Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

« Malheureusement, il y a une différence entre ce que la Russie dit et ce qu’elle fait. Et ce que nous voyons n’est pas un retrait significatif. Au contraire, nous continuons à voir des forces – notamment des forces qui seraient à l’avant-garde de toute nouvelle agression contre l’Ukraine – continuer à être à la frontière, à se masser à la frontière. »

Antony Blinken, secrétaire d’État américain, mettant en doute les déclarations faites par Moscou mardi au sujet d’un retrait partiel des troupes russes déployées autour de l’Ukraine lors d’une interview accordée mercredi matin à l’émission Good Morning America d’ABC.

(Photo capture d’écran)

60 réflexions sur “La citation du jour

  1. Charlot dit :

    Et si Poutine n’avait pas encore identifié son Gleiwitz? Et si les américains étaient en train de se faire endormir, et pas nécessairement par Poutine? Et si, et si….. Dans cinquante ans, il pourrait s’écrire des millions de lignes sur cette période. La grande , la seule question: y aura-t-il encore des auteurs et des lecteurs?

  2. Stéphane dit :

    Est-ce ce genre de sincérité « moscovite » que Trump a recommandé à Zemmour?

    1. gl000001 dit :

      Allez hop, un peu d’sincérité
      Le monde est à pleurer
      Un peu d’sincérité, un peu d’sincérité

      Le Monde est à Pleurer
      Jean Leloup

  3. Haïku dit :

    « Sans principes communs, ce n’est pas la peine de discuter. »
    (Confucius)

  4. karma278 dit :

    @Haïku
    « sans principes communs, bla bla bla »

    ENCORE du COMMUNISME promu par la gauche radicale communiste.

    Aux armes!!!!! 🙈🙈🙈

    1. gl000001 dit :

      « ENCORE du COMMUNISME » haha !! Quel con fut CIUSSS !!

      1. Haïku dit :

        @karma278 et
        @gl000001
        ——
        Uh oh…..
        Si je děnonce un collègue comme étant un sympathisant communiste, allez vous abandonner les accusations à mon endroit ? 😉

  5. en passant Éric Duhaime grimpe encore dans les sondages au Québec… 14 %

    3 ème derrière les Libéraux avec 20 % et les CAQ à 41 %

    Duhaime devancerait Québec Solidaire et le Parti Québécois….

    voilà qui rassurera les braves amerloques !!
    VOilà le parti pour sauver le Québec et quelque part le Canada des affres du communisme….

    un partie très à droite…

    ne manque que Bernier à Ottawa et les USA respireront….

    1. _renaud dit :

      Et le pire c’est que Duhaime n’a pas de candidat(e)s crédibles. Ajoute 2 – 3 gros noms et il pourrait grimper encore de plusieurs points.

      1. Laurent Pierre dit :

        De gros noms s’en viennent: Lucie Loreiller, David La Aie Aie Aie, Duck Mailloux, Bimbo Grossier, les Kaven etc… Avec de telles pointures le PCQ va balayer la province!!!

      2. Rick dit :

        Je me demande bien quel « gros nom » irait se commettre avec ce bouffon de Duhaime!!!

      3. Guy Pelletier dit :

        On verra bien lorsqu’on sera définitivement sortis de la pandémie et passer à autre chose si le parti Libertarien du Québec de Duhaime pourra encore bien longtemps miser sur la frustration des gens engendrés par cette crise mais surtout sur le ras le bol de la CAQ et de Legault pour attirer l’intérêt de potentiels électeurs solides. Comme dirait l’autre on verra!!!!

    2. Benton Fraser dit :

      14%, cela commence a faire beaucoup de monde!

      La pandémie a été dure sur la santé mentale des gens.

      Une fois de plus, l’histoire se répète, beaucoup de gens pensent que la solution passe par des extrêmes, et le fascisme sort des caniveaux…

  6. _renaud dit :

    Les Américains peuvent bien crier au méchant loup mais tout ce qu’ils ont réussis à faire dans ce dossier c’est renforcir l’alliance Russie – Chine et s’éloigner de l’Europe.

    On voit que leur influence à beaucoup diminuée. En fait le seul pays qui semble encore obéir au doigt et à l’œil face aux Américains c’est le Canada.

  7. probert dit :

    Est-ce que le règlement de la crise ne pourrait pas être de la forme suivante: Un engagement de la Russie de ne pas envahir ou intervenir dans les affaires de l’Ukraine, en échange d’une promesse de l’Otan de ne pas y installer des missiles ou autre type d’armement ?

    1. probert un ambassadeur européen disait hier que l’Ukraine ne pourrait pas adhérer à l’OTAN pour encore 10 à 15 ans…

      le problème semble plus dans la vision des choses de Poutine qui voit l’Ukraine comme un prolongement de la Russie….

    2. Madalton dit :

      Putin se plaint aussi des missiles déployés en Pologne. Il y aura toujours une bonne raison de se plaindre.

      1. Benton Fraser dit :

        L’ABC de tout bon dictateur:
        On sort l’épouvantail de l’ennemi extérieur lorsque l’on veut écraser le véritable ennemi intérieur!

      2. Igreck dit :

        Le KGBiste veut replacer le putin de rideau de fer sur l’Europe😡

  8. Jacques Bellehumeur dit :

    On dirait que Poutine joue à la roulette russe

  9. Le Canada peut faire beaucoup, comme envoyer ses camionneurs bloquer l’accès des Russes à l’Ukraine. Il faut bien qu’ils se rendent utiles.

    1. Haïku dit :

      @Richard Desrochers
      Brillante idée ! 😂👍

  10. Gilles Morissette dit :

    Peut-on se fier à la parole de Putin?

    Ce « retrait » ne serait-il, dans le fond, que de la poudre aux yeux afin d’endormir l’Occident?

    Avec Putin, tout est possible.

    Si Putin « retire vraiment ses troupes », c’est qu’il a une autre carte dans son jeu.

    Tel un champion joueur d’échec, il a toujours deux voire même trois coups d’avance sur son adversaire.

    Ne sous-estimer JAMAIS Putin.

    Ce type a un regard glacial. On ne connaît jamais le fond de sa pensée.

    1. Igreck dit :

      W n’a-t-il pas déjà affirmé avoir vu son âme et que cela l’avait rassuré ⁉️ Ouin… il faut dire que W est une sacré menteur 🤥

  11. Gilles Morissette dit :

    HS

    Allez voir le compte Twitter de M. Hétu. Il nous montre, vidéo à l’appui, le comportement de deux flics du NJ lors d’une intervention à la site d’une altercation entre deux ados.

    L’un est Blanc, l’autre est Noir.

    Devinez à qui, les flics ont passé les menottes?

    Un indice. Il n’a pas « la bonne couleur de peau ».

    https://patch.com/new-jersey/bridgewater/murphy-disturbed-bridgewater-cops-handling-mall-fight

    Le racisme est bien vivant dans le « shithole country ».

    Il est profondément ancré dans l’ADN des Amerloques notamment parmi certains corps de police.

    On aura beau améliorer la formation des flics, leurs donner des cours sur la diversité, prendre toutes les mesures nécessaires afin de modifier leurs comportements.,on ne pourra JAMAIS enlever cette tare dans leur psyché.

    Le naturel finit toujours par remonter à la surface.

    Il n’attend que l’occasion, le moment propice pour le faire.

    Dans beaucoup de villes américaines ,un Afro-Américain sera TOUJOURS traité différemment d’un Blanc lors d’une intervention policière

    On dirait que la police n’a rien appris depuis les cas de Georges Floyd, Breonna Taylor, Tamir Rice et combien d’autres depuis quelques années

    Dire que lles enfoirés de « Répugnants » veulent effacer des livres, toute l’histoire du racisme de crainte que cela indispose Les « pauvres petits snowflakes » de Blancs (Snif, Snif, Snif !!!),

    Welcome to AMERICA !!

  12. spritzer dit :

    Si ce n’est pas acceptable pour la Russie aujourd’hui, ce ne le sera pas plus dans 10 à 15 ans. Les pays ont le droit de choisir leur alliance, mais une alliance ne doit pas se faire au détriment de la sécurité d’un autre pays. C’est le point de la Russie.

    1. MarcB dit :

      Donc, suivant votre logique, l’Estonie, Lithuanie, et la Lettonie, toutes 3 envahies par l’URSS en 1940, pourraient exiger que la Russie et le Bélarus cessent leur collaboration militaire car cette alliance menace leur sécurité?

      1. spritzer dit :

        Je n’ai pas entendu les états Baltes exprimer des craintes face à la collaboration de le Russie et du Bélarus, ni entendu des menaces ou des allusions malveillantes de ces derniers envers les états Baltes. Si on retourne en 1940 pour faire des parallèles avec ce qui se passe aujourd’hui, on est pas sorti du bois.

        Le discours russophobe est très fort en Ukraine et l’OTAN – US n’est pas une organisation strictement défensive comme on le prétend, surtout ces 25 dernières années où elle se comporte plus comme une organisation criminelle avec ses interventions douteuses aux résultats catastrophiques. Bien sur qu’une guerre entre la Russie et l’OTAN serait improbable, mais je suppose que lorsqu’on est dirigeant d’un pays, improbable n’est pas suffisant comme garantie.

      2. MarcB dit :

        @spritzer

        « Baltic leaders have been raising the alarm in recent days in meetings with NATO allies, warning that an ongoing Russian troop presence in Belarus would significantly shift the military balance of power toward Russia. They have called for additional NATO reinforcements along the alliance’s eastern flank to redress the imbalance. »

        https://www.washingtonpost.com/world/2022/02/12/russia-baltics-nato-suwalki-gap/

      3. spritzer dit :

        La Russie est dans le processus de retrait de ses troupes du Bélarus après la fin des manœuvres à ce qu’ils disent, à moins que Blinken vienne dire le contraire… Donc problème résolu.

    2. gl000001 dit :

      Dans 10-15 ans, Poutine sera peut-être mort. 😉

      1. Igreck dit :

        🤞

    3. Kelvinator dit :

      « mais une alliance ne doit pas se faire au détriment de la sécurité d’un autre pays. »
      Vous voulez que la Russie et la Chine annule leur alliance?

      « elle se comporte plus comme une organisation criminelle avec ses interventions douteuses aux résultats catastrophiques. »
      Vous parlez bien de la Russie et ses interventions catastrophique en Syrie, Libye et Mali?

      Si vous croyez que le discours en Ukraine et OTAN est russophobe, comment qualifiez-vous le discours russe sur les pays occidentaux?

      1. spritzer dit :

        « Vous voulez que la Russie et la Chine annule leur alliance? »

        Est-ce qu’ils menacent ou c’est une alliance défensive ? Ils n’envoient pas, encore, de navires de guerre en Amérique Centrale ou à Cuba et n’installent pas des missiles dans le coin.

      2. Kelvinator dit :

        L’Ukraine n’envoi de navire nul part et ne menace pas les russes. La Russie survol le nord canadien, finlandais, suédois et survole les navires américains un peu partout. La Chine envoie un nombre record d’avions dans le ciel Taïwanais, menace tout les pays côtier de la mer de Chine avec la construction de base militaires sur les îles artificielles. Êtes-vous conscient des pression exercés par ces deux pays pour les défendre de la sorte?

        En quoi une alliance Ukraine-OTAN est différente d’une alliance Russie-Chine? N’y a-t-il pas un génocide au Donbas actuellement, sous contrôle russe?

  13. Benton Fraser dit :

    – La Russie n’a pas à craindre un pays extérieur, encore moins ses voisins (sauf la Chine!).

    – Par contre, Poutine craint pour sa sécurité et son pouvoir son propre peuple!

    – Poutine ne cherche pas d’alliance, seulement des marionnettes.

    – La menace, c’est la Russie de Poutine et non pas les pays limitrophes. Militairement, ces petits pays pèsent rien face à la puissance militaire de la Russie de Poutine, d’où la recherche d’alliance non pas pour attaquer la Russie, mais protéger leurs souverainetés.

    – Les faits sont que Poutine a toujours démontré aucune respect pour la souveraineté de ses voisins.

    1. spritzer dit :

      « La Russie n’a pas à craindre un pays extérieur, encore moins ses voisins (sauf la Chine!). »

      Même pour un pays puissant militairement, une guerre fait des ravages. Surtout qu’elle ne serait pas menée à 3000 km de chez eux comme les Américains ont l’habitude de faire.

      « Par contre, Poutine craint pour sa sécurité et son pouvoir son propre peuple! »

      Pourquoi il craindrait le peuple ?… À cause de la covid, du vaccin ?… ou parce que Navalny est en prison… Que ça vous plaise ou non il a la grande majorité du peuple derrière lui, et pas juste en temps de crise, et vous êtes incapable de démontrer le contraire parce que c’est la vérité.

      « Les faits sont que Poutine a toujours démontré aucune respect pour la souveraineté de ses voisins. »

      Je dirais plutôt qu’il ne s’est pas laissé tondre comme un mouton

      1. Kelvinator dit :

        « et vous êtes incapable de démontrer le contraire parce que c’est la vérité. »
        Vous non plus ne pouvez prouver que le peuple est derrière Putin…

        « Je dirais plutôt qu’il ne s’est pas laissé tondre comme un mouton »
        Belle contradiction. Lorsque les USA défendent un pays, ils sont des envahisseurs, mais lorsque Putin envahie effectivement un pays, « il ne se laisse pas tondre »? C’est qui le mouton dans cette histoire?

        Reprenons votre logique, pourquoi Putin chercherait à emprisonner Navalny pour des pécadilles s’il n’avait pas peur de lui??

      2. Kelvinator dit :

        @spritzer
        Petite question : que pensez-vous des européens qui disent qu’il y a actuellement un génocide au Donbas?

      3. Benton Fraser dit :

        Mon pauvre spritzer, votre chouchou Poutine, c’est un dictateur… avec tout qui va avec!

        Poutine contrôle tout les médias russes, tout les messages passe par Poutine, encore là, c’est le propre d’une dictature!

        Dire que l’Ukraine est une menace pour la Russie, c’est le même pattern que de dire que la Pologne était une menace pour l’Allemagne à une certaine époque!

        Nous sommes plus en guerre froide même si Poutine veut la ramener pour une impression de grandeur, de puissance et surtout d’égo!

        Personne veut attaquer la Russie, seulement que Poutine arrête d’intimidé ses voisins et arrête ses pratiques de déstabilisation de l’Europe, des États-Unis, bref de toutes les démocraties!

        Si Poutine croit que la Russie sera plus grande une fois les démocraties à terre et les droits de l’homme éradiqué devant la nouvelle puissance mondiale que sera la Chine et son impérialisme avoué, il se mets le doigt dans l’oeil jusqu’au coude!

      4. spritzer dit :

        « Petite question : que pensez-vous des européens qui disent qu’il y a actuellement un génocide au Donbas? »

        Les européens ne disent pas ça, vous êtes mêlé. J’ai lu que des gens du Donbass avaient exprimé leur crainte d’un génocide si attaqués par les troupes ukrainiennes qui comptent dans leurs rangs des éléments comme le régiment Azov…

        Si vous voulez des réponses à vos autres questions mon cher ami il faudra apprendre à écrire « Poutine » ou « monsieur Poutine » à la place de Putin. Je fais un effort avec Biden et m’abstenant d’écrire Bidon parce qu’on me l’a demandé, et je ne m’en porte pas plus mal.

      5. Kelvinator dit :

        Des européens disent bien cela, vous êtes simplement pas informé sur le sujet. Personne n’est omniscient. Un génocide est en cour actuellement au Donbas, sous contrôle séparatiste russe aidé par l’armée russe. Vous ne lirez probablement pas ça dans vos sites habituels par contre. Alors oui, il y a bel et bien un génocide au Donbas.

        Personne n’écrit Bidon, par contre tout les articles que je lis écrivent Putin!! De la même manière que j’écris US plutôt qu’États-uniens. Je n’écris pas Putain de la même manière que vous n’écrivez pas Bidon. Entre vous et moi, c’est plutôt puérile d’utiliser de tel sobriquet, on dirait un groupe de l’alt-right.

      6. Igreck dit :

        Les années Elitsine ont été tellement éprouvantes que les Russes sont prêts à tout pour ne pas y retourner, même soutenir le Putin de président actuel qui a apporté un peu de stabilité dans le pays.

  14. Samati dit :

    Les supporteurs de Poutine, sont parmi les personnages les plus dégoutants de la politique et des médias américains. Un autre excellent vidéo du « Lincoln Project ».

    1. Haïku dit :

      @Samati
      Merci pour le lien.
      Effectivement cette pub du Lincoln Project fesse dans l’dash !

    2. M.Rustik dit :

      @Samati, la peur d’avoir « la Chine à nos portes » c’est déjà effectif… pas besoin de parler de l’invasion du Mexique par la Chine. Par exemple, pour couvrir l’Amérique Latine, il y a présentement 2 groupes seulement de satellites qui opèrent pour les communications. La Chine aimerait entrer dans le marché, mais les américains ont déjà dit qu’ils feront des embargos à quiconque utilisera un satellite chinois dans la région. Il y a peu, une compagnie du Nicaragua a failli réussir à lancer le troisième joueur… le satellite était payé par les Chinois, les opérations de ground station était nicaraguéyenne, les données étaient ensuite envoyées au Leichtenchtein ou les questions légales sur l’utilisation des données étaient traités et finalement retourné vers la Chine qui serait propriétaire du satellite. La Chine a demandé des bids aux Thales, MDA de ce monde (pas aux américains). Le projet est mort avant sa conclusion, mais de penser que la réaction actuelle de la Russie est différente de celle des américains face à la Chine et aux Russes est un peu rêver en couleurs. Je n’ose pas imaginer la réaction ulcéré des américians si on parlait d’un organisme de défense « Russie-Cuba-Vénézuella » dans cette région! Les américains masseraient aussi des troupes dans le coin, j’en suis pratiquement certain.

      Je trouve la situation extrême à la frontière de l’Ukraine mais alignée avec les folies politiques usuelles de ces grandes puissances militaires de ce monde.

      1. Kelvinator dit :

        Pourquoi croyez-vous que les USA et autres pays ne veulent pas de satellites chinois? Vous ne pensez pas qu’ils ont de bonnes raisons?

  15. M.Rustik dit :

    Ce qui me surprend le plus de cette histoire, c’est comme si « tout à coup cette situation était nouvelle ». Comme si les russes venaient de commencer à masser des troupes le long de la frontière (ils sont à un nombre record depuis peu… ça c »est une observation troublante). Pourtant il y a des drones de l’OSCE qui survolent cette zone depuis au moins 2015. Et en 2014, l’OTAN tergiversait déjà, pour essentiellement les mêmes raisons, concernant l’adhésion de l’Ukraine.

    Si la Russie dit retirer ses troupes… ce ne sera qu’en partie, car il y en a plus aujourd’hui qu’il y a deux ans par exemple… et beaucoup plus… et je ne crois pas qu’elle passera à zéro.

    Je me pose davantage cette question : « Pourquoi est-ce tout à coup à la Une des Russes et des Américains? »

    Les Russes sont allés chercher l’appui de la Chine, ils viennent de discuter directement avec l’Allemagne.

    Les américains y gagnent quoi? Influencer les mid-terms… ça ne me semble pas une stratégie usuelle des démocrates… quoi que depuis deux ans, plus rien ne me surprend au niveau politique. Si non quoi, faire un statement que malgré les efforts de Trump de discréditer l’OTAN, l’OTAN a survécu à Trump et est toujours solide?

    Ou simplement, est-on en train de voir un effritement du bloc occidental et un renforcement des forces autres? Ou serait-ce les prémisses d’une vraie invasion?

    D’autres idées? Une chose est certaine, c’est une situation intéressante, captivante, à suivre!

    1. Kelvinator dit :

      La différence et pourtant évidente comparé à 2015.
      Putin menace de représailles si l’Ukraine est dans l’OTAN. Putin menace directement l’Ukraine, et par conséquent, l’Europe.

      Les américains n’ont rien intenté dans cette affaire, ils sont uniquement en mode réaction, alors c’est plutôt étrange que vous les accusez de chercher cette situation…

      1. M.Rustik dit :

        @Kelvinator, Ca fait un moment que Poutine menace directement de représailles si l’Ukraine entre dans l’OTAN.

        Par exemple en 2018, même le NY Time faisait un article sur le sujet: https://www.nytimes.com/2018/12/15/world/europe/ukraine-russia-military-buildup.html
        Et je cite la dernière phrase: « “Russia is preparing major offensive against Ukraine »

        Septembre 2016, des journaux rapportaient: Sep 1, 2016 — Fears of an imminent Russian invasion of Ukraine are probably overblown. .. (ouf overblown, parce que juste en Juin, c’était imminent!).
        Jan 17, 2022 — Russia has begun moving troops to Ukraine’s northern neighbour

        Et ce ne sont que des exemples que j’arrive à trouver sur le net, des sujets publiques que nous pouvons discuter.

        Alors vous comprendrez ma question: Pourquoi en parle-t-on davantage maintenant? Pourquoi y avait-il moins de « en réaction » en 2018? Les russes massent des troupes, fait mesurable. L’OTAN ne doit pas se faire piler sur les pieds: faits mesurable. Pourquoi est-ce plus grave maintenant qu’en 2018 ou 2016, ou 2017 ou, alors qu’on ne croyait pas plus Poutine à ce moment?

        Je ne dis pas que de se préoccuper de la situation n’est pas la chose à faire. Mais l’OTAN est en alerte sur cette question depuis au moins 8 ans. Là c’est juste davantage publique.

      2. Kelvinator dit :

        Vous l’indiquez, Putin amasse des troupes à la frontière. C’est ce qui est différent.

  16. Igreck dit :

    Même les hommes politiques ont leurs obsessions et leurs lubies. Celle du Putin de président est de redonner la place que l’URSS occupait ou pensait occuper avant son effondrement❗️

    1. spritzer dit :

      Surtout les hommes politiques…

  17. spritzer dit :

    @Kelvinator

    Avec l’Ukraine dans l’OTAN la Russie aurait les bases et les missiles dans la figure. Qu’est-ce que les russophones d’Ukraine pensent d’une adhésion à l’OTAN. Pourquoi créer un antagonisme inutile entre eux et la Russie, le même peuple. Finalement c’est pas de l’OTAN dont l’Ukraine a besoin mais d’un règlement au Donbass pour que tout le monde soit heureux et qu’il n’y ait pas de concentration de troupe russe à la frontière.

    1. Kelvinator dit :

      La Russie a déjà des bases finlandais à sa frontière depuis 1949!
      Les pays baltiques depuis 1991. Pourquoi subitement elle se réveille après 8 ans de guerre en Ukraine et se dit menacer? Vous voyez bien que c’est de l’oportunisme simple. La situation n’a pas changé depuis, pourquoi les russes se sentent menacés, alors que Putin a claironné sur tout les toit que les européens ne lui font pas peur depuis 2014? Pourquoi ce revirement spectaculaire de son discours? Une journée il est plus fort que les américains, l’autre il est à leur merci…

      1. M.Rustik dit :

        @kelvinator, ils ne se réveillent pas aujourd’hui. Si l’Ukraine n’a pas été accepté depuis sa demande d’entrée, c’est essentiellement à cause de cette position russe. Ce qui a changé, c’est qu’on en parle davantage publiquement.

    2. Benton Fraser dit :

      spritzer, le bloc soviétique s’est écroulé voilà 30 ans!

      Il n’y a plus de guerre froide, tout le monde s’en fout des missiles, cela ne fait plus une différence qu’il soit à 500 km ou 5000 km.

      L’Ukraine a surtout besoin d’une police d’assurance pour se protéger d’un état voyou qu’elle a comme voisin!

      Elle n’attaquera jamais la Russie… même avec l’OTAN!!!!

      spritzer, il faudra que vous réfléchissez en mettant de coté votre amour pour Poutine, cela rends votre raisonnement irrationnel!

  18. el_kabong dit :

    @spritzer
    « Qu’est-ce que les russophones d’Ukraine pensent d’une adhésion à l’OTAN »

    Who cares? Ils représentent moins de 20% de la population. Et ils peuvent exprimer leur opinion, comme tout le monde, au moment des élections (qui sont d’ailleurs pas mal plus libres et démocratiques qu’en Russie).
    C’est comme si vous demandiez ce que les anglophones pensent de l’indépendance du Québec… on le sait, ils sont contre; mais si la majorité de la population décidait autrement, ils n’auraient qu’à se rallier ou partir…

    1. M.Rustik dit :

      @El_Kabong,
      Et pourquoi qu’à se rallier ou partir? Les droits, l’égalité entre chaque citoyen, semblent de plus en plus un souvenir ancien. Aussitôt que la majorité veut quelque chose (on peut penser dans les années 70 en Ouganda à l’expulsion des asiatiques qui était voulu par la majorité et qui a fini par des danses dans la rue pour fêté cette expulsion, même si ce fut au final une erreur grandiose), on doit absoluement le faire?

      Si le Québec devient indépendant, j’espère qu’il saura faire des accomodements, même temporaires, pour les gens qui pensent différemment.

      S’il y avait plus de discussions et moins de « suivez la majorité même si vous n’êtes pas respecté », tout irait mieux en ce bas monde, du Donbass jusqu’à Ottawa 😉

      1. Benton Fraser dit :

        Il ne faut pas comparer une dictature a une démocratie comme le Canada.

        Il ne faut pas comparer une majorité endoctrinée par une dictature… sauf peut-être avec une minorité endoctrinée par les réseaux sociaux!

        Pour le reste, disons que la discussion est plus difficile avec un groupe hétéroclite qui se compose d’extrême-droite, de complotistes, d’anti-vaxx, d’anti confinement, d’anti mesures sanitaires, de gens qui veulent renverser le gouvernement élu contre un non-élu et pour le reste, des gens a bouts et frustrés.
        D’autant plus qu’il n’y a pas de dictature au Canada, les mesure sanitaires disparaissent graduellement, le passeport itou, les gyms vont ouvrir et les bars bientôt aussi.

        Nonobstant cela, on ne défends pas la liberté avec des méthodes qui relèvent du fascisme….

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :