Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Ds4TXA2U8AAQ_6Q

«Les gens pensaient qu’ils ouvriraient les portes, mais c’était un mensonge. Nous pensions que ce serait plus facile.»

– Fani Cabarello, une migrante du Honduras âgée de 32 ans, se confiant hier au New York Times pendant que le bruit des pleurs de sa fille Cristina, 7 ans, se mêlait à celui des hélicoptères du Service des douanes et de la protection des frontières des États-Unis qui survolaient les environs du point d’entrée de San Ysidro, à San Diego.

P.S. : La photo de Reuters qui coiffe ce billet représente une autre mère avec sa fille.

66 réflexions sur “La citation du jour

  1. Pierre s. dit :

    ————————

     »Même si leur président est taré et raciste on pensait bien pourvoir être
    en mesure d’entrer au USA et d’être accueillis quand même avec respect. »

    Et bien non ….

    1. James dit :

      Tu peux trouver plein de citations du jour ici: https://citation.wiki/#Citation_du_Jour c’est un bon depart!

  2. Léo Miquis dit :

    Est-ce que c’était juste des rumeurs qui circulaient comme quoi les USA allaient les accueillir à bars ouverts, ou est-ce qu’il y a eu des passeurs, payés, qui ont diffusé des mensonges ?

  3. jeani dit :

    Elle aurait pu dire: « Les gens pensaient qu’il ouvrirait son coeur, mais c’était un mensonge. »

    Ce n’aurait pas été un mensonge, car il ne peut ouvrir ce qu’il n’a pas…

    1. gl000001 dit :

      Son c … cu… coeur … n’est même pas dans sa poche droite. Il est entre sa poche gauche et sa poche droite !!

  4. Denis Bergeron dit :

    La pensée magique est forte chez les peuplades religieuses ! Dieu(x) va nous ouvrir les portes !

    1. jeani dit :

      Vous parlez sûrement des évangélistes Etats-Uniens!

      1. ProMap dit :

        jeani – LOL. Ils ont de fortes tendances à oublier certains passages importants, il me semble, tel : « Laissez venir à moi les petits enfants. » (JC)

      2. RICK42 dit :

        Sans aucun doute, le Dieu des Évangélistes n’est pas le même qui celui des migrants!

    2. Peace&Love dit :

      … pensée magique… D. Bergeron 09:37

      Est-ce qu’on peut penser que c’est de l’espoir plutôt que la pensée magique ??

      Croyants oui…ils croient encore dans la bonté humaine…Est-ce magique de penser comme ça ?

      Pour moi la réponse est non.

      Sans espoir, tu te tires une balle dans tête.

      L’espoir est un sentiment fort et heureusement car c’est ce qui nous garde en vie, non ?

    3. Earl Brochet dit :

      Mais dans cette situation, « DIEU » a fermé les portes. Vous savez bien que Dieu peut ouvrir et fermer les portes………..

  5. Pierre s. dit :

    —————————

    N’empêche que l’attitude de Trump et de son administration
    dans ce dossier est hautement méprisable et complètement irresponsable.

    La véritable cause de cette migration étant les politiques impérialiste américaines
    qui affament l’Amérique du sud depuis trop longtemps.

  6. quinlope dit :

    De dangereux migrants armés (de pauvreté et de désolation).
    Donald sort de ton bol de toilette en or.

    1. gl000001 dit :

      Justement, la petite fille porte une couche et des gens meurent de la bactérie E. Coli.

  7. Pierre s. dit :

    —————————

    Effectivement le jovialisme religieux des migrants est presque aussi pathitéque
    que celui de la droite religieuse qui appuient massivement Trump.

  8. ProMap dit :

    trumpidoo ne lâchera pas le morceau, il doit nourrir sa vase. Il a besoin d’un coup d’éclat avant janvier et… Mueller. Par conséquent,il y a 3 heures ce matin, il en remet :

    « Mexico should move the flag waving Migrants, many of whom are stone cold criminals, back to their countries. Do it by plane, do it by bus, do it anyway you want, but they are NOT coming into the U.S.A. We will close the Border permanently if need be. Congress, fund the WALL! »

    1. gl000001 dit :

      « Tear down the Wall » disait Pink Floyd !

      1. ProMap dit :

        gl000001 – En tout cas, le mur actuel serait plus facile à démolir que le mur de briques voulu par Tiny! Pink Floyd a de l’avenir!😉

      2. karma278 dit :

        En voici une version vidéo intéressante

    2. ProMap dit :

      « Congress, fund the WALL! » Il prépare son prochain déchirage de chemise en janvier pour imputer aux Dems l’absence de fonds pour son os***ie de mur. Les Reps ont eu 2 ans, mais ce sera la faute des Dems. Et pourtant, il clame que plus personne ne franchit le mur maintenant (les barbelés de 20 pieds de haut). Et sa vase qui ne voit rien de l’incohérence légendaire de leur simili-potus! Finalement je suis en faveur de la colonisation de Mars. J’y enverrais sa vase en premier. De la vase créerait un substrat pour la pousse des premières plantes, un début de terraformation quoi!

  9. P-o Tremblay dit :

    Euh…

  10. Richard Desrochers dit :

    Ces gens-là fuient la criminalité, ils ne l’ont certainement pas dans leurs bagages, pour autant qu’ils emportent quelque chose.
    Des criminels auraient des bagages avec des armes et de la drogue. Pourquoi fuiraient-ils un endroit où ils prospèrent ?

  11. Platinum dit :

    La seule chose qui me vient à l’esprit quand je vois des photos comme ça c’est pauvres enfants qui sont pris la dedans. Ça m’arrache le cœur.

  12. Alysanne dit :

    C’est triste à voir mais la faute ici tombe aux pieds du Mexique. S’ils fuient le Honduras, c’est au Mexique qu’ils doivent demander l’asile pas aux États-Unis.

    1. Benton Fraser dit :

      S’ils fuient le Honduras, la faute en revient a des décennies d’interventionnistes des États-Unis en Amérique Centrale….

      1. Lecteur-curieux dit :

        Il n’y a jamais une seule cause, un seul facteur.

    2. Lecteur-curieux dit :

      Il faut améliorer leur pays d’origine mais il faut aussi plusieurs pays d’accueil plutôt que de donner des leçons de morale ou avoir une approche légaliste.

      Ils ont quitté MAL PRÉPARÉS alors la destination finale ne peut pas être GARANTIE.

      Le Mexique doit en prendre, les États-Unis, le Canada et allez en France et au Royaume-Uni aussi. Y’a pas de musulmans et encore moins d’islamistes extrêmistes dans la caravane.

      Vous allez aller là où on vous le propose sinon vous allez ATTENDRE et parfois longtemps et dans certains cas devoir rebrousser chemin.

      LE RÊVE AMÉRICAIN c’est cela, c’est de partir à l’aventure comme aller à la ruée vers l’or. Ce n’est pas la destination qui compte mais le voyage.

      Allez un ticket pour Détroit vous c’est Paris, un autre Rouyn_Noranda. La voulez-vous la chance OUI OU NON ?

      Dans des métiers légaux. Go le parrainage et go le lavage de vaisselle pendant 18 mois s’il faut et en s’inscrivant dans un programme de formation.

      Pour le Québec, le 40 000 ou le 50 000 pourrait être bien plus élevé mais avec des gens qui s’intègrent et vont peupler le Québec. Il y a de la place en masse pour des latinos où j’habite mais je ne peux pas les parrainer. 3 ou 4 ans après qu,ils soient arrivés là ils pourraient venir et avec leurs enfants s’intégrer en svp.

      À mon époque enfant c’était génial, le grand-père ou la grand-mère m’ouvrant la porte. Eux ne parlant qu’espagnol bien que pouvant lire l’anglais et un peu le français. Les grands-parents sont âgés et retraités, ils aident la famille, l’oncle couche dans le sous-sol pas encore aménagé et est au secondaire. Je suis avec eux très souvent.

    3. karma278 dit :

      « c’est au Mexique qu’ils doivent demander l’asile pas aux États-Unis. »

      Z’Auriez une référence pour justifier cette affirmation gratuire?

      1. Alysanne dit :

        @Karma278 Les règles sur les demandes d’asile sont pourtant claires, vous devez demander asile au premier pays considéré « sécuritaire » que vous rencontrez sur votre chemin. Pour les gens de la caravane, ce pays est le Mexique.

      2. chrstianb dit :

        @Alysanne
        Non, le Mexique n’est pas sécuritaire. Le taux d’homicides volontaires est de 22,7 par 100 000 habitants comparativement à 4,2 pour les États-Unis et 1,6 pour le Canada…

  13. bloganon dit :

    … Migrants, many of whom are stone cold criminals…
    Parlant de mensonges, comment peut-on laisser Donald dire des choses pareilles?

  14. Danielle Vallée dit :

    @Léo Miquis: ‘ est-ce qu’il y a eu des passeurs, payés, qui ont diffusé des mensonges ?’
    Exactement ce que je pense depuis le début.
    On a vu un ‘réfugié’ en entrevue il y a quelque temps qui avait déjà été expulsé des États-Unis 2 fois et qui revenait. Sa logique: sa femme et ses enfants sont aux États-Unis. Pour nous il fait pitié.
    Pour Trump et ICE, c’est un criminel endurci. Le seul fait d’entrer illégalement aux États-Unis, c’est un crime.

    Trump a raison lorsqu’il dit qu’il y a des criminels dans le groupe et que les États-Unis ne savent pas qui est qui. Une horloge brisée a raison deux fois par jour. Le problème, il faut qu’il soit réglé dans le pays d’origine. C’est une organisation caritative qui avait organisé la manifestation d’hier pour sensibiliser les Américains à leur problème. Et c’était une très mauvaise décision de leur part.
    Aujourd’hui il y a 42 migrants en prison, et 500 qui vont être expulsés du Mexique.

  15. Pierre s. dit :

    —————————–

    dans le dossier des migrants, l’histoire retiendra que Trump se sera
    comporté comme un écœurant irresponsable, raciste et incompétent.

  16. Danielle Vallée dit :

    @Alysanne: Si les gens de Tijuana brandissaient des drapeaux aztèques il y a une semaine, c’est pour rappeler aux gens du Honduras qu’eux (les Honduriens) sont des descendants de mayas. Premier problème, ces réfugiés ne sont pas vraiment bienvenus au Mexique malgré les paroles mielleuses des politiciens.
    Deuxième problème: les gangs criminels en Amérique Centrale viennent à l’origine de l’est du Mexique. Ce sont des vestiges de la guerre des cartels. Pas sûre que les gens d’Amérique Centrale ont confiance dans les Mexicains.
    Troisième problème: les cartels sont encore très puissants et très actifs au Mexique et ils sont établis dans toutes les villes frontières entre le Mexique et les États-Unis. En ce moment même les migrants qui ont fui les gangs sont dans le milieu des gangs. Et ils le savent.
    Quatrième problème: les gens du Mexique sont généralement pauvres et ont de la difficulté à payer leurs taxes et impôts. Comment le maire de Saint-Armand réagirait si 5 000 personnes venaient s’installer dans le village et exigeaient d’être logés et nourris?
    Il n’y a pas de solution facile à ce problème. Une organisation internationale doit prendre ces gens-là en charge et les sortir de là.

    1. Lecteur-curieux dit :

      Mon meilleur ami est au Mexique avec sa famille mais c’est un cerveau. Il a des études ici mais là-bas au Mexique aussi. Sa famille est mexicaine. Lui est Chilien d’origine. L’importance des études il l’a appris au Nicaragua jeune adulte ou fin d’adolescence. Il voyait les travailleurs de la construction et ce n’était pas cela qu’il voulait devenir dans la vie. L’élève fuyant les bolles au secondaire en est devenu une.

      Ils ne rêvaient pas aux États-Unis eux ou assez peu. La culture américaine influence tout le monde mais politiquement si je pense à sa soeur, ils sont socialistes et assument le mot.

      Au Mexique aussi ? Un Frère connu dans notre adolescence y va souvent comme missionnaire a-t-on vu sur Facebook.

      La religion est une affaire de vocation pour se mettre au service des autres et non imposer des doctrines ou dogmes. Les médias encore une fois choisissent les portraits qu’ils font, les histoires qu’ils racontent.

      Mais oui disons les élèves québécois d’antan qui ont une voie semblable sont maintenant dans le communautaire, l’humanitaire et même dans Québec Solidaire. Plusieurs de nos religieux sont donc de gauche ? Oui. Mais les générations qui suivent sauf exceptions ne le sont plus.

  17. ProMap dit :

    Quelqu’un a déjà suggéré d’accueillir ces migrants au Canada. 10 gros porteurs et on passe par-dessus les USA et on les amène ici. Un pied de nez que Trudeau pourrait faire au bullshiteux. Un mois et c’est réglé. Entre deux joints, on pourrait s’grouiller l’cul! J’dis ça comme ça!

    1. Geneviève dit :

      Malheureusement, même ici nous avons notre lot de gens anti-immigration. Rappelez-vous il y a deux ans lorsque Trump a menacé d’abolir le statut des Dreamers, ce qu’il a fait en partie je crois, nous avons eu une montée du racisme partout au Canada et assez peu de bras ouverts pour accueillir ces gens désespérés… et regardez les haïtiens qui sont renvoyés alors que c’est le chaos et la violence en Haïti. Nous sommes moins pire, mais pas tellement mieux.

      1. ProMap dit :

        Geneviève – Hélas! Je le reconnais, vous n’avez pas tord. Mais ce que je commence à trouver lassant dans ce cirque trumpien, c’est que nous dénonçons le comportement de trump et de ses soit-disant patriotes, mais nous demeurons absents de la solution à court terme. Quand à la solution à long terme, je ne vois pas ce que le Canada fait. Il me manque de l’information probablement. Enfin j’espère.

      2. cytoman71 dit :

        Faut quand même faire une différence entre racisme et gens qui souhaite une immigration « contrôlée ».
        Personne veut voir le canada ouvrir les valves sans limites…il y a une procédure à respecter pour les demandes d’immigrations…..
        Allez demander à la France et l’Allemagne s’ils regrettent l’affluence massive de réfugiés des dernières années….On veut assurément pas se rendre là et ça n’a rien à voir avec du racisme!!!

      3. igreck dit :

        @cytoman71
        Je suis d’accord avec vous. Les gens qui veulent être accueillis par les Canadiens doivent respecter les règles que leurs hôtes ont établis. S’ils ne sont pas prêts à nous respecter dès le départ, je ne crois pas qu’il soit opportun de les accepter comme concitoyens. On a déjà plein de délinquants « de souche » dans nos pénitenciers. Les faux réfugiés, nous devons les refouler car ils empêchent le traitement diligent des dossiers les demandeurs d’asile qui respectent le processus établi. Quand le gvt fédéral cessera-t-il de prétendre que les USA sont (encore) un tiers pays sûr avec un détraqué comme Trompe à sa tête ?

      4. Lecteur-curieux dit :

        Un instant! Nos amis et connaissances haïtiennes qui eux ou leurs parents fuyaient les Duvalier et sont entrés de la bonne manière à l’époque et au surplus ils ont su s’intégrer en ne vivant pas qu’avec des Noirs. Hey ils sont les seuls Noirs de l’école primaire ? Oui mais ils sont 4 enfants.

        Ils ont des cousins à New York et il sait danser le robot. Les Noirs qui savent danser c’est un stéréotype ? C’est aussi naturel et culturel.

        Pour la vague de réfugiés c’est Trudeau qui a menti avec son message de BIENVENUE donnant de faux-espoirs.

        Sont-ils allés pour un autre exemple …en Abitibi… feu le maire Chérubin était pas mal la seule famille de Noirs d’Amos quand il est arrivé. Il venait pour un contrat d’enseignement mais était formé à Trois-Rivières.

        Trudeau a joué les innocents pour plaire aux niais.

    2. gl000001 dit :

      Et on envoie la facture aux USA !!
      Si ils ne veulent pas la payer, tu leur taxes des importations quelconque !!
      Il comprend ça les taxes punitives et les guerres commerciales !!

      1. Bartien dit :

        @gl000001

        Bon moment pour brandir la menace de sécurité nationale….chacun son tour!

    3. Lecteur-curieux dit :

      On ne peut pas accueillir comme cela au hasard sauf dans des époques de pionniers.

      Cela prend des programmes divers et ne peut pas chiffrer d’avance le nombre exact de places sauf avec un petit nombre.

      On met un ou des programmes en place et leur réussite dicte le nombre qu’on va accueillir.

    4. Geneviève dit :

      Cher ProMap, malheureusement vous n’avez qu’à lire les messages qui suivent les miens pour voir que l’humanisme n’est pas l’apanage de tous. On a refusé des juifs pendant la deuxième guerre parce qu’il ne fallait surtout pas que nous nous fassions envahir… il y a deux choses, oui des règles pour l’immigration pour un état de droit, mais laisser des mères et des enfants dans la plus grande misère déjà c’est terrible, alors qu’en plus nous manquons cruellement de main d’œuvre (oui, ils veulent travailler et non ce ne sont pas des délinquants comme l’a mentionné cytoman) parce qu’on a tellement un taux de natalité impressionnant, nous les de souches (toujours pour citer cytoman, cet homme probablement blanc d’un certain âge embourbé dans ses préjugés et son racisme de bon ton, il n’aime que les gens de race qu’il connaît). Oui l’humanisme et la compassion pour son prochain sont des denrées bien rare. Joyeux Noël à tous.

  18. Gilles Morissette dit :

    Ces migrants viennent de se rendre compte qu’on leurs a raconté des mensonges lorsqu’on leurs a promis qu’ils pourraient entrer sans problème aux USA afin d’y refaire leur vie.

    On ne leurs a pas dit que ce pays était dirigé par un Gros Taré et un ramassis de fondamentalistes chrétiens sans morale et sans coeur qui prêchent une chose et font son contraire. De vrais salopards quoi !!

    Ces pauvres gens sont comme on dit « mal barrés ». Ils ne peuvent entrer aux USA et sont trop loin pour retourner au Honduras. En plus, il y a des chances que le Mexique les expulse du pays. Ils ont été victimes de passeurs sans scrupule qui leurs ont vendu, à fort prix, un rêve.

    C’est une situation sans issue. L’intervention de l’ONU sera peut être nécessaire afin de dénouer l’impasse.

    1. Lecteur-curieux dit :

      Obama était l’expulseur en chef. Sa générosité aussi n’a débouché que sur des statuts temporaires. Bon un homme seul ne peut pas à lui-même ni en BIEN ou en MAL. Tant qu’on est pas rendu en dictature et les États-Unis sont très loin de cela.

      Arrêtez de voir le POTUS comme un MESSIE ou comme l’ANTÉCHRIST. C’est à la communauté de se diriger. C’est l’orchestre qui dirige le chef et non l’inverse et 100 fois plus en politique.

      La pyramide inversée malgré la bureaucratie, la machine. L’élu ou le dirigeant n’est qu’un catalyseur qui peut être un facilitateur ou au contraire favoriser le cercle vicieux plutôt que celui vertueux.

      Quand vos médias mettent jour après jour l’accent sur le cercle vicieux cela fait comme le cas de la maladie de la vache folle, de la panique et des pertes immenses inutiles. Évidemment si les dirigeants agissaient dès le début en prévenant plutôt qu’en guérissant et avec transparence, la panique ne pourrait pas se créer par la suite. Les crises seraient désamorcées avant de prendre de l’ampleur.

      1. Bartien dit :

        Drôle de voir la distance que vous prenez…..Quand VOS médias…….

      2. Lecteur-curieux dit :

        @Bartien

        Ce qui est plus drôle c’est l’ignorance des gens de ce blogue sur l’utilisation de la deuxième personne du singulier ou du pluriel.

        Pourquoi pas NOS médias ? Dans le contexte on ne parlait pas d’un pays en particulier mais de plusieurs.

        Pour la vache folle c’était plus le Royaume-Uni et ceux européens. Mais ceux d’ici AUSSI.

        Pourquoi pas LES médias alors ? C’est là que la distance est trop grande et très impersonnelle.

        Voilà l’avantage de l’usage de la deuxième personne du singulier ou du pluriel.

        Cela peut vous inclure comme vous exclure cela rapproche le lecteur ou l’auditeur.

        Probablement une figure de style que certains interprètent comme excluant d’office la personne qui parle.

        C’est différent du on qui est vraiment indéfini mais qui n’exclut pas du tout forcément la personne qui parle comme le prétendent des anciens.

      3. Lecteur-curieux dit :

        http://citation-celebre.leparisien.fr/citation/quand-tu-veux-tu-peux

        Cette expression quand on l’utilise peut s’appliquer à tous.

        Et ce peut être en observant un exemple d’une personne ayant fait preuve de volonté.

        Si des philosophes ont dit ;« Deviens celui que tu es», ils ne s’excluaient pas de l’aphorisme. Le  »tu », deuxième personne du singulier permet de personnaliser la maxime.

        ——————-

        Pour le «nos» ? Je suis encore attaché à une époque. Notre et mon journal c’était La Presse, pas le Journal de Montréal ni Le Devoir sauf occasionnellement. Même comme lecteur on s’identifiait surtout à UN journal plus l’hebdo local.

        J’aimais Pierre Péladeau mais pas le Journal de Montréal. Le Devoir plus tard mais s’y abonner ? À part les vendredis et samedis, le contenu n’était vraiment pas assez volumineux. Mais en arts et culture, en gastronomie, en environnement. Là cela valait la peine.

        Quand TU as tes préférés TU ne crains pas de dire MON ou MA , TU as un sentiment d’identité et d’appartenance fort. Voyez je viens d’utiliser le TU qui s’applique à moi aussi mais ce n’est pas un dogme ou une doctrine.

        En anglais aussi des artistes utilisent le «you» , ils s’adressent à leur public mais à eux-mêmes en même temps. Il fait aussi parti du public.

        Obama avec le YES WE CAN ? C’est pour rassembler.

        Moi j’irais plus avec YES YOU CAN ? Peut-être car unir tout le monde et maintenir cela ce n’est pas évident.

        Moi c’est un type utilisant trop souvent le NOUS comme Bock-Côté qui m’énerve. Je suis donc en effet plus pour le libéralisme que le nationalisme.

  19. cytoman71 dit :

    Hum…..pourquoi prendre une photo d’une petite fille qui pleure si c’est pas relié à l’événement proprement dit…?

    1. Lecteur-curieux dit :

      C’est relié mais c’est aussi une mise en scène gauchiste !

      L’immigration ce n’est pas facile… Réfugié ? C’est le parcours du combattant. Le cas qu’on connaît le plus ? Mais là en provenance d’Algérie celui de Lynda Thalie.

      https://www.leslibraires.ca/livres/survivre-aux-naufrages-lynda-thalie-9782923771397.html

      1. Benton Fraser dit :

        Une mise en scène…. je doute que l’on a demandé à la fillette de pleurer devant la caméra!

        De plus, il n’y a rien de gauchiste la-dessous, seulement un drame humain…

      2. Lecteur-curieux dit :

        @Benton Fraser

        Les images sont choisies. Il y a toujours un narrateur dans une histoire , le narrateur-camera (je ne retrouve plus les accents sur mon clavier) choisit les images qu il fait.

        Un ex grand photographe de presse maintenant artiste :

        https://rancinan.com/official/home3.php

        Le photographe est plus artiste mais meme avant les photos sont des editoriaux. C est une partie de la verite et non l ensemble pour exprimer un point de vue.

        Vivent ceux qui s assument.

      3. Lecteur-curieux dit :

        https://fr.wikipedia.org/wiki/G%C3%A9rard_Rancinan

        Un grand journaliste, un grand photographe sait quelqu un qui sait raconter une histoire d accord elle doit partir de faits reels mais ensuite l interpretation reste subjective.

        La neutralite, l objectivite parfaite c est de la grosse bullshitt , le pire des mensonges.

  20. A.Talon dit :

    HORS SUJET

    Premiers effets négatifs à grande échelle des « trumponomics »? Je serais curieux de savoir ce qu’en pense le Génie Stable…

    «General Motors abolit 14 700 emplois en Amérique du Nord»
    https://www.lapresse.ca/affaires/economie/automobile/201811/26/01-5205601-general-motors-abolit-14-700-emplois-en-amerique-du-nord.php

    1. ProMap dit :

      A.Talon – Fake News. « Fox News parle pas de ça. Il parle de Mueller. » (génie d’étable)

  21. Pierre s. dit :

    —————

    Trump qui parle de Stone cold criminal ….
    ca ressemble pas un peu à son ami Mohamed ben Salmane
    qui fait assassiner et démembrer des journalistes achalant ???

  22. Lecteur-curieux dit :

    Qui leur a menti ? Tiens pour une fois ce n’est pas Donald Trump ?

    Ouvrir les portes ? Allons-y au sens littéral. La porte ce n’est pas la clôture a enjambé ni entrer par la fenêtre,le toit ou par la cheminée ou encore passer à travers les murs comme le faisait Guy Lafleur enfant, il y avait un trou dans le mur, un genre de passage secret.

    Pour la frontière entre les États-Unis et le Mexique, les portes sont peu nombreuses. Ceux traversant aux endroits non autorisés sont poursuivis et traqués depuis de nombreuses années et ce bien avant Trump et incluant par des gens volontaires qui n’appartiennent même pas au gouvernement.

    Ce n’est vraiment pas ce qu’on appelle un pays accueillant. Il vaut mieux suivre la procédure à la lettre et être très patient et chanceux OU avoir des contacts réels et influents permettant de prendre un raccourci, de court-circuiter les lignes hiérarchiques. Est-ce légal ? Parfois oui, parfois non. Mais il faut un statut régularisé un moment donné. Est-ce JUSTE ? PAS DU TOUT ou très peu.

    Comment améliorer ce système?

  23. quinlope dit :

    Comme le chante si justement Julien Clerc:

    Réfugié, tu as tous les droits…
    avoir des droits,
    avoir un toît,
    essayons un jour l’amour,
    le jour où chez-nous
    tu seras chez toi
    Réfigiés, nous sommes tous des réfugiés.

    1. Lecteur-curieux dit :

      Utopie. Mais que fait-il l ami Julien pour la cause ?

      1. ____________
        @ Lecteur-curieux / 26/11/2018 à 13:24

        Julien, qu’est-ce qu’il fait pour la cause? Mais il chante, il prêche.. Et ma fois fort bien.

        Tiens, un peu comme Gilles Vigneault, Jean Ferrat et plusieurs autres, C’est leur façon de participer, de tenter d’éveiller les consciences sur des causes qui leur tiennent à coeur. Ça va ?

  24. Mariette Beaudoin dit :

    C’est facile de se donner des airs de faux dur-à-cuire devant des enfants et des gens qui souffrent. Ils n’ont même pas de quoi se défendre ! Si Trump avait affaire à de vrais criminels enragés qui sont prêts à tout, il aurait peur comme il l’a été dans sa jeunesse en fuyant l’armée et la guerre.

    1. Lecteur-curieux dit :

      Trump est désagréable mais je suis contre toute conscription, contre toute obligation de servir dans l’Armée.

      Un peureux ? Je le crois plus opportuniste, égoïste.

      On peut remplacer l’Armée par un service communautaire à faire puis oui si la personne ne veut pas des impôts punitifs. Mais des riches s’en sauveraient ?

      Pour la bravoure ?C’est pas juste la bravoure et je trouve même cela insultant ce discours, je connais l’histoire d’un conscrit pendant la Deuxième Guerre Mondiale. Avait-il peur ? Sûrement. L’Armée est venu le chercher, il a fuit , s’est caché , a eu froid et a été handicapé à vie. Alors, il a évité d’aller à la guerre mais était handicapé.

      Le droit d’AVOIR PEUR. Lui c<,était plus un cuisinier et un conteur qu'un colosse, qu'un dur. L'Armée c'est pas pour tous. Bien sûr, j'ai un ami nerd qui a servi plusieurs années mais dans la réserve en ambulance de campagne. Ah… il y a plusieurs moyens de servir mais c'était pas une conscription cela.

  25. Alexander dit :

    Curieux pareil que malgré les discours et actions radicales de Trump et sa gang, les gens du Honduras et du Salvador voient encore les EU à tort comme l’Eldorado et la bouée de sauvetage et que les mexicains les laissent traverser leur grand pays.

    Les EU ne sont plus une terre d’accueil, c’est un pays profondément divisé dont les habitants ont peine à s’endurer. Un pays qui se regarde son gros nombril et oublie ce qu’il a représenté depuis 100 ans.

    Comment voulez-vous accueillir des étrangers quand vous passez votre temps à vous taper la gueule entre citoyens.

    Mais tout ça, ça part de la tête, et on s’entend, la tête se maintient dans et grâce à la division.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :