Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Ce soir-là, en mars 2021, l’animateur vedette de CNN Chris Cuomo a pris un air sombre pour informer ses fidèles téléspectateurs qu’il ne parlerait plus de son frère Andrew en ondes, histoire de ne pas se placer davantage en situation de conflit d’intérêt. La procureure générale de New York Letitia James venait tout juste d’annoncer l’ouverture d’une enquête sur des allégations de harcèlement sexuel visant le gouverneur de l’État.

Mais Chris Cuomo a tenu à profiter de l’occasion pour dénoncer le harcèlement sexuel. « J’ai toujours été très attaché à ces questions, et de façon profonde », a-t-il déclaré en fixant la caméra. S’il n’avait pas prononcé ces mots, il n’aurait peut-être pas été congédié le 4 décembre dernier.

Car parmi ses téléspectateurs ce soir-là se trouvait une femme qui accuse aujourd’hui Chris Cuomo de l’avoir agressée sexuellement en 2011. Après l’avoir entendu prononcer ce qui était pour elle un mensonge éhonté, elle a contacté une avocate. Même si elle ne voulait pas être identifiée publiquement, elle voulait protéger d’autres femmes, à l’entendre.

Dans un long article mis en ligne mardi soir, le New York Times raconte l’histoire de cette femme, qui a joué un rôle déterminant dans la chute de Chris Cuomo de même que celle du patron de CNN, Jeff Zucker. Une histoire qui fait très mal paraître les deux hommes.

Le Times rappelle que Zucker a d’abord suspendu Chris Cuomo, un ami proche, le 30 novembre dernier, dans la foulée des révélations sur le rôle secret joué par l’animateur dans la défense de son frère Andrew face aux allégations de harcèlement sexuel qui le visaient. Zucker avait laissé entendre à Chris Cuomo qu’il pourrait reprendre son poste après une certaine période.

Or, le lendemain de cette suspension, le conseiller juridique de CNN a reçu une lettre signée par Debra Katz, l’avocate bien connue de la victime présumée de Chris Cuomo. Celle-ci raconte avoir été invitée à « luncher » dans le bureau de Cuomo en 2011 alors que ce dernier travaillait à ABC et qu’elle y occupait un poste à temps partiel. Arrivée dans le bureau, la jeune femme se serait aperçue qu’il n’y avait pas de « lunch ». Selon son témoignage, Cuomo lui a fait des demandes sexuelles avant de l’agresser. La femme raconte avoir réussi à se libérer et à sortir du bureau.

« La rencontre dans le bureau de M. Cuomo n’était pas la fin de son histoire », ajoute le Times.

En effet, au plus fort de la période #MeToo, la femme dit avoir été contactée par Cuomo. Celui-ci affirmait vouloir faire un reportage bienveillant sur la compagnie dont elle était responsable des relations publiques. Elle ne s’est pas mêlée du reportage, ne voulait pas avoir de contact avec Cuomo, mais CNN a diffusé un topo sur la compagnie par la suite.

Dans sa lettre à CNN, l’avocate de la femme, identifiée par l’alias Jane Doe, écrit : « Après des années sans aucune communication substantielle de la part de M. Cuomo, Mme Doe soupçonnait qu’il était préoccupé par le fait qu’elle se présente publiquement avec ses allégations et qu’il voulait utiliser le reportage proposé comme une occasion de “tâter le terrain” et de la décourager de parler publiquement de son inconduite sexuelle. »

Si c’était la stratégie de Chris Cuomo, elle n’aura marché qu’un temps. Trois jours après avoir reçu la lettre de l’avocate de Jane Doe, Jeff Zucker a viré Cuomo. Ce dernier nie aujourd’hui les allégations de sa victime présumée et poursuit CNN pour plusieurs dizaines de millions de dollars pour l’avoir licencié sans procédure régulière.

Cette poursuite a forcé WarnerMedia, la société mère de CNN, de confier à des avocats la responsabilité de mener une enquête interne sur le congédiement de Cuomo. C’est à cette étape que CNN a découvert que Jeff Zucker avait enfreint une règle de la compagnie en nouant une relation amoureuse avec une subalterne sans rendre la chose publique. Mardi, cette subalterne, Allison Gollust, a démissionné.

Le Times rappelle que cette même Gollust a travaillé auprès d’Andrew Cuomo en tant que spécialiste des communications avant d’être embauchée par CNN, il y a neuf ans. Le journal affirme par ailleurs que Zucker a également offert des conseils à l’ancien gouverneur de New York sur la façon de gérer ses confrontations avec Donald Trump. Autrement dit, l’ancien patron de CNN aurait suspendu (et officiellement) congédié Chris Cuomo pour une faute éthique qu’il avait déjà commise.

(Photo AP)



19 réflexions sur “Les mots que Chris Cuomo n’auraient pas dû prononcer

  1. gérard séguin dit :

    Ahhhhh! les males alpha et ses pulsions. Quoique il y a un coté négatif, a retenir chez certaines femmes alpha. Tout est relatif. Quand les sensations ou désir se monopolisent. Le Q est plus fort, Que tout. Il y a de ces victimes, qui courent après, malheureusement et en toute inconscience, des males alpha.

    1. chicpourtout dit :

      Ce point de vue, est bien discutable…
      C’est comme dire « vous vous êtes faites agressées, vous avez couru après… »
      Permettez-moi d’avoir des doutes.

    2. ctbourgeois dit :

      Ah bon ! Une femme qui accepte une invitation à un lunch de la part d’un homme en autorité est donc aussi responsable que ce monsieur qui lui, a prévu un scénario sexy. Pourquoi certains hommes pensent d’emblée que si la femme accepte une rencontre anodine, elle est consentante à une relation sexuelle ?

      Il y a sûrement des femmes qui acceptent des scénarios de la sorte pour toutes sortes de raisons, mais je ne crois pas que ces femmes iront témoignées devant un juge et dire le contraire de ce qui est arrivé.

  2. Haïku dit :

    « La dernière fois est toujours une fois de trop. »
    (Réjean Ducharme)

  3. MarcB dit :

    A la défense de Jeff Zucker, au moins il ne semble pas y avoir eu d’harcèlement envers Allison Gollust. Mais, je me souviens de ces paroles remplie de sagesse:
    « Don’t fuck with the payroll » (traduction québecoise joual: fourre pas avec le monde de la job!)

    1. Madalton dit :

      Je crois que c’est ses conseils à Andrew Cuomo qui a coulé Zucker. Il a fait ce qu’il reprochait à Chris d’avoir fait et qui justifiait de le suspendre. Pour sa relation avec Gollust, elle n’a pas été dénoncée publiquement. De la même façon que Bill Gates a été écarté du CA de Microsoft.

    2. le_furote dit :

      Ou mieux, « ne plonge pas ta plume dans l’encrier de la firme ».

      Ciao

  4. Gilles Morissette dit :

    L’étau se resserre sur les frères Cuomo.

    CNN a pris la bonne décision en limogeant Chris Cuomo et Jeff Zucker sans oublier Allison Gollust.

    CNN savait très bien que cela lui ferait mal.

    Cependant, il fallait que ce soit fait afin de montrer aux auditeurs que l’on prend très au sérieux les questions d’éthique, d’intégrité et de harcèlement sexuel.

    On verra ce que les différentes enquêtes vont donner mais il est clair que Chris Cuomo ne pouvait plus rester en ondes, tenant compte du sérieux des allégations portés contre lui.

    Ce n’est certainement pas chez FAUX NEWS » qu’on aurait vu une chose semblable.

    Il y a bien eu quelques exceptions (Bill O’Reilly, Roger Ailes) mais on ne peut pas dire que que ce soit la norme.

    Ce réseau est trop ocupé à mentir à ses auditeurs, à leurs monter des canulars, à « inventer » des scandales pour s’occuper de ce genre daffaires.

    Le film « Bombshell (Scandale) » sorti en 2019 traite d’ailleurs de l »histoire d’animatrices télé de FAUX NEWS victimes de harcèlement de la part de Roger Ailes.

    Je ne crois pas que cela a changé quoi que ce soit dans la culture de ce média.

  5. Jazz0347 dit :

    Autre citation célèbre dont je ne me souviens pas de l’auteur: « Les hommes ont assez de sang dans leur corps pour alimenter leur pénis et leur cerveau, mais pas les deux en même temps. »

    1. MarcB dit :

      L’avantage d’avoir un petit pénis, il reste du sang pour le cerveau!
      Je parle pour un ami, évidemment! 😉

    2. Bartien dit :

      « Les hommes ont assez de sang dans leur corps pour alimenter leur pénis et leur cerveau, mais pas les deux en même temps. »

      Pas sûr que ça s’applique à trump…son cerveau n’a possiblement jamais été irrigué convenablement

      1. MarcB dit :

        Ca prends un coeur pour pomper le sang! 😉

  6. J Pollock dit :

    C’est 18M$ que Christopher réclame, soit la balance de son contrat de 6M$/an.

    Sa fameuse phrase « J’ai toujours été très attaché à ces questions, et de façon profonde », n’avait pas que titillé Miss Jane Doe. Le 24 septembre 2021, le NYT a publié une lettre de la journaliste Shelly Ross qui après avoir vu le-beau-Chris-qui-donne-encore-des-lecons-all-the-way, a raconté sa mésaventure et même publié un e-mail de Cuomo s’excusant de lui avoir pogné le c*l.

    Zucker était donc prévenu en septembre. Tolérer Cuomo lui a finalement coûté son poste.

    Tout le monde à Manhattan (et à CNN) connaissait la relation consensuelle Zucker/Gollust qui s’étale sur plus de 15 ans. Les 2 habitaient même un au-dessus de l’autre sur Madison Ave, s’affichaient publiquement ensemble et sont maintenant séparés de leur époux/épouse.

    Tout le monde à CNN hait maintenant le beau Chris.

  7. Gilles Morissette dit :

    Vraiment HS

    Je sais que plusieurs d’entre vous, avez parlé des résultats du dernier sondage « Leger » qui fait état d’une remontée du PCQ.

    Je vous invite à aller consulter le site « Québec125 » qui fait la liste de tous les sondages effectués au plan provincial et national

    Jetez un oeil sur le dernier sondage « Leger » (12 février 2022) et comparez le avec celui publié le 15 janvier ainsi que ceux de « Angus Reid » (9 janvier) et « Mainstreet Media » (7 janvier).

    https://2g2ckk18vixp3neolz4b6605-wpengine.netdna-ssl.com/wp-content/uploads/2022/02/Rapport-politique-provinciale-au-Que%CC%81bec-16-fe%CC%81vrier-2022-Intentions-de-vote.pdf

    Vous constaterez que les reportages des médias ne reflètent pas tout à fait la réalité.

    Oui, les intentions de vote de la CAQ et son taux de satisfaction sont en baisse.

    Oui le PCQ est en remontée.

    Cependant, la concentration du vote par régions ainsi que le mode de scrutn pourraient faire en sorte que le PCQ pourrait se retrouver avec aucun élu le soir des élections.

    Donc, ce n’est pas demain la veille que ce parti prendra le pouvoir ou formera l’Opposition officielle.

    Ce n’est pas demain la veille qu’on verra Lucie Laurier, Anne Casabone, « Rambo », les deux « Keven » et toutes la panoplie de « Prix Nobel » que Duhaime pourra recruter, sièger à l’AN.

    Oui, ll faut prendre au sérieux le ras-le-bol des électeurs face aux mesures sanitaires.

    Toutefois, une fois que les choses seront revenus à la normale et que le ras-le-bol se sera estompé, le PCQ risque de voir ses appuis fondre comme neige au soleil.

    N’oublions pas que le gagnant de l’élection est déterminé par le nombre de députés élus et non par le pourcentage de votes.

    N’oublions pas non plus que l’élection est dans huit (8) mois et que cela représente une éternité en politique.

    Donc, on prend une grande respiration et on attend la bordée de neige qu’on nous annonce, signe que l’hiver n’est pas terminé !!

    1. MarcB dit :

      En fait, si je regarde quebec125 et la courbe d’intention selon le temps, on voit que la descente de la CAQ rorrespond à la montée du PCQ. Ce qui pourrait être soit une bonne ou une mauvaise nouvelle.

      Bonne: Le vote de la droite se divise laissant la place à l’élection de candidat du centre et de la gauche.
      Mauvaise: La CAQ va probablement essayer d’aller récupérer ses électeurs qu’elle a perdue au profit du PCQ.

    2. Madalton dit :

      Il faut aussi que les personnes qui appuient le PCQ aillent voter. Ce n’est pas fait.

    3. Laurent Pierre dit :

      Ça disait à peu près la même chose il y a un siècle en Allemagne au sujet du NSDAP, le parti nazi: un ramassis de clowns, gros bras pas de tête que jamais l’électorat va prendre au sérieux. Et que dire au sujet du petit caporal, un être insignifiant sans substance juste bon à beugler devant un micro. L’Allemagne pays tellement culturé, la grande musique, le théâtre, les philosophes etc. jamais au grand jamais. Puis il y a eu janvier 1933 et on connaît la suite. Bref ne jamais sous-estimer, prendre à la légère l’extrême droite lorsqu’elle pointe le museau. Lorsque je vois notamment des policiers, des militaires commencer à frayer avec les énergumènes du convoi de la libaaarté, ça soulève un p’tit brin d’inquiétude.

  8. Guy LB dit :

    Les commentaires ci-dessus sont amusants,
    et m’ont bien fait rigoler. Mais les mésaventures de Chris Cuomo, est-ce que ça intéresse vraiment quelqu’un, à part son frère et la dame Gollust (ah ! Quel nom prédestiné !) ?

    1. Haïku dit :

      @Guy LB
      Vous dites « …la dame Gollust (ah ! Quel nom prédestiné !)  »
      ———
      Très bonne observation ! 😉👍

Répondre à Gilles Morissette Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :