Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

L’armée américaine a annoncé aujourd’hui le début du retrait des quelque 2 000 soldats américains de la Syrie, quelques jours seulement après que le conseiller de la Maison-Blanche à la sécurité nationale, John Bolton, a posé diverses conditions à l’exécution d’un tel plan, dont la promesse de la Turquie de ne pas attaquer les forces …

Lire la suite

«Nous ne pouvons pas accepter le message que [John] Bolton a donné en Israël. Nous ne pouvons pas l’avaler. L’organisation terroriste des YPG ne pourra jamais représenter mes citoyens ou mes frères kurdes. Si les États-Unis pensent le contraire, ils commettent une très grave erreur.»

L’Arabie saoudite a inculpé 11 Saoudiens pour le meurtre du journaliste Jamal Khashoggi et réclamé la peine de mort pour cinq d’entre eux en leur imputant la responsabilité de l’organisation et de l’exécution de l’assassinat. Le prince héritier Mohammed ben Salmane n’est pas du nombre des personnes visées par ces inculpations, cela s’entend.

Le président turc a rejeté la plus récente version fournie par l’Arabie saoudite sur la mort du journaliste et dissident saoudien Jamal Khashoggi à l’intérieur du consulat du royaume à Istanbul, évoquant des preuves solides tendant à démontrer qu’il s’agissait d’un meurtre planifié.

Le président de la Turquie a promis de dire toute la vérité sur la mort du journaliste et dissident saoudien Jamal Khashoggi dans le consul d’Arabie saoudite à Istanbul le 2 octobre dernier. «Nous cherchons la justice ici, et toute la vérité sera révélée (…), la vérité nue», a lancé Recep Tayyip Erdogan lors d’un …

Lire la suite

Une erreur funeste, rien de plus, rien de moins : Jamal Khashoggi est mort dans le consulat d’Arabie saoudite d’Istanbul lors d’un interrogatoire qui a mal tourné. Selon cet article du New York Times et ce reportage de CNN, c’est la nouvelle version des faits que le royaume de la péninsule arabique veut faire avaler …

Lire la suite