Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Joe Biden a entreprise mercredi un périlleux séjour au Moyen-Orient au cours duquel il rencontrera les dirigeants d’un pays – l’Arabie saoudite – qu’il avait promis lors de sa campagne présidentielle de traiter en parias. Avant son arrivée à sa première destination – Israël -, la porte-parole de la Maison-Blanche Karine Jean-Pierre avait annoncé qu’il n’allait pas serrer de mains au cours de ce séjour à l’étranger, histoire de limiter ses risques d’attraper la COVID-19. Personne n’avait cru à cette excuse.

Nombre de journalistes ont en effet supputé que cette politique avait pour but d’éviter à Biden d’avoir à serrer la main de Mohammed Ben Salmane, accusé par la CIA d’avoir commandité l’assassinat du journaliste et opposant saoudien Jamal Khashoggi. Quoi qu’il en soit, le président américain a donné le poing plutôt que la main au premier ministre et au président israéliens en foulant le tapis rouge qu’on avait déroulé pour lui à l’aéroport Ben-Gurion.

Mais il a vite sembler oublié qu’il ne devait pas serrer de mains en serrant celles d’au moins deux politiciens israéliens, dont l’ancien premier ministre Benjamin Nétanyahou, et de deux survivantes de l’Holocauste lors d’une visite émouvante au musée d’histoire de la Shoah à Jérusalem, comme on peut le constater dans la photo qui coiffe ce billet.

Biden doit s’envoler vendredi pour Jeddah, où il rencontrera le roi Salmane, le prince héritier aux mains souillées de sang et des ministres saoudiens. Depuis des temps immémoriaux, la poignée de main est un geste de communication souvent effectué en guise de salutation et parfois de réconciliation.

En attendant, le président américain est accueilli en Israël avec la chaleur réservée à un membre de la famille, ayant des relations avec ce pays marquées au coin de l’amitié et de la fidélité depuis un demi-siècle. Pour un politicien conspué à la maison, ce bain d’affection a dû faire du bien. Chose certaine, Biden a fait des heureux, dont Rina Quint, une des survivantes de l’Holocauste qu’il a rencontrées à Yad Vashem.

« Vous avez vu le président me faire un câlin ? », a-t-elle lancé aux journalistes après la visite de Biden. « Il a demandé la permission de m’embrasser, et il a continué à me tenir la main, et on nous avait dit de ne pas le toucher. »

Au menu des discussions de Biden et du premier ministre Yair Lapid ce jeudi : l’Iran et l’Ukraine.

(Photo Reuters)

36 réflexions sur “Biden a-t-il oublié qu’il ne devait pas serrer de mains ?

  1. Pierre Belley dit :

    Y en aurait il des plus touchable que d’autres?

    1. Tiger Mulligan dit :

      @pierre

      il y a surtout un intouchable !!!

  2. Gilles Morissette dit :

    Voilà qu’on reproche au président Biden d’avoir fait preuve d’humanité et de compassion envers des victimes de l’Holocauste.

    Les USA ont vraiment perdu tous leurs repères.

    Bien hâte de voir l’attitude qu’aura le président Biden lorsqu’il rencontrera MBS.

    Poignée de main? « Pump fist »?

    J’imagine que cela doit être le « sujet du jour » à Faux News » (LOL).

    Des excuses à la fillette de 10 ans victime d’agression sexuelle qui a dû aller dans un autre État afin d’avoir un IVG et qu’on a injustement calomnié?

    Ben non voyons

    Même l’ AG de l’Ohio, censé représenter les victimes d’actes criminels, s’est joint à cette ignoble parade !!

    Beau ramassis de pourriture !!

    1. Richard Hétu dit :

      Je ne pense pas qu’on lui reproche d’avoir fait preuve d’humanité et de compassion envers des victimes de l’Holocauste. On remarque seulement qu’il fait le contraire de ce que la MB avait annoncé quelques heures plus tôt.

  3. Superlulu dit :

    Soit il a serré la main du diable -Roméo Daillaire.
    Ou pour ne pas se la faire couper par Ben Salmane.

  4. C’est aussi catastrophique et troublant que le veston beige d’Obama, de la moutarde de dijon sur un hamburger, manqué une marche en montant dans un avion et , ne surtout pas oublier, faire un appel armé a la chasse au RINO.

  5. Louise dit :

    Qu’il ait serré ou non des mains en Israël ne change pas grand chose aux relations que le pays a toujours entretenu avec leurs alliés israéliens.
    Cependant c’est une toute autre histoire s’il serre la main de Ben Salmane qui selon toute vraisemblance est celui qui a commandité le meurtre répugnant du journaliste Jamal Kashoggi.
    Ça équivaudrait à serrer la main d’un criminel.

    La consigne de la Maison Blanche servait justement à éviter un faux pas diplomatique qui pourrait donner une très mauvaise image puisque cela reviendrait à cautionner un crime.
    Comme il n’a pas respecté cette consigne, je me demande comment il va s’en sortir avec MBS.

    n.b. Dans un commentaire d’hier j’avançais l’opinion que tous les démocrates devraient arrêter de critiquer Jo Biden et se rallier derrière lui pour faire obstacle à la prise de contrôle des républicains.
    Je dois préciser que je parlais des élections de novembre. Pour ce qui est de 2024 je pense que Biden ne devrait pas se représenter mais qu’il ne doit pas l’annoncer avant les mid terms.

  6. Loufaf dit :

    Biden a des élans vers les gens… Il a fait fi de la consigne.
    Bien hâte de voir s’ il serrera la main du désosseur. J’ espère bien que non..

  7. Kelvinator dit :

    Qui critique Biden pour cela exactement?
    FOX news qui dit aux gens depuis deux ans de ne pas respecter les règles sanitaires?
    Étrangement, lorsque ce sont les démocrates, ils sont des « covid nazis » et deviennent très pointilleux à l’application des règles.

  8. oeufoulepoussin dit :

     » Israël, les États-Unis publient la Déclaration de Jérusalem:
    s’entendent sur l’Iran, l’Ukraine ; diffèrent sur les Palestiniens  »

    1- La déclaration comprend une promesse ferme des États-Unis de ne jamais permettre à l’Iran d’acquérir une arme nucléaire, et souligne que Washington est prêt à « utiliser tous les éléments de sa puissance nationale » pour s’assurer que Téhéran est à l’abri de la bombe.

    2- Les deux pays ont trouvé un langage commun sur la guerre russo-ukrainienne, où Israël a été beaucoup moins véhément que les États-Unis dans ses condamnations de Moscou. Israël a également refusé de se joindre aux sanctions occidentales contre la Russie.

    3- Certaines fissures dans l’unité sont évidentes sur la question palestinienne. Les deux pays s’engagent à poursuivre les discussions sur les relations israélo-palestiniennes et condamnent le Hamas et les récents attentats terroristes.

    Concernant les palestiniens, rien de concret ne ressort de cette rencontre entre américains et israéliens.

    https://www.timesofisrael.com/liveblog_entry/israel-us-release-jerusalem-declaration-agree-on-iran-ukraine-differ-on-palestinians/

  9. Apocalypse dit :

    @oeufoulepoussin – 08:12

    « 1- La déclaration comprend une promesse ferme des États-Unis de ne jamais permettre à l’Iran d’acquérir une arme nucléaire, et souligne que Washington est prêt à « utiliser tous les éléments de sa puissance nationale » pour s’assurer que Téhéran est à l’abri de la bombe. »

    On va mettre cette déclaration sous la rubrique « humour ».

    Rappelez-moi SVP qui a déchiré une entente qui marchait parfaitement bien avec l’Iran et le nucléaire? 🤔

    1. oeufoulepoussin dit :

      Trump, bien entendu.
      Mais j’avais beaucoup d’espoir que Biden aurait pu corriger le tir au début de sa présidence, mais le conflit en Ukraine survenu peu après, et la hausse brutale des prix du pétrole permet aux iraniens d’être plus gourmand dans les négociations, car ils savent que les américains ont besoin de leur pétrole pour faire baisser les prix.

      Une guerre au moyen-orient porterait le coup de grâce aux économies chancelantes des pays occidentaux.

  10. Alexander dit :

    Dieu qu’on en perd du temps avec ce niaisage de serrage de mains plus symbolique qu’autre chose.

    On vit dans un monde d’images et de paraître, d’impressions et d’instantané jetable. De perceptions.

    Biden va se pincer le nez et discuter avec Salmane de pétrole car il a besoin d’une stabilité d’approvisionnement pour contrecarrer l’inflation et les impacts de la guerre ukrainienne sur la fourniture mondiale en énergie.

    Ça a rien à voir avec les droits de la personne, mais avec les vraies préoccupations de ses électeurs.

    Salmane est un dictateur cruel qui assassine ses opposants, mais il dispose de pétrole, beaucoup de pétrole. Dans 50 ans, on va finir par se débarrasser de cette source d’énergie polluante à l’os, mais en attendant, on en a encore besoin.

    On appelle ça du pragmatisme.

    Et dans l’adversité, on doit garder la tête froide. À date, Biden mange tous les coups mais réagit froidement et calmement. Il tient le cap dans la tempête parfaite qu’il subit.

    Mais entre ce que tu souhaites et ce que tu dois faire, il y a comme une marge importante.

    Botter le c.. de Salmane ou de Poutine, je suis sûr que ça passe quotidiennement par la tête de Biden, mais il se retient, et c’est bon comme ça.

    Que disent les proverbes?

    La vengeance est un plat qui se mange froid.

    Tout vient à point à qui sait attendre.

    1. oeufoulepoussin dit :

      Que restera t-il des Etats-Unis dans 50 ans ?

    2. constella1 dit :

      Alexander
      Tout à fait d’accord avec votre résumé
      Réaliste surtout
      Si certains ici étaient chef d’état ce serait la cata totale
      Un gérant d’estrade reste un gérant d’estrade et on le voit bien quand on lit un peu plus bas certaines réactions à votre post

  11. Apocalypse dit :

    @Alexander – 09:05

    « Ça a rien à voir avec les droits de la personne, mais avec les vraies préoccupations de ses électeurs. »

    Désolé, mais les électeurs – du moins, un bon nombre – se préoccupent du sort des Palestinien(ne)s et même de ceux et celles qui souffrent aux mains de l’Arabie Saoudite (i.e. guerre au Yémen).

    Lorsque tu es rendu aux courbettes devant Israël et l’Arabie Saoudite, tu ne plus de valeurs, ni de moralité, ta seule préoccupation est ton nombril. 😢

    1. Alexander dit :

      @ Apocalypse

      « Lorsque tu es rendu aux courbettes devant Israël et l’Arabie Saoudite, tu ne plus de valeurs, ni de moralité, ta seule préoccupation est ton nombril. »

      En fait tu écoutes ce que tes électeurs veulent. Plate comme ça.

      Sinon tu te fais tasser du pouvoir par ces électeurs. Et tu n’as plus aucun pouvoir, à part critiquer sans pouvoir rien faire.

      Tout est dans la nuance et l’équilibre.

      1. gl000001 dit :

        Exact. Et les gens veulent également de l’essence moins chère. Donc tu fais un compromis. Tu lui serres la main très mollement.

      2. oeufoulepoussin dit :

        @ Alexander dit :
        14/07/2022 à 10:16
        @ Apocalypse

        Malheureusement, les américains n’ont aucun intérêt dans la politique international, sauf s’ils doivent en subir les conséquences financièrement ou lorsqu’il y a des cercueils qui reviennent au pays.

        Pour ce qui est des décisions prises au Moyen-Orient, c’est les israéliens qui orientent la politique américaine, car ils ont un puissant lobby qui tire certaines ficelles dans les instances gouvernementales.

  12. Apocalypse dit :

    @oeufoulepoussin – 09:21

    « Trump, bien entendu. »

    Et Donald Trump était président des … Etats-Unis! C’est donc ce pays qui a déchiré l’entente.

  13. Apocalypse dit :

    @oeufoulepoussin – 09:21

    « Mais j’avais beaucoup d’espoir que Biden aurait pu corriger le tir au début de sa présidence… »

    Est-ce qu’on a essayé de rétablir l’entente?

    Je crois que oui, mais je n’en suis pas certain…

    1. Madalton dit :

      Des pourparlers ont eu lieu pour réinstaller l’entente de 2015 mais l’Iran a le gros bout du bâton et exige des conditions supplémentaires.

      https://www.theguardian.com/world/2022/jun/30/iran-accused-of-making-maximalist-demands-in-nuclear-deal-talks

  14. Apocalypse dit :

    @oeufoulepoussin – 09:14

    « Que restera t-il des Etats-Unis dans 50 ans ? »

    Les Etats-Unis sont un pays sur le déclin, à moins d’un revirement de situation tout ce qu’il y a d’improbable, ce pays sera remplacé par quelque chose d’autre, sans doute avant 50 ans; probablement 20 à 30 ans.

    Un jour ou l’autre, des états démocrates vont quitter le bateau et ce sera la fin.

  15. onbo dit :

    @alexander

    Merci de votre résumé de la situation à 9h05. Biden ne devrait pas revenir « les mains vides » !

  16. Je sais que plusieurs n’aime pas trudeau et se font un plaisir a le ridiculisé avec ses déguisements.

    C’est tu moi ou Biden le fervent catholique est déguisé en Juif?
    Donc Biben seras désormais dans la meme cathégorie que trudeau?

    Trudeau n’est pas mon préféré, mais j’ai pas grand chose a redire de ses résultats. Et je trouve ca ridicule que la seul chose que l’on trouve a redire sur lui est « ben, il se déguise! »
    Biden, et bien d’autre gouvernement non-autoritaire, font tous la meme chose.

    1. constella1 dit :

      philippe deslauriers
      👌👍👏👏

  17. Apocalypse dit :

    @Madalton – 09:49

    Merci!

  18. oeufoulepoussin dit :

    Pendant que l’on se serre les mains au Moyen-Orient, les soldats ukrainiens se serrent les coudes pour contrer les russes près de Sloviansk.

    Très bon reportage la chaîne France 24

    1. oeufoulepoussin dit :

      Arabie saoudite. Google doit renoncer à son projet de mettre en place une «région cloud»
      Mai 26, 2021

      https://www.amnesty.org/fr/latest/press-release/2021/05/google-must-halt-plans-to-establish-cloud-region-in-saudi-arabia/

      1. lanaudoise dit :

        Déjà que MBS s’est servi de Pegasius, le logiciel espion israélien dans l’affaire Khashoggi:
        https://www.avresco.com/2021/12/21/une-nouvelle-analyse-relie-davantage-le-logiciel-espion-pegasus-au-meurtre-de-jamal-khashoggi/

      2. oeufoulepoussin dit :

        On ne peut pas les faire confiance. Un autre dissident qui a été kidnappé à MONTRÉAL.

        https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1774305/disparition-dissident-saoudien-al-harbi-montreal

  19. ralbol dit :

    Erreur de virgule et d’orthographe.

    On devait plutôt lire :

    « …le président n’en serrera pas, demain. »

  20. ralbol dit :

    « …où il rencontrera le roi Salmane, le prince héritier aux mains souillées de sang… »

    C’est pas grave, dans Air Force One, on a toujours gardé des centaines de litres de produits nettoyants pour complètement enlever toutes traces de pétrole et de sang, et depuis Trump, d’autres matières organiques douteuses.

  21. ralbol dit :

    Toute une bonne nouvelle !!!

    Il a serré des mains et embrassé !

    Vlan dans les gencives de tous ceux qui ne cessent de répéter que Joe Biden ne peut rien faire !

    Les républicains doivent se morfondre… ils n’ont pas réussi à empêcher ça !

  22. sousmarin dit :

    La diplomatie c’est agiter le bâton et la carotte mais pour rester crédible il faut donner les carottes et se servir du bâton de temps en temps sinon les petits caïds grenouilles se prennent pour des bœufs…

    Concernant MBS, il faut lui parler comme à un truand : Vous avez besoin de nous pour votre sécurité et nous avons besoin de votre pétrole… échange de bons procédés sinon votre monarchie féodale sautera et votre remplaçant sera sûrement plus conciliant après vous avoir tranché la tête.
    La même chose arrivera également si vous continuez à assassiner des journalistes.
    Ah oui, désolé de ne pouvoir vous serrer la main, Covid oblige !

    Ah la diplomatie tout en nuances, hypocrisie et ronds de jambe, c’est fou ce qu’elle a bien marché avec le P putride…les autocrates ne respectent que le bâton mais il faut frapper au bon endroit au bon moment, ce que Biden n’a pas fait en Ukraine ou même dans son propre pays contre trumpette et ses lécheurs de cul…

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :