Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Pour la première fois depuis le 20 janvier 2017, date officielle de son remplacement par un successeur déterminé à enterrer l’une des mesures phares de sa présidence, l’Affordable Care Act, Barack Obama retournera ce mardi à la Maison-Blanche pour célébrer le 12e anniversaire de cette loi, surnommée Obamacare, que son ancien vice-président veut bonifier.

Malgré les efforts multiples des républicains pour l’abroger par voie législative ou judiciaire, l’Obamacare est devenue un élément important d’un système de santé qui est encore loin d’offrir une couverture universelle. Joe Biden profitera d’ailleurs de la visite de son ancien patron pour dévoiler une mesure destinée à corriger un « pépin » de la loi qui empêche des centaines de milliers d’Américains de profiter d’une subvention gouvernementale pour souscrire une assurance santé.

Rappelons que l’ACA est devenu loi le 23 mars 2010. Ce 5 avril 2022 ne marque donc pas un anniversaire officiel, mais il permet à Joe Biden d’attirer l’attention sur un enjeu important pour l’électorat – les coûts de la santé – au moment où sa cote de popularité est à son plus bas. La visite du 44e président lui permettra aussi de se faire voir en présence d’un homme qui continue à être populaire auprès des Afro-Américains.

Or, selon plusieurs sondages, cet électorat largement démocrate est particulièrement déçu de sa présidence.

(Photo AP)

45 réflexions sur “Le retour de Barack Obama à la Maison-Blanche

  1. Mona dit :

    « Déçus » ?
    Ils croyaient quoi avec une minorité aussi faible, des juges droitiers placés en sentinelles, une justice à la lenteur inadaptée aux nécessités de réaction et avec cette communication édulcorée des démocrates qui est l’image de marque des démocraties installées mais pas de celles qui sont déstabilisées par des méthodes de voyous criminels sans foi ni loi.

  2. gl000001 dit :

    Il faudrait partir une rumeur. Michelle Obama se présentera à la présidence avec Stacey Abrams comme VP. Ca pourrait peut-être en faire mourir d’apolexie quelques-uns de l’autre coté comme la Tortue. Cawthorne en tomberait de sa chaise. Bobette et la majorette tiendraient leur arme à l’envers. …

    1. Haïku dit :

      @gl000001
      Délicieux ! 😂👍

  3. 12 ans plus tard et toujours pas réglé….

    ça représente bien les USA…

    et les citoyens semblent tellement heureux d’être mal gérés et mal protégés…

    donc on imagine que les gens de ce pays se considèrent privilégiés et satisfaits…. à les voir voter c’est l’image qu’on a de ce pays mésadapté….

  4. probert dit :

    Les républicains ont affirmé pendant 10 ans avoir un meilleur plan que l’Obamacare. Ils n’ont jamais rien montrer de concret depuis l’adoption de cette loi comme alternative. Quelle duperie!

    1. Madalton dit :

      Trump a dit, lors d’une entrevue télévisée pendant la campagne de 2020, qu’il dévoilerait son programme après sa réélection. Ben oui.

  5. ghislain1957 dit :

    « Malgré les efforts multiples des républicains pour l’abroger par voie législative ou judiciaire… »

    Tout faire pour faire crever la lie et permettre aux plus riches de s’enrichir. Merci parti ripoux-blicain.

  6. richard311253 dit :

    Mona et tous ceux qui vont dans le même sens de votre première intervention .

    Déçu certes mais avec raison?!?!?!

    Déjà on disait de Biden, avant même son élection, qu’il serait un président de transition, un président d’un seul mandat. Difficile de virer le monde à l’envers avec cette affirmation.

    De plus, voilà un président à qui on ne donne aucune chance, ce qui vous rejoins. La presse, les spécialistes et autres érudits plafonnés dans leurs certitudes et absence de doute, nous en bonne partie et que dire de la foultitude de jambettes républicaines.

    Et il y a la conjoncture de la démocratie. Cette démocratie qui est malmenée et mal comprise.

    Est-ce que les populations qui vivent en démocratie, sont prêtes à faire les efforts pour remettre la démocratie sur les rails, ne serait-ce que de retrouver un équilibre.

    Est-ce que la caste politique serait prête à s’éduquer et éduquer ses concitoyens car pas de doute tout passera par l’éducation.

    Ce qui me permet d’écrire cela part de ce constat, « tout se dit, il y a la façon de le dire » il faut montrer aux gens à bien dire les choses.

    Sommes nous prêts à cela?

    Votre idée vaut la mienne.

  7. lanaudoise dit :

    Une couverture médicale pleine de trous, pas surprenant que les États-Unis aient le taux de mortalité maternelle le plus élevé des pays développés, et l’espérance de vie la plus courte. On est pro-vie!, oui, il me semble.

    1. Madalton dit :

      C’est la volonté de Dieu ces mortalités. 🤔🙄

  8. probert

    Duperie républicaine dites-vous…

    pourtant, les citoyens votent massivement pour eux…
    est-ce que ce sont les citoyens les épais ou les républicains qui dupent??

    les républicains ont proposé quoi d’innovateur aux citoyens USA et en quelle année?????
    je ne parviens même pas à me rappeler …!!

    Si on enlève les baisses d’impôts pour les plus riches, qu’a été la dernière réforme intelligente et productive au dossier des républicains??

    et pourtant, les gens votent encore et toujours pour eux….

    1. yolandgingras dit :

      est-ce que ce sont les citoyens les épais ou les républicains qui dupent??

      Un exquis mélange des deux, peut-être… quand des gens croient que c’est Dieu qui a écrit la constitution américaine et que la théorie de l’évolution est un mensonge, il n’est pas étonnant qu’il y ait tant de votes pour le parti républicain.

    2. Gina dit :

      @lechatderuelle,
      Excusez-moi, je ne veux pas insulter tous les Américains, une majorité d’entre eux sont des imbéciles. Ils préfèrent perdre des avantages sociaux aux détriments d’eux-mêmes parce qu’ils écoutent et prennent à la lettre ce que les riches veulent leur rentrer dans la tête. Ils ne prennent le temps d’analyser ce que disent lriches et ils contribuent à leur malheur.

    3. Le message républicain se résume un peu à ceci : « Votez pour nous et croyez au rêve américain. Vous pouvez devenir riche et vous pourrez alors faire chier ceux qui. comme vous pour l’instant, n’ont pas réussi. Vous ne pourriez pas faire ça dans un monde égalitaire. »

    4. Jehan Lambert dit :

      @lechatderuelle
      Les républicains en campagne électorale parlent de mariage gay, d’avortement et de théorie critique de la race pour bien appâter les électeurs avec ces sujets polarisants. Et les électeurs moindrement conservateurs tombent dans le panneau. Mais ensuite une fois élus, les républicains coupent Medicaid et cie, diminuer l’impôt des riches, etc. Les électeurs qui ont voté pour eux se retrouvent alors les culottes à terre. Mais à l’élection suivante tout le cycle recommence: ils votent à nouveau pour le GOP et leurs sujets polarisants en oubliant toutes leurs politiques anti-travailleurs. Et hop dans la poche à nouveau!
      Sado-maso??!! Ou complètement idiots??!!

  9. brady4u dit :

    Hillary Clinton avait un projet de couverture d’assurance-maladie universelle.

    Avec son expérience, peut-être n’aurait-t-elle pas gaspillé les deux premières années de son mandat à tenter d’obtenir un impossible consensus.

    1. yolandgingras dit :

      Permettez-moi d’en douter… côté expérience, Biden était loin d’en être dépourvu. C’est malheureusement la « période Trump » qui a généré tout ce chaos et déstabilisé la possibilité faire de la politique axée sur le bon sens au lieu de l’émotivité ultra-partisane basée sur des postulats biaisés par des démagogues populistes en mal de pouvoir.

  10. Gilles Morissette dit :

    12 ans déjà.

    Cette loi (« Obamacare ») est loin d’être parfaite.

    Elle est le résultat d’un compromis honteux que le président Obama a dû faire, malgré lui, afin de sastisfaire les éléments les plus conservateurs et réactionnaires de son propre parti.

    Pourtant, elle est toujours là, et ce, malgré les coups de boutoir des « Répugnants », les tentatives d’abrogation, les mesures législatives adoptés pour l’affaiblir et même certaines décisions rendus par la SCOTUS.

    Ce n’était pas la législation souhaité par le président Obama (il aurait préféré « Medicare for all ») mais c’était le début du commencement d’un changement de mentalité aux USA en matière de santé.

    Pourtant, lorsqu’on regarde les données sur la santé générale des Américains, on constate que les choses se sont à peine améliorés.

    Il faut croire que les Amerloques préfèrent protéger leurs droits de porter un « gun » plutôt que de prendre soin de leur propre santé.

    Ils préfèrent passer des lois pour restreindre le droit de vote de certains groupes de personnes, pour empêcher qu’on enseigne l’histoire du racisme aux jeunes ou en adoptant toute autre sorte de loi tout aussi stupide et inutile les unes que les autres (ex. Don’t say gay)) plutôt que de se préoccuper de la santé de la population

    Voilà à quoi ressemble le « Déclin de l’Empire Américain ».

    « Welcome to the shit hole country ».

  11. Gilles Morissette dit :

    Hs

    Voilà à quoi ressemble un ramassis de SALES TRAÎTRES » à leur patrie.

    Une belle collection d’enfoirés, de faux-jetons, de lèches-culs » et tout autre qualificatif que vous pourriez trouver.

    Merci à Lincoln Project pour ce clip

    1. Guy Pelletier dit :

      Incroyable comme les Républicains et leurs grandes gueules sont rendus bien bas eux qui se vantent d’être de grands patriotes mais qui sont devenus des traîtres à leur pays juste pour dénigrer leur président actuel et son gouvernement ils embrassent Putin dit le boucher à pleine bouche .

      Merci encore au Lincoln Project de les dénoncer.

    2. marie4poches4 dit :

      Le clin d’oeil que 45 fait à Putin à la toute fin me donne des frissons dans le dos!

      1. Ziggy9361 dit :

        J’ai aussi remarqué ce geste de l’hypocrite en chef, même le Putin en était mal à l’aise tellement c’était télégraphié regarde les journalistes
        comment je l ‘ai est mis dans ma petite poche, gros épais. .

    3. Ziggy9361 dit :

      Juste pour le clin-‘d’oeil que le gros con fait à Poutine dans la dernière séquence lui mériterait le fouet gros cr….e.

      1. Haïku dit :

        Tout á fait !!!

  12. Apocalypse dit :

    ‘Or, selon plusieurs sondages, cet électorat largement démocrate est particulièrement déçu de sa présidence.’

    Les Américains ont donné leur confiance à Joe Biden, ils ont parfaitement le droit d’être déçus. Comme je l’ai dit plusieurs fois, une présidence plus qu’ordinaire. 😢

    Si on te place pour faire un job et ma perception est que tu ne la fais pas, alors j’ai parfaitement le droit d’être déçu. Je ne veux pas entendre d’excuses, je veux voir des résultats et dans le cas de Joe Biden, ils ne sont tout simplement pas assez nombreux.

    Je vous l’accorde, il ne l’a pas facile, mais s’attendait-il que président des États-Unis soit un pique-nique?

    1. gl000001 dit :

      « ma perception est que tu ne la fais pas, alors j’ai parfaitement le droit d’être déçu. »
      Ma, moi, je ! Comprenez-vous que parfois notre perception n’est pas la réalité ? Vous vous mentez à vous-même et vous semblez en être fier !!!

      « mais s’attendait-il que président des États-Unis soit un pique-nique? »
      Et pourquoi vous remettez ça à lui alors que c’est vous qui êtes déçu ? Avec toute son expérience en politique je ne peux même pas m’imaginer qu’il pense que ça devrait être facile. Et l’avez-vous entendu s’en plaindre comme l’autre imbécile faisait avant ? Non !!

    2. Madalton dit :

      S’il n’avait pas toujours 2 morons de son équipe qui rament à contre sens, ça serait plus facile comme mandat.

  13. Apocalypse

    on ne peut pas vous donner tort…

    il avait la majorité, il arrivait après la catastrophe ambulante trump…. il devait fournir….

    il a opté pour le consensus, lui aussi, comme Obama… et comme lui, il ne livrera pratiquement rien de concret…..

    1. gl000001 dit :

      « il devait fournir »
      Encore des velléités !! Il n’a pas la super-majorité qui lui permettrait de tout faire. Il n’a pas le choix d’essasyer le consensus car il ne peut rien faire sans le 60%.

      1. gl000001
        malheureusement, un gouvernement a le mandat et le devoir de fournir un rendement….

        les excuses de faible majorité, de Manchin, de c’est pas facile… ça a peu d’impact….

        un gouvernement majoritaire « doit » produire…

        même au Canada c’est la base de tout gouvernement élu… car, au final, on les juge et évalue sur leur rendement…. à moins de faire comme aux USA et voter pour un parti peu importe la qualité des politiciens…. ou dans certaines provinces ou quartiers de certaines villes canadiennes… et on le voit, ça ne crée que des clivages et du tournage en rond…

        Biden a négocié, a joué au bon gars, à espérer un consensus et a perdu 2 ans…. et voilà que l’inflation se pointe et ensuite la guerre…. terminé… les démocrates doivent s’en tenir au damage control et non pas à recréer quelque chose…

        en politique, quand une fenêtre s’ouvre, faut profiter du momentum pour éliminer des injustices ou bâtir des points pour soulager les moins bien nantis… car une occasion perdue ne se retrouve pas….

        Biden a fait son possible, mais pas ce qu’il pouvait faire s’il avait été pro-actif…..

      2. gl000001 dit :

        Il n’est pas « majoritaire » en tout à cause du filibuster !!! Suivez-vous vraiment ce qui se passe ?

      3. gl000001 dit :

        Tout ce qu’il pouvait faire à majorité simple, il l’a fait. Il a même fait des acrobaties pour le budget pour passer outre au 60%.
        Les USA sont pris dans un système gouvernemental de marde et et ils sont contents. Ils ne voient pas que ça cause de l’immobilisme et après, ils sont déçus !! Comme Apocalypse l’a très bien démontré, c’est un problème qui vient de leur « perception » qui n’est pas la réalité. Les gens simplifient parce qu’ils ne comprennent pas le big picture. En simplifiant, on perd du détail qui permet de comprendre. Vous le faites en disant qu’il perd son temps avec un consensus. Mais il n’a pas le choix à cause du filibuster que vous avez enlevé de l’équation pour simplifier !!!

  14. ralbol dit :

    « Or, selon plusieurs sondages, cet électorat largement démocrate est particulièrement déçu de sa présidence. »

    Ouais…

    La présidence de Biden manque singulièrement de paillettes, de dorures, de pitounes en talons hauts, de déclarations choquantes, de coups d’éclat, de « spotlights »…

    Cette présidence manque de téléréalitisme !

    Aujourd’hui, c’est ça que ça prend pour captiver l’attention d’une population d’un âge mental de 12 ans.

    Et pour ceux que ça choque, demandez-vous pourquoi les films « blockbusters », ceux qui pognent, sont des films de superhéros en collants et capes, personnages développés dans les années ’30-’40 pour un public de pré-ados pas encore boutonneux…

  15. Guy Pelletier dit :

    Des gens qui sourient semblent heureux vous ne voyez pas que c’est totalement anormal, amorale!!!!!!!

    Ces socialissssssssssssssssss ont comme projet d’assassiner nos pauvres assurances santé privé fleurons de nos bonnes entreprises d’ici. De priver leurs dirigeants, leurs gros actionnaires d’importants revenus, de confort et luxe qu’ils méritent tant! Tout cela pour un projet farfelu de soigner tout le monde. Voyons donc si t’as pas d’assurance que t’es trop pauvre pour payer pour tes soins ou que t’as déjà ré-hypothéqué ta maison pour faire soigner le petit dernier qui était tombé malade, crève!!! Puis si les factures d’hôpital ont été trop élevés que tu ne peut les payer, l’hôpital va faire saisir ta maison toi et ta famille aurez la chance de vivre comme si vous étiez en camping toute l’année, ton auto devenu votre maison. Bande de chanceux je vous envie presque. Mais pourquoi diable les gens paieraient-ils pour les autres!!!! Ici aux USA c’est chacun pour soi, que les plus forts gagnent……………les autres, tous des loser!!!!

    MAGA!!!!!!!!

    DJT

  16. titejasette dit :

    HS – Tôt ce matin, j’ai commencé à vous entretenir au sujet mentionné ci-dessous et je n’ai pas pu le terminer, faute de temps. Voici un extrait d’un article pour compléter ce sujet.

    Les États-Unis et l’Europe s’apprêtent à prendre de nouvelles sanctions à la suite des allégations de massacres de civils.

    “La perspective d’un défaut de paiement de la dette russe refait surface alors que les États-Unis bloquent le paiement des obligations » – CIBC

    La perspective d’un défaut de paiement de la dette russe a de nouveau été mise en avant, le Trésor américain ayant bloqué les paiements de la dette libellée en dollars de Moscou via les banques américaines.

    La décision prise lundi soir empêche le Kremlin de payer les détenteurs de sa dette souveraine avec les plus de 600 millions de dollars de réserves en dollars détenues par les institutions financières américaines, et vise à forcer la Russie à utiliser davantage de ses propres réserves en dollars ou à accepter un premier défaut de paiement depuis des décennies.

    Les sanctions imposées à la suite de l’invasion de l’Ukraine par la Russie le 24 février avaient déjà gelé toutes les réserves de devises étrangères détenues par la Banque centrale de Russie auprès de banques américaines, mais le département du Trésor avait autorisé Moscou à utiliser ces fonds pour faire face aux obligations de paiement de coupons sur sa dette libellée en dollars, au cas par cas.

    « La Russie est confrontée à une récession, à une inflation galopante, à des pénuries de produits essentiels et à une monnaie qui ne fonctionne plus dans une grande partie du monde », a déclaré mardi un porte-parole du Trésor américain à CNBC.

    Le porte-parole a ajouté que l’une des mesures « les plus puissantes » parmi les plus de 700 sanctions imposées par les États-Unis avait été celle qui avait été prise à l’encontre de la CBR avec « une coordination multilatérale, une rapidité et un impact sans précédent ».

    Un paiement de 552,4 millions de dollars de principal sur une obligation arrivant à échéance en 2022 et un paiement de 84 millions de dollars de coupon sur une obligation souveraine en dollars de 2042 sont arrivés à échéance lundi, un jour après l’apparition d’allégations selon lesquelles les forces russes ont massacré des civils dans des villes autour de la capitale ukrainienne de Kiev.

    « Aujourd’hui est la date limite pour que la Russie effectue un nouveau paiement de sa dette. À partir d’aujourd’hui, le Trésor américain n’autorisera plus aucun paiement de la dette en dollars à partir des comptes du gouvernement russe dans les institutions financières américaines », a déclaré le porte-parole du département du Trésor.

    « La Russie doit choisir entre l’épuisement des précieuses réserves de dollars restantes ou l’arrivée de nouveaux revenus, ou le défaut de paiement. »

    Le porte-parole a ajouté que la ponction sur les dollars réduirait davantage les ressources disponibles pour l’effort de guerre du président russe Vladimir Poutine et déclencherait une plus grande incertitude dans le système financier russe.

    Poutine devra réfléchir longuement et sérieusement.

    La Russie a jusqu’à présent évité de faire défaut sur sa dette en devises étrangères malgré les sanctions occidentales sévères qui limitent l’accès de la banque centrale aux réserves de change. Le département américain du Trésor avait précédemment déclaré que les sanctions appliquées à l’encontre de la Russie n’empêchaient pas le pays de rembourser ses dettes internationales, du moins jusqu’au 25 mai, date à laquelle une exemption devait expirer.

    Le ministère russe de la défense et l’ambassade de Russie à Londres n’ont pas encore répondu à la demande de commentaire de CNBC.

    Timothy Ash, stratège des marchés émergents chez BlueBay Asset Management, a qualifié la décision du Trésor de « prochaine étape logique ».

    « Poutine devra réfléchir longuement maintenant s’il veut éviter un défaut formel sur la dette extérieure, ce qui aura des conséquences négatives pour l’économie russe pour les années à venir », a-t-il déclaré dans une note de recherche.

    « En réalité, à moins que Poutine ne se retire de l’Ukraine, il est difficile de voir la Russie éviter le défaut ici, à moins qu’elle ne fasse quelque chose comme transporter des avions de dollars en espèces physiques ou de l’or à l’Ouest, mais même dans ce cas, il est difficile de voir une banque internationale être prête à fournir un règlement pour les détenteurs d’obligations afin d’éviter le défaut. Et même si les détenteurs d’obligations internationales voudraient accepter un règlement. »

    L’incapacité de Moscou à assurer le service de sa dette constituerait le premier défaut souverain de la Russie depuis 1998, date à laquelle elle a fait défaut sur sa dette intérieure, et le premier défaut souverain sur une dette en devises étrangères depuis la révolution bolchevique de 1918. »

    1. gl000001 dit :

      C’est un peu le problème que les grecs on vécu il y a quelques années mais en bien pire parce qu’ils sont essentiellement seuls dans leur « union ». Sans compter qu’ils massacrent le seul partenaire qui aurait pu les aider.

    2. titejasette

      Considérant l’ensemble des sanctions qui affecte déjà la Russie, un défaut souverain amènerait quelle autre conséquence ?

      1. titejasette dit :

        @Poussin

        Très bonne question

        https://www.franceculture.fr/emissions/la-question-du-jour/sanctions-contre-la-russie-qu-implique-un-defaut-de-paiement#:~:text=Sanctions%20contre%20la%20Russie%20%3A%20qu'implique%20un%20d%C3%A9faut%20de%20paiement%20%3F,-R%C3%A9%C3%A9couter%20Sanctions%20contre&text=Mercredi%2016%20mars%202022%2C%20la,risque%20du%20d%C3%A9faut%20de%20paiement.

        Guillaume Erner reçoit Sylvie Matelly, économiste, directrice adjointe de l’Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS). Auteure notamment de « Géopolitique de l’économie » (Eyrolles, 2021).

        Vous pouvez écouter l’interview en intégralité en cliquant sur le player en haut à gauche de cette page.

      2. oeufoulepoussin dit :

        Merci. J’ai écouté, et ce que j’en comprends, c’est qu’il ne passera rien si la Russie arrivait à un défaut de paiement.
        Les revenus continuent d’affluer grâce à son pétrole et gaz, faisant ainsi roulé l’économie nationale.

      3. titejasette dit :

        « Les revenus continuent d’affluer grâce à son pétrole et gaz, faisant ainsi roulé l’économie nationale. » – Poussin

        L’UE cherche à réduire sa dépendance en besoins énergétiques en achetant des autres pays (USA, Canada). L’Inde achète le pétrole encore de la Russie ?

        Tout ça va finir par avoir un impact à un moment donné. J’espère à court (ou moyen) terme

      4. oeufoulepoussin dit :

        Oui, l’Inde achète encore du pétrole à la Russie. Le conflit s’éternisera sur des mois, voire des années.

        La crise ukrainienne n’est que la première phase d’un conflit mondial beaucoup plus large à venir.

         » EN RÉPONSE À L’ACCORD SUR LES ARMES HYPERSONIQUES ENTRE LES ÉTATS-UNIS, LE ROYAUME-UNI ET L’AUSTRALIE, L’ENVOYÉ DE LA CHINE À L’ONU MISE EN GARDE CONTRE « LES CHOSES QUI PEUVENT CONDUIRE D’AUTRES PARTIES DU MONDE DANS LA CRISE » COMME L’UKRAINE  »
        https://twitter.com/DeItaone/status/1511397161619148803

        Auparavant, il y a eu cette nouvelle,
        https://www.courrierinternational.com/article/diplomatie-le-traite-de-securite-entre-la-chine-et-les-iles-salomon-une-menace-pour-l-australie

        et celle-ci.
        https://www.lapresse.ca/international/asie-et-oceanie/2021-11-22/sous-marins/l-australie-signe-un-accord-avec-les-etats-unis-et-le-royaume-uni.php#:~:text=Selon%20l'accord%20AUKUS%2C%20l,et%20sous%2Dmarines%20non%20sp%C3%A9cifi%C3%A9es.

  17. constella1 dit :

    HS
    En parlant d’ex président
    Voici un article qui parle de l’admission de Trump à l’effet qu’il aurait perdu l’élection de 2020
    Le génie donne t-il ainsi des munitions pour l’incriminer ?

    https://www.rawstory.com/donald-trump-2657095627/

    1. titejasette dit :

      @Constella1

      “I didn’t win the election,” Trump said.

      La bête n’est pas si bête. Si un jour, on le poursuit pour avoir formenté un coup d’état, il sortirait cet argument suivant.

      Si j’ai admis que je n’ai pas gagné les élections, alors pourquoi j’ai envoyé Mike Pence au Capitol pour en profiter pour inverser les résultats de la présidentielle ?

      ou

      En d’autres mots, si j’ai admis que c’est Biden le gagnant, alors ce n’est pas moi qui a incité les édentés à venir faire la casse et tabasser les policiers du Capitol.

      Je n’ai pas le contrôle des faits et des gestes ni de Mike Pence, ni des édentés….

      L’article est récent (il date de ce jour, le 5 arvril). Pourquoi cette déclaration et ce, maintenant ? Il commence à sentir de la soupe chaude ?

      1. constella1 dit :

        Titejasette
        Très bonne question
        Je n’arrive pas trop à cerner ses motivations
        A part qu’il s’adresse à des historiens qu’il a lui-même sollicité et qu’il se doute qu’ils écriront la vraie histoire concernant sa présidence
        Tout le long de l’entrevue il a tenté de promouvoir sa version des faits comme pour le 6 janvier
        Tentative désespérée ?
        A suivre

  18. richard311253 dit :

    Je lis souvent ici, les américains sont des idiots parce qu’ils votent pour des rep plus imbéciles qu’eux

    C’est pas faux au premier niveau du moins

    Il y a deux aspects intéressants à dire ici

    Premièrement on vote, ce qui est important, pour ce qu’on nous présente

    Deuxièmement, la pensée des bien-pensants qui acceptent les mensonges et turpitude des rep, ils sont où?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :