Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

« La question qui se pose et qui est très grave est la suivante : allons-nous, au Parti conservateur, prendre la voie de la politique à l’américaine, la politique d’attaque, la politique où on oppose un groupe à l’autre, la politique où on fait des slogans, où toutes les réponses sont des esquives ? Je ne vous offre pas d’être un pseudo-Américain. Ce n’est pas ce que nous voulons comme pays. Nous voulons un chef capable d’unir le parti et qui a un jugement, qui ne part pas sur des théories de conspiration, qui ne part pas sur des théories sur la Banque du Canada ou le bitcoin. »

Jean Charest, ancien premier ministre du Québec et candidat à la direction du Parti conservateur du Canada, accusant son principal rival, Pierre Poilievre, d’importer au Canada certaines pratiques politiques propres aux États-Unis selon lui, lors du dernier débat de la course.

(Photo Presse Canadienne)

36 réflexions sur “La citation (canadienne) du jour

  1. marylap dit :

    Je déteste Charest au possible, mais je dois admettre qu’il a raison. Poilievre ne débat pas avec les gens, il cherche uniquement à les écraser pour se sentir supérieur. Un peu comme Trump finalement.

    1. chicpourtout dit :

      @marylap
      M.Charest est un politicien qui est le reflet d’une époque…
      Cela dit, je n’éprouve pas la même aversion que vous à son endroit. Je comprends toutefois que nombre de personnes ne l’apprécient pas.

      Maintenant, entre ces deux candidats le choix n’est pas difficile disons qu’il est le « moins pire »…
      Et ce, même si je crois qu’il devrait profiter de la vie avec son épouse et prendre sa retraite.

      Dans les circonstances actuelles, n’y a pas de chances à prendre. Autrement, on risque de devenir une pâle version des E.U. dans ce qu’ils ont de plus détestable.

  2. Jean Saisrien dit :

    Le mafiosi qui donne des leçons au findumondiste !

    Tous des winners…
    Aussi, c’était vraiment n’importe quoi ce « débat » en « français »…
    La crème de la crème conservatrice…

  3. Charlot dit :

    Le choix Poilièvre Charest: tomber de Charybde en Scylla. Ou un choix Cornélien. Au goût.

    1. À ceci près qu’un dilemme cornélien est le plus souvent entre l’amour et l’honneur (ou le devoir). Ici le choix est entre la haine et le déshonneur.

      1. Charlot dit :

        Pertinente observation. Merci!

  4. Dekessey dit :

    J’ai regardé ce débat. C’était… divertissant.
    Les deux meneurs se sont échangé de bonnes pointes, et ils représentent bien le schisme dans ce parti.
    Justin Trudeau n’a rien à craindre pour les prochaines élections.

  5. gl000001 dit :

    Peu importe qui ils choisissent, on va voter libéral ou NPD aux prochaines élections !!
    Le commentaire de Charest fait beaucoup de sens. C’est un idéaliste dans le fond car il veut des gens décents dans son parti. Mais il idéalise beaucoup le pouvoir aussi. Le vent le pousse ou il pourrait être chef. Mais son vent, c’est le mistral qui rend fou !!

    1. Dekessey dit :

      Vous oubliez un parti.

      1. gl000001 dit :

        Le parti Vert. En effet 😉

      2. gl000001 dit :

        Ouch !! Le Bloc Québécois aussi.

  6. Tiger Mulligan dit :

    La question qui se pose et qui est très grave est la suivante : allons-nous, au Parti conservateur, prendre la voie de la politique à l’américaine,ou abandonner le partie aux mains d’un bandit en cravate !!

    Non mais sérieux, vous avez vu ces six supers candidats à la chefferie hier ? Manquait juste Maxime pour avoir le best line up ever !!!

  7. P Lacerte dit :

    J’en ai aussi écouté une partie sur YouTube (la seconde partie)… du gros n’importe quoi incompréhensible…

    Je n’ose imaginer la réaction du Canada anglais si des représentants du Québec allaient baraguiner un aussi mauvais anglais que ce que la majorité des candidats reformists nous ont servi hier en français.

    Ceci dit Charest a passé la gratte autant en arguments sensés qu’en logique élémentaire…

    Polievre… comment dire… une caricature… un Gi Joe plastifié, modelé, habillé, peigné… pour plaire aux WASP d’une autre époque (les années 40 genre)… un facke… mais le meilleur pour être certain que ce parti rétrograde de fanatiques religieux de Calgary ne reprenne plus jamais le pouvoir…

  8. Loufaf dit :

    Charest, que je n’ apprécie pas du tout a raison de mettre en garde contre Poilievre. Je dis comme Régis Labeaume dans sa chronique dans la Presse qui appelle Poilievre : un nano trump.
    Poilievre essaie vraiment d’ imiter la chose dans ses propos et joue les gros populistes pour plaire à une fange de la population qui aimerait vivre en marge de la société qui respecte les politiciens élus démocratiquement.
    Un être dangereux en somme…..

  9. treblig dit :

    Et l’avortement? Euh… comment dire, c’est que 86% des québécois approuvent l’avortement tel que pratiqué aujourd’hui. Pas question de rouvrir ce débat qui serait assez casse-gueule pour les conservateurs. Alors, on n’en parle pas. C’est le mot d’ordre du parti

    1. Si le Canada anglais mettrais les conservatuer au pouvoir (je les crois capable… il ont bien mis Ford en Ontario!) il serait assez osé (lire con) pour rendre l’avortement criminel.

      1. xnicden dit :

        Bonne chance pour faire appliquer une telle loi dans la grande majorité des provinces.

      2. Bob Inette dit :

        La dernière fois que les conservateurs ont voulu passer
        une loi qui recriminalisait la pratique de l’avortement,
        le Sénat a invalidé la loi en question.(1991)

  10. HS – Pour ceux qui aimerait se mettre à jour sur le conflit russo-ukrainien.

    Débat intéressant entre 4 panélistes sur la situation actuelle en Ukraine.
    https://www.youtube.com/watch?v=HQ8M_vv8p1A

    Si le temps vous manquent, vous pouvez visionner ces deux reportages tirés de l’émission ci-haut.
    https://www.youtube.com/watch?v=8dn3tn4MJRs

  11. Haïku dit :

    Poilievre est tout simplement imbuvable !!!

  12. Depuis que le Reform s’est fusionné avec le Parti Conservateur il est évident que l’extrême droite et la droite n’arriveront pas mettre de l’avant un programme commun ni même de trouver un porte-parole représentatif des deux factions. Le modèle états-unien ne s’importe pas car l’aile d’extrême-droite ne pourra pas pour l’instant, heureusement, être majoritaire.

    1. gl000001 dit :

      Après le Bloc Québécois, verra-t-on naitre le Prairies Block.

  13. NStrider dit :

    Il n’y a pas que le lait qui provient de vaches « boostées » aux hormones de croissance et les armes du « iron pipeline »qui nous parviennent des États-Unis, il y aussi une importation des idées et franchement c’est ce qui m’inquiète le plus. On est au Québec à cause (ou grâce à) de la barrière linguistique un peu immunisé et ça prend plus de temps pour que ces idées fassent leurs chemins dans notre psyché collective mais… comme les vaccins la protection s’amenuise avec le temps et ces idées prennent finalement racine chez nous aussi. À preuve on a nos complotistes, et je mélange ici tous les variants présents chez nous, anti-vax, anti-gouvernement, anti masques, pro convoi, pro Poutine, pro Bernier, pro Duhaime, etc.
    Il ne faut pas attendre que les racines soient trop profondes pour les exposer.
    Pour une fois, je suis d’accord avec Charest.
    Pou

  14. Bidulen dit :

    C’est très clair, il n’y a pas d’alternative à Trudeau, le clown. Cependant, si les Canadiens donnaient le pouvoir à Charest, je n’irais pas me pendre au grenier, comme disait le père du clown. Je préfère de loin un voleur unificateur qu’un voleur divisif. Pénurie de personnel politique avec du contenu…

  15. dynopax dit :

    Poilievre, un autre de ces sacs a merde qui amuse la galerie des libertariens (bonzariens?) qui voudraient se substituer aux personnes democratiquement élues et créer un « free for all paradise » de cowboys amants du « Guns, Gas and God ». Un sac à vidange vide bon à mettre au recyclage. Chose certaine, on en souhaite presque à voir ce sombre crétin gagner son pari, pratiquement une garantie de ne pas voir les réformistes en conserve au pouvoir de sitôt…

  16. jeanfrancoiscouture dit :

    Jean Charest, l’homme aux convictions à géométrie variable selon qu’il est «Libéral provincial» ou «Conservateur fédéral».

    Voyez plutôt cet extrait d’un article du journal Le Soleil du 17 mars dernier.

    «Le candidat à la direction du Parti conservateur Jean Charest a déclaré jeudi qu’il ne modifierait pas les lois canadiennes actuelles sur les armes à feu, y compris en ce qui concerne l’interdiction des armes à feu «d’assaut».
    Lors d’une entrevue de fond, M. Charest a déclaré qu’en matière de contrôle des armes à feu, l’accent devrait être mis sur le trafic d’armes de poing en provenance des États-Unis. Il a souligné le nombre élevé de fusillades qui ont eu lieu récemment à Montréal et à Toronto.

    Selon M. Charest, c’est là-dessus qu’Ottawa devrait consacrer son énergie et ses ressources, plutôt que de réglementer les chasseurs et les agriculteurs. « Je ne possède pas d’arme à feu, mais j’ai aimé chasser. Et je pense qu’il devrait simplement y avoir une approche de gros bon sens dans tout ça. »

    Il a raison quand il dit «l’accent devrait être mis sur le trafic d’armes de poing en provenance des États-Unis.» N’aurait-ll pas pu faire preuve de la même «approche de gros bons sens» (sic) quand, face à cette loi fédérale amendée par le gouvernement Harper pour supprimer le registre des armes d’épaule, il a choisi de mettre sur le dos des «chasseurs et agriculteurs»(sic) québécois son coûteux registre provincial des armes longues? Et ajouter aussi une couche de règlements au régime fédéral sur les armes de poing légitimement acquises et utilisées par d’honnêtes citoyens?

    En fait, on dirait que pour faire de la politique et réaliser son rêve d’être P.M. du Canada, rêve mis entre parenthèses par son passage au Québec, Jean Charest modifie au besoin son approche sur les principes. Quels autres principes est-il prêt à regarder autrement?

    Et le pire dans tout ça, c’est que le seul choix pour les Conservateurs est entre l’imbuvable Pierre Poilievre, un politicien qui ferait sans doute un gouverneur marginalement acceptable dans un petit état républicain aux USA mais certainement pas un P.M. convenable dans un pays comme le Canada et un Jean Charest à l’expérience nationale et internationale incontestable mais aux prises avec une sorte de flou artistique autour des principes qui le guident en politique.

    Un beau dilemme, non?

    https://www.lesoleil.com/2022/03/17/jean-charest-ne-toucherait-pas-aux-lois-actuelles-sur-le-controle-des-armes-a-feu-7b2a382236c05a4de60653e3a21c6df1

    1. Et il y a un autre type de politiciens qui annonce, haut et fort, qu’il entreprendra telle ou telle réforme, mais qui nous shit dans les mains quelques années plus tard. Et ceux-là, on les comptent à la dizaine.

      https://www.journaldequebec.com/2018/09/10/legault-veut-une-election-proportionnelle-en-2022-je-ne-ferai-pas-comme-justin

    2. Haïku dit :

      @jeanfrancoiscouture -10:54
      Merci de l’envoi.
      En effet l’article offre une réflexion très intéressante.

  17. Apocalypse dit :

    A lire les commentaires, il semble qu’on fait un référendum sur M. Charest. 🤣

    Cela dit, tout à fait d’accord avec lui!

    Sans doute le moins mauvais choix comme prochain chef du Parti conservateur qui pourrait ENFIN nous débarrasser de cette calamité qu’est Justin Trudeau! 🤞🤞

    1. gl000001 dit :

      J’essaierais Jagmeet bien avant Jean 🤡 Charest

  18. à voir les libéraux et les conservateurs « offrir » du bas de gamme… je ne vois pas ce qu’il y aurait de si dramatique de voter NPD pour la prochaine élection…
    ils ne pourront jamais faire aussi pire que les 2 autres en seulement 4 ans…

    Bref, le Canada doit cesser son regard binaire en politique… pas mal très USA comme vision….

  19. ralbol dit :

    Ça prenait habituellement 5 ans avant que les « modes » américaines s’incrustent au Canada anglais.

    Aujourd’hui, internet et réseaux sociaux oblige, ce délai est maintenant réduit à environs 2 ans.

    Charest risque de comprendre assez vite que son public cible de « conservateurs » en est lentement mais sûrement à se mouler et épouser les formes des décérébrés « conservatives » américains.

    …et leurs latinos, c’est nous les québécois…

    Y va avoir besoin de beaucoup de chance dans le ROC ce latino…

    1. gl000001 dit :

      J’ai toujours entendu dire qu’il y a une grosse différence entre les conservateurs des prairies (les réformistes qui squattent le PC) et les autres conservateurs (Ontario, Maritimes et BC). Je me demande si ils vont « désévoluer » à la même vitesse !?!?

      1. ralbol dit :

        Le « conservative » c’est un virus, et les conservateurs, où qu’ils soient, portent pas d’masque…

  20. Apocalypse dit :

    @gl000001 – 11:38

    ‘J’essaierais Jagmeet bien avant Jean 🤡 Charest’

    Voter pour le NPD de Jagmeet Singh: JAMAIS!

    Le NPD a eu de bons chefs, mais Jagmeet Singh est NUL!

    On l’a encore vu avec son appui aveugle aux libéraux.

  21. Gilles Morissette dit :

    Je suis lon d’être un fan de Charest.

    Sa gestion de l’épisode du « Printemps Érable » a été catastrophique.

    Il a été un des grands responsables de la crise que le Québec a connu.

    Il a largement contribué aux nombreuses manifestations et aux dérapages qui s’en sont suivi.

    Ceci dit, je préfère et de loin, le voir devenir chef du PC plutôt que l’imbuvable Poilièvre.

    La dernière chose que ce parti, le pays ont besoin est un démagogue de la « Drette profonde », aux idées rétrogrades et populistes, qui veut plaire aux « rednecks » de l’Ouest et qui, pour arriver à ses fins, attisera le feu de la haine et de la division.

    Pas besoin d’un clone de LA CHOSE comme éventuel P.M.

    Charest est le « moins pire » des choix bien qu’il n’aura JAMAIS mon vote.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :