Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

boeing94940032.jpg

Les relations entre Boeing et Donald Trump n’ont pas toujours été harmonieuses. Après son élection, le président a menacé d’annuler la commande du futur Air Force One si l’avionneur ne réduisait pas son prix pour le super avion présidentiel. Le patron de Boeing Dennis Muilenburg avait réussi à calmer le jeu en se rendant à Mar-a-Lago pour s’entretenir avec le futur président. Et les deux hommes se sont de nouveau parlés hier après les tweets de Donald Trump reprochant aux avionneurs de construire des appareils «trop complexes». Les deux épisodes donnent une idée de la proximité certaine de Boeing avec les hautes sphères politiques aux États-Unis.

Mais cette proximité ne se limite pas aux liens entre Boeing et les élus de Washington, qui font l’objet d’un lobbying coûtant 15 millions de dollars par année à l’avionneur sans compter les contributions électorales que les politiciens reçoivent du comité d’action politique de Boeing. Cette proximité s’étend également à l’administration Trump – le secrétaire à la Défense par intérim Patrick Sanahan est un ancien dirigeant de Boeing – et à l’agence fédérale d’avion (FAA), qui refuse de clouer au sol le Boeing 737 Max 8.

Comme on peut le lire dans cet article du New York Times, La FAA a créé en 2008 un programme permettant à des avionneurs comme Boeing de désigner leurs propres employés pour faire partie des groupes de spécialistes chargés de certifier les nouveaux avions.

La FAA a même des bureaux dans les usines de Boeing à Renton, dans l’État de Washington, à Charleston, en Caroline du Sud.

Cela dit, des élus de Washington tels les sénateurs Richard Blumenthal (Connecticut) et Elizabeth Warren (Massachusetts) s’opposent à la décision de la FAA de ne pas clouer au sol le Boeing 737 Max 8 impliqué dans deux écrasements en quatre mois.

(Photo Getty Images))

92 réflexions sur “Boeing, un avionneur bien branché

  1. gl000001 dit :

    « des appareils «trop complexes» »
    Et il veut les envoyer des gens sur Mars ? Il va les envoyer comment ? Une grosse boite en plomb lancée par un canon ?

    1. lanaudoise dit :

      🤣🤣🤣🤣

    2. papitibi dit :

      Ne pourrait-on pas plutôt confier la mission (le lancer du ballon vers Mars) au bras puissant du merveilleux Tom Brady?

      1. gl000001 dit :

        Ground control to Major Tom Brady !!

  2. lanaudoise dit :

    Ah, le bon vieux temps, celui où les pilotes volaient à vue. Voir ce qu’en pense le pilote à la retraite Jean Lapointe, interviewé hier au bulletin télévisé. Très peu pour lui, qui a connu les deux mondes. Si l’🍊avait visionné la série Mayday, au lieu de Fox and friends, et autres âneries, il aurait compris que les avancements techniques permettent au contraire le développement d’un transport aérien de plus en plus chargé.

  3. jeani dit :

    Et, pendant ce temps, notre ministre Garneau attends toujours la permission des autorités Etats-Uniennes pour clouer au sol les 737 Max 8…

    Je ne leur souhaite pas malheur, mais qu’attendons-nous pour mettre nos culottes?

  4. lanaudoise dit :

    Ce modèle de Boeing a été développé pour économiser du carburant. Tout comme notre C série à laquelle il a fait la guerre sous de faux prétextes.

  5. jaylowblow dit :

    Et s’ils finissent par tous être cloués au sol jusqu’à ce que le problème soit idientifié et réglé je suis pas mal certain qu’on verra ensuite apparaître des commentraires sur facebook et autres réseaux dit « sociaux » du genre « meuh! ils les ont empêché de voler pour rien il n’y a même pas eu d’accident ».

  6. Léo Miquis dit :

    Fait intéressant, les corrections sur le MCAS des 737 MAX auraient été retardées… à cause du shutdown de Trump :
    https://twitter.com/ericuman/status/1105832518140551168

  7. Bob inette dit :

    « Trop complexe » … pour l’Intelligence du Babouin orangé!

  8. Fandorine8 dit :

    Bonjour M. Hétu et commentateurs assidus,
    Je suis un lecteur muet de votre excellent blogue, mais ce sujet m’interpelle car je travaille en aérospatiale.
    Je trouve qu’on essaie ici et sur plusieurs plateformes de politiser une décision technique. Pouvons-nous laisser la décision et la gestion du risque aux personnes qui connaissent l’appareil? La FAA et Transport Canada sont les organismes qui doivent prendre la décision pour l’Amérique du Nord, avec le soutien de Boeing, pas Trump/Warren/Muilenberg/Madame Brossard de Brossard.
    Les opérateurs et les clients sont 100% en droit d’éviter ces appareils si bon leur semble, mais pas d’exiger un verdict des administrations. Oui, l’EASA, qui est l’équivalent européen de la FAA, a décidé d’utiliser le principe de précaution, mais leur approche n’est basée sur aucun fait rendu disponible par le 2e écrasement en date d’hier. Ils sont visiblement en attente du verdict de la FAA pour l’imiter. TC est dans la même situation*.
    C’est facile de tomber dans le panneau de la politisation, notamment avec Boeing, qui est soutenu « indirectement » (directement) par l’état via les contrats militaires (on se souviendra des vierges offensées lors de la subvention des CSeries). Mais s’il y a bien un domaine où la démagogie et le parlage-à-travers-son-chapeau est moins bienvenu qu’en politique, c’est en sciences (clin d’œil aux anti-vaxx).
    *À noter pour les gens intéressés que l’approche européenne en conception de systèmes embarqués est généralement différente de celle en Amérique du Nord. Par exemple, en règle générale, il semblerait qu’Airbus a la philosophie de limiter le pilote en l’empêchant par les ordinateurs de bord de commander des manœuvres dangereuses, tandis que Boeing est reconnu comme plus « lousse » pour ultimement laisser l’humain avoir préséance sur la machine. Les deux philosophies ont des avantages et des inconvénients pour les scénarios d’urgence, mais ça peut expliquer pourquoi l’Europe est plus encline à « tirer la plug » rapidement.

    1. Benton Fraser dit :

      La FAA est politisé dès que la décision est entre les mains des avionneurs. Leurs rôles devraient se limiter à informer les décideurs de la FAA qui devraient être indépendants.

      On en revient au cas du Québec où le gouvernement a décidé que les entrepreneurs allaient s’autoinspecter lors la construction des infrastructures et que l’on a réduit les ingénieurs inspecteurs de plus 90% au gouvernement, avec le résultat qu’on connait…

    2. Lecteur_curieux dit :

      Vous voyez clair mais c’est un blog politique et donc forcément politisé.

      Et tout est politique n’empêche que les politiciens gèrent leur image avant tout. Les médias eux sont sensationalistes.

  9. Gilles Morissette dit :

    Des avions trop complexes? Vraiment?. Le Gros Taré est devenu un grand spécialiste de l’aviation maintenant. Le ridicule ne tue pas. Heureusement pour lui.

    Il est vrai que la proximité entre l’administration de Potus 45 et Boeing est assez troublante. Alors qu’en Europe et un peu partout dans le monde, on cloue au sol les 737 Max 8 pour des raisons de sécurité (en attendant les résultats des enquêtes en cours sur les causes du crash) les USA semblent plus préoccupés par l’importance des contributions électorales aux politiciens plutôt qu’à la sécurité des passagers.

    C’est encore plus pitoyable de voir le Canada se comporter en « chien de poche » et d’être à remorque des USA.

    Trudeau ferait-il dans son froc afin de ne pas déplaire au Gros Abruti ou le PLC recevrait-il lui aussi de généreuses contributions électorales de Boeing?

    Peut-être un peu des deux.

  10. Réal Tremblay dit :

    Ce qui est plus troublant est le fait que 2 rapports de sécurité ont été envoyés l’an dernier par 2 pilotes à la NASA. On ne sait pas si celà a été communiqué à la FAA (Huffington Post QC). Ca sent le roussi.

  11. titejasette dit :

    @lanaudoise – 11h07 « Ce modèle de Boeing a été développé pour économiser du carburant. Tout comme notre C série à laquelle il a fait la guerre sous de faux prétextes. »

    Boeing a perdu depuis qq jours une valeur boursière de 26 millards dollars US.
    De plus: Wall Street a fait une mise en garde

    L’interdiction de faire voler les 737 Max mettent en péril une source importante de revenus de Boeing.

    Boeing a un carnet de commandes de plus de 4 600 commandes pour le 737 Max et Goldman Sachs estime que les Max représentent 33 % des revenus totaux de Boeing pour les cinq prochaines années.

    La guéguerre avec Bombardier: c’est la Loi du Karma. On n’a pas besoin de se faire justice. Le Gars d’en haut s’en occupe très bien.

    Message au Ministre GarNouille: n’attendez pas qu’un troisième Max ne tombe avant de grouiller !

    1. gl000001 dit :

      « L’interdiction de faire voler les 737 Max mettent en péril une source importante de revenus de Boeing. »
      Alors que c’est le contraire. C’est Boeing qui se met en péril en laissant passer ce problème.

  12. quinlope dit :

    Boeing a plein de contrats tant civils que militaires et cette compagnie a des fils conducteurs dans tous les corridors du Congrès et lorsque le gros orangé ne comprend pas quelque chose, il suffit au président de cette compagnie d’aller lui rendre visite à Marde-À-Lago pour le calmer.

    Aussi simple que cela au pays des répulibans.

  13. Gilles Morissette dit :

    HS

    Monsieur Hétu.

    Une vrai bombe est tombé sur NY ce matin avec l’échange du joueur étoile des Giants, Odell Beckham Jr. au Browns de Cleveland et ce, moins d’un an après lui avoir donné un prolongation de contrat évalué à 95 millions pour cinq ans dont 65 millions sont garantis.

    Je sais que vous ne parlez pas souvent de sport dans vos billets mais pourriez-vous, si c’est possible, nous donner les réactions des médias et des fans de football de NY.

    Il semble, selon le site « nfl.com » que les fans des Browns sont en extase (on parle même de Super Bowl !!) alors que ceux des Giants seraient furieux car l’équipe n’aurait pas en grand chose en retour, genre des choix au repêchage.

    Ça doit jaser fort dans le « Big Apple !!

    Merci à l’avance.

    1. Réal Tremblay dit :

      M. Morissette. Si la NFL vous passionne comme moi, allez sur Facebook, tapez NFLactu. C’est un site français (beaucoup plus de gens mordus de vous pensez) qui vous donnera toutes les info et commentaires. C’est gratuit et on est pas loin de 100.000 amoureux à suivre ce site.

      1. Gilles Morissette dit :

        @Réal Tremblay

        Merci pour l’info.

        Je ne connaissait pas ce site mais il va dorénavant faire partie de mes lectures préférés en ce qui concerne la NFL.

  14. Danielle Vallee dit :

    Le Canada vient juste de bloquer les 737 Max 8 de notre espace aérien….

  15. Math dit :

    Derniere nouvelle. Le canada clous les Boeing 737 au sol…

    1. jcvirgil dit :

      Je crois que le sinistre Garneau a reçu quelques plaintes à son bureau 🙂

      1. jeani dit :

        Non, il a lu nos commentaires…

  16. Apocalypse dit :

    ‘Et les deux hommes se sont de nouveau parlés hier après les tweets de Donald Trump reprochant aux avionneurs de construire des appareils «trop complexes».’

    Donald Trump qui dit encore n’importe quoi! A RDI hier soir (24 heures en 60 heures), on avait des invités qui, eux, connaissaient quelque chose au domaine de l’aviation et ce n’était pas leur avis. Les nouvelles technologies ont grandement aidé à rendre les choses plus sûres et plus faciles pour les pilotes.

    Dans le cas du ‘Boeing 737 Max 8’, le développement a connu sa part de problème, souvent dû aux échéanciers serrés pour se battre contre la concurrence. Dans le cas de l’accident, les pilotes ont essayé de reprendre en vain le contrôle de l’avion, mais le ‘maudit machin’ n’a voulu obtempérer. Ca devrait drôlement inquiéter quiconque a deux(2) onces de jugement, encore plus qu’une erreur de pilotage.

    Comme M. Hétu le dit dans son billet: ‘Les deux épisodes donnent une idée de la proximité certaine de Boeing avec les hautes sphères politiques aux États-Unis.’

    L’argent et la politique qui l’emporte sur l’intérêt et la ‘sécurité’ des usagers, ‘Shame on You’.

    On aurait dû clouer au sol tous les appareils, comme on a fait en Europe, pour au moins quelques jours. On ne parle pas ici d’un banal incident, mais de la mort de plus de 150 personnes. Les usagers sont inquiets, avec toutes les raisons du monde. Si un problème a empêché les pilotes de reprendre le contrôle, comment diable peut-on être certain que ça ne va pas arriver et plus tôt qu’on pourrait penser.

    A Ottawa où le ministre Garneau a eu l’air d’un imbécile, on a bien entendu emboité le pas aux Etats-Unis. On aimerait voir un gouvernement Canadien dire ‘non’ juste une fois de temps en temps, plutôt que jouer les marionettes.

  17. jcvirgil dit :

    La FAA a créé en 2008 un programme permettant à des avionneurs comme Boeing de désigner leurs propres employés pour faire partie des groupes de spécialistes chargés de certifier les nouveaux avions.
    **************

    Et voilà la façon de procéder avec laquelle les puissants lobbys qui s’achètent les gouvernements font passer leurs études biaisées auprès des agences gouvernementales chargées d’assurer la sécurité des citoyens.

    Vous voulez d’autres exemple Monsanto qui parraine les études sur les glyphosates et leur produit phare le Round-Up ,fait passer leur utilisation auprès de Santé Canada même si des études indépendantes ont depuis démontré que c’est un cancérigène probable.
    On en retrouve des traces dans à peu près tous nos aliments.

    Purdue la Pharmaceutique des Stacker qui fournit les études prouvant prétendument que leur opiacé Oxycontin ne provoque une addiction que sur moins de 1% des patients , alors que dans les faits de 20 à 30% des utilisateurs développent une dépendance au médicament et que sa prescription à grande échelle par les médecins est responsable de la crise des opioides dans les grandes villes autant au Canada qu’aux États- Unis où on déplore des centaines de victimes .

    La réponse de Santé Canada silence radio et de Trumps , ce sont les trafiquants qui viennent du sud de la frontière qui sont responsables de la crise . Construisons un mur ! Plus idiot que ça tu meurs ? Non tu te fais élire POTUS!

    Alors que Boeing fasse ses propres études sur la sécurité de ses appareils c’est *business as usual* dans ces *démocraties* où ça fait longtemps que les lobbys ont compris que c’est payant de s’acheter des péripapé-politiciens !

    1. Lecteur_curieux dit :

      Les théories du complot de la gauche.

      1. jcvirgil dit :

        Tiens vous avez compris , vous êtes plus bref. Pas plus clair cependant… 🙂

    2. Henriette Latour dit :

      jcvirgil

      J’aime bien votre « péripapé-politiciens ». C’est du hautement politically correct 😂😂

  18. Apocalypse dit :

    @Danielle Vallee – 11:53 ET @Math – 12:00

    Merci!

    Et j’ajouterai pour ce qui est de la nouvelle: ‘ENFIN’!

  19. Lecteur_curieux dit :

    Deux accidents en 4 mois mais sur un total de combien de vols ?

    Le hasard peut faire en sorte que deux événements malchanceux arrivent de façon rapprochée et alors ces avions ne sont pas plus dangereux que les autres, ils pourraient même être plus sécuritaires.

    Cela se réclame de l’esprit scientifique alors qu’on ne fait que gérer la panique. Bon mais ne rien faire peut l’aggraver aussi.

    1. Benton Fraser dit :

      Sauf que rien n’est laissé au hasard dans le domaine de l’avionnerie….

      1. Lecteur_curieux dit :

        Même à la loterie où toutes les probabilités sont connues d’avance la même personne peut gagner le gros lot deux fois dans la même année. Alors certains vont croire qu’elle a triché.

      2. Fandorine8 dit :

        Les événements dits catastrophiques doivent avoir une probabilité de réalisation calculée inférieure à 10^-9 (FAA AC 25.1309–1). C’est infinitésimal mais pas impossible, surtout sur des milliers de vols quotidiens. Aucune machine n’est parfaite mais tout est prévu et calculé pour gérer le risque (y compris les fautes imputées aux logiciels).

    2. gl000001 dit :

      « Bon mais ne rien faire peut l’aggraver aussi. »
      Avec cette courte phrase, on peut résumer votre texte par :  » « .

    3. jeani dit :

      Etes-vous vraiment sérieux? Seulement deux accidents!😲😲

  20. Boozadvisor dit :

    « les Boeing américains sont sans danger. Je le sais parce que le patron me l’a dit » -dixit l’étron orangé dans 3,2,1…

  21. Lecteur_curieux dit :

    Pour Marc Garneau un astronaute ces risques là doivent être minimes par contre je ne serais pas étonné que mononcle Jacques Villeneuve lui ait peur…

    Les trottoirs dans nos rues sont plus dangereux que ces avions. Interdisons à tous les piétons de sortir tant que la glace ne sera pas fond ou imposons le port de crampons et celui du casque aux piétons.

    1. Bartien dit :

      Comparez-vous vraiment une chute sur un trottoir avec un écrasement d’avion?? Parfois le silence est d’or!!

      1. Bartien dit :

        C’est bien correct si vous ne me répondez pas en passant!!!

      2. Lecteur_curieux dit :

        Un risque est un risque et vous pouvez mourir de diverses façons. L’avion est plus sécuritaire même si les victimes impliquées dans le même incident sont plus nombreuses et donc font plus sensation.

      3. gl000001 dit :

        A partir de maintenant, je vais prendre l’avion pour aller m’acheter une pinte de lait au dépanneur au coin de la rue. Merci du conseil 😉

      4. Lecteur_curieux dit :

        @gl

        Allez prendre un café à la Baie James à la place.

        Ah un vécu par des gars un an plus vieux que nous dans le temps.

        Aucun rapport avec la sécurité? Bien non mais avec l’aventure bon mais ici choisie.

        Pour l’avion j’en ai pas à prendre mais voyez ceux prenant des petits avions ou Trump avant d’être POTUS et son helico aussi.

        Des risques choisis ? Comne aller faire du parachute. Avoir plus peur du nouveau modèle d’un avion que de conduire sa voiture comme sur une piste de course sur l’autoroute ou le boulevard Taschereau.

        Ne pas avoir peur de jouer au hockey sans casque dans le temps. Pratiquer la boxe et affronter Mike Tyson à l’époque. Bien oui plein de papiers à signer pour les responsabilités.

    2. lanaudoise dit :

      C’est quoi le rapport?

  22. Apocalypse dit :

    @Lecteur_curieux – 12:11

    Je vous suspecte de ne pas toujours suivre le fil des discussions :-(.

    On parle de deux accidents tragiques en dedans de quatre(4) mois avec le même type d’avion.

    En ce qui me concerne, c’est sérieusement inquiétant au point de clouer au sol lesdits appareils pour faire des vérifications et s’assurer que cela ne se produise plus.

    1. Lecteur_curieux dit :

      C’est un effet placebo ou nocebo plus qu’être scientifique. Bon mais il faut gérer les peurs du public.

      1. gl000001 dit :

        Mettez Columbo là-dessus 😉

      2. Benton Fraser dit :

        Ce qui est irrationnel dans la peur, c’est d’avoir peur des immigrants à cause d’actes terroistes… ou de hijab!

        On ne parle pas d’avoir peur de tous les avions mais de clouer au sol « un » modèle d’avion tant que l’on aura pas mis le doigt sur le bobo!

        C’est plutôt rationnel et une question de bon sens….

      3. Lecteur_curieux dit :

        @12h41

        Toute nouveauté fait peur et il y a des résistances au changement.

        Cela ne veut pas dire que c’est plus dangereux mais si les pilotes se sentent trop peu formés il y a pour le moins un inconfort.

        Ce n’est pas le seul secteur où un nouveau modèle est ou a été l’objjet de controverses.

        Bon mais ralentir un peu le rythme pour en avoir une meilleure maîtrise cela semble mieux. Les pressions des marchés financiers font que l’on va trop vite et qu’on néglige la formation des pilotes. ?

      4. Benton Fraser dit :

        @14:19

        La peur de l’immigrant… c’est vieux comme le monde…

    2. Lecteur_curieux dit :

      Rien n’interdit de le faire mais vous présumez d’avance qu’il y a un problème avec les nouveaux appareils.

      Il faudrait qu’un accident arrive aussi avec un ancien ?

      Les fausses causalités. Tout d’un coup il y en a une ? Allez vérifiez mais pourquoi ne pas prendre plus de mesures avant qu’après?

      On le repète encore. Les policiers arrivent sur les lieux d’une catastrophe ou des gardiens sont engagés mais c’est beaucoup plus pour gérer la panique qu’améliorer la sécurité de façon permanente.

      1. Benton Fraser dit :

        Un exemple:
        Il y a un tremblement de terre et dans un quartier résidentiel où les maisons sont construites pareil, deux maisons de sont écroulées.

        Donc pas nécessaire d’évacuer les autres maisons, on peut tout aussi bien inspecter la structure sans délocaliser les gens!

      2. Lecteur_curieux dit :

        @12h50

        Vous les évacuez ou pas ? L’inspection des structures semble être une décision que vous jugez insuffisante.

        Mais ce n’est pas clair le point de vue que vous adoptez. Cela ressemble à une critique d’un gouvernement jugé insuffisamment prudent.

      3. Benton Fraser dit :

        Non, c’est un point de vue selon votre « rationnalité »!

    1. Boozadvisor dit :

      Encore une comparaison boiteuse.

      Vous êtes pathétique.

      1. Lecteur_curieux dit :

        Pas du tout c’est vous qui n’avez aucune auto-critique ni sens de l’analyse.

      2. Bartien dit :

        Voyons Boozadvisor, c’est sûr que c’est vous qui êtes dans l’erreur!!! Il le dit lui-même dans sa (rare) courte réponse, vous n’avez aucune auto-critique et de sens d’analyse.

        C’est bien connu que Lecteur_curieux est rempli d’auto-critique même s’il n’en a pas besoin car il a toujours raison

  23. kintouai dit :

    « Il a quelque chose de pourri au royaume du Shithole USA » Paraphrase du Hamlet de Shakespeare.

  24. Sjonka dit :

    Ho ! Regardez le lien de lecteur curieux, le dessin de la page page 271. Ça explique tout à fait son style et fsa façon de penser.

    MDR !!!

    1. Lecteur_curieux dit :

      Exact même si vous en riez car vous n’avez pas encore compris ce qu’on veut vous expliquer.

      La pensée linéaire a la tête dure.

      1. Sjonka dit :

        Je préfère ma pensée linéaire et être comprise quand j’écris mes commentaires plutôt que d’être ridicule et blâmer les autres de ne pas s’autocritiquer. Ce que vous refusez vous même de faire le premier. Je vais vous aider. On doit s’auto critiquer quand beaucoup de gens me disent….

        ne pas me comprendre
        Ne pas suivre le fil
        Ne plus vous lire
        Vos commentaires ne sont pas clairs

        Mais, naturellement, vous êtes bien au dessus de cela. Si vous saviez combien de nous avons hâte que votre ordinateur tombe en panne ………

      2. Lecteur_curieux dit :

        Vous exprimez le sophisme d’appel à la majorité.

        Philo 101 à réviser.

      3. Lecteur_curieux dit :

        Mais mon ordinateur est en panne… Il est probablement encore fonctionnel pour aller chercher des choses mais il est en attente de remplacement.

        Je suis sur mon smartphone.

      4. Lecteur_curieux dit :

        Ce n’est pas l’autocritique ou non c’est une question de valeurs.

        Et en étant dans cette pensée là vous êtes dans un forme de conservatisme et de résistance au changement.

        Et alors des supposés progressistes sont en faits des conservateurs réactionnaires. Mais pourtant ils sont ouverts ou plus ouverts sur les.problèmes sociaux ?

        En partie mais en ne réfléchissant pas en tenant compte de toute la complexité au final ils ne font que favoriser la progression de la bureaucratie et la technocratie. La machine qui écrase les humains.

    2. Lecteur_curieux dit :

      Page 265, des boucles à la place des lignes.

      Mais les lignes cela semble plus simple, rassurant et précis alors que c’est réductionniste.

      Faire un horaire ou regarder celui d’une ligne d’autobus. Cela devrait se passer à peu près comme prévu.

      On peut faire plein de diagrammes et d’organigrammes. La pensée linéaire est très forte en management traditionnel, en comptabilité, en économie, en finance, en fiscalité et bien sûr devant les tribunaux.

      Sauf que plusieurs dimensions du système sont alors oubliées.

  25. March dit :

    On savait déjà que Boeing était branché sur le gouvernement. Juste à voir le nombre d’avion militaire fait pour l’armée + Air Force One + les sanctions affligés à Bombardier quand il ne peuvent être compétitif.

    Jamais je ne vais pleurer sur leur sort.

  26. Bartien dit :

    Entrevue très intéressante d’hier à la radio entre Paul Houde et Jean Serrat qui est ancien commandant de bord de la compagnie Corsair et qui connaît bien les modifications pour convertir l’appareil en 737 max8. On peut comprendre un peu plus pourquoi cette décision de les garder au sol!! Auto-critique ou non, sens de l’analyse ou non!!

    https://www.985fm.ca/extraits-audios/faits-divers/199684/lespace-aerien-europeen-interdit-aux-boeing-737-max-8-jean-serrat-ancien-commandant-de-bord

    1. Lecteur_curieux dit :

      Ce qui me semble le plus probable mais pas forcément la cause des deux accidents mais l’inconfort de plusieurs:

      L’insuffisance de formation du personnel.

      M. Serrat parle de l’avion qui rééquilibre sa position de vol tout seul. Sile pilote n’est pas assez formé et manque d’expérience sur ce modèle. Une erreur peut survenir.

      Le modèle n’est pas plus dangereux mais pas assez connu.

      Quoi les pilotes ont pas d’heures d’entrainement ?

      Sans toucher à la sécurité un chauffeur d’autobus connaissait mal son trajet et terminer son parcours prenait une éternité dans une société de transport donné et le chauffeur a perdu son emploi. Un autre chauffeur me disait que c’était sa responsabilité de chauffeur d’être prêt et de venir faire le trajet avec sa voiture avant s’il le faut.

      Boeing ont répondu quoi aux plaintes de pilotes disant manquer de formation ? Que dit leur syndicat ?

      1. Lecteur_curieux dit :

        https://www.tvanouvelles.ca/2019/03/13/le-boeing-737-max-8-implique-dans-deux-incidents-au-canada Serrat avec Paul Houde nous a dit que c’était normal que le nez baisse sur cet appareil mais si le pilote ne le sait pas…

        C’est comme toute innovation mal assimilée.

  27. Syl20_65 dit :

    Au delà de la corruption, il y a les corrupteurs. En voici un bel exemple.

  28. Carl Poulin dit :

    J’ai travaillé pendant une bonne partie de ma carrière en aéronautique et je peux vous confirmer que 2 incidents sur le même appareil en seulement 4 mois, dont l’homologation est toute récente, ce n’est pas acceptable.

  29. Gilbert Duquette dit :

    Je vais en surprendre plusieurs ici mais je ne crois pas que ce soit la responsabilité des instances gouvernementales d’interdire de vol les 737MAX. Si cette décision n’est pas assujettie aux données techniques et à des rapports des ingénieurs. Voici pourquoi je pense cela :

    Ce n’est pas au gouvernements d’interdire ou non les vols de 737MAX ce sont aux usagers de ne pas voler sur ces avions aux pilotes et personnels de bords de ne pas aller sur ces avions en appliquant les articles du code du travail Canadien (ou autre) et c’est aux entreprises aériennes comme Sungwings qui doivent clouer au sol leurs 737MAX. En reportant encore et encore la responsabilité sur les gouvernements on ouvre encore la porte à une socialisation des pertes advenant que accident ou même à des actions en justices des compagnies d’aviations contre ces gouvernements qui ont (ou n’ont pas )interdits le vol des 737MAX ce qui revient encore une fois à ce que le contribuable paye la note en frais juridique et dommages.

    Bref, je trouve encore une fois que les manufacturiers et entreprises se cachent derrière les gouvernements pour se déresponsabiliser.

    1. Lecteur_curieux dit :

      Paul Houde parle du lien de confiance et c’est en plein dans l’effet placebo cela. Alors des gens préfèrent un homéopathe à un médecin. Tout dépend du problème de santé.

      Non mais ici Janette veut savoir.

      Les pilote il faut en faire parler plusieurs qui ont opéré ce modèle récent.

      L’avion qui rabaisse son nez normalement mais où cela se met à piquer car le pilote croit avoir perdu le contrôle?

    2. Lecteur_curieux dit :

      Cela va avec votre école de pensée par ailleurs. Vous préférez la règlementation au jugement professionnel.

      En comptabilité c’était d’ailleurs le cas du prof Lauzon de l’UQAM représentant un courant de pensée différent des prof à HEC-Montréal.

      Pareil pour Ruba chez Québec Solidaire elle est forte là-dessus et a presque un peu de madame Warren dans le nez.

      On est plutôt libéral économique sans être ultra-libéral.

    3. papitibi dit :

      Gilbert, pour une fois, tu as tout faux!

      La responsabilité des passagers? Come On! Le transporteur autorise le passager à refuser de monter à bord d’un 737 Max mais exigent en contrepartie des frais d’annulation. Et ça, dans les circonstances, c’est inacceptable.

      La responsabilité de Boeing? Come On! La direction de l’avionneur se préoccupe davantage de la réputation de la compagnie et de la pérennité de son carnet de commande que de la sécurité des passagers.

      Il semble que le 737 Max constitue à lui seul 80% du carnet de commande de Boeing, avec plus de 4600 appareils en commande, à 125 millions CHACUN. C’est pas le temps de faire peur au monde! Si la panique s’installe, des transporteurs pourraient annuler, et provoquer des réactions en chaîne. Donc, faut pas attendre de Boeing qu’ils reconnaissent un défaut de conception ou des erreurs de programmation; cet aveu risquerait de leur coûter des milliards et d’affecter lourdement la capitalisation en bourse.

      Et ça, les actionnaires aiment pas ça pantoute!

      Par contre, le gouvernement, lui,n’est PAS coté en bourse. Mais s’il tarde à assurer la protection du public voyageur et si un autre crash survient,il engage sa responsabilité civile. Et, à 18 mois des Présidentielles, la responsabilité politique risque de peser lourd.

  30. Lecteur_curieux dit :

    https://www.journaldemontreal.com/2019/03/13/trump-annonce-que-tous-les-boeing-737-max-8-et-max-9-vont-etre-cloues-au-sol Trump suit finalement la parade, les choses se passent donc exactement comme dans les graphiques du livre avec des boucles de rétroaction négatives et positives et déterminant comment le système va agir et non dans la linéarité.

    La théorie du chaos. C’est flou, contradictoire, paradoxal ? Vous venez de décrire un système ou un écosystème en vie plutôt qu’une machine simple répétant toujours les mêmes opérations.

  31. Aube2005 dit :

    Il y a des personnes qui aiment s’entendre parler et il y en a d’autres qui aiment se lire et relire. C’est curieux n’est-ce pas?

    1. Lecteur_curieux dit :

      Très bizarre en effet et paradoxal sur ce blogue on m’a reproché les deux opposés.

      Ne pas me relire AVANT de me publier, pas assez..

      Et apparemment me relire APRÈS et me trouvant bien smart.

      1. Benton Fraser dit :

        Il n’y a rien de paradoxal, vous vous éparpillez tellement!

        Ce qui serait plus à-propos serait de vous nommer Curieux_Lecteur car la façon donc vous traitez vos lectures est assez curieux, voire nébuleux.

        C’est ça, Lecteur_nébuleux!!!!

    2. papitibi dit :

      Eh Batême, comme dirait Popa dans la P’tite Vie, d’est curieux comme c’est pas difficile d’identifier le curieux relecteur! 😉

  32. Syl20_65 dit :

    Les états-désunis et le canada viennent de clouer les Boeing 737 Max 8-9 au sol.

  33. Lecteur_curieux dit :

    https://www.theglobeandmail.com/business/article-boeing-urges-us-regulators-to-ground-global-fleet-of-737-max-jets/ Boeing maintenant qui dit appuyer cette décision. Mais le problème vient-il du modèle ou plutôt des cies aériennes? S’ils ne forment pas leur pilote comme il faut pour le nouvel appareil…

  34. Lecteur_curieux dit :

    Je me questionnerais plus sur Lion Air et Ethipian Airlines que sur Boeing mais il est plus populaire de s’attaquer à l’image de la grosse compagnie capitaliste mais qui accepte la décision et la recommande même en même temps que le Canada et les États-Unis. Qui va perdre de l’argent ? Les cies aériennes en premier ? Cela dépend.

  35. Lecteur_curieux dit :

    https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Lion_Air Très intéressant de lire les incidents de cette cie aérienne. Deux autres depuis celui de l’automne sur d’autres modèles mais pas des tragédies avec des morts.

    Vous pouvez allez lire aussi ceux d’Ethiopian Airlines à travers les années. La malchance existe vraiment aussi.

    Sauf que certains incidents des deux cies font presque penser à l’atterissage dans Vol 714 pour Sydney dans Tintin.

  36. papitibi dit :

    Vingt-cinq commentaires proviennent de la même source.
    Trente pour cent des contributeurs, donc!

    C’est curieux!
    Curieusement Curieux…

    Au moins, si ce lecteur-scribouilleur contribue aux finances du blogue en proportion de ses contributions, je ne puis que m’incliner devant une telle générosité.

    Praise the Lord! Alleluia! 😉

    1. Richard Hétu dit :

      Plus pénible que curieux. Aucune contribution ne vaut une telle avalanche de propos insondables et superflus.

  37. cotenord07 dit :

    Pour une excellente analyse (accompagnée d’une infographie instructive) des données de vol du Boeing 737 de Lion Air qui s’est écrasé au large de l’Indonésie en octobre 2018, voyez cet article :

    « In Indonesia Lion Air Crash, Black Box Data Reveal Pilots’ Struggle to Regain Control », by James Glanz, Muktita Suhartono et Hannah Beech, The New York Times, le 27 novembre 2018, hyperlien :

    https://www.nytimes.com/2018/11/27/world/asia/indonesia-lion-air-crash-.html

  38. cotenord07 dit :

    Et voici un autre article très instructif que j’ai déjà recommandé hier.

    Cet article suivant présente une excellente description des facteurs importants qui ont pu causer l’écrasement du Boeing 737 Max de Lion Air au large de l’Indonésie, en octobre 2018 :

    « After a Lion Air 737 Max Crashed in October, Questions About the Plane Arose », article de James Glanz, Julie Creswell, Thomas Kaplan et Zach Wichter, The New York Times, le 3 février 2018, hyperlien :

    https://www.nytimes.com/2019/02/03/world/asia/lion-air-plane-crash-pilots.html

    Voyez en particulier la courte vidéo qui explique le mécanisme de contrôle qui vise à compenser le moment de tangage positif de l’avion (mouvement du nez de l’avion vers le haut), qui résulte du fait que les deux moteurs plus lourds du Boeing 737 Max sont placés plus en avant et plus haut, par rapport aux modèles antérieurs de Boeing 737.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :