Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

« La ville n’est toujours pas tombée. Nos forces militaires sont encore là. Elles se battront donc jusqu’au bout, et pour l’instant, elles sont toujours à Marioupol. »

Denys Shmyhal, premier ministre d’Ukraine, assurant lors d’une interview sur ABC dimanche que la bataille pour la ville portuaire n’était pas finie. Les forces ukrainiennes sont désormais retranchées dans l’immense aciérie Azovstal, fleuron de l’industrie ukrainienne, près du port. La Russie leur avait donné jusqu’à dimanche pour se rendre.

P.S. : Samedi, lors d’une interview avec des médias en ligne, le président Volodymyr Zelensky avait affirmé que les forces russes étaient six fois plus nombreux que les troupes ukrainiennes à Marioupol. « Nous les soutenons autant que nous le pouvons. Mais ils savent qu’ils accomplissent l’une des missions les plus puissantes et les plus importantes aujourd’hui », avait-il dit.

(Photo Reuters)

47 réflexions sur “La citation (ukrainienne) du jour

  1. probert dit :

    Quel va être le chemin pour que les Ukrainiens retrouvent la paix avec la Russie ? Et le chemin pour que les pays de l’ouest retrouvent la confiance et l’ouverture envers la Russie ? J’ai bien peur que ce chemin va être long, avec beaucoup de souffrances.

    1. Sjonka dit :

      Une éternité

    2. MarcB dit :

      De manière plus générale, mis à part l’extrême droite (Le Pen, Trump, Orban), qui dans l’Occident va faire confiance à la Russie de Poutine après les atrocités et mensonges éhontés dont elle est coupable.

      1. Toile dit :

        La Chine peut être? L’Inde? L’Iran ?

      2. Bartien dit :

        En Occident?

    3. Guy Pelletier dit :

      Certains pays d’Europe la France et l’Allemagne en tête ne priveront bien longtemps leurs industriels ou majeurs de l’alimentation de super marchés, de chaînes de magasins d’usines de pièces d’autos, d’assemblage d’autos ……………..qui brassent de très grosses affaires en Russie de continuer à en brasser, pour les autres qui ont temporairement ralentis ou suspendus leurs opérations ils vont les repartir comme si rien ne s’était passé aussitôt la guerre terminée et peut-être bien avant. Business as usual, malheureusement!!!!!

      Marine Lepen en a fait mention, les autres préférant le silence à l’approche du deuxième tour de l’élection présidentielle mais sachons qu’ils feront la même chose!!!!!.

      Les économies de ces pays trop dépendantes des affaire$$$$ et de l’argent à faire en Russie.

      1. MarcB dit :

        @GuyP
        Peut-être, quoiqu’il soit aussi possible qu’une compagnie relançant ses activités en Russie pourrait être la cible d’un boycott en Occident. Même un boycott partiel peut faire plus mal au chiffre d’affaire que les revenus perdus en Russie. De plus, les russes paieront en roubles, donc comment les compagnies pourront-elles rapatrier leurs profits hors de l’économie russe sans le système SWIFT?

        Je crois que la Russie s’est tiré dans le pied avec son invasion injustifiée de l’Ukraine, et que ça fera mal longtemps.

  2. Tintin_fan99 dit :

    ca prendra fort probablement aussi longtemps qu’a duré la fermeture de la Russie…. par la Russie après la deuxième guerre mondiale et ça prendra fort probablement quelqu’un comme Gorbatchev pour essayer un rapprochement. La délation et les arrestations sont l’ordre du jour en ce moment. Comment peut-on avoir une certaine confiance aux dirigeants qui seront en place pour encore au moins une vingtaine d’année. La population n’est que troupeau et des bouches de trop. Rien ne changera tant et aussi longtemps que Poutine et sa horde de désorientés demeurent au Kremlin

  3. Toile dit :

    Bombardée depuis le début, estimée, en début avril, détruite à 90%, déclarée le 14 avril par Oleksiy Arestovych, un conseiller du président ukrainien, comme « désormais militairement impossible » à regagner, réduite de quelques centaines de soldats ( chiffre non confirmé) qui se seraient rendus, non approvisionné en armes, le destin de la 36 eme brigade ukrainienne de la marine nationale des forces armées ukrainiennes terré dans les entrailles est clair:
    « Ce sera la mort pour certains d’entre nous et la captivité pour les autres. Nous ne savons pas ce qu’il va se passer, mais nous vous demandons vraiment de vous souvenir [de nous] avec un mot gentil », a demandé la 36e brigade aux Ukrainiens. « Pendant plus d’un mois, nous avons combattu sans réapprovisionnement en munitions, sans nourriture, sans eau », faisant « le possible et l’impossible », a ajouté cette unité, qui précise que « la moitié » de ses membres sont blessés.

    Le quand n’est pas connu mais l’imminence est rapprochée. Marioupol va tomber: l’héroïsme a ses limites humaines.

    Un trophée de guerre pour la parade militaire du 9 mai à Moscou. Une affaire glorifiante de la volonté de Vlad d’autant que le bataillon d’Azvov c’est aussi l’épine dans le pied, le repère des neo nazis, version russe.

    L’objectif de conquête du sud, sud-est se concrétise peu à peu.

    Vlad s’en « contentera-t-il »?

    Loin d’être certain car on note que les bombardements s’intensifient sur Kharkiv, Lyiv, et le centre: chemins de fer, dépots ou centre de production d’armes, raffineries.

    Cela vise t il uniquement un affaiblissement des forces ukrainiennes dans le conflit avec le sud ou un présage pour une offensive générale? Mon gros petit doigt me dit que c’est vers une offensive générale du pays que Vlad entretient comme projet. Un genre de solution « finale ».

    Comme d’habitude, on regardera sur notre p’tite tv et on s’indignera… à moins que Vlad ne prenne lui même la décision qui nous mènera à l’article 5. Une avenue fort possible. Les negos de paix tenues à Istanbul, une forme de leurre qui pour l’instant sont bel et bien enterrées. See you later.

  4. Jocnob dit :

    Poutine devra disparaître

    1. Toile dit :

      Poutin disparaître? Avant 2035? Se serait stratégiquement la chose à faire, histoire de donner l’illusion d’un apaisement domestique et de viser des assouplissements économiques. Encore un leurre à gober.

      Mikhaïl Michoustine, Premier ministre russe ???
      https://www.lemonde.fr/international/article/2020/01/16/mikhail-michoustine-specialiste-des-impots-et-poete-a-ses-heures-designe-premier-ministre-russe_6026109_3210.html#xtor=AL-32280270-%5Bdefault%5D-%5Bios%5D

      Constitution russe
      Pour la succession, sur le papier, la réponse est dans la Constitution russe, au chapitre IV qui traite des pouvoirs du « Président de la Fédération de Russie », et plus précisément aux alinéas 2 et 3 de l’article 92.

      § 2 Le président de la Fédération russe cesse d’exercer ses pouvoirs avant terme en cas de démission, d’incapacité durable du fait de son état de santé à exercer les pouvoirs qui lui sont conférés, ou en cas de destitution. Dans ce cas, l’élection du président de la Fédération russe doit avoir lieu au plus tard dans les trois mois qui suivent la fin anticipée de son mandat.

      § 3. Dans tous les cas ou le président de la Fédération russe n’est pas en état d’exercer ses obligations, celles-ci sont assumées à titre provisoire par le président du gouvernement de la Fédération russe [le premier ministre]. Le président de la Fédération russe par intérim n’a pas le droit de dissoudre la Douma d’État, d’organiser un référendum ni de proposer des amendements ou une révision des dispositions de la Constitution de la Fédération russe.

      Depuis le 16 janvier 2016, le président du gouvernement de la Fédération de Russie est Mikhaïl Michoustine. Il a été choisi pour remplacer Dmitri Medvedev, qui avait occupé le poste pendant huit ans avant d’être nommé vice-président du Conseil de sécurité russe, organe stratégique présidé par Vladimir Poutine.

      Une parfaite marionnette
      https://www.rfi.fr/fr/podcasts/20200802-russie-mikhaïl-michoustine-l-ombre-à-la-lumière

      Lui ou un autre….

    2. titejasette dit :

      Comment faire ?

      Poison pill from Dr Oz ?

    3. chicpourtout dit :

      Il continuera certainement à diriger son pays un certain temps. Au yeux de l’occident et de l’Europe toutefois, il aura perdu toute crédibilité. Jusqu’ici Poutine n’a rien gagné avec cette guerre. Rien. En finale, il aura un pays Ukrainien détruit.

  5. Qui fera confiance à la Russie « après » ??

    Tout dépendra qui sera Chef d’état en Occident…. Qui peut prédire qui sera à la tête des pays occidentaux, européens et scandinaves…
    tout peut aller très vite….

    Il y aura des « occasions » en or pour les affairistes occidentaux en Russie… il y aura des dollars juteux sur la table…, certains chef d’état occidentaux affirmeront qu’Il vaut mieux implanter des usines et des compagnies occidentales en Russie que de laisser ce « marché lucratif » aux chinois….
    l’Occident aura besoin de retombées économiques substantielles pour rembourser les dépenses et les déficits reliés à ce soutien ukrainien…

    La Russie ne sera pas une Corée du Nord « après »… parce que l’Occident n’a pas de mémoire et surtout elle a une soif terrible de consommation…

    évidemment si on change notre rythme de vie, notre façon de consommer, nos exigences … peut-être.. peut-être les impacts socio-économiques en Russie seront lourds et durables…

    « après » l’Ukraine où l’occident tournera-t-elle les yeux, vite désintéressée de ce dossier…

    1. gigido66 dit :

      Malheureusement vrai!

  6. Caisse dit :

    Bien au delà de la guerre, Poutine ne pourra jamais plus quitter le Russie, si il permet à son peuple de voyager beaucoup en profiterons pour s’exiler, la Russie, le peuple russes, va payer pendant longtemps cette guerre, ce massacre de civil, parce que la justice elle n’oublie pas 10-20 ans plus tard et se sera toujours justice en cours. Plusieurs entreprises se laisseront séduire par un retour de leurs activités en Russie, plusieurs auront fait leurs nid ailleurs dans le monde, sachant qu’avec une telle autocratie, le retour à la normalité sera toujours fragile, ce peuple souffre depuis un siècle, et ça ce répète constamment, il n’y à aucune grandeur russes, que des guerres, des massacres, du peuple où d’ailleurs, une vie de misère, qui continuera tant aussi longtemps que le peuple russe ce dotera d’un système électoral démocratique, c’est pour demain la veille. La misère dans la misère, c’est d’avoir moins de misère, quel triste vie que celle de ce peuple.

    1. Guy Pelletier dit :

      Tout à fait et ce ne sera qu’à partir du moment ou le peuple russe en aura assez de ces régimes autocratiques et autoritaires qu’ils choisiront la démocratie que la Russie pourra enfin faire pleinement partie de l’Europe et de l’occident. Tant qu’ils ne feront pas ce qu’il faut pour changer cela la Russie qu’importe qui la dirige et la dirigera dans le futur demeurera pour ses voisins une menace réelle t constante, devra être sous très forte surveillance.

      Plus personne ne pouvant à l’avenir faire le moindrement confiance à leurs dirigeants. Les Russes dans le passé ont fait des révolutions pour changer leurs régimes, leurs dirigeants, c’est a souhaiter qu’ils en fasse autant le plus tôt possible. Le monde mais surtout l’Europe seraient mieux avec une Russie pleinement intégré à l’occident.

      Comme dirait l’autre…………..on verra!!!!!!

  7. Pierre s. dit :

    ———————————

    Avec toute la puissance de l’armée Russe Poutine est incapable de faire tomber Marioupol.
    Y a des généraux qui doivent avoir le sommeil léger ces temps ci.

    Vraiment, comme chef de guerre, Poutine est médiocre, une honte pour la Russie.

    1. chicpourtout dit :

      Bien dit et visible depuis le début.

      1. Haïku dit :

        @Pierre s. et
        @chicpourtout

        Je recopie un tweet récent:

        « L’armée russe était considérée comme la deuxième meilleure armée du monde.
        Il s’avère que c’est seulement la deuxième meilleure armée en Ukraine. »

  8. sousmarin dit :

    Marioupol n’arrête pas de « tomber » depuis le début de la guerre mais elle continue de tenir et mobilise 15 à 20.000 russes et vassaux parmi les meilleures troupes, ce qui soulage les autres fronts.
    Les rangs des volontaires pour « nettoyer » les lieux où sont retranchés les ukrainiens ne doivent pas être drus…il est certain que c’est plus facile de tuer des civils désarmés ou de les emmener de force en Russie.
    Difficile aussi de faire disparaître des dizaines de milliers de civils exécutés, sans parler des témoins ; russes, vos chers nazis ont essayé avant vous…pourquoi tant détester ce reflet de vos miroirs ?

    Il semblerait que la guerre soit maintenant la seule voie suivie par le p putride, enfermé dans sa soif de territoire et certain de « gagner » !
    Le voilà qu’il s’excite à envoyer ce qu’il lui reste de missiles à courtes et moyennes portées, que fera-t-il lorsque le stock approchera le zéro ?
    Voyons, dans tous les cas, il proclamera qu’il a tué tous les vilains nazis, sauf le président juif bien sûr…

    Ce conflit, contrairement à beaucoup d’autres tout aussi meurtriers, voire plus, aura des conséquences énormes en Europe car les politiciens ont fini par voir leurs vulnérabilité face au p putride et ils tiennent à garder leurs pouvoirs…les armées nationales vont se renforcer (lorsque les allemands auront retrouvé leurs esprits égarés avec un leurre bouclier anti-missiles nucléaires à 1 ou 2 milliards) alors que l’armée russe est en train de s’écrouler.
    Le p putride aura plus fait que n’importe qui pour la construction d’une armée et d’une diplomatie européenne ; cela sera-t-il suffisant ?

    1. Guy Pelletier dit :

      Tout le monde sait ce q

    2. Guy Pelletier dit :

      Chose certaine certains ont maintenant compris qu’ils ne peuvent une seule seconde faire confiance aux dirigeants Russes pour la sécurité de leur pays. Il faudra enfermer l’ours russe dans sa cage et l’entourer des armées de l’OTAN de même que d’alliances de défense mutuelle de pays ne pouvant adhérer à l’OTAN pour leur protection. Qu’importe le gérémiades du Kremlin de ses perroquets occidentaux nombreux sur nos sites et forums de discussion qui se plaindront de cette supposée agression contre la Russie cette agression barbare, violente, insensés contre un pays nullement une menace pour la sainte, grande, glorieuse Russie des tsars est de trop. Les masques sont tombés on sait à qui on a affaire……………………………………

      ASSEZ C’EST ASSEZ!!!!!!

  9. Jean11820 dit :

    Il semble très probable que la Finlande et la Suède demanderaient leur adhésion à l’OTAN. Ce qui, à mon avis, serait une des rares retombée positive de cette guerre. Mais attention, l’adhésion de nouveaux membres doit être approuvé à l’unanimité par les membres de l’OTAN. Il s’avère que les républicains « trumpiste » pourraient faire échouer le vote d’acceptation des USA au sénat (vote à 66% requis) (entendu sur MSNBC). Une traitrise éhontée qui bonifierait au plus haut point à Poutine. Ça et la venue d’une Marine Le Pen en France qui déjà ouvertement souhaite un rapprochement avec Poutine. L’extrême droite en action partout.

    1. titejasette dit :

      @Jean11820

      Que la Finlande et la Suède soient acceptées ou non à faire partie de l’Otan, ce n’est pas là le point.

      C’est l’invasion de l’Ukraine par la Russie qui a incité ces 2 pays à faire la demande de leur adhésion. En d’autres mots, si Putrite avait peur de l’Otan et de la puissance formée par la solidarité et l’union de tous ces pays, le niveau de ses paranoïas a maintenant atteint son paroxysme.

      Il y en a d’autres pays qui envisagent de faire leur demande ?

      Putride doit se sentir tout ti dans ses grands bottes. Pôv gars. Il n’a qu’à se tourner vers la Chine pour se réfugier dans les bras du Grand Tai-Chi Xi

      1. Haïku dit :

        titejasette
        « Grand Tai-Chi Xi »

        Á retenir. 😉👌

      2. titejasette dit :

        @Haïku

        Pour vous , j’ai deux proverbes chinois (d’actualité)

        « Celui qui tient un tigre par la queue ne doit pas lâcher prise »

        « Le coeur ne parle pas mais il faut savoir l’écouter »

      3. Haïku dit :

        @titejasette
        Gracias !

    2. Guy Pelletier dit :

      Les choses semblent entrain de changer sur cette question aux USA. Les Ripoux Renégats de Républicains devant l’opinion publique nettement pro Ukraine sont entrain de renverser leur veste de bord. Ils réalisent que ça pourrait leur coûter très cher électoralement bientôt s’ils continuent sur leurs positions. Même que certains d’entre eux s’en prennent maintenant à Tucker Carlson grande vedette incontestée des télés contrôlées par le Kremlin qui passent régulièrement ses propos pro Russes à heure de grande écoute!!!!!!!

      Tucker Carlson un si grand patriote…………………………….Russe!!!!!

      MRGA!!!!!

      Make Russia Great Agains!!!!!!
      T.C.

  10. Mona dit :

    Je partage avec vous une nouvelle publication du poète et traducteur russe André Markowicz, d’une beauté, d’une justesse sans fin.

    « Faire un gros boum »

     » D’un coup, ils se sont mis à parler de guerre. Les propagandistes de Poutine, sa télé. Après que le Moskva a été coulé. Je suis tombé sur une émission d’Olga Skabéeva et Evgueni Popov, « 60 minutes », — qui dure beaucoup plus que soixante minutes et qui revient tous les jours. Ces deux-là sont, avec Vladimir Soloviov et deux ou trois autres, les pires. Ce qui comptait pour moi, ce n’était pas tellement écouter ce qu’ils disent, même si, ce qu’ils disent est hallucinant : leur première obsession, c’est que tous les bombardements et les massacres sur les civils sont des fakes et des mises en scène. Ce sont les Ukrainiens, et leurs alliés américains (tous les alliés sont devenus américains, et les pires américains sont les Britanniques) qui se bombardent eux-mêmes, qui massacrent eux-mêmes leur population, pour nous faire accuser, nous, les Russes. Et ils ne disent pas « Ukrainiens », ils disent « les nazis », ou bien « nazikis » — les nazillons, qui est le terme constamment employé par Kadyrov.

    Le principe de l’émission, c’est qu’ils annoncent une nouvelle, et qu’ensuite ils ont un pannel d’invités qui la discutent. Et ces invités aussi, ils sont, naturellement, du même tonneau.

    Ce qu’on voit, quand on regarde et qu’on essaie de faire moins attention aux mots, ce sont deux sentiments essentiels, dans les yeux et sur les lèvres : la haine, et la peur. Ils ont absolument compris, sans l’ombre d’aucun doute, que ça ne va pas bien du tout pour l’armée russe, et leur Russie en général. Et même, que ça ne va pas du tout.

    Du coup, ils se sont mis à parler non pas seulement de guerre, mais du fait que nous étions entrés dans la Troisième Guerre mondiale. Et que la Russie était en guerre avec le monde — parce que le monde était nazi. Dans l’émission que j’ai essayé de suivre, à un moment, ils faisaient la liste des armements reçus par l’Ukraine, et quand un invité a essayé de dire que, de toute façon, ce n’était pas grave, parce que nous, les Russes, nous étions mieux armés, il s’est fait insulter par ses collègues : non, nous ne sommes pas mieux armés. Cela, c’était dit publiquement.

    Ils savent qu’ils ont perdu. — La haine qu’ils ressentent n’en est que décuplée.

    Cette haine et cette peur règnent aussi dans l’appareil du régime.
    L’amiral Ossipov, commandant de la flotte de la Mer Noire, après la perte du croiseur Moskva, a été arrêté par « des hommes en civil », et, d’après ce que je lis de deux sources différentes, roué de coups, lui et son aide-de-camp, pendant son arrestation. Là encore, c’est un signe : on revient aux méthodes de Staline lui-même en 1941, quand les généraux étaient fusillés après une défaite. Il faut le dire, d’après ce que je comprends de ce qu’expliquent les experts militaires, ce croiseur a accumulé les fautes : il n’aurait jamais dû se trouver seul, et, surtout, il n’aurait jamais dû se laisser distraire par une attaque de drone, — laquelle attaque a permis aux missiles Neptune de ne pas être remarqués. Et, visiblement, de tout l’équipage, de 500 hommes, ils n’ont pu en sauver que 50 (d’autres sources disent 14, en tout et pour tout). — La défaite est d’autant plus amère que ces Neptune sont de fabrication ukrainienne, et pas occidentale. Et c’est la raison pour laquelle, le lendemain même, l’aviation russe a bombardé l’usine où on les fabriquait…

    De la même façon, l’offensive annoncée n’avance pas. Et cette offensive en elle-même est très étrange, d’un point de vue militaire, parce qu’elle est annoncée sur toutes les chaînes de télé. En fait, pour l’instant du moins, elle n’existe que sur les écrans. Sur le terrain, les batailles sont acharnées, village après village, sinon maison après maison, sur une étendue gigantesque, et les Russes n’avancent pas. — Les Ukrainiens les contiennent : ils n’avancent pas non plus. Mais le fait même qu’ils puissent les contenir est déjà une défaite pour les Russes.

    De « l’opération militaire » de trois jours, nous sommes passés à une guerre longue, — une guerre de position. Sur tous les territoires occupés par les Russes, les exactions envers les populations civiles sont systématiques : pillages, tortures, exécutions sommaires, viols. Il y a des centaines — oui, des centaines — de cas de viols d’enfants. Certains sont filmés par les violeurs eux-mêmes. Je l’ai dit : les nazis, dans cette guerre, ce sont les Russes. Et ils s’enfoncent dans l’irréparable, jour après jour.

    S’ils se filment faisant ça, c’est qu’ils se savent impunis. Impunis à cause de la menace atomique de Poutine. Mais c’est plus compliqué.

    Dans l’émission que j’ai regardée, un des invités, particulièrement haineux (je n’ai pas retenu son nom), expliquait que c’était bien que les chefs d’État viennent à Kiev. Dès lors, on pouvait leur envoyer une bombe — il a dit ça comme ça : раз и бабахнуть. « Babakhnout’ », c’est un mot très simple. Je traduirais ça comme ça : « faire un gros boum ». Mais avec quelqu’un dessous. Une bonne grosse bombe sur Kiev, et c’est fini. Il n’a pas dit « atomique », mais c’était clair. — Ils en sont là.

    Le fait est qu’en même temps, le type qui disait ça exprimait cette terreur dont j’ai parlée. Et cette terreur ne tenait pas seulement, je crois, dans la terreur de perdre la guerre, mais, en même temps, au vu de la réaction des autres, de voir la chose qui pourrait vraiment se faire, — un gros boum sur Kiev… Qu’est-ce que ça donnerait, un gros boum sur Kiev ?… «Qu’est-ce que je viens de dire ? semblait-il dire. Bien fait pour eux. » Et ce « Bien fait pour eux » laissait paraître, dans le geste, dans l’intonation, une autre pensée : « ça serait notre mort à nous aussi, non ? », c’est ça qu’il semblait dire.

    Ils répétaient, les protagonistes de l’émission (je devrais dire les complices), un mot que je n’arrive pas à traduire. Les Ukrainiens доигрались « doigralis’ ». La racine est « igrat’], jouer. Do-igrat’sia (forme à l’infinitif) c’est jouer tellement qu’on arrive à un moment où le jeu se retourne contre lui-même, ou l’on ne joue plus. — Et, clairement, ce mot ne s’appliquait pas à l’Ukraine, mais à eux : eux, pendant des années et des années, jour après jour, ils ont fait monter la rhétorique de la guerre, de la haine, de la forteresse assiégée, et de la grandeur du chef qui mène la Russie vers un avenir de force et de stabilité. Ils ont parlé et parlé, ils ont occupé tous les écrans. Et voilà…ils « doigralis’». Maintenant, on ne joue plus du tout. Ce ne sont plus des mots. Ce sont des vies. Des dizaines de milliers de gens — d’hommes, de femmes, d’enfants. Qu’ils ont contribué à tuer. Et eux, ces criminels, soudain, ils craignaient pour la leur, de vie. Pas pour les millions accumulés à force d’appeler au meurtre et à la haine de l’autre. Non, pour leur propre vie à eux. C’est ça qui se sentait. Ils avaient peur en public. À l’heure de la plus grande écoute. »

    1. Ziggy9361 dit :

      Mona la rhétorique en mange tout un coup de par ce temps ci :HS…Le complotiste Alex Jones en faillite: https://lp.ca/4RNJ8P?sharing=true .

      1. Mona dit :

        @Ziggy9361 👌 merci pour cette réponse ad hoc qui vaut un petit verre ce soir !
        C’est toujours trop long bien sûr, mais quand on s’obstine (et que l’on survit) on peut gagner. Un complotiste écrasé par les procédures, la joie.💚

      2. Haïku dit :

        @Mona
        Merci pour le texte !
        C’est vraiment le monde à l’envers…….oups; « à l’enfer » !

    2. NicoDes dit :

      Réponse à Mona le 18/04/22 à 11:52 Que c’est inquiétant, c’est inimaginable ce que la peur et le sentiment d’impunité peut porter à poser comme geste… et toute cette désinformation, je n’arrive pas à concevoir que des gens puissent raconter des sornettes aussi démesurées et que peu ou pas de démentis réussissent à se rendre jusqu’aux oreilles de la population. Ça m’apparaît invraisemblable, je me demande si la peur ne fait pas en sorte que la population fait semblant de croire la propagande du régime… c’est plus simple et plus sécuritaire, surtout si toute la famille est en Russie.

      Merci beaucoup à vous Mona, pour vos interventions toujours à propos, j’apprécie sincèrement avoir le point de vue de quelqu’un de tel que vous (et de beaucoup d’autres intervenants sur ce blogue) en provenance de l’autre coté de l’Atlantique.

  11. Chanounou dit :

    Et enfin quelques petites fissures dans le joli mensonge du Putin de camarade facho . La traduction fonctionne

    https://www.n-tv.de/politik/Kreml-brandmarkt-Stars-als-Verraeter-article23273920.html

    1. Haïku dit :

      @chanounou
      Merci pour le lien.
      ———-
      Je cite Leonard Cohen:
      « There’s a crack in everything. That’s how the light gets in. »
      (Il y a une fissure dans tout. C’est comme ça que la lumière entre.)

  12. Helene dit :

    @Mona
    MERCI pour ce texte, très intéressant. Vous êtes indispensable!

    1. Mona dit :

      @Hélène 💚 merci. J’aime tellement partager avec vous tous.

  13. Chanounou dit :

    @Mona
    Merci.

  14. MarcB dit :

    Le maire de Moscou, Sergueï Sobianine, indique sur son blog que 200000 emplois sont menacé à Moscou suite aux sanctions.
    https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1877090/guerre-ukriane-russie-moscou-emplois-rouble-gaz
    Espérons que ça réveillera les Moscovites…

  15. Chanounou dit :

    200.000 c’est pas encore assez . Du 0, 2% de la population active…
    Ca ne réveillera rien du tout , a part de l’animosité et de la haine envers les millions d’américains euro-nazis que vous et moi sommes, à leurs yeux aveuglés par une propagande très efficace et redoutable….

  16. Chanounou dit :

    Bon….. ! Si on compte le Tchétchène, ça fait 8….
    La traduction fonctionne

    https://www.n-tv.de/politik/Weiterer-russischer-General-in-der-Ukraine-getoetet-article23273285.html

  17. Gilles Morissette dit :

    Les Ukrainiens tiennent le coup mais pour combien de temps encore?

    Espérons que les armes fournies par l’Ocident va les aider…un peu car on sait tous comment tout cela va finir.

  18. Igreck dit :

    Sommes-nous prêts à faire plus pour l’Ukraine?
    Nos sociétés sont ce qu’elles sont : quand notre portefeuille est touché, nos principes faiblissent. C’est (peut-être) désagréable à entendre, mais c’est ainsi. (Le Putin de président), lui, n’hésitera pas à imposer des sacrifices à sa propre population. Il ne joue pas sa réélection et ne gouverne pas par sondages.
    https://www.journaldemontreal.com/2022/04/19/sommes-nous-prets-a-faire-plus-pour-lukraine

  19. Igreck dit :

    Le 9 mai 1945, le maréchal Wilhelm Keitel, commandant des forces armées nazi, signait le traité qui officialisait la capitulation des Allemands à Berlin. Une victoire que l’URSS a payée cher
    Le 9 mai 2022…

    https://www.24heures.ca/2022/04/14/voici-pourquoi-vladimir-poutine-veut-gagner-la-guerre-en-ukraine-et-y-mettre-fin-avant-le-9-mai

  20. ralbol dit :

    En Russie, tout va pour le mieux dans le meilleur d’immonde…

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :