Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Nouveau signe que Mike Pence briguera l’investiture républicaine pour l’élection présidentielle de 2024 : deux de ses alliés s’apprêtent à lancer un Super PAC qui appuiera sa candidature, dont l’annonce surviendra au cours des prochaines semaines. Autre signe : l’ancien vice-président prononcera ce mardi au New Hampshire, site de la première primaire républicaine de 2024, un discours où il se posera en champion d’un conservatisme classique à la Ronald Reagan et tournera le dos au populisme incarné par les Donald Trump et les Ron DeSantis.

« Nous devons résister au chant des sirènes d’un populisme détaché des principes conservateurs », a confié Pence au New York Times, qui évoque sa stratégie dans un article mis en ligne ce mardi. En bref, l’ancien bras droit de Trump rêve de se tailler une place au sein du GOP actuel en adoptant une position intransigeante sur l’avortement, en promouvant le libre-échange et en s’opposant aux efforts déployés par certains républicains, dont le gouverneur de Floride, pour punir les grandes entreprises pour des raisons idéologiques.

Il veut aussi défendre les positions traditionnelles du Parti républicain en matière de politique étrangère, notamment en ce qui concerne la guerre en Ukraine.

Ses chances de remporter son pari semblent minces, voire nulles. Mais Pence mise beaucoup sur un succès éventuel dans l’Iowa, où se tiendra le premier rendez-vous électoral de la course à l’investiture républicaine et où les électeurs évangéliques jouent un grand rôle. Donald Trump lui a peut-être fait une faveur lundi en critiquant la décision de DeSantis de promulguer une loi interdisant l’avortement après six semaines de grossesse en Floride.

Selon l’ancien président, « de nombreuses personnes au sein du mouvement pro-vie estiment que cette décision est trop sévère », une déclaration qui ne fait aucun sens et qui n’est pas passée inaperçue en Iowa (« La porte des caucus d’Iowa vient d’ouvrir toute grande », a tweeté un des militants évangéliques les plus influents de cet État).

Pence a déjà exprimé son accord à une loi qui interdirait l’avortement à l’échelle nationale. « Je pense que l’ancien président et d’autres personnes qui aspirent à la plus haute fonction du pays ont tort de reléguer cette question aux seuls États », a-t-il dit au Times.

(Photo AFP/Getty Images)



42 réflexions sur “Le pari de Mike Pence

  1. Roger Allard dit :

    Un fœtus de 6 semaines qu’on avorte n’est pas plus gros qu’une mouche.

    Y a pa à dire, Mike, t’as de la suite dans les idées.

    1. Haïku dit :

      Est bonne ! 😂👍

    2. Pierre Lesage dit :

      @Roger Allard
      Comment dire… vous avez fait mouche avec votre propos.

  2. Gilles Gougeon dit :

    Dans une longue interview accordée à CNN il y a plusieurs mois, Pence décrivait l’ordre dans lequel il encadrait ses valeurs personnelles:
    1- Sa foi chrétienne en Dieu
    2- La famille
    3- Son pays.
    Voilà! Tout est clairement affirmé.

    1. Magellan dit :

      De quelle famille il parle, la mafia républicaine ?

  3. Bartien dit :

    « Pence a déjà exprimé son accord à une loi qui interdirait l’avortement à l’échelle nationale. »

    Drôle de discours, je pensais qu’ils avaient horreur du pouvoir de Washington…ah oui c’est vrai ça dépend qui est le président

  4. MarcB dit :

    Un débat télévisé entre Pence et Trump serait assez intéressant. 😁

    Donald 🤡: tellement de fraude qu’un vrai VP m’aurait désigné gagnant.
    Pence: aucune fraude prouvée…
    Donald 🤡: RINO! Communiste!

    1. ProMap dit :

      Vous oubliez DeSantis dans le débat.

      DeSantis : « La loi de la Floride à six semaines s’appliquera à l’ensemble du pays. »

      Trump et Pence en choeur : « Tiens, une borne-fontaine qui parle! Ta yueule, man! On t’a pas sonné. »

      Des heures de plaisir.

  5. gl000001 dit :

    Avec trump en prison et DeSantis dans les bas fonds, il pourrait se faufiler. Ca serait bon pour le libre-échange et pour Disney. Mais pour le reste … il ne veut pas punir les grandes entreprises « pour des raisons idéologiques » mais il veut punir les femmes « pour des raisons idéologiques » 🙁

    1. ProMap dit :

      « Avec trump en prison et DeSantis dans les bas fonds, il pourrait se faufiler. » C’est peut-être son pari, en effet.

      Ça va « Trickle Downer » solide. Un tax cut pour les riches et un abortion cut pour les femmes, ils ont de la suite dans les idées.

      1. gl000001 dit :

        Et du « book burning » dans les écoles. Ca me donne une idée : plutôt qu’une vigile avec des cierges lorsqu’une fusillade survient, ils pourraient faire un feu de joie avec des livres.

  6. Magellan dit :

    Je n’admire pas le bonhomme, mais je n’ose pas imaginer tout ce qu’il a dû faire pour limiter les dégâts de la présidence de Trump. J’ai même un slogan de campagne pour lui : « Pence – The adult in the room ».

    1. Pierre Belley dit :

      Il a jouer au paratonnerre au péril de sa vie ça l’air. Il a éviter la potence populaire.

    2. NStrider dit :

      J’utiliserais le conditionnel dans votre phrase.
      …imaginer tout ce qu’il aurait pu faire pour limiter les dégâts de la présidence de Trump.
      Et qu’il n’a pas fait lorsqu’il en avait l’opportunité.

  7. ProMap dit :

    Le GCP, Grand Cancel Party. Ça va être beau. Pence et DeSantis vont s’engueuler sur le nombre de semaines et trump sera contre parce que les deux autres sont pour.

    Ils ne sont pas au courant que la majorité des Américains sont plutôt du genre pro-choix.

    Que je suis stupide. Lavortement ne sera qu’un hors d’oeuvre, le vrai dossier débattu sera le dossier de corruption de Biden.

    NB : GCP vaut aussi pour Grand Corruption Party, et dans ce cas précis, ils sont parfaitement au courant.

    1. Guy LB dit :

      @ProMap : vous avez drôlement
      bien cerné la pensée (pansée???) politique du Gros Monsieur : « trump sera contre parce que les deux autres sont pour. »🧐

      Ce n’est pourtant pas compliqué à comprendre. Merci ProMap.👍

  8. Pierre.s. dit :

    —————————

    Pense la plante verte, le complice de l’idiot Trump …
    Le clown que lea MAGA voulaient pendre.
    Bin oui chose, tourner le dos au populisme ….
    Pense est lui même une grotesque carricature du lobotomisé MAGA
    à la fois déconnecté et peureux.

  9. Toile dit :

    « Nous devons résister au chant des sirènes d’un populisme détaché des principes conservateurs »…

    Autrement dit, vive l’avortement, vive la femme au foyer, vive les armes, vive nos frontières , vive Dieu. Abat les sirenes du communissss.

    Aie, la mouche, ne trouves tu pas que la cour est trop pleine de ses conservateurs… oups de ces drettistes mangeux de balustres….

    Candidat potentiel… oups tu risques un vraie pendaison, manque flagrant de loyauté. Hâte de voir un débat avec la chose…. surtout les qualificatifs.

    1. constella1 dit :

      Toile
      C’est lui donner bcp de crédit que de le traiter de mouche
      Lui il n’est que son refuge donc un simple espace vide sur lequel le brachycère se pose
      😉

  10. Pierre Belley dit :

    Trop modéré pour ce parti…

  11. Gilles Morissette dit :

    Il est clair que Pence va chercher à obtenir l’appui des électeurs républicains modérés, ceux qui rejettent le populisme dangereux de LA CHOSE ainsi que de l’infect DeSantis mais qui ne veulent pas voter démocrate.

    Toutefois, cela ne sera pas suffisant pour lui permettre de remporter l’investiture républicaine.

    Son discours sur l’avortement est obsolète, dépassé et n’est pas au diapason de ce que pense une majorité d’Américains sur la question.

    Les résultats déçevants (pour les Républicains) lors des Mid-terms, illustrent très bien ce constat.

    Autre point. L’avance de L’ABUSEUR SEXUEL est quasi insurmontable et ce dernier peut compter sur un noyau de fanatiques, d’enragés, d’extrémistes prêt à tout pour faire en sorte que leur gourou remporte la victoire.

    Pence va se rendre compte que, malgré sa foi chrétienne, les modérés n’ont plus leur place au sein du Parti Républicain, un parti gangréné par des métastases, un parti qui n’a plus rien à voir avec celui de Ronald Reagan.

    Pence se dirige tout droit vers une défaite cuisante.

  12. Pierre.s. dit :

    ——————-

    Je ne veux pas faire de généralités mais les candidats républicains sont remarquablement
    stupide pour l’élection 2024. Pense, De Santis, Trump …. 3 idiots de classe mondiale.
    Biden a presque l’air d’un prix Nobel à coté de ces trois débiles.

    Le GOP n’a jamais été aussi médiocre et il est pratiquement impossible pour un candidat moindrement
    brillant, raisonné et raisonnable de pouvoir se démarquer dans ce parti qui ressemble de plus en plus
    à une secte.

  13. treblig dit :

    Aux dernières élections, les évangélistes ont voté Trump ( ou républicains ) à 85%. Sauf que les évangélistes ne sont pas assez nombreux pour faire élire à eux seuls le prochain président. Et le droit à l’avortement sera un boulet à traîner pour les religieux. 60% des américain(e)s sont contre l’abolition de ce droit.

    Dans son ( infamante) entrevue à CNN, Trump a refusé de se prononcer sur cette question. Ni pour, ni contre, bien au contraire. Pas étonnant, c’est un sujet explosif pour la droite religieuse et Mike Pence se fera démolir sur la place publique sur ça.

    Next.

  14. Le combat entre ripous pour l’investiture vas se jouer selon les position extreme des un contre celles des autres.
    Rigidité religieuse (anti-avortement et etc.) versus les conspirationniste anti-woke versus un menteur pathologique qui croit qu’être une vedette lui donne le droit de violer les autres (dans tout les sense du terme).

  15. NStrider dit :

    HS- Carlson
    WOW, La mise à pied de Carlson serait une des conditions du règlement hors cours de la poursuite de Dominion.

    https://twitter.com/calltoactivism/status/1658484248842768389?s=61&t=bX81tx9wzDUOwDq4oz6k4w

    1. ProMap dit :

      Il semble même que Carlson se prépare à poursuivre Fox pour récupérer un droit de produire son show ailleurs dont Twitter. Fiston de Carl est en tab…

      « Si Fox tente d’empêcher Carlson de lancer son émission sur la plateforme de médias sociaux, où il est suivi par 7,5 millions de personnes, l’animateur est prêt à intenter un procès ou à « regarder la chaîne imploser en tentant de remettre en cause la liberté d’expression », a déclaré l’une des sources à Variety.

      M. Carlson reste techniquement employé par Fox News, qui n’a pas mis fin à son contrat et lui verse toujours 20 millions de dollars par an, mais il a engagé Bryan Freedman, un avocat d’Hollywood, pour régler le différend contractuel.

      Le 9 mai, Freedman a envoyé une lettre à Fox dans laquelle il affirme que les employés de Fox, y compris « Rupert Murdoch lui-même », n’ont pas tenu les promesses faites à Carlson « intentionnellement et avec un mépris insouciant de la vérité » », rapporte Variety. »

      https://www.rawstory.com/tucker-carlson-fox-news-2660272881/

    2. constella1 dit :

      NStrider
      C’est ce que j’ai dis sur le blogue et pensé dès que la nouvelle a sortie

  16. Pierre.s. dit :

    ——————–

    Hâte de voir si Pense va avoir le cran de répondre à Trump, ce qui honnêtement
    est la chose la plus facile à faire … imaginez les répliques.

    à propos de l’avortement … «Aucune leçon à avoir d’un abuseur sexuel»
    à propos de l’économie … «M Trump, et si on parlait de vos nombreuses faillites »
    à propos de Biden … ‘« Vous êtes aussi vieux que lui et, ma foi, beaucoup moins alerte
    car vous confondez Mme E Caroll et votre propre épouse sur une photo»

    1. Trump répondra à Pence : « Allez vous faire pendre ! »

  17. monsieur8 dit :

    « Pence a déjà exprimé son accord à une loi qui interdirait l’avortement à l’échelle nationale. »

    Même si les États-uniens sont parfois désespérément conservateurs, faut quand même pas pousser mémé dans les orties! Un candidat qui veut promulguer une loi fédérale pour interdire l’avortement partout n’a aucune chance d’être élu.

    Next.

  18. Léo Mico dit :

    « en adoptant une position intransigeante sur l’avortement »

    quand on y pense, c’est complètement digue qu’un candidat présente comme programme de nuire à 50% de son pays.

  19. el_kabong dit :

    Toujours fascinant de constater le mythe tenace ripou-liban qu’il soit le parti des libertés individuelles, alors que les seules lois qu’on voit adopter dans les états ripoux-libans sont des interdits, des censures et des bannissements tous azimuts…

    Alors que du coté démocrate, c’est justement la liberté de choix qui prime : choix de se faire avoirter, ou non; choix d’assister à une lecture de drag queen dans une bibliothèque, ou non; choix de suivre un cour/conférence (sur le CRT, théorie de genres, etc.), ou non…

    Me semble que le choix est évident…

    1. brady4u dit :

      @el_kabong

      Vous décrivez là le parti démocrate de Joe Biden, pas celui de AOC qui est aux démocrates ce que MTG est aux républicains.

      1. gl000001 dit :

        Exagération inutile. AOC fait du sens dans ce qu’elle veut et elle en veut beaucoup trop pour beaucoup de gens. Elle ne parle pas du diable.

    2. ProMap dit :

      Pour nous, oui. Lorsqu’un homme d’église (généralement des hommes) dit que Dieu lui a dit de dire qu’il n’y a pas de choix, ben il n’y a pas de choix possible.

      En ce qui regarde l’avortement, les changements démographiques étant ce qu’ils sont, c’est à croire que les blancs drettistes voyant leur majorité s’effacer lentement mais sûrement, rêvent d’une revanche des berceaux pour combler cette diminution. Cependant, un bémol, les Latinos sont aussi très croyants et pratiquants.

      1. Mais encore, prêcher dans leurs église devrait leur être suffisant.

        Empêcher l’avortement a toute la population, ca inclus aussi a ceux dont ils se sentent submerger.
        Ca na fait aucun sense!

        Mais bon, les ripous vont bo ménage avec le non-sense.

      2. Bartien dit :

        « Empêcher l’avortement a toute la population, ca inclus aussi a ceux dont ils se sentent submerger.
        Ca na fait aucun sense! »

        Exact, pourquoi ne pas encourager l’avortement des mécréants!!

  20. brady4u dit :

    Je ne voterais pas pour Mike Pence, mais j’ai de l’admiration pour cet homme qui a procédé au décompte des votes des grands électeurs avec fermeté, sans tenir compte des demandes de Trump et au péril de sa vie.

    Pour ce qui est de DeSantis, je me demande bien ce qu’il vient faire dans la course républicaine.

    Non seulement ses chances de nomination sont à peu près nulles, mais il va se brûler pour 2028.

    Les républicains doivent encaisser des défaites aussi longtemps qu’il le faudra pour qu’ils se recentrent sur le plan social.

    Le conservatisme économique se défend, mais quand on mélange tout, ça ne passe pas.

    Peut-être que les caucus de l’Iowa nous diront le contraire, mais cet état envoie 40 délégués à la convention du Fiserv Forum à Milwaukee.

    1. Desantis comptait sur le retrait du donald.
      Maintenant il  »double down » pour se faire une visibilité.

      Ce qui, éventuellement, je l’espère, le tueras politiquement.
      Du moins cela vas renforcer les démocrates et l’effet devrait se faire sentir plus loin que la Floride étant donné que les ripous se relance entre eux a savoir qui seras le plus extrémistes.

      Je rêve du jours ou le texas vireras bleu. C’est loin d’être fait… mais si la tendance se maintient + changement de génération… Je me permets de rêver.

    2. constella1 dit :

      j’ai de l’admiration pour cet homme qui a procédé au décompte des votes des grands électeurs avec fermeté, sans tenir compte des demandes de Trump et au péril de sa vie.
      Really?
      Le gars n’a fait ce que tous ces prédécesseurs ont fait avant lui
      Ni plus ni moins
      Au péril de sa vie ?Menace oui mais protégé tout le tour de lui
      C’était sa job
      Il a assisté à des rencontres avant et en particulier avec ce fameux avocat dont j’oublie le nom et qui a tenté de le convaincre qu’il pouvait le faire
      Moi j’aurais refusé de débattre de la question avec lui sachant que c’est une tentative d’arnaque ,un geste frauduleux sans précédent ,un vol de présidence de la part de son pseudo boss !!!

      Le geste héroïque aurait été de le dénoncer se dissocier de lui ouvertement par la suite et collaborer du moins avec le comité du 6 j

  21. brady4u dit :

    Vous en connaissez d’autres VP qui étaient ´à quelques pieds des émeutiers lors du décompte des votes ?

    Si procéder suivant les conventions et officialiser la victoire de Joe Biden n’est pas se dissocier de Donald Trump qui n’a jamais reconnu sa défaite, je me demande bien ce qu’il aurait pu faire.

    Pence n’a pas été par ailleurs un VP extraordinaire et il faut remonter à Bush père pour en trouver un d’exceptionnel.

    L’expérience de Joe Biden a sûrement beaucoup aidé Barack Obama.

    Je ne parle pas de Dick Cheney qui était président de facto.

  22. constella1 dit :

    Pour moi ce n’est pas se dissocier mais être obligé de faire ce que la loi lui oblige de faire
    Y aurait fallu continuer à se dissocier de lui par la suite après la passation du pouvoir le dénoncer LUI qui encourageait la foule à le pendre
    Non il a fermé sa sale gueule comme un peureux et lâche qu’il est
    Voilà ce qui aurait pu susciter un peu d’admiration chez moi
    Après ça ,chacun sa manière de voir les choses

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :