble pour étudier cette dérangeante augmentation des crimes haineux, la menace grandissante de l’extrême droite et le traitement inégal des communautés de minorités dans les enquêtes de terrorisme», conclut-il.

(Photo AP)

38 réflexions sur “Pleins feux sur la hausse des crimes haineux

  1. Mouski dit :

    C’est d’une évidence que l’administration de l’andouille est responsable mais en faire la preuve n’est pas évident.

    1. PABOSSE dit :

      Les crimes haineux sont omniprésents aux É.U. depuis l’arrivée des premiers colons. D’abord contre les Amérindiens, puis les esclaves noirs puis envers… tout ce qui n’était pas blanc.

      Au fil des ans, cette haine a été tantôt très vive (guerre de Sécession), tantôt mise en veilleuse (environ période des années 1970-2000) par les lois et les groupes de pression des droits civiques.
      Mais cette haine de ce qui n’est pas blanc était simplement comme une braise qui couve sous le tissu social américain, et pas seulement chez les moins éduqués.

      En cela Trump n’a eu qu’à souffler sur la braise pour attiser le feu.

      Ce sera très difficile de prouver qu’il a fait quoi que ce soit, sauf de ne pas dénoncer les groupes de suprémaciste blanc.

      1. Michèle dit :

        Bonne analyse!

      2. Henriette Latour dit :

        PABOSSE

        👏

      3. Layla3553 dit :

        @PABOSSE 18:26

        « En cela Trump n’a eu qu’à souffler sur la braise pour attiser le feu. »

        👏💯

  2. A.Talon dit :

    «Les discours de Donald Trump et les politiques de son administration ont-ils joué un rôle dans la montée du suprémacisme blanc et la hausse des crimes haineux aux États-Unis?»

    OUI, définitivement. On ne peut pas continuellement propager un discours violent, exciter les plus bas instincts du peuple et sans cesse pointer du doigt des «coupables» pour des problèmes réels ou imaginaires sans que les représentants les plus tarés de la population décident de passer à l’acte.

    1. Nycole L. dit :

      A. Talon
      👍👏

  3. P-o Tremblay dit :

    Bof Trump va faire comme avec le rapport sur l’économie des changements climatiques : je ny crois pas.

    Parce que apparemment le feeling est plus fiable que la science…

  4. A.Talon dit :

    «Jerrold Nadler somme maintenant l’administration Trump de lui fournir, d’ici la fin de l’année, les informations qu’elle détient en lien avec les crimes haineux.»

    On parie que le gros facho orangé va refuser pour des raisons de «sécurité nationale»?

  5. Apocalypse dit :

    Billet très intéressant et inquiétant!

    ‘Les discours de Donald Trump et les politiques de son administration ont-ils joué un rôle dans la montée du suprémacisme blanc et la hausse des crimes haineux aux États-Unis?’

    Je ne dirai pas nous sommes certain à 100%, mais disons à 99%. On parle d’augmentations de 17% et de 27% de crimes haineux et antisémites, c’est (tristement) spectaculaire.

    Que voit-on tous les jours dans l’actualité? Les propos violents et racistes d’un homme, Donald Trump, que personne ne semble en mesure de contrôler. Non, il n’y a pas de doute, cet homme est RESPONSABLE.

    Le président des Etats-Unis doit avoir un comportement responsable, digne, honorable, honnête et donner un exemple dont des millions de gens ont cruellement besoin, Il fait tout le contraire et ces chiffres sont là pour le confirmer.

  6. treblig dit :

    Un chiffre : 54% des hommes blancs ont voté Trump aux midterms. C’est à peu près la seule catégorie qui vote majoritairement pour le président ( si on fait exception des plus de 45 ans et des évangéliques). Même les femmes blanches divisent désormais également leur vote 49/49 entre démocrates et républicains ( une baisse de 7%).

    Trump ne fait aucun efforts pour attirer le vote des femmes, des jeunes, des minorités, des non-religieux… Alors il s’adresse uniquement à sa base.

  7. bloganon dit :

    Oui, Donald a libéré la haine en tenant lui-même des propos haineux.

  8. A.Talon dit :

    «Jerrold Nadler reproche à l’administration Trump d’avoir mis un terme aux subventions qui finançaient des programmes voués à dé-radicaliser les adeptes de l’idéologie de la suprématie blanche, ainsi que des campagnes médiatiques destinées à réduire la portée de ces groupes haineux sur l’internet»

    Herr Drumpf n’a, en effet, aucun intérêt à couper l’herbe sous le pied de ses plus fervents supporteurs. Je dirais même qu’il est dans son intérêt personnel à ce que ces débiles haineux se multiplient le plus possible dans son pays. Plus il y en aura, plus il se rapprochera du pouvoir absolu.

  9. Avec toutes les horreurs qui ont été dites sur les noirs, musulmans, sud américains etc par 45, des sénateurs et des gouverneurs… c’est clair pour moi que certains suprémacistes y ont vu une lumière verte cautionnant leur idéologie et la permission de passer aux actes.

  10. Martin cote dit :

    Le nationalisme de Trump à fortement aide à la montée du suprematisme Blanc et egalement son support à des candidats suprematismes avoues comme il a fait hier soir au Mississipi à egalement aide à cette montée. Son discours anti-migrants a egalement aide à l’augmentation des crimes haineux…pas certain que son administration va fournir les rapports demandes par Nadler….au mois de janvier prochain, Nadler pourra toujours forcer la main de l’administration Trump….

  11. Henriette Latour dit :

    Quand on encourage une candidate qui irait volontiers au premier rang pour une pendaison, je pense qu’on est responsable, un peu sinon beaucoup, de la hausse des crimes haineux.

  12. Mariette Beaudoin dit :

    Voilà une bonne et nécessaire initiative des démocrates. Espérons que les humanistes embarquent en grand nombre pour contrer le courant de toute cette haine inutile et terrible. Si on se fie à Trump pour ce faire, la situation va empirer.

  13. treblig dit :

    « My Gut Tells Me More Sometimes Than Anybody Else’s Brain Can » – Donald Trump dans une entrevue aujourd’hui

    Il est convaincu qu’il est un génie. Absolument convaincu.

    1. Lecteur-curieux dit :

      Est-ce le génie ou pas ? Ou c’est simplement de la psychanalyse ?

      Le gut c’est l’instinct, l’inconscient, le ça ou le reptilien…. Ce n’est pas seulement PARFOIS c’est TOUJOURS. Le cortex vous ment. C’est une rationalisation.

      Trump dit être à l’écoute de son INCONSCIENT ? Pas vrai car il DÉNI SOUVENT et fait de la PROJECTION et autres transferts.

      Écoutez le ça est toujours bon mais il faut que toutes vos dimensions travaillent ensemble; le ça, le surmoi et le moi pour ensuite accéder à la pleine conscience de SOI.

      Votre inconscient est votre nature profonde si vous allez contre notamment en refoulant vos désirs ou en les niant vous allez finir par craquer. Si vous les laissez, vos pulsions s’exprimer sans aucun filtre, les mauvaises vont vous mener à la criminalité.

      La pulsion de vie et de mort ce qui a de plus important chez un individu et un peuple aussi.

      Il faut retrouver le ça, la part maudite ou l’enfant en soi. Mais tout en étant un adulte.

      Il faut toutes vos dimensions mais en réalisant que celle inconsciente est la plus importante.

      Un génie ou un fou ? Si vous n’avez aucune maîtrise ou conscience de ce que vous faîtes…. est-ce vraiment son inconscient, son surmoi ou son ego qu’il écoute ? Il le sait pas….

      https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%87a_(psychanalyse)

      Une partie du moi et surmoi sont dans le non-conscient.

      Le petit soleil est plus selon ce que j’interprète l’équivalent du soi.

      Freud et post-Freud vus en philo.

      1. Lecteur-curieux dit :

        Le Soi selon Jung :

        https://fr.wikipedia.org/wiki/Soi_(psychologie)#L'arch%C3%A9type_du_Soi_selon_Carl_Gustav_Jung

        Winnicott, vrai self et faux self. Donald Trump est surtout dans le faux self.

        Il se fait critiquer alors qu’il pourrait être sur le bon chemin s’il l’acceptait mais impossible pour lui, il est trop vieux. Chaos, surréaliste, improvisation.

        SUPER CELA ! Sauf que cela ne va pas du tout avec conservateur, réactionnaire, mur, méfiance,narcissisme à moins d’en être conscient. Cela c’est un SURMOI de papa qui vous empêchede vous exprimer, la peur d’être puni. Lui dans un milieu autoritaire et macho alors qu’il devait faire du théâtre.

        Pour se libérer il devrait être entouré de communautés culturelles, d’artistes et de LBGTQ, le moins de policiers et militaires que possible.

        Ne pas être progressiste,être plus champ gauche que cela être d’avant-garde.

        Il ne veut pas ou ne peut pas ? Génie raté !

    2. Richard Desrochers dit :

      Quand tu n’a pas de cerveau, tu écoute tes tripes, comme tout être acéphale.

  14. Lecteur-curieux dit :

    C’est ultra-politique mais c’est à souhaiter qu’il réussisse à rétablir ce financement. Celui là : « mis un terme aux subventions qui finançaient des programmes voués à dé-radicaliser les adeptes de l’idéologie de la suprématie blanche, ainsi que des campagnes médiatiques destinées à réduire la portée de ces groupes haineux sur l’internet. »

    Pour ce qui est de Trump ? Ce sont les problèmes auparavant mieux cachés qui font surface. Lui-même surfe sur cette vague et le ressac ayant suivi l’élection d’Obama. Ressac aussi face à des mouvements sociaux et universitaires féministes ou autre avec la théorie du genre.

    On va dire que Trump a déjà un passé raciste et réactionnaire ? Moins que le parti républicain sauf par grossièreté.

    Les républicains et leur base d’abord, ensuite la gauche victime d’un ressac. Opportunité en or pour un arriviste comme Trump, seule chance de devenir POTUS et peut-être faire 8 ans si cela prend plus de temps à retrouver la stabilité.

    Il faut viser le progrès social et économique, par contre on peut les ralentir un peu pour laisser du temps à des plus âgés. Avoir une approche nuancée et équilibrée et systémique. Quelques vis peuvent être serrées à droite si on investit en même temps dans la prévention.

    Il faut crever l’abcès. Pourquoi le sont-ils et autant et pourquoi Trump qui semblait chummy avec Jesse Jackson, Oprah Winfrey et Michael Jackson sombre à ce point ?

    Et même le racisme innocent était plus grand à l’époque il y a 40 ans et plus incluant au Québec. Pas violent mais niaiseux, je regardais une vieille reprise de Symphorien et c’était choquant. Marcel Gamache ne devait pas être mal intentionné.

    Les Américains eux sont en moyenne plus violents que les Québécois, plus diversifiés aussi mais avec des fractures sociales et raciales bien plus fortes.

    Trump est un symptôme, il en était un aussi des années ’80 mais plus économique où les banques prêtaient facilement et où l’anbition sans limite ou presque, la fortune et la gloire étaient célébrées.

    C’était aux gens d’affaires et leurs adulateurs de se remettre en question . L’ont-ils vraiment fait ? Pas suffisamment. Là en 2018, le racisme et le suprémacisme blanc ? Juste pointer Trump et le GOP c’est se chercher un bouc émissaire et ensuite remettre le couvercle sur la marmite, balayer sous les tapis ou les lits et cacher dans le placard.

    N’empêche que le GOP coupe dans le social alors l’approche systémique est difficile à appliquer à moins d’avoir beaucoup de mécènes, donateurs et bénévoles.

    Le lien est simplement là tout ce qui coupe le tissus social augmente le risque, un chômage plus bas et un PIB à la hausse peut aider mais le bonheur ce n’est pas que l’argent.

    Juste Ivanka sa fille et parfois Mélania encouragent des initiatives intéressantes mais incomplètes ou des gens de show-bizz qui ne sont pas anti-Trump.

  15. Pierre S. dit :

    ——————————

    alors que les présidences précédentes tentaient de mettre le couvercle sur la marmite
    pour maintenir un interdit moral sur la xénophobie, le racisme et le sexisme, Trump lui
    en a ouvertement fait la promotion pour s,assurer du vote de 20-25 % de tarés et d’excités
    Racistes misogynes et haineux.

    1. Lecteur-curieux dit :

      Le couvercle sur la marmite c’est nier le problème. Un moment donné cela déborde ou pire le chaudron brûle et l’incendie se déclare dans la maison.

      C’est irresponsable. Et Trump lui ? Il allume tous les ronds du poêle il augmente la température de la chaudière il crée des courts-circuits, il brûle les 3 cordes de bois de la maison en 3 semaines.

      C’est plus qu’irresponsable c’est le danger imminent.

      Red Alert.

  16. Pierre S. dit :

    ———————–

    et bien pire, en plus de dédouaner le racisme et la misogynie, Trump
    tente de saboter au quotidien toute les institutions américaines à commencer
    par la justice.

    et ce n est pas un hasard pour ce crétin qui devrait etre en prison
    plutôt qu’au bureau ovale.

  17. noirod dit :

    Je ne peux croire qu’il y en a qui tentent de disculper ne serait ce qu’ en partie le gros épais pour son role dans l’ ambiance pestilentielle qui mine l’ amérique. Haine, sexisme, xénophobie, mensonge, hypocrisie ,racisme, insinuations, allégations, attaques gratuites et quoi encore ?. Vous avez besoin de quoi d’ autre ? Tsé quand t’ es rendu en tant que président des états-unis a dire qu’ il y a de bonnes personnes dans un groupe de suprémacistes….100 % responsable.

  18. Lecteur-curieux dit :

    J’ai regardé le rassemblement d’hier au Mississippi celui qui m’a fait la moins bonne impression c’est Phil Bryant. C’était court mais c’est cela.

    C’est Trump qui est POTUS et visé mais les personnes à 100% réactionnaires ou cupides ou vipères sont autres que Trump bien qu’aussi associées à lui depuis longtemps mais encore plus au parti Républicain.

    Roger Stone est un homme probablement plus laid moralement que Trump. N’a jamais été un amuseur public lui.

    C’est sûr que ce ne sont pas des cerveaux politiques mais devant Bannon, Miller, Stone des types comme Mike Tyson, Herschel Walker Chuck Norris ou Clint Eastwood ont pas le goût de leur péter la gueule ? Non la violence règle pas…

    Clint Eastwood et aussi Sylvester Stallone pensent quoi de l’ex-shérif Arpaio ? Selon leurs films ce ne devrait pas être leur ennemi juré ?

    Peut-être qu’ils sont en désaccord sur des choses mais se ferment la gueule ? Et niveau politique ils sont limités.

    https://en.wikipedia.org/wiki/Political_life_of_Clint_Eastwood

    Fusionner Friedman et Chomsky ? C’est quasiment surréaliste cela…

  19. Guy LB dit :

    Tout d’abord, toute mon admiration @PABOSSE (à 18h26) pour sa brève, mais magistrale, mise en contexte historique de la haine raciale aux USA. Comme il l’écrit si bien, « Trump n’a eu qu’à souffler sur la braise pour attiser le feu » de la haine raciale. Et il ne s’en est pas privé.

    Pas nécessaire d’être fin psychologue ou analyste pour observer que le sans-gêne et la grossièreté de Trump ont grandement décomplexé ce que son pays produit de pire comme discours politique. On assiste, depuis son élection, au retour en plein jour du racisme le plus primaire, qu’on espérait pourtant en voie d’éradication à la suite de l’élection d’Obama.

    Il est soulageant de voir revenir au devant de la scène une voix comme celle du représentant Nadler. Peut-être Trump sera-t-il enfin remis officiellement à sa place par quelqu’un avec de réels pouvoirs d’intervention politique…

    1. Lecteur-curieux dit :

      « qu’on espérait pourtant en voie d’éradication à la suite de l’élection d’Obama. » Grande naïveté c’est le backlash ou ressac qui est survenu.

      https://www.liberation.fr/planete/2017/01/19/obama-et-la-question-raciale-une-amerique-encore-plus-divisee_1541839

      1. Guy LB dit :

        @Lecteur-curieux : « Grande naïveté »
        Avec le recul, vous avez parfaitement raison.
        Mais, en 2008-2009, l’espoir semblait avoir enfin prendre forme, le sentiment de libération était bien réel.
        Y croire n’avait rien de naïf.

      2. Guy LB dit :

        correction : « l’espoir semblait enfin prendre forme »

  20. Lecteur-curieux dit :

    http://collections.banq.qc.ca/retrieve/10656831#page=2 Article de 2015 et appel à la réflexion sur les armes d’Obama et Clinton.

    « . À un certain moment, nous devrons admettre que ce type de violence
    n’arrive pas dans d’autres pays développés, que cela n’arrive pas
    ailleurs avec cette fréquence.»
    ,
    Ce qu’il faut plutôt admettre c’est que la violence fait partie de la vie mais attention celle bien canalisée, pas n’importe laquelle. Un orage c’est violent.

    Il faut admettre aussi que les Américains sont en moyenne plus violents que les autres peuples et plus attachés à leurs armes.

    Et où la liberté individuelle est sacrée et passe avant celle collective. En moyenne pas chez tous.

    Est-ce possible d’avoir un certain contrôle des armes à feu ? Cela la population du pays le souhaite mais le marché politique fonctionnant par coalition d’intérêts minoritaires ne le favorise pas.

    Et State by State plutôt que par le fédéral, ils peuvent faire quoi ?

  21. Gilles Morissette dit :

    La demande des Démocrates n’est qu’un aperçu de ce qui attend le Gros taré et son administration de ploucs à partir de janvier prochain.

    Est-il responsable de la montée des crimes haineux aux USA? Possible. Comme l’a dit un intervenant sur ce blogue, « Trump n’a eu qu’à souffler sur les braises pour attiser le feu ».

    Il n’a peut-être pas mis le feu (ça reste à voir) mais il n’a rien fait pour l’éteindre bien au contraire. Il n’a pas agi car ces racistes font partie de sa vase électorale et il aura besoin de leur support dans deux ans lors des prochaines présidentielles. Donc, il fait comme si le problème n’existait pas et nie la réalité comme il l’a fait avec les changements climatiques.

    Ce pays est gangrené depuis des décennies par le racisme, la haine et la violence. Il y avait hier sur CNN , un reportage troublant là dessus,le genre de reportage que vous ne verrez jamais sur FAUX NEWS.

    Le Gros Abruti a décomplexé ces salopards de racisme, eux qui étaient enfermé dans le placard où ils auraient dû rester. Ils se sentent maintenant légitimé d’étaler au grand jour et sans aucune retenue toute leur haine envers tout ceux qui ne sont pas comme eux.

    Pourquoi s’en priver alors que celui qui est assis dans le Bureau Ovale à Washington les a, en quelque sorte, dédouané?

  22. ducalme dit :

    Victoire de Cindy Hyde-Smith au Mississsipi

    Le «decision center» de CNN vient de déclarer la victoire de la républicaine de Cindy Hyde-Smith.

    Ce sera 53-47 au Sénat.

    1. jeani dit :

      Ils ont élu cette raciste et elle ne l’a aucunement caché.

      Eh bien, ils n’ont que ce qu’ils méritent!

    2. Guy LB dit :

      @ducalme :
      « Victoire de Cindy Hyde-Smith au Mississsipi »
      Quelle nouvelle démoralisante !
      Malheureusement, voilà qui confirme la justesse du commentaire de @Gilles Morissette (à 22h16) : « Ce pays est gangrené depuis des décennies par le racisme, la haine et la violence ».
      Il est difficile de comprendre qu’en 2018, des gens sensés — et qui s’affichent religieux, de surcroît — choisissent de se faire représenter par une personne aussi abjecte que cette femme. Comment un tel obscurantisme peut-il encore exister ? Il n’y a pas la télévision, l’internet, les journaux, les livres d’histoire au Mississippi ? Je ne comprends absolument pas comment une chose pareille est possible.

  23. Pierre S. dit :

    —————————-

    Trump est un peureux qui se comporte comme un bully ….
    De fait, il divise pour mieux règner …. attise les pires instincts
    de ses commettant et voue une admiration sans borne envers les
    pires dictateurs de la planètes allant même jusqu’a fermer les yeux
    même quand ils commandite et ordonnent des meurtres, preuves à l’appuis.

    Trump est non seulement stupide mais complètement irresponsable.
    la faillite ethique et morale de cet homme est totale ….

    Alors oui il est grandement responsable de la dégradation du climat social
    aux USA et par le fait même de la monté des crimes haineux.

    Un seul exemple, il a exité et laissé allé les raciste a Chalotteville en allant
    même jusqu’a banaliser les terribles incidents qui on boulleversé cette
    communauté et couté la vie de Heather Hayer.

    Ce crétin a du sang sur les mains …. simplement parce qui est affreusement
    incompétent

  24. igreck dit :

    Que les élu-es de la Chambre des représentants ne perdent pas leur temps à défoncer des portes ouvertes !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :