Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

« Le défendeur a empêché le gouvernement d’obtenir les informations importantes dont il avait besoin sur ce qui s’est passé le 6 janvier [2021] et sur la manière de s’assurer que cela ne se reproduise pas. Cela, mesdames et messieurs, ignorer un ordre légal, une citation à comparaître du gouvernement des États-Unis, du Congrès, c’est un crime. »

Amanda Vaughn, procureure fédérale, expliquant ce mardi après-midi à un jury de Washington composé de neuf hommes et de cinq femmes l’enjeu du procès intenté par la Justice américaine à l’ancien conseiller de Donald Trump, Steve Bannon. Ce dernier doit répondre à deux chefs d’accusation d’outrage au Congrès. Chacun des chefs d’accusation est assorti d’une peine d’emprisonnement maximale d’un an et d’une amende maximale de 100 000 dollars.

P.S. : Dans sa plaidoirie initiale, l’avocat de Bannon, Evan Corcoran, a affirmé que ce procès découlant du refus de son client de collaborer à la commission du 6-Janvier n’était rien de plus qu’une attaque politique. « La politique est l’élément vital de la Chambre des représentants des États-Unis. La politique envahit chaque décision qu’ils prennent », a-t-il déclaré après avoir vu sa requête de retarder le début du procès d’un mois être rejetée par le juge.

(Photo Reuters)

36 réflexions sur “La citation du jour

  1. MarcoUBCQ dit :

    « La politique est l’élément vital de mon client. La politique envahit chaque décision qu’il a prise», a-t-il déclaré après avoir vu sa requête de retarder le début du procès d’un mois être rejetée par le juge.

    1. Haïku dit :

      @MarcoUBCQ
      Fort bien reformulé !

  2. Loufaf dit :

    L’ avocat de l’ anarchiste Bannon qui essaie de le faire passer pour une victime, au même titre que le gros
    taré qui joue à la victime, lorsqu’ il est coincé.
    J’ espère qu’ il reçoive la peine maximale pour avoir défier la loi, une bonne leçon pour ceux qui auraient envie de l’ imiter.

  3. Après avoir soutenu (si ce n’est cet avocat, c’en est un autre) que ce procès était injuste parce que son client n’avait pas de défense (ce que le juge a ironiquement admis), maintenant il ne reste que la défense « chasse aux sorcières ».

    Bannon n’a fait que de la propagande politique, et de la mauvaise, et il se plaint que des politiciens s’en sont aperçu. Et il affirme encore que Trump a gagné les élections, après avoir soutenu des plans qui ont foiré pour les voler.

  4. Yaourte dit :

    De plus en plus vrai, chaque accusation des républicains est une confession. Ne faites pas ce que je fais.

  5. Toile dit :

    « Cela, mesdames et messieurs, ignorer un ordre légal, une citation à comparaître du gouvernement des États-Unis, du Congrès, c’est un crime. »

    Euh…. après ça n’importe quelle défense est loufoque. Ça niaise pas la magistrature sur un sub poena. Ca dit où, quand exécuter l’ordre de venir te présenter.

    1. Quand t’as un subpoena, le 1er amendement ne compte plus, tu préfères te « canceller ». Impatient de connaître ce qu’il pourrait dire devant le Comité. J’ai l’impression qu’il aura l’air d’un enfant pris en faute. S’il invoque le 5e, il va devenir la risée de pas mal de monde.

    2. Laurent Pierre dit :

      Bannon n’a qu’a annoncer sa candidature à la présidence pour 2024, ainsi il devient automatiquement au-dessus des lois et à l’abri de toute poursuite. Ça va bientôt se bousculer au portillon pour être candidat à la présidence chez les reps, Trump, Bannon, Giuliani, Stone…. A real phoquing joke cette « démocratie », ce système de justice à l’américaine.

  6. Pierre s. dit :

    —————————–

    bilan de la journée

    AOC est arreté par la police pour avoir participé a une manif pour défendre les droits des femmes.

    Le criminel Bannon lui est en liberté. Et le criminel Trump lu songe à se représenter comme candidat présidentiel.

    CALISSSS DE PAYS DE FOU

    1. Haïku dit :

      Exactement !

    2. franlabrecque dit :

      Le pays est malade et les américains sont dérangés par la propagande et les dieuseries.

    3. Daniel Rouette dit :

      AOC arrêté pour avoir perturbé la circulation , AOC est en liberté.

  7. Layla dit :

    « Corcoran a souligné aux jurés que le vote de la Chambre pour tenir Bannon coupable d’outrage était serré, ne passant qu’à une « mince majorité », et il les a exhortés à examiner tout ce qui se trouve dans l’affaire comme potentiellement infecté par un parti pris » Corcoran avocate de S.B

    229 Pour et 202 Contre …des 229 Pour 9 étaient des républicains. 9 qui ont voté contre le parti.

    Mince majorité une question de perception…mince majorité 😉la décision 5-4 d’abolir Row c’est ti mince❓😜

    Il a refusé de témoigner un point c’est tout.

    1. « tout ce qui se trouve dans l’affaire comme potentiellement infecté par un parti pris »

      Facile, il y en avait 202 qui n’avaient rien d’autre qu’un parti pris. Ça reste l’argument de la witch-hunt. Sauf qu’il y avait une sorcière, et pas une seule, comme dans Macbeth.

  8. treblig dit :

    L’inspirateur mauvais derrière l’émeute du 6 janvier c’est Bannon. Suivi de peu par Roger Stone et ses accointances avec les groupes d’extrême-droite avec des armes dissimulés dans plusieurs chambres d’hôtel de Washington. Sans parler de la poignée d’avocats ( dont Rudy, John Eastman et Sydney Powell) qui ont tenté de pervertir le décompte des grands électeurs malgré la constitution.

    Nous sommes ici devant un complot séditieux organisé et planifié. Complot qui a foiré certes ( heureusement) mais qui visait à maintenir Trump au pouvoir . Au détriment des électeurs qui avaient voté massivement pour Biden.

  9. Layla dit :

    Lu sur le lien du billet

    « We have a constitutional crisis in this nation right now, » Bannon said. « Trump won. Joe Biden’s illegitimate. »

    1. S’il y a une crise constitutionnelle, c’est pas là. La crise constitutionnelle, c’est que la CS ne sait pas lire. Une crise dans l’éducation en plus.

  10. Alexander dit :

    Je me pose la question.

    Sachant ce que l’on sait tous sur Trump, qui a intérêt à garder cette picouille narcissique au pouvoir, sinon des anarchistes de l’ombre comme Bannon et al qui tirent les ficelles.

    Une marionnette facile à manipuler.

    Il y a des extrémistes qui poussent fort pour garder ce criminel en poste pour accomplir leurs propres desseins.

    L’idiot utile quoi.

    Bannon n’est pas seul, mais je le crois particulièrement dangereux pour la dégradation de la démocratie américaine.

    1. Haïku dit :

      @Alexander
      Vous dites:
      « …Une marionnette facile à manipuler… »
      ——
      Je vous lance amicalement une citation de circonstance:
      « Quand une marionnette te lance une injure, tu souris au marionnettiste qui t’insulte. »
      (A. Leblay).

  11. ralbol dit :

    En 2019, John Eisenberg, Michael Ellis, Robert Blair, Brian McCormack malgré un subpoena du congrès, refusent de témoigner à la première enquête en destitution de Trump par les démocrates…

    …rien

    Toujours en 2019, Charles Kupperman, collaborateur de Bolton, refuse, malgré un subpoena du congrès, de témoigner à la première enquête en destitution de Trump par les démocrates…

    …rien

    En février 2021, Trump a refusé de témoigner à son 2e procès en destitution, à la demande du procureur Jamie Raskin…

    …rien.

    Il me semble que son avocat pourrait prétendre que son client est injustement poursuivi au regard des autres qui ont opposé des refus similaires et qui n’ont pas été assignés à procès.

    On verra…

  12. Apocalypse dit :

    « « La politique est l’élément vital de la Chambre des représentants des États-Unis. La politique envahit chaque décision qu’ils prennent », a-t-il déclaré après avoir vu sa requête de retarder le début du procès d’un mois être rejetée par le juge. »

    Nous voilà encore en territoire: « ça ne s’invente pas! »

    Steve Bannon, le pauvre petit chou qui se sent persécuté, comme c’est triste pour … lui 🤣🤣🤣.

    En voilà un autre qu’on rêve de voir prendre la direction de la prison.

  13. NStrider dit :

    L’acronyme que je vois beaucoup utilisé dernièrement et qui me semble bien s’appliquer à la situation que vit actuellement le maître à penser des républicains extrémistes: « FAFO ».
    De façon plus civilisée,mais moins poétique, ce serait quelque chose comme ce qu’aurait pu dire ma mère: « assume les conséquences de tes actions, mon grand. »

    1. Urban dictionnary suggère:

      FAFO (terme de motards) F**k around and find out.

  14. Morin R dit :

    Un Gars aussi malhonnête que lui mérite uns condamnation et une détention maximale. L’amende monétaire doit être proportionnelle à ses Crimes. Aucune pitié SVP

    1. Et tout ça devrait être proportionnel à son mépris des institutions.

      (Certaines, il est vrai, sont méprisables… pour la même raison !)

    2. Martin Caron dit :

      Le procès actuel est pour outrage au Congrès pour lequel il pourrait écoper d’un an de prison. Le meilleur reste à venir lorsqu’il sera accusé d’avoir comploté et organisé une insurrection puis condamné pour terrorisme et trahison envers la Constitution.

  15. Apocalypse dit :

    « La politique est l’élément vital de la Chambre des représentants des États-Unis. La politique envahit chaque décision qu’ils prennent »

    La chambre des représentants fait de la politique, ça mes ami(e)s, c’est une révélation! 🤣

  16. ralbol dit :

    Steve Bannon…

    Ce type est un HINO.

    Human In Name Only.

    Bien entouré de Trump, Taylor Greene, Boebert, Cruz, Abbott, Manchin, Sinema, McConnell, et la liste s’allonge un peu plus chaque jour.

    Sais pas quel genre de bibittes sont ces trucs, mais certainement pas des humains.

    1. Haïku dit :

      « Ce type est un HINO.
      Human In Name Only. »
      ——–
      Ou AIHC ?
      Alien Invaders in Human Clothing….

  17. Apocalypse dit :

    « … l’enjeu du procès intenté par la Justice américaine à l’ancien conseiller de Donald Trump, Steve Bannon. »

    Par curiosité, est-ce que quelqu’un a une idée que ce procès pourrait durer? 🤔

    Ca me semble un « no brainer », mais trop souvent avec le système de Justice, le motto est: « pourquoi faire simple si on peut faire compliquer ».

  18. Gilles Morissette dit :

    Bannon qui essaie de se présenter comme « une victime d’une vendetta politique ».

    Voilà un argument qu’on va entendre souvent surtout si jamais LA CHOSE est traduit devant la Justice.

    Ce ramassis de minables va essayer de jouer cette carte car c’est la seule qui leurs reste.

    Pourtant la réalité est que Bannon et Stone ont été des acteurs de premier plan dans les évènements du 6 Janvier 2021.

    Ils doivent payer pour leurs actes.

    LOCK THEM UP !!!

  19. Haïku dit :

    Steve Bannon ne souffre manifestement pas d’un « espace vide « (*)
    lorsqu’il vomit(oups, débite) ses conneries subversives d’extrême droite,
    avec un méchant sourire en coin, et ce, sans sourciller….

    En guise de répit,
    je vous propose donc une pause musicale nommée à juste titre:
    « Blank Space »(*espace vide)
    pondue par notre frère scandinave, Jan Garbarek et cie…

    https://youtu.be/52RR3jiluT4

    (PS. le montage photographique est exceptionnel.)

  20. jeanfrancoiscouture dit :

    @Haïku: Joli, très joli. Merci. Et parlant de «montage photographique», en voici un qui, même s’il date un peu, m’est revenu en tête en voyant les montagnes de votre site en référence. Remarquez le gars qui passe au fond, à droite vers 4:25 .🎸🎹

    https://www.bing.com/videos/search?q=ABBA+Chiquittita+video+clip+on+a+mountain+youtube&view=detail&mid=C91698AD09570F8ACDE0C91698AD09570F8ACDE0&FORM=VIRE

    1. gl000001 dit :

      Le Yéti ?

      1. Haïku dit :

        « Bull’s eye »
        (Dixit un répus du Texas.)

  21. sousmarin dit :

    La dernière invention des démocrates est de soutenir des trumpistes aux élections aux primaires R !!! Oui, vous avez bien lus.
    Ca s’appelle jouer avec le feu.
    Ces abrutis seraient bien capables de soutenir trumpette en 2024 ; vous savez, celui qui n’avait aucune chance d’être élu en 2016 !!!

    Extrait de RFI : « Depuis le début des primaires républicaines aux États Unis, la gauche soutient des candidats d’extrême droite. Au Maryland, des groupes démocrates ont financé des publicités pour aider les candidats les plus trumpistes à remporter les primaires républicaines, qui se tenaient mardi 19 juillet. Les démocrates jugent ces candidats plus faciles à battre aux élections générales : un pari risqué pour certains.
    Avec notre correspondant à Miami, David Thomson
    C’est un phénomène surprenant : Donald Trump et les démocrates espèrent souvent la nomination des mêmes candidats républicains aux prochaines élections.
    En Pennsylvanie, par exemple, la campagne du candidat démocrate au poste de gouverneur a dépensé plus d’un million de dollars de publicité pour promouvoir son rival très à droite : Doug Mastriano, adoubé par Donald Trump.
    Le candidat avait affrété des bus pour acheminer des manifestants à Washington le 6 janvier, lors de l’assaut du Capitole, et refuse toujours de reconnaitre la victoire de Joe Biden.
    Un trumpiste vainqueur en Pennsylvanie ?
    De la Californie au Colorado, de l’Illinois à l’Arizona en passant par le Maryland, les démocrates s’immiscent ainsi dans toutes les primaires républicaines pour faire gagner les candidats trumpistes les plus extrêmes à coup de millions de dollars.
    Ils les jugent tout simplement inéligibles aux élections générales et donc plus faciles à battre en novembre.
    Mais alors que trois républicains sur quatre croient toujours au mythe de l’élection truquée et que la cote de popularité de Joe Biden est au plus bas, cette stratégie risquée pourrait bien se retourner contre les démocrates préviennent de nombreux analystes.
    Les sondages indiquent d’ailleurs qu’en en novembre en Pennsylvanie, le candidat trumpiste a ses chances de l’emporter. »

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :