Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Le Pentagone n’est pas impressionné par l’offensive des forces russes dans le Donbass. Celles-ci ont peut-être réussi à grignoter une partie du territoire de cette région de l’est de l’Ukraine, mais leurs gains « laborieux et progressifs » ne sont pas de nature à remonter le moral ou à redonner de l’énergie à une armée démoralisée après trois mois de guerre, selon les analystes militaires du gouverneur américain consultés par le New York Times, qui résume leurs opinions dans cet article.

Ces militaires estiment que les forces russes répètent dans le Donbass les erreurs qu’elles ont commises au début de leur invasion de l’Ukraine. Ils notent également que le général Alexander Dvornikov (photo), chargé en avril dernier par Vladimir Poutine de relancer l’offensive russe en Ukraine, brille désormais par son absence.

« Peu après son arrivée, le général Dvornikov a essayé de faire en sorte que les unités aériennes et terrestres désorganisées coordonnent leurs attaques, selon les responsables américains. Mais il n’a pas été vu au cours des deux dernières semaines, ce qui a conduit certains responsables à se demander s’il reste en charge de l’effort de guerre », écrit le Times.

« Les pilotes russes continuent également de faire preuve de la même aversion au risque qu’au cours des premières semaines de la guerre : ils traversent la frontière pour lancer des frappes et reviennent rapidement sur le territoire russe, au lieu de rester dans l’espace aérien ukrainien pour interdire l’accès à leurs adversaires. Le résultat est que la Russie n’a toujours pas établi une quelconque supériorité aérienne, selon les responsables. »

Selon le Pentagone, la Russie a perdu 20% de sa force de combat en Ukraine et environ 1 000 chars d’assaut depuis le 24 février. Elles ont réussi à faire des gains dans le Donbass, notamment à Sievierodonetsk, mais certaines des zones qu’elles ont réussi à saisir ont été rapidement contestées, et parfois reprises, par les troupes ukrainiennes.

(Photo AP)

34 réflexions sur “Les « erreurs » de la Russie dans le Donbass, vues par le Pentagone

  1. Jacques Bellehumeur dit :

    On dirait le même scénario que les guerres au Viet Nam et l’Afghanistan. Un conflit qui s’enlise

  2. ctbourgeois dit :

    « Ils notent également que le général Alexander Dvornikov (photo), chargé en avril dernier par Vladimir Poutine de relancer l’offensive russe en Ukraine, brille désormais par son absence. »

    Il a peut-être été subi le même sort que les autres généraux qui ont été suicidés, c’est le type de punition que Poutine privilégie pour services insatisfaisants !

    1. Poutine a dit « Dvornikov, je ne le connais pas, je ne l’ai vu que deux ou trois fois en photo ».

    2. ctbourgeois dit :

      Il a peut-être subi… »été » est de trop)

  3. kn18 dit :

    Une armée de quantité mais pas de qualité

  4. Je dis ceci sous toutes réserves, comme je n’y connais rien en stratégies ou tactiques militaires, en armements, et je ne tiens pas compte des supposées réactions catastrophiques de Puh-Tsin qui aboie tout le temps et mord peu.

    Si ça se trouve, les pilotes russes ne sont pas aussi dévoués à la cause que l’étaient les pilotes japonais près de la fin de la IIe Guerre. On peut imaginer ce que ce serait si on avait doté l’Ukraine d’une frappe aérienne aussi motivée que l’est l’infanterie.

  5. Roger Allard dit :

    J’ai l’impression que la désinformantion n’a pas d’adresse fixe.

    Alors, les certitudes de l’un deviennent doute chez l’autre.

    Un genre de roulette russe….

  6. jeanfrancoiscouture dit :

    «…leurs gains « laborieux et progressifs » ne sont pas de nature à remonter le moral ou à redonner de l’énergie à une armée démoralisée après trois mois de guerre, selon les analystes militaires du gouverneur américain…»

    Bien entendu, c’est ce que nous souhaitons tous mais, in fine, tout cela n’est qu’une estimation de ce que les analystes militaires américains estiment possible. Dans le fond, ils n’en sont absolument pas certains. J’essaie toujours de faire la différence entre un espoir en forme de prévision et une vraie prévision fondée sur autre chose que des sentiments.
    Ce qui est certain c’est que l’autocrate ne va pas lâcher le morceau et, en vrai trouillard, va continuer de pilonner à l’aveugle et à distance en espérant avoir l’Ukraine -et aussi l’Occident- à l’usure. Les fissures hongroise dans le front du boycott européen et turque pour la Finlande et la Suède dans l’OTAN doivent particulièrement le réjouir. Surtout que personne n’a encore osé «caller» son satané bluff nucléaire ce qui permet le maintien de la fermeture de la Mer Noire et empêche aussi une vraie contre offensive ukrainienne dans l’est.
    C’est Yogi Berra qui disait que les prédictions sont difficiles à faire «surtout quand cela concerne l’avenir» mais plus ça va, plus mon optimisme diminue.

    1. as000ll dit :

      Et… « On peut observer beaucoup de choses en regardant. »

  7. Madalton dit :

    Les territoires conquis du Donbass étaient la portion Pro-russe. Le reste sera encore plus dur à gagner.

    Des conversations de soldats russes en crisse après le Kremlin, Putin et le ministre de la défense ont été interceptées.

    https://www.rawstory.com/vladimir-putin-ukraine/

  8. spritzer dit :

    « mais leurs gains « laborieux et progressifs » ne sont pas de nature à remonter le moral ou à redonner de l’énergie à une armée démoralisée après trois mois de guerre »

    Qu’est-ce qu’ils en savent de l’état d’esprit de l’armée russe… Même chose pour les pertes russes d’ailleurs.

    Si la Russie n’a pas encore réussi à établir une supériorité aérienne, où sont les avions ukrainiens ? Pourquoi ils ne détruisent pas l’artillerie russe qui fait des ravages ?

    Même un journal britannique comme The Telegraph est obligé d’admettre l’évidence après trois mois à se réjouir d’un imminent désastre pour Poutine.
    https://blogger.googleusercontent.com/img/b/R29vZ2xl/AVvXsEjTLry2ETOxF9xl6cSeXrHMP15yCNwSkSkF4kWAKKKwaWnw0_xrf87zeihfZGCl9TIyhmHmAAL34MCVyJPeZDEVU5GXfA55dYJlNU7rZ8wSeFjrNnaHLcTJRexUfDdQi8659TzTfIL7zhG-znaXQzDLbGKzL5XlOANyowYw3wd8JF2xpu2O7WVLwL16/s1280/telegraph.jpg

    En prime un coup d’oeil au retour progressif à la normal à Marioupol, le genre d’images qui n’a pas la faveur de nos médias.

    1. jeani dit :

      « En prime un coup d’oeil au retour progressif à la normale, le genre d’images qui n’a pas la faveur de nos médias. »

      Ti-comic va! Tout un retour progressif à la « normale »! Il ne reste à peu près rien à Marioupol, gracieuseté du petit dictateur, criminel de guerre.

      Il faut dire qu’ils ont choisi de bien belles images d’une ville d’un peu moins d’un demi-millions de personne où il y a probablement qu’une ou deux rues.

      Toutes les bombes que les Russes, dirigé par le ti-minable, ont lancés se sont toutes-toutes ramassées dans le même trou creusé avant la guerre.

      1. Bob dit :

        Je préfère voir un retour à la normal (aussi minime soit-il) pour des innocents que de faire du fétichisme et le keyboard warrior sur une guerre pour les intérêts des américains ( je sais …..vous n’allez pas comprendre)! Les russes reprennent les villes que leur ancêtres et roi ont fondé elle renait ses cendres et c’est beau à voir. Dommage que nos gouvernants occidentaux travail contre l’intérêt de leur propre pays et peuple ( à moins que les multinationales et les oligarques de la finance soit le peuple)

      2. spritzer dit :

        @jeani

        Ce que vous pensez n’a aucune importance. Ni ce que je pense d’ailleurs. L’important c’est ce que les gens de l’endroit pensent, mais pour ça il faudrait que nos journalistes se rendent sur place à Marioupol et les interrogent au lieu de rester cantonnés à Kiev ou à Lvivi.

      3. Chanounou dit :

        @ Jeani,
        Et en effet, comment savoir qu’il s’agit bien de Marioupol: 3-4 rues bordées d’immeubles en préfabriqué, comme il en existe des milliers dans toutes les banlieues de TOUTES les villes et capitales de l’ex bloc soviétique ( y compris Berlin-Est et la DDR où ils sont encore.. ) .
        2-3 autres rues avec des maisons fin XIX° / debut XX° en brique avec leurs chainages aux embrasures . That’s all folks!
        Ces images peuvent avoir été tournées absolument n’importe où. Pas un monument ou une statue reconnaissable, même pas un panneau indicateur ou une plaque de rue identifiable.
        La seule certitude c’est que ce sont bien des camions-citernes ruZZes qui distribuent quelque chose!

      4. spritzer dit :

        « Et en effet, comment savoir qu’il s’agit bien de Marioupol »

        À 36 seconde, au fond à gauche on voit l’usine d’Azovstal.

      5. Normand T. dit :

        Ben je n’avais pas vu les choses comme ça ! Ils reconstruisent tout en neuf ! Un genre de rénoviction en somme. Ils vont avoir une ville toute neuve grâce à «l’opération spéciale russe».

    2. Benton Fraser dit :

      Des titres d’articles…. cela en dit beaucoup!

      1. Chanounou dit :

        Pas sûr que tout le monde ait la même interprétation des dates et de l’Histoire qd on parle des …

        « russes reprennent les villes que leur ancêtres et roi ont fondé « …

        https://images.app.goo.gl/TdSJHTZb2JW6dE1z9
        Jolies photos sur la ligne du haut!

      2. Chanounou dit :

        Ou ABSOLUMENT n’importe quelle autre usine…
        Ce ne sont pas les complexes sidérurgiques / chimiques/ centrales a charbon qui manquent à l’horizon dans ce pays de 45.000.000 d’hab…
        Et propagande pour propagande: les Russes accusant les Ukrainiens d’avoir  » mis en scène  » les massacres de Butcha, qu’est-ce qui nous empêche d’imaginer que leurs distributions n’ ont pas été, elles aussi, savamment mises en scène a Rostov/ Don et que les rues tranquilles n’ont pas filmées a Koursk ou Belgorod?
        Les camions au sinistre Z y sont déjà…!
        2-3 images de HLM a moitié détruits en plan de coupe ( et effectivement filmées en Ukraine ) et le tour est joué ! Que voilà un joli reportage a la gloire des armées du Putin de Président. Les cinéastes russes ont bien dû apprendre des trucages des films d’Eisenstein….

        Maintenant…, que ces images tournent en boucle sur la TV d’état russe pour montrer toute l’humanité des troufions popoff envers les pauvres victimes russophones du Donbass, ca je n’en doute pas une seconde!

        Mais tant qu’on n’aura pas d’images d’équipes de presse multinationales, je n’accorde aucun crédit a cette  » Marioupol-pas-si-amochée-que-ça-et-où-la-vie -reprend-comme-avant « 

  9. Les pilotes russes obéissent à leurs supérieurs (pour paraphraser plus ou moins les Cyniques) :
    — Si vous n’êtes pas en danger, vous tirez ! Si vous êtes en danger, tirez-vous !

  10. poutine comme plusieurs autres conquérants sanguinaires se fie au nombre, à la supériorité numérique pour atteindre son but… dans 6 mois, dans 1 an, dans 7 ans…. pas grave…

    c’est là que les sanctions économiques que plusieurs ont ridiculisé, viendront jouer un rôle de plus en plus majeur….

    La Russe a le nombre en soldats, mais sans fric, sans travail, un peuple a du temps pour grogner… c’est jamais bon quand le peuple a du temps pour grogner….
    si les ventes de pétrole baissent régulièrement et pour du moyen et long terme, bientôt les soldats russes manqueront de bouffe et de munitions….
    ce qu’ils ont gagné maintenant sera cédé dans 3 mois…

    on entend peu parler des avions livrés à l’Ukraine…

    plus le conflit s’étirera et plus l’Ukraine s’épuisera….

    Faudra voir qui des 2 pliera en premier… le peuple russe ou Ukrainien….

    mais au final, les 2 seront les grands perdants de cette folie….

    l’Ukraine devra, en plus de reconstruire ses villes et villages, reconstruire des vies, des rêves ….
    un gâchis humain inutile… et comme les USA avec leurs foutus fusils, l’Humanité n’apprendra pas de la guerre…..

    1. Alexander dit :

      @lechatderuelle

      C’est une guerre sans gagnants. Que des perdants.

      Les ukrainiens perdent leurs vies et leur pays. Les russes perdent leur armée et leur crédibilité.

      Tellement inutile. Si Poutine avait été moins belliqueux et meilleur stratège politique, il aurait gagné la guerre d’influence autrement que par la force. Mais le mal est fait. Et ça risque de s’enliser. Par orgueil.

    2. Bob dit :

      « c’est là que les sanctions économiques que plusieurs ont ridiculisé, viendront jouer un rôle de plus en plus majeur…. » C’est plutôt nos économies occidentales au bord du précipice avec une dette gargantuesque, planche à billet qui roule à plein régime pour prêter à des états qui n’ont plus de croissances. Division social ,sociétal et ethnique au max. Politiciens hors sol, déconnectés de la réalité du peuple qui poursuivent des utopies ,idéologies, religions étatique ,name it ….(réchaufisme,covidisme,lgbtisme,otanisme,accueil de clandestin ; qui je rappel sont des personnes illégalement rentrés dans un territoire etc…) .Si ça ressemble pas à une destruction volantaire …L’europe n’a ni gaz ni pétrole ni le temps pour s’adapter au changement d’approvisionnement si il y’en a un.Le renouvelable et même le nucléaire ne ce feront pas en moins de 4 ou 5 ans. LES peuples européens vont souffrir de cette connerie idéologique d’impérialisme américain qui domine le cerveau de leurs dirigeants. Certains ici parleront de nazisme ,de fascisme ou d’impérialisme, mais le fait est qu’au

      1. Benton Fraser dit :

        Le bon côté des choses, c’est cela ralenti le changement climatique!

        L’impérialisme américain n’y a rien a y voir, l’impérialisme Poutinien, si!
        Vous parlez d’impérialisme américain avec qu’il s’agit d’anti-américanisme de votre part!

        L’idéologie reste un truc fascisme, nazisme ou soviétisme…

  11. loup2 dit :

    Simonac que j’ai développé un réflexe de voir de la propagande/désinformation de tous les bords.
    – – – – – – – – – – –
    En attendant vendredi. Un ami français de 35 ans d’age m’a envoyé ça l’autre fois.
    Une relecture intéressante !

  12. Loufaf dit :

    Tout ceci laisse présager une guerre qui s’ enlise. En espérant que cette guerre se termine avant les élections américaines de 2024. Et si jamais un président républicain est élu et surtout le gros fêlé.
    Je vous laisse deviner le reste…..

  13. probert dit :

    Que l’on voit la Russie avoir des échecs ou des succès, il y a toujours une façon de voir ça comme quelque chose d’inquiétant. Comment pourrait-il en être autrement quand une puissance nucléaire contrôlée par une dictature déclenche une guerre sans provocation.

    1. Bob dit :

      @probert Sans provocation ? hahaha la mauvaise foi à son top

  14. ralbol dit :

    Poutine…

    …le gars qui dorlote son image en se pavanant en « chest » à cheval, en se faisant photographier pratiquant le tir, le judo, la pêche, le piano, etc., etc… ce type va reculer, abandonner et entacher son image savamment construite de héros de la nation et d’homme fort qui réussit dans toutes les activités ???

    J’crois pas.

    Erreurs ou même gaffes monumentales, il reste encore beaucoup de russes à envoyer au casse-pipe.

  15. Gilles Morissette dit :

    Dans ce genre de conflit, il est toujours difficile de départager le vérité de la propagande.

    Cependant, une chose est certaine. La Russie est enlisé dans une guerre dont on ne voit pas la fin.

    Elle a subi de lourdes pertes en vies humaines, en matériels, etc. et sa crédibilité est « sous zéro »

    La Russie a peut-être fait quelques gains sur le terrain mais le prix qu’elle a dû payer est très élevé.

    Peu importe ce qui arrivera, elle en ressortira affaibli et passablement amoché

    Cette agression nous aura permis de voir le vrai visage de Putin.

    Un despote cruel, sanguinaire, sans aucune conscience, prêt à mettre un pays (Ukraine) à feu et à sang afin de satisfaire son ego surdimensionné.

    Il passera certes à l’histoire mais pas pour les bonnes raisons.

  16. Richard Dufour dit :

    Citation populaire
    « shit in, shit out »

    Citation facile et néanmoins souhaitée
    « put in, put out »

    1. Haïku dit :

      @Richard Dufour
      Fort bien dit ! 👍

  17. Pierre.s. dit :

    —————————–

    Potine est à ;a tête d’un pays qui a un héritage culturel incroyablement riche mais
    qui actuellement est désuet et périmé dans plusieurs aspect donc effectivement
    la capacité et l’équipement millitaire. Il mène cette guerre comme celle des années 80, avec le
    même résultat désastreux.

    Un peu comme si il voulait attirer des clients dans les bars avec de la musique disco.

    Poutine vit dans le passé. Il attaque avec des vestiges et des stratégies appartenants au passé.

    Et le peti commique a Zelensky est en train de déculotter la Russie au complet
    simplement en faisant des facetime et de petit vidéo sur le net …. qui sont une arme
    bien plus puissante que toute l’armée Russe au complet ….

    Et les fameux Hackers russes ? Ils sont ou ces crétins ????
    en train d’essayer de rebooter le nintendo 64 de Vladimir ??????

    Dans ce conflit, la désuettude et l’incompétence de la Russie sautent au visage.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :