Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Les pays occidentaux doivent redoubler leur aide militaire à l’Ukraine, qui est « confrontée à un moment charnière sur le champ de bataille », a prévenu le secrétaire à la Défense américaine ce mercredi lors d’une intervention à Bruxelles, où se tient une réunion des pays du « groupe de contact » créé par les États-Unis pour aider l’Ukraine. « Nous devons donc intensifier notre engagement commun » et « redoubler d’efforts pour qu’elle puisse se défendre », a-t-il ajouté.

Les États-Unis et leurs alliés devraient annoncer la livraison d’armes et d’équipements supplémentaires dans le courant de la journée de mercredi, en réponse aux demandes de plus en plus pressantes du président Volodymyr Zelensky, qui réclame davantage d’armes lourdes pour reprendre les territoires de l’Est perdus au profit de la Russie et se défendre contre les attaques de missiles russes.

L’armement lourd que les États-Unis ont fourni à l’Ukraine jusqu’à présent comprend 108 howitzkers et quatre systèmes de roquettes à lanceur multiple montés sur camion HIMARS, dont les missiles ont une portée de 60 kilomètres, supérieure à tout ce que l’Ukraine possède actuellement. Selon le New York Times, la première équipe ukrainienne devrait terminer sa formation sur le système HIMARS mercredi, et elle sera déployée sur le champ de bataille la semaine prochaine. D’autres systèmes devraient être envoyés en Ukraine.

En attendant, de furieux combats se poursuivent à Sieverodonetsk, dans l’est de l’Ukraine, où des soldats ukrainiens sont désormais retranchés dans l’usine chimique Azot.

(Photo Getty Images)



77 réflexions sur “« Un moment charnière sur le champ de bataille »

  1. Samati dit :

    Une image de la libération de l’Ukraine par les porcs russes.

    https://twitter.com/GlasnostGone/status/1534847523927506945

    1. Paul dit :

      Typiquement américain, on vous fournit des pétards, tapez vous sur la gueule, mais surtout ne nous demandez pas d’aller aider, c’est connu hors de l’amérique point de vérité. Dixit souvenez-vous de 14 – 18 et de 39 – 45 et des autres fiestas américaine.

      1. le_furote dit :

        14-18: Les USA n’ont pas eu le temps de fournir des pétards. C’est la France et la Grande-Bretagne qui les ont équipés. Les USA sont allés les aider en personne (4,7 millions de personnes ont servi, incluant 117,000 morts que Donald T. a traité de « losers »). L’Allemagne ayant conclu qu’ils n’était pas que des touristes a déclaré forfait: il n’était plus mathématiquement possible pour elle de gagner cette guerre.

        39-45: Un bon paquet d’Américains ont servi. Et un gros paquet d’équipement a été envoyé à leur alliés, incluant surtout l’URSS qui aurait été incertaine de gagner sans cet équipement. Mais à l’époque, les USA étaient les seuls à avoir la bombe, donc moins de gêne.

        Ils ont pensé répéter cette « bonne » guerre (the « good war ») au Viet Nam et en Afghanistan, mais ça ne s’est pas passé comme ils voulaient.

        Ciao

  2. Samati dit :

    Une photo illustrant un soldat russe typique avec son butin volé. Ce sont de grand « libérateurs ».

    https://ichef.bbci.co.uk/news/976/cpsprodpb/D258/production/_124984835_22753428-1149-4180-a465-abfe06099cfe.jpg

  3. Samati dit :

    Les soldats russes, en grands « libérateurs » prennent plaisir à détruire les biens et les habitations des civils ukrainiens. Ce sont des monstres. Un film à vous faire lever le cœur.

    https://twitter.com/den_kazansky/status/1525125610972106753

    1. le_furote dit :

      Un chauffeur incompétent en tout cas. La Nature aurait du le punir en laissant tomber l’arbre dessus à fin. Bon en tout cas, la petite voiture ne finira pas comme butin, à moins que sa carcasse ne rende heureuse la Russie. Elle est habitué à de très bas standards, pauvre, corrompue et médiocre comme elle est. Question de perspective. C’est surtout à ça que l’Ukraine résiste.

      Ciao

  4. Alexander dit :

    Ça ressemble à Marioupol cette bataille. Les défendeurs sont retranchés.

    Les ukrainiens ont un immense courage, mais si les armes alliées n’arrivent pas assez vite, ils vont se faire broyer par le monstre russe qui concentre sa force de frappe sur des territoires bien précis plutôt que s’éparpiller.

    Et la menace de représailles nucléaires empêchent les forces alliées de se jeter dans le combat et de repousser les russes jusque chez eux.

    Une guerre violente et tant qu’à moi qui aurait pu être évitée 100 fois.

    Mais Poutine et la diplomatie, ça fait 3. Il ne connait que la force des armes. Et Zelensky n’est pas un guerrier conquérant, mais un président qui souhaitait un peu de démocratie et de paix dans son pays.

    1. fchenard dit :

      Y a-t-il vraiment une telle menace de représailles nucléaires de la part des Russes? Ils doivent forcément savoir que si ils lancent une ou des ogives nucléaires, il en pleuvra alors sur le territoire russe. J’aimerais tellement que l’OTAN et toute sa puissance militaire combinée débarque en Ukraine pour botter le cul aux Russes jusqu’en dehors des frontières ukrainiennes (et ça inclut la Crimée).

      1. Alexander dit :

        Ils pourraient raser Moscou et St Petersburg dans problème. Mais Londres Paris et Washington pourraient aussi se faire détruire par des missiles russes.

        C’est cette hécatombe mondiale qu’on veut éviter.

        Utiliser l’arme nucléaire, c’est ouvrir la Boîte de Pandore, on n’a aucune idée des conséquences, mais ça risque de faire mal à la planète au complet.

        Pas sûr que Poutine ne perdrait pas le contrôle de ses petits nerfs. Il

    2. Jocelyn Lemelin dit :

      Oui, mais les ukrainiens auraient du céder officiellement la Crimée et la partie du Donbass contrôlée par les russes depuis 2014 pour éviter la guerre, la destruction et les morts. Évidemment, au début, les maudits russes voulaient tout le pays

      1. le_furote dit :

        Le fait que la Russie a essayé d’avaler le pays en entier prouve ses véritables intentions. L’Ukraine n’a pas à regretter ce qu’elle a fait ou n’a pas fait. Cette guerre allait arriver de toute façon. L’Ukraine est victime de sa géographie: à côté d’un peuple de caves finis qui ont la Bombe, dont le chef et son armée ont été surestimés à un niveau incroyable.

        Ciao

      2. oeufoulepoussin dit :

        Cela a pris 1 000 000 soldats américains pour gagner la guerre en Irak, et prendre le contrôle du pays lors de la guerre du golfe. On parlait de la plus grande puissance au monde, et de loin.
        L’Irak a 438 317 km3.

        Les russes avaient à peine 120 000 hommes aux frontières de l’Ukraine, qui a une superficie de 603 548 km3.

        Alors, ceux qui prônent l’idée que Putin voulait conquérir l’Ukraine est une autre ineptie, malheureusement.
        Putin voulait changer le gouvernement Zelensky (devenu pro-occidental) pour un gouvernement pro-russe.

      3. Benton Fraser dit :

        @oeufoulepoussin

        Poutine croyait que l’Ukraine allait tomber comme un fruit mûre!

        Il s’est planté dictatorialement!

      4. oeufoulepoussin dit :

        D’accord avec vous.
        N’en demeure pas moins que le fruit tombera de l’arbre, et que Putin la mangera, même si elle lui laisse un goût amer dans la bouche.

        Putin n’a jamais spécifié clairement ses objectifs initiaux lui permettant de crier victoire. Il y aura une fenêtre d’opportunité qui se présentera à Zelensky le jour ou le Donbass tombera entre ses mains. Est-ce que cela se passera dans 2 semaines, 2 mois, 1 an ? Difficile à dire. Cela dépendra des armes qu’il réussira à obtenir ou pas de l’OTAN.

        Une possible récession est à nos portes, et elle bien plus réelle pour l’Europe qui voit présentement sa monnaie (euro) chutée par rapport au dollar, et voit ainsi le coût de ses importations montées en flèche (pétrole, gaz, matière première) parce que ces dépenses sont faits en $ américain.

        Il arrivera un moment ou le soutien à l’Ukraine (armement) ne pourra plus se justifier. La hausse des taux d’intérêts freinera en partie l’inflation, mais créera du chômage. Les gens diminueront leurs dépenses, et les entreprises verront leurs profits partir en fumée. Personne ne sait avec certitude si :
        1) on aura une récession
        2) si récession il y a, sa durée et son intensité

        Je ne vous parle même pas de la crise alimentaire qui se prépare, de la crise énergétique et de la crise climatique.

      5. oeufoulepoussin dit :

        Je vous recommande le site suivant pour suivre les avancés ou pas des russes et ou des ukrainiens.
        Normalement, tout les bons coups des ukrainiens se retrouvent ici, mais on y retrouvent également les avancés des russes.

        Ukraine War Map
        https://twitter.com/War_Mapper

        Les russes picossent au nord de Kharkiv. Avance, recule, avance.

        Du côté de Kherson, les ukrainiens semblent faire quelques avancés. Les russes sont sur une position défensive, et tentent de ralentir le plus possible les ukrainiens.

        Toutes les forces russes sont du côté de Severodonetsk et Lysychansk. Une tentative d’encerclement des troupes ukrainiennes est un des objectifs des russes.
        https://twitter.com/War_Mapper/status/1536784893367267329/photo/1

    1. gl000001 dit :

      C’est sorti hier. J’ai hâte de voir une confirmation.

    2. gl000001 dit :

      Et même si c’était pas vrai, les répus mentent à tour de bras. Ils récoltent ce qu’ils ont semé !

  5. ralbol dit :

    Mais des guns sans « people », ça tue personne.

    On vous l’avait dit !

    — NRA

  6. Ziggy9361 dit :

    Je ne le sais pas pour vous, mais moi ça me met le feu au cul les tergiversations, les blabla inutile comme c’est supposées réunions nécessaires
    avant d’agir. Les besoins sont connus depuis longtemps, ça sert à quoi d’attendre,grouillez-vous le cul y-a du monde qui meurs,des vrai patriotes,
    des vrais héros et des vrais enfants ,familles .
    Ah oui c’est vrai Zelenski ne voulait pas écouter quand les Étatsunis disait que la Russie était pour envahir, pis ça change quoi?à OK ils veulent avoir raison ,accorder, maintenant livrer, les Ukrainiensn font votre job donner leur les moyens si vous voulez pas être les prochains rt surtout faîtes les niaisés encore longtemps avant de dire qu’ils sont Européens

  7. POLITICON dit :

    Trop peu trop tard! L’occident a tergiverser dans les premières semaines de l’offensive russe et maintenant, ils font du rattrapage aux prix de milliers de vies humaines. Il y a un mois, on craignait les sautes d’humeur de Poutine, on ne voulait pas trop l’insulter en envoyant des efforts de guerre en Ukraine. Voilà le résultat aujourd’hui. Nous avons abandonné l’Ukraine à son sort.

    1. Ziggy9361 dit :

      Je suis 100 % d’accord avec vous ,du rattrapage à la con, il faut faire attention qu’un missile dépasse la frontière, ça s’peu tu des considérations comme ça devant des envahisseurs,des voleurs,des violeurs qui en profitent pour magasiner dans les maisons pour voler la haute technologie
      télévision,radio,bobettes propres ect.ect….

      1. jeanfrancoiscouture dit :

        Itou pour moi avec vous et POLITICON.
        Non seulement j’en ai plus que ras-le-bol de ces tergiversations pusillanimes et de ces foutues déclarations sur les maudits missiles nucléaires du Putin qui non seulement empêcheraient de «caller son bluff» mais avoir aussi peur qu’un missile fourni par les alliés «défensifs» devienne une attaque sur la Russie pour cause de frontière traversée.
        Mais il y a pire: une petite voix me taraude l’esprit en me murmurant que, sans le dire, l’Ouest est en train de laisser tomber l’Ukraine. Si cela était avéré, alors là, il faudrait se préparer non seulement à un triomphe du pirate slave mais aussi à quelques autres incursions ailleurs dans un avenir pas trop lointain.

      2. Haïku dit :

        @jeanfrancoiscouture
        Fort bien dit ! 👏👏👏

  8. gl000001 dit :

    HS: Ca commence !! Au Nouveau Mexique, ils contestent la validité des machines à voter de Dominion. Aux prochaines élections, ça va prendre des mois avant d’avoir le portrait réel de qui a gagné ou perdu !!
    https://www.cnn.com/2022/06/14/politics/new-mexico-primary-results-otero-county-certification/index.html

  9. Samati dit :

    L’objectif des russes, qu’ils ne cachent plus, est d’annexer l’Ukraine et d’en faire des provinces (oblasts) de la grande RuSSie fasciste. La reconstruction de l’URSS dont plusieurs russes abordent fièrement le drapeau rouge avec la faucille et le marteau.

    Pour les ukrainiens cela signifierait la fin de la démocratie, le génocide d’un peuple plus vieux que les russes, des assassinats en masse, la fin de la liberté de presse, le pillage des ressources et des biens ukrainiens, l’interdiction de voyager et la mise en place d’un nouveau rideau de fer.

    L’ouest doit tout faire pour éviter ce destin voulu par la dictature et kleptocratie en place au Kremlin.

    1. oeufoulepoussin dit :

       » Pour les ukrainiens cela signifierait la fin de la démocratie, le génocide d’un peuple plus vieux que les russes, des assassinats en masse, la fin de la liberté de presse, le pillage des ressources et des biens ukrainiens, l’interdiction de voyager et la mise en place d’un nouveau rideau de fer.  »

      Si votre impression s’avérait vrai, ce qui n’est mon avis, il faudrait m’expliquer pourquoi nous ne sommes pas intervenu plus directement dans ce conflit. Je suppose que Putin ne s’arrêtera pas à l’Ukraine, et qu’il osera s’attaquer aux états baltes, Pologne, Finlande, etc. pour retrouver la splendeur de la Grande Russie. Il a déjà conquis la Georgie, la Tchéchénie, la Crimée, et le Donbass puis l’Ukraine était les prochains sur sa liste.
      Alors, pourquoi ne pas avoir stoppé ce tyran de Putin maintenant ?

      Soit que nous avons tout faux sur les vrais intentions de Putin, ou soit que l’occident a manqué de couilles pour stopper un mégalomaniaque.

      1. gl000001 dit :

        Pourquoi les américains ne sont pas intervenus plus fort en Syrie ? Même principe … les russes arrivent avec une menace nucléaire.

      2. oeufoulepoussin dit :

        L’intérêt des américains en Syrie était le pétrole situé à l’ouest du pays. Ils l’ont  »sécurisés » avec l’aide des Kurdes.

         » Les forces américaines garderont le « contrôle des champs pétroliers » car ils « fournissent une source de financement essentielle aux Forces démocratiques syriennes [FDS, constituées principalement de miliciens kurdes syriens], afin qu’elles puissent sécuriser les camps de prisonniers de l’EI et de mener des opérations », précisera par la suite Mark Esper, alors chef du Pentagone.  »
        Depuis, un accord a été trouvé entre la compagnie pétrolière américaine Delta Crescent Energy et l’administration semi-autonome kurde pour exploiter ces champs pétroliers.
        http://www.opex360.com/2021/02/10/syrie-les-forces-americaines-nont-plus-la-mission-de-proteger-les-puits-de-petrole-exploites-par-les-kurdes/

        Pour le reste, soit le sort de la population qui se sont révoltés contre le boucher de Syrie, les attaques chimiques et la fameuse ligne rouge d’Obama, bof…. aucun intérêt stratégique à défendre de ce côté.

      3. gl000001 dit :

        Ils avaient dit qu’ils le feraient. Mais il n’ont pas pu à cause des russes. Il se passe la même chose en Ukraine.

      4. oeufoulepoussin dit :

        Je ne pense pas que la Syrie était si névralgique que cela pour les russes, en comparaison avec l’Ukraine.

        La preuve est qu’ils font un redéploiement de leurs troupes de la Syrie vers l’Ukraine, laissant ainsi la place aux turcs, qui ont des rêves de conquêtes dans cette partie du monde.

      5. gl000001 dit :

        C’était juste pour illustrer le point que lorsque les russes disent de ne pas s’impliquer, les USA ne peuvent pas faire grand chose.

      6. oeufoulepoussin dit :

        Je comprends.

        C’est d’autant plus dangereux d’intervenir en Ukraine, (même avec des armes conventionnelles), car ce conflit est aux portes de la Russie.
        Si on est d’accord que Putin ne PEUT PAS perdre ce conflit, alors on conviendra qu’il n’y a rien qui peut sauver les ukrainiens.
        Advenant que l’Ukraine puisse prendre le dessus grâce aux armes lourdes de l’OTAN, Putin se verra obliger d’utiliser son arsenal nucléaire pour reprendre le dessus, encore une fois aux frais de milliers de morts additionnels ukrainiens.

        Quand on regarde l’histoire de l’Ukraine, ce pays est né en 1918 et a disparu en 1920 avec la création de l’URSS.
        Lorsque l’URSS s’est effondré en 1991, l’Ukraine est redevenue une réalité, et ce jusqu’à aujourd’hui.
        Il faut savoir choisir ses combats, et évaluer les forces en présence.
        À partir du moment ou l’OTAN a établit ses balises d’intervention, il était clair que l’Ukraine ne pourrait pas résister à moyen et long terme, et qu’il était préférable d’attendre un meilleur moment pour revendiquer de meilleures conditions.

        Putin n’est pas immortel, et on peut souhaiter que son remplaçant sera moins  »brute » que Putin. Sauf que si Zelensky refuse de mettre fin au combat, il pourrait ne plus rien rester de l’Ukraine dans quelques années.

      7. gl000001 dit :

        1918 ? Vraiment ? Techniquement peut-être mais culturellement, bien avant la Russie.
        https://en.wikipedia.org/wiki/Kievan_Rus%27

      8. oeufoulepoussin dit :

         » en 839, les Rus étaient des Suédois ; en 1043 les Rus étaient des Slaves »  »
        Ouf!!! Je n’ai pas la force de vous contredire sur ce point. 🙂

        Mais le concept d’être ukrainien date de 1918.

        Je suppose que la Russie tient son nom du mot  »rus » que l’on voit à plusieurs reprises dans le texte.

      9. Benton Fraser dit :

        @oeufoulepoussin

        Poutine est pas mal stoppé présentement!

        Cette fois-ci, la bouchée est trop grosse!

  10. oeufoulepoussin dit :

    Quoi dire de plus que tout ce qui a été dit jusqu’à maintenant.

    Nouvelles récentes sur mon fil twitter.

    1- Le président américain Biden a officiellement informé le président ukrainien Zelensky que les États-Unis fourniraient 1 milliard de dollars supplémentaires d’aide à la sécurité à l’Ukraine, y compris des armes d’artillerie et de défense côtière supplémentaires, ainsi que des munitions d’artillerie et des systèmes de roquettes avancés.

    Mais les russes ont certains succès dans l’élimination de ces armes.
    1-a L’armée russe a déclaré avoir utilisé mercredi des missiles à longue portée pour détruire un dépôt
    dans la région occidentale de Lviv, en Ukraine, où étaient stockées des munitions pour des armes
    fournies par l’OTAN. La région est proche de la Pologne, membre de l’OTAN. (PA)

    2- Le président chinois Xi Jinping a réaffirmé mercredi le soutien de son pays à la « souveraineté et à la
    sécurité » de la Russie dans un contexte de tensions entre Moscou et l’Occident à propos de la guerre
    en Ukraine.

    3- Des combattants américains « capturés » par les forces russes en Ukraine. Une première.
    https://www.telegraph.co.uk/world-news/2022/06/15/exclusive-first-two-us-fighters-captured-russian-forces-battle/

    Sur le plan économique:

    3- L’Afrique du Sud envisage d’acheter du pétrole à la Russie comme mesure possible pour atténuer les prix élevés du carburant

    En terminant, pour ceux qui ne l’ont pas écouté, le journaliste franco-québecois, Fabrice de Pierrebourg, qui revient d’Ukraine, nous fait part de ses impressions du conflit.
    https://www.985fm.ca/audio/491337/les-soldats-ukrainiens-du-donbass-sont-casses-fabrice-de-pierrebourg

  11. InfoPhile dit :

    + d’armes = + de victimes, surtout ukrainiennes; ce qui n’a pas l’air de turlupiner les va-t-en-guerre.

    Dans les circonstances, il faut reconnaître les courageuses et réalistes affirmations de Macron, lequel n’endosse pas syllabe par syllabe ce que les dirigeants ukrainiens – suicidaires-auto-génocidaires ? – veulent dicter au nom d’un peuple qui a pourtant élu son président sur la base de promesses de paix et non sur la base affreusement funeste d’une résistance jusqu’au-boutiste.

    1. MarcoUBCQ dit :

      Autrement dit, vous cautionnez le je-m’en-foutisme?

      1. InfoPhile dit :

        Parce que je me préoccupe du nombre de victimes, de la destruction de l’Ukraine et des souffrances accablantes des Ukrainiens ? Eh ben ! Voilà une bien curieuse lecture de mon commentaire.

      2. el_kabong dit :

        @infophile

        Comment savez-vous que les dirigeants ukrainiens n’expriment pas tout simplement la volonté du peuple?
        Selon un sondage de fin mai, plus de 80% des ukrainiens sont pour la résistance (donc la guerre), pas de capitulation et ni aucune concession de territoire (source: journaliste François Brousseau, à l’émission « Samedi et rien d’autre », à 7h34)…

        Voilà ce qui importe vraiment; vos états d’âme à la Chamberlain, on s’en tamponne

    2. chrstianb dit :

      Oui, oui, Macron. Parlons-en de Macron. La France a été le plus acheteur de GNL russe depuis le debut de la guerre. La France a même augmenté ses achats de GNL. Bel hypocrite.
      *https://ici.radio-canada.ca/rci/fr/nouvelle/1890551/russie-petrole-gaz-revenus-exportations-france
      Et pour la paix, c’est Poutine l’agresseur, pas Zelensky. J’en ai marre des gens qui mettent la faute sur les victimes.

      1. MarcoUBCQ dit :

        Les rescapés de la Shoah ont été reçus comme des parias par leurs concitoyens à la fin de la guerre. Toute victime de violence dérange car elle incarne dans son corps et sont esprit ce qui peut arriver à tous (100%). Bien des êtres « humains » usent de violence physique et/ou psychologique envers les victimes car ils confondent leur mal-être avec la victime, qui n’a été rien d’autre qu’un reflet de leur condition humaine. Il devrait être interdit de faire acte de double-victimisation en forçant les victimes à subir la violence inouïe qu’elles peuvent vivre lors d’un procès contre leur bourreau.

      2. InfoPhile dit :

        Moi, j’ose remettre en question le comportement de Zelensky parce que, justement, je me préoccupe des victimes et en fait, de tout le peuple ukrainien.

        Je commence à en avoir marre des gens qui en ont marre de ceux qui n’endossent pas à la lettre ce qui résulte en des massacres inutiles, prévisibles et donc évitables pour peu qu’on a deux onces de raisonnement.

      3. InfoPhile dit :

        À la défense de Macron :

        « Tandis que l’Union européenne UE envisage des sanctions plus strictes contre la Russie, la France a augmenté ses importations, pour devenir le plus gros acheteur de GNL russe dans le monde. » Une citation de Lauri Myllyvirta, analyste du CREA

        Cette citation à l’emporte pièce incite à une surinterprétation erronée. Car le Gaz Naturel Liquéfié ne constitue qu’une faible partie des exportations de gaz russe qui se font surtout sous forme gazeuze.

        D’ailleurs, « les plus gros importateurs ont été la Chine (12,6 milliards d’euros, ou 17 G$ CA), l’Allemagne (12,1 milliards d’euros, ou 16 G$ CA) et l’Italie (7,8 milliards d’euros, ou 10,5 G$ CA). »

        La France n’est tout simplement pas dans le décor, pas pour la peine.

    3. MarcoUBCQ dit :

      Que proposez-vous pour aider les Ukrainiens?

  12. MarcoUBCQ dit :

    Les citoyens de pays riches tiennent en majorité mordicus à leur confort ouaté et à leur sécurité en béton armée. Cela étant, on peut comprendre pourquoi les politiciens qu’ils élisent, et qui veulent garder leur poste, font passer les intérêts égoïstes de leurs électeurs avant toute autre chose.

    Les Ukrainiens vont finir par gagner, l’histoire étayant ce pronostic, mais les pays riches ont décidé d’agir seulement quand ils étaient plus ou moins forcés de le faire. Vlad the Bad savait très bien que ce serait le cas, mais ce qu’il n’a pas prévu c’est que ça pourrait signer son arrêt de mort. Je serais très surpris que son assassinant ne soit pas discuté dans les hautes sphères gouvernementales, comme ce fut le cas avec Adolph Hitler, qui a malheureusement survécu à plusieurs attentats à sa vie.

    Tant et aussi longtemps que nous les riches feront passer notre petit confort et sécurité de bourgeois avant nos devoirs envers les autres citoyens de ce monde, ce genre de désastre humanitaire va continuer à se produire. Tout comme aux États-Unis où on fait passer le droit de port d’armes avant la protection de la vie et de la santé de tout un chacun. L’ironie ici c’est que les propriétaires d’armes se mettent en danger, car plus il y a d’armes dans une communauté plus il y a morts d’hommes.

    Seul un monde de citoyens près à tendre la main à tous peut garantir la sécurité et la santé de tous. La seule chose dont on a besoin pour être heureux c’est la vie et la santé, ce que le capitalisme barbare nie par sa propagande outrageuse et obscène. À nous tous d’agir comme chacun le peut, dans les limites que nous avons tous.

  13. ralbol dit :

    Tiens…

    Info qui circule et qui reste à confirmer :

    Lauren Boebert aurait subi 2 avortements et aurait travaillé comme escorte au Colorado.

    https://jezebel.com/anti-abortion-rep-lauren-boebert-reportedly-had-two-ab-1849062919

    Intéressant…

  14. _renaud dit :

    Kissinger s’est beaucoup fait critiquer en affirmant que l’Ukraine devrait céder du territoire aux Russes afin de cesser le conflit mais je suis entièrement d’accord avec lui. C’était ma position depuis le début et quand je regarde la manière dont les choses évoluent j’en suis encore plus convaincu.

    1. oeufoulepoussin dit :

      Surtout que les territoires demandés étaient des russophones qui étaient sous les bombardements des ukrainiens depuis 2014.

      1. el_kabong dit :

        Mais ce n’est pas ce que veulent les ukrainiens… et leur opinion compte bien davantage que la vôtre…

      2. oeufoulepoussin dit :

        Il faudrait me dire comment vous faites pour mesurer l’opinion des Ukrainiens, un pays qui est en guerre depuis plus de 100 jours (fin février) dont le sixième de la population est en déplacement à l’extérieur ou à l’intérieur du pays.

        Je pense plutôt que c’est un souhait de votre part, qui vous donne bonne conscience face à la boucherie qui se passe sous nos yeux. On y peut rien, c’est la volonté des ukrainiens.
        Et même si vous aviez raison, nous avons un devoir d’intervenir lorsque un ou des individus songent au suicide, et je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas exercer ce droit pour un peuple.

        https://news.un.org/fr/story/2022/04/1118652#:~:text=Au%20total%2C%20le%20nombre%20total,%C3%A0%2044%20millions%20d'habitants.

      3. InfoPhile dit :

        Ce que veulent les Ukrainiens ?

        Les Ukrainiens ont élu Zelensky sur deux promesses phares, soit d’en venir à un accord de paix dans le Donbass, une sorte de Minsk II +, et de combattre les oligarques ukrainiens. À noter qu’il était lui-même soutenu par un des plus puissants d’entre eux. Évidemment, il s’est bien gardé de le dire.

        Une fois élu, il a renversé autoritairement une décision de la Cour Suprême qui allait à l’encontre des intérêts d’un oligarque. De sorte que sa popularité était en chute libre, les gens ayant eu le fort sentiment d’avoir été dupé. Cependant, à la faveur de la guerre elle a remonté…

        Les faits sont tenaces.

      4. _renaud dit :

        « Surtout que les territoires demandés étaient des russophones qui étaient sous les bombardements des ukrainiens depuis 2014 »

        Et maintenant ce sont des territoires et des villes dévastés où auront lieu des conflits incessants.

      5. oeufoulepoussin dit :

        En effet. Pour la partie du Donbass, non contrôlée par les séparatistes, comprenant la ville de Severodonetsk et sa jumelle Lyssytchansk, Kramatorsk et Slaviansk.

        C’est le courage des ukrainiens, armés par l’occident, qui ont amené les russes à concevoir la stratégie dite du chaudron, qui est d’aplanir tout ce qui se trouve devant, pour ensuite prendre possession du terrain laissé vacant par l’ennemi.
        C’était la seule issue possible des russes (sans recourir à des armes nucléaires) pour vaincre les ukrainiens. Car les pertes du côté des russes sont énormes, et ils ne peuvent plus se permettre (pas trop souvent) les combats rapprochés.

      6. _renaud dit :

        « Mais ce n’est pas ce que veulent les ukrainiens… et leur opinion compte bien davantage que la vôtre »

        Si on sort cet argument on ne pourra plus parler de grand-chose. La plupart des gens ici sont des Canadiens qui parlent de politique américaine.

        Les restrictions sur les armes à feu … n’est pas ce que veulent les Américains… et leur opinion compte bien davantage que la vôtre…

        L’avortement … n’est pas ce que veulent les Américains … et leur opinion compte bien davantage que la vôtre…

        Mariage gai …… n’est pas ce que veulent les Américains … et leur opinion compte bien davantage que la vôtre…

        Changement de sexe …… n’est pas ce que veulent les Américains … et leur opinion compte bien davantage que la vôtre…

        L’arrestation de Donald Trump …… n’est pas ce que veulent les Américains … et leur opinion compte bien davantage que la vôtre…

      7. gl000001 dit :

        Les USA exportent leurs conneries chez nous. Voila pourquoi on s’en intéresse.

      8. el_kabong dit :

        @oeufoulepoussin

        Voir mon commentaire plus haut à infophile…
        Vous savez, 75-80% de l’Ukraine N’EST PAS occupée, alors il est possible d’y faire des sondages…

        « Et même si vous aviez raison, nous avons un devoir d’intervenir lorsque un ou des individus songent au suicide, et je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas exercer ce droit pour un peuple. »

        Quel commentaire insignifiant, qui pue la condescendance et le mépris… et l’impérialisme (décider pour un peuple ce qui « est bon pour lui »)… J’aimerais assister au spectacle de vous voir répéter une telle ineptie devant un groupe de réfugiés ukrainiens…

      9. Samati dit :

        Certains font de l’angélisme. Il y a eu des négociations avant l’invasion. Les ukrainiens étaient prêt s à renoncer à faire partie de l’OTAN et de prendre un statut de neutralité. Les russes voulaient de plus le désarmement complet du pays (un pays sans armée) et la destruction des milices Azov (dont la très grande majorité des participants n’ont aucune idée de ce qu’est le nazisme, en plus d’annexer les deux oblasts qui comprenaient le territoire séparatiste du Donbass. La majorité des habitants des deux oblasts située à l’extérieur des territoires séparatistes ne voulaient rien savoir d’une intégration à la Russie, sachant comment ils seraient traités par les mercenaires russes.

        Dès le début de l’invasion, il était évident que les russes voulaient conquérir tout le pays. La faiblesse de leur armée, résultant d’années de corruption, a modifié leur plans. Poutine a clairement indiqué il y a quelques jours son intention d’envahir tout le pays. Il n’y avait aucune place à la négociation au départ et encore aucune aujourd’hui.

        Les russes ont entrepris une guerre qu’ils ne peuvent pas vraiment gagner. Ils seront l’objet de sanctions pour les 20-30 prochaines années et seront au ban de la communauté internationale pour une longue période. Ils se sont mis en position de faiblesse devant les chinois qui en profiteront. L’éclatement de la Russie formée d’une multitude de républiques est également envisageable. Les russes instruits quittent par milliers le pays vers la Géorgie, la Turquie et les pays baltes.

        Armer les ukrainiens avec de l’armement moderne et de haute précision est la seule solution pour mettre fin à l’invasion.

      10. InfoPhile dit :

        @oeufoulepoussin

        «nous avons un devoir d’intervenir lorsque un ou des individus songent au suicide, et je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas exercer ce droit pour un peuple.»

        Vous avez raison. Pourquoi endosserions-nous les politiques auto-génocidaire du régime Zelensky ? Ah, peut-être pour le droit inaliénable des peuples de disposer d’eux-mêmes… À supposer qu’en l’occurrence ce soit sa volonté et croire que les Ukrainiens soient à ce point stupides qu’ils avaliseraient pareil destin. Or, ce n’est pas le cas, comme je l’explique à 14:44 et à 15:10.

        Clairement, Zelinsky et son entourage sont bellicistes et sont disposés à des sacrifices aussi insensés qu’inutiles. Bref, pas tellement moins fous que le monstre de la Moskova.

    2. Benton Fraser dit :

      Poutine ne s’arrêtera pas là!

      Comme tout bon dictateur, il a besoin d’ennemis extérieurs pour réprimer toute opposition intérieur!

  15. Laurent Pierre dit :

    En fait elle s’est fait enlever le cerveau pour devenir 100% ripoublicaine. A body with no brain and guns, voilà l’arsenal typiquement ripouplicain, sans oublier les lettres NRA tatouées su’l body.

  16. Sueurs dit :

    Monsieur Hétu je ne vois plus les photos illustrant vos articles depuis un bon moment, est-ce possible d’y remédier. Comme toujours vos interventions sont toujours de grand intérêt pour moi, les photos rajoutent à vos articles.

  17. InfoPhile dit :

    @el_kabong à 14:17

    Les Ukrainiens veulent ce que Zelensky leur a proposé lors des élections. Voir mon commentaire à 14:44.

    À noter que mes états d’âme, comme vous le dites, sont fondés sur des images réelles, des faits réels, une réalité on ne peut plus pesante. Notez que vous pouvez vous en tamponnez, comme vous le dites grossièrement, vous en avez le sinistre droit. Néanmoins, je réprouve et continue de m’en émouvoir.

    Les sondages en temps de guerre ne valent que dalle. Le fait demeure, la popularité de Zelinsky était en chute libre avant l’agression russe.

    1. el_kabong dit :

      @infophile
      « Les Ukrainiens veulent ce que Zelensky leur a proposé lors des élections. »

      Vous savez, le monde change, les choses évoluent; l’Ukraine n’est plus tout à fait la même depuis les élections, vous n’avez pas remarqué?

      « Les sondages en temps de guerre ne valent que dalle. »

      C’est certain que VOTRE opinion a bien davantage de valeur. Un autre condescendant…

      « Le fait demeure, la popularité de Zelinsky était en chute libre avant l’agression russe.

      Vous savez, le monde change, etc…

      1. InfoPhile dit :

        « l’Ukraine n’est plus tout à fait la même depuis les élections, vous n’avez pas remarqué? »

        N’est-ce pas surtout Zelinsky qui n’est plus le même depuis les élections ?

        « C’est certain que VOTRE opinion a bien davantage de valeur. »

        Non. Simplement, je suis sceptique, car en temps de guerre la vérité est la première victime.

        « Vous savez, le monde change »

        En effet, je vous l’accorde, la guerre a un effet mobilisateur/unificateur à nul autre pareil. C’est un vieux truc bien connu. N’empêche que les Ukrainiens ne sont pas tous des membres de la brigade Azov, loin s’en faut. La preuve ? Ils favorisaient Minsk II + !

  18. Gilles Morissette dit :

    Il est assez clair que sans l’aide d’équipements militaires en provenance des USA ou d’ailleurs, l’Ukraine ne tiendra pas longtemps devant la Russie.

    Putin tente de sauver la face devant son peuple et de justifier son invasion.

    Il met tout le paquet dans l’Est de l’Ukraine car c’est tout ce qui lui reste.

    Il ne reculera devant rien pour arriver à ses fins.

    Son oeuvre de destruction se poursuivra encore et encore.

    C’est plate à dire mais le nombre de morts continuera d’augmenter.

    C’est hélas le prix à payer afin que l’Ukraine puisse conserver sa liberté et ne pas tomber sous la férule d’un sociopathe.

    Dommage que certains ne comprennent pas cette évidence !!

    1. oeufoulepoussin dit :

      Et vous pensez que Putin s’arrêtera après la conquête du Donbass si aucune négociation se concrétise entre Zelensky et Putin ?

      Comme vous le mentionné:
       » Son oeuvre de destruction se poursuivra encore et encore.  »
       » C’est plate à dire mais le nombre de morts continuera d’augmenter.  »

      Nous sommes d’accord.

       » C’est hélas le prix à payer afin que l’Ukraine puisse conserver sa liberté et ne pas tomber sous la férule d’un sociopathe.  »

      Etes-vous si sûr qu’il restera une Ukraine, si les deux parties ne s’entendent pas sur la fin des combats ?
      Car il existe un scénario dans lequel l’Ukraine pourrait cesser d’exister. Et cela s’est déjà passé en 1920.

       » L’histoire de l’Ukraine en tant qu’État indépendant est récente. Après un très bref épisode entre 1918 et 1920 l’Ukraine n’a acquis son indépendance qu’en 1991 dans le cadre de la dissolution de l’Union soviétique.  »

  19. oeufoulepoussin dit :

    el_kabong dit : 15:11

     » Vous savez, 75-80% de l’Ukraine N’EST PAS occupée, alors il est possible d’y faire des sondages »

    Je vous demande encore une fois, d’ou tenez-vous ces renseignements, et si c’est le cas, en date de quand ? Parce que, voyez-vous, les intentions des gens peuvent changer, surtout si on a sondé avant que le conflit éclate.

     » Quel commentaire insignifiant, qui pue la condescendance et le mépris… et l’impérialisme (décider pour un peuple ce qui « est bon pour lui »)… J’aimerais assister au spectacle de vous voir répéter une telle ineptie devant un groupe de réfugiés ukrainiens… »

    Vous me sortez l’impérialisme maintenant…..Ha! Ha! Je ne sais pas si vous vivez sur cette planète, mais nous sommes dominés par une nation impérialiste (les américains), qui ne font qu’intervenir ici et ailleurs pour protéger leurs propres intérêts, et non pas pour le bien des peuples.

    Définition d’impérialisme:
    Politique d’un État visant à réduire d’autres États sous sa dépendance politique ou économique.

    Il n’y aurait pas eu de réfugiés irakiens si les américains n’avaient pas attaqué l’Irak sous de fausses représentations. Même le Canada, (pour une fois on avait mis nos culottes) avait refusé de joindre cette  »coalition  ».
    Mais voyez-vous, les américains étaient les good guys dans cette histoire.

  20. Ziggy9361 dit :

    @Oeuf de poussin et Renaud….si je comprends bien ce que vous dites c’est que les USA et les pays de l’union Européenne devrait cesser d’armer
    l’Ukraine d’après vous ça sauverait des vies?

    1. oeufoulepoussin dit :

      Si les ukrainiens n’ont plus les armes nécessaires pour se défendre adéquatement, les combats cesseront. Cela signifiera que l’OTAN devra privilégier les négociations en incluant dans le deal la fin des sanctions économiques contre les russes. Cette carte pourrait amener les russes à faire certaines concessions aux ukrainiens.

      Il y a déjà des désertions du côté ukrainien, car les soldats, qui sont sous l’artillerie constante des russes, n’en peuvent plus. L’armée ukrainienne n’a pas les moyens de détruire l’artillerie russe (pas d’avion, pas de roquettes longue portée) et même si c’était le cas, il leur est impossible d’attaquer l’artillerie russe qui se retrouve du côté russe de la frontière.
      Et oui….

      Le problème est plus du côté de Biden, qui a dépensé des milliards de $$$ pour financer l’armée ukrainienne. Une capitulation rapide des ukrainiens le mettrait dans une position de faiblesse face à ses ennemis républicains pour les élections de novembre, et ceux de 2024.
      On peut déjà voir Fox news se régaler de cette nouvelle. 🙁

      Un article du journal Le Monde, en lien avec le 1er paragraphe.
      https://www.lemonde.fr/international/article/2022/06/13/hecatombe-et-manque-d-armes-sur-le-front-les-ukrainiens-s-inquietent_6130073_3210.html

      1. gl000001 dit :

        🤡 ou 😇

      2. oeufoulepoussin dit :

        Qui vivra verra, ce qui ne sera malheureusement pas le cas dizaine, voire de centaine de milliers d’ukrainiens.

      3. Benton Fraser dit :

        N’oubliez pas que la motivation est à zéro pour les soldats russes et que les désertions y sont beaucoup plus élevées!

        Par contre, l’armée ukrainienne commence a avoir les moyens de détruire l’artillerie russe et l’aviation russe est presque aussi déficiente que l’aviation ukrainienne.

      4. oeufoulepoussin dit :

        L’aviation russe est très timide aussi, ayant subi beaucoup de perte dans les premières semaines de combat. Étrangement, l’armée russe ne semble pas utilisé les drones aussi efficacement que les ukrainiens.

        Mais la Chine semble avoir compris l’importance des drones dans les futurs guerres en lançant tout récemment un porte-drone (pour ne pas dire porte-avion).
        https://www.tvanouvelles.ca/2022/06/07/la-chine-devoile-un-navire-porte-drones-de-guerre-unique

  21. InfoPhile dit :

    @Samati à 15:53

    D’abord, je dois dire que j’apprécie la maturité du ton de votre commentaire.

    « Il y a eu des négociations avant l’invasion. Les ukrainiens étaient prêt s à renoncer à faire partie de l’OTAN et de prendre un statut de neutralité. » (…)
    « Les russes voulaient de plus le désarmement complet du pays (un pays sans armée) »

    Avez-vous des sources confirmant ces allégations et la date des énoncés ? Parce que j’ai plutôt l’impression que leur évocation a eu lieu après l’invasion et était assortie de conditions très exigeantes.

    « Les russes ont entrepris une guerre qu’ils ne peuvent pas vraiment gagner. Ils seront l’objet de sanctions pour les 20-30 prochaines années et seront au ban de la communauté internationale pour une longue période. »

    Cela, j’en suis pas mal persuadé moi aussi. Mon point, et finalement le seul point que je soutiens, c’est que l’Ukraine n’a pas tant à se sacrifier au travers tout ce processus en se farcissant toutes ces épouvantables souffrances dont nous sommes témoins.

    « Armer les ukrainiens avec de l’armement moderne et de haute précision est la seule solution pour mettre fin à l’invasion. »

    Je crains davantage que cela ne fasse que perdurer le conflit et qu’alourdir d’autant le bilan qui est déjà terrifiant. Et en plus, cela n’ébranlera les Russes que dans une mesure beaucoup moins certaine, qu’il est très difficile, en fait, à déterminer aujourd’hui. Mais Poutine ne renoncera pas au Donbass. S’il le faut, il attaquera, je le crains fort, Kyïv et Liv au moyen de missiles longues portées. C’est une bête et on le sait.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :