Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Le magazine The Atlantic publie un extrait du livre attendu de Maggie Haberman sur Donald Trump, qui paraîtra le 4 octobre. La journaliste du New York Times y aborde les trois interviews que lui a accordées l’ancien président pour son ouvrage, intitulé Confidence Man : The Making of Donald Trump and the Breaking of America. Pas de grand scoops mais une déclaration pour le moins révélatrice sur ce que le 45e président retient de son séjour à la Maison-Blanche :

« La question que l’on me pose plus que toute autre question est la suivante : “Si c’était à refaire, l’auriez-vous fait ? La réponse est, oui, je pense que oui. Parce que voici comment je vois les choses. J’ai tellement d’amis riches et personne ne sait qui ils sont. »

Et Haberman d’enchaîner : « Il a ensuite raconté à quel point sa vie aurait été plus facile s’il n’avait pas été candidat. Et pourtant, en réfléchissant à la signification d’avoir été président des États-Unis, son premier réflexe n’a pas été de mentionner le service public, ou ce qu’il avait l’impression d’avoir accompli, mais seulement que la présidence semblait être un moyen de devenir célèbre, et que de nombreuses expériences ne valaient la peine d’être vécues que si quelqu’un d’autre les enviait. »

À en croire Haberman, Trump ne semble pas être vraiment dévoré par l’ambition de retourner à la Maison-Blanche. « Même en parlant de lancer une autre campagne pour la présidence, Trump était plus à l’aise en évoquant le passé que l’avenir. Quand je lui ai dit que je voulais parler de 2024, il m’a demandé, d’un air perplexe, “2024 ?”. »

Haberman a obtenu sa dernière interview avec Trump il y a un peu plus d’un an, à Bedminster, au New Jersey. Elle a demandé à l’ancien président s’il avait transféré des documents de la Maison-Blanche à Mar-a-Lago. « Rien d’important, non », a menti Trump, précisant avoir notamment remis aux Archives nationales les lettres de Kim Jung-un qu’il aimait montrer à ses visiteurs à la Maison-Blanche.

Trump a par ailleurs nié le témoignage de plusieurs de ses anciens collaborateurs selon lequel il a passé la journée du 6 janvier 2021 devant son téléviseur à regarder l’attaque du Capitole.

« J’avais des réunions. J’étais également avec [le chef de cabinet de l’époque] Mark Meadows et d’autres personnes. Je ne regardais pas la télévision », a-t-il dit à Haberman.

(Photo Getty Images)

79 réflexions sur “Ce que Trump retient de sa présidence

  1. Marlo63 dit :

    Rien qu’à voir, on voit bien… que les facultés cognitives de cet abruti sont pour le moins déficientes.

    1. Igreck dit :

      Cognitivement inapte ou inepte (c’est selon) mais pour l’ego, inégalable 😖

  2. marylap dit :

    Que Trump se rassure, son passage à la Maison Blanche.va définitivement passer à l’histoire. Mais pas pour les raisons auquelles il pense.

    1. Haïku dit :

      @marylap
      Bien vu !

      1. André dit :

        Il a été, il est et il restera une ordure!

  3. treblig dit :

    Aucun raffinement dans la pensée Trump. Seulement des réactions primaires et simplistes. En premier lieux, ce besoin immodéré de reconnaissance et de gloire. C’est maladif.

    1. Igreck dit :

      Primaire… primate… 🦍

  4. garoloup dit :

    Trump n’a rien fait de positif pour la classe moyenne et les plus démunis de son pays… mais beaucoup de cadeaux aux riches, ses supposés amis qui ramassent le cash mais méprisent ce parvenu obscène.
    Il a fait mourir des milliers de citoyens par son laisser-aller anti-mesures contre la Covid. Une honte matinale, ce Trump.

    1. garoloup dit :

      Erreur: NATIONALE…(Maudit correcteur)🙄

    2. gl000001 dit :

      Sonnez-lui les Matines.
      Sonnez-lui les Matines.
      C’t’un ding dang dong !
      C’t’un ding dang dong !
      😉

    3. nefer111 dit :

      Bunker bitch n’a ABSOLUMENT rien fait de bon TOUT COURT !!!

  5. Jean Létourneau dit :

    « Pas de grand scoops »

    « Parce que voici comment je vois les choses. J’ai tellement d’amis riches et personne ne sait qui ils sont. »

    Donc, il aurait travaillé pour des plus riches que lui, qui voulaient s’enrichir ???
    Sûrement pas les frères Koch, qui l’ont désavoué :
    https://apicciano.commons.gc.cuny.edu/2020/11/14/charles-koch-admitting-that-we-screwed-up-by-supporting-trump-and-radical-causes/

    Il formule souvent ses énoncés d’une manière si tordue, qu’il est difficile à suivre.
    À moins d’être un ovin RepubliQanons qui suit aveuglément le mouton noir.

    1. Richard Hétu dit :

      Je ne comprends pas comment vous pouvez compliquer une phrase aussi simple. Il dit que ça ne sert à rien d’être riche si vous n’êtes pas connu.

      1. gl000001 dit :

        Désolé Mr Hétu mais il y a deux sens à cette phrase. Votre interprétation et pour moi la plus évidente « Nous ne connaissons pas ses amis riches ».

      2. Mona dit :

        @gl00001 en fait je le comprenais comme cela.

      3. Jean Létourneau dit :

        @Richard Hétu
        Merci, je sais pas s’il y a des bouts qui manquent, mais cet énoncé est aussi clair que le 2ème amendement (/ironie). 😉

        Est-ce que le texte original est celui-ci ?
        « Trump said making new secret ‘rich friends’ was the thing he liked best about the presidency, book says »
        Ce n’est pas du pareil au même, Monsieur Hétu.
        https://www.huffpost.com/entry/trump-reflects-presidency-rich-friends_n_63309af8e4b01804e08f14f0

      4. anizev dit :

        Votre anglais est probablement meilleur que le mien, mais cette phrase de Trump n’est pas très limpide encore moins si on traduit mot pour mot. Mais, son désir premier n’était pas de servir le peuple.

      5. “The question I get asked more than any other question: ‘If you had it to do again, would you have done it?’” Trump said of running for president. “The answer is, yeah, I think so. Because here’s the way I look at it. I have so many rich friends and nobody knows who they are.”

        Dans le contexte, trump est clairement en train de parler de son  »rating » qui est meilleur que ses amis riches.
        Ce n’est pas nouveau que trump se compare au autres en rapport taux de cote d’écoute.
        Son premier mensonge grossier, au première heures de sa présidence a été de comparer la grosseur de sa foule et c’est ca qui a donné le ton a sa présidence.

      6. Haïku dit :

        @Philippe Deslauriers
        Excellente observation !

      7. @Richard Hétu

        J’ai fait mon 1er commentaire sans faire de recherches préalables. Les versions anglaises de la nouvelle donne un lien de causalité. Je vois que vous avez respecté la traduction automatique du texte original dans “The Atlantic” (deepL ou Google donnent le même résultat).

        “ At one point, Trump made a candid admission that was as jarring as it was ultimately unsurprising. “The question I get asked more than any other question: ‘If you had it to do again, would you have done it?’” Trump said of running for president. “The answer is, yeah, I think so. Because here’s the way I look at it. I have so many rich friends and nobody knows who they are.”

        En traduisant ainsi, on évite le doute :
        “Parce que voici comment je vois les choses. Maintenant, j’ai tellement d’amis riches et personne ne sait qui ils sont.” Mais, ce n’est pas la traduction précise, du texte anglais qui a aussi le même flou. On peut discutailler sur les riches connaissances que DJT à acquises durant son mandant, mais on se doute que ce n’est pas entre ses deux oreilles. 😉

        Je me joins donc à l’opinion de Toile, plus bas, 10h13.
        https://richardhetu.com/2022/09/26/ce-que-trump-retient-de-sa-presidence/#comment-442145

      8. Igreck dit :

        Il faudrait lui demander de préciser sa pensée… deh… oubliez ça🤪

      9. Duduche dit :

        @Richard Hétu: je comprends aussi qu’il aime le fait de s’être fait des amis riches et discrets.

        Mais, de toute façon, ça ne sert à rien d’épiloguer longuement sur des propos d’Has Been-45 car a) il n’a ni le vocabulaire ni la patience pour exprimer des phrases claires et b) ce qu’il dit change avec les courants d’air. Une caricature quasi-réaliste qui circule est une photo d’un séchoir à main – le genre qu’on trouve dans les toilettes – sur lequel il est écrit « appuyez sur le bouton pour un court discours de Donald Trump » (pensez: « hot air »).

  6. Loufaf dit :

    Complètement déconnecté le bonhomme! Il ne sait même pas ce qu’ il a accompli à la MB à part que ça l’ a rendu plus célèbre. Et comme d’ habitude, il ne peut s’ empêcher de mentir.
    Nous pouvons conclure que si il retourne à la MB ce sera pour se mettre à l’ abri de la justice encore une fois.

  7. Toile dit :

    « J’ai tellement d’amis riches et personne ne sait qui ils sont. »

    Voila bien sa seule motivation, une affaire toute personnelle. Absolument rien à voir avec un programme politique ou même une mini prétention de serviteur public. Niet. Pile le genre « m’as tu vu – tasses toi de là ».

    1. Jean Létourneau dit :

      @Toile
      Cette phrase, je ne sais pas vraiment comment l’interpréter…
      Bon retour, Bon voyage ?

      1. Toile dit :

        Non toujours en Turquie, à Antalya pour quelques jours… on revient fin octobre. Mais je vous lis quand même entre 2-3 vino apres mes treks.

      2. @Toile, profitez, le temps est gris par ici,

  8. platanekyrah dit :

    Moi ce que je retiens est que cet illettré soit devenu président.

    1. Mona dit :

      @platanekyrah 👍 j’adhère au cube. C’est là dessus qu’il faut se pencher.

  9. treblig dit :

    Un tout petit exemple de ce recours constant aux mensonges.

    Plusieurs témoins crédibles de toutes allégeances politiques, confirment que Trump a passé son temps, dans l’après-midi du 6 janvier, a regarder Fox News dans une salle à manger de la Maison Blanche. Fox News diffusait, à ce moment là, presque en continu, l’émeute au Capitole.

    Et pourtant, dans son entrevu avec Marie Haberman, il insiste pour dire qu’il n’avait ouvert la télé que très tard cet après-midi là. Bien évidemment, ça ne tient pas la route. Mais il est incapable de donner l’heure juste.

  10. Gilles Morissette dit :

    Ce sale type confirme à toutes et à tous, qu’il est vraiment un sociopathe, un individu qui n’a pas conscience du tort qu’il a causé à son pays et à la planète.

    En devenant président, il s’est payé un « trip de pouvoir » un peu comme un homme riche (!!!) se paie un nouveau joujou (un yatch, une bagnole ou même un voyage dans l’espace).

    Il aura réussi à:

    1. Diviser la nation comme jamais;
    2. Faire appel aux pires instincts de sa secte d’adorateurs (racisme, haine, intolérance, fanatisme, violence, etc)
    3. Enrichir ses amis, sa famille, sans compter lui-même;
    4. Mettre à mal les institutions qui sont le socle qui soutient la démiocratie dans son pays:
    5. Bafouer la Loi et la Constitution pour les mettre à son service et non à celui de la nation;
    6. Mentir;
    7. Voler;
    8. Tricher;
    9. Pervertir la SCOTUS pour la transformer en « rubber stamp » des valeurs les plus rétrogrades;
    10. Fomenter un Coup d’État visant à renverser les résultats d’une élection légitime;
    11. Etc.

    Sa présidence passera à l’Histoire comme une des périodes les plus sombres qu’aura vécu ce pays.

    Difficille à croire que des Amerloques souhaitent rejouer dans le même « film ».

    Pourtant, c’est la réalité.

    Une sorte de « Dictature 2.0 » mais avec un esprit encore plus revanchard et destructeur.

    MAGA, s’tie !!

    1. Igreck dit :

      Que des dizaines de millions se reconnaissent en lui ça ça me décourage de l’avenir de notre société (car les foufans de Poil🐰 et de DuHaine😡 au 🇨🇦 sont bien présents aussi). Et v’là ti pas que l’Italie dérape aussi à drette, comme la Hongrie, comme la Turquie 🦃,

  11. gl000001 dit :

    HS : Les russes continuent de s’américaniser malgré l’embargo !
    https://www.lapresse.ca/international/europe/2022-09-26/russie/au-moins-15-morts-dans-une-fusillade-dans-une-ecole.php

    1. Mona dit :

      @gl00001 ✌️trop drôle (noir !) J’ai pensé exactement la même chose 😉

  12. Autrement dit :

    De présidence à résidence, il n’y a qu’un p. Il était chez lui partout, décidant de tout comme si tout lui appartenait. Il aura été incapable de saisir la nuance avant qu’on lui retire le p. Du train où vont les choses, il finira assigné à … sans p.

    1. gl000001 dit :

      Prison sans P, ça fait « Rison ». Je ne connais pas ce mot.
      😉

      1. ProMap dit :

        Du verbe rire comme dans Risons ensemble.

  13. Ziggy9361 dit :

    En lisant vos réactions une chansons sans lien avec le billetme tournait dans la tête essayant de replacer des bribes de paroles sans savoir d’où ça venait et pourquoi tel un leitmotiv cette chanson ,probablement un vers d’oreille insistait pour s’imposer et soudainement la lumière fut le titre de la chanson « Homme tout petit » et l’image d’une idole de jeunesse France Gall, je vous rassure seulement le titre peut être associé au sujet du billet.
    https://youtu.be/iOK_DXYjHM8

  14. Guy Pelletier dit :

    On l’a bien vu à son investiture à la présidence comment toutes les obligations liées à la fonction de président des USA qui viendraient lui déplaisait de même qu’au reste de sa famille. On savait bien que Donald Trump le narcissique au très gros ego ne voulait que bien se faire voir surtout par l’establishment des biens nantis de New-York qui a toujours refusé d’en faire un des leurs.

    Les deux premières années de son « règne » il semblait regretté de s’être présenté pour la présidence. Mais par la suite son narcissisme prenant le dessus il s’est prit au jeux a aimé être l’homme le plus puissant au monde. Veut-il encore de la lourdeur des responsabilités allant avec la fonction de président des États-Unis lui qui a goûté et goûte à la liberté de faire ce qu’il veut quand et où il le veut est moins sous le radar des médias qui ne lui étaient pas inféodés surtout qu’il aura bientôt le même âge que celui qu’il nomme « Sleepy Joe » dit le vieillard avait lorsqu’il est devenu président des USA.

    Sans compter qu’en retournant en politique active il ne pourrait plus autant tondre ses fidèles devrait rendre compte de revenus de ses collectes de fonds électoraux. Sa vache à lait qui compense pour les lourdes pertes de sa marque de commerce.

  15. Donc, ce qu’il retient de sa présidence, c’est qu’il s’est fait un fan club.

    Il s’est fait des amis riches, et a contribué à appauvrir ses fans.

    1. Bon résumé !

      De la part d’un richard, pas d’un “pauvard” 😉

  16. Roger Allard dit :

    Tellement menteur qu’on ne peut même pas croire le contraire de ce qu’il dit.

  17. Gilles Morissette dit :

    HS

    Tiens, en ce lundi matin pluvieux et moche, voici une pub de « Lincoln Project » qui « fesse dans le dash » concernant le plan (?) des Républicains pour « relancer » (!!!) le pays.

    L’hypocrisie à son meilleur.

    Dire qu’il y a des Amerloques qui vont avaler toute cette « boulechite »

    MAGA !!

    P.S Deuxième et dernière journée du vote par anticipation.

    1. Haïku dit :

      Bravo Lincoln Project ! 🎯

  18. Apocalypse dit :

    @gl000001 – 10:20

    « Désolé Mr Hétu mais il y a deux sens à cette phrase. »

    L’interprétation de M. Hétu est la bonne.

    Si on commence à chercher un autre sens, on en finira plus; ensuite, ce sera un 3ième, un 4ième, etc…

    Lorsqu’on regarde aller Donald Trump, il veut être le centre d’attention de TOUT le monde 24/7, alors le sens de sa phrase est évident.

    1. gl000001 dit :

      On ne « cherche » pas un sens à une phrase à la première lecture. On voit le sens qui nous saute aux yeux. Et c’est l’autre qui a sauté aux yeux de plusieurs personnes ici.
      Et après avoir lu la réponse de Jean Létourneau plus haut, je ne suis toujours pas convaincu qui a raison. Et on s’en fout de toute façon. Il s’exprime mal. Il parle par paraboles sans en connaitre la formule.

      1. Je ne dis pas que j’ai raison

        J’ai écrit :” Il formule souvent ses énoncés d’une manière si tordue, qu’il est difficile à suivre.” Je constate que je n’ai pas saisi la même chose que plusieurs. Richard Hétu, lui aussi n’a pas compris la même chose que plusieurs: “ Il dit que ça ne sert à rien d’être riche si vous n’êtes pas connu.” La presse rapporte en général que DJT recommencerait pcq il s’est fait des amis riches.

        Si nous sommes rendus à trois interprétations, c’est que l’énoncé est flou.

      2. gl000001 dit :

        Exact. Tout ce que touche trump meurt et tout ce qu’il dit est flou. 😉

  19. Haïku dit :

    Cher DT45,

    Ce sont les tonneaux vides qui font le plus de bruit !

  20. MarcoUBCQ dit :

    « … mais seulement que la présidence semblait être un moyen de devenir célèbre, et que de nombreuses expériences ne valaient la peine d’être vécues que si quelqu’un d’autre les enviait. » »

    Narcissique 101: L’image avant tout.

  21. Steve dit :

    Les extraits de livre ne mène nul part.Toujours du ouï-dire..

    1. karma278 dit :

      Ce n’est pas du ouï-dire quand la déclaration émane de la personne concernée!

      On n’est pas dans le « j’ai entendu Tiny dire ceci ou cela », on est dans le « en entrevue »
      Tiny lui-même en personne a affirmé ceci.
      Ce n’est pas du ouï-dire, c’est un aveu!

      1. gl000001 dit :

        trump ne s’est pas fait « serrer les ouïes » pour le dire 😉

    2. @ Steve: de ce que je comprends, du ‘ouï-dire’ obtenu directement de la bouche de Trump…ne vous en déplaise

      1. Steve dit :

        « À en croire Haberman »

        Du oui dire, que vous voulez ou pas. Et cessez de croire que ca me plait ou déplait. Contentez vous sur ce que vous lisez sans ajouter vos émotions personnelles. Merci et bonne journée.,

      2. gl000001 dit :

        Pas un « ouïe-dire » mais une opinion.

  22. MarcB dit :

    Pour le Donald, la présidence a eu les mêmes enjeux qu’une émission de télé réalité:
    1) « incredible ratings », les gens le reconnaissent
    2) rester en poste. Qui se soucie du résultat des élections! Comme les émissions de télé réalité, il y a des « twist » pour être sauvé de l’éviction
    3) la vérité appartient à celui qui parle le plus fort et le dernier
    4) gagner, gagner, gagner!

    Service public, servir la population, décence? C’est pour les loosers!

  23. Layla dit :

    « J’ai tellement d’amis riches et personne ne sait qui ils sont. »

    Et si on demandait à ses amis riches, s’ils voudraient être connus comme des faux-riches qui ne paient pas leur facture, qu’ils abusent de leur pouvoir, ect.

    Est-ce que ses amis riches envient cette petite bête.

    Un vrai riche que l’on peut envier c’est un riche qui est rester riche en dedans ou un riche qui a appris que la richesse intérieure est la plus importante.

    Dt n’a jamais eu l’ambition d’être riche en dedans ni d’être un riche philanthrope.
    Il n’a jamais eu l’ambition d’être juste un riche, il voulait être un faux milliardaire. Être faux en tout.

  24. MarcoUBCQ dit :

    The worst waste of time is arguing with the fool and fanatic who does not care about truth or reality, but only the victory of his beliefs and illusions. Never waste time on arguments that don’t make sense…
    There are people who, no matter how much evidence and evidence we present to them, are not in the capacity to understand, and others are blinded by ego, hatred and resentment, and all they want is to be right even if they are not.
    When ignorance screams, intelligence is silent. Your peace and quiet are worth more. ❤️

    Il me semblait opportun de partager ceci avec vous tous. Parler à une personne dont le coeur et l’esprit sont fermés ne mène à rien: 100% rien.

  25. P-o Tremblay dit :

    Il retient qu’il a des amis riches… bha en somme on sait bien que sa présidence ne servait qu’à cela. Aider ses amis riches… donc oui tout concorde.

  26. Layla dit :

    Parlant d’envie et orgueil ce qui est au centre de la descente vers l’enfer de DT, je me suis souvenue de la liste des 7 péchés capitaux de Saint Thomas d’Aquin.

    En haut de sa liste il y a l’orgueil et l’envie comme et place la gourmandise et la luxure (relatif à la sexualité) en bas de l’échelle. Au centre, la colère, l’avarice et la paresse.

    L’ORGUEIL- L’ENVIE-
    LA COLÈRE- L’ AVARICE- LA PARESSE-
    LA GOURMANDISE ET LA LUXURE.

    L’envie et l’orgueil ont mené la vie de DT, ce qui inévitablement a provoqué ses colères..

    « vices irrécupérables »

    VICES…Combien de fois il a dit des gens qu’ils étaient des vicieux.

    Irrécupérables…encore aussi vicieux à 76 ans… oui il est irrécupérable.

  27. Mona dit :

    HS mais dans le mille !
    Face à cet agglomérat d’égocentrisme orangé, tellement egocentré qu’il ne se rend même plus compte de son obscénité, le pire est que ça fonctionne sur un nombre important d’électeurs et d’élus intéressés… alors cet article nous redonne un peu d’espoir pour novembre (en Europe on en a bien besoin!) et pour cela je le partage avec vous.

    (CNN) – » Liz Cheney ne s’est pas retenue en claquant à la fois l’ancien président Donald Trump et le chef de la minorité à la Chambre Kevin McCarthy dans une interview ce week-end au Texas Tribune Festival. Cheney, qui a juré de faire campagne contre les candidats refusant les élections lors des élections de novembre, a déclaré que si Trump devenait le candidat présidentiel du GOP 2024, alors « je ne serai pas républicain ».
    Les partisans de Trump pourraient rejeter Cheney comme quelqu’un dont les paroles n’ont que peu de poids après avoir été rondement battue lors de sa primaire à la Chambre en août. Mais gardez à l’esprit que la représentante du Wyoming a tout de même obtenu près de 30 % des voix contre son adversaire soutenu par Trump.
    Si ces mêmes 30 % des républicains du pays tiennent compte des conseils de Cheney et rejettent le trumpisme lors des élections de novembre, il sera pratiquement impossible pour les républicains de gagner la Chambre des représentants. Et si un pourcentage similaire rejette l’ancien président, ses chances d’obtenir la nomination républicaine à la Maison Blanche en 2024 dans un domaine surpeuplé seront considérablement réduites – et ce serait une bonne chose pour ceux qui soutiennent le maintien de l’Amérique en tant que république démocratique.
    Au cours de son entretien de samedi, Cheney a de nouveau sonné l’alarme concernant les efforts de Trump pour annuler les élections de 2020, partageant que « l’une des choses qui m’a le plus surpris dans mon travail au sein de ce comité (de la Chambre du 6 janvier) est la sophistication du plan était que Donald Trump était impliqué et supervisait chaque étape du processus. »
    Cheney a également dénoncé le refus de Trump le 6 janvier de faire une déclaration publique exhortant la foule à mettre fin à l’attaque jusqu’à ce que plus de trois heures se soient écoulées, ignorant les supplications urgentes des dirigeants du Congrès, qui, selon elle, « le suppliaient, ‘S’il vous plaît, dites la foule de rentrer chez elle. » Elle a ensuite posé une question directement au public : « Mettez simplement la politique de côté pendant une minute et pensez-vous : « Quel genre d’être humain fait ça ?  »
    Membre à vie du GOP, Cheney a ensuite promis à la foule : « Je vais faire tout ce que je peux pour m’assurer qu’il n’est pas le candidat », ajoutant : « Et s’il est le candidat, je ne serai pas un Républicain. »
    Quel contraste rafraîchissant avec des gens comme le chef de la minorité au Sénat, Mitch McConnell, qui, au Sénat en février 2021 après le deuxième procès en destitution de Trump, a critiqué Trump pour avoir « provoqué » l’attaque du 6 janvier et pour son « honnête manquement au devoir ». Mais il y a quelques mois à peine, McConnell a déclaré que si Trump était le choix du GOP en 2024, « j’ai l’obligation de soutenir le candidat de mon parti ».
    Et Cheney n’avait pas fini. Lorsqu’on lui a demandé si McCarthy devrait être le prochain orateur de la Chambre, elle a catégoriquement répondu: « Non ».
    « Chaque instant où notre période de test est arrivée, et où Kevin a dû prendre une décision sur ce qu’il allait faire, il a rendu la décision politiquement facile pour lui – ou politiquement opportune – au lieu de ce dont le pays avait besoin », dit Cheney.
    Notant que le président de la Chambre est le suivant dans l’ordre de succession après le vice-président, elle a déclaré que ce dont le pays a besoin chez un fonctionnaire « qui va être aussi proche de la présidence » est « quelqu’un qui est fidèle à la Constitution ».
    Cheney ne pouvait pas avoir plus raison à propos de McCarthy. C’est la même personne qui, quelques jours après l’attaque du 6 janvier, s’est tenue sur le sol de la Chambre et a fustigé Trump en disant : « Le président porte la responsabilité » de l’attaque contre le Capitole. « Il aurait dû immédiatement dénoncer la foule quand il a vu ce qui se passait. »
    Mais à peine deux semaines plus tard, McCarthy nous a donné un profil de lâcheté lorsqu’il s’est rendu à Mar-a-Lago, où il a posé pour une photo avec Trump et a embrassé sa bague. Calculant apparemment qu’il aurait besoin du soutien de la base de Trump pour gagner en 2022…en 2022, McCarthy a mis sa propre ambition de devenir président de la Chambre sur ses préoccupations pour notre république.
    Ce qui rend les propos de Cheney potentiellement persuasifs pour un sous-ensemble important de républicains, c’est qu’elle est une conservatrice inconditionnelle et qu’elle était une fervente partisane de Trump avant les événements du 6 janvier.
    Dans une interview de Fox News en juillet 2020, elle a clairement indiqué que la priorité absolue pour elle et son caucus House GOP était de s’assurer que Joe Biden ne gagne pas, affirmant qu’elle soutenait le programme de Trump « quelque chose comme 97% du temps ».
    Mais à son crédit, Cheney a commencé à parler publiquement du danger potentiel que Trump représentait pour notre république – avant même les élections de 2020. Nous l’avons vu en septembre 2020, lorsque Trump a refusé de s’engager à accepter les résultats des élections s’il perdait, disant à la place que nous devrons « voir ce qui se passera ».
    En réponse, Cheney s’est adressé à Twitter en écrivant : « Le transfert pacifique du pouvoir est inscrit dans notre Constitution et fondamental pour la survie de notre République. Les dirigeants américains prêtent serment à la Constitution. Nous respecterons ce serment. »
    De toute évidence, aujourd’hui, Cheney est devenu un critique féroce de Trump et d’autres négationnistes électoraux. En fait, lors de son entretien samedi, elle a promis de faire campagne contre Kari Lake, le candidat au poste de gouverneur du GOP qui refuse les élections en Arizona et que Trump a approuvé.
    Mais nous savons que Cheney n’est pas la seule dans le GOP à maintenir fermement ses valeurs conservatrices tout en soutenant fermement l’État de droit et en rejetant Trump et l’aile MAGA du Parti républicain.
    L’espoir est maintenant que le même type de républicains qui ont soutenu Cheney lors de sa défaite primaire se retrouvent dans tout le pays lors des élections de novembre. S’ils choisissent le pays plutôt que le parti, ils joueront un rôle important dans la protection de notre Constitution et de notre république démocratique contre ceux qui constituent une menace pour les deux. »

    1. Haïku dit :

      @Mona
      Merci pour l’article. 👌
      En effet, c’est très éclairant !

    2. @Mona

      C’est le duel à en finir dont je vous parlais dans ma réponse du billet précédent de M. Hétu. Contre DJT et ceux qui soutiennent ses théories sordides de complots. Elle est énergique et déterminée. Elle ne chôme pas. Commission du 6 janvier doit remettre son rapport avant son départ, soit le 1er janvier 2023.

      1. Mona dit :

        @Jean Letourneau 👌 c’est en pensant au précédant billet de Mr Hetu et à nos échanges que je me suis permise de mettre un article aussi long 🙂

  28. Alexander dit :

    Il souhaitait passer à l’Histoire?

    Done deal. Et pour des générations à venir.

    Je ne sais pas pourquoi, mais quand je revois sa présidence, il me vient toujours en tête le film de Denis Arcand: « Le déclin de l’empire américain. »

    Symboliser le déclin d’un empire, si c’est ça la célébrité, je préfère mon anonymat. Il s’est moqué des lois, de la Constitution et mis sa Grandissime présence devant celle de son pays. Bref il n’a rien compris de sa fonction.

    S’il lui reste juste un peu de jugement, il choisirait une retraite bien méritée sur son terrain de golf. Il en a assez fait.

    La présidence américaine est tellement complexe, que tu ne pas ramener ça à un show télévisuel. Il a eu son trip d’égo? Parfait. On passe à un autre appel.

    1. Mouski dit :

      Le problème est que l’on ne peut pas passer à un autre appel, la ligne est encore accrochée et cet épisode catastrophique n’est pas encore terminée. On pourra passer à autre chose lorsqu’il sera emprisonné pour le restant de ses jours.

  29. _renaud dit :

    «J’ai tellement d’amis riches et personne ne sait qui ils sont. »

    C’est peut-être ça les documents, son dernier grand coup pour faire parler de lui. Il sait que des images de lui à heure de grande écoute avec des menottes ça va battre des records. Ça va être yuge, bigger than Johnny and Amber, bigger than OJ.

    C’est vraiment un genie Trump.

  30. chatderuelle dit :

    Mona
    Un petit point faible dans cet article est de considérer que les 30 % d’appui de Cheney lors de cette élection peut se répercuter sur tous les USA… c’est faux.

    On espère que les citoyens, pour une fois, ne voteront pas avec leurs pieds, comme c’est très souvent le réflexe aux USA… ils votent toujours pour le même parti de père en fils!!

    ce sont des gens qui bougent très peu leur philosophie politique….

    Même au Canada, ce réflexe absurde est très présent…. un peu moins au Québec, mais il est quand même là…..

    1. Une grande partie des district se gagnent avec des marge de moins de 5%
      Seulement 3 a 5 % de ripous changent de bord (ou ne votent pas) est assez pour changer la donnent.

    2. Il y a tres peu de chance que trump soit nominée pour la prochaine election.

      La question auquel j’aimerais avoir une réponse est; va-t-elle supporter des candidat de la meme trempe que trump comme desantis?
      Desantis ne parle pas de vole de votent, mais il serait aussi pire sinon plus que donald pour divisé la population.

      1. Il sera bientôt en quête d’un pays qui l’accepterait, un nouvel asile. La Russie semble dangereuse, la Korée du Nord, ça semble possible…

        Tiens ! Un bon scénario pour un prochain “Mission impossible”. Récupérer un ex-président déchu et accusé pour qu’il finisse sa peine en prison.

  31. constella1 dit :

    Alexander
    Il choisirait une retraite bien méritée
    Méritée pas certaine qu’il a du mérite ds quoi que ce soit
    Je dirais plutôt une retraite en prison celle-là alors là tellement bien méritée !

    1. Haïku dit :

      @constella1
      Touché ! 👍

  32. Gilles Morissette dit :

    HS

    Voici une nouvelle qui devrait nous inquiéter.

    Ne croyez surtout pas que nous sommes à l’abri de ce phénomène.

    Espérons que nos dirigeants sauront en tirer les leçons qui s’imposent.

    https://www.msn.com/fr-ca/actualites/other/en-italie-victoire-historique-de-l-extr%C3%AAme-droite/ar-AA12eGkd?cvid=47672b366a3d4069a4f4b3ea564a5575

    1. Igreck dit :

      Ici au 🇨🇦 nous avons la chance d’avoir Poil🐰 et DuHaine 😡❗️

  33. Pierre Belley dit :

    Ce qu’il me reste de cœur m’en lève…

  34. Chanounou dit :

    Quant à moi, je comprends cette phrase relativement inachevée de CATASTRUMPF ainsi: d’après lui, être riche sans être célèbre a comme goût d’inachevé…., un peu comme si, à ses yeux, la richesse sans la célébrité était un genre de tare…!
    Je sens même une pointe de mépris ds sa bouche pour ces gens » ( certes) riches mais
    ( même)pas célèbres »….!!!

    Il avait déjà la richesse, il lui manquait la vraie célébrité et, en l’espèce, la présidence la lui a apportée et pas seulement à l’échelle Etazunienne mais planétaire. Le rêve absolu pour
    une personnalité aussi dérangée , aussi déséquilibrée qui parvient ainsi a l’extase, a l’orgasme psychologique. Pas étonnant que ce frappadingue se compare avec Jésus et se sente même supérieur …. because le Jésus, certes il est célèbre sur toute la planete mais même pas foutu d’être riche…. Euh… Bref! Un looser pour les critères trumpesques!!!!

  35. sousmarin dit :

    Malheureusement , cette recherche de la célébrité est une tare universelle.
    Elle est suivie de près par celle de la richesse.
    Pour beaucoup de gens, réussir sa vie est d’être riche et célèbre, sans s’attarder sur un quelconque accomplissement personnel ou sur ce que l’on apporte concrètement à la société ou à son environnement proche (famille, amis, etc.)…ils ne s’intéressent à rien, seule compte le nombre de reflet d’eux dans le regard des autres.

    Ils ne comprennent pas que cela ne fait que montrer leur extrême vacuité puisqu’ils n’existent qu’à travers la représentation que les autres se font d’eux, souvent fausse et tout le temps superficielle.
    Il n’est guère étonnant que trumpette fasse partie de ces gens fanatiques et remplis de vide, qui ne s’intéressent à rien d’autre qu’à une accumulation d’images d’eux ; un « pauvre » type en fait…

    Le genre d’individus qui s’épanouissent dans des environnements superficiels et corrompus. Des gens qui font beaucoup de mal autour d’eux, par indifférence souvent,sans même s’en apercevoir parfois.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :