Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Tous les analystes de la politique américaine s’entendent sur un point : les démocrates subiront de lourdes pertes à l’occasion des élections de mi-mandat et perdront en conséquence leur mainmise sur les deux chambres du Congrès. Or, s’appuyant sur les données de son plus récent sondage mené conjointement avec le Sienna College, le New York Times affirme que le rendez-vous électoral de novembre donnera lieu à des résultats beaucoup plus serrés que prévu. Il n’est même pas hors de question que les démocrates conservent au moins une des chambres du Congrès, sinon les deux.

Selon le sondage New York Times/Sienna College, 41% des électeurs américains préféreraient voir les démocrates conserver leur contrôle du Congrès contre 40% qui préféreraient voir les républicains leur ravir ce contrôle. Le Times précise que les démocrates compensent l’avantage que procure aux républicains le gerrymandering par une collecte de fonds électoraux supérieure dans les circonscriptions clés et le fait d’avoir d’avoir un plus grand nombre de candidats sortants.

Le sondage indique par ailleurs que les questions qui dominent l’actualité ces temps-ci – l’avortement, les armes à feu et l’avenir de la démocratie – jouent en faveur des démocrates. Même si plusieurs d’entre eux sont déçus de Joe Biden, les électeurs qui l’ont élu en 2020 sont prêts à retourner aux urnes en novembre pour contrer le virage autoritaire des États-Unis qui s’accentuerait dans l’éventualité d’un triomphe républicain. C’est notamment vrai pour les Blancs qui ont un diplôme universitaire.

Fait à noter : pour la première fois de l’histoire, le pourcentage des Blancs ayant un diplôme universitaire et disant vouloir appuyer les démocrates est plus grand que celui des électeurs non-Blancs qui se disent prêts à voter pour les démocrates. La raison tient notamment au fait que ces derniers sont plus nombreux à placer l’économie et l’inflation au sommet de leurs préoccupations plutôt que l’avortement, les armes à feu ou l’avenir de la démocratie. C’est notamment vraiment pour les électeurs hispaniques.

Pour le moment, les questions qui devaient être les principaux chevaux de bataille des républicains – l’immigration, la criminalité et l’éducation – sont largement éclipsées par celles évoquées ci-dessus. La morale de cette histoire : les démocrates ne peuvent pas être certains que les thèmes qui leur sourient le plus sur le plan politique seront encore au-devant de la scène en novembre.

(Photo Reuters)

52 réflexions sur “Sondage : des élections de mi-mandat plus serrées que prévu ?

  1. gl000001 dit :

    La dérive autoritaire pourrait TOUT faire reculer. L’économie en premier. On l’a vu avec trump et ses guerres de tarifs et ses « tax cuts ». C’est le propre de l’ultra-conservatisme de tout faire reculer. Ils sont « durs de comprenure » comme disait nos anciens !!

    1. gl000001 dit :

      « durs de comprenure » ceux qui vont voter pour eux !!

      1. Igreck dit :

        Résultat de la sous-scolarisation des ruraux du Centre et du Sud du pays couplé à la désinformation galopante. Toute la place pour un entubage monstre des populistes de la Politique et des médias⁉️☹️

      2. gl000001 dit :

        Il y a médias et merdias (Fox, Newsmax, Breitbart, ….)

  2. ralbol dit :

    « …les démocrates ne peuvent pas être certains que les thèmes qui leur sourient le plus sur le plan politique seront encore au-devant de la scène en novembre. »

    Temps d’attention moyen du public en général : deux (2) semaines.

    Et à moins de tripoter les chiffres, on n’annonce pas beaucoup d’embellies économiques pour le court et moyen terme.

    Quand ça va mal, on change de gouvernement, sans jamais regarder si celui qu’on met au pouvoir, on sera encore capable de le dégommer quatre ans plus tard.

    Ainsi va la sagesse politique des gros singes épais.

  3. Superlulu dit :

    Sondage : des élections de mi-mandat plus serrées que prévu ?

    Praise The Lord.
    They saw the light.

  4. NStrider dit :

    Ce billet reflète exactement ma vision de la politique aux États-Unis actuellement. La démocratie ne tient pas à grand chose et les préoccupations financières de plusieurs risques de prendre le pas sur les enjeux dont la nature est perçue comme étant plus «philosophique » et moins concrète. « Ventre affamé n’a point d’oreilles » dit le dicton
    Tout va se jouer encore une fois dans un mouchoir de poche et dépendra grandement de la « October Surprise ». Il ne faudrait donc pas s’étonner de voir une autre caravane de migrants économiques à ce moment.

  5. Layla dit :

    Ah les sondages…comme je l’ai maintes fois écrit … les sondages pour moi, c’est out.

    Les médias doivent entretenir que la lutte est féroce et ainsi influencer les sondages. Les démocrates gagnants haut la main 2022, ce ne serait pas gagnant pour faire entrer l’$$$$$$$$ dans leurs coffres.

    1. NStrider dit :

      Sur ce point, j’ai une lecture différente.

      En réalité,la plupart des élections présidentielles sont serrées .

      En effet, compte tenu du système électoral aux États-Unis, le vote populaire n’a aucune importance et la seule et unique chose qui compte c’est l’attribution des grands électeurs alloués à chaque état. On peut être d’accord ou non avec le système mais c’est celui qu’ils ont. Pour paraphraser l’autre: « It is what it is » et c’est pas demain que ça va changer.

      Conséquemment, la moitié de toutes les élections se sont soldées par un différentiel de 75 000 votes ou moins dispersés à travers le pays; 40% des élections se sont soldées par un différentiel de 30 000 voix ou moins; et une élection sur cinq se résume à un différentiel de seulement 10 000 votes ou moins. En considérant que dans n’importe quelle élection, environ 4% des électeurs se décident le jour de l’élection (et par contre, c’est probablement moins que ça à cette élection), on peut voir combien de résultats présidentiels auraient pu se dérouler tout à fait différemment.
      Des élections serrées sont donc la règle, pas l’exception.

      J’oubliais la source :
      Representation and the electoral college. Robert M. Alexander. New York: Oxford university press, 2019. 232p. – Page 108

      1. Igreck dit :

        Il reste que si l’un des deux partis nationaux jouait franc jeu, même si le système est archaïque il y aurait sans doute moins d’aberrations que ce CON n’observe actuellement. Le GOP sape la démocratie depuis des décennies et les électeurs leur donnent raison☹️😡

  6. marie4poches4 dit :

    Pour ce qui est de la démocratie, le comité du 6 janvier rappellera aux électeurs l’insurrection en concluant leur enquête juste avant les élections de mi-mandat et qui sait, peut-être avec des accusations du DOJ… On peut ajouter quelques tueries de masse et je ne vois pas pourquoi les femmes ne sortiraient pas en grand nombre pour se battre encore contre les lois promulguées par des hommes pour avoir le pouvoir sur leur corps. Alors je crois bien que les thèmes sont là pour rester.

    1. Igreck dit :

      🤞

    2. jmaveja48a dit :

      Prochaine étape du GOP supprimer le droit de vote des femmes

  7. Loufaf dit :

    Les states se dirigent allègrement vers un regime autoritaire ploutocratique ou théocratique et ils croient que leur sacro- sainte économie se portera mieux!
    Ils vivent la tête dans le sable quoi!!!

    1. onbo dit :

      La « théocratie » vient de prendre sa claque. Et elle le sait. La population va conserver Roe V Wade à l’ordre du jour. Uvalde n’a pas fini de démontrer l’absurdité de la théorie de la NRA, genre: un AR15 par foyer. Le 6 janvier 21 va demeurer dans la mémoire comme l’échec retentissant de 20 ans de tentatives républicaines de s’accaparer les pouvoirs sans en assumer les devoirs envers le peuple américain.

      Je ne serais pas surpris d’un important changement de garde chez les Républicains dès après les élections du 8 novembre.

      1. Igreck dit :

        🤞

    2. Igreck dit :

      @Loufaf
      Plouto théocratique selon moi❗️

  8. marie4poches4 dit :

    HS

    Newsmax a réglé le problème de l’appel téléphonique fait par 45 au témoin: butt dial !

    https://twitter.com/JasonSCampbell/status/1547222759020838912?s=20&t=LDAiqh7iWx8lLHt6a1eO-g

    1. Léo Mico dit :

      @marie4poches4 :

      Newsmax prend vraiment ses auditeurs pour des cons.
      Mais le pire c’est que ces auditeurs en redemandent !

    2. Il a reçu un appel du président ? Lequel ? (Je doute que ce soit Biden) Sinon, sous quelle présidence ? De la MB ou de Mar-a-Largo ?)

    3. ralbol dit :

      Mais… un TDC, peut-il faire autre chose qu’un « butt dial »..?

      1. Haïku dit :

        @ralbol
        Très bon point ! 😂

    4. Bartien dit :

      Ohh, un perfect butt dial

  9. « [Les électeurs non Blancs] sont plus nombreux à placer l’économie et l’inflation au sommet de leurs préoccupations plutôt que l’avortement, les armes à feu ou l’avenir de la démocratie »

    D’un autre côté, ces électeurs visés par les obstacles mis en place dans les états républicains quant au droit de vote seront peut-être moins nombreux à pouvoir exercer ce droit. Les Républicains ont déjà commencé à les exclure de la démocratie.

  10. Encorutilfaluquejelesus dit :

    Crier au vol d’élections deviendra-t-il le leitmotiv des républicains? !

    1. gl000001 dit :

      Ca ne l’est pas déjà ? trump le faisait en 2015 avant même d’être élu.

    2. marie4poches4 dit :

      Même entre eux!

      Kari Lake, candidate au poste de gouverneur de l’Arizona et adepte du big lie, va même jusqu’à dire que son adversaire républicaine pour les primaires va essayer de voler l’élection en faisant voter des morts.

      https://twitter.com/i/status/1547037679400927232

    3. Encorutilfaluquejelesus dit :

      Bien d’accord avec vous deux. Disons plutôt :
      Crier au vol d’élections deviendra-t-il leur cri de ralliement? !!

  11. Layla dit :

    Parlant de victoire…

    Pour ma part je préfère me laisser influencer par Lincoln Project.
    Lincoln Project nous présente un montage du discours de fermeture de Jamie Raskin lors de l’audience d’hier.

    Un petit 2 min. 34 secondes.

    https://youtu.be/g6jcUw3x0_A

    Selon moi, cet homme a l’étoffe qu’il faut pour amener les démocrates à une victoire en 2024. Cet homme a vécu un grand bouleversement dans sa vie personnelle et a mis de côté sa peine pour apporter sa contribution lors de l’impeachment de DT. Je salue son courage et sa présentation remarquable d’hier. Ai-je besoin de souligner que j’ai été très touché?

    Je me permets d’ajouter un autre extrait de son discours de fermeture.

    « In his inaugural address, Trump introduced one commanding image,
    American carnage. Although that turn of phrase explained little about our country before he took office, it turned out to be an excellent prophecy of what his rage would come to visit on our people. » Jamie Raskin.

    Il fait référence à ce passage du discours de DT le 20 janvier 2017

    « This American carnage stops right here and stops right now. » dit DT

    « Ce carnage américain s’arrête ici et s’arrête tout de suite. » dit DT

    Jamie Raskin a bien raison de souligner que cela s’est avéré être une excellente prophétie de ce que sa rage a fait vivre au peuple.

    1. _renaud dit :

      Stormy Donald

    2. Haïku dit :

      @Layla — 12:58
      Merci pour le lien.
      Effectivement le discours de Jamie Raskin est excellent !!

  12. Layla dit :

    @NStrider 13:03
    Mon commentaire se situait à un autre niveau, mais je suis bien d’accord avec vous, ajoutez à cela qu’il est très courant que les mid-termes favorisent rarement le parti au pouvoir c’est du moins ce que j’ai cru comprendre avec le temps.

    1. Layla dit :

      Mon 13:10 Pas à la bonne place mon erreur.

  13. Je crois que les ripous voulait attendre apres les mid-term pour abolir la protection a l’avortement.
    La sortie publique de la note a probablement déjoué leur plans

    La derniere tuerie a Ulvade, avec les bon gars avec des gun qui ne font rien n’as rien pour les aidé.
    Et on ajoute a ca la comisiosn sur le 6 Janvier

    Si les ripous aurait pus se tenir tranquille jusqu’en novembre ils aurait pus gagner des siègent.
    Mais, heureusement, tout leurs tombent dessus.

    Espèront qu’il vas continué a pleuvoir sur les ripous jusqu’en novembre.

  14. _renaud dit :

    Ça me semble assez crédible comme lecture de la situation. Je crois que les gens qui ne sont pas satisfait de Biden le sont pour des raisons assez superficielles (ex. son âge) tandis que les républicains sont en train de s’enfoncer avec leur position concernant les armes et l’avortement qui sont des questions fondamentales.

    Comme en 2020 j’ai l’impression que la majorité silencieuse qui possède un bon jugement va faire la différence.

  15. Louise dit :

    Je crois que la plus grande menace actuelle que les américains doivent affronter c’est l’érosion de leur démocratie. On dirait qu’il y a une grande partie de la population(même parmi les démocrates) qui ne voit pas à quel point cette menace s’accélère à l’approche des élections.
    Je comprends que Biden se fait vieux et qu’il n’est pas très populaire mais quand le feu est pris dans la cabane tu ne demandes pas au pompier quel âge il a .

    Si les américains étaient vraiment préoccupés par l’état de leur démocratie, ils se mobiliseraient pour comprendre les enjeux et inciter leurs compatriotes à aller voter.
    Ce ne sont pas des questions ordinaires qui sont sur la table, il en va de l’avenir de leur pays et de leurs libertés.
    Ce n’est même pas une hypothèse au regard des dernières décisions de la Cour Suprême.

    Les Républicains sont passés maîtres dans l’art d’exploiter les lacunes de la Constitution ou de l’interpréter à leur façon.
    En faisant cela ils glissent peu à peu dans l’autoritarisme et on a vu que pour arriver à leurs fins, ils n’ont aucun scrupule à utiliser le mensonge, l’intimidation, les menaces et même la violence.

    Pour changer la tendance, les Démocrates doivent s’unir derrière Biden et arrêter de le critiquer pour tout ce qui ne fonctionne pas dans le pays. Il y a urgence en la demeure.

  16. Ce sondage ne tient pas en compte des nouvelles restrictions électorales imposées par les administrations repues-pis-pleines. Elle ne tient pas compte non plus d’un jugement attendu de la CS qui pourrait rendre les cours d’état impuissantes sur des contestations au niveau d’élections à des postes fédéraux (congressistes, sénateurs et président).

    Les dés seront encore plus pipés en faveur des repus pour les midterms. Est-ce que cela va fouetter les organisations locales démocrates? J’en doute…

    1. onbo dit :

      Les Républicains abusent de leurs farces et attrapes.

      Tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle se casse! vieux proverbe chinois!

      Tous les représentants vont en élections chaque deux ans… et ça tombe cette année! quelle coïncidence?!

      Les dix Représentants Républicains / Poches de thé/ Freedom caucus et qui étaient à la rencontre stratégique avec Trump à la WH pour exercer un maximum de pression sur Mike Pence pour qu’il renverse la liste des grands Électeurs, dorment-ils tranquille ces temps-ci? Pourraient-ils avoir la mauvaise surprise de leur vie le 8 novembre? Ou avant?

      https://www.axios.com/2022/07/12/house-republicans-jan6-white-house

      MTG fait partie du nombre. Elle risque présentement la disqualification. En ce cas, ne risque-t-il pas d’arriver la même chose aux 9 autres, pour des comportements encore plus outrageants envers la démocratie?

      Je pense aussi au sénateur Johnson du Wisconsin, un ami 2018 de Putin, qui a mis des mois avant de confirmer sa candidature!

      1. jeanfrancoiscouture dit :

        @onbo: «Tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle se casse!»
        Expression chinoise?? Mais, à la fin, est-ce vraiment important?
        Beaumarchais, beaucoup plus tard a détourné ironiquement cette expression française de son sens primaire pour en faire « tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle s’emplit ».
        Mais, malheureusement, il semble bien que les cruches républicaines soient irrémédiablement bouchées à l’émeri.**

        https://www.expressions-francaises.fr/expressions-t/365-tant-va-la-cruche-a-l-eau-qu-a-la-fin-elle-se-casse.html

        **https://www.linternaute.fr/expression/langue-francaise/4954/etre-bouche-a-l-emeri/#:~:text=L%E2%80%99%C3%A9meri%20est%20un%20abrasif%20qui%20permettait%20de%20rendre,rentrer%20dans%20son%20cerveau%20pour%20qu%E2%80%99il%20puisse%20comprendre.

  17. Gilles Morissette dit :

    Sondage certes encourageant qui indique, si d’autres sondages le confirment, que les Démocrates ont encore des cartes dans leur jeu.

    Ils ont plusieurs atouts qu’ils se doivent d’exploiter à leur avantage en faisant mal paraître les « Répugnants » (ce qui ne devrait pas être trop difficille).

    L’important pour les Démocrates, est de faire sortir leur vote et de mener une campagne acharnée contre leurs « ennemis » car, ne nous le cachons pas, ce sera une guerre de tranchées où il ne faudra faire AUCUN quartier aux « Répugnants ».

    Ils doivent cesser leurs chicanes stériles et se ranger derrière le président Biden.

    Il faut mettre toute la gomme » afin d’empêcher les « Républichiants » de reprendre le contrôle du Congrès.

    L’avenir du pays, de la démocratie sont en jeu.

    Il y a péril dans la demeure.

    AGISSEZ avant qu’il ne soit trop tard.

  18. Layla dit :

    Un autre Lincoln Project encore tout chaud…

    Discours de fermeture de Stephanie Murphy le 12 juillet.

    https://youtu.be/xlWT4vW4JuQ

    Voici le texte de la vidéo.

    « At one of our first hearings, Chairman Thompson explained that the members of this committee would not spend much time talking about ourselves. Rather, we would let the evidence play the leading role. And the Chairman was right, because this isn’t about promoting ourselves as Individuals.

    It’s about protecting the country we love. And it’s about preserving what actually makes America great: the rule of law, free and fair elections, and the peaceful transfer of power from one elected leader to the next.

    But if I may say a word about myself and why I’m proud to serve on this committee, I’m the only member of this committee who was not blessed to be born an American.

    I was born in Vietnam after the Vietnam War, and my family and I fled a communist government and were rescued by the US Navy, and were given sanctuary in America. My patriotism is rooted in my gratitude for America’s grace and generosity. I love this country.

    On January 6th, four decades after my family fled a place where political power was seized through violence, I was in the United States Capitol fleeing my fellow Americans.

    Members of the angry mob had been lied to by a President and other powerful people who tried to convince them without evidence that the election had been stolen from them. Some of them then tried to use physical violence to overturn the outcome of a free and fair election.

    Our committee’s overriding objective is to fight fiction with facts; to create a full account for the American people and for the historical record; to tell the truth of what happened and why it happened; to make recommendations so it never happens again; to defend our democracy.

    To me, there’s nothing more patriotic than that. »

  19. Layla dit :

    « The nonprofit, nonpartisan legal advocacy group Free Speech For People and the grassroots advocacy group Our Revolution are calling on secretaries of state across the country to follow the mandate of Section 3 of the 14th Amendment of the Constitution and sign a declaration that former president Donald Trump is barred from running for any future public office based on his incitement of an insurrection on January 6, 2021. »
    A suivre.

    https://freespeechforpeople.org/public-interest-groups-call-on-secretaries-of-state-to-sign-declaration-barring-donald-trump-from-the-ballot-under-section-3-of-the-14th-amendment/

  20. MarcoUBCQ dit :

    À force de suivre ce blogue je me demande quelle place a la raison dans ce (foutu) pays.

    Il semble que les États-Armés-d’Armérique ne voient rien et ne veulent que paraître être dans un camp ou dans l’autre, car c’est bel et bien ce problème grave qui empoisonne la vie des citoyens: Juste 2 partis qui se ressemblent tellement que c’est souvent blanc bonnet et bonnet blanc. Les démocrates comme les républicains ont voté pour la guerre du Vietnam, du Golfe et en Irak.

    Autrement dit, ils prétendent bien des choses mais quand le temps vient pour préserver la vie et donc la paix, ils sont tous les deux des va-en-guerre. Ils prônent tous les deux la consommation à outrance et la croissance à tout prix.

    Finalement, ce pays a dépassé sa date de péremption. Le cauchemar ne fait que commencer pour les citoyens qui ont moins perdu contact avec la réalité. En effet, même ceux qui votent pour les démocrates sont obnubilés par la soi-disant supériorité du pays.

    1. Igreck dit :

      Deux mots clés ici : arrogance et hypocrisie❗️

  21. Apocalypse dit :

    @NStrider – 13:03

    « On peut être d’accord ou non avec le système mais c’est celui qu’ils ont. »

    Un système INJUSTE pour les citoyen(ne)s dépendant de l’endroit où ils (elles) vivent. 😖

    Si le vote de chaque citoyen(ne) avait le même poids partout aux Etats-Unis, il n’y aurait pas de problème, mais ce n’est pas le cas.

    Un exemple:

    1) Alabama, population: 5 millions, nombre de grands électeurs: 9;
    2) Californie, population: 40 millions, nombre de grands électeurs: 55;

    Et il y a plusieurs autres exemples du genre qui favorisent – injustement – les républicains au détriment des démocrates. La majorité est souvent à la merci de la minorité qui est moins éduqué, plus ignorante, etc.

    Il suffirait d’ajuster le nombre de grands électeurs dans chaque état au pro-rata de la population totale du pays et là, les élections seraient justes, mais JAMAIS les républicains vont le permettre. 😒

    1. gl000001 dit :

      Idem pour les sénateurs.
      Eliminons le collège électoral au complet. Le candidat qui a le plus grand total d’électeur est le président. On aurait eu Hillary en 2016 !!

  22. Madalton dit :

    Il faudrait que chaque État ait une Stacey Abrams pour mobiliser les démocrates à voter en novembre.

  23. NStrider dit :

    Exactement ce que je disais : On peut être d’accord ou non avec le système mais c’est celui qu’ils ont.

  24. Layla dit :

    Le 21 décembre 2020, un meeting privé à la WH organisé par Mo Brooks.
    Étaient présents Vice President Pence, Mark Meadows, Rudy Giuliani.

    Ainsi que 10 autres membres du Congrès.

    Brian Babin, Andy Biggs, Matt Gaetz, Louie Gohmert, Paul Gosar, Andy Harris, Jody Hice, Jim Jordan, and Scott Perry, Marjorie Taylor Greene.

    Que réserve les mid-termes à ces gens?

    Pour Mo Brooks on le sait mais les 10 autres ? Est ce qu’ils seront exclus du bulletin de vote?

  25. treblig dit :

    HS ( mais pas vraiment). ( en fait, pas du tout HS)

    Il y a des rumeurs de plus en plus persistantes que Mark Meadows, ancien chef de cabinet de Trump, s’apprêterait à plonger pour son témoignage à la commission du 6 janvier. Pire encore, ce serait lui que Trump a tenté de rejoindre pour possiblement changer son témoignage comme Liz Cheney l’a soulignée.

    Et pourquoi donc changerait t’il d’avis en ce moment ?

    Parce que Trump le sacrifierait comme bouc émissaire pour tout ce qui concerne le 6 janvier. En lui imputant toutes les mauvaises décisions.

  26. Apocalypse dit :

    @NStrider – 15:53

    « Exactement ce que je disais : On peut être d’accord ou non avec le système mais c’est celui qu’ils ont. »

    Lorsqu’on constate que quelque chose est défectueux, vous savez ce que les gens intelligents font: « ils le corrigent! ».

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :