Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

merlin_142056603_0acfc634-6232-4ccb-a600-292b0e1c9531-jumbo.jpg

«Les incendies de Californie sont magnifiés et aggravés par les mauvaises lois environnementales qui ne permettent pas l’utilisation adéquate de vastes quantités d’eau disponible. [Cette eau] est détournée vers l’océan Pacifique. Il faut aussi éclaircir les arbres pour empêcher le feu de s’étendre!»

Pour la deuxième journée consécutive, Donald Trump répète ce message concernant les incendies qui dévorent le nord de la Californie. Après près de deux semaines de silence, il s’exprime ainsi sur une situation qui l’a poussé aujourd’hui à déclarer l’état de catastrophe naturelle dans l’État le plus populeux de son pays. L’analyse du président tient-elle la route? Le New York Times a tenté de répondre à cette question dans cet article.

Si les experts s’accordent pour dire que le problème de la gestion de l’eau est réelle en matière d’agriculture et de pisciculture, ils rejettent d’emblée l’idée que ce problème a un rapport quelconque avec la situation à laquelle la Californie fait face aujourd’hui. Autrement dit, l’État ne manque pas d’eau pour combattre les incendies qui ont dévasté des centaines de milliers d’hectares et déplacé plusieurs dizaines de milliers de résidants depuis le 23 juillet. Les spécialistes ne comprennent pas davantage ce que le président veut dire lorsqu’il évoque le détournement d’eau vers le Pacifique.

Cela étant, les experts reconnaissent que le président évoque un débat réel lorsqu’il préconise l’éclaircie pour contrôler les incendies. Ironiquement, le budget fédéral pour mettre en oeuvre cette politique reste bloqué. La Californie, de son côté, consacre 256 millions de dollars à l’éclaircie des forêts. Ce montant est tiré des revenus encaissés par l’État en vertu de son marché de carbone, un programme honni par l’administration Trump.

Au moment d’écrire ces lignes, le président américain n’avait pas encore parlé de changement climatique, phénomène qui rend les étés plus chauds et plus secs dans le nord de la Californie. «Négliger le rôle du changement climatique dans ces incendies est tout simplement incorrect», a dit un spécialiste au Times.

(Photo Getty Images)

61 réflexions sur “Les incendies de Californie vus par Trump

  1. gl000001 dit :

    Petit problème ? Article en double !

    1. Guy LB dit :

      @R.Hétu :
      Faute de frappe dans le lien vers l’article du NYT : il se termine par H4TML au lieu de HTML.

  2. Apocalypse dit :

    Problème technique?

    Bon, trop paresseux pour réécrire mes deux posts :-(.

    1. lindavana dit :

      S.V.P. réécrivez! Vos interventions se font trop rares pour annuler celle-ci 🙂

  3. Jean Saisrien dit :

    L’important c’est que les Trumpers « croyent ».. le reste est sans importance… fake news.

    1. karma278 dit :

      Permettez que je vous corrige gentiment:

      le verbe étant clairement et indubitablement « crère » (ex: « tu m’f’ras pas crère que …, tu m’fais des à-crères, etc), il s’ensuit que les Trumpers « crèyent » et non pas « croyent ».

      Je sais, c’est dur à crère, mais cé sa…

      1. papitibi dit :

        Cé vra que nu-z-autres, fiers détenteurs d’un LL.L ou d’un LL.B (licence ès-lettres légales, bacc ès lettres légales), on est des grands, grands, grands spéchialisses de la comprenure et de l’écrivage des mots. Faut crère… 😉
        Surtout quand c’est précédé par l’estude de la lingua latina dans une bonne eschole… Eh oui, le vieux franssa est plus près de l’anglais (STUDY – school) que du français contemporain…
        And that’s NO fake news…

        Ce que j’apprécie le plusse de ce cursus, c’est les possibilités qu’il offre de déconstruire la langue avant de la reconstruire tout croche sur des bases (parfois) très, très scienteuses!

  4. Jean-Pascal dit :

    Je me pince, mais pour une fois je suis d’accordavec Sa Médiocrité.
    Voici quelques années, j’étais à un congrés à Santa Monica. On nous cassait les oreilles avec une tempête qui déruisait les falaises.
    Leur tempête était une pluie d’automne plate comme on les connaît ici. Mais l’eau coulait en ruisseau vers les falaises de sable. Aucun système de collection des eaux.
    Oui, de ce que j’ai vu de la Californie, il n’y a aucune gestion de l’eau.
    Mettez l’argent ou il faut, arrêtez d’arroser des inutiles terrains de golf et, peut être, vous pourrez irriguer les terres qui en ont vraiment besoin.

    1. Achalante dit :

      Le problème est que la Californie est immense, et hors le sud, peu peuplée. Beaucoup de montages, des terrains semi-désertiques, des pentes peu accessibles avec des arbustes… Et si il ne pleut pas pendant plusieurs mois (comme il arrive de plus en plus souvent), ça prend en feu à la moindre étincelle.

      La principale raison pour les feux de forêts monstrueux en Californie est l’augmentation de la durée des sécheresses, dues au changements climatiques.

    2. karma278 dit :

      RE-pincez-vous fort fort fort.

      Il fait référence à l’eau de pluie qui est canalisée, depuis plusieurs lunes, pour éviter les inondations et les déluges, laquelle eau de pluie aboutit éventuellement dans l’océan. Selon Sa Stupidité, faudrait simplement la ramasser pour éteindre les incendies de forets au nord de l’état.
      Un no-brainer, en faits. Tellement évident! Suffit que Los Angeles collecte son eau de pluie et la shippe au nord pour éteindre les feux.

      (L’observateur avisé aura remarqué, toutefois, que pas mal TOUTE L’EAU DE PLUIE FINIT ÉVENTUELLEMENT DANS L’OCÉAN…)

      HS dans la catégorie « Y s’rait temps que quelqu’un la lui remette sur le nez:

      Il était pas sensé lui suffire de 1 semaine pour régler les problèmes de criminalité à Chicago, Detroit, etc. ?????????????

      Ça alllaire que ça marche pas fort fort la métrhode du Doh!not. 66 victimes de projectiles d’armes à feu en 1 weekend.
      Yétait où le dotard???

      https://www.cnn.com/2018/08/05/us/chicago-weekend-shootings/index.html

  5. Bon, je recommence
    Même pas un mot de réconfort pour les sinistrés, de sympathie pour les familles des disparus ni même d’encouragement pour les pompiers.
    Il devait trouver une façon de blâmer quelqu’un pour éviter que ça tombe sur le dos du changement climatique. Alors les lois environnementales sont responsables de l’envergure du feu.
    45 est une patente immonde.

    1. igreck dit :

      Parce qu’il ne sait qu’aider lors d’inondation : il se contente de pitcher des Scott towels. Pauv’minable !!!

  6. xnicden dit :

    Attendez, ce n’est pas la faute de M. Obama ou de Mme Clinton? 😮

  7. gigido66 dit :

    “De quoi j’me mêle?”
    Qui est-il pour discourir sur les politiques environnementales de la Californie?
    2 semaines avant de déclarer l’état de catastrophe naturelle…visiblement fait à contrecoeur.
    Il n’a pas de leçon à donner
    Ignare!

  8. Anne-Marie Allaire dit :

    Dans la guerre de l’eau qui est en cours, les EU n’ont de lecon a donner a personne. Las Vegas en est un exemple désastreux en puisant éhontément dans le Colorado. Le Rio Grande dont les eaux sont retenus aux States en privant ainsi le Mexique de l’eau qui devrait y couler normalement, un autre exemple. Tant que ces messieurs joueront au golf toutes les fins de semaines sur des greens parfaits, les terres cultivables manqueront de cette ressource essentielle a la vie. Comme on dit, il s’en sacre tu assez a vous dégouter…

    1. kintouai dit :

      Vous avez tellement raison !

      Comme complément d’info sur le Rio Grande : https://www.francetvinfo.fr/monde/usa/rio-grande-un-fleuve-mythique-a-sec_2831333.html

      Quant au gros débile, c’est d’une gestion de la merde dont il aurait besoin : elle lui sort non seulement par le trou de balle, mais aussi par la bouche et par le bout des doigts !

  9. xnicden dit :

    Parlant d’eau…Quelqu’un lui a demandé ce qu’il faisait pour la crise de l’eau potable de Flint? Est-ce encore la semaine des infrastructures?

  10. Layla3553 dit :

    Le lien ne fonctionne pas pour moi.

    On m’a même dit que le billet n’était pas disponible.

    J’ai vu gl000001 a rapporté un de mes post d’hier et il est disparu.

    Mais ce lien est intéressant selon un Expert dans mes mots le tweet de DT est assez farfelu sauf pour la dernière partie.

    https://www.motherjones.com/environment/2018/08/water-expert-peter-gleick-deconstructs-donald-trump-california-wildfire-tweets/

    1. gl000001 dit :

      Super lien !!
      « But the president is weighing in, both in an ignorant fashion and in an extremely unhelpful fashion. It’s typical that he’s not only tweeting his ignorance about the way resource policy works, but he’s said nothing about the victims of these fires. It’s typical of his insensitivity. »
      Résumé : il est ignorant. Il tweete son ignorance d’une façon qui n’aide pas. Et il ne dit rien des victimes. Il est insensible !!
      On savait tout ça ici !!

    2. Encore une preuve de sa totale incompétence due à sa grande ignorance. Very high IQ, believe me.

  11. A.Talon dit :

    Ma réaction à ce tweet burlesque:
    Gros sans-dessein, de gnochon, d’abruti, d’ignorant!

    «Les spécialistes ne comprennent pas davantage ce que le président veut dire lorsqu’il évoque le détournement d’eau vers le Pacifique.»

    Comment espérer trouver une quelconque logique chez un esprit aussi confus? Et comment espérer une réflexion pertinente chez un être aussi inculte?

    «les experts reconnaissent que le président évoque un débat réel lorsqu’il préconise l’éclaircie pour contrôler les incendies.»

    Celle-là, je la trouve surprenante. La végétation a pourtant la capacité de fixer le CO2 atmosphérique en cours de croissance. De plus, les racines stabilisent les sols en freinant l’érosion. Il serait peut-être temps d’apprendre à «cultiver» la forêt, comme on le fait en agriculture durable. Dans certaines régions à risque, de beaux boisés d’arbres feuillus en pleine croissance risqueraient beaucoup moins de s’enflammer qu’un champ de broussailles laissé à l’abandon.

    1. Cyto dit :

      C’est que les vieilles forêts sont les plus vulnérables, à cause des arbres morts et secs qui les parsème.

      Aussi, si on regarde en Grèce le feu a été particulièrement destructeur parce que il y avait des arbres partout, avec des branches qui touchaient les toitures, le feu se transmet plus vite aux bâtiments. Les arbres étaient secs à cause de la sécheresse et le vent est toujours le facteur le plus important de l’accélération des incendies.

      C’est pour ça qu’il y a des incendies volontairement allumés par des gens compétents, pour éliminer la végétation morte, les arbres sains peuvent y survivre, il y a même des variétés qui dépendent des incendies pour se développer.

      Ça diminue le risque de feux « sauvage » quand les conditions sont trop sèches avec des grands vents, ça va arriver quand même

    2. igreck dit :

      @A.Talon
      Vous m’enlevez tellement les maux de la bouche !

  12. Marcandreki dit :

    «Négliger le rôle du changement climatique dans ces incendies est tout simplement incorrect», a dit un spécialiste au Times. Non seulement c’est incorrect, c’est un crime contre l’humanité. C’est ce à quoi nous nous affairons tous, malgré nous, malgré tout, car avec les Trumpistes de ce monde, faut croire qu’on va finir par y arriver. J’ai deux jeunes filles à la maison: 16 et 17 ans. Dans quarante, cinquante ans, quel sera le monde qu’on leur aura légué? 45 degré à l’ombre? Dix mètres d’eau au-dessus de New-York? Des océans acides, plein de méduses? Des baleines vous dites ? A Solyent Green? Je dors mal et pas seulement parce qu’il fait chaud.

  13. Pile-Poil dit :

    Talon,
    Tout à fait, comme les mangroves qui sont un écosystème qui protègent les rives.

    En période sèche, n’y a-t-il pas des mesures essentielles à adopter? Je ne m’y connais pas, mais par exemple, des avions citernes qui arrosent régulièrement pour éviter des catastrophes. Si on me dit, c’est trop cher, c’est encore plus cher, ces incendies dévastateurs.

    L’histoire du détournement de l’eau, je ne la comprends pas.

    1. A.Talon dit :

      «En période sèche, n’y a-t-il pas des mesures essentielles à adopter?»

      J’ai suggéré de «cultiver» la forêt. Cela veut dire d’abattre systématiquement les arbres arrivés à maturité (bois d’oeuvre et/ou bois de pulpe), replanter aussitôt que possible après abattage (parfois la nature fait très bien le travail), remplacer la broussaille par des zones boisées, limiter la proportion de résineux en zones à risque, etc. Vrai que c’est plus demandant en main-d’oeuvre que les incendies volontaires contrôlés mais un tel boisé rapporterait beaucoup plus qu’une terre laissée à l’abandon.

      1. jeani dit :

        @A.Talon Vous avez tout à fait raison! Il y en aurait quelques-uns ici et surtout, l’épais orangé, qui aurait avantage (je doute qu’il puissecomprendre) à regarder encore et encore le merveilleux film d’animation de Frederic Back, L’Homme qui plantait des arbres. Trump aurait plutôt tendance à faire un film qu’il intitulerait L’Homme qui coupait des arbres.

        Je dois dire qu’il est plutôt rare que je vois quelqu’un parler de jardinage forestier; il serait temps que plusieurs propriétaires forestier s’investisse dans cette façon de faire et vous me rejoignez tout à fait en parlant ainsi. Je suis un gentleman *producteur forestier*, mais je me définis beaucoup plus comme un jardinier forestier et, c’est ça l’avenir.

        Je ne sais pas si vous connaissez Léonard Otis, lui, c’était un vrai et je vous recommande de prendre connaissance de ceci: http://www.pleinelune.qc.ca/titre/305/une-foret-pour-vivre et un autre article qui nous donne un peu d’information sur le personnage et sa façon de penser la forêt: https://www.ledevoir.com/economie/179076/hommage-a-leonard-otis-l-homme-de-la-foret

    2. igreck dit :

      @Pile-poil
      « L’histoire du détournement de l’eau, je ne la comprends pas. »

      le gros abruti non plus ! S’il relisait ses tweets, le gros Tweet, peut-être qu’il en enverrait moins… au soulagement de tous !

  14. Mrmiketi dit :

    SVP le plus grand service que l’on peut rendre à l’humanité c’est de simplement ignorer les débilités qu’il dégouline sur Twitter???

  15. Layla3553 dit :

    Bon bien j’ai retrouvé ce que j’avais écrit hier sur ce sujet,

    Je me souviens avoir lu quelque chose de similaire sur le site de RAW STORY

    ******
    Layla3553 dit :
    05/08/2018 à 21:43
    @gl000001

    J’ai trouvé ceci « Les affirmations de Trump sur le manque d’eau proviennent apparemment d’une proposition faite en 2015 par le Tree People, un organisme environnemental à but non lucratif, selon laquelle les Californiens devraient capter l’eau de pluie qui s’écoule des toits et des rues au lieu de la laisser se déverser dans l’océan.»

    Et sur un autre site on dit que les pompiers ne se plaignent pas du manque d’eau pour arrêter le feu.

    Peut-être que demain j’irai sur le site de Tree People ou que je décide de m’abonner à Fox News😉Layla

  16. A.Talon dit :

    @ Cyto 20h43

    «C’est que les vieilles forêts sont les plus vulnérables, à cause des arbres morts et secs qui les parsème.»

    Exact. C’est pour ça que j’ai parlé de «cultiver» la forêt. Mieux tenue, il y aurait moins de risques d’incendie. À condition toutefois de ne pas trop affecter la biodiversité locale car ce qu’on gagnerait d’un côté on pourrait le perdre de l’autre. Mais j’ai de la difficulté avec le concept d’incendies préventifs contrôlés. Cela me paraît inutilement brutal comme méthode, sans parler de l’immense gaspillage de biomasse, du dégagement massif de polluants (CO2, HAP, goudrons, cendres, etc) et du bouleversement des écosystèmes. Ça me paraît préférable de l’éviter autant que possible.

    1. gl000001 dit :

      « Cultiver la foret » avec des essences pas trop résineuses ou inflammables. Comme a Portugal ou il a trop d’eucalyptus. Le feu qui a détruit un village l’an dernier, c’était à cause de ça.

      1. A.Talon dit :

        Voir mon commentaire de 21h10 ci-haut.

    2. Cyto dit :

      Vous souvenez-vous de l’époque pas si lointaine où on ne ressemait que du sapin et de l’épinette? Il y avait une de ces forêt près de chez moi, c’était carrément une zone morte, pratiquement pas de vie là-dedans, quand ils ont grandis assez pour marcher sous les branches, presque rien ne poussait dessous.

      Aujourd’hui on tient mieux compte de la diversité et des besoins de la faune, les arbres ressemés sont supposés correspondre mieux à ce qui a été rasé (!) mais ça ne vaut pas une forêt naturelle.

      Je lisais qu’il y a encore de la coupe à blanc au Québec, et dans un lieu aussi magnifique que les Chic-Chocs!

      C’est certain que les générations futures vont devoir vivre avec un tas de mauvaises décisions qui ont été prises par notre génération, et même pas par nous, par des middlemen qui vont seulement avoir suivi les règles établis par ceux qui ont les moyens de s’acheter un bout de gouvernement…

      Les incendies de forêt sont un élément naturel stabilisant et relevant de la régularisation naturelle des forêts, même si c’est choquant, c’est impossible d’entretenir des forêts comme des forêts privées, en abattant les arbres morts partout, Les feux de forêt font partie de l’évolution qui nous donne des forêts saines, en tout cas quand elles ne sont pas rasées sans discernement…

      Nous devrions recommencer à semer des arbres de toutes les variétés, dès maintenant, dans les zones rasées, et interdire la coupe à blanc, sans compromis, mais il faut du courage pour ça, et c’est la pression populaire qui donne du courage aux politiciens

      1. monsieur8 dit :

        @Cyto : «Les incendies de forêt sont un élément naturel stabilisant et relevant de la régularisation naturelle des forêts ».

        Vrai. Un incendie de forêt n’est pas un mal en soit, c’est un phénomène qui fait partie de son évolution, et peut souvent être bénéfique pour la forêt elle-même.

        Ces incendies deviennent problématiques s’ils sont proches des zones habitées. Avec l’étalement urbain, c’est, hélas, de plus en plus le cas. Il y en a toujours eu, il y en aura toujours – peut-être même davantage à cause du réchauffement – mais ils seront de plus en plus dangereux pour nous… pour la simple raison que nous occupons de plus en plus d’espace.

      2. Cyto dit :

        Je me rend compte que je n’ai pas mentionné que l’augmentation du nombre des feux de forêt est en partie dû aux changements climatiques, dans cette idée les feux de plus, plus étendus et plus violents ne font pas partie du processus naturel, c’est évident.

        HS: Il y a quelques années, sous Bush il me semble, des enfants n’avaient pas obtenu une victoire qui a obligé le gouvernement US à tenir compte des conséquences sur les générations futures? Je n’arrive pas à me souvenir des détails…

      3. A.Talon dit :

        «Les incendies de forêt sont un élément naturel stabilisant et relevant de la régularisation naturelle des forêts,»

        Tant qu’ils demeurent de taille relativement modeste. Voir le commentaire de ‘cotenord’ ci-dessous (21h32).

        «c’est impossible d’entretenir des forêts comme des forêts privées, en abattant les arbres morts partout»

        On doit pourtant faire l’effort nécessaire dans les zones où les risques de catastrophe humaine sont particulièrement élevés. Voilà de toute façon une belle occasion de profit pour l’entreprise privée. Une forêt bien entretenue sera plus productive et, par conséquent, plus rentable.

        «Nous devrions recommencer à semer des arbres de toutes les variétés, dès maintenant, dans les zones rasées, et interdire la coupe à blanc, sans compromis»

        Entièrement d’accord. Cela dit, semer ou replanter n’est pas toujours la solution. Il suffit parfois tout simplement de nettoyer le terrain et de laisser la nature faire son oeuvre.

      4. igreck dit :

        @Cito
        « Les incendies de forêt sont un élément naturel stabilisant et relevant de la régularisation naturelle des forêts. »
        Vrai, mais pas autant avec l’effet de serre actuel qui nous amène lentement (de moins en moins cependant) mais sûrement vers une planète ayant une très forte fièvre. Les spécialistes nous disent que, parce qu’on s’est collectivement traîné les pieds, le réchauffement dépassera le seuil de 2 degrés supérieur à l’ère pré-industrielle!%$@ Et si je me souviens bien, ce seuil semblait annoncer des catastrophes naturelles très importantes. Ben… on est en plein dedans !

  17. Michèle dit :

    On a l’impression qu’il (le cloune orangé) ramasse des petits bouts d’information qu’il entend à droite pis à gauche, met ça ensemble dans une phrase ou deux, et garroche ça dans un tweet sans trop comprendre ce qu’il écrit.
    Quel être ignorant!

    1. gl000001 dit :

      Surtout à droite 😉

  18. arizonarc dit :

    Delirium Potus

  19. gl000001 dit :

    Ca nous rappelle Reagan et ses arbres qui polluent !!

  20. Layla3553 dit :

    Comme on dit et c’est le cas de le dire ici

    Il n’y a pas de fumée sans feu.

    L’Administration de DT veut couper dans la recherche pour les feux

    *********
    On peut lire : « La science a joué un rôle essentiel dans cette réussite en aidant à développer les meilleurs moyens de lutter contre les incendies de forêt.

    Mais l’administration Trump veut réduire les financements fédéraux pour la science des incendies de forêt, à un moment où les incendies de forêts et de broussailles se multiplient, se produisent toute l’année et deviennent de plus en plus irréguliers.

    Des scientifiques financés par le gouvernement fédéral ont cherché de nouvelles méthodes et technologies pour prévoir, préparer et répondre de manière critique à la protection des personnes et des biens. Ils ont découvert des moyens de réduire les risques avant les incendies et de restaurer les terres et les voies navigables par la suite. Et ils explorent comment les carburants, les flammes, le terrain, la fumée et les conditions météorologiques interagissent.

    La remise en cause de ces efforts mettra en danger des vies, ont déclaré des chercheurs du Centre for Investigative Reporting à Reveal .
    « Une réduction des incendies de forêt (budget) est une coupure pour la santé humaine », a déclaré Donald Falk, professeur à l’Université d’Arizona qui a reçu des fonds de recherche de certains programmes fédéraux ciblés par la Maison Blanche. »

    https://www.motherjones.com/environment/2018/08/as-wildfires-rage-trump-administration-plans-to-slash-fire-science-funding/

  21. cotenord07 dit :

    Je ne comprends pas du tout la théorie de la dilapidation de l’eau qu’avance le génie stable dans son tweet.

    Cependant, je crois que son dernier énoncé, concernant le besoin d’éclaircir les forêts pour empêcher la propagation des incendies de forêt, est lié au fait qu’il y a énormément d’arbres morts dans les forêts de la Californie.

    Un article paru dans le New York Times le 19 janvier 2018 affirmait qu’il y avait alors plus de 100 millions d’arbres morts dans les forêts de Californie, et que ceux-ci risquaient de servir de bûchers qui aideraient à la croissance des incendies de forêt.

    https://www.n'y times.com/2018/01/19/us/california-today-100-million-dead-trees-prompt-fears-of-giant-wildfires.html

    L’auteur de l’article, Thomas Fuller, avançait aussi que la Californie paie maintenant le prix de ses efforts fructueux visant à neutraliser les incendies de forêt «  naturels » de taille plus modeste, qui, en Californie comme ailleurs, contribuaient à la régulation de l’ensemble des forêts californiennes.

    En résumé, en tentant de supprimer complètement depuis des décennies les incendies « naturels » de dimension plus modeste, on a fait en sorte que les incendies de forêt prennent maintenant des dimensions gigantesques, et deviennent pratiquement impossible à contrôler…

  22. xnicden dit :

    Rapporté par George Takei: « Pastor Blames California Wildfires On Gay People In Mind-Boggling Rant »

    http://www.guacamoley.com/extra-chunky/2018/08/05/Z28gJ3C/pastor-blames-wildfires-on-gays?utm_content=inf_677_3742_2&tse_id=INF_ccb72cf099e411e8872dc93302272904

    1. Est-ce qu’on peut mettre républicains évangéliques et évolution dans la même phrase?

      1. Bartien dit :

        Seulement s’il y a une négation.

  23. xnicden dit :

    @ Cyto 21:52 Vous m’intriguez…Si vous retrouvez votre source SVP nous le faire savoir.

  24. Gilbert Duquette dit :

    …Les spécialistes ne comprennent pas davantage ce que le président veut dire lorsqu’il évoque le détournement d’eau vers le Pacifique….

    Tout ce que je peux dire ici c’est qu’en Californie le Calfornia Water department gère chaque litre d’eau de chaque bassin. Comme apr exemple le bassin de la sacramento river.

    Pour se faire, ils évaluent les besoins des municipalité, agriculteurs et sans oublier l’environnement qui s’abreuvent dans les plans d’eau et rivières de ce bassin. Ils distribuent l’eau disponible entre chaque utilisateur tout en tenant compte des besoins environnementaux.

    Et dans la section besoins environnementaux, il y a le débit minimal ou seuil minimal requis pour la montaison des espèces anadromes (ex.: le saumon Chinook qui remonte la rivière sacramento) , les seuils minimal pour les lieux de reproduction, pour les zones protégées (ex.: le sacramento river wildlife refuge pour la sauvagines, outardes oies, et autres oiseaux ayant besoin de plans d’eau).

    Ah oui et aussi ils doivent s’assurer du débit requis pour que l’eau se déverse dans les baies et le Pacifique car si la rivi`re se tarie avant d’arriver à la mer bye bye entre autre pour la remontée du saumon.

    Peu de gens savent que le fleuve Colorado se jetait autrefois dans le golf de la Californie (Côte Ouest du Mexique mais qu’un pompage sans limite pour les besoins des mégapoles 30-35 millions de gens s’y abreuvent, l’agriculture, les barrages, etc., fait en sorte que le delta du Colorado qui était de 7 800 km2 n’existe plus. Ni même le delta ni même le Colorado qui s’épuise à environ 80 km au Nord de la Côte du Golf de Californie.

  25. Tom de Boston dit :

    « La raison pour laquelle il y a tant d’ignorance, c’est que ceux qui en ont sont si désireux de la partager. »

    – Frank A. Clark

  26. Cyto dit :

    J’ai trouvé quelques articles:

    2015
    http://www.msnbc.com/msnbc/these-kid-climate-activists-are-winning

    2016
    http://time.com/4567012/federal-government-lawsuit-climate-change/

    En gros, un groupe d’enfants ont poursuivi le gouvernement pour l’obliger à tenir compte des connaissances scientifique disponible les plus pertinentes pour agir sur les changements climatiques.

    C’était sous Obama, un juge de l’état de Washington a donné raison aux enfants. On mentionne que c’était une position inconfortable pour le DJ d’aller en cours contre une cause qui est endossée par Obama à l’époque.

    Plus tard, un juge fédéral a rejeté la demande de rejeter la poursuite.(Donc la cause continuait)

    « The case rests on the legal argument that climate change threatens the plaintiffs’ fundamental constitutional right to life and liberty. »

    À la fin de l’article on n’est pas confiant en l’avenir, considérant que la nouvelle administration (on-sait-qui) va sûrement changer l’orientation de la cour suprême et que la cause risque d’être rejetée avant d’être entendue pour cette raison.

  27. as000ll dit :

    Tout de même spécial de lire les conseils de D.Trump sur la façon d’éteindre les feux… lui qui est plus habitué à les allumer.

  28. chrstianb dit :

    On s’en va vers une «Terre étuve». Article intéressant mais déprimant…
    http://www.lapresse.ca/environnement/201808/06/01-5192121-le-changement-climatique-risque-de-transformer-la-terre-en-etuve.php

    L’article dans le PNAS:
    http://www.pnas.org/content/early/2018/07/31/1810141115
    (Article payant ou avec un accès universitaire)

  29. A.Talon dit :

    On dit que le réchauffement climatique aurait pour effet d’augmenter la fréquence et l’intensité des feux de forêt. Mais l’inverse serait également vrai: les grands feux de forêt amplifieraient ainsi les effets du dérèglement climatique.

    «Les incendies de forêt ont des impacts importants sur l’environnement»
    http://www.lapresse.ca/actualites/environnement/201808/06/01-5192097-les-incendies-de-foret-ont-des-impacts-importants-sur-lenvironnement.php

  30. Le Cyclope dit :

    Je me demande si Trump ne se mélangeait pas tout simplement avec le scénario de Chinatown, film avec Fay Dunaway et Jack Nicholson, dans lequel de l’eau était déversé vers l’océan pour faire croire à une pénurie et justifier la construction d’un barrage.

    En fait, je me demande si ce type n’est pas finalement juste dépassé par les événements (on pourrait penser sénile aussi) mais avec tellement une grande gueule qu’on a pas le temps de démêler un de ses tweets (ou autre déclamation), qu’il en émet déjà un autre qui relance un débat ailleurs.

    Accuser les lois, (démocrates, of course), plutôt que d’admettre l’impact des changements climatiques est tout à fait dans sa ligne de pensée (en fait quand je dis pensée, j’extrapole….).

  31. dynopax dit :

    Le gros enflé « rides again », étalant tout le crétinisme et la folie du personnage… Faire fi de la logique la plus élémentaire et faire le jar en avançant des élucubrations pareilles sont ses spécialités, le tout au bénéfices des édentés de service, comme il se doit. Il y a cependant un lancer de ballon (grossier mais quand même!) lorsqu’il évoque la gestion de l’eau. En fait, c’est pas de gérer (rien à foutre de toute façon pour ces réactionnaires) mais bien de s’accaparer des ressources no matter what. Ne soyons pas surpris si, dans un avenir rapproché, ces cochons se mettent à évoquer un détournement ou deux en provenance des Grands Lacs…

  32. sorel49 dit :

    Je n’ose pas competitionner avec l’hydrologue Andouille.
    Toutefois ayant vu les collines et montagnes californiennes avec la végétation desséchée , je vois mal comment combattre les feux avec de l’eau. Il faudrait transformer tous les avions cargos de la US Airforce en avions citernes.
    Je tiens obtenir le copyright de cette idée.😀

  33. Pierre S dit :

    _________________

    Commentaire imbécile comme d’habitude.

    La Californie brule et lui il délire sur n’importe quoi.
    Une vrai honte cet imposteur qui squatte la MB.

  34. Pierre s. dit :

    __________

    L’imbécile qui dit pratiquement que si on avait
    coupé tout le bois et bien il n’y aurait pas de feux de forets.

    Selon cette même logique, si le ridicule tuait … le monde ne s’en
    porterait que mieux.

  35. Gilles Morissette dit :

    Il aura fallu deux semaines au Gros Abruti pour faire quelque chose afin d’aider la Californie à combattre les genres incendies qui la ravage. En plus, il se permet de nous énoncer une autre de ses conneries dont lui seul a le secret.

    Il ne lui est même pas venu à l’idée que ce désastre ainsi que les vagues de chaleur que l’on connaît un peu partout dans le monde, y compris chez nous, peuvent avoir un lien avec les changements climatiques. Ben non, car les changements climatiques est un phénomène que son cerveau reptilien est incapable de comprendre. Il n’a tout simplement pas les capacités intellectuelles pour se livrer à un tel exercice.

    Le délire du Gros Narcissique s’amplifie de plus en plus. Quand ce cauchemar prendra-t-il fin?t

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :