Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

«Mais ses attaques les plus vicieuses […] étaient dirigées contre des chefs d’État féminins. Lors de conversations avec May et Merkel, le président les a rabaissées et dénigrées dans des diatribes décrites comme étant «quasi sadiques» par une des sources et confirmées par d’autres. ‟Certaines des choses qu’il a dites à Angela Merkel étaient tout …

Lire la suite

«C’est un portrait cinglant d’un président ignorant des faits les plus simples concernant le monde, sensible aux flatteries transparentes des dirigeants autoritaires le manipulant et enclin aux déclarations fausses, aux éruptions grossières et aux décisions rapides que ses conseillers tentent de gérer ou de renverser.» Voilà comment le correspondant en chef du New York Times …

Lire la suite

Au bout du compte, les sénateurs républicains décideront peut-être de refuser d’entendre ce que John Bolton a à raconter sur l’affaire ukrainienne. Mais ils pourraient le regretter en prenant connaissance de toutes les révélations que contient son livre à paraître le 17 mars prochain et. En attendant, le New York Times vient de publier un …

Lire la suite

«Nous gardons le pétrole. Nous avons le pétrole. Le pétrole est en sécurité. Nous avons laissé des soldats sur place seulement pour le pétrole. Et je dois clore en disant que le président [Recep Tayyip Erdoğan] et moi sommes de très bons amis.» Ce n’est pas la première fois que Donald Trump tient ce genre …

Lire la suite

La photo qui coiffe ce billet accompagne un reportage du New York Times sur l’influence de liens informels entre des membres de familles influentes des États-Unis et de la Turquie sur le cours de la diplomatie entre Washington et Ankara. Elle montre Jared Kushner, gendre et conseiller de Donald Trump, le président turc Recep Tayyip …

Lire la suite

Mitt Romney ne mâche pas ses mots contre Donald Trump. Il avait déjà dénoncé les positions présidentielles sur les dossiers ukrainiens ou chinois, ce qui a entraîné la colère du président. Ces dénonciations ont emmené un groupe de pression à diffuser une publicité négative en Utah, l’État où il est sénateur. Jeudi, Mitt Romney en …

Lire la suite

« Ne jouez pas au dur ! Ne faites pas l’idiot ! Je vous téléphonerai plus tard ». Ainsi prend fin une lettre adressée le 9 octobre dernier par Donald Trump à son homologue turc, et qui contient cet autre avertissement, formulé le jour même où Recep Tayyip Erdogan a lancé ses troupes à l’assaut des Kurdes dans le nord …

Lire la suite

«J’ai un instinct, et mon instinct me dit plus parfois que le cerveau de quelqu’un d’autre ne le pourra jamais.» Fin novembre 2018, Donald Trump résume ainsi son point de vue concernant les décisions de la Réserve fédérale lors d’une interview accordée au Washington Post. Or, s’il faut se fier à cette analyse du New …

Lire la suite

Donald Trump et Angela Merkel ont adopté des positions résolument divergentes concernant l’offensive de la Turquie dans le nord de la Syrie. Alors que le président a ni plus ni moins annoncé qu’il se lavait les mains de cette affaire qualifiée de «désastre total» par un de ses anciens diplomates, la chancelière allemande a sommé …

Lire la suite

Lors d’une rencontre dans le Bureau ovale en 2017, Donald Trump a demandé à son secrétaire d’État de l’époque, Rex Tillerson, d’intercéder auprès du ministère de la Justice pour le convaincre d’abandonner ses accusations contre un client de Rudolph Giuliani qui avaient contribué à tendre les relations entre Ankara et Washington. C’est ce que raconte …

Lire la suite

L’armée américaine a annoncé aujourd’hui le début du retrait des quelque 2 000 soldats américains de la Syrie, quelques jours seulement après que le conseiller de la Maison-Blanche à la sécurité nationale, John Bolton, a posé diverses conditions à l’exécution d’un tel plan, dont la promesse de la Turquie de ne pas attaquer les forces …

Lire la suite

«Nous ne pouvons pas accepter le message que [John] Bolton a donné en Israël. Nous ne pouvons pas l’avaler. L’organisation terroriste des YPG ne pourra jamais représenter mes citoyens ou mes frères kurdes. Si les États-Unis pensent le contraire, ils commettent une très grave erreur.»

L’Arabie saoudite a inculpé 11 Saoudiens pour le meurtre du journaliste Jamal Khashoggi et réclamé la peine de mort pour cinq d’entre eux en leur imputant la responsabilité de l’organisation et de l’exécution de l’assassinat. Le prince héritier Mohammed ben Salmane n’est pas du nombre des personnes visées par ces inculpations, cela s’entend.