Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

« Mes généraux » : au début de sa présidence, Donald Trump était fier d’employer ces mots pour parler des militaires qu’il avait choisis pour occuper des postes importants au sein de son administration, y compris les généraux Jim Mattis, nommé secrétaire à la Défense, et John Kelly, nommé secrétaire à la Sécurité intérieure (avant de devenir son chef de cabinet). Mais l’ancien président a vite perdu patience envers ces deux généraux et tous les autres, au point de se mettre à fantasmer sur les généraux de l’Allemagne nazie, selon un nouveau livre intitulé The Divider : Trump in the White House.

Dans une scène décrite par les auteurs de l’ouvrage, Peter Baker et Susan Glasser, Donald Trump exprime sa frustration face à ce qu’il considère être le manque de loyauté de ses généraux à son égard. En s’adressant au général Kelly, il a précédé la question qui suit d’un « You fucking generals » bien senti : « Pourquoi n’êtes vous pas comme les généraux allemands?

— Quels généraux, a demandé Kelly, selon Baker et Glasser, qui sont respectivement journalistes au New York Times et au New Yorker, qui publie un extrait de leur livre.

— Les généraux allemands durant la Seconde Guerre mondiale, a répondu Trump.

— Vous savez qu’ils ont essayé de tuer Hitler trois fois et qu’ils y sont quasiment parvenus, a renchéri Kelly.

— Non, non, non. Ils lui étaient totalement loyaux », a fantasmé Trump.

Le général de l’armée de l’air Paul Selva, chef d’état major adjoint, est au nombre des militaires qui ont refusé de manifester à l’endroit de Trump la loyauté à laquelle il s’attendait. Quand ce dernier lui a demandé ce qu’il pensait du défilé militaire à Washington dont il rêvait, le général Selva a répondu, selon Baker et Glasser : « Je n’ai pas grandi aux États-Unis, j’ai en fait grandi au Portugal. Le Portugal était une dictature – et les défilés servaient à montrer aux gens qui avaient les armes. Et dans ce pays, nous ne faisons pas cela. Ce n’est pas ce que nous sommes.

— Vous n’aimez donc pas cette idée ? a demandé Trump sur un ton incrédule.

« Non, c’est ce que les dictateurs font. »

Baker et Glasser révèlent que le général Mark Milley, chef d’état major, avait rédigé une lettre de démission qu’il n’a jamais remise à Trump après la dispersion de manifestants à coups de balles de caoutchouc et de gaz lacrymogènes aux
aux abords du parc Lafayette, près de la Maison-Blanche, afin permettre à Donald Trump de se faire photographier, Bible à la main, devant une église.

« Je crois que vous avez causé un tort considérable et irréparable à mon pays », avait-il écrit en reprochant notamment à Trump de ne pas comprendre l’importance de l’architecture internationale née de la victoire contre le nazisme. « Vous ne comprenez pas le but de la guerre. En fait, vous souscrivez à beaucoup des principes que nous avons combattus. Et je ne peux pas faire partie de ça. »

Selon les auteurs de The Divider, le général Milley a choisi de se battre contre Trump, s’il le fallait, plutôt que de remettre sa démission. « S’ils veulent me faire passer en cour martiale ou me mettre en prison, qu’ils le fassent », a-t-il dit à ses collègues à l’époque.

Le général Milley est toujours en poste.

(Photo Getty Images)

79 réflexions sur “Quand Trump fantasmait sur les généraux de Hitler

  1. J’avais fait un commentaire que je ne retrouve plus à propos de Milley quand il avait rassuré Pelosi suite à l’insurrection ratée de janvier. Je me souviens d’avoir dit que j’étais impressionné par ce militaire de haut niveau qui a dit avoir étudié et Marx et la théorie critique de la race (CRT) pcq il faut comprendre la société moderne pour la protéger et défendre ses valeurs.

    Bien heureux que ce général soit demeuré en fonction malgré sa bévue du parc Lafayette. Lui, a su admettre son erreur. Le CataschTrumph Orange lui n’en commet jamais…

    1. Toile dit :

      On se rappellera que c’est ce général, le plus haut gradé, qui avait contacté son homonyme chinois à deux reprises, une fois dans les jours précédant l’élection présidentielle de novembre et une autre après l’assaut du Capitole du 6 janvier. Un au cas où, un quasi un avis de folie « subite » du président.

      https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1827656/sante-mentale-donald-trump-mark-milley-chine-politique-etats-unis

      Il s’est déplacé sur le terrain européen apres le déclenchement de la guerre .

  2. Haïku dit :

    « Si nous étions en dictature, les choses seraient plus simples – du moment que ce serait moi le dictateur. »
    (George W. Bush)

    1. lanaudoise dit :

      Je m’en souviens de celle-là!

    2. Igreck dit :

      C’est bien le « criminel de guerre » qui fait de la peinture naïve, peinard dans son ranch texan⁉️

      1. Haïku dit :

        @Igreck
        Ajout amical:

        « Il naviguait en pèr’ peinard
        Sur la grand-mare des canards
        Et s’app’lait les Copains d’abord. »
        (Georges Brassens/Les Copains d’abord) 😉

  3. Apocalypse dit :

    Wow … pour ce qu’on apprend dans ce billet! 😃

    Des généraux qui se tiennent debout devant le président des Etats-Unis et lui disent « non », ça prend des « balls » et mérite: 👍👍👏👏.

    Les républicains auraient dû prendre des notes et en fait, c’est toujours le cas.

    1. lanaudoise dit :

      La Chose a dit des saletés à son propos, complètement à côté de la plaque. Trop cultivé, trop compétent et trop intègre. Toutes choses qui lui sont étrangères.

    2. Benton Fraser dit :

      Les seuls notes que les républicains prennent, c’est de faire comme au POTUS, placer des généraux démagogues, loyaux aux républicains et non à la Constitution.

  4. garoloup dit :

    C’est généraux avec une colonne ont probablement sauvé la démocratie.

    1. garoloup dit :

      Oups…CES généraux.

    2. jmaveja48a dit :

      Oui mais pour combien de temps encore ??? Les reps les plus tordu sont en embuscade, et leur heure approche à très grand pas avec 70000000 de fous qui ont voté pour le décérébré

  5. Charlot dit :

    Deux durs sur la photo: un vrai et un de pacotille. Selon que vous serez maga ou intelligent les jugements du peuple vous feront l’un ou l’autre. Avec mes excuses à LaFontaine

  6. Aube 2005 dit :

    Il me semble avoir déjà lu ou entendu que Trumpet 45 avait des antécédents allemands par son père et/ou son grand-père. Peut-être que j’ai rêvé.

    1. Toile dit :

      Parlant du sang allemand de la chose. Angela Merkel n’a pas su se contenir. Qui aurait pu ?

      https://youtu.be/NPoxtvPLXl8

      1. lanaudoise dit :

        Fallait voir le faux jeton qu’il avait nommé comme ambassadeur à Berlin.

    2. simonolivier dit :

      @Aube Vous n’avez pas rêvé. Son grand-père, Frederick Trump, est né en Bavière. Il a immigré aux USA pour fuir le service militaire. Tiens! Tiens! c’est génétique chez les trump.

      1. Igreck dit :

        L’Épine de Lenoir… c’est héréditaire❓

    3. lanaudoise dit :

      Bien sûr que son grand-père était allemand. S’est fait expulser pour avoir évité son service militaire.
      https://www.cnews.fr/monde/2017-03-06/le-grand-pere-trump-supplie-un-prince-de-ne-pas-lexpulser-dallemagne-750369
      Sa femme était alors enceinte de son père. Un grand amateur du KKK, ce Fred, et sûrement du fascisme nazi, ce qui était bien vu avant Pearl Harbor.
      Par la suite, Fred et Donald ont travaillé très fort pendant des décennies à faire croire qu’ils avaient des racines suédoises.

      J’ai un couple d’Allemands dans mes ancêtres; venus ici pour combattre le Révolution américaine.

    4. Frederick Trump grand-père de DJT et père de Fred est né en Allemagne.

      Né dans le village de Kallstadt, dans le royaume de Bavière (maintenant en Rhénanie-Palatinat, Allemagne), Trump a suivi une formation de barbier puis a immigré aux États-Unis à l’âge de 16 ans et a poursuivi son ancien métier. Plusieurs années plus tard, en 1891, il s’installe à Seattle et commence à spéculer dans l’immobilier. Trump est ensuite retourné en Bavière et a épousé Elisabeth Christ, la fille d’un ancien voisin. Comme il avait soi-disant émigré en Amérique afin d’échapper à la conscription, le gouvernement bavarois a dépouillé Trump de sa citoyenneté et l’a définitivement banni à la suite d’une enquête. En conséquence, Trump et sa famille sont retournés aux États-Unis. Il est devenu citoyen américain en 1892. Pendant la ruée vers l’or du Klondike, Trump s’est rendu dans le territoire du Yukon et a fait fortune en exploitant un restaurant et un bordel pour les mineurs dans la ville en plein essor de Whitehorse.

      (Source: Wikipedia en anglais et traduit )

  7. ghislain1957 dit :

    « Vous savez qu’ils ont essayé de tuer Hitler trois fois et qu’ils y sont quasiment parvenus… »

    Et vlan dans les dents!

    1. MarcB dit :

      Et le général Allemand le plus connu, Rommel, s’est suicidé pour avoir implicitement approuvé une de ces tentatives. Ça prouve une fois de plus la « culture de Trump ».

      1. simonolivier dit :

        Milley aurait dû suggérer au gros plouc de regarder le film Valkyrie…

      2. MarcB dit :

        Donald ne regarde que les films dans lesquels il fait un caméo. 😉

      3. Duduche dit :

        @MarcB: il serait plus juste de dire que Rommel a été poussé au suicide en partie parce qu’Hitler et sa clique menaçaient sa famille et qu’il risquait un procès biaisé (avec son exécution à la clé). Menacer des innocents pour asseoir son « autorité », voilà une autre idée mafieuse que Has Been-45 ne dédaigne sans doute pas.

  8. Layla dit :

    De cet échange ce que j’entends est digne d’un enfant gâté, colérique, qui insulte papa et maman en disant le papa de mon ami, il…est mieux.
    Et le papa de répondre de quel ami tu parles…ah lui…est ce que tu savais que le papa de ton ami….était…as-tu oublié que…

    Je ne sais pas si ce texte est véridique mais ce que je sais il ressemble au personnage insultant que nous connaissons, et que dire de sa fascination pour les dictateurs.

    Relisons cet échange…

    « Donald Trump exprime sa frustration face à ce qu’il considère être le manque de loyauté de ses généraux à son égard. En s’adressant au général Kelly, il a précédé la question qui suit d’un « You fucking generals » bien senti : « Pourquoi n’êtes vous pas comme les généraux allemands?

    — Quels généraux, a demandé Kelly, selon Baker et Glasser, qui sont respectivement journalistes au New York Times et au New Yorker, qui publie un extrait de leur livre.

    — Les généraux allemands durant la Seconde Guerre mondiale, a répondu Trump.

    — Vous savez qu’ils ont essayé de tuer Hitler trois fois et qu’ils y sont quasiment parvenus, a renchéri Kelly.

    — Non, non, non. Ils lui étaient totalement loyaux », a fantasmé Trump. »

  9. Apocalypse dit :

    @garoloup – 10:40

    « C’est généraux avec une colonne ont probablement sauvé la démocratie. »

    Ca donne froid dans le dos de penser que la réponse est peut-être oui! 😰

  10. Madalton dit :

    Trump voulait un défilé après avoir assisté au défilé du 14 juillet à Paris en 2017.

    Les rues de Washington ne pouvaient pas supporter les tanks. Ils ont exposé 2 tanks à la place.

    1. @Madalton

      Vous utilisez probablement un VPN pour surfer. La vidéo est non disponible pour notre pays (Que ce soit le Québec ou le Canada 😉).

  11. _renaud dit :

    C’est un scénario qui a rarement été évoqué mais qui était (et qui est toujours) un des plus grands dangers avec Trump, le fait qu’il tente de mettre en place des généraux à sa solde.

    Il a déjà mis la SCOTUS à sa solde mais des généraux ce serait encore pire.

    On habite dans des états de droits et on tient pour acquis que des juges auront toujours plus de pouvoir que des généraux mais ce n’est pas quelque d’immuable. Le jour où le gars à la tête d’une armada capable de décimer la côte Est décide qu’il suit un président fou et qu’il n’a plus à se plier aux lois ce n’est pas un juge avec marteau qui va l’arrêter.

    Et c’est encore plus dangereux avec un Poutine qui démontre qu’une armée puissante c’est plus efficace que n’importe quelle juge ou tentative d’insurrection.

  12. Loufaf dit :

    Ben oui! Le gros fêlé ! Un vrai parrain de la mafia où  » la loyauté ou l’ allégeance à SA personne sont primodiales pour faire partie de son entourage.
    Mais ça , on le savait depuis le début de son squat à la MB…

  13. Toile dit :

    A ceux qui pouvait encore douter du penchant ( oups, il est tombé à terre) de la chose pour la dictature…
    Non mais quelle réplique sublime que celle de Milley…. l’épais, je suppose n’aura pas compris. Camera, tv, man, woman…..

    Loyauté, c’est sa marotte…..loyauté à sa personne, il va de soit.

  14. treblig dit :

    Il ne s’agit pas ici de glorifier l’opposition anti Hitlerienne dans une armée allemande durant la 2e guerre. Une grande partie des généraux , souvent conservateurs, ont appuyés Hitler surtout dans sa phase triomphante en début de guerre. L’invasion manquée de la Russie va changer tout cela.

    N’empêche que 27 officiers généraux ont été liquidés sur un ordre direct de Hitler. En plus, 53 autres se sont suicidés (dont Rommel ). Pas toujours pour des positions politiques mais c’est assez souvent le cas. Remarquez que ce n’est guère mieux sous Staline qui a éliminé la presque totalité de l’état-major vers 1937-38.

    Alors la dictature est difficile pour les généraux.

  15. Pierre.s. dit :

    ——————————

    la phrase clef …

     » … vous souscrivez à beaucoup de principes que nous avons combattus …  »

    Une façon imagé de dire que cet imposteur n’était en somme qu’un traitre à la nation
    ce qu’il a confirmé apres sa défaite électoral, son grossier mensonge et son coup d’état foireux.

    dommage que les généraux de Trump n’ait pas eu autant de sens de l’initiative que ceux du petit Adolf.

  16. cotenord07 dit :

    Comme l’a souligné John Kelly, les généraux allemands n’ont pas tous été des supporteurs inconditionnels et enthousiastes d’Adolf Hitler, et plusieurs d’entre eux ont ourdi (en vain) des complots visant à éliminer ou neutraliser Hitler, au moins à partir de 1938.

    Il n’en demeure pas moins qu’Hitler a eu un très grand ascendant sur les forces armées allemandes, au moins jusqu’à la défaite de Stalingrad, pendant l’hiver 1942-1943. Cette ascendance a probablement été engendrée en bonne partie par l’humiliation subie par les Allemands lors de la signature du traité de Versailles et pendant l’entre-deux-guerres, et à l’impression que l’Allemagne vivait une renaissance, dans les 5-6 années qui ont suivi la prise du pouvoir par Hitler, en 1933.

    Certains officiers supérieurs étroitement associés au régime nazi, comme Jodl et Keitel, ont payé de leur vie leur fidélité à Hitler, puisqu’ils ont été reconnus coupables de crimes de guerre au cours des procès de Nuremberg, et ont ensuite été pendus comme de vulgaires criminels de bas étage.

  17. Toile dit :

    On s’est scandalisé, outré pendant les 4 ans de la présidence de ce si grand génie du monde, que dis-je de la galaxie. Avouons- le, ses stupidités, son ignorance, son arrogance et ses 40 milliards de mensonges nous auront aussi tordus les boyaux en certaines occasions. Le parfait exemple du parvenu narcissique. Ben le mec, il nous occupe encore 2 ans après son départ et ça sera encore le cas pendant des décennies. 0n a pas fini de découvrir. Et ça sera pas du joli. Et il fut président….ouf. Des fois je me dis qu’Obama aurait dû se garder une petite gene lors du gala des journalistes.

    1. « Des fois je me dis qu’Obama aurait dû se garder une petite gêne lors du gala des journalistes. »

      J’ai quelquefois eu la même réflexion.

      1. Haïku dit :

        Idem pour moi !

      2. constella1 dit :

        Idem pour moi…

    2. Layla dit :

      Si DT c’était gardé une petite gêne assurément qu’Obama se serait gardé une petite gêne. 😉

    3. gigido66 dit :

      La blague d’Obama n’a probablement pas changé grand chose, le parti républicain était mûr pour placer à sa tête un épais, pensez à Sarah Pailin entre autres. Les républicains étaient outrés d’avoir eu à composer avec un homme de race noire pendant 2 mandats à la présidence. Obama pensait au peuple et agissait en conséquences et non pas nécessairement aux ultra riches.
      Leur racisme et leur idéologie les ont conduit à choisir le pire personnage qu’ils aient pu pour assouvir leur frustration et leur rage.

  18. Apocalypse dit :

    @Toile – 11:11

     » et ses 40 milliards de mensonges… »

    Vous êtes fort probablement conservateur avec votre 40 milliards… 🤣

    1. Toile dit :

      Vous pensez ! Hihihi

  19. chrstianb dit :

    Ce qui est sidérant dans l’extrait donné par Richard Hétu est l’inculture crasse de trump. Quand on pense que cet énergumène a atteint la plus haute fonction du pays le plus puissant de la planète, c’est épeurant.

  20. Madalton dit :

    Souvenez-vous que Tillerson l’avait traité de fucking moron après une rencontre au Pentagone pour une revue des forces armées et des opérations en cours. Le moron s’est fait expliqué qu’il y avait 4000 armes nucléaires par rapport à 32 000 en 1969. Il a dit qu’il en voulait 32 000 maintenant. On lui a expliqué que les 4000 armes nucléaires étaient suffisantes et qu’elles étaient plus efficaces que les 32 000 de 1969. Il n’était pas question qu’un autre POTUS ait plus d’armes nucléaires que lui.

    https://slate.com/news-and-politics/2017/10/now-we-know-why-rex-tillerson-called-donald-trump-a-moron.html

    1. Layla dit :

      @Madalton 11:17

      Que de souvenirs dans cet article, tout simplement fou.

  21. Apocalypse dit :

    Comme M. Hétu ne peut écrire un billet de vingt(20) pages pour discuter/commenter ce nouveau livre sur Donald Trump, je vous passe ce lien sur cette vidéo de CNN où on discute avec Susan Glasser, coauteur du livre:

    *https://www.youtube.com/watch?v=hxYitZZO1yU&t=129s&ab_channel=CNN

    New book details conflicts between Trump and his generals

    On en apprend un peu plus et c’est fascinant!

  22. Toile dit :

    La théorie critique de la race, question de Gaetz, réponse de Milley.
    Ref billet https://richardhetu.com/2021/06/24/la-theorie-critique-de-la-race-affaiblit-elle-larmee-americaine/

  23. Pierre.s. dit :

    ———————————

    si il finit par aboutir en prison, l’idiot Trump aura tout le temps qu’il faut pour
    rédiger son Mein Kampf. Sauf que sa version, sorti de son cerveau d’abrutit aura probablement moins
    de 4 pages et aura la valeur littéraire d’un texte d’élève de 2 ieme année du primaire.

    1. Autrement dit :

      Ce ne sera pas lui qui va l’écrire et c’est bien ce qui m’inquiète.

    2. Layla dit :

      @Pierre.s. 11:39

      On n’entend pas souvent parler de son livre d’images « Our journey together »

  24. Apocalypse dit :

    HS – Je suppose que nous avons sur ce blogue plusieurs fans de Pink Floyd – j’en suis un – et un de ses membres, Roger Waters, a décidé de commenter sur l’actualité mondiale. Je vous passe la vidéo de CNN qui risque fort d’en faire tiquer quelques-uns:

    *https://www.youtube.com/watch?v=HxZvus1uPQw&ab_channel=CNN

    Pink Floyd’s co-founder accuses Biden of ‘huge crime’ in Ukraine. Hear why

    Lorsque les artistes – musique, films, télé – sortent de leur zone de confort, c’est-à-dire ce qu’ils font dans la vie comme métier, disons qu’ils ont l’air pas mal plus humain et parfois même, on se gratte la tête en les écoutant. 🤦‍♂️

    1. Haïku dit :

      Ouff !!!
      Roger Waters est tombé sur la tête ! 😱

    2. cotenord07 dit :

      @ Apocalypse :

      Très intéressant.

      J’aimerais bien voir l’entretien au complet. J’espère qu’on peut le trouver sur l’Internet.

      Ces points de vue « dissidents » sont généralement marginalisés.

      J’en ai découvert un autre dans les derniers jours, soit celui de la personnalité politique et médiatique australienne Cory Bernardi, sur SkyNews.

      1. Haïku dit :

        @cotenord07
        Voici un extrait de l’entretien avec Waters.
        J’espère que le lien fonctionne.

        https://www.cnn.com/videos/politics/2022/08/06/smr-roger-waters.cnn

  25. Pierre.s. dit :

    ————

    moi je me dit que Obama dans sa dernière année de mandat aurait dût tout faire pour
    traduire Trump en justice et l’envoyer en prison …. me semble que tu met la CIA et le FBI sur ça
    et ça n’aurait pas trainé …

  26. Layla dit :

    HS….je lis présentement le discours de presque deux heures de DT à la CPAC du 6 août 2022, c’est assez laborieux mais…il y a ce passage que je mets dans la catégorie jouissif où DT n’a pas réussi à manipuler par ses menaces le vote de J.Manchin et K. ASinema.

    Dans son discours, il a envoyé un message à ces deux sénateurs avant qu’ils ne votent.

    « Donald Trump : ( 25:31 ) 
« … Alors peut-être que ce discours pourra les arrêter, parce que quand Manchin m’entendra dire qu’il va perdre la Virginie-Occidentale, je descendrai et je ferai campagne contre lui aussi fort que n’importe qui le pourra. Et quand Sinema fait ça en Arizona, et je vais vous le dire, nous avons une personne qui, je crois, sera le prochain gouverneur. Je ne pense pas qu’elle va le supporter. Je ne pense pas qu’elle va le supporter. »

    Et bien de toute évidence elle va le supporter où bien elle n’a pas écouté son discours😜

    Et il y a cet autre passage en parlant de sa bonne relation avec Joe Manchin.

    « Nous avions une bonne relation. Et il a dit quand le canular de la destitution a commencé : « Je ne voterais jamais contre vous. Vous êtes un grand président. Je ne voterai jamais contre vous.
    Donald Trump: ( 26:46 ) 
Et quand nous comptions les chiffres, que nous avons gagnés très facilement, soit dit en passant, mais quand nous comptions les chiffres, je dis: « Un démocrate que je connais avec certitude ne votera jamais contre moi sur la mise en accusation est Joe Manchin.
Alors ils prennent les votes, et il a voté contre moi.
J’ai dit : « Oh, il a dû faire une erreur. Peut-être qu’il ne savait pas ce qu’il faisait. »

    Ben oui peut-être qu’il est tombé en bas d’un escalier juste avant le vote et qu’il était sonné…et il ne savait pas ce qu’il faisait😜

    Pour mettre Joe Manchin dans l’embarras quémandant des médailles…et aussi pour nous dire qu’il était son ami…

    
« C’est intéressant avec Manchin. Donc, je m’entends très bien avec lui. Il voulait savoir que Jerry West pourrait obtenir la médaille présidentielle de la liberté. J’ai dit: « Jerry West, grand athlète. »
 »Est-ce que Bob Cousy pourrait en avoir un aussi ? » »
    Ouais, Bob Cousy, super. Droit? Tout le monde est d’accord. Il était génial. »

    Ce qu’il dit c’est réel, pas dans le sens de vrai, mais ses menaces de bully sont sur vidéo, il ne peut pas dire qu’il n’a pas raconté cette histoire le 6 août.

    https://www.rev.com/blog/transcripts/former-president-donald-trump-speaks-at-cpac-8-06-22-transcript

  27. Gilles Morissette dit :

    Après tout ce qu’on a entendu sur LA CHOSE notamment depuis les derniers mois, ces nouvelles révélations ne devraient même pas nous surprendre.

    Il voyait ces généraux comme des « capos » de la Mafia qui doivent loyauté, respect, obéissance voire soumission au « Godfather »

    Apprendre que ces derniers ont probablement empêché ce président de sombrer encore plus dans la folie meurtrière, est une bonne indication de la direction que prenait ce pays.

    Ce sale type est non seulement un dangereux sociopathe, un ignorant, un inculte mais il est également mentalement déséquilibré au point où il constitue un grave danger pour autrui.

    Imaginez si TFG avait été réélu en 2020.

    On ose à peine imaginer ce qui se passerait actuellement.

    En tout cas, le moins que l’on puisse dire est que le général Kelley lui a envoyé ça en pleine tronche (LOL)

  28. Capucine dit :

    Avec tout ce qu’il a pu dire pendant sa présidence, on comprend mieux pourquoi il soigne ses lèvres gercées avec de l’Anusol

    1. Haïku dit :

      Ouch ! 😉

  29. lanaudoise dit :

    “Look, I don’t want any wounded guys in the parade,” Trump said. “This doesn’t look good for me.” He explained w/ distaste that at the Bastille Day parade there had been several formations of injured [vets].

    COS John Kelly replied: “Those are the heroes.”

    1. Madalton dit :

      Bon rappel. Pour lui, ce sont des losers et ils coûtent cher.

    2. Layla dit :

      @Lanaudoise 12:57
      Je l’avais oublié celle-là.👏

  30. _cameleon_ dit :

    The Hitler-Trump phone call

    1. Haïku dit :

      @cameleon
      💯excellent 💯 😂

  31. Apocalypse dit :

    @cotenord07 – 12:17

    « J’aimerais bien voir l’entretien au complet.  »

    La voici:

    *https://www.youtube.com/watch?v=iZsRj3_iDfM&ab_channel=MichaelSmerconish

    Roger Waters Uncut. The full interview with Michael Smerconish recorded in Philadelphia, PA – 8/4/22

    Je vais moi-même l’écouter un peu plus tard…

    1. Haïku dit :

      @Apocalypse
      Merci pour le lien.
      La discussion est fascinante, même si Waters est parfois complètement à côté de la plaque.

  32. marlo63 dit :

    À lire vos commentaires, une seule réflexion me vient en tête : nous ne pourrons espérer mieux que lorsque ce foutu crétin aura passé l’arme à gauche. Et que, espérons-le tout autant, que ses followers, privés de leur TDC en chef, seront incapables de reproduire un comportement aussi ignoble sans avoir l’air de pâles copies hors contexte.

    1. gl000001 dit :

      Et encore !! Une fois mort, les Qanon diront qu’il va revenir dans pour les prochaine élections !!

  33. cotenord07 dit :

    Hors sujet :

    Observation plutôt surprenante faite sur FlightRadar24 cet après-midi.

    Un avion Boeing 737-8LJ de la compagnie de transport aérien russe Aeroflot est en train d’effectuer le trajet Sotchi-Moscou tout à fait en ligne droite, passant même au dessus de l’oblast de Lougansk, qui fait officiellement partie de l’Ukraine, mais qui est occupé par les forces armées russes.

    Normalement, selon ce que j’ai observé depuis le 24 février, un vol comme celui-ci effectuerait un très grand détour de 300-400 km vers l’est, passant au dessus des villes de Volgograd, et de Saratov, avant de virer à gauche vers le nord-ouest, afin de se rendre à l’un des aéroports de la région de Moscou, en conservant une distance considérable avec la frontière russo-ukrainienne.

    Le vol d’aujourd’hui signifie peut-être que la Fédération de Russie exerce maintenant sans limite sa souveraineté sur l’oblast de Lougansk, nonobstant le risque que peut courir cet avion d’Aeroflot.

    https://www.flightradar24.com/AFL1129/2cfb0145

    1. oeufoulepoussin dit :

      C’est quand même risqué. Les russes ne détiennent pas un total contrôle de l’espace aérien.
      Une question, est-ce qu’un drone à la capacité d’abattre un avion de ligne ?

      1. Haïku dit :

        Oui et non….
        Cela dépend du type de drone.

      2. oeufoulepoussin dit :

        Je sais que les ukrainiens utilisent beaucoup les drones turcs Bayraktar.
        Il faudrait équiper le drone d’un missile air-air pour y parvenir. Je ne sais pas si c’est faisable.

      3. cotenord07 dit :

        oeufoulepoussin :

        Il y a d’importants efforts de recherche et de développement, aux E-U et ailleurs, qui visent à produire des Uninhabited Combat Aerial Vehicles (UCAVs) qui seraient équivalents ou supérieurs aux avions de combat avec pilote.

        Toutefois, en ce qui concerne le conflit russo-ukrainien, les drones utilisés à des fins militaires ont les fonctions suivantes :

        1) attaques de cibles situées au sol;
        2) leurres visant à déclencher les systèmes de défense aérienne de l’adversaire;
        3) collecte de renseignements (photographies, vidéos, renseignement électromagnétique, etc.):
        4) et peut-être aussi plateformes de relai de communications (répéteurs radio).

        La principale menace pour des avions de transport aérien comme ce Boeing 737 d’Aeroflot demeure les missiles sol-air de moyenne ou longue portée.

  34. _cameleon_ dit :

    Quand Adolph/Donald Hitler/Trump stops ranting

  35. _cameleon_ dit :

    Finalement quand Adolph/Donald Hitler/Trump expose son projet de purge … (C’était quoi son nom déjà ? Nettoyage politique de la fonction publique ?)

    Hitler’s Revolution: Episode IX

  36. Apocalypse dit :

    @Haïku – 17:47

    « La discussion est fascinante, même si Waters est parfois complètement à côté de la plaque. »

    On peut – et on est – ne pas toujours être d’accord avec ce que dit Roger Waters dans cet entretien, mais il est bien informé et ce n’est pas un imbécile.

    Je l’ai trouvé plus sympathique que Michael Smerconish qui, comme trop d’américains, a cette tendance à l’arrogance et croire posséder la vérité sur tout.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :