Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

hyde-smith-yearbook-3877_t670.jpg

Vous allez me dire : les nouvelles concernant Cindy Hyde-Smith sont toujours les mêmes. De fait, il y a toujours une nouvelle façon, semble-t-il, d’illustrer la nostalgie pour le Mississippi d’antan de la sénatrice républicaine, qui affrontera mardi le démocrate Mike Espy à l’occasion du deuxième tour de l’élection sénatoriale de cet État du Sud profond. En voici une nouvelle, fournie par le Jackson Free Press : Cindy Hyde-Smith a inscrit sa fille à une académie fondée pour permettre aux parents blancs d’éviter d’envoyer leurs enfants dans des écoles intégrées, c’est-à-dire fréquentées également par des Noirs. La sénatrice a elle-même fréquenté une académie du genre.

L’article du Jackson Free Press est fascinant pour plusieurs raisons. Il revient notamment sur la déclaration de la sénatrice sur son enthousiasme à l’idée d’assister à une «pendaison publique» et explique l’origine de ce genre de «blague». Il mentionne en outre que Cindy Hyde-Smith a effacé complètement de sa biographie ses années à l’académie ségrégationniste, comme si elle savait qu’il s’agissait d’une expérience dont elle devait avoir honte, du moins sur le plan politique.

Il faut noter que le gouverneur républicain du Mississippi Phil Bryant, qui a nommé Hyde-Smith en remplacement de l’ancien sénateur Thad Cochran en avril dernier, a également fréquenté le même genre d’académie fondé par des Blancs appartenant aux Citizens’ Councils, organisation suprémaciste.

L’article note aussi qu’un des premiers gestes de Hyde-Smith en tant qu’élue au Sénat du Mississippi en 1999 a été de mener une combat pour donner à une autoroute de sa circonscription le nom du président des États confédérés, Jefferson Davis.

Cindy Hyde-Smith est la troisième à partir de la droite dans la photo qui coiffe ce billet. La mascotte de son école, qui se tient au milieu du groupe, était habillée comme un colonel de l’armée sudiste. Elle tient un drapeau confédéré.

(Photo Jackson Free Press)

50 réflexions sur “Nostalgique du Mississippi d’antan (suite)

  1. Gilles Morissette dit :

    Hyde-Smith est égal à elle-même et constante dans son racisme. Comme beaucoup de politiciens dans son genre, elle enlève de son CV tout ce qui pourrait la faire mal paraître face à l’électorat.

    Parions que ses supporteurs ne lui en tiendront pas rigueur et continueront à l’appuyer. À moins d’un revirement de situation, elle devrait devenir mardi prochain, le 53e sénateur républicain.

  2. A.Talon dit :

    «La mascotte de son école, qui se tient au milieu du groupe, était habillée comme un colonel de l’armée sudiste. Elle tient un drapeau confédéré.»

    Belle bande de retardés. Comment l’État fédéral, qui n’a pas hésité à utiliser l’armée en support à la déségrégation scolaire il y a une cinquantaine d’années, peut-il tolérer de telles institutions cultivant la haine de classe et nuisant à la stabilité sociale? Ces académies ségrégationnistes sudistes sont à classer dans la même catégorie que les écoles coraniques pakistanaises…

    1. jeanneymard dit :

      « Ces académies ségrégationnistes sudistes sont à classer dans la même catégorie que les écoles coraniques pakistanaises…»

      Ou les écoles juives hassidiques au nord de Montréal. Même combat raciste !

      Quant à Cyndy Jekyll-Hyde, comme tout ce qu’elle dit et fait c’est du pipi de chat, faudrait la surnommer « Miss Sissy’s pee ».

  3. bloganon dit :

    Elle vit encore à l’époque décrite par le film Mississippi Burning et tient à rester du côté des asssassins. C’est ce qu’elle souhaite pour sa fille aussi. Beurk!

  4. treblig dit :

    Le Mississippi mène une dure lutte à l’Alabama et à La Louisiane pour les plus mauvais chiffres des États-Unis.

    Plus bas taux de diplomation au secondaire, taux d’obésité, niveau de pauvreté, grossesse à l’adolescence, mortalité infantile, taux d’analphabétisme , espérance de vie, revenu moyen… tous les indicateurs sont au rouge.

    Pourtant le Mississippi, pour chaque dollar collecté en taxe fédérale, reçoit 2.61$ de Washington.

    Ce qui ne l’empêche pas de dénoncer l’état fédéral… Et le communisme.

    1. ProMap dit :

      treblig – 👍 « Pourtant le Mississippi, pour chaque dollar collecté en taxe fédérale, reçoit 2.61$ de Washington » et ils applaudissent le tax cut de Tiny. Un état sur le BS fédéral qui dit à Washington de récolter moins d’impôt. Ce n’est pas se tirer dans le pied, c’est directement se tirer dans la tête.

      « tous les indicateurs sont au rouge », sauf celui de l’évangélisme, j’imagine

      1. treblig dit :

        @prima

        Right on! 3 mississippiens sur 4 se considèrent hautement religieux selon un sondage Pew. 83 % de la population se disent de la mouvance protestante évangélique ou Baptiste du sud. Vous devinez bien que Darwin n’y est pas populaire. L’opposition au darwinisme y atteint les 80%.

        Quand on vous parle d’immobilisme

      2. treblig dit :

        @ProMap

        Mon correcteur orthographique tient à vous appeler prima. Désolé

      3. jeanneymard dit :

        @ treblig « Quand on vous parle d’immobilisme. »

        Immobilisme dans les sables mouvants de l’intolérance, où ils finiront, espérons-le, par disparaître !

      4. simonolivier dit :

        @treblig En fait, Darwin est plus populaire que vous ne le croyez au Mississipi. Il y a beaucoup de récipient du fameux Darwin Award.

    2. Henriette Latour dit :

      Sur 98 églises, selon le recensement de 2010, 41 sont évangélistes. Quand le gagne-pain de ces soi-disants pasteurs dépend du nombre de leurs fidèles, ceux-ci ont intérêt à ce qu’ils soient analphabètes et qu’ils gobent les âneries qu’on leur inculque.

  5. Il Principe dit :

    C’est triste mais ça mets drôlement les choses en perspective; ça ne fait même pas 100 ans que les lois Jim Crow ont été abolies!

    Il y a de fortes chances que cette Hyde-Smith l’emporte parce que cet État est bourré d’individus qui ont été élevés comme elle avec le même « set » de valeur.

    1. treblig dit :

      Effectivement, le Mississippi souffre d’un  » brain drain ». Les personnes éduquées ( déjà beaucoup plus rares qu’ailleurs aux États-Unis ), s’empressent de prendre le prochain train pour les états du nord sitôt le diplôme obtenu. Cet état souffre d’un immobilisme économique et social, d’un manque d’idées nouvelles, d’innovation. Le Mississippi se complaît dans le passé . Un passé marqué par l’esclavagisme et la guerre de sécession. D’où la nostalgie

  6. Faudrait peut-être expliquer à tous ces ignares que la seule différence entre un humain à la peau blanche et un humain à la peau noire est la quantité de mélanine!

    1. ProMap dit :

      marie4poches – « est la quantité de mélanine ». Vous parlez de la Première Dame?😉

    2. Il Principe dit :

      @marie4poches Bien sûr mais vos valeurs proviennent d’où? De votre environnement et de vos proches. Avoir vu le jour à cette époque, à cet endroit où vos parents, vos grands-parents, vos oncles et vos tantes ainsi que vos voisins voient le monde du même œil, seriez-vous différente d’elle? C’est un pensez-y bien.

      1. Mais leurs valeurs à ces soi-disant religieux quelles sont-elles?

    3. Richard Desrochers dit :

      Est-ce qu’on pourrait leur en injecter pour leur démontrer ?

      1. De deux choses l’une
        Une dose massive de mélanine et ils s’aperçoivent qu’ils sont toujours des humains ou une dose massive de valeurs et s’aperçoivent que les noirs sont aussi des humains égaux.

  7. cotenord07 dit :

    Ce que je retiens surtout de la lecture de l’article donné en référence, c’est qu’il est très difficile de savoir quel est le point de vue véritable de cette bonne dame sur les enjeux sensibles, et qu’elle a beaucoup tendance à adopter (officiellement) le point de vue qui risque le moins de causer controverse dans le milieu ethnoculturel et politique d’où elle provient.

    Extrait de l’article :

    « “If you asked Cindy what time it is, she would say, ‘I don’t know, what do you think?’” Cole said. “Playing both sides, that’s what she does.”

    Cole said that probably explains why Hyde-Smith is one of just two U.S. senators not to display the state flag outside her office in the Washington, D.C., Capitol. Because of its Confederate symbolism, Mississippi’s other U.S. senator, Roger Wicker, does not display the flag either, and called for it to be changed in 2016. »

    1. bloganon dit :

      Bof, simple hypocrisie de la part de madame. Son école lui a probablement appris les limites à ne pas franchir en public, quoiqu’elle n’e semble pas avoir bien appris la leçon.

    2. Richard Hétu dit :

      Mais mon. La décision de la dame d’envoyer sa fille dans une école ségrégationniste nous montre exactement à quelle enseigne elle crèche.

      1. cotenord07 dit :

        @ Richard Hétu (24/11/2018 à 16:25) :

        Je comprends votre point de vue, à la lumière du fait que sa fille a aussi fréquenté une école de ce genre, ce qui reflète assurément une décision des parents.

        Mais si on lit attentivement l’ensemble de l’article, il me semble que la majorité ou du moins une bonne partie des témoignages dont rend compte l’article suggèrent qu’il ne s’agit pas d’une mauvaise personne, qu’elle a déjà été démocrate et a peut-être encore une philosophie politique plutôt démocrate, etc., etc., mais qu’elle a beaucoup de difficulté à s’affranchir de la culture politique propre au milieu ethnoculturel rempli de préjugés racistes d’où elle provient.

    3. Lecteur-curieux dit :

      @cotenord07

      Cette femme est profondément conservatrice voire réactionnaire et même quand elle était démocrate elle l’était.

      https://en.wikipedia.org/wiki/Cindy_Hyde-Smith

      C’est côté agriculture que son point de vue pouvait être intéressant.

      Parlons agriculture, commerce, business, elle a probablement des choses pertinentes à dire. Le reste ? Socialement c’est une calamité règle générale.

      1. cotenord07 dit :

        @ Lecteur-curieux (24/11/2018 à 17:07) :

        Le conservatisme social de Madame Cindy Hyde-Smith est répandu dans les états du sud, non seulement au Mississippi mais aussi en Alabama et en Louisiane, en particulier en milieu rural.

        Je fréquentais autrefois une page Facebook dont le groupe-cible était les Cajuns de la Louisiane, qui sont les cousins ethnoculturels des Acadiens des provinces maritimes et de l’est du Québec.

        Après être devenu « ami Facebook » du fondateur et administrateur de cette page Facebook, un brave Cajun qui lutte pour la renaissance et la pérennisation du français et de la culture cajune en Louisiane, je me suis rendu compte qu’il était animé par des valeurs de conservatisme social qui ressemblent beaucoup à celles de Madame Hyde-Smith.

        Je crois ou du moins ose espérer qu’il y a une plus grande harmonie et une meilleure cohabitation entre les Cajuns et les descendants d’esclaves africains de la région, et il me semble qu’il y a eu ici et là un certain métissage entre ces deux groupes. Toutefois, il n’en demeure pas moins qu’au 19e siècle, de riches Cajuns ont été propriétaires d’esclaves, et que les Cajuns ont combattu du côté des états confédérés pendant la Guerre civile…

  8. fallaitquejteuldise dit :

    La liberté de marché, ou l’argent règne en maître, laisse place à des dérives sociales qui depassent les droits individuel. Tolérer des écoles qui vont à l’encontre du bien commun, c’est tuer à petit feu une société où l’apport de tous et chacun permet de bâtir un grand peuple. C’est à croire que les gens du Mississippi vivent en vase clos… Une vraie émule de Trump.

  9. Lecteur-curieux dit :

    Cela ne devrait pas être une nouvelle mais plutôt du très connu, du moins au Mississippi.

    Une culture cela peut prendre du temps à changer et les ségrégations continuer.

    Cela démontre quoi ? Que c’est l’endroit parfait pour envoyer les migrants et les immigrants mais en nombre suffisant pour changer cette culture, les poches de résistance seront plus extrêmes mais il faut changer la culture et non pas en restant à New York.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Mississippi_(%C3%89tat)

    Regardons des chiffres .

    24 habitants par km carré. Il y a sûrement de la place pour en accueillir plus.

    Nostalgiques d’antan? En 1940, les Noirs représentaient 49,02% de la population mais leurs droits étaient moindres. En 2010, ils n’étaient que 37,02%. Les Hispaniques montent depuis 1980 mais n’étaient que 2,75% en 2010.

    Il y a un plus fort pourcentage de Blancs en 2010 qu’en 1960. De 57,73% rendu à 59,13%.

    Sil’évolution du pays a eu lieu, le Mississippi semble avoir voulu s’isoler et ralentir cela le plus possible.Cela risque de prendre 40-50 ans avant que le progrès réel arrive si il n’y a pas quelque chose pour faire des sauts, des bonds en avant. Booster et jumper.

  10. Richard Desrochers dit :

    Ils doivent penser à faire leur propre gerrymandering en ne permettant qu’à ces écoles d’êtres des bureaux de vote…

  11. xnicden dit :

    En complément…Il y a eu un article intéressant il y a quelques années sur le travail de madame Clinton à l’été 1972 dans le cadre d’un programme visant à documenter le phénomène des écoles privées dans le Sud pour contourner la déségrégation scolaire. https://www.nytimes.com/2015/12/28/us/politics/how-hillary-clinton-went-undercover-to-examine-race-in-education.html?smprod=nytcore-ipad&smid

    Il ressort de cet article qu’en 1972, il y avait environ 535,000 étudiants dans des écoles privés dans le Sud comparativement à 25 000 en 1966. On donne l’exemple d’une école en Alabama dont les frais de scolarité étaient de 750 $… Les activistes dénonçaient l’inaction de l’administration Nixon à faire appliquer l’interdiction d’accorder des exemptions fiscales aux écoles ségrégationnistes.

  12. Toile dit :

    Si les apparences de racisme étaient flagrantes, elles sont désormais sans équivoque…..pis c’est pas une blague, de la pensée malveillante ou de l’ordre du complot. Elle serait mieux de rejoindre les îles Sentinelles de la mer d’Odoman, là où l’évangéliste détraqué voulait convertir. Une de moins. Sur, sur que sa trumpitude sait pas où ce shithole se trouve.

  13. Martin cote dit :

    Ségrégationniste un jour ségrégationnistes toujours…..cette dame n’échangera jamais et çe qui est le plus déplorable, elle est presque assurée d’été réélu, çe qui fra le bonheur de tiny…

    1. Lecteur-curieux dit :

      Trump même s’il est réactionnaire aussi sa clientèle politique dite base n’est vraiment pas la même que celle naturelle du bonhomme. Cela ne veut pas dire qu’il y avait pas des conservateurs parmi eux mais qui habitaient dans des États largement démocrates ou aussi dans certains pouvant aller d’un côté comme de l’autre.

      Au surplus dans ses livres et à la télé il se tenait entre autres avec des démocrates notoires ou les citaiten exemple lui ou sa ghostwriter.

      Hyde-Smith ? Une émule de Trump ? Très loin du bling-bling. Pas ce Trump celui qui émet des commentaires nauséabonds ou déplacés montrant qu’il est réactionnaire.

      Les Miss disons qui ne remontent pas à 1972 ou avant sont presque toutes contre Trump, les mannequins et playmates aussi. Hey son chien est mort chez son vrai public.

      https://www.usatoday.com/story/life/people/2018/09/07/miss-america-contestant-says-president-trump-has-caused-division/1230548002/

  14. Lecteur-curieux dit :

    http://worldpopulationreview.com/states/mississippi-population/

    Autres chiffres à examiner plutôt qu’essayer de changer des gens de 59 ans comme madame Hyde-Smith.

    Pour des habitants, il faudrait qu’ils sortent de leur Mississippi afin de découvrir le monde et ensuite revenir. S’ouvrir au monde et allez il faut des projets pour peupler plus et diversifier cet État.

    Les Noirs y sont quand même nombreux et plus qu’ailleurs ? Oui mais une évolution normale serait que les Blancs ne seraient plus majoritaires dans cet État. Disons à quasi-égalité avec les Noirs et un 5 à 10% les autres communautés culturelles. Un cauchemar pour les réactionnaires?

    Juste 1 à 2% de plus de Blancs que de Noirs.

    47% Blancs

    45% Noirs

    8 % Autres dont les Hispaniques.

    Ce sont les Blancs qui devraient s’intégrer à la modernité.

  15. Alexander dit :

    Triste à lire que le racisme et la ségrégation soient aussi présents dans le sud des EU, mais c’est probablement une réalité. Nous avons des amis en Alabama de la classe moyenne aisée, disons, et il est évident qu’il y a des distinctions importantes au niveau de l’éducation et des clubs sélects et privés pas mal réservés à une certaine caste, mettons. Il y a des classes sociales marquées et ça fait partie de leurs moeurs.

    Mettons qu’Abraham Lincoln ne serait pas fier de ce qu’il voit de là haut.

    Les noirs ont encore beaucoup de travail à faire pour faire valoir leurs droits, surtout dans ces états du deep south. Vraiment rien ne leur est acquis.

    Et je parle du sud, mais faut aussi regarder ailleurs aux EU.

    1. cotenord07 dit :

      @ Alexander (24/11/2018 à 17:47) :

      Abraham Lincoln a été le grand promoteur du 13e amendement, mais pendant presque toute sa vie (y compris durant la Guerre civile), il ne croyait pas dans la possibilité que les Noirs et les Blancs puissent cohabiter harmonieusement sur le territoire des États-Unis.

      Je ne sais pas quelle était sa position exacte à ce sujet au moment de son assassinant, en 1865, mais dans les années 1840 et 1850, il a fait partie du courant de pensée qui préconisait des projets de colonisation dans les Caraïbes et en Afrique (ex. le Libéria) pour les esclaves noirs libérés, ce qui impliquait que les Noirs quittent pour de bon le territoire des États-Unis…

  16. cotenord07 dit :

    Il y a dans l’édition d’aujourd’hui du New York Times un article qui complète bien ce billet :

    « Across South, Democrats Risk Speaking Boldly and Alienating Rural White Voters », article de Jonathan Martin, The New York Times, le 24 novembre 2018, hyperlien :

    https://www.nytimes.com/2018/11/24/us/politics/south-race-mississippi-senate.html

    1. ____________
      @ cotenord07 / 24/11/2018 à 18:10 et 19:53

      Merci pour vos propos et pour le partage de l’article du nytimes.

  17. treblig dit :

    L’école Brookhaven Academy ( qu’a fréquentée la fille de Hydes Smith) se vante sur sa page internet d’accueillir des gens de toutes races. Bien sûr, c’est mal vue d’afficher ouvertement son racisme.

    Sauf que, en 2017, il y avait 384 étudiants blancs et… Un étudiant noir dans cette academy . Félicitations à l’heureux étudiant.

    1. Presque l’histoire de Ruby Bridges qui se répète mais 60 ans plus tard.

    2. Lecteur-curieux dit :

      http://www.brookhavenacademy.org/about/ Cela coûte combien envoyer les enfants là ? Voyez aussi leurs valeurs chrétiennes, les Noirs peuvent en avoir aussi mais ne sont pas aussi stiffs que cela.

      Il faudrait voir la population environnante.

      La ségrégation se fait par quartier aussi ? Il faudrait voir les diverses écoles publiques et incluant l’élémentaire. Cela doit être moins pire mais j’imagine pareil des écoles très blanches pour la population d’autres à grande majorité noire. Et peut-être certaines reflétant les pourcentages de la population dans l’État.

  18. spritzer dit :

    Eh bien, une attaque chimique sur Alep et tout pointe vers les islamistes. Ils se vengent des attaques chimiques supposément menées par le gouvernement de al Assad, ou bien ils confirment que c’est eux qui sont derrière toutes les attaques chimiques…

  19. leonard1625 dit :

    @treblig 24 nov 21:10

    1 noir et 384 blancs. Le seul élève noir est accepté pour sauver les apparences. C’était, bien sur, implicite dans votre commentaire.

  20. igreck dit :

    Dre Jekyll and Mrs Hyde-Smith !

  21. el_kabong dit :

    Je ne comprends pas comment il puisse être encore légal aujourd’hui d’avoir des écoles ségrégationniste…

  22. Lecteur-curieux dit :

    https://en.wikipedia.org/wiki/Education_segregation_in_the_Mississippi_Delta

    « As recently as the 2016-17 school year, East Side High School in Cleveland, Mississippi was practically all black: 359 of 360 students were African-American. »

  23. Lecteur-curieux dit :

    https://en.wikipedia.org/wiki/Education_segregation_in_the_Mississippi_Red_Clay_region

    « Nevertheless, private Jackson Academy in 2014–2015 was less than ten percent black, in a city that is now 69% African-American.[14]

    In Meridian, Lamar Academy is less than five percent black in a city that is 62% African American.[15] The Meridian public schools remained troubled. In 2012, the city was named in U.S. v. City of Meridian a case that outlined failings in the public school system.[16]

    Further north in the Red Clay region, Calhoun Academy is 100% white.[17] »

  24. karma278 dit :

    Sur le thème de la nostalgie… DohNul s’ennuie aussi du bon vieux temps…

    https://pbs.twimg.com/media/Ds25ZIIVAAcguQT.jpg

  25. CBT dit :

    En fait, ce n’était pas un grand défi pour Trump d’obtenir une base stable et loyale, ces gens vivent dans une autre époque qui date de 50 ans, ils n’ont pas évolués. Maintenant, ils se sentent libres d’exprimer et d’appliquer leurs valeurs rétrogrades, leur président les encourage à le faire sans pudeur.

  26. monsieur8 dit :

    HS (tweet de R. Hétu): le classement des 314 chansons du Boss, de la « moins bonne » à la meilleure. Travail très subjectif, bien sûr. Mais je suis 100% d’accord avec la première place : Born to run. Quelle toune ! Moi par contre, j’aurais mis The River dans le top 3.

    Très beau travail de compilation.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :