Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Comment interpréter la volte-face de Steve Bannon, qui a communiqué tard samedi soir, selon une exclusivité du Guardian, son désir de témoigner devant la commission du 6-Janvier après avoir promis de se venger de l’inculpation pour outrage au Congrès que lui avait valu son refus d’y collaborer ? On peut supposer que l’ancien stratège de Donald Trump craignait les deux années d’emprisonnement et l’amende de 100 000 dollars que pourrait lui valoir une condamnation pour les deux chefs d’accusation auxquels il doit répondre à l’occasion d’un procès devant débuter le 18 juillet. Mais Bannon sera peut-être en mission commandée si la commission du 6-Janvier accepte son offre.

Rappel : pour justifier son refus de collaborer avec la Commission, l’ancien conseiller présidentiel avait invoqué le « privilège de l’exécutif », qui autorise un président à ne pas divulguer certaines informations internes, notamment les communications confidentielles le concernant ou concernant ses principaux collaborateurs. La Commission avait rejeté cette excuse, faisant valoir que Bannon avait quitté la Maison-Blanche en 2017 et qu’il était un citoyen privé lorsqu’il a participé aux efforts pour renverser les résultats de l’élection présidentielle de 2020.

Or, dans une lettre adressée à Bannon, Trump a informé son ancien conseiller qu’il renonçait à toute revendication de privilège de l’exécutif le concernant afin qu’il puisse dire la « vérité » à la Commission.

« Lorsque vous avez reçu la première assignation à témoigner et à fournir des documents, j’ai invoqué le privilège exécutif », a écrit Trump dans sa lettre à Bannon samedi et dont le New York Times a reçu copie. « Cependant, j’ai vu à quel point vous et d’autres ont été traités injustement, devant dépenser de vastes sommes d’argent en frais juridiques et tout le traumatisme que vous devez traverser pour l’amour de votre pays et par respect pour la fonction de président. »

« Par conséquent, si vous parvenez à un accord sur l’heure et le lieu de votre témoignage, je renoncerai pour vous au privilège de l’exécutif, ce qui vous permettra d’y aller et de témoigner de manière véridique et équitable, conformément à la demande de la commission de voyous et de valets politiques. »

Dans une lettre adressée à la Commission, l’avocat de Bannon fait savoir que son client n’a pas changé d’opinion la concernant mais qu’il est prêt à témoigner parce que « le président Trump veut qu’il dise la vérité à la commission ».

Selon les informations de la commission du 6-Janvier, Bannon a conseillé à Trump lors d’une conversation téléphonique remontant au 30 décembre 2020 de concentrer ses efforts sur le 6 janvier 2021, date de la certification de l’élection présidentielle de 2020, afin d’empêcher Joe Biden d’être déclaré officiellement président. Le 5 janvier 2021, il a prédit lors de son émission de baladodiffusion que « l’enfer va se déchaîner demain » à Washington. Il a également participé à des rencontre au Willard Hotel de Washington avec Rudolph Giuliani et l’avocat conservateur John Eastman, entre autres, pour préparer une stratégie destinée à maintenir Trump au pouvoir.

Peut-on vraiment croire que Trump veut que Bannon dise toute la vérité à la commission du 6-Janvier sur ce qui s’est passé durant cette période ? En guise de réponse, je cite un passage de l’article du Times sur le sujet : « Ces derniers jours, alors que plusieurs témoins se sont présentés devant la commission de la Chambre des représentants pour apporter un témoignage accablant sur sa conduite, M. Trump s’est senti frustré par le fait que l’un de ses plus fervents défenseurs ne s’est pas encore présenté devant la commission, ont déclaré des personnes proches de lui. »

Si la commission du 6-Janvier accepte l’offre de Bannon, elle l’interviewera d’abord en privé. L’ancien conseiller de Trump pourra toujours invoquer le 5e amendement, comme l’ont fait d’autres anciens collaborateurs de Trump, afin de ne pas risquer de s’incriminer en disant la vérité. Le tout serait filmé et la Commission pourrait en faire ce qu’elle voudra.

La commission du 6-Janvier tiendra mardi sa prochaine audition publique, qui doit porter sur les groupes extrémistes qui ont participé à l’attaque du Capitole.

(Photo Getty Images)



57 réflexions sur “Pourquoi Steve Bannon a-t-il accepté de témoigner devant la commission du 6-Janvier ?

  1. Maximilien dit :

    La lettre de trump est vraiment quelque chose.

    C’est une perte de temps d’interviewer Bannon mais il faut le faire (à moins que je me trompe et qu’il pitch Trump sous le bus).

  2. captmichel dit :

    the fifth

  3. Layla dit :

    « parce que M. Trump veut qu’il dise la vérité »

    Premier constat l’avocat ne dit pas de l’ancien président mais M.Trump, c’est un détail mais qui fait du sens pour moi.

    Il veut qu’il dise la vérité … misère comme celle dans sa lettre?

    J’espère que la commission s’en tiendra à ce que Steve témoigne comme tous les autres qui ont reçu une assignation à comparaître soit en audience privée sous serment avec vidéo et audio.

    1. Richard Hétu dit :

      J’ai commis une erreur que j’ai corrigée. L’avocat écrit « président Trump » et non « M. Trump ».

  4. kyrahplatane dit :

    La Commission ne devrait pas l’entendre ce ser I plead the fift et mensonges.

    1. kyrahplatane dit :

      La Commission ne devrait pas l’entendre ce sera I plead the fifth et mensonges.

    2. Achalante dit :

      Mais si ils peuvent prouver qu’il ment, ce sera la prison pour lui. Et si il veut éviter la prison… Il pourrait déballer ce qu’il sait. Ce serait un scénario intéressant.

  5. Layla dit :

    « si vous parvenez à un accord sur l’heure et le lieu de votre témoignage, je renoncerai pour vous au privilège de l’exécutif »

    Le pseudo boss va renoncer au privilège exécutif seulement SI…comme dit la chanson « c’est pas encore fait »

    1. Le boss va renoncer à accorder un privilège qu’il n’était pas en mesure d’accorder. Ça coûte pas cher.

      C’est un message codé : je ne t’en voudrai pas d’y aller, mais t’es mieux d’être un bon garçon. Même si je ne paye pas pour tes dépenses juridiques.

  6. marie4poches4 dit :

    L’avocat de 45 a dit au DOJ que 45 n’a jamais invoqué le privilège exécutif en ce qui concerne Bannon.

    Cette étrange lettre me semble être une tentative de 45 pour prouver qu’il avait bien invoqué le privilège exécutif.

    DOJ says it interviewed Donald Trump’s attorney Justin Clark on June 29! The department says Clark confirmed Trump never invoked executive privilege over anything specific to Bannon.

    On June 29, 2022, former President Donald Trump’s attorney, who sent the letter on which the Defendant claimed his noncompliance was based, confirmed what his correspondence has already established: that the former President never invoked executive privilege over any particular information or materials; that the former President’s counsel never asked or was asked to attend the Defendant’s deposition before the Select Committee; that the Defendant’s attorney misrepresented to the Committee what the former President’s counsel had told the Defendant’s attorney, and that the former President’s counsel made clear to the Defendant’s attorney that the letter provided no basis for total noncompliance.

    https://twitter.com/kyledcheney/status/1546350170295734275?s=20&t=5tXyWbV1YOGcoX2CrdPCww

    1. Layla dit :

      @Marie4Poches 7:27

      Merci beaucoup votre lien m’a amené à un article de Politico By KYLE CHENEY
      07/11/2022 06:10 AM EDT l’auteur du tweet que vous nous suggérez.
      Vraiment intéressant à lire.

      Selon l’avocate Amanda Vaughn«  le ministère de la Justice avait fourni à l’équipe de Bannon un rapport du FBI sur l’interview de Clark le 30 juin, le lendemain de sa réalisation. »

      Et elle va jusqu’à dire « « Le calendrier du défendeur suggère que la seule chose qui a vraiment changé depuis qu’il a refusé de se conformer à l’assignation en octobre 2021, c’est qu’il est enfin sur le point de faire face aux conséquences de sa décision de faire défaut », a écrit Vaughn.
      « Toutes les circonstances décrites ci-dessus suggèrent que le désir soudain du défendeur de témoigner n’est pas un véritable effort pour remplir ses obligations, mais une dernière tentative d’éviter la responsabilité. »

      1. marie4poches4 dit :

        @Layla

        Je pense tout de même qu’il y a plus que ça. Si Bannon veut témoigner publiquement, ce n’est sûrement pas pour invoquer le 5th ni faire en sorte que 45 soit incriminé. Est-il prêt à se parjurer ou bien veut-il virer son témoignage en cirque afin que le comité ne le rende publique pour que 45 puisse clamer haut et fort que le comité cache la vérité. Comme le dit Toile, il « cache une stratégie que j’arrive pas à identifier ».

      2. Layla dit :

        @Marie4Poches 9:18

        Cette lettre me démontre clairement qu’il fait du temps, il ne va pas invoquer le 5th, ni se parjurer, ni incriminer DT tout simplement parce qu’il ne veut pas témoigner, il se cherche une porte de sortie. Il voulait que son procès soit reporté en octobre. Pourquoi? Et en octobre il voudra quoi?
        S’il était sérieux pensez vous qu’il aurait utilisé une telle lettre remplie de conneries, ça prenait une lettre de style juridique pas un torchon.

        Même l’avocat J. Clark si ce n’est pas un autre ex-avocat de DT les a démenti.

      3. simonolivier dit :

        @marie Oui Bannon est prêt à se parjurer. S’il est poursuivi, il va tenter de retarder le processus judiciaire en espérant que tiny soit réélue en 2024 et lui accorde le pardon. Tiny ou un autre ripouxblicain. Bannon n’est est pas à une crosse près.

    2. simonolivier dit :

      @marie De plus, les tribunaux ont décrété que Trump n’avait pas le pouvoir d’invoquer le Privilège Exécutif. EN Janvier 2022, même la SCOTUS en a décidé.

  7. March dit :

    Comme j’ai déjà dit, la commission devrait faire jouer le clip ou Dumb dit que si tu as besoins du 5ième amendement, c’est parce que tu es coupable.

  8. jeani dit :

    Hey Moman!

    Bannon qui va dire la vérité comme dans « Truth social », je suppose!

  9. Bidulen dit :

    J’ai l’impression que ce sera une perte de temps. Il ne dira pas la vérité parce qu’il n’acceptera pas d’incriminer l’ancien président ni lui-même.

    1. Youno dit :

      Au contraire laissez-le plaider le Fifth des dizaines de fois sur tape de manière stupide à de simples questions comme Flynn s’est ridiculisé et ensuite faire jouer TFG qui explique ce que veut dire plaider le 5ième amendement

  10. MarcB dit :

    Trump veut probablement que Bannon dise à la commission *sa* vérité:
    * Election truquée
    * Fraudes électotales massives
    * Les démocrates et RINOs sont des pédophiles…
    * etc…

    De cette façon, ce ne sera pas Donald qui sera accusé de parjure, mais Bannon! C’est un win-win pour Donald…

  11. Bob Inette dit :

    « Il est difficille de croire qu’une personne dit la vérité
    quand vous savez que vous mentiriez si vous étiez à sa place. »
    – H.L. Mencken

  12. NStrider dit :

    « On peut supposer que l’ancien stratège de Donald Trump craignait les deux années d’emprisonnement et l’amende de 100 000 dollars … »

    Le DOJ vient de confirmer que « l’acte de contrition » de Bannon ne pourra être invoqué lors de son procès.

    Enfilade : https://twitter.com/muellershewrote/status/1546363193982738435?s=21&t=ofVgUET5avxi5u0wuXsvug

    « Pour résumer : le DoJ dit non, votre accord de dernière minute ne vous sauvera pas, non vous ne pouvez pas retarder votre procès, et votre avocat est un plein de m**de aussi. »

  13. Toile dit :

    Pour moi, ce triste et infecte personnage est difficile à saisir. Adapte de l’anarchie et du chaos, préconisant la démolition des institutions, on pourrait croire qu’il ne se soumettrait pas au comité du 6 janvier car ce faisant il lui reconnait une légitimité. L’emprisonnement, ca en fait un martyr. C’est une si noble cause….bien qu’il adulte les palaces. Les amendes, il y a des Koch, des Murdoch pour assurer ses fonds.

    Tenant compte de l’assertion selon laquelle la bête veut qu’il dise la vérité, se couvrir du 5 eme amendement devient incohérent. On ne dit rien avec du mutisme.

    Parler, dire, il en est certes capable avec sa langue de vipère. Mais pour dire quoi? Qu’il etait présent à telles ou telles rencontres avec le but précis d’une sédition ? Coup fatal à la bête et autres, lui compris. Confirmer la séquence des faits mais contourner par des enjolivures l’intention de sédition ? Il essaiera certainement cette avenue. Je pense que son revirement de position ne rejoint pas exclusivement le désir de la bête mais cache une stratégie que j’arrive pas à identifier. Je le redoute particulièrement, il est vicieux.

    Chose certaine, un vrai show en vue. Attachez vos tuques.

    1. Toile dit :

      Adule pas adulte

  14. la vérité ou « sa » vérité….

    trump qui se donne, encore des privilèges bidons….

    pourquoi y aller? Bannon convaincu de sa capacité de « passer son message » ne ratera pas sa chance d’être une « vedette »….. comme son boss l’a été!!

    L’étau se referme et personne ne sait au juste ce que sera la suite… alors, Bannon jouera sur le fil s’assurant des options de sortie, si possible… des fois que trump n’est pas réélu en 2024 et qu’il ne puisse pas gracier tout le monde…

  15. gascar53 dit :

    Renoncer à un privilège qui n’existe pas c’est tout un renoncement de toute façon je ne pense pas qu’il sera crédible c’est un être aussi menteur que son ancien patron que ce soit sous serment ou non….

  16. Mouhamadou Gueye dit :

    H.S. J’ai avalé mon café de travers ce matin quand j’ai vu que Biden avait un taux d’approbation de 33% dans un nouveau sondage du New York Times. Pas Fox News mais bien le New York Times. C’est vraiment n’importe quoi.

    1. Les US se croient les maitres du monde, les meilleurs, le peuple d’exception. Ils y croient vraiment!
      Quand tu crois ca, tu comprend pas que ton président ne soit pas au contrôle des prix du pétrole.
      Si ton président n’est pas au contrôle des prix du pétrole alors que vous êtes les maitres du mondes, c’est parce qu’il est un incompétent.

      Et le taux d’approbation est extrêmement émotionnel.

      Mais oui, les US sont assez con pour faire le raisonnement que; le prix du gaz est trop cher alors je vais voté pour pour les ripous qui vont baissé les impot pour les riches…

      Note: Que veux dire le plein emplois dans un pays avec des salaires minimum de inexistant a 7.52$/h dans la plupart des états?
      Comme l’autre disait: Je suis contre l’avortement, ca me prend plus de monde dans la misère, plus de perdant, que je pourrai exploité a 7.52$/h sans aucune couverture sociale.

  17. Superlulu dit :

    – Bannon: Je vais dire la vérité.
    Que Tr**p m’a dit de dire.

  18. Message à Steve Bannon, venant de la nébuleuse de Carène.

    https://mobile.twitter.com/EricLagadec/status/1546396972051054592/photo/1

  19. Loufaf dit :

    L’ anarchiste Bannon dire la vérité? Il dira SA vérité, justifiant l’ attaque du Capitole pour sauver l’ élection volée et vanter le gros fêlé qui essayait de s’ y oppposer.
    Semer la discorde, la spécialité de Bannon….

  20. HS mais rien de rassurant…

    https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1897094/humains-terre-huit-milliards-onu-chine-inde-onu

    rien pour aider les changements climatiques…

    et les USA qui interdisent l’avortement…. ouais ça va ben aller qu’il disait…. multipliez-vous qu’il disait… et vous verrez le royaume des Cieux qu’il disait… parait qu’il est au USA….

  21. Louise dit :

    Il y a Trump, il y a Bannon, il y a le Parti Républicain, il y a les groupes religieux et il y a les grands donateurs du parti dans toute cette histoire.
    On peut se demander qui manipule qui ? Quels sont les intérêts des uns et des autres à ce que la vérité sorte ou non ?

    Peut-être que Trump veut que Bannon essaie de le défendre en disant SA vérité, soit qu’il est un grand patriote et qu’il voulait défendre son pays contre la plus grande arnaque que le pays ait connue.
    Ce n’est pas pour rien qu’une des conditions de Bannon est qu’il veut témoigner publiquement. Il veut peut-être faire l’éloge du plus grand président de l’histoire.

    D’autre part, Bannon veut surtout sauver sa peau. Il a une très haute estime de lui-même et il ne se voit certainement pas en prison à croupir dans une cellule pour sauver un gars qui lui a été utile un temps pour atteindre ses objectifs de renverser les institutions.
    Maintenant que Trump est de plus en plus acculé au mur, Bannon ne veut sans doute pas le suivre dans sa chute.

    Pour le Parti Républicain, un seul objectif: gagner.
    Si Trump est l’homme de la situation ils vont le soutenir. Sinon ils vont le mettre de côté très subtilement pour ne pas s’aliéner ses électeurs. C’est après les élections de novembre qu’ils vont dévoiler leur jeu.

    Pour les groupes religieux leur objectif était de placer une majorité de juges républicains très conservateurs à la Cour Suprême pour faire passer leur idéologie.
    Ils ont obtenu ce qu’ils voulaient de Trump, ils n’ont plus besoin de lui. On passe à un autre joueur.

    C’est la même chose pour les grands donateurs. Si Trump est celui qui a assez de pouvoir pour faire passer leurs intérêts, on investit pour le faire réélire. Sinon la source risque de se tarir.

    Pour résumer Trump est et a toujours été une marionnette pour servir les intérêts des uns et des autres.
    Rien de plus, un homme de paille.

  22. NStrider dit :

    « Si la commission du 6-Janvier accepte l’offre de Bannon, elle l’interviewera d’abord en privé. »
    La commission aura donc toute la latitude nécessaire pour rendre public les portions de témoignage qu’elle juge pertinentes.
    Alors s’il invoque le 5ème amendement à répétition ils pourront très bien décider d’en faire un montage ou d’ignorer complètement son témoignage ou de le mettre en porte-à-faux avec les autres témoins.
    Avec ce qu’on a vu jusqu’à maintenant, en terme d’expertise de la Commission, je n’ai pas de craintes de voir Bannon prendre le contrôle du « narratif ».

    1. Louise dit :

      NStrider

      Je suis d’accord avec vous. Le comité ne laissera jamais Bannon prendre le contrôle de la situation, ils vont l’enregistrer avant et décider ce qu’ils veulent rendre public.
      Mais Bannon a cru qu’il pouvait les manipuler avec sa demande de témoigner en public.
      Il a trouvé plus intelligents et surtout plus compétents que lui.

      1. Ziggy9361 dit :

        Il est de la même tribu que Trump des êtres supérieurs, des manipulateurs embidextre ce qui leurs permet de leur vider les poches en leur faisant croire quec’est pour leur bien.

    2. Aube 2005 dit :

      À mon avis, Peau de Banane va défendre Toupet Jaune haut et fort devant cette commission et la commission ne rendra pas publique sa comparution.
      Alors, lui et Toupet Jaune vont accuser cette commission de partisanerie électorale en faveur des démocrates parce qu’elle a peur de la vérité(la leur).
      C’est le but de son changement d’attitude afin de gagner les mid-terms et la prochaine élection présidentielle.
      J’espère que Joe Biden aura la sagesse de laisser sa place à un plus jeune et plus dynamique.

  23. Bannon n’était pas un employé de la maison blache et non couvert par le privilège de l’exécutif.
    Dans ca lettre mal structuré (donc vraiment écrit pas l’abominable) trump libéré bannon du privilège qu’il n’avait pas.

    Du même souffle trump s’insurge que personne de sa gang ne veut aller témoigné devant la commission; personne ne veut allé en prison pour lui. C’est bien connu que la mafia trouve toujours un souffre douleur pour aller en prison a la place de leur chef.

  24. Gilles Morissette dit :

    Tout ce que pourra direr cet enfoiré (Bannon) ne sera que « pure boulechite ».

    Ça ne servira rien d’autre qu’à « justifier » la tentative foireuse d’insurrection avortée du 6 janvier 2021.

    Il ira répéter tout ce que LA CHOSE claironne depuis des mois à sa secte d’adorateurs fanatisés, enragés, lobotomisés, trop heureux qu’ils sont de se faire « entuber » à grands coups de mensonges.

    Et ils en redemandent encore et encore.

    Au pire, il invoquera le « Fifth Amendment » comme le font généralement, les criminels qui ont « des choses à cacher » (Son « Boss » a déjà dit ça !!).

    Donc, pure perte de temps.

    En espérant que la Comission pourra en tirer quelque chose !!

  25. Ziggy9361 dit :

    Je vais parler au travers de mon chapeau ,mais tout de même ce que j’en pense c’est que Steeve le « débraillé  » y va pour limiter les dommages pour le moment (le 18 Juillet ) vient vite. Peut importe quel vérité il va déballé, la commission doit être en mesure à ce stade ci de leurs travaux
    de confirmer ou d’infirmer son témoignage en recoupant ce qu’il dira avec ce que les témoins de bonne foi ont déjà raconté sur les événements .Si il ose jouer au plus fin en déformant les faits et en mentant sous serment il peut aggraver son cas ,si il invoque cinquième amendement ce
    sera une preuve de plus qu’il est un complice dans ce complot et qu’il ne veut pas que la vérité éclate au grand jour.

    À votre tour de nous en conter une bonne.

  26. Apocalypse dit :

    HS – Excellent – et inquiétant – article de M. Hétu dans La Presse qui ne nous conforte pas sur ce qui se passe aux Etats-Unis: gouvernance et religion, quelle mauvaise, mauvaise idée!

    https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/2022-07-11/decryptage/la-montee-du-nationalisme-chretien.php

    Décryptage La montée du nationalisme chrétien

    😰😰😰

    1. gl000001 dit :

      Un typo surement : il faut écrire « nationalisme crétin » 😉
      Sans blague, elle est belle la séparation de l’état et de la religion. Les religions organisées ne sont là que pour contrôler les gens. Ca peut juste engendrer de la division. On le voit dans de nombreux pays.

    2. Ziggy9361 dit :

      Le gros épais de ‘ Idaho devrait prendre son épée et se la fourr.. dans son cul de gros crétin.

      1. gl000001 dit :

        « L’Église est censée diriger le gouvernement ; le gouvernement n’est pas censé diriger l’Église. J’en ai marre de cette séparation de l’Église et de l’État à la con.  » Lauren Boebert

        Leur épée est un crucifix et ils prouvent qu’ils sont anti-Constitution !!

  27. kyrahplatane dit :

    Que bannon témoigne ou pas, sa mise en accusation est
    toujours valide et son procès aura lieu.

  28. marie4poches4 dit :

    Ceux qui feront partie de l’audition demain.

    https://www.politico.com/news/2022/07/11/meet-the-key-players-in-the-next-jan-6-hearings-00044675

    1. Layla dit :

      @Marie4Poches 9:31
      Ils ont bien raison de dire qu’on n’en connaît pas beaucoup.

      Ils vont parler de la rencontre de la WH du 18 décembre 2020. Axios a fait un bon reportage en février 2021 sur cette rencontre que j’ai sentit comme très houleuse par bout.

      vendredi 18 décembre 2020.
      Présents selon l’article en personne ou au téléphone.

      Sidney Powell, Michael Flynn, Patrick Byrne(un vrai con) Emily Newman, Rudy,
      Matt Morgan (un avocat de campagne de DT) Mark Meadows
      Eric Herschmann, Pat Cipollone, Robert O’Brien, Dereck Lyons.

      https://www.axios.com/2021/02/02/trump-oval-office-meeting-sidney-powell

  29. Layla dit :

    Dans sa lettre on peut aussi lire

    « cher Steve

    J’écris à propos de l’assignation à comparaître que vous avez reçue en septembre 2021 du comité de désélection illégalement constitué, le même groupe de personnes qui a créé l’arnaque Russie Russie Russie, le canular de mise en accusation n ° 1, le canular de mise en accusation n ° 2, la chasse aux sorcières de Mueller (qui s’est terminée par no « Collusion »), et autres histoires fausses et sans fin. »

    ………

    « Pourquoi devrait-on permettre à ces personnes perverses, sinistres et antipatriotiques de blesser et de détruire la vie de tant de personnes et de causer un si grand tort à notre pays ? »

    « Depuis le moment où je suis descendu de l’escalator de la Trump Tower, cela a été un succès politique contre l’écrasante majorité des Américains qui soutiennent le concept et la politique de rendre l’Amérique encore plus belle et de donner la priorité à l’Amérique. »

    Il termine en lui disant …
    «  Bonne chance dans tous vos projets futurs. »

  30. Magellan dit :

    Il va prendre toutes la responsabilité de l’insurrection du 6 janvier et espérer une absolution si Trump est réélu.

  31. Pierre s. dit :

    ———————-

    Trump est vraiment une merde, un pleutre et un débile ……
    Et là il  »mandate » la crapule Bannon pour rapporter ses délires.

    Si l’idiot Trump a de quoi a dire, il a juste à témoigner à la commission.
    Mais ça il ne le fera jamais, trop peureux, trop chieux, trop médiocre.

  32. POLITICON dit :

    Bannon est un cheval de Troie pour le comité du 6 janvier. Je ne fonde pas d’espoir sur lui pour dire la vérité alors le 5e amendement sera son bateau de sauvetage dans les circonstances. Étirer la sauce le plus longtemps possible afin que Trump ne soit pas importuné par la Justice avant une décennie. Le temps qu’il trépasse d’une mort naturelle. Gagner du temps en espérant que les républicains reprennent les 2 chambres aux mi mandats. Là, tout pourra changer assez drastiquement pour les démocrates.

  33. ralbol dit :

    « Pourquoi Steve Bannon a-t-il accepté de témoigner devant la commission du 6-Janvier ? »

    Pour être évasif, flou, ambigu, équivoque, imprécis, élusif…

    …bref, pour ajouter son tas de bullshit à l’édifice et aider à noyer le poisson.

    Les républicains annulent Roe c. Wade, pendant ce temps, les démocrates font leurs Commissions…

    Sérieux, les démocrates se sont éfouerrés lors de 2 tentatives de destitution du Dohnald.
    Avec toute la grosse machine républicaine bien huilée derrière le Dohnald, y’en a encore qui croient que leur petite Commission va donner autre chose que du blabla ?

    Dream on !

    1. onbo dit :

      « Avec toute la grosse machine républicaine bien huilée derrière le Dohnald »

      C’était vrai avant que Trump ne soit élu. La situation actuelle du GOP n’ait pas rose.

      – 5 sénateurs républicains quittent: Shelby, Alabama; Toomy, Pennsylvanie; Ihofe, Oklahoma; Portman, Ohio; Burr, Caroline du Nord.

      – 5 autres sénateurs républicains parmi les 7 que McConnell avait choisis pour aller à Moscou le 4 juillet 2018 rencontrer les grosses huiles du parti de Putin, à la demande de Trump, sont en élections en novembre prochain.

      Le choix de McConnell visait à s’assurer que les sénateurs choisis ne soit pas en élections en 2018, ni en 2020, question de ne pas nuire à leurs campagnes électorales. Cinq des sept sont en élections en novembre:
      – Thune, South Dakota; Kennedy, Louisiane; Moran, Kansas; Hoven, North Dakota; Johnson, Wiaconsin.

      Du côté de la Chambre, le gang du Freedom Caucus, cofondé par De Santis et Meadow, est dans l’eau bouillante. La plupart font partie des agitateurs du 6 janvier 21. Même caché derrière 4 trous noirs, on verra le portrait couleur de Ron de Santis, celui de Meadow et de l’inoubliable you know what et premier président du freedom Caucus, Jim (Gym pour les intimes) Jordan.

      Et les (Gaetz, Boebert, Greene) qui viennent en spécial trio?!

      Du côté de la Scotus… j’aime autant pas commenter, sinon dire qu’il y en a au moins un sinon deux qui pourraient facilement profiter d’un billet aller pour Ies Iles MoukMouk.

      En fait, ça baigne tellement dans l’huile que tout le parti risque de s’y noyer, son radeau déjà handicapé par la fissure géante du Tea party/Freedom Caucus, les abus de Citizens United, la confusion du religieux et du civique, qui devient fusion divine dans la bouche de Boebert, le repli identitaire cultivé par l’ignorance.

      Et Trump qui écrit sa « lettre d’adieu » à son idéologue des premières heures. Y croyez-vous?!?!

      Et, malheur de malheur, le chef minoritaire des républicains minoritaires qui se demande encore qu’est-ce u,il a fait de pas correct, depuis que Liz Cheney a été chassée du bateau et est devenue une pierre angulaire du comité de la Chambre et que Kissinger l’a rejointe, répondant par un double clin d’oeil à l’outrage de la petite princesse devenue numéro 3 de la Chambre républicaine. Euuuh, son nom, m’en souviens plus.

      Un beau gâchis, il me semble.

      1. ralbol dit :

        Tout ça, c’est RATIONNEL.

        Aux USA, on nage, on baigne, on se noie dans l’IRRATIONNEL, la superstition, la religion, la secte, la folie.

        Je voudrais y croire, mais depuis 2016, y’a rien qui me démontre que le rationnel a encore prise sur la politique américaine.

        RIEN.

  34. onbo dit :

    oups… n’est pas rose.

  35. POLITICON dit :

    Le comité bi partite du 6 janvier réussi à maintenir le suspens sur le rôle des insurgés et surtout ceux qui ont gravité dans l’entourage immédiat du 45e. Et ca fonctionne. Bannon, Giuliani, Cippolone, Meadows, Bill Barr, Roger Stone, les Oat Keepers, les fake electors, des congressistes républicains. L’objectif était clair et il y a 5 décès liés à cette insurrection. Ils voulaient carrément empêcher le dévoilement et l’acceptation du résultat électoral obtenu démocratiquement. Fomenter la sélection de faux grands électeurs en soumettant un document sans valeur juridique afin qu’il soit accepté par l’État.

    La franche extrémiste républicaine rattachée à Trump s’est fait pincée et ils ont laissé beaucoup de traces derrière eux. Ils ont tous bu le Kool Aid et cru qu’il était possible d’attaquer les fondements de la démocratie et de l’État de droit étatsuniens sans en subir les conséquences judiciaires. Pour y arriver, il fallait pendre Pence pour éviter l’acceptation des grands électeurs et faire déclarer les élections nulles par Bill Barr. A ce moment là, Trump réussissait son coup d’état et assurerait une présidence de transition jusqu’à de nouvelles élections dont la date aurait été décidée par lui-même.

    Ils vont tous pourrir en prison je crois!

  36. jeanfrancoiscouture dit :

    Dans la lettre «personnelle??» adressée à Bannon par Trump, on peut, entre autres aménité, lire:

    «…the illegally constituted Unselect Committee, the same group of people who created the Russia Russia Russia scam, Impeachment hoax #1, Impeachment hoax #2, the Mueller ‘Witch-Hunt (which ended in no “Collusion™), and other fake and never-ending yarns and tales.»
    «Why should these evil, sinister, and unpatriotic people be allowed to hurt and destroy the lives of so many, and cause such great harm to our Country?»

    En supposant que ledit Bannon soit d’accord avec ce qu’en dit son ex-patron, peut-on raisonnablement croire que son témoignage devant cette commission aura une quelconque valeur? Je ne crois pas que Bannon soit du genre à faire partie de ceux qu’on appelle ici dans les procès criminels, des «témoins repentis». Pour ma part, je serais méfiant et sceptique face à tout ce qu’il pourrait dire.

Répondre à Layla Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :